Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > OMS : la chinoise Margaret Chan désignée comme directeur général

OMS : la chinoise Margaret Chan désignée comme directeur général

Dans un article daté du 7 septembre, le Blog citoyen s’interrogeait sur la probabilité de nomination de Bernard Kouchner au poste de directeur général de l’Organisation mondiale de la santé (OMS). Cet article paru sur AgoraVox a suscité certaines réactions négatives à l’égard de cette personnalité, montrant que Bernard Kouchner ne faisait pas l’unanimité, même parmi ses concitoyens. Aujourd’hui, il nous appartient de vous tenir informés de la suite de cette procédure, dans la mesure où, signe des temps ( ?), si la candidature du Français a été rejetée, l’OMS se propose de retenir la candidature d’une femme chinoise.

Onze personnes s’étaient portées candidates à la direction générale de l’OMS en remplacement de Lee Jong-wook, décédé en mai dernier. Lundi dernier, le conseil exécutif de l’OMS a établi une liste restreinte de cinq candidats, dont ne faisait déjà plus partie Bernard Kouchner pourtant qualifié comme « le plus charismatique  » des candidats par le journal Taipei Soir. Le conseil exécutif a ensuite désigné mercredi la Chinoise Margaret Chan pour devenir le nouveau directeur général de l’organisation. Elle se trouvait en compétition avec le mexicain Julio Frenk.

La nomination officielle par l’Assemblée mondiale de la santé regroupant les 193 Etats membres est intervenue jeudi 9 novembre. Jusqu’à présent l’assemblée n’a jamais rejeté le candidat désigné par le conseil exécutif. Sa candidature a été soutenue ouvertement par le gouvernement chinois.

Agée de cinquante-neuf ans, titulaire d’un doctorat en médecine obtenu au Canada et d’un master en santé publique obtenu à Singapour, Margaret Chan occupait déjà un poste élevé à l’OMS. Elle était depuis 2005 adjointe au directeur général pour les maladies transmissibles et représentait le directeur général pour la pandémie de grippe aviaire (cf. son audition par la Commission de l’Assemblée nationale en date du 24/11/2005).

De 2003 à 2005, elle a dirigé le département de protection de l’environnement humain (qui traite de la qualité de l’eau, de la pollution de l’air, de la sécurité chimique...) à l’OMS.

Auparavant, elle a été durant dix ans, à partir de 1994, directeur du Département de la santé de la région administrative de Hong Kong. Elle travaillait dans ce département depuis 1978, et y a gravi tous les échelons jusqu’à la direction.

A la direction de la santé de Hong Kong, elle a dû faire face notamment aux épidémies de grippe aviaire en 1997 et de syndrome respiratoire aigu sévère (Sras) en 2003.


Moyenne des avis sur cet article :  4.2/5   (15 votes)




Réagissez à l'article

6 réactions à cet article    


  • le mave 10 novembre 2006 11:45

    oui et alors....


    • Jipi (---.---.17.100) 10 novembre 2006 12:10

      Ben le probleme pour moi, c’est qu’avec elle et les pression qu’elle subira de Pekin...Taiwan n’est pas prêt de rejoindre l’OMS..même en tant qu’observateur..La chine a toujours empéché à Taiwan l’accès aux organisations internationales en usant constament de pressions sur les pays supportant Taiwan (excepté pour l’omc..business oblige)..(on voit ce qu’il s’est passé pendant le sommet Chine-Afrique..les 5 pays africains reconnaissant Taiwan se sont fait sermoné et (entre les lignes) devrons changer de bord s’ils veulent profiter des aides chinoises..

      Chine : Communisme..dictature..pas de liberté de la presse..internet censuré...5000 éxécutions par an..etc..etc..et pointant 600 missiles sur Taiwan au cas ou ils prolament leur indépendance (il sont pourtant indépendant de fait depuis 50 ans)

      Taiwan : Démocratie parlementaire, liberté totale d’opinion, de la presse etc..monnaie Taiwanaise, économie performante..etc etc..

      Et tout le monde lèche le c.. des chinois...Chirac en 1er...ne reconnaissant pas Taiwan...le considérant toujours comme une région chinoise (mais lui vendant les mirages et des frégates) Pauvre france qui a oublié ses valeurs morales et humanitaires et qui vend son âme au diable pour de l’argent.. Ca me fait vomir..


      • citoyen citoyen 10 novembre 2006 20:11

        Cher jipi, Même si je ne partage pas tout à fait votre analyse, je suis au moins d’accord sur un point cela fait débat. Cette docteur est avant tout compétente, et c’est pour cela qu’elle a été proposée


      • tal (---.---.95.203) 12 novembre 2006 20:06

        @ Jipi

        Je pense que c’est un bon choix qu’a fait l’OMS, en choisissant Margaret Chan pour ce poste. A titre pesonnel je n’aurai pas été favorable à la nommination de Bernard Kourchner.

        Son aura de créateur de medecin sans frontières ne suffit pas. Il est aussi celui qui longtemps préconisa ce fameux « droit d’ingérence humanitaire », espèce de concept fourre-tout,dans lequel, les ex-pays occidentaux coloniaux, voyaient déja un instrument idéal pour leur politique interventionniste dans les pays du tiers-monde.Ce concept dérrière les bonnes intentions affichées, aurait n’en doutons pas été rapidement été dévoyé à des fins de basse politique.Heureusement qu’il ne se concrétisa jamais.

        Pour cette raison, je suis très réservé pour la nommination de Kourchner à ce genre de responsabilités internationales.

        Des propos du genre de ceux que vous tenez , je cite :

        «  Pauvre france qui a oublié ses valeurs morales et humanitaires et qui vend son âme au diable pour de l’argent.. Ca me fait vomir.. » (fin de citation), sont déplorables. smiley

        Que viennent faire de tels propos concernant l’éviction de Kourchner pour ce poste ?


      • citoyen citoyen 12 novembre 2006 21:43

        merci à toi Tal de ce soutien, j’ai néanmoins eu des échos de la gestion du SRAS par le Dr Chan qui ne sont pas positifs sans que je puisse dire ce qu’il en est.

        Pour ce qui est de Bernard Kouchner je trouve cela dommage tout de même ... smiley


      • tal (---.---.95.203) 13 novembre 2006 00:01

        Sur la gestion du SRAS par le Dr Margaret Chan,je ne me prononcerai pas,n’ayant pas suffisemment d’éléments en ma posséssion. Mais concernant cet autre fléau qu’est le VIH on s’accorde dans certains milieux reflétant l’opinion des grands groupes pharmaceutiques occidentaux, a lui attribuer une part de responsabilité-pour eux,bien évidemment regrèttable au regard de leurs intétrêts- dans la décision prise par Pékin de casser les brevets,devant le refus de ces grands groupes de commercialiser à bas prix les génériques,ou d’en autoriser la copie.La même décision fut aussi souvenons nous en suivie par l’Inde.

        Je réitère ce que j’ai dit concernant l’éviction de Kourchner.C’est un homme compétant à n’en pas douter, mais je pense que des postes plus politiques comme celui de Gouverneur (du Kossovo je crois...) qui lui avait été confié par Koffi Annan dans le cadre des Nations-Unies lui sont mieux adaptés.

        Kourchner est pour moi avant tout un « politique » et j’ajouterai qui n’est pas dénué d’ambition.Donc c’eût été à la limite le désservir que de lui confier un tel poste.

        Hormi l’aspect tremplin et enrichisement du CV, je ne suis pas persuadé qu’il soit très affecté par cette décision.

        Il rebondira !

        « The right man at the right place »

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

citoyen

citoyen

 


Voir ses articles







Palmarès