Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > Nicolás Maduro renforce la milice nationale vénézuélienne

Nicolás Maduro renforce la milice nationale vénézuélienne

Nicolás Maduro a été élu le 14 avril 2013 président de la République bolivarienne du Venezuela pour poursuivre le travail commencé en 1999 par Hugo Chavez. Après la mort du leader bolivarien, il a pris en main la destinée du pays, menacé par une droite putschiste et subversive qui n’a pas accepté le résultat des urnes malgré la transparence des scrutins reconnue par un grand nombre d’observateurs occidentaux.

Le Venezuela traverse depuis une période très difficile de son histoire. Le pays est en quelque sorte à la croisée des chemins où, après dix ans de socialisme du XXIème siècle, Caracas est confronté devant un grand défi, celui de la relance. Pour défendre les acquis de la Révolution bolivarienne des déstabilisations internes et externes, Maduro a ordonné de renforcer la milice nationale vénézuélienne. Le nouveau président n’a pas encore fourni de détails sur les missions qui seront dévolues à cette milice, qui existait déjà du temps d’Hugo Chavez, mais il a insisté sur la nécessité de renforcer le lien armée-Nation. « Il est essentiel que la classe ouvrière du pays soit formée pour défendre la patrie avec sa discipline, son armement, son uniforme ».

Selon les estimations des analystes, seul un quart de cette milice composée de 120.000 hommes serait prêt à se battre. D’où la nécessité de donner une seconde jeunesse à ce corps particulier. Et on comprend pourquoi : les éléments les plus réactionnaires du pays se font chaque jour plus agressifs et n’hésitent pas à descendre violemment dans la rue, brandissant le spectre du coup d’État de 2002. « Nous serons encore plus respectés si les milices ouvrières avaient 300.000, 500.000, un million, deux millions de travailleurs armés prêts à défendre la souveraineté, la patrie, la stabilité de la Révolution bolivarienne », a expliqué Nicolas Maduro lors d’en entretien qui a été retransmis par la télévision vénézuélienne.

Capitaine Martin

http://www.resistance-politique.fr/article-nicolas-maduro-renforce-la-milice-nationale-venezuelienne-118121280.html


Moyenne des avis sur cet article :  3.82/5   (34 votes)




Réagissez à l'article

21 réactions à cet article    


  • Mr Dupont 29 mai 2013 09:19

    L’auteur

    En renforçant sa milice un Pays se rapproche de plus en plus de la dictature

    Fait par là-même de son président un dictateur

    Cela lui-là vous agréera : il est de gauche

    Dur de pouvoir faire perdurer un tel bilan du chavisme

    http://www.slate.fr/story/69141/chavez-ruine-socialisme-radical

    Une bonne milice aidera ce bon Mr Maduro


    • Nico 29 mai 2013 13:25

      Merci de nous faire partager la propagande du Monde.

      Il faut quant même être sacrément naïf pour ne pas se rendre compte de la manipulation.

      D’autant que tous les chiffres sont en dollars... ce qui est une aberration pour tout analyste dans la mesure où il ne s’agit pas de la monnaie du pays et que toute analyse sur une grande période (10 ans, par exemple) est donc biaisé par le cour du change.

      Je m’arrêterais pas sur la mascarade de l’inflation... elle n’est mauvaise que pour les rentiers, les bourgeois, pas pour les travailleurs.

      Il est nécessaire de prendre du recul.

      Cordialement,


    • Rensk Rensk 29 mai 2013 13:59

      Et l’armée de milice de Suisse... ne vous dit rien ? Aussi des suppôt de Satan ?


    • Mowgli 29 mai 2013 14:45

      "Je m’arrêterais pas sur la mascarade de l’inflation... elle n’est mauvaise que pour les rentiers, les bourgeois, pas pour les travailleurs."

      Vive le Zimbabwé, paradis du travailleur !


    • Mowgli 29 mai 2013 14:51

      Désolé et mes plates excuses, j’ai oublié un autre paradis du travailleur : la république de Weimar. Et un autre : la Serbie de Milosevic. Il paraît que la Hongrie aussi a été un tel paradis il y a une soixantaine d’années. Mais je n’étais pas né.


    • Jean Transcene Jean Transcene 15 juin 2013 16:43

      Il y a certaines personnes qui feraient bien de se renseigner mieux ! Le salaire du peuple ne serait pas affecté ? Bin voyons ! Le panier de la ménagère est à 5959 bolivars, le salaire minimum à 2453 bolivars...cherchez l’erreur ! Vive la glorieuse révolucion bolivarinne....n’est ce pas, camarade !!!


    • Deneb Deneb 29 mai 2013 09:25

      Milice = Police. Dans ma Yougoslavie natale, la police s’intitulait « Milice du Peuple ». Un pas de plus vers un État policier au Venezuela.


      • Traroth Traroth 29 mai 2013 16:43

        Il y a 2 mois, on reprochait au gouvernement vénézuélien son inaction en matière de criminalité. Il faudrait savoir...


      • franck milo franck milo 29 mai 2013 09:47

        l’idéal serait de tout laisser aux amerloques, eux ils vont se charger d’organiser la démocratie, ils en sont les spécialistes.


        • Cocasse Cocasse 29 mai 2013 10:27

          Ouais, ils vont mener une démocratie chirurgicale. Opération Tempête des tropiques.


        • Citoyen85 29 mai 2013 10:30

          Maduro n’a été élu que de justesse et peu de temps après la mort de Chavez. Il a peur de perdre les prochaines élections, alors il crée une milice qui réprimera l’opposition démocratique. Dommage de gacher l’espoir d’un peuple.


          • Rensk Rensk 29 mai 2013 14:03

            Tes vraiment aussi c*n que ça ? il y a eu élection et le peuple a choisi (contrôlé entre autre par des parlementaires de Suisse).

            Ton « espoir du peuple » me semble être celui des voleurs et des américains du nord !


          • Traroth Traroth 29 mai 2013 16:44

            @Citoyen85 : et au-delà du procès d’intention, vous avez le moindre argument ? Même un petit ?


          • Jean Transcene Jean Transcene 15 juin 2013 16:47

            ...expliquez nous donc la création de cette milice qui est inconstitutionnelle ! Vous aussi vous brandissez la constitution sans la respecter ? Il n’y a pas pire aveugle que celui qui ne veut pas voir...


          • morice morice 29 mai 2013 11:26

            le jour où il s’intéressera au trafic de coke, faites donc, signe, le comité stalinien....


            Le Venezuela traverse depuis une période très difficile de son histoire. Le pays est en quelque sorte à la croisée des chemins où, après dix ans desocialisme du XXIème siècle, Caracas est confronté devant un grand défi, celui de la relance. 

            Caracas est confronté à l’insécurité générée par le trafic de coke... avant tout. Contre lequel votre idole qui a presque finie empaillée n’a jamais rien fait...

            • Rensk Rensk 29 mai 2013 14:09

              Il a légalisé la plante (ce qui ne devrais jamais exister vu que la plante est plus ancienne que les USA)...

              Dis moi combien d’avions sont tombés, bourré de coke, au Mexique... avions appartenant à la CIA comme par hasard... (Venant de Colombie et pas du Vénesuela)


            • Traroth Traroth 29 mai 2013 16:45

              @morice : en somme, vous trouvez que la mise en place de cette nouvelle milice est une très bonne chose, si je comprends bien.


            • morice morice 29 mai 2013 19:06

              @morice : en somme, vous trouvez que la mise en place de cette nouvelle milice est une très bonne chose, si je comprends bien.


              vous savez lire ou pas ?

              il ne semble pas.

            • Traroth Traroth 30 mai 2013 14:56

              Puisqu’il faut vous mettre les points sur les i, je soulignais la profonde contradiction qu’il y avait à reprocher simultanément au gouvernement vénézuélien son inaction face à la criminalité et l’augmentation des moyens de la police.


            • spartacus spartacus 29 mai 2013 13:50
              Comment voulez vous qu’un Maduro au charisme d’une porte de prison puisse survivre en démocratie ?

              La milice a été construite pour empêcher un retournement démocratique par la force ? puisque qu’au niveau de la société ou de l’économie ça ne tiendra jamais.

              A l’ouest de Caracas, plus personne ne peut rentrer dans le bidon ville, pas même la police traditionnelle, la milice fait la loi. Une vulgaire bande de mafieux qui a corrompu la moité de l’administration Vénézuélienne.

              La milice « les gardiens de la révolution » n’ont d’autre but que de s’opposer a la démocratie. Ils qualifient leurs adversaires politiques de « protégés de Washington », et se préparent a faire une destruction des opposants.

              • CN46400 CN46400 30 mai 2013 08:06

                Curieux, c’est ceux qui veulent toujours plus de police en France pour mater les « voyous de banlieues, Roms et autres métèques cosmopolites.... » qui s’offusquent du renforcement le la milice centralisée vénézuelienne (La police au Vénézuela est largement décentralisée sur les régions)

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès