Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > Moyen-Orient : vers de nouvelles alliances ?

Moyen-Orient : vers de nouvelles alliances ?

L’Iran n’a jamais été plus clair : les activités nucléaires se poursuivront. Fort des « bonnes » nouvelles en provenance du Liban, Téhéran s’est permis de crier victoire. Les Mollahs sont certains que la vraie victoire sur le front libanais ne sera pas militaire mais plutôt politique. Et, dans d’énormes proportions, psychologiques. Cependant, la quiétude dans laquelle s’est soudainement retrouvée l’équipe du Président Najad a été gâchée par la position prise par le trio Riyad-Amman-Le Caire. Considéré comme allié traditionnel de Washington dans le Moyen-Orient, ce trio a dénoncé une bataille « aventurière », l’imputant au Hezbollah, et surtout une ingérence « étrangère » destructrice, en allusion au rôle joué par Téhéran dans le schéma catastrophique qui se dessine actuellement au Liban. Mais, le problème libanais n’est que l’arbre qui cache la forêt.

De l’Irak aux Territoires occupés, en passant par la nouvelle poudrière libanaise, le bras de fer entre le trio arabe et le géant persan est plus qu’apparent. La pomme de discorde entre les deux blocs revêt plusieurs formes.

Premièrement, il y a un véritable choc de civilisations au sein du Monde musulman, entre Sunnites et Chiites. Vieux de plusieurs siècles, ce choc est plus que jamais perceptible, les intérêts et les tendances des deux blocs étant contradictoires.

En effet, l’actuel leadership iranien, héritier d’une Révolution au sens propre du terme, a redoré le blason du Chiisme en tant qu’alternative à la dictature et à la tyrannie, vécues par les Iraniens sous le règne du Shah et sous les premières années de la République islamique. Innovation technologique, poids politico-diplomatique sur la scène internationale et renouveau culturel, tel est le bilan de la première année du pouvoir de Najad.

Dans la foulée, le Président iranien demeure fidèle à l’essence anti-américaine de Téhéran de l’après 1979. Ce qui s’oppose aux intérêts du trio sunnite, allié traditionnel des Etats-Unis dans la région et, par apposition, d’Israël.

Le choc entre Chiites et Sunnites s’est notamment accru suite à la percée des Mollahs en Irak, après l’invasion américaine en 2003, invasion qui a mis un terme à plusieurs décennies de règne sunnite et a permis aux Chiites, majoritaires, d’accéder aux plus hautes sphères du nouveau pouvoir.

La donne a encore changé après l’assassinat de l’ancien Premier ministre libanais, Rafic Hariri, et le retrait des troupes syriennes du Liban. En effet, les pressions internationales - et plus particulièrement américaines - sur Damas ont accéléré un plus grand rapprochement entre le régime alaouite et Téhéran. Au grand dam du triangle sunnite.

Ce jeu de cartes a donné, au lendemain des derniers événements, un schéma quasi final : un premier pôle avec pour membres l’Iran et la Syrie ainsi que deux antennes, l’une au Liban - le Hezbollah - et l’autre dans les Territoires occupés - le Hamas -.

Dans le second pôle, on trouvera l’Arabie Saoudite, l’Egypte et la Jordanie avec deux antennes également, toujours au Liban, le camp Hariri, et dans les Territoires occupés, le Fatah.

Le premier pôle jouit d’un soutien russe, alors que le second est d’obédience américaine. Mais, ce schéma peut-il survivre ? Si le premier pôle est submergé par des batailles diplomatico-militaires, le second peine à gagner la sympathie de sa propre opinion publique. En effet, la confrontation entre le camp de Téhéran et celui soutenu par Washington a fait que le premier soit considéré par l’opinion publique arabe - pourtant majoritairement sunnite - comme le porteur de l’espoir de la « nation », l’espoir de la confrontation, justement. Car, aux yeux de millions d’Arabes, il est grand temps de mettre un terme à l’état de «  ni guerre, ni paix ». Aussi, faut-il préciser que l’essentiel des masses arabes optera - par défaut - pour le camp de Téhéran, l’autre camp étant l’allié du «  Grand Satan » américain.

La reconfiguration de la région et la résolution finale et globale de tous ses maux passent essentiellement par une prise de conscience de ces nouvelles alliances. L’équilibre des forces est, certes, du côté du triangle sunnite. Mais, les masses sont plus du côté de Téhéran et de ses alliés.

Et, même si l’on claironne ici et là que la rue arabe est inexistante, il n’en est pas moins vrai qu’une opinion publique arabe, à la fois cultivée et révoltée, est en train de se former. Non sans prendre en considération les secousses qui frappent la région.


Moyenne des avis sur cet article :  4.58/5   (48 votes)




Réagissez à l'article

11 réactions à cet article    


  • apocalypse (---.---.179.4) 24 juillet 2006 12:27

    Et bla bla C’est la fin programmé de l’Iran d’une manière ou d’une autre


    • Torah borah (---.---.123.188) 24 juillet 2006 13:34

      Voici enfin une véritable analyse qui nous change des petits tribuns en culottes courtes.

      Réel effort pour décomposer une réalité complexe dans ses composantes essentielles et tentative d’explication des interactions possibles de ces composantes.


      • Leclerc & Leopard III pour Le Liban (---.---.44.250) 24 juillet 2006 22:47

        Le gouvernement federal d’Allemagne affirme la Republique libanaise d’une assistance en equipements militaires.


        • armand (---.---.98.203) 25 juillet 2006 00:44

          La grande absente de cette analyse est la population iranienne, qui subit la dictature des mollahs, qu’on prend en otage en agitant des causes nationalistes comme le nucéaire. La civilisation persane, une des plus avancées et raffinées du monde, est défigurée par la crasse ignorance d’Ahmadinejad et d’une grande partie du clergé, sans parler de la doctrine politique concoctée par Khomeiny, le velayat-i-faqih, qui, fait unique dans ce monde, place le pouvoir politique sous le contrôle d’un religieux, le guide de la révolution Khamenei. Le problème est plutôt un renversement du régime- sitôt le mieux - et compte tenu de son impopularité, ce régime est prêt à tout (escalade nucléaire notamment) pour se maintenir.


          • Daniel Milan (---.---.168.37) 25 juillet 2006 00:50

            Je vois que tu fais l’impasse sur la dictature du Shah, qui entretenait les meilleures relations avec Israël. Je ne vois pas en quoi, le régime islamique est une dictature et ce qui te permets de dire que le président Ahmadinejad est un ignorant, si ce n’est ton amour d’Israël !


          • armand (---.---.98.203) 25 juillet 2006 01:17

            Le Shah n’était pas un dictateur - mais un empereur qui a manqué de force dans l’épreuve. De tout temps à jamais en Iran une fonction impériale, marquée par la xvarnah, ou lumière de gloire, régnait aux côtés d’une classe sacerdotale, mazdéenne puis musulmane. Et le marquage chiite de l’Iran ne remonte qu’à l’époque safavide, à partir du XVIe sècle. La transition a été relativement facile entre mazdéisme et islam, et le Shanshah a été le modèle de toutes les grandes monarchies orientales : moghole, seldjoukide, même ottomane. Allons, ta haine pour Israël t’aveugle : si on a le moindre souci de la tradition, la mollacratie est une monstruosité.Et sur le plan strictement humain, beaucoup plus sanglante que le régime impérial.


          • armand (---.---.98.203) 25 juillet 2006 01:18

            Shahanshah, je corrige. Et j’allais oublier : demande à n’importe quel Iranien non pasdaran ce qu’il pense de l’intelligence et de la culture du nouveau président.


          • Farid (---.---.225.219) 25 juillet 2006 13:01

            Cette nouvelle mode d’analyser le conflit moyen oriental en terme de distinction ou confrontation Sunnite Chiite est très peu pertinente pour comprendre le conflit moyen oriental, sauf peut être en Irak et pour des raisons éthniques et culturelles et non réellement religieuses. La vérite est que pour la grande masse des musulmans du monde entier, l’ennemi est plus que jamais le grand Satan Américain qui s’aligne systématiquement sur les positions Israéliennes et les derniers évenements au Liban ont fini par convaincre les plus moderés d’entre eux. L’équation que fait la rue musulmane est simple : les milliards de dollars de l’aide Américaine à Israël servent en partie à fabriquer des bombes qui sont envoyés sur le Liban et sur Gaza le reste c’est de la littérature.


            • lilly (---.---.86.220) 25 juillet 2006 18:23

              bonjour,

              Al quaida = arabie saoudite alliée des usa et des israéliens. Al quaida a servi a pulvériser l’URSS et à destabiliser beaucoup de pays musulmans qui ne se reconnaissent pas dans la doctrine wahhabite. Al quaida sert de justification à la guerre contre un terrorisme immaginaire sorti droit du cerveau des néocons. Al quaida a permi aux terroristes occidentaux et israéliens à museler toute l’opinion mondiale qui a cru un moment donné au choc des civilisations. Al quaida arabie saoudite, egypte, jordanie, maroc,OLP liban, de rafic hariri, usa, europe, israel meme combat contre les peuples. Le seul problème c’est que des masses entières de population commence à se réveiller pour essayer de sortir de ce cauchemar. Personne n’en parle dans les journaux où soit disant des gens intelligents y écrivent mais c’est une évidence que des alliances se sont faites depuis le 11 septembre 2001. Pour terminer ne pas oublier que les frères musulmans sunnites se sont alliés à l’Iran. Ils ne sont pas au pouvoir mais des coûts d’états peuvent encore avoir lieu. Les tchéchènes qui étaient financer par les wahhabites viennent de déclarer qu’ils ne demandent plus leur indépendance est ce le début d’un retournement de situation ?


              • Al quaida = arabie saoudite (---.---.44.250) 25 juillet 2006 18:44

                roi Fahd[fiction legale d’Eats-Unis] saoudite = bergers de Yemen

                empereur Shah PahLevi[coup d’etat des Eats-Unis] Persan = Juif


                • zizifridolin (---.---.227.180) 14 août 2006 22:24

                  et blabla , l iran aura la bombe et l etat nazisioniste aura vecu : c est la saine loi de la nature !!!!!!!!!!!!!!

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès