Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > Nous aurions pu tuer Ben Laden, et pas qu’une fois !

Nous aurions pu tuer Ben Laden, et pas qu’une fois !

Après le documentaire passé quasi inaperçu « Ben Laden, les ratés du traque », voilà qu’une note de la CIA remet en relief le manque de volonté pour trouver l’ennemi numéro 1. Ces sources sûres viennent tout chambouler : rappels, nouveautés et analyse.

La vérité sur la traque du terroriste

Cet article se base avant tout sur des faits et tente, à la lueur de ceux-ci, d’analyser la situation actuelle. Les notes [x] sont reportées en bas de page pour une meilleure lisibilité de l’article.

On le sait bien, l’attaque lancée contre le régime taliban en Afghanistan s’est faite car "le gouvernement en place ne désire pas livrer les auteurs de l’attentat du 11/09". Aujourd’hui, plus de six ans après les attaques terroristes on cherche encore "le cerveau et le financier" de ces terribles attentats. Alors où est Ben Laden, et surtout pourquoi ne l’a-t-on pas encore découvert ?

22e6385656f152d4ceba5f238a533bbd.jpg Comme nous l’avons vu, quand les services américains s’y mettent, dur de leur échapper... On parle ici bien entendu de Saddam Hussein. Mais, pour Ben Laden, c’est un autre cas. Il a beau être l’homme le plus recherché de la planète (et sûrement le plus haï des américains) voilà que la CIA et tous les services de renseignements ne peuvent mettre la main dessus. Aujourd’hui, beaucoup de questions se posent. Alors que sont montrés du doigt les services secrets pakistanais (ils protégeraient le chef d’Al-Quaida), on peut émettre certains doutes...

Récemment, un documentaire quasiment passé inaperçu déclarait que par deux fois, les snipers français du Commandement des opérations spéciales (COS) avaient eu le chef d’Al-Quaida dans leurs lignes de mire, mais que l’ordre obligatoire pour pouvoir tirer n’est jamais venu du commandement américain. Ces informations sont confirmées par plus de trois membres du COS [1]. Pourtant, dans ce documentaire (Ben Laden, les ratés d’une traque, par Hamsa Press) les deux journalistes (Eric de Lavarene et Emmanuel Razavi) ne mettent pas vraiment cette information en valeur et on doute quelque peu de la fiabilité de celle-ci.

Une autre information a attiré mon attention. Eric de Lavarene et Emmanuel Razavi déclarent que Ben Laden aurait pu être capturé ou assassiné à Tora-Bora lors du début de l’intervention. Cette information, elle, est beaucoup plus commentée et analysée. Pour étayer cette thèse, plusieurs personnes prendront la parole et, en particulier, un actuel général chargé de la sécurité de la région qui, à l’époque déjà, avait pris part à l’attaque contre le repère d’Oussama [2-3-4]. Sur le plan politique (et plus encore géopolitique), celle-ci se tient relativement bien. Ainsi, au lieu d’encercler le repère du terroriste, les Etats-Unis auraient attaqué sans réelle stratégie et, pire encore, en laissant tout le temps à Ben Laden de s’échapper. Cette information est aujourd’hui confirmée par un ancien de la CIA, Gary Bernsten, qui écrivit un livre, Jawbreaker en décembre 2005 et qui fut (on l’imagine bien) amplement soumis à la censure de la CIA. Pourtant, par le biais du très sérieux géopolitique.com, on connaît certains passages de Ben Laden, de sa traque :

"Selon la version publiée par Gary Bernsten, l’équipe qu’il commandait sur le terrain a été techniquement en mesure de capturer ou d’éliminer le chef charismatique d’Al-Qaida au mois de décembre 2001, à proximité de Tora-Bora. Mais l’ancien employé de la CIA affirme que sa hiérarchie ne lui a pas permis d’agir."

Difficile de remettre en question cette information puisque, comme on le voit, elle s’accumule avec beaucoup d’autres, moins fiables, mais qui traitent du même sujet et nous ramènent toutes au même point. De plus, il est aisé de comprendre en quoi la capture de Ben Laden pourrait être un frein à toutes les actions américaines dans la région (qui découlent tout officiellement de la lutte contre le terrorisme). Grâce à Michael Moore, on sait que le seul avion à s’être envolé le 12/09/01 était celui de la famille Ben Laden, mais on sait aussi que la CIA a, elle-même, armé le terroriste durant la guerre de résistance afghane contre l’invasion de l’URSS. On sait tout cela et pourtant toutes ces informations sont peu relayées et analysées... Mais cette dernière information venant de source sûre (documents à l’appui en provenance de la CIA) montre bien que ce que l’on nous montre n’est que la face cachée de l’iceberg (si certains en doutaient encore), et que nous devrons attendre de longues années avant qu’un journaliste ou un haut placé puisse (enfin) dénoncer tout cela, ou attendre que toutes ces informations soient déclassifiées ; si jamais elles doivent l’être...


Notes :
extraits du documentaire Ben Laden, les ratés d’une traque :

[1]
Soldat français voix masquée :
"C’est vrai, je peux en attester : en 2003 et en 2004, effectivement, nous avions Ben Laden dans la lunette. Le tireur disait : ’j’ai Ben Laden’. On est dans le feu de l’action ; c’est la nuit. Il y a des tirs partout. On est planqué... On est enterré... Il faut remettre tout ça dans le contexte. Le temps que ce soit rapporté aux Américains... enfin, ce n’est pas de l’instantané. Ou alors le rapport a été bien fait, et là c’est un problème de décision et la décision elle est à Baghram, au quartier général américain. Le fait est qu’à ce moment-là, il y a eu une hésitation de commandement."

[2] Abdullah : "[...] Sans compter qu’il y avait à ce moment des négociations avec les talibans pour qu’ils se rendent, ce qui lui a laissé tout le temps pour s’échapper."

[3] Le seigneur de guerre Hadji : "Nous savons bien que les Américains ne sont pas particulièrement intéressés par sa capture." [...] "Je pense qu’il ne s’est pas échappé. Quelqu’un lui a laissé la voie libre pour partir. Vous savez que les Américains ont les moyens de tout contrôler depuis l’espace aérien. Alors, comment ont-il pu louper les 70 personnes qui étaient avec lui ? Apparemment, ils les ont laissé fuir en leur laissant la voie libre."

[4] Général Hadji Zaher :"C’est ainsi que nous avons stoppé nos opérations, simplement parce que Zaman nous a affirmé qu’il était en contact avec Ben Laden et ses hommes et qu’ils étaient prêts à rendre leurs armes." [...] "Les combats ont alors repris et nous n’avons de fait arrêté personne. Alors pourquoi le plan des Américains était-il si faible ? Je ne le sais pas moi-même. Mais en tant que soldat de métier, je dois accepter les faits."

Mon blog pour plus d’actualité et d’analyses sur le Proche et le Moyen-Orient : http://shyankar.blogs.courrierinternational.com/


Moyenne des avis sur cet article :  4.46/5   (37 votes)




Réagissez à l'article

53 réactions à cet article    


  • non666 non666 28 décembre 2007 13:09

    Ben Laden est issue d’une famille alliée aux Bush.

    Ben Laden a été l’homme de main des etats unis contre les soviétiques , en Afghanistan.

    Ben Laden apparait a chaque fois que la credibilité du discours de Bush faiblit pour sa « croisade contre le terrorisme ».

    Ben Laden , comme le Mollah Omar s’echappe d’Afghnanistan alors que toute l’invasion est soi-disant menée pour le capturer...

    Ben Laden c’est zorro, OSS117, James bond reunis, dans un seul film.

    Comme c’est un film à la carriere planetaire, c’est forcement une production US...


    • Rosemarie Fanfan1204 28 décembre 2007 20:24

      Article très intéressant. De nombreux articles depuis des années font état de l’amitié entre Bush et Ben Laden.


    • aurelien aurelien 28 décembre 2007 14:00

      Pourquoi voulez-vous tuer un être humain ?


      • aurelien aurelien 28 décembre 2007 14:17

        Il n’y a pire folie que de vouloir tuer ses semblables


      • aurelien aurelien 28 décembre 2007 19:52

        Vos leaders politiques et vos sociétés ont déclaré la guerre au terrorisme. En agissant ainsi vous ne faites que le renforcer et l’institutionnaliser.

        Vous ne valez pas mieux que ces meurtriers kamikazes, vous vendez des armes à échelle industrielle puis lavez votre conscience auprès de leaders religieux.

        Votre société est criminelle, vous bâtissez vos richesses sur la division et l’injustice. La violence y est banalisée et la compétition est votre moteur de développement. Vous laissez des malheureux mourir dans les rues de vos villes et flattez l’esprit de l’opinion publique tout en l’éduquant à penser dans le cadre que vous imposez. Les valeurs que vous défendez sont amorales et isolatrices. L’éducation que vous apportez à vos enfants est destructrice.

        Vous choisissez vos ennemis et les utilisez pour vos propres fins, vous n’avez pas plus de bonté et de dignité que les criminels que vous combattez, et en semant les germes de la guerre, vous préparez votre propre hécatombe.


      • aurelien aurelien 28 décembre 2007 20:10

        Ce message ne s’adressait pas nommément à l’auteur de l’article mais à tous les lecteurs se reconnaissant dans une certaine identité collective, et communément admise de nos jours dans nos sociétés.


      • Halman Halman 29 décembre 2007 10:43

        Hypocrisie moraliste.

        Alors laissons les fous nous massacrer sans broncher.

        Vous ne tenez pas à votre peau Aurélien ?

        Vous préférez quoi, être peinard derrière votre ordinateur ou bien que des Kamikaze et des Mig vous fassent sauter, vous et votre famille ?

        Ce sont des terroristes, mon gars, pas des pépères peinards.


      • Halman Halman 29 décembre 2007 10:46

        Non Aurélien, c’est le terrorisme qui déclare la guerre à la société, pas l’inverse.

        Ce n’est pas parce que Ben Laden a été formé par la CIA que ça le dédouane d’être un grand malade assassin.


      • aurelien aurelien 29 décembre 2007 19:35

        Ben Laden n’est pas responsable des maux bien réels de nos sociétés.

        Le terrorisme n’est pas justifiable, la violence qui s’exerce au sein de nos sociétés ne l’est pas non plus.


      • Plum’ 28 décembre 2007 14:04

        Ben Laden est sans doute mort car c’est la CIA qui essaye de nous persuader du contraire.


        • anuck 28 décembre 2007 14:58

          Sous toute réserve, le fameux documentaire qui devait passer sur FR3 a été retiré de la programmation 3 jours avant sa diffusion. Si je me souviens bien des déclarations des producteurs, les soldats français avaient bien dans leurs lunettes Ben Laden. L’ayant reconnu, ils ont tout de suite demandé s’ils devaient le neutraliser et là au bout d’un moment on leur a répondu de ne rien faire. !!!

          Curieusement quand vous tapez le nom des 2 journalistes sur Google, vous avez des sites allemands et espagnols parlant de cela, mais aucun français.

          Comme un vieux relent de censure


          • non666 non666 29 décembre 2007 17:57

            Comme je l’ai déja expliqué sur l’article sur facebook et quelques autres, les moteurs de recherche ne sont pas neutres.

            Souvent, ils nous aident a trouver ce qui ne gene pas les etats unis.

            Mais dès qu’une information est susceptible de remettre en cause leurs interets , elle disparait.

            Ayant beaucoup sevit sur internet a l’epoque du referendum, il y en a une par exemple qu’on ne peut plus trouver : C’est les pages de senat français, indiquant le rapport favorable a l’entrée d’israel dans l’Union europeenne, le document relatif a la reception du president israelien dans le Palais du luxembourg ou il fait acte de candidature.

            Tout cela a disparu et depuis que je les ais mùontrée du doigt, meme les versions en anglais disparaissent...

            On voudrait nous dissimuler des invités surprises qu’on ne s’y prendrait pas autrement.


          • Ronny Ronny 28 décembre 2007 15:14

            Intéressant. J’avais écrit sur le même sujet voilà quelques temps, vous trouverez le papier sur Avox à :

            http://www.agoravox.fr/article.php3?id_article=16993

            J’avais à l’époque contacté à Islamabad E. De Lavarene qui m’avait répondu de façon très détaillée et constructive sur les tenants et les aboutissants (intérêts géostratégiques en jeu).

            Ben Laden ne sera jamais capturé tant que cela servira les intérêts américains de le laisser en vie. Il faut aux USA - et peut être bientôt à la France tant la stratégie d’alignement du petit Nicolas sur W est forte - un repoussoir, et un motif d’agir à l’extérieur. Ben laden est parfait dans ce rôle.

            L’instabilité qui se fait jour au Pakistan peut changer la donne. Pour le moment j’ai du mal à voir dans quel sens...

            Dernier point, je ne comprends pas (ou espère ne pas comprendre) le silence des médias sur la diffusion de ce reportage (sur quelle chaine au fait ?). Quelqu’un a parlé de censure. Mon avis est qu’il ne s’agit pas vraiment de censure au sens premier, mais d’autocensure, les chaines craignant en diffusant cela ou en en parlant, de risquer les foudres gouvernementales.

            Merci à Eric de Lavarene et Emmanuel Razavi en tous cas de ce reportage de salubrité publique !


            • anny paule 28 décembre 2007 16:00

              Intéressant...

              Mais, peut-on tuer un prétexte ?

              S’il n’est plus de prétexte, il n’est plus de raison d’agir ! Or, dans ce monde belliqueux, il faut sauver les alibis, sinon, on n’a plus de raison d’être !

              Celui-ci est exemplaire, c’est pourquoi on le conserve soigneusement... à toutes fins utiles !


              • Emile Mourey Emile Mourey 28 décembre 2007 16:44

                Pourquoi tuer Ben Laden ? pour en faire un martyr ? Mieux vaut le pister, identifier son entourage et pénétrer dans son réseau, s’il existe encore.

                Et puis, s’il est malade il faut le soigner, comme cela semble déjà avoir été fait. Et s’il veut prendre sa retraite, il faut lui en donner une bien confortable avec une nourriture abondante jusqu’à ce que ses kamikazes se fatiguent de se faire exploser.


                • adeline 28 décembre 2007 17:22

                  Mr Mourey , rassurez moi c’est du second degré ?


                • Emile Mourey Emile Mourey 28 décembre 2007 20:14

                  En guerre psychologique, la meilleure arme est de discréditer l’adversaire ou de faire de son adversaire son informateur.


                • hpspt 28 décembre 2007 22:03

                  Il suffit de le tuer incognito...

                  Ceci dit que l’article n’envisage pas qu’il soit mort (et depuis longtemps) est surprenant...


                • sale bête 28 décembre 2007 23:18

                  et quand l’adversaire n’existe pas ?


                • Halman Halman 29 décembre 2007 10:52

                  Ah ?

                  Parce que vous vous imaginez que les terroristes font dans le psychologique ?

                  Ce sont des bombes psychologiques qu’ils utilisent ?


                • Halman Halman 29 décembre 2007 10:56

                  C’est quand même curieux que les centaines de B52 envoyés sur l’Afghanistan avec leurs bombes spéciales anti grottes aient massacré des villages et fait explosé des centaines de grottes regorgeant de fous de Dieu, sauf celle où Ben Laden était planqué.

                  C’est curieux que des journalistes arrivent à l’interviewer, mais que les services secrets américains prétendent ne pas arriver à le trouver.


                • Proudhon Proudhon 28 décembre 2007 17:34

                  Avant on avait le fameux :

                  « C’est les Russes ! »

                  « C’est les Cubains ! »

                  « C’est les Communistes ! »

                  Maintenant on a :

                  « C’est Ben Laden ! »

                  « C’est Al-Quaida ! »

                  « C’est les islamistes ! »

                  « C’est les Arabes ! »


                  • Dégueuloir Dégueuloir 28 décembre 2007 18:10

                    il y a de fortes chances que Ben à « ordure » soit mort,tous les documents publiés sont des faux ! et s’il n’est pas mort,il est sous haute protection US,ils ne prendront pas le risque qu’il se fasse interroger,car lui connait parfaitement les responsables de la mascarade ignoble du 11/09......

                    http://www.reopen911.info/11-septembre/11-septembre-des-centaines-dofficiels-americains-parlent/


                    • La Taverne des Poètes 28 décembre 2007 18:17

                      Impossible, en tout cas grammaticalement : on ne peut tuer un homme qu’une seule fois. Mais oui nous avons eu plusieurs occasions de tuer Ben Laden. Ce n’est d’ailleurs pas un scoop. Si on l’avait buté, quelles auraient été les conséquences ou représailles ? En cas de déchaînements terribles consécutifs à cet acte, celui qui l’avait dans le viseur aurait-il pu vivre avec cette responsabilité jusqu’à la fin de ses jours ? Un chef de réseau non identifié aurait-il pris la place de Ben Laden, passant inaperçu de nos systèmes de surveillance et possédant une personnalité non connue des occidentaux ? Mais tout de même les Américains ont toujours joué un rôle trouble...


                      • minijack minijack 28 décembre 2007 18:18

                        Qui a intérêt à tuer Ben Laden ? Certainement pas Bush ! Pas pour l’instant. Il se priverait de son principal partenaire pour justifier les invasions de pays regorgeant de pétrole !

                        Ben Laden est son son complice objectif, son alter ego dans le « camp d’en face », le pilier central de « l’axe du mal »... Sans Ben Laden, Bush n’existe plus !

                        La CIA le tuera sûrement mais pas avant que Bush soit sorti du circuit. APRES ! Je prends dès aujourd’hui tous les paris que Oussama Ben Laden sera retrouvé mort (en tous cas officiellement, mais on ne pourra jamais prouver que ce sera bien lui) d’ici deux ou trois ans. Pas avant ! Afin qu’on ne puisse jamais établir de lien entre Lui et les services américains. Au cas où on le prendrait vivant, un procès retentissant risquerait d’advenir qui plongerait l’Amérique au coeur de ce même « axe du mal » tant dénoncé par son administration !... Tout ça n’est qu’un vaste mensonge depuis le début et on peut même légitimement soupçonner l’Administration Bush d’avoir laissé faire sinon ORGANISE elle-même le 11 Septembre 2001 afin de mettre la main sur le Moyen-Orient en se donnant des airs de légitimité.

                        Le pire est que même si ce sont les Démocrates qui gagnent les élections, ils ne pourront pas faire autrement qu’étouffer la chose. Ce serait trop grave pour l’image de l’Amérique dans le monde.


                        • judel.66 28 décembre 2007 18:51

                          bla bla tout ça.....le vrai problème : que fichons nous en afganistan ...où est l’intéret de cette présence pour la France ???? allez Cambronne répondez moi....


                          • Eugène 28 décembre 2007 20:51

                            Ben Laden existe t-il vraiment déjà. Ensuite, aucune cours de justice américaine ne lui a imputé les attentats du 11/09 fautes de preuves. C’est un pantin que l’on gesticule face à l’opinion publique.


                              • vachefolle vachefolle 28 décembre 2007 23:00

                                Que les américains n’ait pas eu envie de capturer Ben Laden est tout a fait réaliste. Vivant, sa détention serait politiquement ingérable, juridiquement un calvaire, et il risquerait de dévoiler des informations trop dangereuses.

                                Par contre sa mort arrangerait les US , au moins depuis la fin de l’invasion en Irak. Que les US n’ait pas voulu le tuer trop tot pour se garder un méchant est trés possible.

                                Maintenant, il est probable que sa mort pourrait être utile, surtout avant les elections US, afin de démontrer la justesse des choix geopolitiaues de Bush.


                                • fouadraiden fouadraiden 29 décembre 2007 01:37

                                  pour les Arabes Ben laden c’est l’Amérique .elle seul tue par avidité et par mensonge et pour assurer sa seule prospérité.

                                  le force de l’Amérique,sa propagande, est de nous forcer à poser les termes du probleme dans un sens où quoi que dise l’Occident ou quoi quil ait fait , la seule morale qui vaille est la sienne.

                                  imaginez un monde ou des armées arabes explosent et bobardent des villes entière en raison de leur proximité avec des champs pétrolifères !

                                  imagniez un monde ou les Arabes aient decidé contre l’opinion occident d’intaller en son coeur un pays ennemis et surpuissants pour expier leur propres crimes !

                                  imaginez des Arabes responsables de la mort de + 600 000 occindeutayx civils tués dans une guerre pour le pétrole !

                                  meme si Ben laden existe et meme s’il a tué 3000 civils, à le comparer aux guerres américaines ds le monde arabe ,il passe pour fumeur de chicha qui a de sérieuses raisons d’en vouloir à Washington qui protége la famille saoudienne depuis un demi siècle.

                                  Ben Laden est un faux problème car trop inoffensive.

                                  notre problème est donc tjrs le meme : comment ns débarrasser du colonialisme occidental ,dont l’Amérique actuelle est la seule réprésentante militaire .


                                  • Christoff_M Christoff_M 29 décembre 2007 02:58

                                    Ben laden apparait comme l’évocation du label Al Quaeida, à chaque fois que les états unis sont en difficulté... Des tireurs d’élite français l’ont bien aperçu, en haut lieu meme chez nous, les militaires ou les services secrets doivent savoir à quoi s’en tenir...

                                    N’oublions pas les liens de la famille Bush, le père et des projets communs dans les pétroles, l’origine saoudienne de la famille Ben Laden avec le double jeu des saoudiens gros pourvoyeurs d’armes et de dollars... le Pakistan et l’Afghanistan terres troubles dont une bonne partie des islamistes sont des éléments importés et payés par les états unis, et le pouvoir au main de marionnettes !!!

                                    des pays comme le Liban ou tout candidat potentiel mais non controlé de l’extérieur a une grande chance de mourir en sutant sur une bombe, dans un accident ou dans un procès mis en scène, grandement relayé par les médias américains...

                                    comme par hasard après chaque attentat on nous agite le spectre Al Quaeida et la marionnette Ben Laden, histoire de bien nous monter la tete contre ces sales islamistes descendus de la montagne et qui en veulent à mort à la démocratie et donc par conséquent aux américains !! version simplette que colporte pourtant beaucoup de journaleux bien payés à servir de relais aux niaiaiseries des bushistes...

                                    Quand on sait que l’Irak était un pays laique avant l’arrivée des américains, que les jihadistes étaient armés par la CIA, importés d’autres pays, plutot mercenaires que croyants et armés massivement pour chasser les russes d’Afghanistan... que ces hommes sont passés de 30000 à plus de cent mille au départ des russes, il fallait bien les occuper !! tout le mode sait que ces types s’entrainaient en Lybie puis au Pakistan ; ne nous étonnons pas après de la mort de Masssoud à une époque et de Benazir Bhuto maintenant... Quand à Mr Musharaff je pense qu’il sait très bien ou est Ben Laden, peut etre pas du tout ou on le croit !!

                                    D’ou des opérations douteuses, des mercenaires envoyés comme en Irak avec peutetre comme but premier de faire le ménage dans des troupes ou des bandes devenues incontrolables mais importées et armées par les américains... camouflées car recrutement local ou d’Afrique du Nord, armes importées des pays de l’Est et terrain d’entrainement style Lybie ou Pakistan pour noyer le poisson, méthodes typiquement américaines sans compter le noyautage des services secrets ISI au Pakistan ou Gardes sélectionnés en Irak, voir de l’armée locale !!

                                    Tout ceci pour en arriver à une caricature des islamistes, quitte à armer des mouvements minoritaires style PKK an Nord de L’Irak, et à justifier par tous les moyens une guerre contre l’IRAN, but supreme de Bush et de ses alliés, et plus tard contre la Syrie...

                                    Alors un peu d’AL Quaeida par là, un peu de Ben Laden par ci cela a suffi pour déclencher la guerre d’IRAK, pourquoi ne pas en servir une louche encore une fois pour les ignorants et les simplets, cela marche bien.... notons que la grossièreté et la lourdeur des procédés sont à eux seuls une signature américaine !! Ils ne se sont jamais distingués ni par la connaissance du pays visé, ni par la finesse de vue, ni par la diplomatie ; et nous n’avons rien à gagner à nous aligner sur des parvenus et des gens qui étalent leur aveuglement et leur mépris des cultures autres que la leur.

                                    L’Irak, l’Afghanistan, le Liban, le Pakistan sont la pour le rappeler. A chaque fois que les américains sont intervenus pour installer « leur démocratie » en réalité des hommes de paille payés ou envoyés par eux, ils ont créé une catastrophe ou un cataclysme dans le pays envahi ; preuve en est l’Irak, nous faisant presque regretter Sadam Hussein... tellement leur action est déplorable et preuve d’une vision grossière de l’Orient qu’ils voudraient maitriser mais qu’ils ne connaissent pas...


                                    • Dudule 29 décembre 2007 04:03

                                      Ayant fait mon service militaire en tant que trouffion, juste avant que ça ne devienne plus obligatoire, cette histoire me semble crédible...

                                      En dehors d’une guerre déclarée, aucun soldat de notre armée n’a le droit d’ouvrir le feu sans ordre, en dehors de la légitime défense (et encore... en Yougoslavie, des casques bleus se faisaient plomber avec interdiction de riposte).

                                      On était formater pour ça, ça faisait parti de l’entrainement, et c’était très rigoureux (sous peine de sanctions, même avec que des balles à blanc dans le FAMAS), dans le cadre des manoeuvres et de l’entrainement : autorisation d’ouvrir le feu (demandée en ces termes) TOUJOURS soumise à un supérieur... et quelque part, c’est naturellement assez normal, en dehors d’une guerre ouverte.

                                      Ça ne veut pas dire que cette histoire est vraie, c’est juste pour que les non-initiés comprennent bien que dans un cadre militaire, elle est assez crédible.


                                      • Aspiral Aspiral 29 décembre 2007 04:56

                                        Cet article comme beaucoup de commentaires reposent sur le mythe de la causalité. Sans doute beaucoup de choses nous sont cachées, comme la dernière parution de « Manière de voir » vient d’en faire le bilan désastreux. La violence monte partout. La racine de violence est « viol ». Il me paraît urgent qu’on cesse de regarder le doigt pour voir cette lune : les faiseurs d’argent que bizarrement on laisse nous violer à longueur de soirée télévisée et de kilomètre de voiture. On peut tuer tout le monde, contrôler à mort, la violence qui est déjà accumulée en chacun va bien devoir sortir quelque part ! Veut-on qu’elle ne puisse sortir qu’en maladie ou en suicide collectif ? Mais là aussi, on commence à mettre des limites. Il est temps de changer de civilisation.


                                        • Emile Mourey Emile Mourey 29 décembre 2007 12:02

                                          Vous dites : mais on sait aussi que la CIA a, elle-même, armé le terroriste durant la guerre de résistance afghane contre l’invasion de l’URSS.

                                          Et je pourrais également ajouter - car il faut savoir se regarder dans la glace, nous aussi - que l’opinion, en France, était en grande majorité favorable aux « courageux » résistants afghans qui résistaient victorieusement au « colonialisme » soviétique et qu’un député français connu est même allé soutenir clandestinement cette résistance.

                                          Ce qu’il faut reprocher n’est pas tellement les relations d’amitiés commerciales d’usage de l’entourage du président Bush avec l’oligarchie saoudienne Ben Laden mais bien plutôt l’erreur fondamentale de la diplomatie américaine qui sous prétexte de real-politik a joué sur la montée de l’islamisme radical pour contrer l’URSS et cela aux dépens des pays arabes qui cherchaient à prendre leurs distances d’avec le « religieux ».

                                          Et ce n’est pas fini. Notre société capitaliste est ainsi faite que par nos achats de drogue et de pétrole, nous fournissons nous-mêmes à nos adversaires l’argent et les armes contre lesquels il faut ensuite que nous nous défendions. « Comme Lénine l’a dit pour une autre situation, nous vendons à l’adversaire la corde pour nous pendre. »


                                          • fouadraiden fouadraiden 30 décembre 2007 02:46

                                            non.

                                            Lénine était un gros con.

                                            les gens que vous bombardez aujourd’hui pour la richesse de leur sous-sol s’il veulent un jour voir le rapport de force changer en leur faveur doivent suivre d’autres voies que celles des armes.l’Occident reste malgré tt assez fort sur ce terrain.

                                            la voie démographique conjugée au prosélytisme restent encore les moyens les plus pacifiques pour changer l’ordre des choses.

                                            mefiez-vous,les « Mahométants » ne sont plus très loin.


                                          • Christoff_M Christoff_M 30 décembre 2007 03:30

                                            a E Mourey :

                                            mais nous n’en sommes pas à vendre des armes autres que les notres, en passant par des intermédiaires douteux, et à passer par des pays intermédiaires ou des instructeurs payés mettent en route des armées de mercenaires... armes des pays de l’est vendues à des moujahidins entrainés plus tard en Lybie ou au Pakistan pour intervenir en Afghanistan...

                                            Résultat guerre actuelle de nettoyage des hommes restés là bas qui manifestent trop leur indépendance et leur non allégeance aux américains et aux européens... nous avons des soldats françàais sur place comme au Tchad et au Liban donc nous devenons des cibles potentielles du terrorisme islamique...


                                          • El Nasl El Nasl 30 décembre 2007 11:51

                                            Fouadraiden a écrit : « la voie démographique conjugée au prosélytisme restent encore les moyens les plus pacifiques pour changer l’ordre des choses. »

                                            on voit parfaitement ce que la voie démographique -rapide et irraisonnée- a changé en Algérie (x3 en 40 ans ) , en Arabie Saoudite(x6 en 40 ans ) , au Pakistan, en Inde , en Chine , et je ne vois rien de pacifique dans les troubles sociaux que cette surpopulation engendre .


                                          • Emile Mourey Emile Mourey 30 décembre 2007 15:59

                                            @ fouadraiden

                                            Vous dites : la voie démographique conjugée au prosélytisme restent encore les moyens les plus pacifiques pour changer l’ordre des choses.

                                            Merci de votre franchise. C’est exactement un des volets de la stratégie pensée par les fondateurs de l’islam. Si pour l’équilibre mondial et le bien-être des populations, le procédé est extrêmement dangereux et pervers, pour l’extension d’une religion, c’est très bien pensé, stratégiquement parlant.

                                            Vous êtes plus fin que le président algérien Boumedienne qui avait déclaré en 1974 devant l’assemblée de l’ONU : « Un jour, des millions d’hommes quitteront l’hémisphère sud pour faire irruption dans l’hémisphère nord. Et certainement pas en amis. Car ils y feront irruption pour le conquérir. Et ils le conquerront en le peuplant de leurs fils. C’est le ventre de nos femmes qui nous offrira la victoire ».

                                            Vous avez raison : pourquoi faire la guerre ? Marseille est-elle encore une ville française ?

                                            La pensée occidentale est inverse. Il s’agit de nourrir les femmes de la bande de Gaza qui ont faim. Que pensez-vous de cette femme de la bande de Gaza qui, à la télévision, se glorifiait du nombre de martyrs qu’elle avait donnés à la révolution et de cet autre afghan qui déclarait que la seule chose de bien qu’il avait faite dans sa vie était le nombre d’enfants qu’il avait engendré pour suivre les préceptes de sa religion ?

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

Shyankar


Voir ses articles







Palmarès