Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > Obama Prix Nobel

Obama Prix Nobel

On dirait que l’attribution du prix Nobel de la Paix au président américain Barack Obama agace plus d’un dans le paysage politique international (Glenn Greenwald de chez Slate aux Etats-Unis, par exemple, d’ordinaire peu porté à la critique légère, parle de "ridicule" dans ce contexte). Il est vrai qu’on a l’habitude de voir ce prix décerné à des gens qui ont déjà fourni des preuves de leur engagement plutôt qu’à quelqu’un qui n’a donné jusqu’à présent que des discours, aussi bien ficelés soient-ils. Mais il faudrait peut-être y regarder de plus près.

Il se trouve que le Pakistan est probablement le pays le plus dangereusement instable au monde. L’Afghanistan est son voisin du nord-ouest. L’Inde, à l’est du premier, est également présente en Afghanistan pour aider dans l’effort de ’stabilisation.’ Cela inquiète au plus haut point les Pakistanais. Sans critiquer la position indienne, logique dans la configuration geo-politique régionale actuelle, parlons plutôt de la politique américaine.

Obama est entouré de va-t-en guerre, comme à l’accoutumé dans ce pays depuis belle lurette. Les généraux, le grand chef du dispositif américain en Asie Centrale McChrystal en tête, préconisent une escalade à la mesure des vastes étendues de ce pays irréductible. Le même qui a honteusement permis et couvert l’instrumentalisation politique de la mort par "friendly fire" (lire : tirs américains) d’un héros national, Pat Tillman, le footballeur bien-aimé et très regretté aux Etats-Unis. Un homme mal inspiré mais honnête, fidèle à ses idées. Bush avait présenté l’affaire comme s’il s’agissait d’une victime de plus des sales terroristes. Cette politique militariste fait miroir, mutatis mutandis, à la grande escalade entreprise sous Johnson en 1964 au Viet Nam.

Obama se trouve devant un dilemme apparemment insoluble. On lui présente un faux-choix entre la lutte anti-terroriste (anti-Al Qaeda) ou la lutte contre-insurrectionnelle. Les deux sont forcément perdantes. Avec un Prix Nobel en poche, n’a-t-il pas une marge de manoeuvre plus grande ? N’aurait-t-il pas la possibilité de dire "Assez !" et d’être entendu ? Si c’est vraiment cela qu’il a envie de dire ... Nous l’apprendrons tous prochainement. En tout cas, il se peut que le comité responsable du prix ait eu plus de sagesse que l’on ne veut bien leur reconnaître.
 

Moyenne des avis sur cet article :  5/5   (2 votes)




Réagissez à l'article

6 réactions à cet article    


  • Alpo47 Alpo47 10 octobre 2009 08:25

    Ridicule est bien le mot qui revient le plus souvent au sujet de cette attribution.
    Ceci dit, le comité Nobel s’était déjà discrédité dans le passé pour l’attribution de ce prix. Rien de bien nouveau pour lui.
    A ce jour, Obama, n’a RIEN fait. Ah, si, des discours... Bla..bla... bla... bla...bla...bla..
    Il conduit deux guerres d’occupation, en prépare une troisième contre l’Iran, maintient Guantanamo ... la liste est trop longue.

    Alors, et bien, ce matin, le monde entier s’esclaffe de rire, et cela, au moins, c’est une bonne chose.


    • Monfreid 10 octobre 2009 12:51

      @ à l’auteur

      comme vous, je pense que le comité responsable du prix tente d’aider Obama en le mettant dans une position favorable vis à vis de tous les va-t-en guerre qui l’entourent.
      Si cela fonctionne, c’est au comité qu’il faudra donner le prochain Nobel de la paix !

      Mais je suis septique que cela ait des résultats, Obama a t il réellement le pouvoir de faire la politique qu’il souhaite ?
      Les militaires le pousse a augmenter les troupes en Afghanistan.
      Les Israéliens, le complexe de l’industrie militaire et les grands argentiers veulent une intervention en Iran.
      Le pillage du pétrole Irakien est bénéfique pour les États Unis et va donc continuer.

      Beaucoup pense « qu’une bonne guerre » mettrait un coup d’arrêt aux spéculations sur le remplacement du dollar comme monnaie de réserve, permettrait aux USA de réaffirmer son leader ship sur le monde et relancerait l’économie. Une bonne vieille recette !!!!!!

      Tout s’accélère......nous aurons bien vite des réponses....je crains qu’elles soient terribles pour « les petits peuples » !


      • ELCHETORIX 10 octobre 2009 14:41

        L ’ attribution du prix nobel de la paix à OBAMA est une imposture de plus
        en son temps KISSINGER , a obtenu aussi ce prix , ors ce kissinger serait plutôt n un criminel de guerre qui favorisait les guerres au sud-est asiatique.


        • J Gav 10 octobre 2009 17:18

          Il est fort possible que cette attribution ne soit qu’une imposture de plus mais, dans ce cas-là, elle aura au moins l’avantage de démasquer l’imposteur. De deux choses l’une : Obama choisira de mettre fin au conflit et aux bombardements de civils en Afghanistan (et les gens pourront se dire - « C’est logique, il a un prix Nobel de la paix ») ; ou bien il choisira de suivre l’avis de ses conseillers militaires en dépit du bon sens et de toutes les leçons de l’histoire et les gens diront, « C’est pas logique, un prix Nobel de la paix qui multiplie les morts dans un conflit ingagnable ... » Et dans ce cas, Obama verra toute chance de crédibilité qui lui reste fondre comme neige au soleil.

          Ce prix pourrait ainsi avoir la vertu d’apporter, voire de forcer, un peu plus de clarté dans le débat.


          • boris boris 10 octobre 2009 23:53

            Je pense que ce prix nobel de la paix est une manipulation pour redorer le blason Etats-uniens et redonner une sorte de légitimité à un pays qui est à bout de souffle, je devrais dire plutôt, au bord du gouffre.


            • ELCHETORIX 11 octobre 2009 01:09

              L’ avenir proche effectivement va nous éclairer nettement , sur la validité de cette nomination !
              soyons vigilant quant à la suite de cette fameuse « pandémie » , selon moi mediatisée et manipulée pour redorer le blason du portefeuille de l’industrie pharmaceutique et pour d’autres raisons inavouables qui auraient attrait à la surpopulation mondiale .
              Mais WAIT AND SEE !

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

J Gav


Voir ses articles







Palmarès