Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > Nouvelle victoire algérienne sur le terrorisme

Nouvelle victoire algérienne sur le terrorisme

Une nouvelle vague de reddition de cellules terroristes qui apporte d’importantes informations sur les réseaux du GSPC.

 Un sacré coup vient d’être porté à l’organisation criminelle appelée le GSPC présumée branche d’Al Qaîda au Maghreb, suite à l’opération de reddition d’un important groupe terroriste composé de plusieurs éléments dont pas moins de sept émirs, qui se prépare à l’est du pays, plus exactement au lieu-dit Tarchawine, relevant de la commune de Taxlent, daïra de Si Slimane dans la wilaya de Batna.

Il faut souligner que, depuis un certain temps, le GSPC a impliqué dans ses activités les réseaux de contrebandiers exerçant dans divers genres de trafics.

Selon certaines sources, la DCE, services marocains de lutte antiterroriste, a découvert que les islamistes marocains jouissent du soutien de hauts dignitaires du Palais royal et d’un nombre important d’officiers des FAR pour la plupart originaires du Rif. Il est question, indique-t-on, d’appui logistique et de l’aménagement de caches communes.

Il est vrai que les Afghans arabes après avoir été expulsés par les Bosniaques, ont regagné l’Algérie via le Maroc avec la complicité passive du Maroc officiel. Ce que les autorités marocaines ont ignoré c’est que la moitié de ces vrais faux moujahidines sont terrés sur leur territoire pour tisser leur toile mortelle. L’appui d’Al Qaîda, conjugué au soutien des rifains et les habitants des quartiers pauvres, réduit considérablement l’action des services marocains.

Si en Algérie la tâche de ces réseaux est facilitée par les organisations qui contrôlent l’ensemble du trafic contrebandier, qui se sont même chargés de faire parvenir les « lots de la mort » à leur destination, au Maroc ce sont les militaires qui prêtent main forte au terrorisme en Algérie.

Sur la base de renseignements confirmés et d’autres récemment obtenus auprès de repentis, corroborés par des services spéciaux à titre de réciprocité, les autorités militaires algériennes ont plus que jamais renforcé la vigilance à la frontière ouest. Les services de la Gendarmerie nationale et l’ANP ont conjointement formé un dispositif sécuritaire drastique afin de mieux contrôler cette partie du territoire algérien.

Pointé du doigt, le Maroc ne semble pas particulièrement préoccupé par les activités des narcotrafiquants à ses frontières avec l’Algérie. Rabat annonce rarement des arrestations de trafiquants qui tentent de faire passer la drogue de l’autre coté de la frontière. Pourtant, la gendarmerie royale a arrêté ces derniers mois de nombreux narcotrafiquants et saisi d’importantes quantités de résine de cannabis destinées au marché européen. 

Le Maroc constitue une base arrière logistique du terrorisme, c’est pourquoi l’Algérie a fermé sa frontière. Il est claire que l’Algérie conditionne la réouverture de la frontière par la volonté sérieuse du Maroc d’éliminer toute source logistique terroriste sur son territoire qui porte atteinte à la sécurité de l’Algérie. C’est une des conditions principales à la réouverture de celle-ci. Les services de renseignement algériens sont bien au courant que tout le mal de l’Algérie transite sur tout le long de la frontière marocaine : armes, drogues, terroristes.

Cette situation a une explication. Alger et Rabat, qui entretiennent des relations politiques tendues en raison de la colonisation du Sahara occidental par le Maroc, ne coopèrent pas dans la lutte contre le trafic de drogue. Les Marocains conditionnent cette coopération à la réouverture des frontières terrestres entre les deux pays. Une demande à laquelle les Algériens refusent de répondre favorablement. Selon eux, une telle réouverture pourrait au contraire aggraver la situation en matière de trafic de drogue au lieu de la réduire.

Les derniers développements du conflit du Sahara Occidental ne portent pas de nouvelles qui pourraient porter de l’optimisme concernant un rapprochement algéro-marocain. Le Maroc, malgré le soutien de la France, vient de perdre tout espoir d’imposer sa solution basée sur l’autonomie élargie. La nécessité d’un Etat sahraoui indépendant s’est avérée l’unique sortie pour ce contentieux qui date de 34 ans et dont la communauté internationale veut se débarrasser. En attendant l’arrivée d’une solution définitive au problème sahraoui, la tentation de déstabiliser l’Algérie restera un risque majeur auquel il faudra s’attendre.


Moyenne des avis sur cet article :  2.33/5   (3 votes)




Réagissez à l'article

8 réactions à cet article    


  • omar omar 3 juin 2009 19:15

    Pas d’amalgames SVP !!

    Rifains = Drogue + GSPC ???

    Faut pas pousser mémé dans les orties....

    Qu’est-ce qui faut pas entendre, laissez les rifains tranquille, sans eux vous seriez encore espagnols et il serait même pas question de république sarahouie ni même d’autonomie.


    • iomej 3 juin 2009 19:23

      Propagande sahraouie. Ce papier, c’est du grand n’importe quoi !


        • akchiche 4 juin 2009 13:12

          Bonjour,moi je suis algérien et bien sur je souhaite la paix dans mon pays et dans la région.Mais votre article me semble un peu tiré par les cheveus,concernant le soutien logistique du Maroc au GSPC.Comment peut on faire d aussi graves accusations sans avancer de preuves et faits avérés,si l Algérie est persuadée que le Maroc est « terroriste » et déstabilise fortement le pays,croyez vous qu elle se contenterai de maintenir la frontiére fermée et de la surveillée ?Cela serait un aveu de faiblesse de l Algérie de rester spectatrice des opérations malveillantes du voisin marocain.La France a contre carré le« terrorisme »(résistance) en infiltrant les maquis et en semant la terreur sur les civiles,l Algérie a fait de mème pendant les années 90(pour le maintien au pouvoir).Aujourd hui les choses sont différentes (11 septembre oblige),le monde est en guerre contre le terrorisme et s amuser a le soutenir serait suicidaire pour tout pays,il suffirai pour l Algérie d apporter des preuves de soutien du Maroc au terrorisme pour que la réponse des occidentaux se manifestent violament et le Maroc le sait.Peut ètre qu il ya des paramètre qui m échappent mais pour moi votre article ne sert qu a hattiser les haines et faire monter le nationalisme contre son voisin,alors s il vous plait ,apporttez nous des preuves !J èspère personnellement que les algériens et marocains trouveront une solution fraternnelle car c est le chemin le plus court et le plus profitable.


          • georges 9 juin 2009 05:41

            ya quelques jours une embuscade a couté la vie a 10 personnes a Tizi Ouzou , cet été comme l an dernier ca devrait etre un carnage et tant mieux , un bon militaire algerien est un militaire mort

            n oublions pas que c est l armée qui etait derriere le GIA dans les années 90 , ces chiens meritent la mort pour leurs massacres impunis

            quand au le Maroc c est le plus grand narco Etat du monde et leurs femmes sont des putes , l occident devrait enfin denoncer le Royaume et laisser les islamistes prendre le pouvoir , ca reduirait considerablement les livraisons de hachich sur l Europe et retablirait la democratie dand ces contrées

            c est comme en algerie : l Etat francais doit lacher les anciens du FLN pour permettre aux peuples de choisir librement lejur dirigeants

            mort aux corrompus , vive la democratie !


            • akchiche 9 juin 2009 10:42

              quand tu dit « un bon militaire algérien est un militaire mort »,j èspère que tu ne te rend pas compte de ce que tu dit (sauf si tu ne t estime pas algérien).J aurai entendu un « général mort » à la rigueure mais un soldat n est qu un chaabi qui pourrait ètre ton frère,voisin,cousin,ami.Ne te trompe pas de colère et sache que le pauvre appelé de l ANP (qui n a pas de piston pour le réforme),celui ci n est que de la « chaire à canon » pour le jeu macabre entretenu par les « mafias-gouvernemantales » pour détourner l attention et terroriser la population.Ne t inquiète pas,personne ne se précipite pour ètre un djoundi de nos jours.Donne à ces jeunes dépourvus une réforme et un visa et la situation en Algérie sera la dernière de leur priorité.Ta colère t empèche de réflechir avec pragmatisme,ne rentre pas dans les pièges de l identité ethnique car cela ne profite encore une fois qu aux mèmes.Soi algérien un point c est tout !


            • georges 9 juin 2009 05:43

              dans les conteforts kabyles l armée algerienne se comporte comme les GI s au vietnam , lances flammes , bombardements intempestifs , brulage de foret , armes chimiques

              tout est bon pour reparer l erreur de 92 ,mouarf !


              • tourn en ron 19 avril 2010 18:03

                la blague il non rien trouver d’autre le Sahara occidentale ces une province du Maroc après le reste ces de la merde des mensonge qui me font sourire tant ils sont bette vous arriverais a rien polisario vous ne pourrai pas monté les peuple entre eux pour la tentative de vole que vous voulez faire au Sahara ces perdu d’avance allez plutôt faire pipi dans le dessert  !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!! collectif diaspora sahraouie quand la betisse a un nom


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès