Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > Obama nomme des lobbyistes du droit d’auteur à des postes (...)

Obama nomme des lobbyistes du droit d’auteur à des postes clés

Le "Changement" promis par Barack Obama ne devrait pas avoir lieu sur le droit d’auteur. Le Président des Etats-Unis a nommé des anciens représentants de la RIAA et de la BSA à des postes importants du Département de la justice.

Lorsque Barack Obama a annoncé qu’il choisissait Joe Biden comme collistier pour sa candidature, nous avions prévenu que le nouveau vice-président des Etats-Unis était l’un des sénateurs les plus proches de la RIAA, le lobby du disque. Pendant toute sa campagne, Obama s’est montré très ouvert sur les questions technologiques et s’est attiré la sympathie des internautes, avec un soutien affiché des licences Creative Commons, de la neutralité du net ou des logiciels libres. Il a obtenu le soutien de personnalités reconnues dans le monde technologique, comme le professeur Lawrence Lessig ou le directeur de Google, Eric Schmidt. Mais les lobbys du droit d’auteur n’ont pas disparu pour autant de Washington, loin s’en faut.

Barack Obama, qui avait déjà choisi le principal avocat de la RIAA, Tom Perrelli, à un poste important du Département de la Justice, a aussi demandé à Neil MacBribe de prendre de hautes fonctions au ministère. Or MacBride n’est autre que l’ex-avocat en chef de la Business Software Alliance (BSA), une organisation anti-piratage qui défend notamment les intérêts de Microsoft, Adobe, Cisco, Apple ou IBM.

Sans surprise, la BSA s’est immédiatement félicitée de la nouvelle, en estimant par la voix de son président Robert Hollyman que "Neil MacBride servira bien le pays dans cette nouvelle position au Département de la Justice".

Dans les prochains jours, le président des Etats-Unis devra également nommer son "Copyright Czar", la personne officiellement en charge de la lutte contre le piratage au sein du gouvernement américain. Un poste créé fin 2008 par la loi Pro-IP Act adoptée par le Congrès. Selon les rumeurs, Obama pourrait y nommer Hal Ponder de la Fédération Américaine des Musiciens, Michelle Ballantyne de la RIAA, ou Alec French de NBC Universal. Contrairement aux précédentes nominations, celle-ci nécessite toutefois l’approbation du Sénat.


Moyenne des avis sur cet article :  4.79/5   (19 votes)




Réagissez à l'article

6 réactions à cet article    


  • subpop subpop 27 janvier 2009 18:23

    je ne vois pas ou est le probleme ! il tient une promesse qu’il avait faite aux artistes americains :)
    d’ailleur voulait creer un vrai ministere de la culture.
    Holwood et le monde du show busness l’ont aidé a se faire elire.


    • Marsupilami Marsupilami 27 janvier 2009 19:47

       @ L’auteur

      Ouais, bon, aucun intérêt. Obama a nommé des types bien pires.


      • Le pirate des caraibes 28 janvier 2009 11:59

        seuls les idiots ont pu croire d’obama ne serait pas gouverné par les lobbys (qui paient notamment la campagne)...

        Obama est un president americain comme les autres, et les lobbys pesent des milliards de dollard.

        Tout le monde a son prix  ! smiley


        • Yannick Harrel Yannick Harrel 28 janvier 2009 14:06

          Bonjour,

          Ah il y aurait tellement à dire sur le droit d’auteur...

          Et dire que celui-ci est né par la plume et l’action de Beaumarchais et qu’il correspondait à la légitime défense des oeuvres de l’esprit des auteurs accaparés bien vilainement par les comédiens et les directeurs de scène.
          Depuis ce dernier a été dévoyé, et est même devenu un véritable rempart contre le progrès artistique. Pourquoi diable personne ne se pose la question d’une telle durée de protection (70 ans après la mort de l’auteur !) en matière de propriété littéraire et artistique alors que les brevets eux ont une durée de vie maximum de 20 ans seulement ? Et tout part généralement des Etats-Unis désormais, amusez-vous par exemple à rechercher sur le net le Copyright Term Extension Act. Lisez... et pleurez...

          En tout cas, voilà qui démontre bien qu’Obama fait bel et bien toujours partie de la même oligarchie au pouvoir. Et que démocrate/républicain, c’est un peu comme chez nous UMP/PS : la même logorrhée que l’on parfume différemment pour masquer les remugles peu ragoûtants.

          Cordialement


          • pierrot123 28 janvier 2009 15:17

            Les lobbies ? Parlons-en...
            www.zeitgeistmovie.com/



            • pierrot123 28 janvier 2009 15:21

              Pour ceux qui croiraient qu’Obama va faire ce qu’il voudra :
              Qu’ils prennent le temps de consulter ça :www.zeitgeistmovie.com/

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès