Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > Nouvelles de Gaza

Nouvelles de Gaza

Les dernières informations de Gaza, avec en prime un topo sur ce qu’en pensent les médias.

f46171c98f26d02c33388063aae8aaf6.jpg Alors que le bilan ne fait que s’alourdir en Palestine le ton monte un peu partout. L’Union européenne par exemple a rejoint l’ONU pour dénoncer l’usage "disproportionné" de la force par l’Etat hébreux contre la bande de Gaza. Pourtant, le "juste milieu" reste de mise ; mais fait mal à Israël qui se croit, au même titre que les USA, le peuple élu de Dieu (je ne dis pas ça en extrapolant mais Bush l’a déclaré lui-même lors de discours, et beaucoup de parlementaires et ministres israéliens l’ont suivi).


Ainsi, Ban Ki Moon a déclaré que "tandis que nous reconnaissons le droit à Israël de se défendre lui-même, je condamne l’usage excessif et disproportionné de la force qui a tué et blessé tant de civils, y compris des enfants" ; ajoutant tout de go : "Je demande à Israël de cesser de telles attaques."
Pour le juste milieu donc, il a quand même ajouté : "Je condamne aussi les attaques de roquettes palestiniennes, et j’appelle à l’arrêt immédiat de tels actes de terrorisme, qui ne servent aucun intérêt, mettent en danger la vie de civils israéliens, et amènent la misère au peuple palestinien."
La réponse d’Olmer et de son côté assez claire : "Israël n’a aucune intention de cesser, ne serait-ce que pour un moment, les combats contre les organisations terroristes" ; ajoutant pour enfoncer le clou que "personne n’a le droit moral de critiquer Israël pour exercer son droit à l’auto-défense".
La France a clairement condamné l’intervention israélienne et d’un même poids, les tirs de roquettes palestiniens (encore le juste milieu).
Le président iranien, connu pour ses déclarations fracassantes et polémiques sur l’Etat d’Israël, a déclaré selon l’AFP "qu’Israël serait ’déraciné’ et ses dirigeants traduits en justice ’un par un’".
Voilà pour l’aspect diplomatique de la chose.
Dans le moins formel, même le pape Benoît XVI s’est mis de la partie, déclarant lors de son traditionnel sermon dominical : "Ce n’est qu’en accordant du respect à la vie humaine, même s’il s’agit d’ennemis, qu’on peut donner la chance à un avenir de paix entre les deux peuples vivant en Terre Sainte" ; terminant sur cet appel de "cesser sans conditions les attaques à Gaza et les tirs sur le Néguev occidental".

0d11f1e886c998a40321e856cd594fdc.jpg Dans les faits bruts, le nombre de Palestiniens tués dans les attaques de Tsahal a dépassé aujourd’hui les 70. L’armée israélienne subit elle aussi des pertes, même si aucune mort n’a été pour l’instant rapportée. Les blessés israéliens sont transportés immédiatement dans l’un des hôpitaux les plus proches. Cette intervention israélienne en plein "processus de paix" vient directement de la mort d’un habitant de Sdérot, aux alentours du collège Sapir, suite à l’explosion d’une roquette Qassam. Le Hamas répondait, selon lui, au meurtre perpétré par l’Etat hébreux quelques heures plus tôt. Et c’est une véritable "pluie de Qassam" qui s’est abattue sur Sdérot, et maintenant sur la ville d’Ashkelon, ville qui était très peu touchée avant ; ce qui montre que la portée des missiles palestiniens augmente bel et bien.

La presse de la région (et d’ailleurs) ne retient plus vraiment sa plume, dénonçant d’une part la pluie de roquettes, et de l’autre l’intervention de Tsahal. La polémique sur la "Shoah à Gaza" en est bien l’exemple. On peut noter côté arabe "Israël sème la mort à Gaza", article écrit par Fares Chahine, correspondante du quotidien algérien indépendant El Watan ; mais aussi l’éditorial de Gulf News, "Violence only leads to more violence", beaucoup plus pondéré.
Al Jazeera nous livre lui aussi son article d’opinion signé Lamis Andoni : "Saving the palestinian sinking boat".
Côté Français, Libération titrait il y a deux jours sur son website : "Guerre et haine entre gaza et Israël", et Rue89 nous donnait hier un article de son fondateur, intitulé "L’ombre du mot ’shoah’ plane au dessus de Gaza".
Côté israélien, Guysen International nous donne un éditorial sombrement nommé "Le monde de Sdérot".

Voilà donc ce que l’on peut dire de la situation actuelle entre Israël et la bande de Gaza. Bien sûr, cet article ne serait pas complet sans vous dire que samedi soir, le porte-parole du ministre de la Défense a déclaré à l’AFP "qu’Israël ne ’s’est pas fixé de limite de temps pour mettre fin à l’opération’ dans la bande de Gaza" dixit l’AFP elle-même.
La guerre s’installe donc. Pour ne pas rester en reste, le président palestinien, Mahmoud Abbas a quant à lui décidé de suspendre toute forme de relation avec Israël ; du moins tant que l’intervention ne s’arrête pas... Son porte-parole, Nabil Abu Rudeina, a quand même bien voulu expliquer un peu plus la décision, déclarant : "Les négociations sont suspendues, ainsi que tout contact à tous les niveaux, parce qu’à la lumière de l’agression israélienne de telles communications n’ont aucun sens."
Rien ne va plus ! Et dire qu’il y a peu de temps certains croyaient encore à Annapolis !


Moyenne des avis sur cet article :  4.3/5   (23 votes)




Réagissez à l'article

158 réactions à cet article    


  • Gazi BORAT 3 mars 2008 10:21

    Une statistique qui laisse songeur :

    Selon un calcul effectué par un journaliste de Haaretz, il est mort plus de palestinien en un seul après midi de bombardement de Gaza qu’en sept les Qassem n’ont tué d’Israeliens..

    CITATION :

    "Une comptabilité macabre. Dimanche, un éditorialiste de Haaretz calculait qu’en une après-midi Tsahal avait tué plus de Palestiniens que les Qassam n’avaient tué d’Israéliens en sept ans. En deux ans, l’armée israélienne a tué près de mille habitants de Gaza, dont la moitié de paramilitaires et la moitié de civils. On peut imaginer, écrivait le quotidien israélien, l’outrage mondial si les Palestiniens avaient fait la même chose, avec le même pourcentage. Ce week-end, les condamnations internationales ont été unanimes… mais tièdes. Comme si le monde entier se lavait les mains de la catastrophe annoncée. Israël a le droit et le devoir de se défendre des tirs aveugles des fusées du Hamas qui frappent écoles, rues ou parcs de Sdérot ou d’Ashkélon. Mais l’opération « Hiver chaud », en raison même de son ampleur et de sa méthode, ne protégera pas les Israéliens.

    FIN de CITATION : In "Libération" de ce jour...

    gAZi bORAt

     


    • Shyankar 3 mars 2008 10:57

      Merci de cette précision forte intéressante ! Je vais aller y jeter un coup d’oeil.

      Très cordialement.


    • Traroth Traroth 3 mars 2008 18:44

      Quand vous parlez d’état démocratique, vous ne parlez pas d’Israél, j’espère ? Un état qui pratique l’apartheid, je n’appelle pas ça une démocratie, personnellement.


    • Shyankar 3 mars 2008 12:31

      Pour l’info, Tsahal vient re rappeller ces troupes : à lire ici Propos du Hamas, de Olmert etc etc.
      A lire pour poursuivre l’info !
       


      • Bateleur du Tarot Bateleur du Tarot 3 mars 2008 14:46

        Mon cher Thierry Jacob,

        Je pense que pour comprendre la logique du Hamas dans ses tirs de roquettes il faut se rappeler la provocation du Hezbollah qui a déclenché la guerre du Liban en juillet 2006 (voir ce commentaire d’Antoine Basbous à l’époque) ce qui est également dans la droite ligne de ce que fait l’Iran avec les puissances occidentales, c’est à dire provoquer une intervention militaire ou autre pour ensuite les accuser de vouloir détruire le monde musulman et faire monter la colère des musulmans du monde entier et embraser tout le Moyen-Orient.

        C’est pour cette raison que l’Iran n’a pas intérêt à ce qu’il y ai la paix entre Israël et les palestiniens car cette guerre alimente sa rhétorique anti-occidentale et lui sert de fond de commerce. Ce n’est pas par hasard si l’Iran est le principal fournisseur d’armes et de terroristes de la bande de Gaza. Pourquoi n’envoi-t-il pas plutôt de la nourriture, et des produits de première nécessité qui leur manque tant ?

        La communauté internationale à bon dos de repprocher à Israël son blocus de Gaza, alors que le Hamas envoie chaque jour des roquettes sur le pays, pourquoi la communauté internationale ferme-t-elle les yeux sur l’envoi d’armes et de terroristes à Gaza par l’Iran ?

        Les palestiniens veulent un état, Israël leur à donné Gaza pour commencer, est-ce en lençant des roquettes sur ses voisins que l’on construit un état et la paix ? - Les donneurs de leçons qui ne sont pas capables de comprendre ça sont ceux-là même qui font que ce problème perdure.

        Pour terminer voici les informations sur le sujet vue coté israélien.

        Cordialement.

         

         


      • claude claude 3 mars 2008 15:28

        et combien de civils palestiniens, femmes et enfants ont-il été tués par les bombardements des hélicoptères, durant ce même laps de temps ??? 70, aux dernières nouvelles

        et les bombardements ont fait plusieurs centaines de blessés au point que les égyptiens ont réouvert la frontière afin que les bléssés puissent être évacués et soignés.fr.news.yahoo.com/rtrs/20080302/twl-po-gaza-egypte-bd5ae06_1.html

        les isaréliens ont également tué un jeune garçon de 13 ans qui manifestait en cisjordanie...

        pour un mort et quelques blessés israéliens, plusieurs dizaines de morts civils palestiniens et des centaines de blessés.

        vous mentez par omission !

        olmert et sa clique ne veulent pas de réglement pacifique de la crise et d’une nation palestinienne. ils prennent prétexte de tout pour détruire le peuple palestinien et le pousser au désespoir, afin de provoquer l’ escalade de violences de plus en plus incontrôlables... qui leur donnera les prétexte de rayer gaza de la carte, puis ensuite, ils s’attaqueront à la cisjordanie...

        mais à force de jouer aux cons, ils vont perdre la neutralité de l’égypte et de la jordanie...et remettre toute la région à feu et à sang !


      • Philou017 Philou017 3 mars 2008 18:27

        Le gouvernement Israélien ne veut pas la paix. Il prend continuellement des mesures de retorsion contre Gaza (electricité, nourriture, etc..), et quand les palestiniens envoient quelques roquettes, il en tuent des dizaines.

        Cet etat de guerre, soigneusement entretenu par une idéologie de victimisation des juifs(rappel constant de la Shoah), par une attitude brutale et hors de proportion des qu’israel s’estime lésé(liban 2006, Gaza, etc), par une absence totale de vraie volonté de paix (continuation des colonies, edification d’un mur plutôt que d’accords de paix), ne parait pas pres de se terminer.

        Israel, qui est en position de force avec son armée surpuissante, pourrait enclencher un processus de paix, forcément long et difficile, mais seule solution à terme. Il ne semble pas en avoir la volonté.


      • pascal 3 mars 2008 18:42

        Bonjour,

        Oui les moyens utilisés par Israel sont disproportionnés.

        Je propose qu’Israel utilise les memes modèles de rockets Palestinienes : Retour à l’envoyeur.

        Comme celà tout le monde est content, les Palestiniens envoient leurs rockets sur Israel, les Israeliens renvoient les memes ou équivalantes et la communauté internationale ne pourra plus dire qu’Israel utilise des moyens disproportionnés.

        Celà fera sans doute beaucoup plus de victime coté Palestinien vu la densité de la population à Gaza, mais au moin la réponse ISraelienne ne sera plus qualifié de disproportionnée.

        Qu’en pensez vous ?

        Cordialement.

         

         


      • Traroth Traroth 3 mars 2008 18:49

        "ce qui était un jardin sous ISRAEL est désormais, sous le hamas, une décharge" : C’est peut-être à cause des bombardements (assassinats ciblés, approuvés par la cour dite suprême israélienne, http://tempsreel.nouvelobs.com/actualites/international/proche_moyenorient/ 20061214.OBS2883/la_cour_supreme_justifieles_liquidations_ciblees.html &nbsp ; ) incessants de la part d’Israél ? Ou alors parce que les Israéliens ont tout détruit avant de partir ?


      • claude claude 3 mars 2008 21:49

         

        comme le dit pascal, israel provoque sans cesse le désespoir des palestiniens pour les pousser à la violence.

        les extrémistes juifs ont assassiné rabin pour empêcher que la paix, donc l’extention des colonies juives orthodoxes perdure. israël a ainsi un comportement impérailiste en spoliant le peuple palestinien de ses terres.

        ces colons juifs religieux extrémistes, sont des alliés implicites des extrémlistes du hamas, car ils font cause commune : celle de mettre à feu et à sang ce petit coin de planeète, où 10 millions de personnes pourraient vivre en harmonie, si les couillons des 2 côtés de s’en donnaient pas à coeur joie pour faire capoter toute tentative de cesser le feu.

        les palestiniens ont autant le droit de vivre sur cette terre que les israeliens, car ils sont les descendants des peuples qui se sont succédés depuis des siècles sur cette terre.

        si ma mémoire est bonne, la diaspora juive s’est produite au milieu du II° siècle parce que les romains les avaient vaincu . et ce n’est qu’au XIX° siècle, que le retour vers la palestine s’est instauré, en grande partie parce que les juifs fuiyaient les pogroms de l’europe de l’est.

        actuellement, les dirigeants israeliens, font avec les palestiniens, ce qui a été infligé à leurs ancêtres.

        et vous vous étonnez que ces derniers résistent et donnent dans le terrorisme ? mais on ne leur laisse pas le choix !

        le peuple d’israel est repectable mais au même titre que le peuple palestinien. ce ne sont pas des palestiniens qui ont tué rabin, mais des extrémistes israeliens.

        régulièrement, des israeliens descendent dans la rue, en réclamant la paix avec les palestiniens et l’arrêt des aggressions de tsahal :

        mais de cela les médias, en font peu ou pas mention...


      • Nobody knows me Nobody knows me 4 mars 2008 10:24

        Bonjour,

        Tout d’abord, j’aimerais focaliser l’attention sur une comparaison horrible mais réelle, à savoir le nombre de morts palestiniens (dont des enfants, alors pour une attaque réfléchie et calculée ion a connu mieux - à moins que ce ne soit le but) par rapport au nombre de morts israëliens par les roquettes.

        Ensuite, je lis que la bande de Gaza a été cédée aux palestiniens. Je ne pense pas que ce fut le seul désir des palestiniens. Car il ne faut pas oublier la muraille du ghetto qui s’élève partout autour d’Israël. Des points de contrôle partout (maintenant certains sont même privatisés et c’est encore pire, voir Le Monde Diplomatique). Les conditions de vie là-bas sont désastreuses, les gens ne peuvent pas aller travailler, ni se nourrir, ni accéder aux soins. On ne peut tout simplement pas continuer comme ça.

        Alors c’est bien beau de défoncer des villes entières pour chopper une vingtaine d’activistes, mais ça en crée 100 de plus. Alors si la politique d’Israël est vraiment de faire la paix et de stopper le terrorisme, il faudrait commencer par se mettre un peu de plomb dans la cervelle et lutter EFFICACEMENT contre le terrorisme. La politique menée ressemble de plus en plus à une guerre d’extermination, où le résultat prime qqsoit les dommages collatéraux. Ou alors, les dirigeants israëliens sont complètement cons, ce dont je doute fortement.

        Concernant l’autre illuminé (encore un...) d’Iran, pour moi, c’est un politicard de merde qui est obligé de pointer le doigt vers l’extérieur pour pas qu’on voit la gestion désastreuse qu’il fait de son pays. Et d’abord, il n’y est pas en Palestine lui. Je rejoins le commentaire concernant l’envoi de nourriture et de secours plutôt que des armes et des munitions, avec un léger bémol : si des secours et de la nourriture sont envoyés en Palestine, ça doit pas être un parcours de santé pour les acheminer en zone sensible à cause des contrôles, zones de conflits, blocus, ....


      • SD 4 mars 2008 16:54

        Je ne partage pas ton analyse de la situation et je suis convaincu que ni l’Egypte, ni la Jordanie ne la partage davantage. Le probleme ne se mesure pas en terme de nombre de victimes d’un cote par rapport a l’autre, ce n’est pas un match de foot. Tu imagines la communaute internationale demander a Israel d’attendre d’avoir 69 morts de plus avant d’avoir le droit de reagir ? Je n’approuve pas leur strategie qui ne mene a mon sens qu’a davantage de souffrance de part et d’autre, mais je ne les vois pas non plus ne pas reagir.

        L’idee d’une force d’interposition n’est pas mauvaise puisqu’elle permettrait a toutes les parties de ne pas perdre la face, de mettre en terme aux agressions repetees de part et d’autre et d’etablir le prealable a la reprise du dialogue. maintenant faut trouver une coalition qui accepte d’aller faire le tampon la-bas (pourquoi pas une coalition Iran-USA, apres tout ce sont les deux plus gros soutien des deux opposants).

         


      • Nobody knows me Nobody knows me 4 mars 2008 17:13

        Je me suis mal fait comprendre. Je n’ai pas dit que la comptabilité devait être tenue. Mais il faudrait quand même une certaine mesure pour les ripostes. Du genre, rechercher les abrutis... heu les responsables, les débusquer, les juger (tiens juger kézako ?), les condamner... Plutôt que de raser une ville entière à chaque fois. Je me demande encore comment il peut rester des bâtiments debout dans la bande de Gaza.

        Avec la technologie de pointe qu’Israël possède grâce aux américains, ça ne devrait pas être si difficile que ça. Ou alors, comme je crains, le but des autorités israëliennes n’est pas de régler le problème du terrorisme mais de régler le problème palestinien tout court (le problème X ? déjà vu ça qqpart non ?).


      • caramico 3 mars 2008 12:54

        C’est l’opinion internationale, et le réalisme, qui a fait céder la France en Algérie.

        Mêmes causes, mêmes effets, l’image d’Israel se salit de jour en jour, jusqu’à ce que l’envie réelle d’un compromis soit enfin vu comme la seule alternative viable.


        • Bateleur du Tarot Bateleur du Tarot 3 mars 2008 14:59

          Un compromis avec qui ?

          Ceux qui vous tirent dessus, il y a eu plus de mille roquettes tirées par le Hamas depuis sa prise de pouvoir par les armes à Gaza. l’ONU et la communauté internationale demandent une réponse proportionnée, voulez-vous qu’Israël envoie mille roquettes sur Gaza qui est un des pays avec la plus grande densité de population au m2 ? - Cela ferait un véritable carnage, Israël pour le moment tente de ne viser que ce que vous appelez des activistes du Hamas et que dans tous les autres pays on appelle terroristes, vue la densité de la population les victimes collatérales sont très faibles même si c’est encore trop.

          Il faut être réaliste, Mahmous Abbas ne représente qu’à peine 35% de l’opinion palestinienne, pensez-vous qu’actuellement il soit judicieux de signer un quelconque accord de paix avec lui qui sera en toute logique dénoncé par 65% des palestiniens, comme toujours Israël va donner sans aucun espoir de retour.

          Mon cher Caramico si vous voulez vous faire une réelle opinion du problème allez donc là-bas et vous comprendrez.

          Cordialement.

           


        • Senatus populusque (Courouve) Courouve 3 mars 2008 17:19

          "Mêmes causes, mêmes effets"

          Non. En conquérant l’Algérie en 1830, la France ne prétendait pas récupérer ses terres d’il y a deux mille ans.

          La justification de la création de l’Etat d’Israël apparaît de plus en plus fragile au regard du droit international. Tout le reste en découle.


        • pascal 3 mars 2008 18:47

          @Caramico,

          Celà signifie quoi ? Il faut rayer Israel de la carte ?

          Cordialement

           


        • pascal 3 mars 2008 18:48

          Erreur de ma part :

          @courouve et non pas @Caramico,

           

           

          Celà signifie quoi ? Il faut rayer Israel de la carte ?

          Cordialement


        • Internaute Internaute 3 mars 2008 14:51

          Ce drame sans fin se répète sans cesse avec les mêmes crimes et les mêmes commentaires depuis 50 ans. La "communauté internationale" se contente de rappels à l’ordre sans conséquences. Ici comme ailleurs, le double standard, le double langage et le « faites ce que je dis ne faites pas ce que je fais » sont devenus la règle.

          Quels que soient les discours, il est chaque jour plus clair que les relations internationales ne sont plus régies que par un simple rapport de force. Mort aux faibles. La seule leçon a en tirer pour les iraniens est d’avoir la bome atomique le plus tôt possible.


          • Formule4 3 mars 2008 15:07

            Des fous de guerres ont pris en otage israéliens et palestiniens depuis plus de cinquante ans.

            Ces dirigeants de tous bords, des deux côtés d’une frontière toute théorique, qui poussent toujours à plus d’action militaire, ne sont ils pas les pires des terroristes ?

            Pourquoi les écouter encore au lieu de les enfermer... dans nos centres de rétention à vie par exemple ?

             


            • Bateleur du Tarot Bateleur du Tarot 3 mars 2008 17:15

              Mon cher Thierry,

              Tout ce que vous dites nous le savons, il n’y a que de pauvres esprits aveuglés par leur sectarisme comme le montrent certains commentaires ici qui peuvent soutenir le contraire. Ce que ces esprits si critiques à l’égard d’Israël ne voient pas c’est qu’ils sont en train de se faire bouffer par la racine, mais bon laissons leur leurs illusions puisqu’ils en vivent. Il est d’ailleurs illusoire de vouloir leur répondre dans quelque espoirs de leur faire entendre raison. Comme disait je crois Lao Tse "Le sage montre la lune et l’imbécile regarde le doigt"

              Concomitamment à cet article j’ai écris un billet aujourd’hui sur ce média "Le mythe de l’amalgame et les nouveaux mouvements anticapitalistes" qui essaie de donner une autre grille de lecture du problème. Mais je crains qu’un avenir proche ne nous ouvre les yeux bien que trop tard, mais bon, lors des accords de Munich en 1938 tous les pacifistes bien-pensants de l’époque ont applaudit la signature d’une paix qui allait faire 60 millions de morts. Espérons que l’histoire ne se répètera pas...

              Cordialement.

               


            • Aafrit Aafrit 3 mars 2008 15:39

              Israel tue puisque elle est gentille...

               Des palestiniens ont été tués car ils sont méchants.

               Selon la théorie Jacobienne


              • Gazi BORAT 3 mars 2008 16:57

                @ Thierry Jacob

                Contrairement à une représentation erronée, AH n’a jamais été élu par une majorité d’Allemands...

                Il a, par contre, été APPELE par le maréchal Hindenburg pour occuper le poste de chancelier, a bénéficié de circonstances favorables (l’incendie du Reichstag) pour se voir confier des pleins pouvoirs...

                gAZi bORAt


              • Internaute Internaute 4 mars 2008 08:41

                La bande de Gaza est sous le même régime que le ghetto de Varsovie. Ses habitants sont confinés dans un espace réduit, dirigés par eux mêmes. Ils n’ont pas le droit de sortir, les frontières sont fermées de partout, leur commerce est contrôlé par l’ennemi. Quelques terroristes essayent le coup de feu contre l’occupant ce qui justifie des représailles sanguinaires. De temps en temps on leur coupe l’eau et l’électricité pour leur apprendre à vivre.

                 

                Il faudra bien qu’un jour la diaspora reconnaisse qu’elle soutient la même politique que les nazis qu’elle critique tant par ailleurs.


              • Paradisial Paradisial 3 mars 2008 16:15

                Imaginez, cher lecteur, le scénario suivant... c’est, en vision miniature, la réalité des choses !

                Vous habitez un appartement ! Soudain, une personne, forçant votre porte, fait irruption chez vous avec fracas et s’y installe en faisant croire à tous vos voisins qu’elle aurait entendu une « voix céleste » lui promettant votre logis.

                Vous n’êtes pas, hélas, de taille à résister car l’envahisseur est un assassin sans foi ni loi ne reculant devant rien pour assouvir ses criminelles intentions. En outre, physiquement, c’est un athlète qui pèse 240 livres, bien bâti et expert en arts martiaux !

                Quel sera votre réflexe ? Vous tenterez, bien évidemment et si vous n’êtes pas un lâche, de vous opposer au barbare dans un premier temps. Mais vous ne faites pas le poids ! Il vous bat, vous humilie, vous écrase devant votre propre famille.

                Il ne vous reste alors qu’une seule solution... faire appel à la justice.

                En bon citoyen, civilisé et respectueux des lois, vous vous rendez au commissariat et y déposez une plainte contre X pour violation de domicile, coups et blessures volontaires, effraction etc...

                En attendant le procès, quelques années plus tard par conséquent, l’usurpateur est toujours sur les lieux. Votre situation s’est carrément dégradée. Elle est devenue invivable sachant que le voyou, occupant salles et salon et vous reléguant dans l’alcôve en vous donnant quotidiennement une correction en raison des velléités de résistance que vous avez opposées a fait fuir la plupart des membres de votre famille.

                Après maintes exactions et de nombreuses injustices commises à votre encontre, outre le viol de votre fille, la justice... dans toute sa grandeur... se prononce en faveur d’un partage !

                Ainsi, aussi criminel que cela puisse paraître, la moitié de votre appartement échoit à votre spoliateur ! Mais, en outre, l’occupant indu n’est pas heureux car il veut non seulement vous expulser de votre gîte, s’en accaparer en entier mais aussi prendre celui de vos voisins chez lesquels il s’est déjà introduit par la force prétextant une collusion contre lui !

                Afin d’assurer sa « sécurité », l’usurpateur n’arrête pas de gruger du terrain en volant deux pièces à votre proche, une à votre mitoyen, en disloquant la famille du troisième voisin de palier afin de profiter des bienfaits de sa division.

                La justice est impuissante... sinon complice tout autant que la police parce que le criminel les tient l’une et l’autre par le chantage.

                Pis encore, tout acte de résistance et de légitime défense contre cette injustice est qualifié de terroriste par elles.

                Voilà globalement ce qu’il se passe au Moyen Orient !

                Telle est la situation que vivent les Palestiniens au quotidien (depuis voilà 60 ans) !

                Contre cet arbitraire flagrant et tangible il n’y a point d’excuse.


                • Bateleur du Tarot Bateleur du Tarot 3 mars 2008 17:34

                  Mon cher Paradisial, votre histoire est presque vraie lorsque vous dites :

                  "Vous habitez un appartement ! Soudain, une personne, forçant votre porte, fait irruption chez vous avec fracas et s’y installe en faisant croire à tous vos voisins qu’elle aurait entendu une « voix céleste » lui promettant votre logis."

                  Seulement la VRAIE histoire est celle-ci :

                  "Vous habitez un appartement ! Soudain, une personne, forçant votre porte, suite à une dénonciation vous emmène avec votre famille dans un camp de déportation. Mais après une longue absence (pour ceux qui ont eu la chance de revenir) de retour chez vous, des étrangers s’y sont installé en faisant croire à tous les voisins que l’appartement leur appartient malgré que rien ne l’atteste. C’est vrai que certains voisins leur ont dit, "ne vous inquiétez pas on va les virer ces mal-appris" leur promettant votre logis.

                  Alors vous demandez justice et malgré que l’on vous a donné raison de droit les squatters depuis cette date ne cessent de vous jeter des pierres et agressent votre famille dans le rue. Que devons-nus faire ?

                  Je vous laisse répondre...

                  Cordialement.

                   


                • Paradisial Paradisial 3 mars 2008 17:38

                  Bateleur du Tarot,

                  Ma réponse se trouve dans le texte qui suit au niveau de la file principale, celui qui parle de Tartuffe.

                  Serez vous assez intélligent pour y trouver votre réponse ?!!!


                • Nobody knows me Nobody knows me 4 mars 2008 10:47

                  N’oubliez pas de citer la construction du nouveau mur porteur dans l’appartement, malheureusement placé de telle manière que vous ne pouvez ni entrer ni sortir...


                • Paradisial Paradisial 3 mars 2008 17:00

                  Creutzfeldt Jacob,

                  La Palestine a toujours existé, quel que fusse l’époque :

                  • avant la naissance des hébreux (et avant même la naissance d’Avraham) ;
                  • durant sa dévastation par Josué ;
                  • durant sa colonisation par les hébreux ;
                  • après la sortie des hébreux ;
                  • et existera à jamais.

                  La Palestine est un territoire géographique et non pas un espace ethnique.

                  Son nom ne sera jamais effacé par quelconques malades ethnocentristes.

                  La Palestine historique exista depuis toujours, et ce avant qu’elle ne soit conquise par les hébreux, sont nom est étroitement connecté avec celui des philistins.

                  En hébreu la Palestine est dite Pélésheth, et tous les dictionnaires bibliques et hébraïques la présentent comme étant : la terre des philistins.

                  La racine du terme est le verbe palash, signifiant : se rouler dans la cendre ou la poussière (en signe de deuil). Par contre, l’intégrité intellectuelle des dictionnaires hébreu s’arrête là. Regardez, le Palestinien, ou Philistin est dit en hébreu "Pelishtiy", et signifie (ouvrez vos yeux) : immigrant (comme quoi le philistin n’est pas un autochtone) (encore la fameuse idée : une terre sans peuple à un peuple sans terre, pfff). Interpellation, où est la relation entre imigrant et s’endeuiller en se roulant dans la cendre ?!

                  Lisez la Torah, qui affirme que lorsque les hébreux sortirent d’Egypte durant l’exode, Dieu les empêcha d’entrer directement en PALESTINE (consulte la Torah en hébreu). La Palestine exista avant Abraham, et exista avant Moïse, et le verset suivant, confirme qu’elle exista avant tes prétendu roi d’Israël. Regardez :

                  Genèse 21:34 ABRAHAM séjourna longtemps dans le PAYS DES PHILISTINS .

                  Exode 13:17 Lorsque Pharaon laissa aller le peuple, Dieu ne le conduisit point par le chemin du PAYS DES PHILISTINS , quoique le plus proche ; car Dieu dit : Le peuple pourrait se repentir en voyant la guerre, et retourner en Egypte.

                  Quelle sacrée déformation : dans la Torah en hébreu c’est le mot PALESTINE [Peleshet] qui est utilisé et non pas "pays des philistins".

                  Quant à l’Israel employé systématiquement dans l’AT, il ne désigne nullemment un "ETAT" ou un territoire, mais uniquement le Prophète Jacob (que le Salut de Dieu soit sur lui), sinon toute sa décendance. La Palestine y est citée comme étant Peleshet ou le Pays des Philistins, sinon par le vocable Eretz Yisrael, càd Le Pays d’Israel, càd le pays où naquit Jacob (et où les israilites s’installèrent après lui : ce qui dénonce une appropriation de la terre, comme si on appellerait les amériques : Heretz Christophe Colombe, ou Heretz Abraham Roosevelt), et non pas une terre de quelconques israeliens.

                  Les philistins sont bel et bien des cananéens, L’ETERNEL l’affirme, dans la Torah, et la Palestine est leur pays.

                  Admirez ce verset qui se trouve dans l’Ancien Testament :

                  Sophonie 2:5 Malheur aux habitants des côtes de la mer, à la nation des Kéréthiens ! L’Eternel a parlé contre toi, CANAAN, PAYS DES PHILISTINS  ! Je te détruirai, tu n’auras plus d’habitants.

                  L’ancienne théorie : tout le monde est étranger à la Palestine Historique, à commencer par les philistins eux-mêmes ne tient pas la route.

                  Pas plus que la nouvelle théorie : une terre sans peuple à un peuple sans terre ne tient absolument pas la route.

                  Même lorsque les philistins furent génocidés par Josué et les autres rois s’en suivant, l’Eternel déclara qu’il en épargna une très bonne partie. Je ne me souviens plus de l’endroit précis dudit passage. Je pourrais te le faire ressortir plus tard.

                  Un palestinien peut être juif, chrétien, musulman ou athée. La Palestine, la vraie, n’a pas à être, n’est pas , et n’a jamais été ethnocentriste.


                • Bateleur du Tarot Bateleur du Tarot 3 mars 2008 18:00

                  Petite rectification Paradisial :

                  Le Pays des Philistins n’est autre que la bande de Gaza qui était rattachée à l’Egypte, j’ai une carte à votre disposition si vous le souhaitez.

                  Le terme de Palestine donnée à la terre de Cannan (terre des juifs s’étendant de Gaza au Golan) le fut par l’empereur Hadrien vers 130 de notre ère après avoir chassé et déporté le peuple juif de sa terre et lui donna le nom d’une peuplade du sud, les philistins.

                  Il est également à noter que après que les romains aient détruits le second temple de Salomon, haut lieu religieux du judaïsme les musulmans n’ont rien trouvé de mieux que d’y construire la mosquée d’Omar ou mosquée du Rocher, à l’emplacement du Saint des Saints du temple, et non content de ce fait ils construisirent une autre mosquée (El Aqsa) à l’emplacement même d’une église catholique Sainte-Marie-la-Neuve (voir Le Temple de Jérusalem) qui sont les occupants d’après vous ?

                  Cordialement.

                   

                   

                   


                • Paradisial Paradisial 3 mars 2008 18:43

                  Bateleur du Tarot,

                  Vous disiez : "Le terme de Palestine donnée à la terre de Canaan (terre des juifs s’étendant de Gaza au Golan) le fut par l’empereur Hadrien vers 130 de notre ère".

                  Je me demande si vous auriez réellement lu mon post précédant le votre.

                  Connaissez vous la formule "réinventer la roue".

                  Le(s) terme(s) Palestine (et palestiniens) figure(nt) dans la Torah, qui énonce d’aillers que ce nom existe bel et bien avant l’entrée d’Abraham en Terre de Canaan.

                  Hadrien an 130 de notre ère. A votre avis, la Torah date de quelle ère ?!!

                  La Mosquée Al Aqsa (troisième lieu saint de l’Islam) (n’est pas celle du dome du rocher, celle-là à dome doré, mais celle se retrouvant au sud de l’esplanade des mosquées). L’ensemble de l’esplanade sur laquelle se trouve les deux mosquées avait été transformé par les juifs et romains en décharge publique. Les musulmans assainissèrent ladite décharge et y reconstruisirent les deux mosquées pour justement ne pas avoir à profaner une église ou une synagogue.

                  A la prise de Jérusalem par les musulmans, le Kalife Omar, signa un pacte s’interdisant de transformer un lieu de culte local en mosquée. Le texte dudit pacte existe encore dans les annales des historiens.

                  J’aimerais bien vous fournir des documents référencés, mais là je n’ai pas le temps pour effectuer des recherches pour vous.

                  Salam


                • claude claude 3 mars 2008 23:36

                  désolée de vous contredire, l’état d’israel n’a pas 3000 ans d’existence continue.

                  au cours des siècles, cette terre a été différemment nommée.

                  le royaume de judée a été vaincu définitivement pas les romains au II° siècle et les premiers juifs à revenir sur cette terre l’on fait à la fin du XIX° siècle, chassés par les pogroms (qui soit dit en passant sont assez proches de ce que l’on fait subir aux palestiniens...)

                  accuser le paysan palestinien d’aujourd’hui d’être responsable des massacres du moyen-âge, c’est de la pure mauvaise foi : comme si nous, étions résponsables du bain de sang de jérusalem pratiqué par les croisés (où juifs et mulsulmans furent exterminés) ou le sac de bysance par les mêmes croisés...

                  israel va fêter ses 60 ans,.

                  " (...)la Commission spéciale des Nations Unies sur la Palestine (UNSCOP) a recommandé que la Palestine soit scindée en un Etat arabe et un Etat juif. La commission prévoyait de placer Jérusalem sous une administration internationale. Le 29 novembre 1947 l’Assemblée Générale de l’ONU a adopté ce plan, la résolution de l’ONU (GA 181), avec l’appui des USA et de l’Union soviétique, en particulier, l’appui personnel du Président américain Harry S. Truman . Sans doute, beaucoup de facteurs ont contribué à la décision de Truman de soutenir la partition, y compris des considérations de politique intérieure et un lobbying sioniste intense. Pourtant Truman a écrit dans son journal intime :"Je pense que la chose à faire et ce que j’ai fait est de faire ce que je crois juste et d’envoyer tout le monde au diable. "(...)"


                • Bateleur du Tarot Bateleur du Tarot 4 mars 2008 00:29

                  Cher Aphrodisiac

                  Quand vous dites :

                  "Hadrien an 130 de notre ère. A votre avis, la Torah date de quelle ère ?!!"

                  Relisez l’histoire mon bon, pas les textes apocryphes comme le Coran. Voici néanmoins un lien qui vous instruira, vous en avez bien besoin !

                  "La Mosquée Al Aqsa (troisième lieu saint de l’Islam) (n’est pas celle du dome du rocher, celle-là à dome doré, mais celle se retrouvant au sud de l’esplanade des mosquées). L’ensemble de l’esplanade sur laquelle se trouve les deux mosquées avait été transformé par les juifs et romains en décharge publique. Les musulmans assainissèrent ladite décharge et y reconstruisirent les deux mosquées pour justement ne pas avoir à profaner une église ou une synagogue."

                  Vous ne prenez même plus la peine de lire mes commentaires avant de répondre concernant les DEUX mosquées dont je parlais, il y a d’ailleurs un lien qui atteste mon propos. Les deux temples de Salomon ont été construit alors que l’Islam n’existait pas encore et que votre prophète pédophile (voir le Coran) n’était pas encore né. Je remet le lien dès fois que...

                  Quant à la décharge publique elle a été faite par les arabes qui y jetaient leurs ordures jusqu’à ce que les israéliens viennent nettoyer votre merde, et je pense que vous le savez aussi bien que moi.

                  Mon cher la bêtise vous égare.

                   

                   


                • Paradisial Paradisial 3 mars 2008 16:29

                  Je m’appelle Tartuffe, je suis d’origine marocaine.

                  Nous sommes ici et maintenant, en 2008.

                  J’ai quitté le Maroc avec ma conjointe, et nous nous sommes établis en Suisse.

                  Installés en Suisse, nous avons eu des enfants et des petits fils.

                  Ma femme, moi et nos enfants sommes morts en Suisse.

                  Quant à nos petits-enfants ils ont été contraints d’immigrer en Belgique, où ils s’installèrent pendant longtemps.

                  Là-bas ils se sont multipliés, et j’ai eu une descendance nombreuse.

                  400 ans plus tard, en l’an 2510 à peu près de notre ère, le climat en Belgique devint trop xénophobe.

                  Toute ma descendance fut contrainte à fuir la Belgique.

                  Guidée par un de mes arrières petits fils, tous allèrent s’installer de nouveau en Suisse.

                  Par contre, ils décidèrent de se l’approprier à eux tout seuls, en prétextant que Dieu leur offrait ce pays par un décret céleste.

                  Aussi, ils ont fait génocider le 3/4 des suisses, et asservirent l’autre quart.

                  Plusieurs siècles s’écoulèrent, sans grands soucis.

                  Plus tard, la Suisse fut envahie par la Pologne. Et toute ma descendance en fut chassée.

                  Tous mes petits-fils se retrouvèrent éparpillés de par le monde, dans tous les pays du monde.

                  Vingt siècles plus tard, ils revinrent de nouveau et reprirent la Suisse.

                  Prétextant comme la toute première fois qu’elle leur avait été promise par Dieu.

                  Si vous raconteriez une telle histoire à quelconque personne, en l’endossant pour votre propre compte, elle vous prendra pour un fou, quelqu’un échappé de l’asile.

                  Mais si on lui raconterait la même histoire, en remplaçant les personnages par Jacob, Moïse, Josué .........

                  La même personne n’en dira rien.

                  Pourtant....

                  Pourtant, entre les deux scènes je n’ai fait que remplacer la Chaldée par le Maroc, la Palestine par la Suisse, l’Égypte par la Belgique, et les romains par les polonais...

                  Voyez-vous la translation, et cernez-vous la nuance ?!!!

                  Signé : Paradisial


                  • Paradisial Paradisial 3 mars 2008 17:26

                    Creutzfeldt Jacob,

                    Je ne suis ni racialiste ni ethnocentriste, mais comme tu souhaite tomber dans ce registre, allons-y, enfonçons nous dedans :

                    Ismaël n’est pas un batard. Ses deux parents sont connus, et il a été issu d’une relation maritale entre Abraham et Hagar :

                    Genèse 16:3 Alors Saraï, femme d’Abram, prit Agar, l’Egyptienne, sa servante, et la donna pour femme à Abram, son mari, après qu’Abram eut habité dix années dans le pays de Canaan.

                    Ici la relation de mariage est clairement indiquée. Un enfant issu d’un tel mariage ne pourait être qualifié de batard.

                    Quant à la présentation qui est faite de Hagar comme une esclave, elle serait certainement issue de la volonté des scribes et narateurs de diminuer le rang de Hagar et de sa descendance, et ce par pur esprit tribaliste, ethnocentriste et racialiste. De telles scènes de mises à l’écart sont multiples dans la Bible (je pourrais en fournir d’inombrables exemples si nécessaire).

                    La formule donner unetelle pour femme à untel est assez redondante dans la bible. Elle signifie tout simplement marier unetelle à untel :

                    Exemples :

                    Genèse 25:20 Isaac était âgé de quarante ans, quand il prit pour femme Rebecca, fille de Bethuel, l’Araméen, de Paddan-Aram, et soeur de Laban, l’Araméen.

                    Genèse 28:9 Et Esaü s’en alla vers Ismaël. Il prit pour femme, outre les femmes qu’il avait, Mahalath, fille d’Ismaël, fils d’Abraham, et soeur de Nebajoth.

                    Genèse 34:4 Et Sichem dit à Hamor, son père : Donne-moi cette jeune fille pour femme.

                    Genèse 34:8 Hamor leur adressa ainsi la parole : Le coeur de Sichem, mon fils, s’est attaché à votre fille ; donnez-la-lui pour femme, je vous prie.

                    Genèse 38:2 Là, Juda vit la fille d’un Cananéen, nommé Schua ; il la prit pour femme, et alla vers elle.
                     

                    Ismaël est le fruit d’un mariage entre un homme (Abraham) et une femme tierce (Hagar) contrairement à Jacob que la Torah prétend qu’il naquit d’un mariage incesteux entre Abraham et Sarah sa demi-soeur paternelle.

                    Regarde l’affirmation qu’Abraham en fait (voir chapitre en entier pour le contexte) :

                    Genèse 20:12 De plus, il est vrai qu’elle est ma soeur, fille de mon père ; seulement, elle n’est pas fille de ma mère ; et elle est devenue ma femme.

                    Et regarde encore une autre affirmation que la Torah fait au sujet de la généalogie de Moïse (à Dieu ne plaise qu’une telle suputation ne soit vraie) :

                    Exode 6:20 Amram prit pour femme Jokébed, sa tante ; et elle lui enfanta Aaron, et Moïse. Les années de la vie d’Amram furent de cent trente-sept ans.

                    Si tu voudrais insister sur la notion de batardise, je t’invite à relire la Torah en te munissant d’une loupe.

                    Tu constateras dès lors clairement qui est le vrai mamzer (batard).


                  • Bateleur du Tarot Bateleur du Tarot 3 mars 2008 18:28

                    Paradisal, vous êtes un habile falsificateur, reprenons :

                    Génèse 16.1 "La femme d’Abram, Saraï, ne lui avait pas donné d’enfant. Mais elle avait une servante égyptienne, nommée Agar,"

                    16.2 "et Saraï dit à Abram : "Vois, je te prie : Yahvé n’a pas permis que j’enfante. Va donc vers ma servante. Peut-être obtiendrai-je par elle des enfants." Et Abram écouta la voix de Saraï."

                    16.3 "Ainsi, au bout de dix ans qu’Abram résidait au pays de Canaan, sa femme Saraï prit Agar l’Egyptienne, sa servante, et la donna pour femme à son mari, Abram."

                    16.4 "Celui-ci alla vers Agar, qui devint enceinte. Lorsqu’elle se vit enceinte, sa maîtresse ne compta plus à ses yeux."

                    16.5 "Alors Saraï dit à Abram : "Tu es responsable de l’injure qui m’est faite ! J’ai mis ma servante entre tes bras et, depuis qu’elle s’est vue enceinte, je ne compte plus à ses yeux. Que Yahvé juge entre moi et toi !""

                    16.6 "Abram dit à Saraï : "Eh bien, ta servante est entre tes mains, fais-lui comme il te semblera bon." Saraï la maltraita tellement que l’autre s’enfuit de devant elle."

                    C’est marqué OU que Abram a épousé Agar, c’est plutôt le contraire que démontres ces versets (Orig La Boble de Jérusalem)

                    Farceur va !

                     


                  • Paradisial Paradisial 3 mars 2008 18:56

                    Bateleur de Tarot,

                    Habile falsificateur !!!!!

                    Vous êtes sacrément aveugle. Je n’avais livré le verset 16:3. Cela ferait-il de moi n falcificateur.

                    Que vous abusez monsieur.

                    Génèse 16.1 "La femme d’Abram, Saraï, ne lui avait pas donné d’enfant. Mais elle avait une servante égyptienne, nommée Agar,"

                    16.2 "et Saraï dit à Abram : "Vois, je te prie : Yahvé n’a pas permis que j’enfante. Va donc vers ma servante. Peut-être obtiendrai-je par elle des enfants." Et Abram écouta la voix de Saraï."

                    16.3 "Ainsi, au bout de dix ans qu’Abram résidait au pays de Canaan, sa femme Saraï prit Agar l’Egyptienne, sa servante, et la donna pour femme à son mari, Abram."

                    16.4 "Celui-ci alla vers Agar, qui devint enceinte. Lorsqu’elle se vit enceinte, sa maîtresse ne compta plus à ses yeux."

                    16.5 "Alors Saraï dit à Abram : "Tu es responsable de l’injure qui m’est faite ! J’ai mis ma servante entre tes bras et, depuis qu’elle s’est vue enceinte, je ne compte plus à ses yeux. Que Yahvé juge entre moi et toi !""

                    16.6 "Abram dit à Saraï : "Eh bien, ta servante est entre tes mains, fais-lui comme il te semblera bon." Saraï la maltraita tellement que l’autre s’enfuit de devant elle."

                    Les vrais falcificateurs de la Torah ce sont ceux là qui continuent de nommer la femme d’Abraham, Hagar, comme restant encore une esclave, juste après avoir signifié que celui-ci s’était marié à elle. Et ceux là mêmes qui pretextent sans aucun fondement plausible qu’Ismaël serait un batard, alors que dans leur propre texte Isaac est dit être né d’un mariage entre un homme et sa demi-soeur paternelle (Abraham/Sarah).

                    Allez relire la Bible.

                    Aveugle vas.


                  • Paradisial Paradisial 3 mars 2008 19:53

                    Bateler de Tarot,

                    Voilà quelques exemples d’exclusions incrustées par des tribalistes, racialistes, ethnocentristes dans la bible.

                    L’histoire de Cham maudit par Noé après avoir découvert la nudité de son père a été inventée pour écarter tous les descendants de Cham et n’annoblir que les descendants de Sem, qui seront les sémites.

                    Comme Haran, le frère d’Abraham avait décédé, et ne restait que Lot (le cousin donc d’Abraham), il fallait bannir un rival dans l’échelle patriarcale et bannir d’emblée tous ses descendants, pour ne situer qu’Abraham au sommet de la pyramide des patriarches. L’histoire de l’adultère de Lot avec ces deux filles fut alors inventée pour écarté les moabites des peuples sémites.

                    Abraham eut deux fils : Ismael et Isaac. Il fallait là encore bannir un autre rival ainsi que tous ses descendants : le frère aîné. Sa mère fut déclarée esclave, et lui fut déclaré batard (même si le texte affirme qu’Abraham s’était marié avec elle). On voulait d’une simple torsion de texte exclure tous les sémites descendants d’Ismaël.

                    Isaac eut deux fils : Esaü et Jacob. Là encore en fit bannir le fils aîné, en inventant une fausse affaire de vente du droit d’ainesse contre une marmitte de viande (sic). Pis encore, la Bible montre un Jacob farceur qui usurpa l’identité de son frère, alors que son père était presque aveugle, pour extorquer de ce dernier la bénédiction qui était destinée au fils aîné. Là on est carrément devant un cas d’usurpation d’identité et d’escroquerie (envers le daron). Avec un double coups pareil, tous les descendants d’Esaü furent écartés de la lignée abrahamique.

                    Jacob eut 12 enfants. Les 10 enfants jouent dans la Bible un rôle peu glorieux, sauf Joseph et Benjamin tous deux issus d’une même mère. Pour légitimer le coup tordu prêté par la Bible à Jacob contre son père Isaac, Jacob cette fois-ci accorda sa bénédiction non pas à l’enfant ainé de Josèphe (Manassé) mais à Ephraïm (le fils cadet), contrairement à la coutume biblique.

                    L’histoire de Cham découvrant la nudité de sa père avait été inventée exprès pour écarter les descendants directs de Moïse, d’où sont issus les juifs falasha, car Moïse s’était marié avec une kouchite (séphora était une éthyopienne).

                    L’édification du veau d’or avait été falacieusement imputée à Araon pour écarter tous les enfants de celui-ci, à l’image de leurs cousins falasha.

                    La bible regorgent d’histoires de mises à l’écart, tintées de relations incestueuses, dont la finalité est une mise au ban généalogique. Elles furent inventées par les scribes pour écarter tel ou tel clan de la généalogie apostolique et sémitique (au grès des rivalités claniques et généalogique), pour créer en définitive le fameux élitisme raciale et ethnoreligieux typiqement judaïque.

                    Parmi les autres histoires outre celles déclarées in sus, il y a plein d’autres incongruités, telles celle de Juda couchant avec sa belle fille, l’un des fils de David avec les épouses de son père, et d’autres qui touchent Salomon et plein d’autres personnages bibliques.


                  • Bateleur du Tarot Bateleur du Tarot 3 mars 2008 20:07

                    Désole Paradisial,

                    Votre interprétation de "et la donna pour femme à son mari" de ne veut pas dire que Abram a épousé Agar c’est pour cela que j’ai repris les versets précédents et suivants qui nous donnent un contexte différents. Tous les théologiens sensés sont d’accord là-dessus, sauf vous bien sûr...

                    Quant à Isaac je crois me souvenir que Dieu annonça à Saraï (femme d’Abram) qu’elle allait enfanter, relisez donc ce passage qui démontre qu’en plus vos propos sont erronés.

                    Mais il n’est pire aveugle que celui qui ne veut voir, vous incarnez par vos propos le problème du dialogue entre occident et l’islam en faisant une interprétation tronquée des textes, mais je pense que c’est chez vous une habitude que d’interpréter avec une grande liberté votre propre livre, le Coran, qui conduit à l’islamisme, coeur du problème.

                    ...

                     

                     


                  • Paradisial Paradisial 3 mars 2008 20:51

                    Bateleur de Tarot,

                    Donner pour femme a un seul sens, c’est : marier.

                    Ci-dessous vous retrouverez 54 occurences bibliques utilisant ladite formule.

                    Bannir Ismaël répondait à une seule finalité : instaurer le concept d’élitisme monopolitstique ethnoreligieux, comme ci Dieu serait raciste, à Dieu ne plaise que l’on lui colle un tel défaut humain.

                    Les biblologues chrétiens se sont engoufrés dans ce piège pour ne pas contredire les théologiens juifs, alors qu’une lectre rationnelle de la bible démontre une falcification du texte à de tels niveau ; je vous en donnerais une démonstration relative à la polémique qui nous oppose dans le post qui suivra.

                    Demander et/ou Donner une telle pour épouse :

                     

                    Genèse 16:3 Alors Saraï, femme d’Abram, prit Agar, l’Egyptienne, sa servante, et la donna pour femme à Abram, son mari, après qu’Abram eut habité dix années dans le pays de Canaan.

                    Genèse 25:20 Isaac était âgé de quarante ans, quand il prit pour femme Rebecca, fille de Bethuel, l’Araméen, de Paddan-Aram, et soeur de Laban, l’Araméen.

                    Genèse 28:9 Et Esaü s’en alla vers Ismaël. Il prit pour femme, outre les femmes qu’il avait, Mahalath, fille d’Ismaël, fils d’Abraham, et soeur de Nebajoth.

                    Genèse 29:28 Jacob fit ainsi, et il acheva la semaine avec Léa ; puis Laban lui donna pour femme Rachel, sa fille.

                    Genèse 30:4 Et elle lui donna pour femme Bilha, sa servante ; et Jacob alla vers elle.

                    Genèse 30:9 Léa voyant qu’elle avait cessé d’enfanter, prit Zilpa, sa servante, et la donna pour femme à Jacob.

                    Genèse 34:4 Et Sichem dit à Hamor, son père : Donne-moi cette jeune fille pour femme.

                    Genèse 34:8 Hamor leur adressa ainsi la parole : Le coeur de Sichem, mon fils, s’est attaché à votre fille ; donnez-la-lui pour femme, je vous prie.

                    Genèse 34:12 Exigez de moi une forte dot et beaucoup de présents, et je donnerai ce que vous me direz ; mais accordez-moi pour femme la jeune fille.

                    Genèse 38:2 Là, Juda vit la fille d’un Cananéen, nommé Schua ; il la prit pour femme, et alla vers elle.

                    Genèse 38:14 Alors elle ôta ses habits de veuve, elle se couvrit d’un voile et s’enveloppa, et elle s’assit à l’entrée d’Enaïm, sur le chemin de Thimna ; car elle voyait que Schéla était devenu grand, et qu’elle ne lui était point donnée pour femme.

                    Genèse 41:45 Pharaon appela Joseph du nom de Tsaphnath-Paenéach ; et il lui donna pour femme Asnath, fille de Poti-Phéra, prêtre d’On. Et Joseph partit pour visiter le pays d’Egypte.

                    Exode 2:1 Un homme de la maison de Lévi avait pris pour femme une fille de Lévi.

                    Exode 2:21 Moïse se décida à demeurer chez cet homme, qui lui donna pour femme Séphora, sa fille.

                    Exode 6:20 Amram prit pour femme Jokébed, sa tante ; et elle lui enfanta Aaron, et Moïse. Les années de la vie d’Amram furent de cent trente-sept ans. -

                    Exode 6:23 Aaron prit pour femme Elischéba, fille d’Amminadab, soeur de Nachschon ; et elle lui enfanta Nadab, Abihu, Eléazar et Ithamar.

                    Exode 6:25  Eléazar, fils d’Aaron, prit pour femme une des filles de Puthiel ; et elle lui enfanta Phinées. Tels sont les chefs de famille des Lévites, avec leurs familles.

                    Exode 21:8 Si elle déplaît à son maître, qui s’était proposé de la prendre pour femme, il facilitera son rachat ; mais il n’aura pas le pouvoir de la vendre à des étrangers, après lui avoir été infidèle.

                    Exode 22:16 Si un homme séduit une vierge qui n’est point fiancée, et qu’il couche avec elle, il paiera sa dot et la prendra pour femme.

                    Lévitique 21:13 Il prendra pour femme une vierge.

                    Lévitique 21:14 Il ne prendra ni une veuve, ni une femme répudiée, ni une femme déshonorée ou prostituée ; mais il prendra pour femme une vierge parmi son peuple.

                    Deutéronome 21:11 peut-être verras-tu parmi les captives une femme belle de figure, et auras-tu le désir de la prendre pour femme.

                    Deutéronome 22:16 Le père de la jeune femme dira aux anciens : J’ai donné ma fille pour femme à cet homme, et il l’a prise en aversion ;

                    Deutéronome 22:29 l’homme qui aura couché avec elle donnera au père de la jeune fille cinquante sicles d’argent ; et, parce qu’il l’a déshonorée, il la prendra pour femme, et il ne pourra pas la renvoyer, tant qu’il vivra.

                    Deutéronome 24:3 Si ce dernier homme la prend en aversion, écrit pour elle une lettre de divorce, et, après la lui avoir remise en main, la renvoie de sa maison ; ou bien, si ce dernier homme qui l’a prise pour femme vient à mourir,

                    Deutéronome 24:4 alors le premier mari qui l’avait renvoyée ne pourra pas la reprendre pour femme après qu’elle a été souillée, car c’est une abomination devant l’Eternel, et tu ne chargeras point de péché le pays que l’Eternel, ton Dieu, te donne pour héritage.

                    Deutéronome 25:5 Lorsque des frères demeureront ensemble, et que l’un d’eux mourra sans laisser de fils, la femme du défunt ne se mariera point au dehors avec un étranger, mais son beau-frère ira vers elle, la prendra pour femme, et l’épousera comme beau-frère.

                    Josué 15:16 Caleb dit : Je donnerai ma fille Acsa pour femme à celui qui battra Kirjath-Sépher et qui la prendra.

                    Josué 15:17 Othniel, fils de Kenaz, frère de Caleb, s’en empara ; et Caleb lui donna pour femme sa fille Acsa.

                    Juges 1:12 Caleb dit : Je donnerai ma fille Acsa pour femme à celui qui battra Kirjath-Sépher et qui la prendra.

                    Juges 1:13 Othniel, fils de Kenaz, frère cadet de Caleb, s’en empara ; et Caleb lui donna pour femme sa fille Acsa.

                    Juges 21:1 Les hommes d’Israël avaient juré à Mitspa, en disant : Aucun de nous ne donnera sa fille pour femme à un Benjamite.

                    Ruth 4:10 et que je me suis également acquis pour femme Ruth la Moabite, femme de Machlon, pour relever le nom du défunt dans son héritage, et afin que le nom du défunt ne soit point retranché d’entre ses frères et de la porte de son lieu. Vous en êtes témoins aujourd’hui !

                    1 Samuel 18:17 Saül dit à David : Voici, je te donnerai pour femme ma fille aînée Mérab ; sers-moi seulement avec vaillance, et soutiens les guerres de l’Eternel. Or Saül se disait : Je ne veux pas mettre la main sur lui, mais que la main des Philistins soit sur lui.

                    1 Samuel 18:19 Lorsque arriva le temps où Mérab, fille de Saül, devait être donnée à David, elle fut donnée pour femme à Adriel, de Mehola.

                    1 Samuel 18:27 David se leva, partit avec ses gens, et tua deux cents hommes parmi les Philistins ; il apporta leurs prépuces, et en livra au roi le nombre complet, afin de devenir gendre du roi. Alors Saül lui donna pour femme Mical, sa fille.

                    1 Rois 2:17 Et il dit : Dis, je te prie, au roi Salomon-car il ne te le refusera pas-qu’il me donne pour femme Abischag, la Sunamite.

                    1 Rois 2:21 Elle dit : Qu’Abischag, la Sunamite, soit donnée pour femme à Adonija, ton frère.

                    1 Rois 3:1 Salomon s’allia par mariage avec Pharaon, roi d’Egypte. Il prit pour femme la fille de Pharaon, et il l’amena dans la ville de David, jusqu’à ce qu’il eût achevé de bâtir sa maison, la maison de l’Eternel, et le mur d’enceinte de Jérusalem.

                    1 Rois 4:15 Achimaats, en Nephthali. Il avait pris pour femme Basmath, fille de Salomon.

                    1 Rois 7:8 Sa maison d’habitation fut construite de la même manière, dans une autre cour, derrière le portique. Et il fit une maison du même genre que ce portique pour la fille de Pharaon, qu’il avait prise pour femme.

                    1 Rois 11:19 Hadad trouva grâce aux yeux de Pharaon, à tel point que Pharaon lui donna pour femme la soeur de sa femme, la soeur de la reine Thachpenès.

                    1 Rois 16:31 Et comme si c’eût été pour lui peu de chose de se livrer aux péchés de Jéroboam, fils de Nebath, il prit pour femme Jézabel, fille d’Ethbaal, roi des Sidoniens, et il alla servir Baal et se prosterner devant lui.

                    2 Rois 8:18 Il marcha dans la voie des rois d’Israël, comme avait fait la maison d’Achab, car il avait pour femme une fille d’Achab, et il fit ce qui est mal aux yeux de l’Eternel.

                    2 Rois 14:9 Et Joas, roi d’Israël, fit dire à Amatsia, roi de Juda : L’épine du Liban envoya dire au cèdre du Liban : Donne ta fille pour femme à mon fils ! Et les bêtes sauvages qui sont au Liban passèrent et foulèrent l’épine.

                    1 Chroniques 2:35 Et Schéschan donna sa fille pour femme à Jarcha, son esclave, à qui elle enfanta Attaï.

                    1 Chroniques 4:18 Sa femme, la Juive, enfanta Jéred, père de Guedor, Héber, père de Soco, et Jekuthiel, père de Zanoach. Ceux-là sont les fils de Bithja, fille de Pharaon, que Méred prit pour femme.

                    2 Chroniques 11:18 Roboam prit pour femme Mahalath, fille de Jerimoth, fils de David et d’Abichaïl, fille d’Eliab, fils d’Isaï.

                    2 Chroniques 21:6 Il marcha dans la voie des rois d’Israël, comme avait fait la maison d’Achab, car il avait pour femme une fille d’Achab, et il fit ce qui est mal aux yeux de l’Eternel.

                    2 Chroniques 25:18 Et Joas, roi d’Israël, fit dire à Amatsia, roi de Juda : L’épine du Liban envoya dire au cèdre du Liban : Donne ta fille pour femme à mon fils ! Et les bêtes sauvages qui sont au Liban passèrent et foulèrent l’épine.

                    Esdras 2:61 Et parmi les fils des sacrificateurs : les fils de Habaja, les fils d’Hakkots, les fils de Barzillaï, qui avait pris pour femme une des filles de Barzillaï, le Galaadite, et fut appelé de leur nom.

                    Néhémie 7:63 Et parmi les sacrificateurs : les fils de Hobaja, les fils d’Hakkots, les fils de Barzillaï, qui avait pris pour femme une des filles de Barzillaï, le Galaadite, et fut appelé de leur nom.

                    Ezéchiel 44:22 Ils ne prendront pour femme ni une veuve, ni une femme répudiée, mais ils prendront des vierges de la race de la maison d’Israël ; ils pourront aussi prendre la veuve d’un sacrificateur.

                    Daniel 11:17 Il se proposera d’arriver avec toutes les forces de son royaume, et de conclure la paix avec le roi du midi ; il lui donnera sa fille pour femme, dans l’intention d’amener sa ruine ; mais cela n’aura pas lieu, et ne lui réussira pas.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

Shyankar


Voir ses articles






Les thématiques de l'article


Palmarès