Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > OTAN : réflexions sur une trahison

OTAN : réflexions sur une trahison

A l’occasion du 60ème anniversaire de la création de l’OTAN, les 3 et 4 avril prochains, Nicolas Sarkozy annoncera le retour de la France au sein de son commandement intégré.

Cette décision achèvera d’aligner la France sur les Etats-Unis, et marquera la fin de l’indépendance nationale, qui a permis au pays de faire entendre sa voix dans le monde à différentes reprises ces dernières décennies (la dernière fois en 2003 quand la France menait la coalition des pays opposés à la guerre en Irak).

L’intention du président de la République de réintégrer le noyau dur de l’OTAN appelle 5 réflexions :

1. Il s’agit d’abord d’une véritable trahison.
Pas une fois pendant sa campagne en 2007, le candidat Sarkozy n’avait expliqué aux Français qu’il braderait l’indépendance du pays une fois élu. Au contraire, il s’était attelé à les rassurer sur l’avenir de la relation franco-américaine, et la position de la France vis-à-vis de Washington, "alliée mais pas alignée" ;

2. Contrairement à ce qu’affirme la propagande gouvernementale, le retour de la France au sein du commandement intégré de l’OTAN, qui rompt avec la décision prise par le général de Gaulle en 1966, n’apportera aucun gain d’influence au pays.
Comme prix de sa soumission, la France héritera de deux miettes de commandements, à Norfolk et à Lisbonne. L’OTAN est et restera une organisation très largement dominée par le commandement américain, créé par lui en 1949, et à son unique service depuis la chute de l’URSS en 1991. Il est donc parfaitement illusoire et naïf de croire que la France gagnera en influence dans le monde en prenant cette décision ;

3. Au contraire, ce retour dans l’OTAN est un signal très fort de soumission.
La situation évoluera certes peu d’un point de vue strictement matériel, mais elle changera du tout au tout au niveau des symboles. Si la France a été écoutée, si elle a pu peser dans le monde, ce n’est pas simplement en raison de son poids réel et de ses instruments de puissance, c’est aussi en effet parce qu’elle a su pendant longtemps tenir son rang, et incarner une autre voie face aux deux blocs pendant la guerre froide, et face à l’hyperpuissance américaine aujourd’hui.
Réintégrer le noyau dur de l’OTAN alors que rien ne le justifie vraiment sera nécessairement interprété dans le monde comme une marque d’allégeance.
Cette décision s’inscrit dans une tendance profonde depuis l’arrivée au pouvoir de Nicolas Sarkozy, qui déjà lors d’un discours à New York le 11 septembre 2006 avait reproché à la France son "arrogance" durant la guerre en Irak, avant de répondre favorablement aux injonctions de Washington en envoyant plusieurs centaines de soldats supplémentaires en Afghanistan l’année d’après ;

4. Il faut aussi noter que ce retour au sein du commandement intégré de l’OTAN finit de démontrer que "l’Europe de la défense" n’est qu’un mythe destiné à tromper les naïfs et les éternels gogos.
Dans un même mouvement en effet, Nicolas Sarkozy, ainsi que la commission européenne, souhaitent le renforcement de l’OTAN et de l’Europe de la défense, montrant par là même que les deux sont intimement liées. En réalité, elles ne font même qu’un. L’Europe de la défense n’a pas d’autre objectif que de retirer aux Etats leurs capacités d’actions autonomes au profit d’un commandement intégré largement atlantiste et lié par une série d’accords à l’OTAN (Berlin, Berlin II, etc.).
L’Europe de la défense comme sous-traitant de l’OTAN sur le continent, voilà en réalité le projet de Bruxelles et de la plupart des gouvernements. Rappelons pour ceux qui en douteraient encore que l’actuel "Haut représentant" de l’Union européenne, Javier Solana, fut secrétaire général de l’OTAN de 1995 à 1999...
Ainsi, nous conseillons au président Sarkozy de faire une nouvelle photo officielle en remplaçant le drapeau français, qui fait tache à côté du fanion européen, par le drapeau de l’OTAN. Les étoiles de l’Europe accompagnées de celle de l’OTAN (et éventuellement de celles du drapeau américain), voilà qui serait plus conforme au projet réel du chef de l’Etat ;

5. Enfin, on peut s’interroger sur la pertinence d’une telle décision à l’heure où le modèle de développement américain est en crise aiguë.
La mondialisation voulue et impulsée par l’hyperpuissance a atteint ses limites. Les Etats-Unis perdent de leur superbe, et sortiront très affaiblis de la crise. Et c’est précisément à ce moment-là que le président de la République décide de s’intégrer un peu plus à ce modèle...Cela renforce l’archaïsme d’une telle décision et montre à quel point on se moque de l’intérêt national.

Pour toutes ces raisons, il ne faut pas baisser les bras. Un débat est en train de naître. A nous de l’alimenter de la manière la plus percutante possible, en dénonçant sans relâche l’absurdité et la nocivité d’une telle décision.

http://www.levraidebat.com


Moyenne des avis sur cet article :  4.66/5   (59 votes)




Réagissez à l'article

27 réactions à cet article    


  • Shaytan666 Shaytan666 9 mars 2009 11:26

    L’alibi de 2003 ne tient pas la route, la Belgique et l’Allemagne pourtant toutes deux membres à part entière de l’OTAN étaient tout comme la France opposées à la guerre en Irak.


    • HELIOS HELIOS 9 mars 2009 11:26

      Ceci n’est pas une explication, mais cela remet bien les choses dans un contexte non dementi :

      Voila ce que j’ai lu, mais je sais que ce lien existe déjà dans d’autres fil d’Agoravox :

      ttp ://www.voltairenet.org/article157210.html#article157210

      A vous de vous faire votre opinion, mais je suis sûr qu’il a d’autres informations disponibles ailleurs


      • HELIOS HELIOS 9 mars 2009 11:29

        Grrrrr le systeme de lien de l’editeur est foireux...

        http://www.voltairenet.org/article157210.html#article157210

        cela doit etre mieux


        • Alpo47 Alpo47 9 mars 2009 11:44

          Bon, de toutes façons, Sarkozy a toujours trahi tout le monde. Rien de nouveau sous le soleil.
          Le pire, c’est qu’il nous lie aux américains, alors que ceux ci s’effondrent . Contretemps, encore.
          D’ailleurs, quelle est aujourd’hui la justification de l’OTAN ? Après s’être servi du prétexte de l’armée rouge et ses divisions fantomes, prêtes à envahir l’ouest ; on nous sert la "chasse aux terroristes".
          Il n’est nul besoin d’une armée suréquipée en chars, avions, transports pour lutter contre quelques centaines de bonhommes cachés un peu partout.
          Par contre, pour maintenir les commandes des marchands de canons, alors, là oui, ces armées sont utiles.


          • Nathan Nathan 9 mars 2009 11:59

             Ceci ouvrira une nouvelle ère dans l’histoire géopolitique mondiale, c’est certain.


            • ZEN ZEN 9 mars 2009 12:04

              Une trahison ? 
              Non, un alignement, une vieille fascination :



              - " On ne comprend rien au président, explique un analyste, si on ne mesure pas sa fascination pour les Etats-Unis. C’est elle qui dicte ses autres prises de position, notamment son engagement en faveur d’Israël. Il est convaincu que c’est parce que nous sommes alliés avec les Etats-Unis que nous pourrons peser sur la politique internationale. "_


              — "Les Etats-Unis ont (ainsi) pu faire de l’organisation politique et militaire de l’Alliance atlantique l’un des instruments privilégiés de leur politique étrangère." (PM de la Gorce)_______________________________


              - "La stratégie européenne de recours à la force doit se différencier des concepts américains de destruction et avancer une stratégie de neutralisation..Enfin , l’Europe pourrait disposer de son propre système d’évaluation de crises et non plus dépendre des renseignements américains.." (Pierre Conesa)


              Le retour dans le commandement de l’Otan est un renoncement | Rue89 :



              • Стефан Илчев Стефан Илчев 9 mars 2009 12:18

                Trahison, oui sur le fond.

                Mais surtout "alignement contre contrats" :

                Ravitailleurs : Hervé Morin monte au créneau pour "vendre" EADS au Pentagone

                "Je me suis senti dans l’obligation d’évoquer le futur appel d’offres pour le ravitailleur américain, en rappelant à mon collègue que l’ouverture était forcément dans les deux sens, qu’on ne pouvait pas être un grand vendeur d’équipement militaire et considérer qu’il ne doit pas y avoir de réciprocité", a-t-il dit lors d’une conférence de presse conjointe avec son homologue américain Robert Gates.


                • Gazi BORAT 9 mars 2009 13:56

                  A quoi sert l’OTAN, aujourd’hui en 2009 ?

                  Si celle ci avait au départ la vocation de s’opposer aux forces groupées sous un commandement unifié connu sous le nom de "Pacte de Varsovie", elle aurait du automatiquement se dissoudre en même temps que son ennemi déclaré.

                  Dans la logique de la construction d’un ensemble unifié européen, cette survivance de l’OTAN est encore plus anachronique.

                  gAZi bORAt


                  • JahRaph JahRaph 9 mars 2009 14:28

                    @Gazi Borat : tout à fait d’accord

                    De Gaulle doit se retourner dans sa tombe....

                    J’espère juste que Sarkozy est en train de perdre un socle important de son électorat.... Et de manière définitive. On verra en 2012.


                  • Gazi BORAT 9 mars 2009 15:09

                    D’autant plus que des organisations similaires :

                    le CENTO (dit "Pacte de Bagdad) et l’OTASE (Traité de l’Asie du Sud Est) ont implosé avant d’entrer dans la décennie quatre vingt.. L’OTAN est, en 2009 une anomalie difficile à justifier.

                    gAZi bORAt


                    • civis1 civis1 9 mars 2009 15:56

                      merci pour ce lien . tout est dit !
                      C’est je crois la mission N°1 d’un Président plus outre atlantiste et formé US que véritablement attentif à préserver ce qui fait l’originalité de la France son école laïque gratuite et républicaine ses acquis sociaux et ses positions diplomatiques de neutralité et de défense des droits de l’homme vis à vis du monde entier.


                    • Gazi BORAT 9 mars 2009 15:13
                      • "l’armée d’occupation que représentent les communautés étrangères sur notre sol"
                      Sans compter les SDF qui, passant inaperçus, lui servent d’agents de renseignements.. Heureusements, depuis leurs astronefs, les chevaliers de l’OTAN veillent sur notre sécurité !

                      Vous avez pris un acide ?

                      gAZi bORAt

                    • Gazi BORAT 9 mars 2009 15:38

                      @ JONAS

                      Votre délire sur l’immigration est d’autant plus illogique que, pour nous "protéger" de cette menace, vous comptez sur une nation (les Etats Unis d’Amérique) historiquement quasi entièrement construite sur des apports migratoires récents..

                      J’avoue que j’ai du mal à vous suivre..

                      gAZi bORAt


                      • edouard 9 mars 2009 15:41

                        Deux raisons de pas réintégrer l’OTAN :
                        Le financement est pour l’essentiel américain, et ils sont
                        en cessation de paiement, ça veut dire qu’on va payer un max
                        pour se faire allumer en afghanistan et ailleurs.

                        Le démantèlement de nos forces armées pour l’OTAN est
                        criminel car il n’y a rien dans le traité qui oblige l’OTAN à secourir
                        un de ses membres (article 5)

                        Ca veut dire que l’on n’a plus de Défense Nationale et que nous
                        français on va payer pour assurer la sauvegarde de la City de Londres
                        grâce aux forces européennes qui en seront chargées
                        Les forces américaines quant à elles, seront affectées au maintien de
                        l’ordre aux States

                        S’il existe encore, un souvenir gaulliste, dans ce pays c’est le moment
                        de faire jouer l’article 68 Titre IX de la Constitution et destituer un Président
                        traître à sa nation


                        • mandrier 9 mars 2009 16:00

                          Comme cela, des representants du Département d’Etat vont sièger au premier rang de l’Assemblée nationale comme cela se pratiquait jusqu’en 1958 avnt que le Général n’interdise leur présence !...

                          Les representants de l’OTAN "visiteront" nos unités militaires pour "remettre à plat "nos plans de défense et les mettre en "harmonie" avec ceux de l’OTAN dans un souci d’interoperabilité... Notre pays n’existe plus entre la trahison (cf l’Etrange défaite de Bloch ...) et l’immigration que nous ne controlons plus...

                          Certains de nos contemporains ne s’en doutent pas mais quand le cerceuils de supplétifs de l’Armée francaise reviendront d’Irak, on pourra remercier Morin et Kouchner et KIVOUSAVEZ....


                          • Massaliote 9 mars 2009 16:13

                            Contrairement à ZEN je pense que notre Minus n’est pas fasciné par les States mais A LA BOTTE DES USA. Souvenez vous de l’aveu de Cécilia avant qu’elle mette les voiles : j’ai emmené Nicolas là où il devait aller. Mission accomplie. Les clés de notre force de frappe sont entre des mains étrangères.


                            • stephane 9 mars 2009 17:01

                              Sarko l’ami de Bush aux cérémonies du 11/09/06 à New-York, Bush en Irak en 2003 suite au même 11/09 mais en réalité pour prendre le pouvoir sur une région dont sa sécurité énergétique dépend....

                              8 ans après ces attentats, et après 8 ans d’aveuglement et d’entêtement sur un mode de vie qu’ils ne voulaient pas changer, les USA entendent prendre désormais la tête de la "croisade " contre les rejets de carbone..... vive Obama ? Pas si sûr : quand on a la main sur le robinet, c’est facile de contraindre les autres à moins consommer...pardon, polluer !

                              Au pire moment de leur histoire, nous allons leur servir d’alibi pour un moment -mais nous perdrons vite toute crédibilité- ainsi que de renfort dans leur conduite suicidaire pour l’ensemble du monde : sous prétexte d’installer la démocratie ou au nom du choc des civilisations, nous serons les valets des pilleurs armés des dernières ressources énergétiques de la planète.

                              En France on n’a pas de pétrole mais on a des idées : c’est à se demander si notre président a vraiment une culture française pour prendre un si mauvais virage à un si mauvais moment : lui qui ose régulièrement prétendre son attachement à De Gaulle.

                              Mais c’est peut-être Besson qui, avant de le rejoindre maintenant à l’immigration, avait le mieux analysé le personnage : "c’est un néo-conservateur US, avec un passeport français".


                              • Gazi BORAT 10 mars 2009 07:45

                                @ HAL 9000

                                Le problème d’une structure comme l’OTAN, c’est qu’elle contribue à faire perdurer un système, celui des "alliances" que le sens commun des Historiens de tous bords rend responsables de deux geurres mondiales.

                                C’est pour dépasser ce système qu’avait été mis en place l’ONU, qui n’a jamais réellement eu les moyens de fonctionner de façon optimum. N’oubliez pas ainsi que c’est grâce à elle qu’a pu exister l’état d’Israel, par un vote international qui rend cette construction nationale légitime.

                                Que l’OTAN de vos rêves soit une alliance des "démocraties" contre "l’obscurantisme" prête à sourire... lorsque l’on pense à la religiosité d’un GWB, au système carcéral américain en général et à Guantanamo en particulier...

                                Vous me direz, GWB a été remplacé par un dirigeant plus "glamour" et doté d’une image plus en phase avec l’idée démocratique. Il a d’ailleurs pris les dispositions pour fermer Guantanamo.

                                Mais notons qu’il a fermé cette verrue à la face de l’idéal démocratique revendiqué par les USA et s’est bien gardé de juger les responsables de la mise en place d’une telle honte. Tel un Doenitz succédant à Hitler, fermant le complexe concentrationnaire en passant l’éponge sur ce qui s’y perpétra...

                                Notez que je vous ai épargné le couplet sur l’autorisation des "pressions physiques modérées" et la description de la méthode du "transfert fictif" de prisonniers entassés dans un camion frigorifiques tournant en rond une journée entière, pour revenir à son point de départ..

                                gAZi bORAt


                              • sirius sirius 9 mars 2009 19:24

                                une trahison c est vrai le mot est faible et vu ce que la politique géostrategique et financiére d une certaine amérique peut produire le mot criminel peut s écrire exemple en afghanistan ,si l armée américaine avait voulu une guerre d enlisement ils ne ce seraient pas pris autrement bombarder massivement ce mettre la population a dos augmenter toujours plus les hommes sur le terrain et les crédits.ils ont les experts militaire les plus « brillants » .que la france soit lié a une politique de pompier piroman sans pouvoir s en dégager ou simplement dire non car l enjeu c est ca , cest insoutenable ; l atlantiste nauséabond de lélysée affiché avec w bush juste apres sont élection a la présidentiel en dit long sur son niveau d inplication dans cette organisation supra étatique n ayant que faire de la démocratie aux usa ou tout autre démocratie en vérité . soumission servil ou disparaitre voila ce qui nous attent .


                                • Cha-No-Yu 9 mars 2009 22:55

                                  Bonsoir à tous,

                                  cet article est plutôt intéressant et bien construit.
                                  Mais il ne répond pas à la seule question qui m’intéresse : Quels sont les conséquences réelles de cette réintégration dans l’OTAN ?
                                  Selon le Traité de l’Atlantique Nord, qu’est-ce qui changera pour la France ?
                                  Je souhaite des faits, pas des suppositions (vraisemblablement justes ; je ne conteste pas, car cela ne m’intéresse pas.)
                                  En quoi, cette réintégration est-elle négative pour la France, factuellement ?

                                  Si vous avez des références, je suis preneur, car j’ai bien du mal à obtenir ces informations.
                                  Et donc faire ma propre opinion.

                                  Paix à nous tous !


                                  • morice 10 mars 2009 14:37

                                    52% favorable !


                                  • laelia laelia 10 mars 2009 18:00

                                    Nous ne serons plus alliés, mais intégrés.

                                    On oubie trop vite que Obama est peut-être très bien... mais qui nous dit que dans quelques années les américains ne vont pas se choisir, à nouveau, un Bush-bis, ou pire ?


                                    • JONAS JONAS 10 mars 2009 21:54

                                      @ Gazi BORAT :

                                      Dommage que votre commentaire, réponde dans le vide… ! La lessive bien pensante des partisans des étrangers d’AGV est passée par-là.  smiley

                                      Ce simple fait, démontre qu’on ne peut pas mettre entre les mains de n’importe qui, des informations.

                                      Le domaine militaire étant un des plus sensible, Agoravox, comme les collaborateurs de tristes mémoires, cache aux Français les véritables dangers qui nous menacent.

                                      Mes propos n’étaient pas discriminatoires, puisqu’ils incluaient les Français de souches, comme les présents qui incluent une direction collégiale des modérateurs.

                                      Alors, censuraient Messieurs ! Vos jours sont comptés, le compte à rebours a commencé, c’est Dame Nature qui vous censurera définitivement.  smiley

                                      Cordialement à vous.


                                      • Reneabel 15 mars 2009 15:17

                                        Une décision scandaleuse -mais ce n’est pas la première de la part de ce président. Et plusieurs parlementaires -tout en étant opposés- voteront cependant pour, afin de ne pas s’opposer à leur parti. Question : que choisissent-ils finalement. Leur pays ou leur parti ?


                                        • Reneabel 15 mars 2009 15:22

                                          Sur cette trahison, le président en exercice n’est pas seul coupable. Il faut ajouter ces parlementaires qui voteront "pour", tout en sachant que cela est mauvais pour le pays... mais bon pour le parti !

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès