Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > Obama perd une bataille au Proche-Orient

Obama perd une bataille au Proche-Orient

L’administration Obama avait choisi le diplomate Charles W. Freeman pour occuper le poste de président du National Intelligence Council, qui émet des avis à la Maison Blanche sur les questions de sécurité. Il vient de renoncer à ce poste en accusant les lobbies pro-israéliens d’avoir mené une violente campagne contre lui.

Le New York Times a donné cette nouvelle le lundi 10 mars. Le retrait de Charles Freeman a été connu quelques heures après que Dennis Blair, conseiller personnel de Barack Obama et directeur du renseignement, l’eut énergiquement défendu en disant que ses accusateurs avaient déformé ses propos sur Israël et en expliquant qu’ils avaient été sortis du contexte.

Dans un message publié mardi sur le site du Foreign Policy magazine, Freeman a blâmé les lobbies pro-israéliens. « La tactique de ces lobbies, a-t-il dit, touche le fond du déshonneur et de l’indécence. Elle procède de l’assassinat de la personnalité, de la citation inexacte et sélective, de la distorsion volontaire de l’enregistrement, de la fabrication de mensonges, et d’un total mépris de la vérité. »

Joshua Block, porte-parole de l’AIPAC (American Israel Public Affairs Committee), le principal lobby pro-israélien, a déclaré mardi que son organisation n’avait pas pris formellement position sur le choix de Charles Freeman et n’avait pas fait pression sur les membres du Congrès pour qu’ils s’opposent à ce choix.

Il y a quelques années, alors qu’il était ambassadeur en Arabie Saoudite, Freeman avait mis en question le soutien inébranlable de Washington à Israël, ce qui ne pouvait manquer d’irriter l’AIPAC. Il fut aussi pendant quatre ans administrateur de la China National Offshore Oil Corporation et directeur du Middle East Policy Council, ce qui suffisait sans doute pour que certains membres du Congrès, trompés par les lobbies pro-israélien, le soupçonnent de connivence avec les dirigeants de la Chine et de l’Arabie Saoudite.

Quand il a appris le retrait de Freeman, Dennis Blair a accepté cette décision avec regret. Il a déclaré au Comité des Armées du Sénat que les fortes vues et l’esprit inventif de Charles Freeman seraient toujours des éléments importants pour émettre des jugements sains en matière de renseignement, plutôt que des « bêtises précuisinées ».

Al Jazeera
a publié une autre déclaration de Freeman ce mardi : « Il est facile de voir d’où viennent les e-mails diffamatoires qui me concernent. Ceci montre qu’un puissant lobby est déterminé à empêcher d’émettre tout autre point de vue que le sien. Le but de ce lobby est de contrôler le processus politique. Pour cela il exerce un veto sur la nomination de personnes qui contestent la validité de ses points de vue, il remplace l’analyse politique par ce qu’il juge politiquement correct, et pour préparer les décisions de notre gouvernement il exclut toutes les options autres que celles qui ont sa faveur. »

Max Blumenthal, un journaliste américain, déclare que le retrait de Freeman est « une défaite catastrophique pour l’administration Obama ». C’est son premier échec dans le combat qu’il mène pour la politique au Moyen Orient. Dans un article publié le 11 mars, il révèle que la campagne contre Freeman a été conduite par Steven Rosen, l’ancien directeur de l’AIPAC, qui doit comparaître devant un tribunal en avril pour espionnage au profit d’Israël. Cette affaire aura des conséquences sur la politique de l’administration Obama envers Israël, malgré le discrédit qui vient de frapper Rosen. À Washington, on pense qu’il est toujours possible que Freeman revienne sur sa décision, mais sa tâche serait plus difficile

Selon Blumenthal, c’est la frustration de l’AIPAC à l’égard des services de renseignement qui permet d’expliquer cette opposition à Freeman. S’il était président du National Intelligence Council, Freeman superviserait l’analyse officielle de la situation mondiale par le gouvernement américain, produit d’un consensus autour des évaluations faites par les 16 agences américaines de renseignement. Quand le NIE a découvert en décembre 2007 que Téhéran avait arrêté à l’automne 2003 son programme de développement de l’arme nucléaire, et que l’Iran était « moins déterminé à développer l’arme nucléaire que nous le jugeons depuis 2005 », les avocats d’une attaque préventive sur des sites nucléaires iraniens ont réagi avec colère et désarroi. « Il est clair que Freeman ne risque pas d’être influencé par le lobby, ils n’aiment pas les gens comme lui » a déclaré Jim Lobe, chef du bureau de l’agence Inter Press Service à Washington.


Moyenne des avis sur cet article :  4.61/5   (51 votes)




Réagissez à l'article

121 réactions à cet article    


  • wesson wesson 12 mars 2009 10:46

    Bonjour Céphale et bien vu, c’est effectivement une sérieuse défaite pour l’administration obama, et surtout une belle balle dans le pied des USA.

    Cette AIPAC est ce qui se fait de pire comme lobby, et arrivera peut-être à forcer les Américains à lancer une nouvelle guerre contre l’Iran, ce qui à mon sens serait tellement contre productif tant cela pourrait embraser toute la région.

    Merci pour l’article


    • stephanemot stephanemot 12 mars 2009 12:39

      Pas evident de se defaire de l’AIPAC, mais JStreet commence a pointer son nez.

      Surtout, c’est Obama qui tranchera en dernier ressort.


    • Alpo47 Alpo47 12 mars 2009 13:18

      Il faut absolument lire ce texte de C.W.Freeman, traduit en Français :

      http://www.alterinfo.net/Declaration-de-Charles-Freeman-apres-son-desistement-d-un-poste-aux-Renseignements-US_a30702.html

      Quelqu’un dit enfin la vérité. Hélas, on peut constater tous les jours que c’est la même chose chez nous.


    • Céphale Céphale 12 mars 2009 14:42

      @Alpo

      Merci pour ce texte de Freeman. Oui, il faut absolument le lire.


    • Emmanuel Aguéra LeManu 12 mars 2009 22:36

      Effectivement, vous avez aussi dû y trouver ce lien vers ce fantastique article sur le lobby israëlien en question. Instructif et effrayant.


    • ZEN ZEN 12 mars 2009 11:11

      Bonjour Céphale
      Mauvaise nouvelle
      Encouragé par le premier discours préélectoral d’Obama devant l’AIPAC , qui faisait la part belle à cette organisation et aux objectifs qu’elle soutient, cet "etat dans l’état" va se sentir encouragé à renforcer son pouvoir d’influence et de nuisance...


      • Nicole 13 mars 2009 22:07

        Je ne suis pas sûre de ça. J’ai réagi tout en bas, sans avoir vu qu’il y avait déjà des réactions (je suis peu habituée à Agoravox). Je ne vais pas me répéter, mais je notais l’intérêt essentiel à mes yeux d’un article de James Petras qui décrit très précisément l’influence du lobby dans la vie de BHO dès Harvard où ils l’ont repéré.

        J’aime bien les analyses de dedefensa. Cet article tout particulièrement :

        La psychologie de BHO

        Je le trouve très fin, parce qu’il se glisse sous la surface, et on ne connaît de BHO que ce côté façade très travaillée, outre son évidente brillance. J’ai posté des vidéos du lobby, de Labévière...tout ça, plus bas.


      • Céphale Céphale 14 mars 2009 08:20

        @Nicole

        Merci pour ce lien où la psychologie du nouveau locataire de la Maison Blanche est étudiée avec beaucoup d’intelligence.

        J’ai réagi plus bas à votre autre commentaire.


      • mcm 12 mars 2009 11:15

        Charle Freeman avait déclaré que les dirigeants chinois avaient eu raison de mater les manifestations démocratiques de la 	Place Tien An men.

        Ajoutez à cela un qu’il se répand en propos infects sur le lobby juif et défend inconditionnellement les terroristes islamistes, ça fait beaucoup pour un seul homme.

        D’ailleurs l’annonce de sa nomination avait soulevé un tollé parmi les parlementaires aussi bien démocrates que républicains.

        L’administration Obama commence à accumuler les boulettes, puisqu’il s’agit du cinquième candidat choisi par le nouveau Président qui renonce à son poste, en deux mois de gestion !!!



        • pierrot123 12 mars 2009 11:30

          C’est sûr que sous G.W.Bush, les "boulettes" étaient d’un tout autre niveau...


        • Pour un flirt à Kaboul Comic Le Louche 12 mars 2009 11:34

          mcm :

          votre désinformation est pathétique.



        • mcm 12 mars 2009 11:42

          Comic le louche,
          Qu’ai-je dit qui soit erroné ?


        • Pour un flirt à Kaboul Comic Le Louche 12 mars 2009 11:58

          vous savez très bien LA raison pour laquelle Freeman a été viré avant d’être nommé.


        • mcm 12 mars 2009 13:22

          Quoi le lobby juif ? Et alors n’y-a-t-il pas aussi des lobbies musulmans ?

          8 Millions de musulmans et 6 millions de juifs au states lesquels sont les plus suceptibles de faire un puissant lobby ?

          Est-ce que désinformer c’est rappeler la réalité ? Non désinformer c’est ne voir qu’un côté et oublier l’autre, exactement ce que vous faites et ce que Freeman fait !

          D’ailleurs, l’intervenant Marsupilami, corrobore en tous points mes dires à propos de Freema, lui aussi serait un désinformateur ?


        • Alpo47 Alpo47 12 mars 2009 14:03

          Lorsqu’on constate que l’éviction de Freeman ravit les sionistes les plus fanatiques d’Agoravox (et bien entendu d’ailleurs), on ne peut que faire le constat que sa nomination aurait bien été bénéfique pour la construction de la paix au proche orient.
          Ne dit on pas que l ’on juge quelqu’un à la valeur de ses ennemis ?


        • mcm 12 mars 2009 14:10

          Je suis ravi d’être l’ennemi de tous les ***** qui prétendent que les juifs sont la seule source de tous les malheurs du monde !


        • Alpo47 Alpo47 12 mars 2009 14:22

          Mais non, pas la seule.
          Et ce sont les fanatiques sionistes, pas les juifs.
          Cet amalgame ne marche plus.


        • mcm 12 mars 2009 14:47

          Bon comme les replieurs replient la vérité sans débattre, je leur propose de replier celui-là aussi :

          Charle Freeman avait déclaré que les dirigeants chinois avaient eu raison de mater les manifestations démocratiques de la 	Place Tien An men.

          Ajoutez à cela un qu’il se répand en propos infects sur le lobby juif et défend inconditionnellement les terroristes islamistes, ça fait beaucoup pour un seul homme.

          D’ailleurs l’annonce de sa nomination avait soulevé un tollé parmi les parlementaires aussi bien démocrates que républicains.

          L’administration Obama commence à accumuler les boulettes, puisqu’il s’agit du cinquième candidat choisi par le nouveau Président qui renonce à son poste, en deux mois de gestion !!!


          A vos marques, prêts, moinssez ! Mais qu’est qu’ils sont **** !  smiley smiley smiley 


        • mcm 12 mars 2009 16:12

          Et ils vont replier celui-là aussi ! imperturbables !  smiley smiley smiley

          De temps en temps y en a un qui sort sa petite insulte et c’est tout !

          Vous avez rien rien compris tout est dans les papillottes ! Ce sont les papillottes magiques qui leur donnent le pouvoir occulte de domination ! smiley smiley smiley


        • Стефан Илчев Chamelounette 12 mars 2009 17:04

          mcm, laisse les juifs tranquilles. Merci.



        • John Lloyds John Lloyds 12 mars 2009 11:16

          On entre dans une ère de protectionisme politique, où les mouvances vont rapidement se retrouver à flux tendu. Cette affaire montre que l’AIPAC, se voyant reproché ses méthodes, est à bout de souffle, les rats commençant à quitter le navire. Le fait qu’Obama commence à lâcher Brown entre dans la même logique, c’est sauve-qui-peut et chacun pour sa peau.


          • Nicole 13 mars 2009 22:24

            Je suis d’accord, et aussi toujours étonnée de cette focalisation sur l’AIPAC. Le lobby, ce sont plein d’organisations. Je m’intéresse au 9/11, et j’entends bien Cossiga quand il dit le Mossad très impliqué. Il y a un docu que je trouve extrêmement intéressant, même s’il est bourré à craqué d’info qu’il faut vérifier après. En fait c’est plus une lecture, mais tu en apprends énormément de vérifiable sur la tradition de terrorisme d’Israël, l’affaire Lavon, l’Hôtel King David, le USS Liberty, et il évoque le travail remarquable de John Walt et Stephen Mearsheimer sur le lobby (lien plus bas). Là, tu en apprends plein, et tu découvres quantité d’organisations que tu connaissais un peu si tu as lu Norman Finkelstein, mais sinon, c’est pas évident, plutôt discret. Dov Zakheim, Ca te dit quelque chose ? Il est au ZPC ou ZPA, je ne sais plus mais une organisation sioniste plus extrêmiste que l’AIPAC. Silverstein qui avait le leasing des twins, son copain Lowy qui a eu celui du centre commercial, et le 3° larron Eisenberg, responsable des autorités portuaires (du leasing comme il n’y en eut jamais avant) étaient tous trois à l’UJA...donc la visibilité est celle que l’on peut avoir aujourd’hui, pas plus.


          • Céphale Céphale 14 mars 2009 08:26

            Blumenthal ne cite que AIPAC mais Freeman, dans sa déclaration de mardi, a bien dit « des lobbies »


          • Nicole 14 mars 2009 16:16

            C’est vrai, et la précision est une marque de respect.

            J’aime beaucoup lire et écouter Gilad Atzmon, qui est une cible du lobby. Regardez ça, si vous ne le connaissez pas

            Le lobby vu par Gilad Atzmon


          • Nicole 15 mars 2009 02:00

            Céphale,

            J’ai une proposition, et je ne sais pas comment vous envoyer un mp : que diriez-vous d’écrire ensemble un texte sur tous les éléments qui donnent à penser le lobby très impliqué dans le 9/11 ?

            Vous pouvez me répondre par la touche contact au basde mon blog.

            Perso, j’aimerais assez ça. J’ai déposé une plainte à la CPI, parce que je trouve qu’on est tous responsables, de nos actions, comme de nos silences complices. Dedans, il y a pas mal de liens. Elle est .


          • pierrot123 12 mars 2009 11:33

            Quand l’AIPAC aura cessé d’avoir la haute main sur la politique étrangère des USA, si c’est un jour possible, le Monde pourra commencer à respirer un peu...


            • Nicole 13 mars 2009 22:31

              Euh...quand notre AIPAC à nous, beaucoup moins visible et au moins aussi réel perdra de son emprise. 1000 personnes à cette saloperie de dîner du crif qui se permettait de casser le Hamas qui, lui, a respecté la trêve, alors que c’est Israël qui l’a rompue. Tu crois qu’ils se couchent pourquoi nos politiques ?

              Quand j’ai entendu Prasquier parler du Hamas, j’ai été sciée, littéralement sciée de la bassesse des méthodes, et qu’il se le permette

              Prasquier à "Parlons net"


            • abdelkader17 12 mars 2009 12:10

              Aipac, crif, bnai brith même combat , toutes ces organisations ultra sionistes n’ont qu’un seul but travestir l’image d’Israel par la désinformation et le mensonge, veiller à l’alignement des gouvernements occidentaux sur les politiques fascistes d’israel par des techniques de manipulation et e diabolisation , le pragmatisme la vérité et l’équilibre n’ont pas le droit de cité, tout officiel qui se départirait du cadre prescrit par ces organisations terroristes, risque au minimum l’ostracition voir la condamnation pour délit d’antisémitisme aggravé.


              • Internaute Internaute 12 mars 2009 12:22

                Cette sinistre affaire nous montre une fois de plus qui tient le fouet aux USA. Obama devra oublier petit à petit toutes ses promesses et se couler dans le moule préparé pour lui par le pouvoir juif, aussi bien en matière économique qu’en politique extérieure. Le panorama est le même en Europe. On le voit bien avec l’autorisation de tuer donnée par Sarkozy au nom de l’Europe à Tipi "sexy "Livni juste avant le massacre des populations à Gaza. Il y en a encore pour prétendre que le pouvoir juif n’existe pas. De l’AIPAC au CRIF en passant par le Bnaï-Brith Canada, il existe une kyrielle d’organisations qui œuvrent toutes en pleine concertation dans le même sens, mais le pouvoir juif n’existe pas.

                Personne ne réagira tant que les populations resteront sensibles au "devoir de mémoire", entendez par là le chantage à la compassion, point faible des occidentaux.


                • Nicole 13 mars 2009 22:35

                  Tout à fait d’accord pour l’état des lieux, mais je ne suis pas si sûre de la réaction de BHO. Coulé dans le moule, ça fait plus de 20 ans qu’il l’est puisque repéré par le lobby dès Harvard. Possible au contraire qu’il se rebelle calmement et fermement. C’est pas un sanguin, mais je le crois vif.


                • Marsupilami Marsupilami 12 mars 2009 12:26

                   @ Céphale

                  Charles Chas Freeman a peut-être été écarté à cause du lobbying pro-israëlien de l’AIPAC, mais ce n’est pas pour autant une douce colombe. C’est un défenseur acharné du régime wahabite d’Arabie Saoudite, il fait partie du conseil de surveillance international de la China National Offshore Oil et à ce titre il soutient la dictature chinoise.


                  • viking 12 mars 2009 15:21

                    Ça fait longtemps que le Marsoupial s’est discrédité. 


                  • Nicole 13 mars 2009 22:39

                    Et bien ma foi, ce n’est pas un avis qui fait l’unanimité :

                    Freeman vu plus subtilement

                    A partir de 40 ans, il paraît qu’on est responsable de son visage. Je trouve le sien très éloquent, et plutôt dans le bon sens.


                  • morice morice 26 mars 2009 09:01

                     et pas qu’un peu : on ne peut PAS parler de Freeman APRES avoir écrit ça ailleurs :

                    Marre de la gôche caviardée ou rougeoyante qui a trouvé ses ultimes damnés de la Terre en soutenant l’insoutenable islamique. Marre de se faire traiter de raciste et de xénophobe quand on ne fait que défendre la liberté et la démocratie contre le fascisme vert. Marre que seule l’extrême-droite soit la seule à défendre la laïcité et à dénoncer les dangers de l’Islam alors que ce devrait être fait par la vraie gauche, dont je fais partie. Marre de la bien-pensance islamophile qui n’est qu’une version paléomarxiste d’un tiersmondisme décérébré. 

                    On est "néo" ou "paléo", chez vous, obligatoirement. Et vous, vous êtes le phare éclairant le peuple, sans doute... le tiers-mondisme ne vous salue pas, Marsupilami... vous ne pouvez vous en prendre à Summers après avoir écrit "tiers mondisme décérébré&qu ot ;... !!!

                    Marsupilami EST un néo-con. Qu’il s’ignore l’être, c’est ENCORE plus grave...


                  • Céphale Céphale 26 mars 2009 09:56

                    Evidemment, le mot « con » doit être pris au sens français et non au sens américain (abréviation de conservateur)


                  • Le Prisonnier Anne-Marie Gulon 12 mars 2009 12:46

                    Marsupilami = cabaleur néo-con

                    Repèré, archi-repèré.


                    • Marsupilami Marsupilami 12 mars 2009 12:52

                       @ Marie-Claude Gulon

                      Raté, t’as tout faux. Lis ça et tu verras que je suis aux antipodes des néo-cons. Je me contente de donner de l’information alternative sur Freeman, qui n’est pas un petit saint.


                    • mcm 12 mars 2009 13:26

                      Incroyable ce manichéisme, si tu penses pas comme eux t’es un sioniste néo-con !


                    • ASINUS 12 mars 2009 13:37

                      vous reperez ? bien remunérée j espere et si vous tentiez un truc du genre argument ;
                      Certes le lobby pro israelien pese pour beaucoup mais il semble que ce monsieur ce soit tiré une ou deux balles tout seul dans les pieds.
                      1/Puisque la mandature Obama nous est annoncée novatrice de meme qu il faudra que Washington
                      revoie son soutien inconditionnel a Israel , le soutien de washington a la famille de prevaricateurs
                      waabiste des ibn seoud devrait etre revu lui aussi ce monsieur est un admirateur du regime qui est co-impliqué avec la cia dans l idéologie la logistique et le soutien a alquaida.

                      2 ce monsieur est un fervent soutien " pour raison financiere ?" du regime chinois, or le repositionnement militaire us inclu la prise en compte d un ocean Pacifique " jaunissant" il y a eu deux incidents" importants"
                      en eaux internationnale entre les flottes chinoise et us ces derniers jours.l us navy "Falon ?" bombarde washington de mises en gardes.

                      voila 2 exemples de "boulets"que trainaient ce monsieur un legere poussée du lobby pro israel aura suffit

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès