Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > Obama : le discours de la victoire ?

Obama : le discours de la victoire ?

Le jeudi 24 juillet 2008, Barack Obama a donc prononcé son discours sous la colonne de la Victoire à Berlin.



Il n’y a pas eu de phrase forte comme lors de passage de Kennedy sous la Porte de Brandebourg, auquel on avait abusivement et par avance comparé l’intervention attendue d’Obama, comme je l’ai dit dès hier ; ce n’était pas lui rendre la tâche facile car les circonstances ne sont pas dramatiques comme à l’époque, et il était difficile de trouver une formule qui puisse autant marquer les esprits que « Ich bin ein Berliner » ; d’où une certaine déception, bien prévisible. Le discours d’Obama était enlevé, inspiré, rappelant la grande histoire euro-américaine depuis soixante ans, et célébrant la liberté. Un discours assez reaganien, fidèle au démocratisme conservateur (ou recentré, si l’on préfère) d’Obama. Mais c’était la première partie. La seconde fut un catalogue de bonnes intentions et laissa sur sa faim. Obama ne pouvait paraître trop europhile, au risque de déplaire à une partie de l’électorat. Son tour du Moyen-Orient et de l’Europe permet donc de conforter son statut de présidentiable capable de traiter les questions internationales, mais l’effet de ce passage n’est pas, logiquement, ce que la presse européenne avait laissé entendre qu’il pourrait être. Le plus intéressant à mes yeux est l’insistance sur la notion de progrès, le typique "développement, paix et liberté", qui fait écho à celui de McCain "Sécurité, Prospérité, Liberté", ajoutant une sensibilité démocrate, mais montrant que les deux candidats hors norme de cette élection se retrouvent globalement dans les mêmes dispositions de coopération internationale et de restauration du leadership américain par une vision plus saine des affaires mondiales que les excès bushiens. Les deux cheminent vers un centre rationnel retrouvé de la politique américaine, celui, précisément, qui fonda l’Alliance atlantique et prévalut sur le communisme. Passage réussi donc, mais pas marquant. La victoire n’est pas encore là pour Barack.
Cet article est une co-édition Politique américaine / Agoravox

Moyenne des avis sur cet article :  4.43/5   (7 votes)




Réagissez à l'article

5 réactions à cet article    


  • tvargentine.com lerma 29 juillet 2008 10:16

    => Il est pour la peine de mort
    => Il est contre la couverture médicalisée Universelle pour tous les américains
    => Il soutient Israel dans un conflit de territoire alors que les palestiens ont droit à un pays
    => Il n’écarte pas une nouvelle guerre contre l’Iran

    .....bref c’est du G BUSH sans BUSH mais juste en BLACK !


    • herbe herbe 29 juillet 2008 17:14

      lerma après tant de constance, vous pourriez aussi être un peu cohérent :

      http://www.rue89.com/campagnes-damerique/barack-obama-en-pince-pour-nicolas-sarkozy

      http://www.challenges.fr/amerique_du_nord/20080718.CHA4428/grandes_converge nces_de_vues_avec_obama_sarkozy.html

      Votre idole affichée a dit : "obama c’est mon copain"

      Donc il me semble qu’après tout ce j’ai pu lire de vous ça devrait être le votre aussi non ?


    • Cug Cug 29 juillet 2008 16:04

      Obama ne sera élu que si la crise économique devient critique et sévre aux USA. Dans le cas contraire se sera Mac Cain.
      La démocratie et les élections US sont une mascarade.


      • Flowa 29 juillet 2008 19:13

        Assez d’accord avec les autres (politoblog, herbe). Mais pas obliger de se "cracher" dessus.
        Pour continuer dans leur lancée :

        tu as dit :
        "=> Il n’écarte pas une nouvelle guerre contre l’Iran"

        Si tu regardes les premières ligne de cet articles : <a href=’http://yannick-mireur.blogspot.com/2008/05/premiere-salve-entre-obama-et-les.html’>
        http://yannick-mireur.blogspot.com/2008/05/premiere-salve-entre-obama-et-les.html</a>
        tu constateras qu’il y est dit "
        le président Bush lui-même a accusé Obama de rechercher l’apaisement avec l’Iran." (ou alors j’ai des allucinations ? smiley ). Je ne m’y connais pas forcément beaucoup en politique étrangère, mais ce Yannick Mireur semble savoir de quoi il parle.


        Voilà, maintenant ne le prend pas mal mais avant d’avancer des propos pareil avec un certain mépris, tâche de mieux t’informer.


        • yannick yannick 30 juillet 2008 08:21

          Je suis peut-être pessimiste mais je le vois bien gagner les élections. On va ensuite connaitre la véritable ampleur de la crise aux Etats Unis, Obama va ramasser, et je sais pas pourquoi, je verrais bien un assassinat ensuite.

          Appelez moi madame soleil, ah ah.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès