Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > No we can’t. Le Congrès américain dira Non à la guerre contre la (...)

No we can’t. Le Congrès américain dira Non à la guerre contre la Syrie

Beaucoup de médias français pensent ou ont pensé que les congressistes américains vont aller dans le sens du président Obama et voter sans état d’âme pour une intervention punitive mais si l’on examine avec raison la situation, alors les arguments en faveur d’un vote négatif ne manquent pas. Un parlementaire américain n’est pas comme chez nous le caniche du président. Il vote avec sa conscience personnelle et une réflexion mûrie. En fait, plusieurs critères déterminent le choix d’un parlementaire américain. La conviction personnelle sur ce dossier, puis le patriotisme et le souci de l’image du pays, ensuite la préoccupation démocratique inclinant à ne pas aller contre l’opinion publique, enfin les intérêts du pays et pour finir, un calcul fin permettant de favoriser la réélection, du moins pour ceux qui se représentent. Bref, c’est un mélange de motifs éthiques, intéressés et parfois cyniques qu’on trouve à la base d’un vote au Congrès. Sans oublier les lobbies qui pourraient être concernés par un vote, ce qui serait le cas des producteurs d’armes.

Les élections à mi-mandat, qui concernent surtout les représentants dont la Chambre sera renouvelée entièrement, sont prévues dans un an. Les électeurs ont la mémoire courte mais pas les challengers souhaitant prendre la place du sortant. Un élu américain pourrait être incité à voter en fonction de l’opinion publique et du sentiment anti-guerre qui se développe de jour en jour, clips et manifs à l’appui avec en plus une opinion qui suit les médias alternatifs. Alors que les médias mainstream semblent hésiter, comme l’indique cette diffusion d’une vidéo parvenue depuis la Syrie et montrant des soldats du régime porteurs de traces de coup et abattus sauvagement par des rebelles, ce qui, comme les armes chimiques, est contraire aux conventions internationales et constitue un crime de guerre, voire un crime contre l’humanité. Autant dire que ce document renforce le sentiment que les atrocités sont commises des deux côtés et qu’il n’y a aucune raison de punir un seul camp.

Même s’il n’est pas un érudit en géographie et histoire, un élu américain s’informe quand même de l’actualité et constate que nombres d’acteurs dans le jeu diplomatique et médiatique sont opposés à une intervention avec un argument imparable, le risque d’embrasement et surtout la conviction qu’une frappe punitive ne résoudra rien, éloignant sans doute encore plus l’horizon d’une solution politique qui déjà, semble mal en point. Les pays émergents sont contre l’intervention. Si on fait entrer les intérêts économiques, alors un élu se demandera si une intervention américaine appuyée par la France et deux ou trois improbables pays dont la Turquie ne risque pas de salir l’image américaine et de ce fait, nuire au bon déroulement des transactions économiques. Ce qui s’est passé au G-20 est l’inverse de ce qu’espérait la Maison Blanche. Au lieu d’une bienveillance des pays moyennant un deal entre l’appui de l’intervention et des mesures financières intéressantes c’est l’inverse qui s’est passé. Le camp des affaires semble être aussi du côté de la paix. Faites l’amour pas la guerre disait-on il y a quarante ans. Maintenant c’est faites des affaires pas la guerre.

La rhétorique employée par Obama lors de son intervention orale au G-20 ne convainc pas. On est passé d’une ligne rouge à une intervention punitive et maintenant, une intervention préventive, la Syrie étant désignée comme menace internationale avec ses armes chimiques. Pourtant, les Etats-Unis n’ont guère déployé de zèle lorsque Saddam Hussein gaza des milliers de Kurdes et auparavant des soldats iraniens au moment du conflit entre les deux pays. La thèse d’une menace syrienne sur la sécurité américaine ou mondiale ne tient pas. Pire, si Assad chute, la situation risque d’être plus délicate car nul ne sait qui va s’emparer des arsenaux chimiques. Bref, l’obstination du président américain risque de ne pas convaincre les congressistes.

Quant à John Kerry et l’allusion à Munich, il n’est pas certain que ça fonctionne, d’aucuns pouvant avoir l’idée d’offrir un livre d’Histoire au secrétaire d’Etat américain et chez nous en France, à Harlem Désir. Bachar al Assad n’a jamais prétendu annexer ou envahir un autre pays. Juste la revendication sur le Golan et quelques manigances avec des factions libanaises mais rien de commun avec l’épisode munichois de 1938. On voit mal comment Kerry pourra convaincre le Congrès avec de si piètres arguments. En plus, cet empressement et ce travail effectué pour convaincre quelques nations d’entrer dans le camp de la guerre contraste avec le peu d’effort déployé dans les processus de paix et de négociation. Et ce, dans un contexte ou de plus en plus, l’opinion pense qu’une intervention contre le régime d’Assad constituerait, par ricochet, un appui à des rebelles appartenant à la mouvance Al Qaeda. Quelques sénateurs se sont fait secouer récemment avec cet argument. Et plus généralement, les fiascos en Irak et en Afghanistan ont fini par persuader les gens pas trop idiots que la force ne résout rien et même aggrave les problèmes. Et les congressistes ne sont certainement pas des idiots.

On ne voit pas ce qui peut pousser un parlementaire américain à voter pour l’intervention, à part un esprit punitif et la volonté de montrer les muscles américains tout en se rangeant derrière l’obstination du président Obama. Et le monde n’est pas dupe. Cette intervention américaine en Syrie n’a pas pour objectif premier de venir en aide au peuple syrien. L’intervention est destinée à résoudre un problème américain, celui de sa puissance et de l’image du pays, autrement dit, l’Amérique veut montrer ses muscles. Les analystes prétendant que le recul de l’Amérique reviendrait à un isolationnisme ne sont pas crédibles. On peut se soucier du monde sans qu’il soit nécessaire de faire parler les armes.

Pour un congressiste américain, il devient de plus en plus clair que cette intervention n’a aucune raison d’être sauf confirmer l’Amérique dans son sentiment de superpuissance, résoudre les états d’âme du président, dépenser des sous inutilement et s’investir dans une cause dont la légitimité reste douteuse alors que les Etats-Unis devraient s’occuper de la politique intérieure et de la crise sociale qui s’étend dans le pays. Le représentant de la nation doit servir aussi les intérêts américains et cette guerre desservira le pays avec une opposition à la fois internationale, intérieure et publique, sans oublier la détermination du pape François. Et l’illégalité de cette intervention en dehors du cadre de l’ONU. Donc sauf surprise, les représentants devraient voter non et les sénateurs aussi, bien que le scrutin soit plus indécis. Le vote sera certainement historique. Un moment décisif en 2013.

 


Moyenne des avis sur cet article :  4.7/5   (67 votes)




Réagissez à l'article

117 réactions à cet article    


  • Martha 9 septembre 2013 10:26

    Tout ce qui revient de Syrie, comme information fiable, démontre la barbarie des rebelles et d’autre part le mensonge médiatique officiel, mais jamais celle d’Assad qui organise son Pays tel qu’il doit le faire contre une agression manipulée de l’extérieur d’un bout à l’autre.
     Cette guerre est un coup monté « Atlantiste » depuis le début, tout le monde le sait bien maintenant, malgré la propagande de guerre incessante et de plus en plus insupportable et ridicule. Le dernier mensonge au sujet de l’utilisation des gaz toxiques par Assad est tellement évident et gros que cela ne passe pas.
     Les menteurs sont pris par leur excès de confiance en eux. Plus personne ne les crois. Il va falloir qu’ils s’expliquent maintenant...


    • Kobayachi Kobayachi 11 septembre 2013 12:33

      « Follow the money » : toujours suivre l’argent.

      Quel objectif pourrait il y avoir pour que les US, l’Europe et la Russie se fâche en Syrie ?

      D’un point de vue géostratégique c’est assez limpide. L’Europe et l’Allemagne en particulier est très dépendante du gaz Russe. Un nouveau gazoduc qui relierait l’Arabie Saoudite a l’Europe continentale via la Syrie viserait a grandement réduire cette dépendance envers la Russie.

      L’Europe a donc tout a fait intérêt a ce que nos alliés transatlantique nous aide a persuadé la Syrie (allié Russe) à laisser passer ce gazoduc sur leur territoire. Cela explique aussi le silence assourdissant Allemand sur ce conflit.

       Après, il faut naturellement aussi trouver un faut prétexte pour justifier une intervention armée et dans ce domaine la machine a propagande américaine et européenne a vraiment encore de gros efforts a faire.


    • escoe 9 septembre 2013 10:35

      Sans oublier les lobbies qui pourraient être concernés par un vote, ce qui serait le cas des producteurs d’armes


      Vous avez oublié le principal lobby américain qui finit toujours par avoir le dernier mot : le lobby juif représenté par l’AIPAC.

      • Pierre JC Allard Pierre JC Allard 10 septembre 2013 20:00

        On ne parle pas - et PERSONNE - présentement n’a intérêt à en parler - du polds déterminant que vient de jouer le Vatican, avec ces « prières pour la paix » qui portent aux USA un coup fatal à la politique des frappes


        Fatal, car les Congressmen, dont, dans cette cryptothéocratie que sont les USA, beaucoup dépendent pour leur réélection de l’appui de l’électorat catholique, ont compté les 5 a 6 millions de participants à ces oraisons... et refuseront le geste suicidaire pour les Démocrates de faire fi de ce signal. 

         Ce geste a été un terrible camouflet a Obama.. mais présenté « à la Jesuite », en tirant les avantages, mais en mettant vite un baume sur la blessure. ... Plus personne n’en parle publiquement, Le médias se sont tus INSTANTANEMEMT le message a passé.

        On a sauvé la vie des Syryens et gagné du temps pour la paix... mais on aussi montré qu"un lobby catholique qu’on croyait réduit au silence n’était en fait qu’assoupi. On va le voir prendre sa place et on ne sait pas ce que ce lobby cherchera VRAIMENT a faire. Un peu de suspense dans la politique américaine. 

        Tout ce qui est religieux est fanatique et donc dangereux. Mais je ne suis pas fâché que dans le monde tel qu’ii est devenu, apparaisse pour faire pendant à celle du gang de Goldman Sachs une force aussi expérimentée dans l’intrigue et machiavélique que les jésuites . 

         PJCA




      • Pierre JC Allard Pierre JC Allard 12 septembre 2013 02:24

        @ Morvandiau. 


        Il faut rester objectif. Le pistolet qui vous sauve la vie n’en reste pas moins une arme dangereuse. Je crois que Le Pape Francois est aujourd,hui la plus grande force pour la paix sur la planète, parce qu’il a un brain trust incomparable derrière lu,i dont la dévise est justement d’être obéissant jusqu’à la mort et donc UNI,... alors que les banquiers et financiers portent en eux et sont fiers de guerroyer et de se trahi les uns les autres. Je parierais les jésuites contre Goldman Sachs...  Mais ne pensez pas une minute que cette force n’a pas son agenda. 

         PJCA

      • unandeja 9 septembre 2013 11:44

        espérons que vous avez raison....le plafond de la dette US revient également sur le devant de la scène.

        Les élus américains vont-ils utiliser la guerre en syrie pour étouffer ce nouveau débat sur la dette...ou au contraire argumenter qu’une guerre en Syrie va augmenter cette dette.

        Je truove qu’Obama (prix nobel de la paix...sic) est bien pire que Bush finalement...


        • Jánošík Jánošík 9 septembre 2013 11:49

          Inch Allah !


          • ykpaiha ykpaiha 9 septembre 2013 12:01

            J« aime bien.

            Petit clin d’oeil d’un journaliste américain :

            20 years ago we had steve, bob and johnny, now job, hope and cash are dead, so the american dream with them..

            ’il y a 20 ans nous avions steve, bob and johnny...maintenant qu’ils sont mort et avec eux le reve americain aussi’ (jeu de mot avec cash = argent, hope=espoir, job=boulot) »


            • ykpaiha ykpaiha 9 septembre 2013 12:08

              Oups il semble que la transcription soit mauvaise donc rectif

              désolé meme si cela ne change pas grand chose au final.

              Ten years ago we had Steve Jobs, Johnny Cash, and Bob Hope. Now we have no Jobs, no Cash and no Hope. What are you going to do when I die ?!

              Kevin Bacon

              Differents liens et commentaires sur les reseaux sociaux....


            • wesson wesson 9 septembre 2013 22:31

              Bonsoir Ukraine, 


              Elle avait été sortie à l’occasion de la mort de Steve Jobs

            • Pierre JC Allard Pierre JC Allard 12 septembre 2013 02:30

              Parlant de la mort de Jobs, saviez-vous qu’un site Québécois prétend que Demian West est peut-être décédé... et celui q’on voit réapparaître depuis peu juste un clone du vieux bagarreur smiley


              PJCA

            • willy 9 septembre 2013 12:10

              etant moi meme tres proche du lobby sioniste et de l’entite sioniste je pense qu’il n’y a aucun interet pour l’entite sioniste de faire tomber assad et de recevoir a sa place des tchechenes et el qaida.le mieux pour l’entite sioniste et de laisser ce beau monde regler le probleme chiite-sunnites.l’entite sioniste n’a pas tellement d’actions dans les consortium militaires americains.nous preferons vendre nos marchandises.donc ne pas intervenir « attendre et laisser faire » c’est la position des sages de sion.donc ne vous meprenez pas nous sommes pour la non intervention.


              • Roche 9 septembre 2013 22:32

                en effet tous les vendeurs d’armements sont catholiques ! et les chiffres des CA ont largemnt baissé depuis le retrait des troupes us !!


              • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 10 septembre 2013 07:55

                willy,

                Alors la décomposition des pays du Moyen Orient façon puzzle, pour créer « le Grand Israël », c’est du pipeau ?
                Ou bien vous parlez depuis la population israélienne qui ne partage pas cet objectif ?


              • Massada Massada 10 septembre 2013 08:17

                ISRAËL est le seul havre de paix au proche-orient.

                Alors oui, de nombreux arabes verraient avec bonheur un grand Israël ou ils pourraient vivre en toute liberté dans un pays correctement géré. smiley




              • COVADONGA722 COVADONGA722 10 septembre 2013 09:05

                yep plus je lis Massada plus je me dis que la production a repris dans la Bekaa c’est toujours Ghajar le point de passage ?  


              • Fab81 11 septembre 2013 18:11

                Joli troll, mais jamais un adepte du lobby en question ne parlera d’« entité sioniste », c’est le vocabulaire du Hamas !
                Dommage, essaye encore... smiley


              • Fourmi Agile Evrard 9 septembre 2013 12:20

                Alors que Poutine insiste pour trouver une solution politique et sans violence, Obama prix Nobel de la paix insiste pour faire la guerre.

                Après le Vietnam, l’Afghanistan, l’Irak, les américains continuent ont besoin de faire la guerre.
                Puis ils s’étonnent du 11 septembre 2001.
                Qui sème le vent....

                • Roche 9 septembre 2013 22:04

                  l’Afghanistan ?? on n’a même pas vu qu’il y avait eu une guerre puisque apparemment les talibans y sévissent à nouveau !!
                  Merde, nos troupes devraient avoir quitté les lieux en plus, pas de bol, la démocratie finalement instaurée est vraiment compromise... on va devoir y retourner ou revoir nos plans de replis mdr


                • Fourmi Agile Evrard 9 septembre 2013 12:51

                  On peut ne pas être d’accord avec les idées politiques de Jean Marie Le Pen, mais son point de vue sur la Syrie ici sur Avox est très intéressant.


                  • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 10 septembre 2013 08:24

                    Evrard,

                    Vous voulez parler de ce Parti qui soutient « le choc des civilisations » contre l’ Islam, et qui fait mine d’être tout surpris et outré que l’OTAN propulse des extrémistes islamistes au pouvoir ?

                    Il fait donc d’une pierre deux coups, dans la même phrase, il critique l’Islam et fait semblant d’être pour la démocratie. Malin...


                  • Antoine Diederick 9 septembre 2013 12:55

                    à la lueur des évènements actuels, le 11 septembre à NY, prend un nouveau sens et pourraient désigner les commanditaires de cet attentat odieux....et il arrivera un jour propice pour que les membres de Congrès ré-ouvre ce dossier qui défie nos entendements et nourrit nos imaginaires.


                    • Roche 9 septembre 2013 22:12

                      j’ai eu exactement la même réaction !! Qui s’est proposé de soutenir une comité d’opposants dès les premières revendications de réformes dans ce pays ?? C’est tout de même un monde non ? Des manifestations ont aussi eu lieu au Yémen, en Arabie, au Qatar, voire aux Émirats, et en Turquie... Or, je n’ai lu nulle part que des comités d’opposants ont été créé à l’extérieur de ces pays pour renforcer les exigences des peuples concernés.. C’est tout de même grave d’être à ce point dans l’erreur ! Il est sur qu’Assad est un dictateur, mais de là à nous faire croire que l’objectif visé par cette intervention est de sanctionner pour avoir « gazé » ces pauvres gens, mon oeil !

                      Trop glauque d’entendre Fabius et les zélites anglo-saxonnes claironner à tout va pendant plus de un an qu’il est urgent d’armer la rébellion ! Le message d’encouragement est passé apparemment et à quelle fin ?

                      Quand on sait à présent que la rébellion, n’est autre qu’Al qaida et une tripotées d’islamistes !! Comment se battre aux cotés d’Al qaida, sachant par le passé comment Massoud a été éliminé, puis comment Al Qaida s’est retourné contre les US en faisant tomber les deux tours !!!
                      Fabius, l’hyperactif devrait faire gaffe à ne pas trop prendre les gens pour des cons .... c’est nous renvoyer à la figure que l’attentat du 11 septembre n’était qu’un juste retour des choses ! et c’est franchement grave pour la commémoration qui se profile  !


                    • kergen 9 septembre 2013 12:59

                      J’adore Dugué quand il fait son Bisounours avec les USA. Y peux pas. C’est plus fort que lui, sa génération a été shooté aux US : Hollywood, le Rock’n roll, Bob Dylan, Spieberg, Cimino, Copolla, Woodstock, même quand il critique, il ne peut garder un fond de Wonderland dans son inconscient.

                      Dugué dit des parlementaires US que :

                      « Il vote avec sa conscience personnelle et une réflexion mûrie »

                      C’est sûr, le Patriot Act a été voté en conscience....
                      C’est sûr, jamais un parlementaire n’a voté pour ou contre quelque chose avec le gun de la NRA dans les reins.
                      C’est sûr, jamais l’AYPAC n’aide un parlementaire US à « murir » sa reflexion quant à l’attitude à adopter face à la colonisation Israélienne.

                      Par contre, c’est marrant mais jamais un parlementaire républicain ne vote contre un président de son parti.
                      Par contre, il est vrai que si des parlementaires démocrates votent contre un président dem, la moitié le fait par conviction, mais l’autre moitié est généralement assez véreuse et le fait pour complaire à des intérêts privés.


                      • gaijin gaijin 9 septembre 2013 13:06

                        c’est vrai que parler d’un parlementaire et de conscience il faut l’oser ..... smiley


                      • Jelena XCII 9 septembre 2013 13:31

                        @Kergen C’est un peu différent cette fois, car beaucoup parle de « guerre inutile » (Kosovo) ou d’une guerre qui peut se prolonger indéfiniment (Vietnam).

                        Détruire la Syrie, ils peuvent, faire de la Syrie un « pays américain », c’est une autre histoire, à moins de s’attaquer en parallèle aux pays voisins (Iran, Liban & Irak).


                      • COLLIN 9 septembre 2013 13:43

                        @ kergen,

                        Bien sûr,il s’agit d’une sorte d’angélisme déplacé que de croire que les parlementaires États-uniens votent avec le cœur et avec raison, dans l’intérêt des peuples,et du peuple États-unien en particulier.

                        Il faut investir un minimum de un million de US Dollars pour espérer avoir une investiture à la chambre des représentants,et encore plus au Sénat.

                        Ce financement ne peut leur être fourni que par les « lobbies »,dont bien sûr l’AIPAC,et bien d’autres organisations criminelles dans ce genre (NRA,etc...).

                        Le système politique États-unien est un système verrouillé,à parti unique (alternance d’étiquettes mais permanence des politiques) et qui fusionne un complexe industriel surpuissant et le contrôle de la puissance étatique,la finance,les banques privées (dont la FED) et en particulier,les service de renseignement et les corps d’armée.

                        Ce système déroule un plan géostratégique de domination mondiale,publié depuis plus de dix ans et curieusement en accès libre,le PNAC,Project for a New Américan Century,que chacun peut consulter librement sur internet.

                        Le programme du PNAC a d’ailleurs été confirmé par le Général Wesley Clark,lors d’un interview en 2003.

                        Et la séquence Syrienne de ce plan,a elle,été confirmée par Roland DUMAS dans une autre interview à la TV.

                        Les destructions de la Libye,puis celle de la Syrie,et juste après,l’Iran et L’Algérie,sont au programme.

                        Puis ils déclencheront une guerre entre l’Azerbaïdjan et l’Arménie,pour s’emparer du Caucase,et finir d’encercler la Russie.

                        Du moins essayeront-ils,mais il me semble que Vladimir Poutine a su décrypter leurs plans et saura les mettre en échec.

                        Dans cette affaire Syrienne,les États-Unis,le régime d’Arabie dite « saoudite »,la dictature du Qatar,(et leur caniche François Hollande) sont échec et mat.

                        Et c’est déjà une très bonne nouvelle en soi....


                      • escoe 9 septembre 2013 13:59

                        Dans cette affaire Syrienne,les États-Unis,le régime d’Arabie dite « saoudite »,la dictature du Qatar,(et leur caniche François Hollande) sont échec et mat


                        Dans le dernier numéro du Monde Diplomatique (septembre 2013) il y a un article très intéressant sur le comportement des jeunes filles en Arabie Saoudite. Là on comprend que d’ici quelques années, les monarchies saoudiennes et quataries amies de notre oligarchie vont avoir de très, très gros problèmes sociaux. Mou président pourra t’il envoyer 100 000 hommes dans la péninsule arabique en plus des 400 000 nécessaires pour tenir la Syrie et la canal de Suez ?

                      • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 10 septembre 2013 08:28

                        Kergen,
                        Vous oubliez les Evangélistes qui financent les Républicains... , chacun ses bonnes oeuvres.

                        A lire sur les USA et le mythe américain :

                        « Pour en finir avec la Françamérique » de Jean Philippe Immarigeon


                      • Yohan Yohan 10 septembre 2013 10:31

                        Voilà une explication qui en vaut une autre et qui est éclairante (à écouter jusqu’au bout). Bush et Obama ont un plan et ils le suivent en s’attachant les idiots utiles comme le fonctionnaire de Corrèze, qui lui, ne voit rien venir, tout benêt qu’il est


                      • kergen 9 septembre 2013 13:02

                        Faut pas oublier que c’est un président Dem qui a bombardé la Serbie(avec le PS déjà)
                        C’est un président Dem(Johnson) qui a envoyé le contingent au Vietnam.
                        C’est un président Dem(Kennedy) qui a failli nous déclencher la dernière guerre mondiale.


                        • gaijin gaijin 9 septembre 2013 13:04

                          on pourrait s’arrêter là :
                           « mais si l’on examine avec raison »
                          qu’est ce que la raison vient faire ici ?
                          ou alors cette sorte de raison qui est si spéciale qu’on l’appelle la raison d’état et qui n’est pas la même que la notre ( celle des gens dits raisonnables )

                          une « raison » de faire la guerre ? ou déraison ?
                          ne pas perdre la face et sa position de « gendarme » du monde .
                          aider ses alliés les sahoudiens salafistes a étendre leur domination poticoreligieuse ( pléonasme )
                          ...........................................


                          • barbarou46 barbarou46 9 septembre 2013 13:05

                            Lobby(s)

                            Je trouve cet article très optimiste.
                            Pourquoi Holland, Fabius et les autres va t’en guerre veulent aveuglément frapper un pays déjà dévasté ?
                            Je ne vois qu’une cynique raison c’est celle d’espérer amorcer à partir des dépenses militaires une reprise de l’économie...
                            Si en Europe EADS et ses sous traitants ont pu convaincre, s’infiltrant dans la société civile médiatique, les renseignements c’est qu’il y a peu de chance que le sénat américain résiste à Alliburton et autres partenaires industriels.
                            Pour moi le but de toute cette histoire est de vendre des armes...
                            Même si d’un point de vue politique ce calcul économique est en fin de compte stupide puisque c’est l’état et donc les contribuables qui vont payer nos bijoux technologiques meurtriers...
                            Sans compter que compte tenu de l’armement qu’il y a en face il se pourrait qu’on y laisse quelques rafales ou F10.
                            Bref un coup de planche à billet de l’oncle Sam pour irriguer la planète de liquidités nouvelles à peine dévalorisées, une économie plus performante à l’exportation et il n’y paraîtra plus rien.
                            la parité de l’Euro, du Yen et même le rouble vont financer la petite incartade...
                            Les baisés comptez vous,
                            Merci de votre incompétence messieurs nos dirigeants !



                            • Alex Alex 9 septembre 2013 13:10

                              « The Best Congress Money Can Buy »...


                              • Aafrit Aafrit 9 septembre 2013 13:10

                                « il devient de plus en plus clair que cette intervention n’a aucune raison d’être sauf confirmer l’Amérique dans son sentiment de superpuissance »


                                Ou bien elle marquera la fin d’un mythe de cette tyranie mondiale qui se cassera les dents au Pays du Cham, ce pays plein de cultivés descendants d’une population qui avait donné naissance à la première civilisation humaine.

                                La fin de l’Histoire version Fukuyama ou version faux-cul Obama, telle est la question !

                                • eau-du-robinet eau-du-robinet 9 septembre 2013 13:16

                                  Bonjour Bernard,

                                  " la Syrie étant désignée comme menace internationale avec ses armes chimiques. Pourtant, les Etats-Unis n’ont guère déployé de zèle lorsque Saddam Hussein gaza des milliers de Kurdes et auparavant des soldats iraniens au moment du conflit entre les deux pays. "

                                  Sans y oublier que :
                                  de 1964 à 1973, pendant la guerre du Vietnam, les Américains ont déversé sur ce pays 80 millions de litres d’un puissant herbicide, l’agent « orange ». Près de 40 ans plus tard, ce produit continue à intoxiquer la population.


                                  • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 10 septembre 2013 08:37

                                    eau du robinet,

                                    C’était un produit Monsanto, donc rien à dire.
                                    L’uranium appauvri, c’est écolo aussi, ainsi que les bombes au phosphore.
                                    Les bombes anti-personnelles, c’est très bien aussi. Surtout pour les enfants.

                                    Le seul danger, ce sont les gaz, on vous le répète tous les jours... !

                                    Et quand Assad les aura détruits, ils vont nous sortir quoi encore, pour justifier qu’ils vont détruire la Syrie et mettre le feu à la région ?

                                    Hollande a déjà dit que cela ne sera pas suffisant, qu’il faut qu’Assad aille au TIP.
                                    Comme il n’ira pas, ils vont attaquer...


                                  • eau-du-robinet eau-du-robinet 10 septembre 2013 19:40

                                    Bonjour Fifi Brind_acier, smiley

                                    « C’était un produit Monsanto, donc rien à dire. »

                                    C’est vrai ce sont la société Monsanto et la société Dow Chemical qui ont fabrique l’agent orange.

                                    Quand j’imagine que les agriculteurs français sont les plus grands consommateurs au monde (par surface) à employer des pesticides (Monsanto et companie ...) je me demande s’ils ont encore un grain de conscience de ce qu’ils font (empoisonnement volontaire de la population) ?

                                    L’agent orange, nom donné par les médias à l’herbicide orange, produit pour le Département de la Défense des États-Unis par Monsanto et Dow Chemical, est en fait rose et brunâtre, et doit son nom aux bandes de couleur orange inscrites sur les fûts dans lesquels il était stocké. De même furent baptisés les agents blanc, bleu, rose, vert et pourpre mais l’agent orange est le défoliant le plus connu car le plus utilisé au Viêt Nam, la fin de la guerre voyant même l’usage de l’agent Super Orange (Agent Orange II encore plus efficace). source

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès