Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > Ne joue jamais à saute-mouton sur une licorne !

Ne joue jamais à saute-mouton sur une licorne !

Une initiative vise à faire passer une loi en Suisse pour le renvoi des délinquants étrangers dans leur pays. La campagne d’affichage qui montre des moutons blancs chassant un mouton noir hors de la Suisse est provocatrice pour certains, alors que d’autres ne voient qu’une expression populaire.

En Suisse, le mois d’octobre 2007 est marqué par les élections en vue du renouvellement intégral du Conseil national et des autorités du pays. La campagne fait rage et les partis politiques se déchirent. Sans surprise, les mouvements à l’agonie cherchent des alliances avec d’autres que le succès renforce.

Mais une polémique est lancée à propos de l’initiative de l’Union démocratique du centre (UDC), un parti de droite. Cette initiative vise à faire passer une loi pour le renvoi des délinquants étrangers dans leur pays. Depuis plusieurs années, l’UDC a pris l’habitude d’animer la scène politique suisse. Quelque peu provocateur, déroutant parfois, il bouscule les institutions et ne pratique pas la langue de bois. Il doit son succès principalement au climat d’insécurité qui règne à l’intérieur et hors du pays.

Sur les murs des villes de la paisible Suisse, l’UDC a placardé des affiches qui font une polémique aberrante. Le message montre trois moutons blancs qui boutent un mouton noir hors de la Suisse. Des citoyens et beaucoup de politiciens de gauche se sont offusqués et ont crié au scandale. L’affaire est remontée jusque dans les salles capitonnées de l’Organisation des Nations unies (ONU) où son rapporteur contre le racisme, M. Doudou Diène, a vivement critiqué la Suisse et a demandé le retrait immédiat de ces affiches.

Cependant, cette polémique autour de cette image sonne faux. La gauche s’intéresse à la couleur de la laine, la droite aux gigots qu’attirera cette affiche, mais aucun ne s’intéresse aux moutons. Autrement dit aux réels problèmes des citoyens suisses.

Le racisme demeure depuis que l’homme existe. Tous les peuples de toutes les races renferment leurs nationalistes et leurs extrémistes. Certes, la liberté d’expression ne doit pas servir de paravent à l’incitation à la haine raciale et religieuse. Mais personne n’a le monopole de la pensée et il faut rester vigilant face à la pensée unique. La méfiance est de rigueur face aux élus - de gauche comme de droite - qui invectivent bruyamment l’opinion publique dans le seul dessein de récolter quelques voix. Les mêmes qui protestent aujourd’hui ont oublié qu’ils défendaient la liberté d’expression lors de l’affaire des caricatures de Mahomet.

Les citoyens de ce pays ne vont pas changer leur appréciation personnelle du fait de cette affiche. Dès lors, plutôt que de brailler sur l’action de l’adversaire, les députés devraient consacrer leur énergie à travailler sur des projets concrets en vue d’améliorer notre société. Cela éviterait à certains de se faire mal en jouant à saute-mouton sur une licorne.


Moyenne des avis sur cet article :  2.57/5   (23 votes)




Réagissez à l'article

26 réactions à cet article    


  • thirqual 19 septembre 2007 14:40

    Je suis d’accord avec toi, mais lis le commentaire suivant pour comprendre ce qu’évoque une telle affiche pour certains : non pas le renvoi des étrangers délinquants de tout poil, mais juste des délinquants extra-européens. On change radicalement de registre. Ce n’est pas dans l’affiche, mais dans l’interprétation qui en faite que l’aspect raciste ressort.


  • polo 19 septembre 2007 14:22

    Racisme ? Disons plutôt sain réflexe face aux allochtones extra-européens qui au mieux ne s’intègrent pas, au pire enfreignent les lois et profitent de la démocratie pour en saper les fondements. Et en plus il faudrait payer des impôts pour les entretenir dans les prisons ?!

    Du balais !


    • tian tian 19 septembre 2007 14:40

      Bonjour les racistes !!! C’est incroyable de lire des commentaires de la sorte ... C’est plus un forum ... c’est le café du commerce avec toute sa connerie ...


      • Parpaillot Parpaillot 19 septembre 2007 15:27

        @Ludo :

        "... L’argent des grands délinquants peut, lui, continuer à tranquillement séjourner dans leurs coffres smiley. ...

        Ah que les mythes ont la vie dure ... Essayez donc de venir déposer de l’argent, même une petite somme (moins de 10’000 €), dans une banque en Suisse et vous comprendrez que l’image que vous vous en faites en France est totalement éculée...

        Cela dit, je n’ai aucune sympathie pour l’UDC ...

        Helvétiquement vôtre !


      • joseW 19 septembre 2007 22:27

        Effectivement si c’était un mythe, comment expliquer que les Suisses ont réclamé le maintien du SECRET BANCAIRE ?

        Eh oui, en Suisse, on aime bien les gros délinquants étrangers, mais les petites frappes, cela n’intéresse pas beaucoup la population locale...

        Cela dit, les Suisses ont heureusement d’autres qualités qui les rendent plutôt sympathiques, il ne faut pas non plus tomber dans de l’anti-helvétisme primaire. smiley


      • dup 20 septembre 2007 09:36

        incroyable cet hypocrisie faite de loveland mou .Mouton noir signife dans toutes les langues : l’individu qui joue pas le jeu et qui cause des dommages aux autres. Dans tous les pays on renvoie ceux qui qui abusent de l’hospitalité de façon notoire , qu’ils soient blancs ,noirs ,jaunes , violets ou mauve. Ce n’est rien d’autre. Quand à l’argent qui arrive à des fins de blanchiment , ce n’est pas si simple. Bon nombre de comptes ont été rendus à leur propriétaires légitimes ( états ) . Beaucoup abusent les institutions Suisses et de la stabilité politique. C’est regrétable et doit être combatu ,mais on peut pas incriminer ce pays de complicité


      • Parpaillot Parpaillot 20 septembre 2007 22:24

        @joseW :

        Pour votre information et contrairement à une idée très répandue en France, le secret bancaire suisse n’est pas inscrit dans la constitution fédérale helvétique mais dans la loi. Il est également nécessaire de préciser que le secret bancaire helvétique n’est pas absolu et qu’il peut être levé lors d’une instruction pénale, à la demande d’un juge français par exemple, pour tout délit reconnu par le droit suisse. Dans de tels cas de figure, l’organisme compétent chargé de faire lever le secret bancaire s’appelle « CFB - Commission fédérale des banques ». Il dépend de l’administration fédérale et intervient notamment lors d’enquêtes sur le blanchiment d’argent (crime organisé, trafic de drogue, d’armes, prostitution, terrorisme, etc.), à la requête d’autorités judiciaires suisses ou étrangères.

        Bien à vous !


      • Arnaud Villanova 19 septembre 2007 18:34

        Merci de nous tenir au courant de ce qui se passe en Suisse.

        Je vous rejoins pour imaginer que le temps et l’énergie consacrés à cette polémique de communication indélicate ne sera pas employé à réfléchir à des questions de fond(s ?).

        Ceci dit, au-delà de la pertinence des conditions de fin de séjour d’un délinquant étranger en Suisse, l’affiche joue implicitement mais grossièrement sur l’assimilation de la notion de « gêneurs », voire simplement « différents », avec la couleur noire. Je suis d’accord, les proverbes mentionnent un mouton noir, pas jaune ou bleu. De plus, je suis un partisan de la liberté d’expression, je ne ferais pas retirer l’affiche, mais celle-ci est retorse dans ses intentions et dévoile peut-être le fond de la pensée de ce parti, car on peut difficilement admettre que cela n’est pas pensé.

        Quant au commentaire des 10000 euros, je suis persuadé que, comme généralement, le petit isolé qui amène ses économies devra franchir de nombreuses étapes dont le gros, aidé de ses amis, ne soupçonnera même pas jusqu’à l’existence quand il parlera « millions ».


        • Mango Mango 19 septembre 2007 19:36

          « Le racisme demeure depuis que l’homme existe ».

          Hélas ! Moi-même je souffre d’un violent rejet épidermique anti-helvétique incontrôlable , des montres dont le boîtier provoque un eczéma allergique aux banques des nazis et des gros délinquants, en passant par leur chocolat trop crémeux et trop sucré, leurs fromages plein de trous, leurs cliniques de rajeunissement de people au placenta, et le sort qu’ils réservent à leurs travailleurs étrangers.

          Je ne parle même pas des villages de « peoples » qui sont là pour le « bon air » entre deux incursions en France pour la promo d’un film, d’un CD, ou une quête de « charity biseness » et des Youlalaïtou du folklore local, en culotte de peau, en se tapant sur les cuisses...

          C’est physique, j’y peux rien ! Heureusement, il y a des gens comme Ziegler, qui rachète le pays à lui tout seul, sinon, j’irais bien me faire exploser dans une marmite à fondue !

          « Préjugés », dites-vous ? Pas plus que ce qui consiste à dire que les étrangers sont systématiquement responsables de l’insécurité.


          • Parpaillot Parpaillot 19 septembre 2007 23:28

            @mango :

            Personne ne vous demande d’aimer la Suisse, mais à défaut d’être aimable, on peut vous demander d’être plus rigoureux et d’étayer vos propos, car ce n’est pas en assenant des inepties qu’elles se transformeront en vérités.

            Quant à Jean Ziegler, il y a bien longtemps qu’il n’a plus aucune crédibilité en Suisse, vu son manque de rigueur intellectuelle. En conséquence, j’ai une suggestion à vous faire : prenez-le chez vous, mais surtout gardez-le. Cela contribuera ainsi à élever le niveau intellectuel de nos deux pays smiley) !

            Pour en revenir à l’article et à l’affiche qui en est à la source, j’ai écrit plus haut n’éprouver aucune sympathie pour le parti UDC.

            Bien à vous !


          • Mango Mango 20 septembre 2007 19:22

            Et vous avez pris ce commentaire au sérieux ?

            Sans commentaire, donc...


          • moebius 19 septembre 2007 21:10

            ..le racisme demeure depuis que l’homme existe. Tout les peuples toute....vous faite du créationnisme comme monsieur jourdain. Non le racisme est historiquement daté, et idéologiquement construit . C’est une culture qui ne fait absolument parti d’une nature éternel ? C’est une histoire monsieur pas un mythe fondateur de je ne sais quel aberration mentale et moutonniere broutant dans un pres en compagnie d’une vache mauve


            • moebius 19 septembre 2007 21:15

              ..ou noir, les blancs vous en faites quoi ? L’affichiste ne sais pas dessiner un mouton


            • NPM 20 septembre 2007 11:36

              « Non le racisme est historiquement daté, et idéologiquement construit . »

              Pas du tout. Le racisme est Naturel. On n’y peut rien.


            • Nobody knows me Nobody knows me 20 septembre 2007 17:12

              Vous voulez vous rassurer là, NPM.

               smiley


            • ernst 20 septembre 2007 03:40

              Kés ki fo pa zentendre !...

              Dans la mesure où un ressortissant étranger met dix ans à obtenir sa naturalisation, il paraît normal de renvoyer chez eux ceux qui enfreignent la loi suisse avant leur intégration. Que le mouton soit noir ou pas.

              Le racisme, c’est également de prendre par principe le parti du noir, pour la seule raison qu’il est noir. Par exemple moi qui suis daltonien, je ne vois aucune différence.Un délinquant reste un délinquant, dont on ne voit pas pourquoi, sous prétexte de couleur les citoyens devraient payer l’hébergement à Chandolon (chambre individuelle avec vue sur la campagne, douche, télé ).Surtout s’il a fait une connerie prouvant par là qu’on n’arrivera jamais à en faire un suisse qui trie ses poubelles.

              Concernant le secret bancaire, il fait partie de la Constitution, afin de protéger le droit des personnes . Ce n’est pas une magouille des banquiers faite pour arranger les évasions fiscales des pays producteurs. À remarquer qu’en Suisse, ne pas payer ses impôts n’est pas un délit. C’est pire, c’est une incivilité non amendable. Mais honteuse.

              Concernant le pillage des fonds juifs par les nazis, il faut revenir aux sources. Le secret bancaire.Comment rendre ce qui n’est pas constitutionnellement censé être là ?...Le véritable scandale, c’est que l’argent rendu par dérogation spéciale du gouvernement ne fut JAMAIS redistribué aux ayant-droits.

              Maintenant, concernant les fonds énormes qui engraissent les banques suisses, il suffirait d’une plainte pénale pour les rendre lisibles. Qui a les couilles de s’attaquer aux gros poissons français ?... vous ?... En Suisse, on n’attend que ça !...

              Et savez vous pourquoi c’est justement en Suisse que les licornes mettent leur argent ?... Parce que vous ne voyez jamais de syndicalistes barrer les routes ou les rails, parce qu’on est au boulot à huit heures tous les jours. Avec 4% de chômeurs qui ne demandent qu’à travailler.

              À bon entendeur...


              • Romain 20 septembre 2007 08:24

                Cette affiche sera étudié dans les livres d’histoire pour qualifier notre epoque dans une vingtaine d’année...


                • japarthur 20 septembre 2007 09:40

                  Cet article fera sourire (ou pleurer) ceux qui connaissent un peu la Suisse.

                  La phrase « Quelque peu provocateur, déroutant parfois, il bouscule les institutions et ne pratique pas la langue de bois » est au début un doux euphémisme et à la fin un pur mensonge.

                  La provocation est le mode de fonctionnement favori de ce parti, notamment de son « lider maximo », Christoph Blocher.

                  Ce qui est déroutant, c’est la transformation de ce parti agrarien et traditionaliste en parti ultra-libéral, utilisant la xénophobie pour faire passer la pilule.

                  Pour réaliser ce tour de force, la langue de bois est indispensable.

                  Ses moyens financiers, sans comparaison en Suisse, permettent à ce parti de véhiculer aisément ses idées, par la publicité, des envois remis à tous les ménages, etc.

                  Comme l’auteur de cet article, l’UDC utilise la défiance envers les institutions pour promouvoir des idées contestables.

                  Malgré ses dénégations répétées, on peine à croire que l’auteur n’ait aucune affinité avec ce parti.


                  • Nobody knows me Nobody knows me 20 septembre 2007 17:19

                    Notre roi Sarko Ier s’entendrait à merveille avec cette personne là et se régalerait à « gérer tout ça » ! Trois « variantes linguistiques » (français, italiens, allemands si je ne m’abuse) à faire se taper les uns sur les autres, sans compter les étrangers, ça en fait du monde à retourner les uns contre les autres !!


                  • brieli67 20 septembre 2007 19:58

                    Ce qui est déroutant, c’est la transformation de ce parti agrarien et traditionaliste en parti ultra-libéral, utilisant la xénophobie pour faire passer la pilule.

                    et le seul de nommer la bête immonde de BLOCHER Faut appeler un chat un chat ! Fertig basta !

                    BIEN TENDRE avec

                    c’est un parti EXTREME-DROITE-RACISTE qui pour faire passer la pilule véhicule quelques idées libertaires des Néo-anarchistes capitalistes !

                    Continuez comme celà les Helvètes... Arrêtez de frapper à la Porte de l’EU et faites votre ménasche.

                    Salü


                  • Parpaillot Parpaillot 20 septembre 2007 23:38

                    @ brieli67 :

                    Vous écrivez : « ...Continuez comme celà les Helvètes... Arrêtez de frapper à la Porte de l’EU et faites votre ménasche. »

                    L’opinion politique suisse est actuellement majoritairement opposée à l’entrée de la Suisse dans l’UE. Il est donc inexact d’écrire que la Suisse frappe à la porte de l’UE.

                    Pour votre information, l’UE est le premier partenaire commerciale de la Suisse et la Suisse le second marché d’exportation pour les produits de l’UE derrière les USA, mais devant la Russie, la Chine et le Japon. Source : http://www.europa.admin.ch/dienstleistungen/00553/00555/00666/index.html?lang=fr

                    J’ajouterai que les investissements directs suisses dans l’UE se montaient pour l’année 2004 à près de 200 milliards de CHF (je vous laisse le soin de convertir en euros), que l’effectif du personnel des entreprises suisses employé au sein de l’UE se montait à plus de 850’000 personnes pour l’année 2004 (source : « La Vie économique 1/2-2007 »). On peut encore ajouter que plus de 850’000 ressortissants de l’UE vivaient en Suisse en décembre 2005 (source : « La Vie économique 1/2-2007 »), sans compter les travailleurs frontaliers au nombre de plus de 200’000 actuellement, dont plus de 100’000 français, employés dans l’économie helvétique. Pour mémoire, les travailleurs frontaliers sont pour l’essentiel des ressortissants de pays de l’UE qui viennent quotidiennement exercer leurs activités professionnelles en Suisse mais vivent dans les pays limitrophes (France, Italie, Allemagne et Autriche). Ces personnes contribuent certes à l’essor économique de la Suisse, mais également au développement de leurs régions de résidence.

                    Récemment encore, le peuple suisse a accepté par voie de référendum, le versement de 1 milliard de CHF pour des projets de développement dans les nouveaux pays d’Europe de l’Est qui ont adhéré à l’UE.

                    Pour conclure, le sort de la Suisse est intimement lié à celui de l’UE, même si elle n’en fait pas partie. Pour l’UE, la Suisse est également un partenaire très important qu’il s’agit de connaître, de respecter et non pas de snober !

                    Cordialement !


                  • gozze-du-bugey gozze-du-bugey 20 septembre 2007 11:32

                    Plus loin que le noir ou le blanc cette image monte bien comment les dirigeants de pays « déveloper » conssidaire les gens du peuple.La comparaison humain mouton n’est plus a faire maintenant plus besoin de sous entedus. Le message est claire et en couleurs débrancher vos cerveau on va vous rendre heureux


                    • NPM 20 septembre 2007 11:38

                      « Le message est claire et en couleurs débrancher vos cerveau on va vous rendre heureux »

                      Ah, parce que tu en avais un ?????


                    • Nobody knows me Nobody knows me 20 septembre 2007 17:14

                      Gnééééééééééééééééééééééééé NPM !!!


                    • nini 27 septembre 2007 14:47

                      Bonjour,

                      Cela resssemble à une campagne de commmunication « populiste » se faisant sans doute l’écho de l’amalgame entre la présence d’étrangers et une/des délinquance(s).

                      Est-il précisé que cela concerne les étrangers en règle ? Je ne m’y connais pas en droit mais, ne relèveraient-ils pas du droit pénal suisse et, par conséquent, ne subiraient-ils pas une double peine ?


                      • Marc Blot Marc Blot 19 octobre 2007 09:07

                        « Brailler sur l’action adverse » vous dites. Mais là l’UDC y va quand-même très fort, on dira ce qu’on voudra, qu’il ne faut pas faire d’angélisme, éviter la pensée unique, etc. Il n’en reste pas moins que cette affiche est explicitement raciste. Jean Ziegler avait écrit un livre en 1990 à propos du système bancaire suisse : « La Suisse lave plus blanc ». L’UDC veut continuer le « nettoyage ». Enfin, résultats dimanche 21 octobre, d’après les pronostics, le populiste Christoph Blocher devrait rester l’unique membre UDC parmi les septs élus.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

C. Chris


Voir ses articles






Les thématiques de l'article


Palmarès