Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox Mobile
  • Agoravox TV

Accueil du site > Actualités > International > Nous avançons vers un désastre...

Nous avançons vers un désastre...

Plusieurs phénomènes conjugués peuvent nous amener vers un désastre au regard de la situation dans laquelle se trouve le monde aujourd'hui ....

-L'inégalité sociale peut mettre gravement en danger l'avenir de l'humanité. 

-Le réchauffement climatique généré par l'activité humaine peut á terme s'avérer irréversible pour la planète et pour les humains. 

-Le terrorisme, la multiplication des conflits et des guerres, le surarmement, sont des facteurs pouvant conduire à une catastrophe.

JPEG - 1 Mo
Libération 14 juin 2015

 

Nous avons le sentiment de vivre une accélération de l'histoire depuis le milieu des années 80[i]. Un tel changement de situation est surtout du á des facteurs politiques qui font partie d’un ensemble plus vaste. Le monde est aujourd'hui unipolaire, depuis l'effondrement du bloc Soviétique dans les années 80.

Les inégalités rongent la société.

Nous vivons dans un monde paradoxal. Le progrès des sciences et des techniques, la recherche de nouvelles technologies et la consommation qui va avec, cachent une réalité qui traduit pour beaucoup de citoyens une difficulté à vivre, travailler, se soigner, se loger, se nourrir, s'éduquer, se cultiver, ce que souhaite simplement la grande majorité. Le progrès ne profite pas à tout le monde[ii]

Trop d'inégalités rongent la société et occasionnent des situations de détresse, de souffrances, de drames, d'exclusions, de conflits et de guerres. Le progrès est ainsi orienté pour favoriser le profit. Les inégalités sociales explosent et au plan international, des centaines de milliers de migrants, de réfugiés[iii], quittent leur pays et se retrouvent sur les routes de l’exode.

C'est ainsi que la société a rarement été aussi inégalitaire[iv] au regard des gâchis qui s'accumulent sur la planète dans le luxe et l'opulence de certaines catégories. Un luxe insolent, provoquant, insultant.

Jamais nos sociétés n'ont autant gaspillé en si peu de temps, au point que la planète aussi, en perd ses repères. 

Un environnement malmené.

L'emballement climatique, le réchauffement planétaire, viennent nous rappeler qu'on ne pollue pas indéfiniment, qu'on ne gaspille pas sans fin, la planète aussi á ses limites... 

Mais pourtant, malgré une prise de conscience citoyenne, associative et même politique c'est bien cette réalité qui continue à produire une grave pollution mondiale et une raréfaction de matières premières, ce qui engendre déséquilibres écologiques, économiques et sociaux.

Cette situation devrait nous inciter à produire et á vivre autrement, á partager plus, mais nous n'en prenons pas forcément le chemin, tout au loins pas au niveau où il le faudrait.

Ce n'est certainement pas la COP 21[v] réunie á Paris ce mois de décembre et les bonnes intentions affichées à grands renforts de publicité médiatique qui arrêteront cette spirale, ce manque d'engagement concret des décideurs. Le réchauffement climatique est aujourd'hui mesuré, et les projections scientifiques sont alarmantes, á court et moyen terme.

Désarmer la planète.

"La planète est notre maison commune", Mickael Gorbatchev[vi] arrivé au pouvoir en 1985 en Union Soviétique avait développé ce concept pour convaincre de la nécessité, de l'urgence d'un désarmement planétaire. 

L'objectif était double : désarmer la planète d'un arsenal de destruction considérable[vii] et réduire de manière significative les dépenses militaires. Nous n'en avons malheureusement pas pris le chemin. 

Aujourd’hui trop d’armes circulent, les guerres, les conflits, et autres terrorismes se multiplient sur la planète et les marchands d’armes[viii] s’enrichissent. En 2015, les industriels français ont multipié les contrats dans le monde. 

Pourtant, la planète est le premier bien partagé par les Hommes et autres espèces qui y vivent et personne aujourd'hui ne peut affirmer que nous sommes á l'abri de reculs de civilisations barbares, d’obscurantisme. Continuer à détruire la planète á petits feux, c'est détruire l'humanité, notre humanité. 

Nous ne pouvons pas donner raison à cet adage « après moi, le déluge ». Certains qui détiennent aujourd'hui le pouvoir politique sont, consciemment ou inconsciemment dans cette logique dangereuse pour l'avenir de l'humanité. Mikael Gorbatchev avait une autre vision.

Combattre le système capitaliste.

C'est le système dans lequel nous évoluons, le système capitaliste, unipolaire aujourd'hui dans le monde, qui permet et développe tous ces excès. 

Pour contenir les résistances qui s'organisent et maintenir ce libéralisme destructeur, les pouvoirs politiques s'engagent à réduire nos libertés, comme c'est le cas actuellement en France avec « l'état d'urgence » et la « déchéance de nationalité » que les actes de terrorisme contre les citoyens et la démocratie permettent. 

Nous vivons une situation paradoxale, elle marque surtout l’absence de perspective humaniste et suffisamment crédible. Certainement une absence de confiance, une insuffisance de débats, de consciences. L'individualisme a gagné du terrain et à contrario, la solidarité est en perte de vitesse dans la société. L’exploitation sociale reste le résultat d'une dictature, celle de l'argent sur les individus, sur les sociétés et les peuples.

Les enjeux sont brouillés et devenus incompréhensibles, trop abstraits pour beaucoup de citoyens et le populisme trouve dans ce flou sa voie.

Pourtant une réaction normale devraient nous amener à lutter pour préserver les ressources et l'environnement de la planète, éviter sa destruction par les conflits et les guerres, être comptables des générations à venir et penser á léguer á nos enfants, une terre où ils pourront continuer à vivre dignement et respirer.

Une réaction normale devrait aussi nous amener á faire preuve de plus de solidarité internationale, envers ceux qui vivent aujourd'hui dans le monde dans une situation de dénuement total ou presque total. 

Construire des alternatives.

Si les inégalités existent entre citoyens dans nos sociétés occidentales dites "riches", et que les écarts de revenus sont de plus en plus importants, cette situation d'inégalité est aussi explosive entre les pays dit riches et le reste du monde... 

C'est cette inégalité toujours croissante qui nous fait avancer vers le désastre. Il y a urgence à réagir et à construire des alternatives.

 

[i] Le bloc de l’Est, se lézarde, la Pologne, la Roumanie, l’Allemagne de l’Est…, l’URSS elle-même se trouve dans l’incertitude politique. La Glasnost et la Perestroïka sont au centre du débat politique.

[ii] Claire Guenand en s’appuyant sur le rapport publié par le secrétaire général de l’OCDE (Organisation de Coopération et de Développement Economique) montre que les écarts de revenus et de richesses se sont creusés depuis le milieu des années 80. http://www.lemonde.fr/economie/article/2015/05/21/on-n-en-a-pas-fini-avec-les-inegalites_4637789_3234.html

[iii] La crise des migrants, des réfugiés par dizaines de milliers fuient la misère, les conflits, le terrorisme et les guerre . La méditerranée, jadis carrefour des civilisations est devenue la route la plus dangereuse au monde. http://www.agoravox.fr/actualites/citoyennete/article/migrants-ne-laissons-pas-gagner-l-168738

[iv] Selon l’observatoire des inégalités, et à titre d’exemple, 800 millions d’adultes sont analphabètes dans le monde, soit 16% de la population mondiale. 11% n’a pas accès à l’eau potable, soit 768 millions. www.inegalités.fr

Voir aussi : Depuis le début des années 1980, les inégalités internationales augmentent, poursuivant une tendance qui s'est amorcée au début du XIXe siècle (cf. Bourguignon et Morisson) et qui est continuellement croissante depuis lors. Concrètement, cela signifie que l'écart entre les pays les plus pauvres et les pays le plus riches continue de s'aggraver. ceriscope.sciences-po.fr/pauvreté/.../inégalités-pauvrete-globalisation

[v] COP 21 : 196 Etats se sont réunis pour la conférence de Paris (COP21) du 30 novembre au 11 décembre 2015. Objectif annoncé : trouver un accord visant à réduire puis à neutraliser les émissions de gaz à effet de serre avant qu’il ne soit trop tard. Mais, en dépit de signaux de plus en plus inquiétants, les engagements des pays industrialisés ne sont toujours pas à la hauteur de l’enjeu.

Article : Comment éviter le chaos climatique ? http://www.monde-diplomatique.fr/2015/11/A/54130

[vi] Mikhaïl Sergueïevitch Gorbatchev parfois surnommé « Gorby », né le 2 mars 1931 , est un homme d'État soviétique et russe qui dirigea l'URSS entre 1985 et 1991. Résolument réformateur, il s'engagea à l'extérieur vers la fin de la guerre froide, et lança à l'intérieur la libéralisation économique, culturelle et politique connue sous les noms de perestroïka et de glasnost. Impuissant à maîtriser les évolutions qu'il avait lui-même enclenchées, sa démission marqua le point final de l'implosion de l'URSS, précédée de deux ans par l'effondrement des régimes communistes en Europe de l'Est. https://fr.wikipedia.org/wiki/Mikha%C3%AFl_Gorbatchev

[vii] Le 8 décembre 1987, a lieu la signature des premiers accords de désarmements entre URSS et les Etats Unis.

viii] La France est aujourd’hui un des principaux pays producteur d’armes. 2014 avait déjà été prospère pour les industriels de la défense, 2015 devrait battre tous les records" .source Libération article Pierre Alonso "Ventes d'armes : le grand boum des exportations françaises" www.liberation.fr


Moyenne des avis sur cet article :  2.81/5   (21 votes)




Réagissez à l'article

31 réactions à cet article    


  • jakem jakem 8 janvier 17:26

    Monsieur Casamarta votre synthèse est incomplète car elle n’évoque pas les dangers multiples que fait courir l’islam à l’ensemble de la planète.

    Un aspect parmi d’autres : les manifestations sous diverses formes d’opposition à notre civilisation ( européenne ).

    Une preuve de la couardise des politicards : interview de Merkel le 11 juin 2011 ( sur Youtube ou Résistance Républicaine ) : elle affirme que les Allemands doivent accepter que le taux de délinquance soit nettement plus élevé chez les jeunes immigrés.
    ( in deutsch : « ...aber wir müssen akzeptieren dass die Zahl des Straftaten bei jungendlichen Immigranten besonders hoch ist. » )

    Voir le blog « Politically incorrect » ( en allemand ) et aussi Focus.online, sans oublier la presse hélvétique qui informe souvent davantage que la nôtre.

    Que le Tout Puissant bénisse votre clavier et votre progéniture.


    • Croa Croa 8 janvier 23:18

      À jakem,
      Le danger islamiste est un épiphénomène. L’auteur se concentre bien sur l’essentiel et il était prévisible que certains ressentiments soient détournés vers des idéologies religieuses ou autres, lesquelles sont elles-mêmes corrompues.


    • @jakem

      il faut chasser 90 % DES ELUS cumulards en priorité car comme ils sont gourmands comme MAM ET BALKANY ILS ARRONDISSENT LEURS SALAIRES MIROBOLANTS AVEC LA VENTE D ’ARMES grace a des intermédiaires comme TAKKIEDINE OU DJOURI et beaucoup d’autres mafieux !!!!!


    • @jakem

      bien vouloir nous laisser tranquille avec votre« tout puissant »

      croyez y si vous voulez mais ne ne nous imposez pas de croire EN DES DOGMES MENSONGERS !!


    • Allexandre 9 janvier 12:09

      @jakem
      Il semblerait que votre connaissances des réalités et l’analyse que vous en faites, soit on ne peut plus primaire. L’islam n’est un danger que parce que les médias et certains politiques nous matraquent avec cela. Pouvez-vous nous donner des arguments précis et concrets du danger musulman dans le monde ? l’impérialisme étasunien n’est-il pas beaucoup plus dangereux quand on sait que l’élite dirigeante n’a qu’un seul but : provoquer une 3ème Guerre mondiale ?


    • lsga lsga 8 janvier 17:41

      « pour maintenir ce libéralisme destructeur, les pouvoirs politiques s’engagent à réduire nos libertés »

      Libéralisme == étendre les libertés. C’est dire à quel point les gauchistes ne comprennent rien au concept de Libéralisme (pour rappel, le Libéralisme est un courant politique, économique et social de GAUCHE, et Marx était un économiste libéral). Là, Valls fait une politique répressive d’État, c’est l’État et la bureaucratie qui sont utilisés pour violenter des minorités ethniques dans le cadre d’une politique d’apartheid. Rien à voir avec le libéralisme, de prêt ou de loin.
       

      • izarn 8 janvier 23:24

        @lsga
         smiley Encore un maniaque de la « main invisible »
        Il semblerait que le truc ne marche pas des masses, visiblement depuis 1991 et Gorbatchev.
        Plus de liberté des marchés, de la spéculation, des patrons, du droit du travail, TAFTA !
        Yooouupi ! Ca ira mieux ! smiley
        Vaut mieux lire ça que d’etre aveugle... smiley
        Les cons ça ose tout....


      • Le Poilu Le Poilu 9 janvier 04:55

        @lsga
        Isga. ga.. ga... ga.... ga..... ga...... ga ....... ga ........ ga ......... ga..........
        Putain y’a d’l’écho en 2016.... smiley smiley


      • Le chien qui danse 10 janvier 11:54

        @izarn
        Les cons ça ose tout, et vous avez osé...


      • Le chien qui danse 10 janvier 11:56

        @Le Poilu

        Le poilu aussi, il ose...


      • Le Poilu Le Poilu 10 janvier 12:32

        @lechienquidanse
        Chien qui danse. danse.. danse... danse.... danse..... danse.......
        Encore de l’écho... Année caverneuse en vue !
        Continues de « tenter » de jouer le blues et le jazz moi, je le chante depuis 30 ans et j’aide mon prochain au quotidien depuis autant...
         smiley smiley smiley


      • lsga lsga 13 janvier 19:09

        ah oui, les réponses sont d’un grand niveau intellectuel.
        Donc rappelons le : Valls fait dans la violence d’État, pas dans la violence privatisée.


      • hervepasgrave ! hervepasgrave ! 8 janvier 18:02

        Bonjour,
        C’est vraiment un gros condensé qui est fait là.Mais dans tout cela il n’y a pas de solution,malheureusement. Les personnages,les études,les organismes qui en parlent ne sont que des objets d’états.Ils servent leurs causes sous de mauvaises bannières.
        Maintenant il y a une pollution,mais elle est bien pire au niveau des esprits que dans la réalité. Je n’arrête pas de dire que la planète,elle ne crains rien.Oui,nous sommes victimes de nos poubelles.Mais la constatation est simple à faire.Alors pourquoi prendre les problèmes a l’envers ?
        Ici,il faudrait que les gens paient le prix fort pour une écologie,pendant qu’ils extériorisent les productions et la pollution.N’y a t-il pas là un problème de fond.Les guerres ne sont -elles pas facteur d’une pollution ? Ah ! ce n’est que minime alors ont s’en fou !
        Pour le reste ,personne mais au grand personne ne comprend cette accélération ! Merde alors,seriez vous tous aussi niais ? Eh !oui il y a un facteur dominant qu’est la bascule générationnelle.Pourtant des spécialistes de tous poils et de tous bords ignorent cela,c’est insignifiant. Cette accélération en est une cause très certainement .Pour aller vers un autre monde. Il ne s’agit pas tant de match entre divers pays/puissances ils fonctionnent tous avec la même mentalité/cupidité. Oui j’arrive par être persuadé que la diminution de la population mondiale est bien un but.Car nous voyons les mêmes choses se produire ici ou là. Des guerres,bizarrement cela ne change pas l’économie .Ou que des choses qui n’ont d’attraits que pour les populations.Mais n’arrête pas les grands profits.S’il y a des catastrophes ce n’est pas la faute des peuples quel qu’il soit .
        Oui il faut je pense regarder de plus prêt ce qui se passe ,mais surtout pas amalgamer tout. Car cela ne serviras qu’a sombrer. Beaucoup de gens s’expriment ,chacun son sujet,ses combats,mais n’est-ce pas diviser pour mieux régner ?
        Alors la planète survivras,nous serons tous mort et enterré ,pas plus compliqué que cela.
        Les désordres économiques,les guerres ne sont que des effets déstabilisants.Mais cela ne devrait pas être insurmontable.Car les peuples peuvent encore pour un temps se parler.Mais le seul et unique message c’est de faire comprendre qu’il n’y aucune différence ici ou ailleurs.Là c’est peut-être la seule et unique solution,mais encore faudrait-il s’en apercevoir et l’analyser pour réagir
        pacifiquement et efficacement. Alors pollution/Inégalité/guerres ce n’est qu’un même plat.Non, pas des choses dépendantes ou faussement interdépendantes.
        Tout le monde se plein,chacun sa cause,mais c’est bien ce qui fait que rien ne bouge.Alors bla ! bla ! bla !. Des angoisses,et de mauvaises digestions.Beaucoup d’articles récurrents, Mais il faudrait un seul but et le reste suivra. Je rêve. Mais bon ! si cela vous nourri au sens propre comme au figuré !


        • roman_garev 8 janvier 19:09

          « Le monde est aujourd’hui unipolaire, depuis l’effondrement du bloc Soviétique dans les années 80. »


          Vraiment ? Après avoir lu telle perle, on peut s’épargner de lire le reste... Mais si on persévère, on en lit une autre :

          "C’est ainsi que la société a rarement été aussi inégalitaire’
          Ah bon ? C’est qu’à l’époque des colonies françaises et britanniques des indigènes colonisés ne représentaient pas la société, mais les esclaves du colonisateurs, donc guère dignes d’être pris en considération.

          L’auteur semble s’être perdu entre trois sapins...

          • izarn 8 janvier 23:29

            @roman_garev
            A part « aujourd’hui », certains ont oublié le passé....Vu leur livre d’Histoire lamentable, on ne sera pas étonné...


          • Jelena Jelena 9 janvier 12:59

            @roman_garev >> Vraiment ? Après avoir lu telle perle, on peut s’épargner de lire le reste...
             
            Le monde unipolaire peut être pas, mais force est d’avouer qu’aujourd’hui il y a moins de différence entre l’Europe de l’Est et de l’Ouest qu’à l’époque du « bloc rouge ».
             
            Cela dit je ne sais pas si c’est « la chute du mur » ou « la popularisation d’internet » qui fait qu’il y a en quelque sorte « une uniformisation des peuples ».


          • Aristoto Aristoto 8 janvier 20:07
            Nous avançons vers un désastre... !!!

            Qu’est ce que j’en ai à FOUTRE !


            • hervepasgrave ! hervepasgrave ! 8 janvier 21:04

              @Aristoto
              bonsoir,
              Si tu n’en as rien a foutre que fais tu là ? Juste pour porter une parole de merde ? Je ne comprends pas.Les gens (invisibles du web, il est vrai) peuvent bien reconnaitre que je suis anachronique,malpoli ,analpha « bête » et je ne sais quoi,mais j’essaie d’avoir un avis ,un message ,mais toi là c’est quoi ? explique cela si tu en es capable.Un désastre certainement,mais pour qui ? Mais si tu n’en à rien à foutre,alors ?


            • Croa Croa 8 janvier 23:27

              À hervepasgrave !
              La réaction d’Aristoto est certes exagérée mais il n’a pas tout à fait tors : Si ceux qui seront victimes de la situation ne se rebellent pas, on ne va pas les sauver contre leur volonté !!!
              (Il est notoire que les jeunes sont complètement apathiques.)


            • soi même 9 janvier 02:18

              @Aristoto, vous faites pensé à ces vieux qui crient pour justifier leur grande sagesse, après moi le déluge. 

              Oui nous allons vers un désastre, et ceux qui sont le plus à plaindre, se sont pas les réprouvés car il vivent déjà le chaos , ils ont une longueur d’avance pour survivre, non mais bien tous ses pieds tendres qui s’imagine qui vont être épargnés et qu’ils pensent qu’ils sont dans leurs bon droit d’avoir une vie confortable.


            • hervepasgrave ! hervepasgrave ! 9 janvier 15:27

              @Croa
              Bonjour, « Il est notoire que les jeunes sont complètement apathiques » Dans les faits je n’en suis pas sur ? Non ils veulent être que le reflet de leurs parents.Cela fait longtemps que l’apathie est là dans les comportements.Certainement plus vraisemblable. Ils ont une génération d’ainés qui se vante d’avoir une jeunesse tonitruante,palpitante mais qui ont laissés tout filer par la suite ?! Les jeunes ne sont pas complètement dupe de cela.
              Alors oui,les jeunes sont en face d’énormément de problèmes,ils se protègent en vivant au mieux le jour le jour.Ils voudraient avoir leur part de bonheur ,une part de bonheur que leurs ainés auraient eux,pourquoi eux devraient-ils ne rien connaitre ? C’est peut-être une inconscience collective,mais je pense ne pas être loin d’une vérité.


            • Ratatouille Ziziledur 8 janvier 21:00

              Un jour j’ai laissé top longtemps ma main dans la culotte d’une femme fontaine,une véritable catastrophe ou plus précisément un énorme dégât des eaux .
              Un désastre n’est qu’une broutille comparativement à ce que j’ai vécu .
              alors respect pour ceux qui ont survécus ....
              même pas peur...

               smiley


              • hervepasgrave ! hervepasgrave ! 8 janvier 21:07

                @Ziziledur
                Il faut arrêter de vous shouter ou de picoler les garçons !


              • elpepe elpepe 9 janvier 04:50
                Nous avançons vers un désastre...

                finalement l important est d avancer avant tout

                Jeanne Calmant a 120 ans, quel est le secret de votre longévité ?

                Je m en fous

                Mais vous vous en foutez, mais de quoi ????

                de tout .........


                • Le p'tit Charles Le p’tit Charles 9 janvier 08:34

                  Ce « torchon » vient de découvrir l’eau chaude...Sont puissants l:es ’journaleux« de ce papier... ?
                  Journal de gauche faisant la propagande de l’élysée...autant dire du néant dans l »information..juste bon à recevoir le pognon des français pour exister... !


                  • julius 1ER 9 janvier 09:04

                    @Le p’tit Charles


                    article assez juste mais manquant de développement !!!!!
                    rien à voir avec le torchon que tu prétends voir !!

                  • jjwaDal jjwaDal 9 janvier 09:14

                    « Nous avançons vers un désastre » ? Cela semble assez bien supporté par les faits mais je rappelle qu’un infarctus ou un cancer sont deux « désastres » pour un individu sans avoir une équivalence. Or, c’est bien le cancer ou la gangrène qui ronge nos sociétés occidentales depuis les années 1970 et l’arrivée des Etats « Providence » (pour les plus riches).
                    Pour les myopes, je rappelle qu’en 2008, c’est bien les banques qu’on a choisit de sauver plutôt que les entreprises et les particuliers surendettés. On voit le résultat en ce début d’année, avec une montagne de dettes qu’on ne remboursera jamais et une surcapacité flagrante dans de très nombreux secteurs, gages de tendances déflationnistes et d’endettement potentiellement mortel pour des Etats.
                    L’économie mondiale est un trou noir dont on perçoit mal « l’horizon des évènements ». Est-on sur une orbite stable de stagnation durable de la croissance avec l’essentiel de la population mondiale jouant le rôle de la grenouille dans la casserole sur le feu ?
                    Un scénario qui semble plus plausible que l’implosion violente vers le chaos (les problèmes explosant quand les moyens de les résoudre implosent), mais qui sait ?..
                    Aucun désastre climatique en vue, informez-vous. Si problème il y a, il est en bas de liste, la démographie venant bien avant, la disponibilité des ressources non renouvelables per capita, aussi. On se cherche entre la jungle et le zoo. On risque d’avoir les deux en projection linéaires.


                    • Tokani Tokani 11 janvier 07:18

                      Bien vu ! Mondialisation inéluctable , présence de bientôt 9 milliards de bipèdes « mimétiquement » soudés dans les mêmes désirs de consommation et de rivalités ,la disparition inexorable de toute Transcendance et de toute valeur d’autorité par le consumérisme....

                      Bof ! Buvons un bon vin avec des potes en regardant couler le navire et en attendant la prochaine guerre....


                    • BA 9 janvier 13:04

                      Samedi 9 janvier 2016 :

                      Un sondage catastrophique confirme l’extrême-droitisation du peuple français.

                      25 000 personnes ont été interrogées juste avant les élections régionales. Les résultats du sondage sont incroyables.

                      Selon une étude du Cevipof (Centre d’Etudes de la Vie Politique Française), un quart des fonctionnaires votent pour le Front National. Plus de la moitié des policiers et militaires votent pour le Front National : 51,5 %.

                      Si on ne prend pas en compte les policiers à la retraite, les chiffres sont encore pires : sept policiers sur dix votent pour le Front National.

                      Ecoutez bien ce que dit Claude Askolovitch :

                      « Si d’aventure Marine Le Pen prenait le pouvoir, alors l’Etat suivrait.

                      Les profs râleraient. Les profs, ils sont un peu moins de 10 % à annoncer un vote pour le Front National. Mais dans l’administration, ça passerait. En gros, un quart des fonctionnaires votent pour le Front National. Et ceux qui tiennent réellement la République (policiers, gendarmes, militaires) seraient d’accord dans leur majorité. Il y aurait un assentiment. C’est-à-dire que Marine Le Pen peut prendre le pouvoir demain, il ne se passera rien.

                      Le FN, c’est la République. Ce sont ceux qui défendent la République qui vous le disent. Et après, on peut discuter à l’infini et très sérieusement sur ce qu’est devenu la République. Tous les débats sont libres. »

                      http://www.itele.fr/chroniques/edito-claude-askolovitch/quand-les-defenseurs-de-la-republique-votent-fn-149467


                      • jjwaDal jjwaDal 9 janvier 15:34

                        @BA

                        Je vous laisse juge du côté « catastrophique » du sondage que vous nous présentez. J’ai écouté votre lien. Le « Front National » ne me semble pas plus d’« extrême droite » que le PS n’est de « gauche » (il faut vraiment revoir ce vocabulaire).
                        Je connais les origines à la fois « nationalistes » et xénophobes du parti. La réalité me semble qu’après la perte du sens religieux, le dépeçage à marche forcée de la notion d’Etat par les partisans du grand « gloubiboulga » , la forge occulte de droit mondial favorisant les entités privés (entreprises) sur les peuples et les sociétés et même nos valeurs morales les plus enracinées, contrarient et même désemparent le citoyen lambda, même s’il n’a pas la culture économique et politique pour comprendre les rouages de la machine à broyer les nations. Le discours sur la Loi et L’ordre, la défense du peu de valeurs qui nous restent (notamment celle associant un peuple et son passé à un Etat, des frontières, etc), passe de mieux en mieux.
                        Ce grand parti émergeant n’a manifestement pas plus de solutions à nos problèmes que les deux se crêpant le chignon pour la première place. Il leur ressemble à bien des égards.
                        Il suffit d’observer la grande médiocrité des « solutions » de ceux qui le critique (dans les grands partis de gouvernement, il y a bien mieux à l’étalage...) pour comprendre qu’il a un avenir.
                        Un peu plus méchant : des représentants du bataillon ukrainien « Azov » vont passer à Nantes d’ici une semaine et sans doute pas pour manger un bout de galette des rois...
                        « Are we back to Vichy France titre un média russe ».


                      • JC_Lavau JC_Lavau 10 janvier 16:03

                        Heureusement que le petit roi Nico le Hutin avait promis que le réchauffement climatique, il irait le chercher lui même à la nage jusqu’à la Lune !

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès