Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > Moyen-Orient : le contexte de l’attente

Moyen-Orient : le contexte de l’attente

Contexte d’expectative et d’attente, le professeur Khalifa Chater revient sur l’Etat du Moyen-Orient et inscrit les problèmes de l’aire, dans un redessin de la carte géopolitique et des alliances et contre-alliances, induite par la guerre d’Irak et ses effets sur la région. Est-ce que les élections américaines annonçant l’après-Bush peuvent inscrire, en dépit de la pousuite de l’escalade, de la succession des tragédies, l’apaisement au Moyen-orient dans le domaine des probabilités ?

Il y a quatre ans, l’invasion de l’Irak... L’événement qui a tout fait basculer... L’ouverture de la boîte de Pandore ... L’éloquente illustration d’un nouvel Etat du monde ... La grande désillusion, après la chute du mur de Berlin, et l’émergence d’un réseau de murs, virtuels, immatériels ou physiques, qui enserrent désormais l’humanité : mur israélien, murs ethniques en Irak, mur de la Méditerranée, murs des guerres de civilisations et j’en oublie sûrement... !

Les élections américaines avaient fissuré l’ordre consensuel américain, pris en considération l’opinion publique mondiale et américaine, redimensionné les visions des ultraconservateurs... Est-ce à dire qu’elles tournent résolument la page ? Le Moyen-Orient vit dans un contexte d’attente. « Le plus difficile, affirme un observateur désespéré de la région, c’est lorsqu’on ne peut rien faire, qu’il ne reste plus qu’à attendre. » Vivre dans l’expectative, dans une attente fondée sur un espoir, une promesse ou une probabilité, triste programme d’action ! Or, il ne peut s’agir, dans les relations internationales, d’attendre le sifflet de la fin de partie de l’acteur influent, sur la scène de jeu. Une nouvelle donne américaine n’est plus en mesure de restaurer, en « un tour de mains de magie », l’ordre consensuel d’antan. Est-ce qu’un nouvel establishment américain, confirmant les vœux des électeurs, peut sacrifier « les prises de guerre » des USA, la maîtrise du pétrole irakien, la situation hégémonique dans l’aire arabe, le renforcement de l’allié privilégié, etc. ? D’autre part, le jeu des autres acteurs, puissances et Etats, y compris ceux de la région, s’inscrit nécessairement dans ce nouveau contexte, pour traiter des questions exacerbées par la conflictualisation des relations, induite par la guerre d’Irak, ses effets à court et le lointain termes et les dynamiques intérieures, qu’elle a développées, bloquées, ou détériorées. Désormais, le Moyen-Orient a connu, par la conjugaison des acteurs extérieurs et internes, les interventions hégémoniques et les actions défensives et offensives, en réaction, une extension des pôles de conflits.

La question irakienne : anarchie, guerre civile, occupation, point de solution en vue. Dans la tradition de l’histoire de la colonisation, les intervenants n’avaient pas mis au point de programme de sortie de crises. Comment rétablir la stabilité et l’insécurité, dans ce pays meurtri ? Comment fermer cette parenthèse tragique, alors que les équilibres fondateurs de l’Etat-nation irakien ont subi une érosion destructrice ? Comment reconstruire le consensus alors que l’intervention a institué par des élections accomplies hors contexte de droit, de coexistence, de souveraineté, l’ordre confessionnel et ethnique et exacerbé les passions, dans un environnement de guerres, avec la mise sur pied des réseaux d’alliances et de contre-alliances ? Comment garantir à l’Irakien le droit à la vie et à la sécurité, et la quiétude du quotidien, faute de mieux ?

Effets et suivi de la guerre d’Irak : l’implosion de l’Irak a établi l’Iran comme puissance régionale exclusive au Moyen-Orient. Il était dans la nature des choses qu’elle tire les conclusions de la disparition de la puissance régionale concurrente, qu’elle mette au point une politique volontaire pour faire face à l’établissement sur ces frontières d’une puissance ennemie, qu’elle tente de construire un ordre régional alternatif, intégrant ses alliés : les Syriens, le Hizballah au Liban et le nouveau pouvoir émergeant en Irak, partagé entre le choix de la raison (la puissance protectice) et du cœur (le ralliement aux chiites). Alliances et contre-alliances, la question du nucléaire irakien doit s’inscrire dans cette problématique. Redimensionné par l’alliance fondatrice de la guerre contre l’Irak et l’émergence du pouvoir chiite, en puissance sinon en tant qu’ambition virtuelle, l’Arabie séoudite tente de sauver la mise, de restaurer le statu quo, d’assurer la défense de l’ordre de l’aire du Golfe, inquiète des nouvelles velléités mais craignant une nouvelle guerre, qui risquerait d’accomplir l’irréparable et de remettre tout en cause, par le rejet inéluctable de l’agresseur. Le « retour diplomatique » de l’Arabie, illustré par l’Accord de la Mecque, relève plutôt de la symbolique. Le Liban, en guerre civile larvée, reste aux abois, bien fragilisé par la montée des périls. Alors que la Jordanie œuvre pour consolider son équilibre instable - voisinage israélien, effets des questions palestinenne et irakienne - l’Egypte pratique une diplomatie démonstrative, dans la marge. Son souci de ménager tout le monde n’est pas en mesure de lui assurer l’audience recherchée auprès de l’opinion arabe. Elle subit, d’autre part, les effets érosifs, de la politique du Grand Moyen-Orient et ses mesures applicatoires d’ingérence.

Conclusion : triste constat, ou plutôt rappel des évidences. La guerre d’Irak a bel et bien montré l’absence d’armes de destruction massive, censées la légitimer... Le remplacement de l’Etat-nation d’Irak par des unités territoriales ethniques et/ou confessionnelles, le refus d’entériner les élections palestinienes, expressions d’un état de colère et de ressentiment, la remise en cause de l’establishment consensuel libanais par l’invasion israélienne, le refus effectif de traiter la question palestinienne ont montré que « le discours démocratique », loin des droits, n’avait pour unique objectif que de conflictualiser les relations, de justifier la nécessité d’instituer des « gendarmes du monde », tout en défendant des intérêts évidents.

Comment dissiper les illusions du discours et voir la réalité des faits ? La géoplitique est une question de rapports de forces, d’intérêts. Elle tient compte aussi de l’appréciation de l’opinion publique et exige, de ce fait, la mise sur pied d’une pédagogie d’analyse et d’explications. La prise de distance par rapport aux discours de légitimité des guerres préventives, des conflits de civilisations, permet de mettre en échec les discours guerriers, l’exclusion de l’autre et sa culpabilisation, dans une recherche obstinée de l’ennemi extérieur, pour détourner l’opinion des enjeux intérieurs. Saluons le sursaut salutaire américain, lors des dernières élections. Il inscrit, en dépit de la pousuite de l’escalade, de la succession des tragédies, l’apaisement au Moyen-Orient dans le domaine des probabilités.


Moyenne des avis sur cet article :  3.19/5   (42 votes)




Réagissez à l'article

220 réactions à cet article    


  • LE CHAT LE CHAT 22 mars 2007 10:05

    J’espère bien que le désastre irakien disuadera pour longtemps les faucons de tous bords d’effectuer des guerres préventives !


    • Avatar (---.---.23.88) 22 mars 2007 10:49

      "Le juge Garzon veut poursuivre Bush pour la guerre en Irak 20.03.07 | 13h45

      MADRID (Reuters) - Le juge espagnol Baltasar Garzon, qui avait cherché à faire juger Augusto Pinochet, estime qu’il est temps que le président américain George Bush et ses alliés soient traduits devant un tribunal pour répondre du conflit irakien.

      Dans une tribune publiée mardi à l’occasion du quatrième anniversaire de l’invasion du pays par les Etats-Unis et leurs alliés, le juge Garzon affirme que le conflit irakien a été « l’un des épisodes les plus sordides et les plus injustifiables de l’histoire récente de l’humanité ».

      « Nous devrions étudier plus attentivement l’éventuelle responsabilité pénale des personnes qui sont, ou qui ont été, responsables de cette guerre et voir s’il existe suffisamment de preuves pour qu’elles en répondent », écrit le magistrat dans le quotidien El Pais.

      « Les 650.000 morts légitiment à eux seuls l’ouverture de cette enquête et de cette instruction le plus rapidement possible », estime-t-il.

      Le magistrat, qui s’est rendu célèbre en demandant l’extradition de l’ancien dictateur chilien afin qu’il soit jugé pour crimes contre l’humanité, est particulièrement critique à l’égard de l’ancien gouvernement espagnol, qui fut l’un des principaux alliés de Bush.

      AZNAR VISE

      « Ceux qui ont été aux côtés du président américain portent tout autant, sinon plus de responsabilités que lui car, en dépit de leurs doutes et des informations partiales (dont ils disposaient), ils se sont eux-mêmes jetés dans les bras de l’agresseur pour perpétrer cet acte ignoble de mort et de destruction qui continue encore aujourd’hui », accuse Garzon.

      En février, José Maria Aznar, l’ancien président du gouvernement espagnol, a reconnu qu’il n’y avait pas d’armes de destruction massive en Irak, l’argument avancé par Bush et ses alliés pour déclencher le conflit et il a concédé qu’il aurait dû « être plus clairvoyant pour le savoir plus tôt ».

      Selon Garzon, si Aznar « n’était pas au courant, il faudrait lui demander pourquoi il n’a pas agi avec prudence, en accordant une plus grande marge de manoeuvre aux inspecteurs des Nations unies au lieu de faire l’exact opposé dans une soumission et une fidélité totales au président Bush ».

      Garzon, qui a pris une année sabbatique l’an dernier pour étudier le terrorisme international, estime que la guerre en Irak a encouragé le terrorisme.

      « D’une certaine façon, et sans que nous en ayons conscience, nous avons aidé et nous aidons encore le monstre à grandir encore et encore et à devenir chaque minute plus fort de telle façon qu’il est probablement devenu invincible », écrit-il."

      in

      http://www.lemonde.fr/web/depeches/0,14-0,39-30197007@7-37,0.html


    • (---.---.142.91) 22 mars 2007 11:26

      Encore un procès Papon !


    • 3antar (---.---.238.221) 22 mars 2007 11:40

      De quel procès papon parles-tu, Bush et ces faucons ne sont pas des executant !

      Pour une fois ayont le courage d’incriminer les gagnants !

      3antar,


    • (---.---.142.140) 22 mars 2007 11:59

      Désolé ! je ne vois qu’un perdant ! L’humanité dans son intégralité...


    • 3antar (---.---.238.221) 22 mars 2007 12:17

      Les gagnants comme étant ceux qui écrivent l’histoire ! En effet le puissant écrit l’histoire, il est donc irréprochable normal c’est lui qui le dit !


    • 3antar (---.---.238.221) 22 mars 2007 14:13

      Dans un conflit, si conflit il y a, il peut y avoir les deux acteurs en tord. Personne ne legitime Ouchama comme tu l’appel et d’ailleurs nous savons tous qu’il n’a rien a voir avec la guerre d’Irak !

      Ou du moins il n’avait rien a voir avec l’Irak avant la guerre !

      Alors cesses tes basses manipulation, et admet que Bush et Ouchama doivent être jugé pour a peu près le même nombre de victimes, je dis le même nombre mais a quelques centaines de milliers d’écart a l’avantage de Bush biensur !


    • fidel chavez (---.---.211.99) 31 mars 2007 17:57

      POUR MOI C EST BUSH ET LES VAUTOURS. UN FAUCON EST QUANT MEME UN ANIMAL « NOBLE ».


    • (---.---.142.91) 22 mars 2007 10:37

      Apaisement, Probabilité ? j’en doute !

      Gagner du temps c’est sûr ! mais les tensions, déjà extrêmes, s’aggravent d’heure en heure. ex : lancement missile pakistanais...

      Les solutions guerrières deviennent la Probabilité ! mais laissons une chance à la paix jusqu’au dernier moment...

      Et arrêtons de sous-estimer l’envergure de ce conflit !


      • 3antar (---.---.238.221) 22 mars 2007 10:42

        Esperons surtout, et ce pour l’avenir de l’humanité, qu’ils seront jugé et condamné a la hauteur de leurs actes !

        Puis très rapidement pour repondre a « le chat ». La guerre d’Irak n’est un désastre que pour la nation américaine les faucons eux l’on gagné cette guerre. Leurs entreprises et leurs alliés ont prospéré. Ils ont atteint leurs objectifs de dissuasion pour les autres candidats a la rebelion tel que fut Saddam.

        En effet les Caid de la planéte ont prouvé a leur hommes de mains qu’ils étaient toujours aussi intraitable que par le passé. On se croierait dans la suite de « Le parrain III », « les parrains de la maison blanche ».

        Brrrrrrrrrr ca fait froid dans le dos !

        Cordialement, 3antar.


        • Avatar (---.---.23.88) 22 mars 2007 11:30

          Oui, et n’oublions que la journée du 11 septembre fut décisive dans cette stratégie de domination made in USA.

          A ce propos, saviez-vous qu’un dossier complet du « Monde Diplomatique » version norvégienne qui remettait en cause l’enquete et les conclusions officielles de ces « attentats » n’est jamais paru dans la version franco-francaise ?

          Allez jeter un oeil sur :

          http://www.mondialisation.ca:80/index.php?context=viewArticle&code=20060725&articleId=2816

          Vive le peuple étatsunnien à qui on a caché la véritable organisation de cette journée si particulière de l’automne 2001 et vive leur prochain(e) président(e) qui aura le courage de réouvrir l’enquête.


        • 3antar (---.---.238.221) 22 mars 2007 11:42

          Le lien ne fonctionne pas ! Peut tu verifier ?

          3antar,


        • Avatar (---.---.23.88) 22 mars 2007 12:12

          A 3antar,

          "L’édition norvégienne du Monde diplomatique a publié dans son numéro de juillet 2006 un remarquable dossier sur les attentats du 11 septembre concluant qu’ils sont le fruit d’un complot intérieur US. L’affaire fait grand bruit au point que, les uns après les autres, les grands médias écrits et audiovisuels du Royaume ont publié leurs propres enquêtes, soit acceptant le doute, soit arrivant à la même conclusion.

          Alors que Le Monde diplomatique norvégien avait accordé au Réseau Voltaire l’autorisation de traduction et de reproduction de ce dossier, la direction française du Monde diplomatique (filiale du groupe Le Monde) y a opposé un veto formel.

          Nous déplorons de ne pouvoir donner à nos lecteurs accès à ces informations. Cependant, ceux qui souhaitent contourner cette censure peuvent consulter le dossier complet du Monde diplomatique en norvégien ou les articles traduits en anglais : « The Explosions that Razed the Towers » par Ann Grieg (en bas de page) « Media Polls » par Kim Bredesen (en bas de page) « Was 9/11 an inside job ? » par Kim Bredesen.

          Ils peuvent aussi consulter un article traduit en anglais de l’Aftenposten, « 9/11 Theories flourish », et un autre du Dagbladet, « The Third Tower »."

          http://www.mondialisation.ca/index.php?context=viewArticle&code=20060725&articleId=2816

           smiley


        • Marc (---.---.14.57) 26 mars 2007 04:16

          « Esperons surtout, et ce pour l’avenir de l’humanité, qu’ils seront jugé et condamné a la hauteur de leurs actes ! »

          espérons surtout que tous les barbares islamistes qui ont massacrés, violés, égorgés, explosés des millions de civils (plus de 2 millions de chrétiens et animistes du Sud Soudan et plus de 300 000 au Darfour massacrés par les islamistes soudanais), entre 100 et 200 morts par jour par les terroristes islamistes (chiites ou sunites dans le même sac) en Irak, et partout dans le monde où l’on retrouve des islamistes et des arabes qui les soutiennent. Cessez donc votre propagande abjecte, personne n’est dupe !


        • Avatar (---.---.23.88) 22 mars 2007 13:11

          Au mage Arthur,

          Le bonnet rouge, c’est pour cacher vos antennes de votre système Echelon personnel, monsieur le surveillant ?

           smiley


        • LE CHAT LE CHAT 22 mars 2007 13:29

          @le mage arthur

          il est vrai que ce gouvernement étant en train de se ruiner dans cette guerre vaine et se decrédibiliser auprès de l’opinion mondiale ne pourra pas nous asservir , nous les frogs ! c’est un point positif smiley


        • mcm (---.---.121.37) 22 mars 2007 13:14

          Oui à quand le retour à la stabilité et la sécurité de Saddam Hussein.

          Un million de morts en guerre Irak/Iran sans compter les centaines de milliers de kurdes massacrés et une invasion du Koweit.

          C’est sûr avec Saddam tout allait si bien, au moins on y massacrait en silence !


          • Avatar (---.---.23.88) 22 mars 2007 13:42

            « Que ceux qui ne sont pas avec nous prennent conscience qu’ils partegeront le sort des terroristes de l’axe du mal... » (GW Bush)

            Oui, oui on connait la rengaine (cf.Mage et ses copiés-collés).

            "Il faut faire croire :

            1. que notre camp ne veut pas la guerre

            2.que l’adversaire en est responsable

            3.qu’il est moralement condamnable

            4.que la guerre a de nobles buts

            5.que l’ennemi commet des atrocités délibérées (pas nous)

            6.qu’il subit bien plus de pertes que nous

            7.que Dieu est avec nous

            8.que le monde de l’art et de la culture approuve notre combat

            9.que l’ennemi utilise des armes illicites (pas nous)

            10.que ceux qui doutent des neuf premiers points sont soit des traîtres, soit des victimes des mensonges adverses (car l’ennemi, contrairement à nous qui informons, fait de la propagande). "

            http://fr.wikipedia.org/wiki/Propagande


          • mcm (---.---.121.37) 22 mars 2007 13:53

            Et vous dites exactement l’inverse, c’est à dire la même chose pour l’autre camp !


          • 3antar (---.---.238.221) 22 mars 2007 13:54

            Tiens Mcm sait-tu qu’en Irak depuis l’invasion Americaine il y a 650 000 morts....

            Mais bon c’est pour la démocratie, c’est ça ?

            Et puis de toute Saddam on l’aime pas ! n’est ce pas ?


          • 3antar (---.---.238.221) 22 mars 2007 13:56

            Non nous disons que les deux camps ont des culpabilitée et qu’il faut être objectif mais, vraiment objectif !

            3antar,


          • Oudeis (---.---.154.73) 22 mars 2007 14:12

            @3antar

            Puisque vous connaissez si bien les chiffres, sur les 650.000 morts dont vous parlez en Irak, combien sont des victimes civiles des terroristes que justement les USA combattent ?

            Ce serait intéressant d’avoir cette information. Car on comprendrait alors certainement mieux les motivations de ceux qui accablent les USA.


          • fidel chavez (---.---.211.99) 22 mars 2007 14:14

            S HUSSEIN ETAIT UN FUMIER DE DICTATEUR ...ON EST TOUS D ACCORD !! MAIS IL NE FAUT PAS OUBLIER QUE DES DIZAINES DE TENTATIVES DE PUTSHS (INCLUANT AUSSI DES ESSAIS D ASSASSINATS) ONT AVORTES CAR LA C.I.A. PREVENAIT LE SADDAM AFIN QU IL PRENNE LES DEVANTS !!!. CE SONT CES MEMES RICAINS QUI ONT STERILISE POUR DES SIECLES LE DESERT IRAKIEN EN USANT ET EN ABUSANT DE MUNITIONS A L URANIUM APPAUVRI.... JE POURRAIS LASSER LE LECTEUR (INTELLIGENT) A FORCE DE FAITS DE LA SORTE...MAIS POUR EN REVENIR AU SUJET IL Y A 2 FAITS QUI M INQUIETES : LE PREMIER CONCERNE LE LANCEMENT D UNE FUSEE SATTELITAIRE DES IRANIENS....NUL DOUTE QUANT A LA FONCTION DE SATTELITTE-ESPION DE L ENGIN EXPEDIE ET CELA CONSTITUE UN CRIME DE LESE-NASA. LE DEUXIEME CAS CONCERNE LE FAIT QUE SOUS LE PRETEXTE FALLACIEUX DE NON-PAIEMENT LES RUSSES ONT RETIRE DE LA CENTRALE DE BUSCHER AU SUD DE L IRAN DES CENTAINES DE LEURS TECHNICIENS ET AUTRES INGENIEURS. CELA PEUT LAISSER SUPPOSER QU EN ACCORD AVEC LES RICAINS LES « POPOFS » METTENT LEUR RESSORTISSANTS A L ABRI D EVENTUELS BOMBARDEMENTS. EN TOUT ETAT DE CAUSE UNE MEGA CAMPAGNE « INTER-GALACTIQUE » DES SIONISTES A LIEU EN CE MOMENT EN FAVEUR D UNE GUERRE CONTRE L IRAN ....IL NE MANQUE QUE LE FACTEUR DECLENCHANT.


          • 3antar (---.---.238.221) 22 mars 2007 14:24

            Qu’est ce qu’un terroriste si c’est un arabe il doit y avoir 99% de terroriste !

            Non serieusement personne ne sais qui tue qui.

            Ce que nous savons c’est qu’il y a beaucoup de mort, certes beaucoup dû a des actes terroriste, et aussi beaucoup dû a des frappes (bombes ou obus) chirurgicales (americain).

            Nous savons aussi qui a déclanché cette tuerie.

            Je dis souvent quand un conflit interviens entre un individu et son petit frère, tu demande des explication au grand car il a surement vu venir du fait de son experience, aussi sa responsabilité est plus fermement engagé ! Les Etats-Unis étant une grande nation... smiley

            Bien cordialement, 3antar.


          • Avatar (---.---.100.173) 22 mars 2007 14:45

            « GUERRE SANS FIN »

            « Nancy Pelosi, chef de file démocrate à la Chambre des représentants, a pour sa part affirmé que »le peuple américain a perdu confiance dans le plan du président Bush pour une guerre sans fin en Irak".

            Si la loi impose un retrait américain à une échéance fixée par avance, le président y opposera son veto, a prévenu, lundi, le porte-parole de M. Bush, Tony Snow.

            « Il faudra plus de temps à la nouvelle stratégie pour produire ses effets », a plaidé le président américain, promettant « des bons jours et des mauvais jours ».

            A San Francisco et à New York, plusieurs dizaines de manifestants opposés à la guerre en Irak ont été arrêtés lundi par les forces de l’ordre. "

            Extrait de l’article de Philippe Bolopion paru dans l’édition du Monde du 21.03.07.

            http://www.lemonde.fr/web/article/0,1-0@2-3218,36-885396@51-823016,0.html


          • Oudeis (---.---.154.73) 22 mars 2007 15:19

            @3antar

            J’appelle terrorisme tout acte ou tentative d’acte de violence visant volontairement et de manière indiscriminée des civils en raison de leur appartenance réelle ou supposée à un groupe national, ethnique, religieux, politique ...

            Alors non, tous les Arabes ne sont (heureusement) pas des terroristes. Oui, il y a parmi les terroristes de nombreux Arabes ou Musulmans. Et en Irak, ceux qui tuent volontairement et de manière indiscriminée des civiles en fonction de leur religion (et même de l’orientation religieuse - Chiite ou Sunnite - au sein de la même religion musulmane) - ce sont majoritairement des Arabes.

            Et, des nouvelles qui nous parviennent d’Irak, la plupart des morts civils déplorés sont victimes de terroristes arabes - bien plus que de bombes américaines.

            Quant à savoir qui a déclenché la guerre ... C’est fou comme cette question est importante parfois, et totalement ignorée à d’autre moment.

            D’autant plus que je conteste fortement les propos de l’auteur de l’article : « l’invasion de l’Irak... L’événement qui a tout fait basculer... ». Parce que le 11/09/2001, c’est après 2003 ? C’est bien plutôt ces attentats sanglants qui ont tout fait basculer - même si l’Irak n’était pas directement à l’origine de l’attentat - car ils ont poussé les USA à essayer de modifier la donne au Moyen Orient pour tenter d’y développer la démocratie, plutôt que d’y maintenir à tout prix une « stabilité » de dictatures sanguinaires.

            Enfin, votre conception de la responsabilité incombant uniquement au « grand » est non seulement inique mais dangereuse car elle permettrait au « petit » de faire tout et n’importe quoi en toute impunité. Bien plus, elle est insultante pour le « petit » qui serait par définition immature puisque irresponsable.

            Mais cela illustre bien une tendance assez générale : systématiquement critiquer les USA et exonérer les autres. Quitte à condamner les USA lorsqu’ils essaient d’empêcher des terroristes de tuer des civils irakiens innocents.

            P.S. : Relisez bien ma définition du terrorisme (chaque mot a son importance) avant de prétendre à tort que les USA sont des terroristes en Irak - merci.


          • Oudeis (---.---.154.73) 22 mars 2007 15:26

            @fidel chavez

            « UNE MEGA CAMPAGNE »INTER-GALACTIQUE« DES SIONISTES A LIEU EN CE MOMENT EN FAVEUR D UNE GUERRE CONTRE L IRAN .... »

            Oui, oui ... C’est bien connu ... Ce sont les « sionistes » qui obligent ces pooovres iraniens à inscrire sur leurs missiles, à chaque défilé militaire, « vers Tel Aviv » ou « pour Israël ».

            Oui, oui ... C’est bien connu, c’est Israël qui appelle explicitement à « rayer de la carte » l’Iran (pardon, « le régime chiite » puisque c’est bien connu que ce sont les sionistes qui ne reconnaissent même pas à l’Iran le droit d’exister).

            Bon, et si maintenant vous pouviez arrêter vos fantasmes délirants sur les sionistes !


          • roumi (---.---.74.206) 22 mars 2007 15:42

            un petit article qui pourrait vous éclairer .

            www.alencontre.org/Irak-USA/USA_Joxe01


          • roumi (---.---.74.206) 22 mars 2007 15:48

            le liens qui marche ; voir l’analyse de monsieur joxe

            http://www.alencontre.org/dossier/irak-usa.html


          • 3antar (---.---.238.221) 22 mars 2007 15:55

            Je pense que tu mélange tous je ne mets cependant pas en doute ta bonne fois !

            Les événements du 11/09/2001 n’ont absolument rien à voir avec tous ce qui touche à l’Irak et ca a peu près tout le monde sait. Saddam était en guerre ouverte contre ces mêmes terroristes et ceux depuis longtemps, en Irak ils n’avaient pas droit de citer !

            Donc les Américains subissent une attaque terroriste sur leur sol puis pour éviter que cela se reproduise, en tous cas c’est la version officiel, ils se mettent à vouloir développer des démocraties, là même, ou ils avaient fais survivre des décennies durant ces dictatures incriminées.

            Certes il serait très dangereux de vouloir déresponsabiliser les « petits » et ce n’est pas pour cela que je plaide. Seulement tu sanctionnes en fonction de la compréhension de l’acte commis, et le grand lui sait très bien ce qu’il fait et comment il aurait pu l’éviter (Pour les affaires courantes la justice agit comme ça).

            En bref ils attaquent un pays démettent un pouvoir qu’ils ont enraciné, des terrorismes naissent en Irak et font 650 000 morts les responsables sont ceux qui déclenchent les événements (USA), celui qui les a laissé murir (Saddam), et ceux qui dirigent ces groupes bien sur (Zaouari etc.).

            Ci le déclencheur avait été par exemple un petit groupe révolutionnaire qui aurait assassiné Saddam ils auraient bien sur été moins a responsabilisé que les Etats-Unis ils n’ont pas les moyens d’analyser les conséquences de leurs actions !

            Pour finir je dirais que les Etats-Unis se comporte comme un Ours qui piqué par une abeille (11/09/2001) détruis la ruche commanditaire pour faire fuir la reine (Mollah Omar, Ben Laden) !

            Mais ayant encore mal une fois la vengeance assouvi se rue vers un poulailler dont le coq l’empêche régulièrement de prolongé sa mâtiné et le cogne jusqu’à ne plus avoir mal !

            Je sais il y a beaucoup d’image que je suis disposé a clarifier si besoin est.

            Cordialement, 3antar.


          • 3antar (---.---.238.221) 22 mars 2007 16:00

            Ca va on a vu la même chose pendant la guerre du Liban des gamins Israélien venait écrire des « pour toi Hassan Nasrallah de tout notre cœur » sur les missiles, qui eux ont cependant ont bel et bien été lancé et par millions !

            Quand on jette une pierre au voisin on s’assure que notre maison n’est pas en verre !

            3antar,


          • Avatar (---.---.100.173) 22 mars 2007 16:41

            A 3antar,

            Voici un article qui fait froid dans le dos :

            http://www.mondialisation.ca:80/index.php?context=viewArticle&code=20070320&articleId=5130

            p.s : il semblerait que ce lien ne fonctionne pas suivant le pays ou vous résidez...


          • Oudeis (---.---.154.73) 22 mars 2007 16:51

            @3antar

            « Ca va on a vu la même chose pendant la guerre du Liban des gamins Israélien venait écrire des »pour toi Hassan Nasrallah de tout notre cœur«  »

            Ca n’a rien à voir !

            Dans un cas, l’Iran indique sur ses missiles qu’il veut rayer Israël et ses habitants de la carte.

            Dans l’autre, des messages visant non les Libanais ou le Liban, mais le dirigeant d’une organisation ayant enlevé plusieurs soldats en territoire israélien et responsable du bombardement quotidien de villes israéliennes.

            Le problème n’est pas de mettre des messages sur les missiles en désignant leur cible. Le problème est 1) que l’Iran veut rayer un pays de la carte, 2) de jouer les vierges effarouchées quand on le leur reproche et 3) d’accuser la cible des menaces d’intentions belliqueuses.


          • Oudeis (---.---.154.73) 22 mars 2007 17:10

            @3antar

            « Ci le déclencheur avait été par exemple un petit groupe révolutionnaire qui aurait assassiné Saddam ils auraient bien sur été moins a responsabilisé que les Etats-Unis ils n’ont pas les moyens d’analyser les conséquences de leurs actions ! »

            Un petit groupe ou un grand pays n’ont certes pas les même moyens à leur disposition, mais ils ont autant de responsabilité. Qu’on soit seul, 10, 100 ou un million, la responsabilité est le propre de la conscience - donc de l’humain.

            Pour reprendre votre image, l’ours n’a pas été piqué par une abeille, mais il a presque perdu un oeil du fait de multiples piqures de bourdons.

            Il s’en prend donc à la ruche d’où provenait cette attaque.

            Ensuite, comme il y a une autre ruche à bourdon à côté, avec une reine qui a déjà montré son agressivité à son égard, il prend les devants pour ne pas perdre son 2ème oeil et chasse cette reine.

            Là dessus, les bourdons d’autres ruches essaient d’en profiter pour massacrer les bourdons dont l’ancienne reine a été chassée. Et l’ours essaie de protéger les bourdons sans reine le temps qu’ils aient à nouveau une reine (démocratique) pouvant les protéger mais non agressive envers l’ours (ou d’autres ruches).


          • Avatar (---.---.100.173) 22 mars 2007 17:46

            A l’Adama du dessous, (qui doit vivre dans un sous-sol pour écrire tant d’inepties)

            C’est vrai que les états-unis n’ont pas perdu de guerre eux !!!

            On se souvient à peine de celle de Corée, de celle du viet-nam et plus récemment de celle de Somalie.

             smiley


          • 3antar (---.---.238.221) 22 mars 2007 17:59

            @ Oudeis,

            votre image est très amusante sauf que Saddam n’avait jamais essayer d’attaquer les US.

            Ils les a défié sur des questions que nous ne connaitrons peut être jamais peut être est ce une betise des plus grotesque ! Une chose est sur, affaibli comme il l’etait il etait en rien menacant !

            « Un petit groupe ou un grand pays n’ont certes pas les même moyens à leur disposition, mais ils ont autant de responsabilité »

            Lorsque quelqu’un vole une pierre precieuse sans connaitre sa valeur on peut supposé ces intentions moins néfaste que celui qui connaissait cette valeur !

            Je te parle de la vie de tout les jours c’est ce qu’on designe comme étant volontaire ou non par ex : un crime.

            Tu pousses quelqu’un et qu’il tombe dans l’escalier.

            Tu es moins blamable que celui qui

            Pousse quelqu’un pour qu’il tombe dans l’escalier toute la nuance est là !

            3antar


          • Sab (---.---.195.28) 22 mars 2007 18:03

            Adama croit être investi d’une mission suite à un rêve où il a vu son « prophète » dont il arbore désormais le fascia barbu qui ne change pas beaucoup de la tête de porc qu’il avait.

            Le ridicule ne tue pas... smiley


          • 3antar (---.---.238.221) 22 mars 2007 18:05

            Explique ca aux parents des gamins morts sous ces missiles !

            Attention ils étaient pour Hassan pas pour votre enfant !

            Il n’y a pas de degré d’humanité mais je ne suis pas sur que vous défensseur aveugle de l’état d’Israel en soyez convaincu !

            Mais bon c’est aussi ce comportement qui vous menera face au mur et au pieds de ce mur, comble de l’ironie, vous me trouverez entrain de vous défendre !


          • Adama Adama 23 mars 2007 06:47

            Le régime perse est un régime qu’il faut éradiquer, le plus tôt sera le mieux. Aidons les opposants qui luttent contre ce régime barbare, et faisons de ce combat la bataille de la raison contre l’obscurantisme. Merci aux américains d’avoir libéré l’Irak du boucher Arabe, la France comme toujours depuis Napoléon déserte les champs de batailles, la francabia est en marche.


          • 3antar (---.---.238.221) 23 mars 2007 12:46

            Le régime sionniste est un régime qu’il faut éradiquer, le plus tôt sera le mieux. Aidons les opposants qui luttent contre ce régime barbare, et faisons de ce combat la bataille de la raison contre l’obscurantisme. La France comme toujours depuis la seconde guerre collabore, la francaël est en marche.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès