Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > Obama : « Les blogs sont devenus une conscience, utile au Parti démocrate (...)

Obama : « Les blogs sont devenus une conscience, utile au Parti démocrate »

Peu avant le début de sa campagne présidentielle, Barack Obama échangeait dans l’Ohio avec des blogueurs démocrates. Ses attentes vis-à-vis des blogueurs : constituer une alternative aux médias de masse, donner confiance aux militants, dialoguer entre points de vue différents, gagner en tolérance aux réalités de la vraie vie. En particulier en donnant la parole à "ceux qui sont sur le terrain dans les Red areas", les circonscriptions les moins favorables aux Démocrates.

Barack Obama est connu pour son engagement en faveur de la neutralité d’internet, connu aussi pour la campagne virale de ses partisans, et l’utilisation efficace d’internet par l’équipe de David Plouffe et Chris Hughes.

C’est aussi, écrit Glenn Chapman pour l’AFP, "le premier président high-tech à la Maison-Blanche" (via Sylvain Rakotoarison) : "Barack Obama, 47 ans, a fait un usage sans précédent dans la vie politique américaine de ces nouvelles technologies. Obama aime la technologie et s’il l’utilise tellement bien, c’est qu’il la maîtrise parfaitement, relève Rob Enderle, du Enderle Group, dans la Silicon Valley. C’est ce qui fait de lui un président ’high tech’."

Barack Obama s’est exprimé sur les blogs il y a quelques temps : il passait dix minutes à la table des blogueurs démocrates, dans une réunion qui suivait la primaire sénatoriale démocrate de l’Ohio… alors que le candidat désigné par les militants n’avait pas été le favori des blogueurs.


Voici une traduction libre de quelques-uns des propos du… sénateur Obama, en réponse principalement aux questions de Pho [1].

"Je crois à la politique qui part de la base (bottom up). Les blogs peuvent faire appel à l’énergie des militants, comme aucun autre média ne le peut, parce que les blogs sont interactifs. Quand je regarde ce qui est arrivé dans ma campagne (sénatoriale), ça a été essentiel, le bouche à oreille qu’a permis d’internet, pour la campagne d’un candidat qui n’était pas si connu.

Ça donne confiance aux gens, ça renforce les chances de gagner - les meet-ups ont fini par être une grande réussite, et pas seulement pour les candidats comme moi. Les blogs ont suscité de grands groupes de gens, qui ensuite pourront contribuer à l’élection d’autres candidats, ou travailler sur d’autres sujets. Donc, je pense qu’il y a du potentiel !

Cela dit, je trouve qu’il y a un danger avec les blogs, celui de discuter uniquement entre nous, et avec les gens qui sont d’accord avec nous. Et dans ce cas-là, ça renforce surtout nos opinions antérieures, nous ne nous ouvrons pas à d’autres idées et points de vue.

Donc, ce que je me demande toujours, c’est comment réunir des blogueurs différents, faire se rencontrer des points de vue différents, que ce soit une conversation, un dialogue continus - et pas simplement des encouragements mutuels ! C’est important de s’encourager, mais au final, il faut absolument que ce qui se passe soit ouvert à tous."

Suite à une autre question, Barack Obama répond sur le rôle des blogs dans la campagne locale interne au Parti :

"Comme vous le savez peut-être, j’ai écrit et enseigné avant d’entrer en politique. Quand on écrit, on refait facilement le monde ! On peut imaginer le candidat parfait, un monde parfait, des politiques parfaites… Quand j’écris, pas besoin de voter [oui ou non] sur un projet de loi embêtant, moitié mauvais et moitié bon ! Résultat, on a tendance à être sérieusement frustré si un candidat, ou un parti, ou un programme, ne correspond pas à nos idées sur ce qu’il faudrait faire. Et c’est utile aussi ! Je crois que les blogs sont devenus une conscience, utile au Parti démocrate. …

Mais je crois que c’est important aussi que chaque blogueur admette que - Oh ! nous vivons dans le monde réel ! si nous avons un candidat de très bon niveau, qui a fait avancer les choses dans notre sens, et qui affronte un concurrent que nous savons entièrement acquis aux projets de George Bush, eh bien allons-y avec lui ! [2]"

Question : comment maintenir, comme blogueurs, notre personnalité et éviter de répéter tous la même chose ? (groupthinking)

Obama : Cela "risque de se produire surtout quand les idées ne sont pas testées sur le terrain. (…) Les blogs ont besoin d’une bonne dose de gens qui sont sur le terrain, dans les circonscriptions acquises aux Républicains."


Écouter cette conversation


Nouvelle version d’un article publié le 7 novembre sur France démocrate.

 

[1] Sources : Pho et HeightsMom, indiquée par "Barack Obama in his own words".

[2] Traduction hasardeuse sur ce paragraphe et le précédent. Par exemple, VO de "un candidat de très bon niveau, qui a fait avancer les choses dans notre sens" = "a high quality candidate with progressive credentials".


Moyenne des avis sur cet article :  5/5   (2 votes)




Réagissez à l'article

1 réactions à cet article    


  • Bois-Guisbert 27 novembre 2008 12:36

    C’est le commencement des crétineries populisto-démagogiques ? Ou simplement la suite ?

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès