Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > Noriega : le retour de « Face d’ananas »

Noriega : le retour de « Face d’ananas »

Libéré des prisons étasuniennes après dix-huit ans passés derrière les barreaux, l’ancien chef des Forces armées du Panama saura cette semaine s’il poursuivra sa brillante carrière judiciaire dans son Panama natal ou en France. L’occasion de s’interroger sur un point particulier de nos relations avec l’ancien dictateur : l’attribution de la Légion d’honneur il y a vingt ans par la France...

Une dépêche de Reuters en date du 20 juillet dernier m’informe que le Panama et la France se disputent l’extradition de l’ancien dictateur panaméen Manuel Noriega, libérable en septembre prochain après avoir purgé dix-huit ans de prison aux États-Unis pour trafics multiples.

Deux pays ont déposé une demande d’extradition à son endroit : le Panama, bien sûr, pour le meurtre de deux opposants politiques sous sa dictature ; la France qui, en juillet 1999 a condamné par contumace Manuel Noriega et son épouse Felicidad à dix ans de prison chacun pour blanchiment d’argent sale au travers d’opérations immobilières (voir Le Monde du 3 juillet 1999).

La justice étasunienne doit choisir cette semaine vers quel pays expulser Noriega. Selon l’agence espagnole EFE du 20 juillet 2007, l’ex-général semble être devenu encombrant pour le parti actuellement au pouvoir au Panama, le Parti révolutionnaire démocratique (PRD), qui avait soutenu sans faille sa dictature lorsqu’il dirigeait de fait le pays.

En cas d’expulsion vers la France, "Face d’ananas" (ainsi surnommé pour son visage grêlé par la maladie) devra répondre devant la justice française.

En marge de cet épisode juridique, il sera alors temps de se demander publiquement si le général Noriega a bel et bien été décoré de la Légion d’honneur, comme l’affirme l’article de EFE, qui précise qu’elle lui aurait été retirée depuis lors.

Coopérant attaché à l’ambassade de France au Panama en 1986-1987, j’ai effectivement assisté à cette remise de décoration dans les locaux de l’ambassade de France au Panama. J’en garde un souvenir amer, alors que dans la rue l’opposition démocratique se faisait matraquer par les troupes antiémeutes du despote.

Si la réalité de cette décoration se confirmait, il conviendrait de s’interroger sur les raisons françaises de ce que je considère comme une double faute morale : faute pour avoir soutenu un dictateur contre son peuple, mais aussi faute envers tous ceux qui ont été légitimement décorés de la Légion d’honneur pour avoir agi ou donné leur vie. Mon grand-père, mort pour la France en 1940, étaient de ceux-là.


Moyenne des avis sur cet article :  4.27/5   (11 votes)




Réagissez à l'article

7 réactions à cet article    


  • stephanemot stephanemot 26 juillet 2007 11:59

    Il faut croire qu’on aime ces « gueules » qui font les castings réussis, comme le ténébreux Khomeini ou encore Kaddafi, visiblement pas remis de sa dernière sortie de boîte de nuit au moment de recevoir Sarko hier (lunettes noires pour nuits blanches, coup de rasoir gainsbourgien, démarche titubante façon Borloo après sa quinzième inauguration d’usine).


    • PPDA 26 juillet 2007 13:04

      « face d’ananas, ainsi surnommé pour son visage grêlé par la maladie » : merci pour cette précision. Encore un qui aurait mieux fait d’enlever des infirmières bulgares ou je sais pas, des coopérants français ... au moins il serait reçu à l’Elysee avec les honneurs liés à son rang de décoré de la Légion de .... Comme quoi, on ferait mieux de l’appeler face de noix coco car elle est vide contrairement à l’ananas.


      • moebius 26 juillet 2007 14:27

        Un trafficant avec la légion d’honneur ça a quand meme plus de gueule que sans et ça inspire confiance et puis aprés tout, on peut toujours la retirer et puis la rendre. C’est vrai que Kadhaf a la tete de noceur de la jet set mais pas l’iranien amateur d’arme nucléaire dont je ne me rapelle pas le nom. « Face d’ananas » c’est plutot bien trouvé pour l’autre, le chevalier présumé de la légion


        • moebius 26 juillet 2007 14:30

          ...il a peut etre été médaillé par Borlo a la buvette de l’assemblée, qui sait ?


        • alberto alberto 26 juillet 2007 15:48

          A l’auteur : merci pour l’info, mais cette décoration a été délivrée en quelle année ?

          Bien à vous.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès