Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > « Occupy DC » et Martin Luther King, même combat

« Occupy DC » et Martin Luther King, même combat

Moins nombreux que lors de leur précédente marche malgré l’appel à la mobilisation mondiale, les militants d’Occupy DC ont finalement pu faire le nombre grâce à une manifestation parallèle organisée par les militants des droits civiques et des syndicats.

En mémoire de Martin Luther King, dont la monumentale statue devait être inaugurée le lendemain, près d’un millier de personnes ont défilé samedi 15 octobre pour « l’emploi et la justice ».

« La pauvreté et le chômage nous prouvent que le combat de King doit se poursuivre », explique une sexagénaire, une pancarte « Les riches doivent payer leur part » à la main et un tee-shirt « Entretenir le rêve [celui de MLK] » sur le dos.

De fait, si les slogans historiques des droits civiques étaient bien présents (« I am a man ») c’est bien la crise économique qui était au centre des préoccupations des manifestants dont les revendications n’étaient finalement guère différentes de celles des « occupants ».

« They got bail out, we got sold out ! [Les banques ont été renflouées, on s'est fait rouler] », a-t-on chanté de part et d’autre.

Toujours derrière Obama
L’enthousiasme soulevé par l’élection d’Obama est bien retombé, mais le soutien au président n’a pas disparu pour autant, surtout au sein de la communauté noire – 90% des manifestants –, qui ne semble pas disposée à abandonner « son » président en cette période difficile. En butte à une opposition républicaine intraitable, les propositions pour relancer l’économie de Barack Obama sont rejetées les unes après les autres. Ainsi, son plan pour l’emploi de 447 milliards de dollars n’a passé l’obstacle du Sénat la semaine dernière.

Plus radicale dans sa critique du système politique et économique, la jeunesse d’Occupy DC est plus circonspecte quant au président. « Il avait promis le changement, mais ce sont toujours les grandes entreprises qui ont le dernier mot aux Etats-Unis, affirme Chris, étudiant de l’université de Virginie, les riches représentent 1% de la population, détiennent 40% de la richesse du pays, et en plus ils parviennent à influencer les décisions politiques grâce aux lobbies. »

Voir le diaporama sur FromAmerica.fr


Moyenne des avis sur cet article :  3.5/5   (8 votes)




Réagissez à l'article

2 réactions à cet article    


  • schwarthenigger schwarthenigger 17 octobre 2011 19:11

    La communauté noire soutient encore Obama, hein ? Si c’est vrai, c’est qu’elle n’a rien compris. Elle n’a pas compris que l’on a pris un « mulâtre » pour pouvoir duper les noirs, les arabo-musulmans et certaines personnes avides de changement. Obama est le cheval de Troie parfait qui peut venir parler de droits civiques (il est black), parler aux arabo-musulmans (fils d’un père de tradition musulmane) etc... Mais à l’heure des comptes, qu’est-ce que l’homme du changement aura pu changer ? Sinon faire comprendre qu’il n’était rien d’autre qu’un mirage qui s’est vite évanouie d’ailleurs et qui sera remplacé par un autre, comme d’habitude !


    • spartacus le vrai pas l'autres !!! spartacus 18 octobre 2011 11:04

      Pour se qui est de mon expèrience perso, pour avoir passé 6 mois sur NY plus exactement dans le bronx, il y longtemps que les noirs ont cessé de se faire des illusions sur OBAMA, ils ne peuvent plus le voir en peinture, peut être encore les noirs riches du show bizz façon Francs-maçon en papiers maché blingbling tel des Jay Z ou autres kenny west !!!!

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès