• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > Nouveaux bombardements contre la station d’épuration et les quartiers (...)

Nouveaux bombardements contre la station d’épuration et les quartiers résidentiels de Donetsk - L’Ukraine creuse le fossé avec le Donbass

Hier soir, alors que la République Populaire de Donetsk (RPD) célébrait le Jour des Défenseurs de la patrie, l'armée ukrainienne a fêté cet événement à sa façon, en bombardant lourdement plusieurs localités pendant la soirée et la nuit, dont la périphérie de Donetsk, où les tirs se sont fait entendre jusque dans le centre ville pendant une bonne partie de la soirée.

De 18 h à 1 h 30 du matin, l'armée ukrainienne a ainsi tiré 453 obus de char d'assaut, de mortier et d'artillerie lourde, sans compter les tirs de lance-grenades, de véhicules de combat d'infanterie et d'armes légères. Et dès ce matin 7 h 15, l'armée ukrainienne a repris les tirs sur quatre secteurs du front à coup de mortiers de 82 mm et 120 mm.

Certains des tirs de l'armée ukrainienne la nuit dernière ont frappé de nouveau la station d'épuration de Donetsk (qui se trouve en pleine zone grise entre Avdeyevka et Yassinovataya), et entre autre le bâtiment où est stocké le chlore qui sert à purifier l'eau, endommageant ce dernier. Craignant pour la vie de ses employés, la direction de la station a dû faire évacuer le personnel et la station a été mise à l'arrêt, privant Avdeyevka d'eau et réduisant l'approvisionnement en eau de cinq districts de Donetsk et de la moitié de Yassinovataya.

Station d'épuration de Donetsk

Ce bombardement d'une infrastructure vitale est un énième crime de guerre de Kiev contre la population du Donbass. Un crime sur lequel on n'entend aucune condamnation des habituels défenseurs des droits de l'homme occidentaux qui nous abreuvaient de cris d'orfraie concernant les conditions de vie des civils syriens qui étaient bloqués à Alep Est avant sa libération.

Dans le Donbass, les autorités ukrainiennes peuvent imposer un blocus depuis trois ans, priver les gens de papiers d'identité, arrêter, torturer et exécuter des gens pour « séparatisme », l'armée ukrainienne peut bombarder délibérément des civils, en tuer plus de 10 000, bombarder tout aussi délibérément les écoles, les hôpitaux, les jardins pour enfants, les usines (y compris les usines chimiques), les stations d'épuration, les lignes électriques et les gazoducs pour priver les gens d'eau, de gaz et d'électricité, là par contre on n'entend personne.

Alors que l'armée ukrainienne a tiré encore à 9 360 reprises sur le territoire de la RPD durant la semaine écoulée (soit quasiment 50 % de plus que la semaine précédente), dont 3 354 fois avec des obus d'artillerie, de mortier ou de char d'assaut, tuant deux soldats et en blessant cinq autres au sein de l'armée de la RPD, l'occident et surtout les garants occidentaux des accords de Minsk se font remarquer par leur silence.

Pendant ce temps en RPD, plus de 226 000 résidents ont signé la pétition appelant les dirigeants mondiaux à faire cesser le génocide de Kiev dans le Donbass, montrant ainsi que la population locale soutient le processus de résolution pacifique du conflit, et ne veut que la paix contrairement aux autorités ukrainiennes.

Une volonté belliqueuse côté ukrainien, qui se manifeste de manière concrète par l'absence de retrait des armes lourdes de la ligne de front. Cette semaine, des pièces d'artillerie lourde, des chars d'assaut, des mortiers lourds et des lance-roquettes multiples Grad ont de nouveau été détectés près de la ligne de front par les services de renseignement de la RPD. Et ce alors qu'un nouvel accord signé prévoyait le retrait de ces armes en début de semaine.

Non content de détruire les infrastructures vitales et de bombarder quotidiennement la population civile, les bataillons spéciaux ont aussi décide de pourrir la vie des habitants du Donbass. Dans le cadre du blocus de la région qui est mis en œuvre par les groupuscules nazis ukrainiens, des derniers ont décidé non seulement de bloquer le trafic ferroviaire entre l'Ukraine et le Donbass, mais aussi de saboter le réseau téléphonique et internet de la région, provoquant des coupures de réseau chez le fournisseur mobile Life, mais aussi chez plusieurs grands fournisseurs d'accès internet ukrainiens desservant la région.

Il faut croire que ces groupuscules, qui ne brillent pas par leur intelligence collective, n'ont toujours pas retenu la leçon de ce qui s'est passé avec la Crimée. Car à moins d'être masochiste, quel peuple voudrait retourner vivre dans le même pays que ces gens-là, qui bombardent, terrorisent et tentent d'affamer et de priver d'eau potable la population ?

Le Donbass se sépare irrémédiablement de l'Ukraine, chaque jour un peu plus, et après chaque nouveau crime des autorités et de l'armée ukrainiennes contre la population de la région. Et l'annonce par la Biélorussie que finalement les habitants du Donbass pourront franchir la frontière depuis la Russie au cas par cas avec leurs passeports de la RPD et de la RPL va attiser un peu plus la rancœur des ultra nationalistes ukrainiens.

La nuit est à peine tombée sur Donetsk, que les tirs d'artillerie lourde se font de nouveau entendre sur la périphérie de la ville, promettant une nouvelle nuit de bombardements intensifs, de destructions et de victimes qui viendront creuser un peu plus le fossé entre l'Ukraine et le Donbass.

Christelle Néant

Voir l'article sur DONi


Moyenne des avis sur cet article :  4.76/5   (17 votes)




Réagissez à l'article

30 réactions à cet article    


  • sarcastelle 24 février 18:45

    Il y en a marre de cette armée fasciste qui se bat jusque sur son propre territoire.


    • sarcastelle 24 février 18:46

      @sarcastelle

      .

      Je parle de celle de Kiev, naturellement.


    • Christelle Néant Christelle Néant 24 février 19:11

      @sarcastelle
      Il y en a marre des gens qui font semblant de ne pas voir qu’il s’agit d’un génocide perpétré par l’armée ukrainienne contre ce qui était sa propre population... (Oui parce qu’après trois ans bientôt à se prendre des bombes sur la tête, y a plus grand monde ici qui se considère encore comme Ukrainien)


    • Pere Plexe Pere Plexe 24 février 19:44

      @sarcastelle
      ...et qui bombarde ses compatriotes !

      Quitte à être absurde allez au bout .

    • sarcastelle 24 février 21:37

      @Christelle Néant

      .
      Au lycée, puis dans la fonction publique d’avant 1989 je ne manquais pas de me faire mépriser par les cocos auxquels je disais volontiers leur fait (après cette date, je leur faisais plutôt part de mes condoléances)
      Mais on n’avait pas encore inventé l’internet, en sorte qu’on se faisait cracher à la figure par les cocos, c’est-à-dire par les valets, mais pas encore directement par la maison-mère. Autre époque... !

    • Jelena Jelena 24 février 22:41

      Dés que l’occasion s’en présente, la gargamelle pleure sur la défaite des turco-barbus dans les Balkans ou pleure la défaite du IIIeme Reich... On peut donc en déduire que cette vieille peau a pour fantasme d’avoir pour compagnon un turc portant l’uniforme nazi, soit un islamo-fasciste.


    • sarcastelle 25 février 08:28

      @Jelena

      .
      Diantre ! Vous seriez bien en peine de produire un lien menant à un message pleurant ce que vous dites. 
      Discours séquelle du communisme et de sa noblesse intellectuelle ? 

    • JC_Lavau JC_Lavau 25 février 12:00

      @sarcastelle. Somme toute, tu as figé ton horloge en 1989.


    • Jelena Jelena 25 février 12:53

      @gargamelle Un jour on soutient Pétain, puis quelques heures plus tard on fait sa blanche colombe en déclarant « Moi ? Oh non, je soutiens de Gaulle ».
       
      Cette espèce de veulerie, ça doit être génétique.


    • sarcastelle 25 février 13:32
      @ Jelena
      .
      De qui parlez-vous encore ?!?

    • sarcastelle 26 février 17:17

      @JC_Lavau
      .

      tu as figé ton horloge en 1989
      .
      Oui et non. 
      1917 et 1989 dans l’histoire russe ne sont que des changements dans la continuité.

    • Pere Plexe Pere Plexe 26 février 17:36

      @sarcastelle
      Vous pensez vraiment que la Russie de Poutine incarne le communisme ?

      Et que l’épisode Crimée s’inscrit dans une logique communisme/ anti-communisme ?

    • Xenozoid Xenozoid 26 février 17:51

      @Pere Plexe

      il est victime,c’est le truc sinon ça marcherait pas
      on vois ça ici les pauvres qui ne deviennent intéressant que quand ils meurt a cause des autres,le capitalisme est victime c’est pour cela que la production passe aux services....

    • JC_Lavau JC_Lavau 26 février 20:17

      @sarcastelle. A force de ne pas vouloir te livrer, et de remplacer par des boutades, tu aboutis à ne dire que de sottes platitudes, dépourvues de sens.


      Peut mieux faire, l’élève Sarcastelle !

    • sarcastelle 26 février 22:52

      @Pere Plexe

      .
      Vous pensez vraiment que la Russie de Poutine incarne le communisme ? 
      .
      Ou le tsarisme ? 
      Au-delà des régimes successifs il y a continuité dans l’absence de développement aboutissant à une réelle prospérité, à la démocratie, et à une vraie relation de confiance avec les étais limitrophes. 

    • sarcastelle 26 février 22:54

      @sarcastelle

      .
      « les états limitrophes »

    • Pere Plexe Pere Plexe 27 février 15:51

      @sarcastelle
      Démocratie prospérité confiance...
      Quel grand pays aurait toutes ces qualités ?
      Aucun.

      Alors il faut affiner un peu.
      C’est vrai que niveau démocratie la Russie n’est pas au standard européen.
      Mais la démocratie niveau UE n’est pas exemplaire.
      Et personne de sérieux ne classe la Russie comme dictature

      Niveau prospérité là encore il faut relativiser.
      Par exemple le taux de pauvreté est assez comparable à celui des USA (environ 13 ou 14%)
      Ce qui ne veut pas dire que les conditions sont similaire dans les deux pays j’en conviens.

      Pour la confiance la Russie est, me semble t il, bien plus fiable que la plupart des grands pays.


    • sarcastelle 28 février 07:21

      @Pere Plexe
      .

      Lorsque je parle de « véritable relation de confiance avec les états limitrophes », c’est évidemment une énorme litote et une lourde ironie. 

    • Pere Plexe Pere Plexe 24 février 19:44

      Bombarder une station d’épuration (même pas ethnique).

      C’est vraiment ce qu’on appelle chercher la m... !

      • JC_Lavau JC_Lavau 25 février 12:04

        @Pere Plexe. Tu te fies à une erreur de traduction par la française là bas.

        Chez nous, la station d’épuration épure l’eau usée avant de la rejeter épurée, à la rivière.
        Alors qu’en l’occurrence il s’agit de la station de clarification, purification et chloration de l’eau qui va être distribuée dans les conduites, rendue potable et stérile.

      • Christelle Néant Christelle Néant 25 février 12:57

        @JC_Lavau
        Pas d’erreur de traduction.
        « L’épuration des eaux est un ensemble de techniques qui consistent à purifier l’eau soit pour réutiliser ou recycler les eaux usées dans le milieu naturel, soit pour transformer les eaux naturelles en eau potable » Nous sommes dans le deuxième cas.
        https://fr.wikipedia.org/wiki/%C3%89puration_des_eaux


      • JC_Lavau JC_Lavau 25 février 14:23

        @Christelle Néant. Tandis que Père Plexe a compris le premier sens, lui.


      • Pere Plexe Pere Plexe 25 février 19:44

        @JC_Lavau
        Je confirme ma méprise.
        Mais on reste en eau trouble...


      • ykpaiha ykpaiha 24 février 19:47

        Le silence des média peut encore s’expliquer compte tenu de qui les finance et surtout de leurs donneurs d’ordres,

        Mais ce que je trouve encore plus pathétique, c’est le silence asphyxié de la diaspora .
        Inutile d’aborder le sujet a la sortie des offices ou de reunions, sans une volée de bois vert le discours n’a pour nom que anti-communisme, Holodomor , et autre nostalgie...

        Rien qu’une époque figée dans de douloureux souvenirs par une 3eme génération bien trop macdonaldisée.

        Bientot ils se reveilleront, cocu mais content d’avoir fait disparaitre leurs reves, dans le sang de leurs congénères.

        Maidan ne devenant finalement qu’une une tour du silence (rite zoroastrien) avant l’ossuaire.

        "Je me suis rencontré entre deux siècles, comme au confluent de deux fleuves ; j’ai plongé dans leurs eaux troublées, m’éloignant à regret du vieux rivage où je suis né, nageant avec espérance vers une rive inconnue" (Chateaubriand, Mémoires d’outre-tombe)

        • V_Parlier V_Parlier 24 février 19:56

          @ykpaiha
          « Mais ce que je trouve encore plus pathétique, c’est le silence asphyxié de la diaspora »

          Rien de pire qu’une fausse diaspora : Une partie des descendants de l’ancienne diaspora venue d’URSS en France est complètement à côté de la plaque alors qu’elle n’a jamais mis les pieds ni en Russie ni en Ukraine. Ils sont restés bloqués en mode « années 30 » mais sans l’intelligence et le discernement de leurs aînés. Ajoutez à cela les rancoeurs personnelles, ça donne par exemple Gallia Ackerman, encore pire que BHL (le fond du fond du trou).


        • Tutu 24 février 21:04

          Le démocratisme est forcément guerrier. Il se veut universel, et c’est par ce biais qu’il tente de s’imposer. C’est cette universalité (des droits de l’homme, par exemple), qui est l’essence de son impérialisme. Universalité rime avec dictature et guerre. Non pas que certaines valeurs ne puissent être partagées par l’ensemble de l’humanité, mais la prétention de les imposer quelque soit le contexte est une négation de la différence des cultures, de leurs richesses, et s’avère être un vilain cache-sexe dissimulant mal des intérêts bien réels, pour se révéler finalement n’être qu’un vague subterfuge, une manifestation supplémentaire de son impérialisme. C’est en se déclarant détenteur des droits universels que nos démocraties s’arrogent des droits nouveaux, tels celui d’ingérence, pour le plus grand malheur des ingérés. C’est par ce biais que sont nées les notions de guerre humanitaire, et que nous avons franchi haut la main la frontière qui nous séparait de la barbarie. C’est cette arrogance compassionnelle, qui permet de déclencher des conflits où la disproportion des forces engagées est telle que l’issue ne peut faire aucun doute .



          • roman_garev 24 février 22:25

            @Tutu
            Quel rapport avec l’article ? Z’avez trouvé un « démocratisme » à l’Ukraine nazie ? Ou la simple pub de (votre ?) blog ?


          • Tutu 25 février 15:08

            @roman_garev
            Z’avez raison, le gouvernement ukrainien n’est pas soutenu par toutes les démocraties du monde,.

            Quant à mon blog, z’y faites ce que vous voulez, z’y allez ou pas, je m’en fous.

            • Christelle Néant Christelle Néant 25 février 07:51

              @anna
              Oui hier soir alors que la nuit n’était pas encore tombée on entendait des tirs lourds jusque dans le centre ville. J’étais dans la périphérie Sud Ouest pour décharger de l’aide humanitaire, et on entendait que ca tombait pas loin. Ils n’attendent même plus la nuit pour bombarder.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès