Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > Nous sommes en 2030 : Les Arabes reviennent au nomadisme

Nous sommes en 2030 : Les Arabes reviennent au nomadisme

« Vous me demandez mon avis, monsieur, sur l'expédition de Chine. (...) Il y avait, dans un coin du monde, une merveille du monde : cette merveille s'appelait le palais d'Été. (...) Cette merveille a disparu. Un jour, deux bandits sont entrés dans le palais d'Été. L'un a pillé, l'autre a incendié. (...) L'un des deux vainqueurs a empli ses poches, ce que voyant, l'autre a empli ses coffres ; et l'on est revenu en Europe, bras dessus, bras dessous, en riant.. Nous. Européens, nous sommes les civilisés, et pour nous, les Chinois sont les barbares. Voilà ce que la civilisation a fait à la barbarie ». Victor Hugo, lettre au capitaine Butler 25 novembre 1861

Il y a cent cinquante ans, jour pour jour, l'Angleterre et la France dévastaient la Chine. Cent cinquante ans plus tard, les mêmes protagonistes avec les Etats-Unis et l'Italie pour l'essentiel dévastent la Libye. Mardi 23 août la guerre en Libye bascule et s'accélère. Est-ce à dire que l'Occident voulait en finir et du même coup répondre aux Chinois et aux Russes les deux grands perdants avec le peuple libyen de cette rébellion ? Au final, il aura fallu six mois, 20 000 sorties et 7 500 frappes aériennes au compteur (sans parler des tirs d'hélicoptères) pour en arriver là. Et un coût de 200 millions d'euros pour la France et de 890 millions de dollars (à la fin juillet) pour le budget américain. C'est donc une expédition lucrative au vu de ce qui est attendu, du même ordre que l'expédition de 1830 en Algérie ; d'après Pierre Pean, le trésor de la Casbah était de 200 milliards de dollars actuels il couvrait largement les frais de l'expédition...

On nous confirme que la chute de Tripoli est due aux commandos de l'Otan qui ont fait l'essentiel du sale boulot et ceci en dépit de la résolution des Nations unies qui interdit les interventions au sol. Mieux les SAS (Spécial Air Service), forces spéciales britanniques, se trouvent en Libye pour participer à la traque du colonel Kadhafi, a annoncé jeudi le quotidien The Daily Telegraph, se référant à des sources au ministère de la Défense. « Une fois qu'une récompense d'un million de livres (1,14 million d'euros)* a été offerte pour la capture de Kadhafi, les militaires du 22e Régiment du SAS ont reçu l'ordre du Premier ministre britannique, David Cameron, de prendre la direction des insurgés à la recherche de Kadhafi, a déclaré une source au ministère britannique de la Défense, citée par le quotidien.(1)

Quelques données sur la Libye : un Oil- dorado convoité

La Libye s'étend sur 1759.540 kilomètres carrés, sa population est estimée entre 6 et 8 millions d'habitants. La Libye a été colonisée par les Turcs au début du XVIe siècle, puis par l'Italie avec la conquête de la Tripolitaine et de la Cyrénaïque entre septembre 1911 et surtout avec l'arrivée de Mussolini, en 1922 avec Omar al-Mukhtar, figure emblématique de la résistance libyenne. La Libye accède à l'indépendance le 24 décembre 1951 et Idriss al Senoussi est proclamé roi. Le 1er septembre 1969, le colonel libyen, Mu'ammar Kadhafi, renverse la monarchie. Le PIB est de 59,1 milliards de dollars en 2009, les exportations s'élèvent à 45,2 Mds de dollars en 2009 dont 97% sont composées des hydrocarbures. La Libye dispose également de réserves importantes de gaz naturel (1548 milliards de m3) qui sont jusqu'à présent peu exploitées : 28 milliards de m3 (2009).

Le PIB par tête d'habitant dépassait 14.000 dollars en 2010, selon le rapport de la CIA World Factbook au 1er janvier 2011, la Libye étant le premier pays africain et arabe en termes d'indice de développement humain (IDH de 2010), ayant un IDH à 0,847, ce qui en fait le premier pays du continent africain, le premier du Monde arabe, et le premier du Monde musulman. L'analphabétisme, à titre d'exemple, est passé de 72% de la population en 1969 à moins de 5% aujourd'hui. (2)

La Libye produisait 1,6 million de barils soit 80 millions de tonnes an pour des réserves estimées à 6 milliards de tep. Kadhafi devait augmenter la production à 3 millions de barils en 2015. Nous sommes pratiquement certains que les compagnies occidentales au vu de leurs besoin vont pousser la production pour dépasser les 5 millions de barils (250 millions de tonnes/an) d'ici 2020 voire plus à partir de 2020. Résultat des courses : les réserves de la Libye seraient épuisées d'ici une vingtaine d'années. Pour le gaz c'est encore plus précoce avec 1500 milliards de m3, la production actuelle n'est que de 30 milliards de m3. On peut parier qu'elle grimpera rapidement à près de 100 milliards de m3 soit, là encore, une extinction des réserves d'ici une vingtaine d'années. Restent les gaz de schiste, là encore les réserves seraient du même ordre que celles de l'Algérie et seraient surtout situées en Cyrénaïque. Elles permettront à l'Occident un sursis de quelques années supplémentaires.

Qui va profiter de la manne pétrolière et gazière du peuple libyen ?

Pour la « répartition du butin », Mustapha Abdel Jalil s'autoproclamant président et sans légitimité, a déclaré au Financial Times que les concessions pétrolières post-Kadhafi seraient allouées sur la base du niveau d'aide que chaque pays a donné aux soi-disant « rebelles ». L'invitation au pillage était si flagrante qu'elle n'a pas échappé au Russe Vladimir Poutine quand il a qualifié l'invasion de l'Otan d'appel à la croisade médiévale contre la Libye.(...) (...) De fait, les dirigeants occidentaux ont toujours eu la volonté de bien faire comprendre que la destinée de l'Afrique, comme à l'époque de la Conférence de Berlin et du partage de l'Afrique en 1885, se décidait encore de nos jours dans les capitales occidentales. (3)

La chute de Kadhafi rouvrira les portes des plus grandes réserves pétrolières d'Afrique. « Nous n'avons pas de problème avec les pays occidentaux comme les entreprises italiennes, françaises et britanniques. Mais nous pouvons avoir quelques problèmes politiques avec la Russie, la Chine et le Brésil », a déclaré à Reuters, Abdeljalil Mayouf, directeur de l'information pour la compagnie pétrolière pro-rebelle Agoco. Environ 75 sociétés chinoises activaient en Libye avant la guerre, employant 36.000 personnes et travaillant sur 50 projets, selon les médias chinois. Aujourd'hui (23 août), la Chine a demandé à la Libye de protéger ses investissements et a argué que leur commerce de pétrole bénéficiait aux deux pays. Les entreprises russes, dont les compagnies pétrolières Gazprom Neft et Tatneft, avaient, elles aussi, des projets de plusieurs milliards de dollars en Libye. « Nous avons totalement perdu la Libye », a dit à Reuters, Aram Shegunts, directeur général du Business Council Russie-Libye. « Nos entreprises vont tout perdre car l'Otan les empêchera de travailler en Libye ». (4)

On comprend l'amertume de la Russie. Dans ce cadre,le quotidien Russia Today écrit avec le jeu de mots : « Les Français veulent un contrôle Total sur le pétrole libyen. » Dans un reportage du 24 août, le média anglophone commente : « La France se sent gagnante d'être le premier pays à reconnaître les rebelles libyens, le premier à avoir bombardé la Libye et maintenant le premier à parler avec les leaders rebelles. » Le pétrole n'est d'ailleurs pas la première source de revenus russes en Libye. La manne financière qui y est générée par la Russie provient avant tout des armes. Un marché extrêmement important mais qui, selon Ria Novosti, ne devrait pas être affecté par le conflit.

(...) De fait, les dirigeants occidentaux ont toujours eu la volonté de bien faire comprendre que la destinée de l'Afrique, comme à l'époque de la Conférence de Berlin et du partage de l'Afrique en 1885, se décidait encore de nos jours dans les capitales occidentales. (5)

Qui sont les rebelles du CNT ?

 Pierre Piccinin professeur d'histoire et de sciences politiques en Belgique écrit à propos de la configuration ethnique libyenne : « La société libyenne, en effet, se structure en un ensemble de tribus, dont les intérêts divergent ; et dont les alliances se recomposent en permanence. Ainsi, s'il est vrai que, au début des événements, le 17 février 2011 et durant les jours qui ont suivi, on a pu voir l'émergence d'une société civile s'exprimant lors de manifestations hostiles au colonel Kadhafi, ces mouvements sont néanmoins restés très limités et ont rapidement servi de prétexte aux soulèvements de chefs de clans, auxquels ils ont cédé la place, et lesquels ont plongé la Libye dans le chaos. De même, croyant leur heure arrivée, plusieurs mastodontes du régime se sont dressés contre leur ancien maître et ont pris le contrôle d'une partie de la rébellion. Qui sont ces rebelles que l'Occident, la France en tête, a pris le parti de financer, d'armer, d'appuyer par un soutien logistique et militaire inconditionnel, bien au-delà du mandat onusien qui appelait à la protection des populations civiles, mais en aucun cas au renversement du chef de cet État pétrolier ? » (6)

L'avenir de la Libye : la curée et le retour au nomadisme

Il se passera ce qui se passe actuellement en Irak 50.000 GI's gardent les puits pendant que les Irakiens s'étripent à qui mieux mieux... Que les Occidentaux s'empressent de dégeler les fonds pour un gouvernement qui n'est pas encore admis à l'ONU et n'est pas de ce fait reconnu avec ses institutions est fait pour avaliser le fait accompli. Comment faire confiance à la plupart des dirigeants du CNT qui avaient tous émargé au râtelier de Kadhafi et ne s'étaient pas fait remarquer particulièrement par leur respect de la démocratie pendant le règne de Kadhafi. Certaines mêmes comme le président du CNT, s'occupaient de l'injustice du pouvoir.

« Il n'y aura pas la paix. (...) Mais la prise de Tripoli, écrit Pierre Piccinin, ne signifie pas nécessairement la fin de la guerre civile : la capitale, dans cette antithèse de l'Etat-nation qu'est la Libye, ne constitue pas un enjeu déterminant. Et la guerre, la guérilla, pourrait perdurer des années durant et ruiner le pays : les civils s'arment ; chaque homme, chaque adolescent membre du clan, de la tribu, est un guerrier potentiel ; (...) le CNT ressemble davantage à un repère de brigands ».(6)

« Ainsi, le président du CNT, Mustapha Mohammed Abud al-Jalil, était jusqu'il y a peu, ministre de la Justice de Kadhafi, dénoncé en décembre 2010 par Amnesty International comme l'un « des plus effroyables responsables de violations des droits humains en Afrique du Nrd ». Bref, ce sera à qui mangera l'autre, s'ils parviennent à s'imposer par-delà les rivalités tribales et claniques. Troisième composante qui apparaît de plus en plus au grand jour, le mouvement islamiste : lUnion africaine avait déjà sévèrement dénoncé la tournure prise par les événements, condamnant le glissement des objectifs »(6)

Conclusion

Que reproche le « peuple libyen » à Kadhafi ? D'avoir gouverné sans partage pendant plus de quarante ans, soit ! Il n'a que trop duré ! Il doit partir ! Mais le peuple libyen a-t-il « manqué » de pain, de logement, d'électricité, de couverture sociale, d'école ? Bref de tous les attributs d'une vie digne ? Pratiquement tout est gratuit en Libye contrairement aux citoyens européens et américains qui galèrent sans certitude pour le lendemain. On le comprend sans peine, la destruction de la Libye est un des scénarios pour faire main basse sur les réserves pétrolières des pays arabes qui, pour leur malheur, possèdent du pétrole et des dirigeants qui s'installent au pouvoir pour l'éternité. Il est d'ailleurs,bien connu qu'ils quittent le pouvoir par l'émeute ou par la mort naturelle.

Ce qu'il y a de sûr, c'est que les pays occidentaux qui ont démoli la Libye vont très vite se laver les mains. Ce qui les intéresse, c'est de voler d'une façon ou d'une autre les 150 milliards de la Libye qu'ils vont se partager en proposant de reconstruire la Libye et vendre des armes au CNT, c'est aussi et surtout le pétrole, le gaz naturel et le gaz de schiste qu'ils vont siphonner d'une façon effénée d'autant que le pétrole, comme le pétrole algérien, sont des pétroles légers, très demandés. (Potentialité importante en essence et excellente base pour la pétrochimie) .Cette manne va donner un sursis d'environ une vingtaine d'année à l'Occident (les 4 pays ayant participé à la curée). Nous verrons très rapidement les compagnies américaines les plus importantes (Exxon, BP, Total, ENI) se battre pour la répartition du butin.

S'agissant des pays arabes, ils vont successivement subir le même sort que la Libye-Même si Kadhafi contre toute attente, a donné une image de résistant au Nouvel Ordre mondial qui tranche avec son règne de potentat inamovible- au fur et à mesure de l'épuisement des réserves. Il est fort à parier que le Monde arabe ne représentera plus grand-chose à l'horizon d'une trentaine d'années. Ils retourneront à leur vocation de nomades comme au début du XXe siècle où le roi Ibn Saoud se plaignait à la France de la suppression de la « zakat »des Algériens qui n'étaient plus envoyée aux Lieux Saints aux pauvres de La Mecque et de Médine. Un proverbe saoudien est d'une brulante actualité : « Mon père chevauchait un chameau, je roule en cadillac, mon fils vole en jet, son fils chevauchera un chameau ». Tout est dit.

S’agissant de l’'Algérie, si elle continue ainsi  elle va se positionner dans la même charrette que les potentats grassouillets du Golfe, du fait de l'échec multidimensionnel de sa gouvernance, notamment son système éducatif, -avec pour couronnement de la gabegie, la suppression de la formation d'ingénieurs qui fera de nous réellement des marchands, car nous allons être définitivement réfractaires à la technologie,- une errance énergétique, financière et diplomatique. Est-ce cela son destin ? Doit-on baisser les bras ?


1. http://www.mleray.info/article-libye-sas-britanniques-82447396.html

2. http://hdrstats.undp.org/fr/pays/profils/ LBY.html

3. http://www.alterinfo.net/En-Libye-il-n-y-a-pas-eu-de-victoire-des-rebelles_a62751.html ? preaction=nl&id=2634765&idnl=95126&

4. http://www.euractiv.com/fr/europe-dans-le-monde/la-course-au-trole-libyen-est-lanc-news
507079 ?utm_source=EurActiv+Newsletter&utm_campaign=df2a72e8d7-my_google_analytics_key&utm_medium=email 23 aout 2011 

5. http://www.alterinfo.net/En-Libye-il-n-y-a-pas-eu-de-victoire-des-rebelles_a62751.html ? preaction=nl&id=2634765&idnl=95126&507079 ?utm_source=EurActiv+Newsletter&utm_campaign=df2a72e8d7-my_google_analytics_key&utm_medium=email 23 aout

6. Pierre Piccinin http://www.lesoir.be/debats/cartes_blanches/2011-08-22/les-demons-et-les-ombres-du-printemps-arabe-857944.php lundi 22 août 2011

Professeur Chems Eddine Chitour

Ecole Polytechnique enp-edu.dz


Moyenne des avis sur cet article :  4.5/5   (16 votes)




Réagissez à l'article

19 réactions à cet article    


  • Alliance Rebelle citoyen du sud 29 août 2011 11:34

    cette énième guerre néo-colonial et raciste restera encore dans notre mémoire et notre coeur comme une grosse cicatrice douloureuse ,a prés l’invasion de l’Afghanistan et de l’Irak 

    l’occident parle ’’d’intervention humanitaire , dictature inacceptable a faire tombé’’
    mais d’un autre coté n’as jamais rien fait pour les palestiniens ou le génocide continue
    d’un autre coté , continue a soutenir les dictateurs ’’amis’’ qui ne reconnaissent ni la souveraineté du peuple , ni le droit du peuple a disposer de ses richesses , mais qui au contraire continue a écraser le peuple en arrêtant torturant ce qui disent ’’NON’’ et a piller nos richesses , ou plutôt ce qui en échappe a l’occident ( je parle du Maroc en ce qui me concerne , pays qui est devenu une destination privilégié des pédophiles occidentaux et autre types de touristes du sexe )
    honte a nous ! maudit sois ces dictateurs qui nous offrent rien d’autre que le pillage la corruption la torture l’humiliation ...

    • RUE1793 30 août 2011 00:03

      cette énième guerre néo-colonialle ET raciste

      Ben non... Le racisme c’est pour les gueux. La guerre c’est au bénéfice des moins cons qui envoient les plus se rendre utiles. Y sont pas racistes les mâles dominants. Ils sont pragmatiques. Efficaces.


    • fonzibrain fonzibrain 29 août 2011 12:58

      cette fois, l’otan a fait fort



      rusia today en espagnol le dit sans ambange, c ’est dingue.

      à l’ousest, aukourd’hui, des rebbeles sont encerclé


      et pourquoi, il a un mois, un conseil de 200 tribu a t il dit son opposition au CNT 



      et le cnt dit avoir besoin de l’otan pour continuer le combat, le peuplen ’est donc toujours pas acquise après la conquete de triopoli

      • Lord WTF ! Lord Franz Ferdinand Of F. In S. 29 août 2011 13:51


        Well…d’otanesques langues mal-intentionnées autant que bien renseignées commencent à s’inquièter de l’absence de quelques dizaines de milliers de démocratiques rangers en pays garamante, et du fait que l’indéfinissable CNT ne puisse tout simplement les bananer à plus ou moins court terme…car en dépit de toutes les certitudes des uns et des autres sur le CNT : il appartient dans les faits à la catégorie « iceberg » : les figures présentées ici ou là, contestées par ci par là, quelles qu’elles soient (ex du régime, islamistes, « libéraux », etc…) n’étant que la partie émergée du dit CNT : l’essentiel de cet ovnique entité n’est tout simplement connu ni d’Eve, ni d’Otan…autant qu’il serait très difficile d’établir un profil politique du peuple libyen…so on sait presque walou…Allahoû ’alem…dirait un vieux Numide de ma connaissance…

         Pour la Chine, aucune raison de s’inquiéter qu’elle soit irrémédiablement éjectée de la  pétro-jannah garamante : sa solvabilité ( celle qui pourrait faire défaut aux otanesques parrains) autant que ses packages « all-in-one » –livraison infrasctrutures, matériel, aéroports, routes, maind’œuvre, etc…- dés lors qu’elle maoïquement impérialise dans le Grand Sud, pourrait très rapidement lui permettre de revenir sur la scène : encore plus considérant les destructions de la dite « campagne libyenne »…campagne libyenne, qui si l’on veut être objectif, n’a statistiquement pas eu la même intensité (ratio durée&nombre de sorties, tonnage, etc…) que celle du Kosovo par exemple (où ce fût une micro-apocalypse à l’attention des Serbes) ; d’où d’ailleurs la méfiance/défiance entre NATO et CNT car il semble bien que l’objectif des « parrains otanesques » ne fut pas à la différence des campagnes du Kosovo ou d’Irak de faire tomber asap le leader maboulo des Numides&Garamantes… mais plus de soit permettre un compromis colonel&rebelles (d’où par exemple l’étrange non-destruction d’objectifs stratégiques qui auraient pu accéler la chute de Gaddafi), soit d’avoir le temps nécessaire pour « tutéliser » le CNT…avec pour conséquence justement cette méfiance/défiance et les inquiétudes de certains évoquées en début de com…

        sinon, faut pas déconner non plus, la bunker-résidence mégalokitsch de Bab al Azizya c’était tout de même pas le palais d’Eté ravagé par l’expédition de Chine... smiley

         

          


        • NeverMore 29 août 2011 17:16

          Concernant l’Algérie, pas besoin d’intervention extérieure. Depuis 50 ans, elle se nomadise très bien toute seule (mais c’est la faute des « autres »n bien sûr).

           


          • chapoutier 29 août 2011 17:22

            vous le faites exprès ou c’est naturel chez vous

            ( dire des contres-vérités )


          • Gérard Luçon Gerard Lucon 29 août 2011 18:17

            simple, ce sont des ordures qui gouvernent en occident ....


            • James James 29 août 2011 18:41

              @Gerard
              Ordures est un euphémisme !


            • RUE1793 30 août 2011 00:06

              Heureusement les non-occidentaux sont gouvernés par des non-ordures.

              Ça laisse de l’espoir....


            • chapoutier 30 août 2011 00:20

              ordures ils le sont tous à différents degré.
              ce qui les différentiés, c’est quand ils ont le pouvoir et la force pour l’exercer.


            • Defrance Defrance 30 août 2011 09:32

               Même que les ordures qui gouvernent se font rappeler a l’ordre par les ordures qui les précédaient ?
               
               En Allemagne le vert Fisher,actuellement en poste chez Allbright aux USA, ex ministre des affaires étrangère de l’ére Schroeder (lui même chez Gazpromm) , est rentré pour participer au limogeage de Westervelle accusé de ne pas s’être impliqué en Libye !

               Dans le même temps les Allemands s’apercoivent que leur taux d’endettement est passé au delàde 84% !


            • OMAR 29 août 2011 21:29

              Omar 33

              Chems Ed Dine : Vladimir Poutine a qualifié l’invasion de l’Otan d’appel à la croisade médiévale contre la Libye..

              Ah bon ???

              Alors pourquoi son pays a donné son quitus à cette invasion ???

              Pourquoi ne s’est-il pas opposé ???


              • Alliance Rebelle citoyen du sud 29 août 2011 23:39

                @Omar 33 : je suis étonné de ton commentaire omar , tu sais trés bien que poutine , « anti-imperialiste-otan-occident » etais contre cette guerre , malheureusement il etait en conflit avec le president de la russie Dmitri Medvedev , qui est lui un fervent admirateur de l’empire usa , et qui projette de soumettre son pays aux pillage par l’occident

                et tous le monde sait aussi les liens qu’entretient Dmitri Medvedev avec les lobbies sionistes dont il est proche
                si la russie tombe dans le giron usa , et qu’elle se retrouve vassalisé par l’empire comme viens de l’etre la france depuis le depart de chirac , grace au nabot sarko , nous peuple du sud , perdront un serieux contre pouvoir aux criminel de l’empire
                bien sur il reste la chine , mais comme on l’as vu avec la cote d’ivoire , la chine , meme quand elle perd , elle reagit mollement
                la 2eme phase de cette guerre néo-colonial est deja entrain de se jouer avec la syrie 
                et dieu sais qu’elle sera la réaction de la chine au conseil de securité : va t’elle encore se faire entubé , elle et la russie en offrant une couverture « legale » aux armées otan-nazi & l’empire , ou v’a t elle mettre son véto
                wait and see

              • RUE1793 30 août 2011 00:11

                Dmitri Medvedev , qui est lui un fervent admirateur de l’empire usa

                Deep Purple est un groupe anglais (Comme tous les grands groupes de rock ayant eu une carrière internationale)


              • OMAR 30 août 2011 03:36

                Omar 33

                Salut Citoyen du Sud : ma question visait les non-dits de Chems Ed Dine :

                La Russie a été chassée du festin qui attend l’Occident en Libye....

                Et Poutine reste le maitre en Russie, Medvedev n’etant qu’une marionette..

                Et croyez-moi, Poutine, Staline, ou Khroutchev, tous les mêmes, l’interet de leur pays avant tout..

                Qui a eu le dernier mot en Palestine, les USA et leur etat-fantoche Israèl ou l’URSS et la multitude des pays et royaumes arabes  ?

                Quant à la Chine, c’est une forme de coopération/colonisation en douceur : elle a plus d’un milliard d’etres humains à entretenir...

                Alors....Aidons-nous...Le Ciel nous aidera...


              • Alliance Rebelle citoyen du sud 29 août 2011 22:30

                A L’INTENTION DU MERCENAIRE DU MAKHZEN INCAPABLE DE DÉBATTRE ET DEFENDRE SON POINT DE VUE SANS M’INSULTER 

                Que le vil royaliste, à genoux au saint-lieu
                Au céleste monarque adresse sa prière !
                Le fier Républicain ne peut admettre un dieu
                Pour lui pas plus de maître au ciel que sur la terre.

                (1785) Sylvain MARECHAL 


                • fouadraiden fouadraiden 30 août 2011 08:27

                  "Mais le peuple libyen a-t-il « manqué » de pain, de logement, d’électricité, de couverture sociale, d’école ? Bref de tous les attributs d’une vie digne ?« 

                  Pas croyable de lire ça sous la plume d’un Algérien !

                  Quel argument débile aux raisonnements farfelus , lequel par ailleurs n’est pas loin de ressembler à ce que pouvaient écrire hier un partisan de l’algérien française, mais de quoi manquent les musulmans sous la Français protectrice pouvant- on entendre.

                  quelle catastrophe, il faut que l’auteur soit habitué au régime des généraux algérien et de son,gang pour tout ignorer de la démocratie et des ses vertus.

                  C’est Chirac qui disait , »mais les Tunisiens mangent à leur enfant de quoi se plaignent -ils" et là ,un arabe servile et idiot est contraint de penser la même chose.

                  PS. on sait bien que les indicateurs économiques sont bidons et ne veulent pas dire gd chose pour des pays aussi opaques que la Libye et on se souvient du FMI qui affichait fier-ment d’excellent indicateurs économiques de la Tunise quelques moins avant la révolution...


                  • fouadraiden fouadraiden 30 août 2011 08:39

                    C’est Chirac qui disait ,"mais les Tunisiens mangent à leur faim ...


                    • chems eddine Chitour 30 août 2011 11:34

                      « La critique est aisée mais l’art est difficile ! »

                      A ceux obnubilés par les slogans de la démocratie dont ils ne connaissent ni les tenants ni les aboutissants. Qu’on le veuille ou non les indicateurs sont là . Les Libyens vivaient bien mieux que les autres citoyens d’Afrique. Les attaques ad hominem ne font pas avancer les débats. surtout de la part de ceux qui ont l’inective facile embusqués derrière leur anonymat . Descendez dans l’arène et cessez de penser à travers une doxa occidentale dimensionnée à la taille des plus nantis. Car, ne nous leurrons pas ! Le combat à mener est celui de la dignité humaine quelque soit la latitude. Le combat des « indignés », des « sans grades » mais pas « sans droit » en Europe est aussi mon combat. Il nous militer pour aller vers un ordre plus juste et dénoncer toutes les dérives d’où qu’elles viennent. 
                      Kadhafi était un tyran, il devait partir je l’ai écrit moult fois, la dernière fois sur ce site j’avais dénoncé un « Néron africain ». Cet occident qui lui a permit d’installer sa tente dans les jardins de l’Elysée, se retourne maintenant contre lui. Il n’empêche ! Ce qui attend les Libyens n’est souhaitable à personne. Ce sera comme en Irak, une guerre civile, une curée et un retour à la case départ en terme de développement. J’assume d’appartenir à une sphère civilisationnelle qui a contribué elle aussi à donner à l’humanité ses lettres de noblesse. J’enrage de voir la condition actuelle des peuples arabes prisonniers de potentats installés dans les temps morts. Dans le même temps je ne fais pas confiance à « l’oligarchie prédatrice » en occident qui fait à la fois le malheur des pays vulnérables mais aussi celles de son peuple de sans grade.

                      Professeur Chems Eddine Chitour

                      Ecole Polytechnique Alger
                      Ancien Professeur associé à Toulouse 

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès