Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > Ouganda : un projet de loi pourrait rendre les homosexuels passibles de la (...)

Ouganda : un projet de loi pourrait rendre les homosexuels passibles de la peine de mort

L'homosexualité est considérée comme un sujet tabou en Ouganda, comme dans de nombreux pays africains. La population LGBT y est estimée à 500 000 personnes. Elle est victime de nombreuses violences, parfois extrêmes, et de menaces de la part des autorités policières.

Rebecca Kadaga, présidente du Parlement ougandais, vient d’annoncer qu’un projet de loi de 2009 qui rendrait passibles les homosexuels de la peine de mort serait voté dans les semaines qui viennent. La loi pourrait entrer en vigueur et être appliquée avant la fin de l’année. En Ouganda, il est déjà illégal pour des homosexuels d'avoir des relations sexuelles. La sentence maximale pour avoir eu de telles relations est la prison à vie, selon le code pénal de 1950.

Cette loi va étendre la criminalisation de l'homosexualité et créer deux catégories : l'homosexualité aggravée et le délit d'homosexualité.

L'homosexualité aggravée est caractérisée par des actes homosexuels commis par des parents, des personnalités, des personnes HIV positives, des pédophiles ou des récidivistes. Si ceux-ci sont jugés, ils seront passible de la peine de mort. Le délit d'homosexualité inclut des actes sexuels entre personnes du même genre, ou une relation entre deux personnes du même sexe, ces délits seront passibles d'une peine de prison à perpétuité.

En outre, une sanction de 3 années d’emprisonnement est prévue pour toute personne qui ne rapporterait pas à la connaissance de la police des faits d'homosexualité dans les 24 heures. Toute personne impliquée dans la défense des droits des gays et des lesbiennes risquera une peine de 7 années d'emprisonnement.

Cette proposition de loi avait suscité un tollé général, au niveau de la communauté internationale, en 2009, et avait été temporairement reportée. De nombreux pays avaient menacé de mettre fin aux aides financières accordées à l’Ouganda. Le 4 février 2010, le président des États-Unis, Barack Obama, avait qualifié ce projet de loi d'« odieux », en précisant : « il est impensable de viser des homosexuels et des lesbiennes pour ce qu'ils sont. »

Rebecca Kadaga a déclaré qu'il s'agit d'un « cadeau de Noël pour le peuple ougandais » car, selon elle, « les homosexuels représentent une menace. » Elle a également invité tous les pays africains à suivre l’exemple.

Le mois dernier, lors de son discours devant la 127ème assemblée de l’Union interparlementaire qui se déroulait au Canada, la présidente du Parlement ougandais avait déclaré : « Je vais demander au président de la commission des affaires juridiques et parlementaires de porter le rapport sur le projet de loi contre l'homosexualité, afin que nous puissions l'examiner », provocant l’indignation du ministre canadien des Affaires étrangères. Elle avait répondu : « Si l'homosexualité est une valeur pour la population canadienne, elle ne devrait pas chercher à forcer l'Ouganda à partager son point de vue. Nous ne sommes pas une colonie ou un protectorat du Canada. » A son retour dans son pays, elle a déclaré que les délégués de plusieurs autres Etats étaient satisfaits de sa déclaration, mais avaient peur d’aborder le sujet ou de la soutenir officiellement. « Je ne savais pas que je parlais pour le monde entier, l'Afrique, le monde arabe, l’Amérique latine et plusieurs pays occidentaux. De nombreux délégués m'ont dit qu'ils n'avaient pas le courage de répondre aux attaques du ministre canadien des Affaires étrangères et que j’avais parlé pour eux » a-t-elle prétendu, tout en ajoutant : « Je n'accepterai pas d'être intimidée ou dirigée par un gouvernement dans le monde. Si le prix de l'aide est d'accepter l'homosexualité, on peut rejeter l'aide. »

A l'heure où les personnes LGBT se réjouissent de l'ouverture au mariage et de l'adoption pour les couples de même sexe, prévue pour 2013 en France, elles devraient également porter un regard au-delà des frontières de l'hexagone. C’est également un sujet qui mérite une large mobilisation de leur part.


Moyenne des avis sur cet article :  3.83/5   (24 votes)




Réagissez à l'article

45 réactions à cet article    


  • Romain Desbois 13 novembre 2012 10:04

    ha mais hélas ils sont encore nombreux les pays où c’est la mort qui attend les homos.

    En France ca ne fait pas de bruit médiatique, pourtant certains ne se comporte pas mieux qu’en afrique :

    http://www.tetu.com/actualites/france/trois-hommes-juges-a-rouen-pour-avoir-tabasse-et-laisse-pour-mort-un-jeune-gay-22505


  • Giuseppe Di Bella Giuseppe Di Bella 13 novembre 2012 11:31

    @ Mascarille

    Effectivement, un beau « cadeau de Noël »...

    L’Ouganda n’est pas le seul pays concerné. Dans certains pays musulmans, la peine de mort est apppliquée contre les homosexuels, depuis longtemps.

     


  • révolQé révolté 13 novembre 2012 11:32

    N’oublions pas que la « légalisation » de l’homosexualité en france ne date que de mite errante au tout début des 80’s,
    les éventuelles peines encourues n’étaient certes pas la peine de mort ou perpette mais être homo était ILLÉGALE.. !!!
    Pour un pays comme la france qui se targue d’être ouvert et évolué au niveau des mœurs cela fait tout juste 30 ans,c’est peu...très peu..


  • Giuseppe Di Bella Giuseppe Di Bella 13 novembre 2012 11:34

    Bonjour Romain,

    Nous avons quand même de la chance de vivre en France. Effectivement, il existe des crimes homophobes mais ils sont assez rares.

    En Belgique, 2 meurtres homophobes ont été commis dans la même région depuis le début de l’année.

     


  • Romain Desbois 13 novembre 2012 12:44

    Famine

    Mais quel rapport avec les homosexuels !!!!!!

    Adresse toi aux pédophiles si tu as des trucs à leur dire.

    Perso ca ne me concerne pas , pas plus que la zoophilie. (j’anticipe smiley )

    Et tu dos faire de la protection animale ? Avec le peu d’empathie je doute que ce soit vrai. Ou alors tu fais partie de ceux qui prennent les animaux pour des poupées.

    La honte de jouer avec des vrais poupées ? smiley


  • Corinne Colas Corinne Colas 13 novembre 2012 19:30

    @ Famine


    Un voeu exaucé dans le futur grâce à http://b4uact.org/principles.htm qui milite auprès des experts du DSM (manuel de référence pour le diagnostic des troubles mentaux)...

    Nous glissons ainsi d’un discours à un autre. 

    Après l’officiel bien-pensant auquel nous ne pouvons qu’adhérer, à moins de se mettre au même niveau qu’une bête : 

    « le pédophile est un être humain qui souffre comme vous, il a besoin de soins, il n’a pas choisi d’être comme cela ». Si nous réfléchissons, la réponse est fermée car en effet, tout ce qui vient d’être énoncé est absolument vrai.

    voici venue le temps de l’offensive moins masquée avec ce groupement de soi-disant experts ayant pignon sur rue bien évidemment :

    « Un petit extrait : 

     » (..) We believe that persons who are sexually attracted to children can be contributing members of their communities and that they deserve to be treated with respect. All clients should be treated in a caring, non-judgmental, and respectful manner. We see minor-attracted people as whole human beings, not as dangerous criminals or “deviants.”


    En bref (d’après eux), la pédophilie est un sexualité comme une autre. Les pédophiles ne sont pas des déviants ou des criminels, ils peuvent contribuer à la communauté et patati et patata... 

    A force de nous le marteler pendant 40 ou 50 ans, on finira bien y croire et avec toujours les mêmes arguments. 

    Pour les vieux chnoques adeptes de la tradition, de la défense des valeurs... on invoquera l’Histoire avec un grand H pour leur dire : « voyez, cela a toujours existé donc c’est normal »

    Pour les jeunes couillons farcis de télégaga porno qui ne savent pas que la liberté, c’est avoir la sécurité sociale, un salaire décent et plus tard une retraite, on invoquera... non pour eux, on n’invoquera rien. Ils seront d’accord avec tout. Ce ne sera pas bien difficile, il suffit déjà de faire passer le message dans un film ou une émission et de faire applaudir deux trois figurants boutonneux. 

    Pour revenir au sujet même de l’article qui n’a strictement rien à voir avec la pédophilie (merci de ne pas faire d’amalgame avec l’homosexualité), je dirai que le matraquage orchestré pas à pas depuis la fin des années 50 par les promoteurs de l’homosexualisme, cela sous couvert d’une fausse lutte contre l’homophobie, ne peut qu’entraîner fort justement les réactions extrêmes censées être dénoncées ou évitées : discrimination à l’encontre des homos dans certains pays, discrimination en cours à l’encontre des hétéros en occident aujourd’hui. 

    L’humanité fractionnée en communautés étiquetées homo ou hétéro, n’en sort pas grandie. Quelle désolation ! 

    C’est l’Europe qui se frotte les mains ! Divisez pour régner... 

    __________________________________________________________

    Si le second volet d’une démarche de sensibilisation consiste à nous montrer « le sort réservé aux homosexuels » chez les méchants, il serait bon de s’attarder sur la situation générale de la population de chacun des pays incriminés avant de démarrer un nouvel opus. Quand un peuple souffre, c’est toujours de multiples manières. Il n’y a pas la communauté des gens qui souffrent de la faim, de la guerre... la communauté des enfants des rues, des enfants armés par les milices etc.

    Et nos gouvernements ne sont pas les seuls à avoir compris l’intérêt de nous détourner de problèmes graves. Puisque voici l’Ouganda, quelques faits tirés de http://guinguinbali.com : 

    "le projet est désormais débattu pour détourner l’attention des récentes manifestations contre la hausse des prix des aliments en Ouganda, qui ont été tues grâce à la répression policière. Human Rights Watch a réclamé l’ouverture d’une enquête indépendante pour éclaircir la mort d’au moins neuf personnes désarmées, qui ont été abattues par les forces de l’ordre tandis qu’elles participaient aux mobilisations.

    Une porte-paroles de l’ONG en Afrique, Maria Burnett, a dénoncé, dans un communiqué, que les forces de l’ordre ougandaises ont “ouvert le feu” sur des “manifestations pacifiques”, voire sur des personnes étrangères aux marches, comme l’a pu confirmer l’organisation après avoir interviewé plus de 60 personnes, dont des victimes ou des parents de victimes.

    Une théorie, celle du rideau de fumée, qui soutiendrait le fait que le gouvernement même se serait montré réticent au débat de cette loi. La ministre de l’Information, Kabakumba Masiko, insinuait qu’il n’y avait pas de raisons pour approuver une nouvelle loi destinée à criminaliser l’homosexualité, étant donné que la légalisation actuelle considère déjà illégales les relations homosexuelles. Les menaces de retrait de l’aide économique américaine au pays, au cas où le projet de loi sera approuvé, ne semblaient pas contraires à cette position, mais l’intention de taire les protestations peut bien aussi gésir derrière."


    Cordialement 





  • Brennus Brennus 14 novembre 2012 12:06

    Mieux vaut tard que jamais....


  • Corinne Colas Corinne Colas 14 novembre 2012 13:15

    voici venu le temps de l’offensive (bien sûr)


  • Georges Yang 13 novembre 2012 11:02

    Je vis en Ouganda depuis des années et le problème est plus complexe

    La peine de mort pour les séro+ homosexuels contaminateurs vient d’une initiative d’un groupe parlementaire, proche des born again et de la first Lady (Janet Museveni)

    Jusqu’à présent la loi n’est pas passée et a fort peu de chance de l’être

    L’Ouganda est le pays des paradoxes

    Une aile religieuse extrémiste born again qui veut interdire et réprimer l’homosexualité encore plus qu’elle ne l’est, mais aussi la mini-jupe, le strip tease et revenir à des valeurs chrétienne

    Une aile progressite et pragmatique qui veut transformer les clubs de strip clandestins en contribuables (clubs où se jouent des shows lesbiens), qui veut légaliser l’avortement et autoriser la prostitution

    Les deux Ouganda se cotoyent pls ou moins bien

    Il existe des lieux connus de rencontre homo à Kampala dont un grand bar sur le périf local avec une soirée hebdo fréquentée en majorité par les gays et lesbiennes, il y avait encore l’an dernier un bar de lesbiennes à Ntinda (un quartier de Kampala) tenu par une sudaf

    Les références à l’homosexualité masculine sont courantes dans les conversation et le nombre de jeunes femmes lesbiennes ou surtout bi est impressionnant (je parle de relations purement lesbiennes, pas de triolisme à des fins mercantiles)

    L’homo militant assassiné chez lui était certes victime de brimades, mais son crime est crapuleux, une drague qui a mal tourné, comme celà peut arriver en France

    La situation des homos n’est pas reluisante en Ouganda, mais pas pire que dans certains pays arabes, voire moins

    PS L’OUGANDA est indépendant depuis 1962, le code que vous citez de 1950 ne peut être que du protectorat britannique, pouvez vous retrouvez l’article de loi, car je doute de la peine à vie pour homosexualité dans le droit anglais fut-il colonial


    • Giuseppe Di Bella Giuseppe Di Bella 13 novembre 2012 11:27

      Vous avez raison, la situation est très complexe en Ouganda. Je n’oublie pas que plusieurs pays arabes ou musulmans pratiquent la peine de mort à l’encontre des homosexuels.

      Il s’agit du code civil de 1950 (révisé), héritage du protectorat britannique. Il ne mentionne pas l’homosexualité, effectivement. Il condamne les relations charnelles contre « l’ordre de la nature ». (article 140)


    • Mwana Mikombo 14 novembre 2012 09:58

      @Georges Yang

      "Je vis en Ouganda depuis des années et le problème est plus complexe".

      Le problème n’est pas du tout complexe. Voici pourquoi.

      Vous prétendez vivre à Kampala en Ouganda. Nous connaissons bien ce genre d’individus bohémiens originaires d’Europe et d’Asie qui vadrouillent jour et nuit dans les cabarets et caveaux européens en Afrique noire. Ils passent leur temps à appâter les petits nègres et petites négresses démunis et affamés pour les entraîner et les dévergonder dans ces lieux mondains citadins qu’ils soudoient. En réalité, ces aventuriers sont des mercenaires à la solde des administrations occultes maçonniques. Leur vrai travail est de s’acclimater dans les pays coloniaux et semi-coloniaux pour y organiser tous genres de réseaux mafieux genre consistant à dépraver le tissu humain des autochtones afin que ceux-ci demeurent toujours matière première à disposition de l’occident. Ces flibustiers coureurs de prétentaine, propagateurs de sida, se camouflent souvent derrière des titres et médailles pompeux tels que « coopérants », "médecins vivant dans le monde arabe et en Afrique centrale et de l’Est« , »défenseur des libertés« , »iconoclastes« , »animateurs d’ONG ", etc. Quand on sait que ce sont des obédiences maçonniques européennes, genre « françafrique » ou « Arche de Zoé », qui sponsorisent la propagation de l’homosexualité en Afrique Noire, on comprend la joyeuse complicité qui existe entre l’auteur, Ayatollah de l’homosexualité sur Agoravox, et le médecin asiatique, « l’esprit libre ironique et cynique » errant entre l’Afrique centrale, l’Afrique orientale, le monde arabe et la France son pays. J’ai regardé récemment une émission télé sur une chaine africaine. L’invité, un intellectuel africain bien au courant des choses, présentait une étude très documentée et complète qu’il venait de publier, dans un livre, sur le parrainage, l’organisation et le financement des réseaux homosexuels par la franc-maçonnerie européenne en Afrique Noire. Cette étude magistrale dévoile l’origine maçonnique européenne et strictement mafieuse de l’homosexualité  dans nos pays d’Afrique noire. Après leurs forfaitures dans l’ombre de leurs réseaux homo-mafieux, les flibustiers et les phagotrophes homo-maçons, ces "iconoclastes machiavéliques, ironiques, cyniques" et connivents se permettent de se congratuler hypocritement sur Agoravox, entre autres médias, en prêtant aux africains les images et les icônes qu’ils ont eux-mêmes fabriqués. C’est se foutre de la gueule du monde.


    • Georges Yang 13 novembre 2012 11:06

      PS il existe une association de défense des minorités (sous entendu sexuelles) à Kansanga, fréquentée par des gays et lesbiennes ougandais et étrangers


      • Georges Yang 13 novembre 2012 11:27

        Je parle du meurtre de David Kato qui avait été stigmatisé dans les tabloids, mais un prètre est venu à son enterrement en compagnie de militant

        Un pasteur béni symboliquement des unions homos à Kampala

        Un bar gay tenu par un danois a été fermé en oct 2011 sur la demande du propriétaire de l’endroit Mais les bars ouvrent et ferment, dans une sorte de semi-clandestinité au vu de tous

        La situation est donc plus complexe que vous ne le signalez, mais le danger de dérive existe

        Remarquez qu’au niveau hétéro, la division est la même, fermeture de clubs, raffle de prostituées et de stripteaseuses, dénonciation de la sexualité débridée dans les église, la presse et la télé et en même temps des show parmi les plus osés avec copulation, urophilie sur scène dans des endroits fréquentés uniquement par les classes populaires ougandaises (entrée à 1 euro ou 2)


        • antyreac 13 novembre 2012 11:28

          L’Afrique sait se défendre contre le mal venu de l’Occident


          • Romain Desbois 13 novembre 2012 11:46

            Propos raciste et homophobe à la fois . Bravo, j’ai hâte de connaître vos autres pseudos !!!!!

            L’homosexualité existe partout sur terre, contrairement à ce que les homophobes pensent, ce n’est pas culturel.


          • Giuseppe Di Bella Giuseppe Di Bella 13 novembre 2012 12:05

            @ Romain

            Effectivement, il s’agit d’un commentaire tout à fait déplacé.

            L’homosexualité existe depuis la nuit des temps, sur tous les continents...

            Toujours les mêmes trolls, sous plusieurs pseudonymes différents...


          • antyreac 13 novembre 2012 12:21

            Bien sûr que les homos hélas sont présent un peu partout sur la terre mais le mal vient de l’occident qui se laisse manipuler par la minorité des fanatiques homo 


          • Romain Desbois 13 novembre 2012 12:46

            antyreac
            C’est sur que toi, tu crains rien vu que tu es tombé dedans à la naissance.


          • Gollum Gollum 13 novembre 2012 11:34

            Bah avec sa tête de femme masculinoïde pas étonnant qu’elle pense que c’est une menace si vous voyez où je veux en venir...


            et bien évidemment en soulevant « the holy bible » à bout de bras.

            • révolQé révolté 13 novembre 2012 11:41

              « L’Afrique sait se défendre contre le mal venu de l’Occident »

              Depuis quand être homo relève du mal ?
              Le mal c’est vouloir détruire autrui,
              en quoi être attiré par le même sexe est dangereux pour les autres ?

              Pensée nauséabonde antyreac,
              qui fleur bon le réactionnaire à la grand-papa,et vu votre pseudo pourtant...


              • Georges Yang 13 novembre 2012 11:42

                Enfin, il y a toujours eu des travestis d’origine rwandaise à Kabalagala le quartier des bars (j’en ai croisé en 1993 jusqu’en 2010) Une troupe de strip est dirigée par un travesti d’un metre 90, Amanda, il dirigeait un groupe d’une quinzaine de filles il y a encore deux ans

                Quant à l’histoire des martyrs de l’Ouganda cannonisés par le Vatican, certains historiens, dont des Ougandais pensent qu’il ne s’agit pas d’un véritable persécution religieuse, mais d’un vengeance du Kabaka, le roi des Bangande qui était homo et se serait vengé de ses pages qui refusaient ses avances une fois catholiques

                Ce qui tendrait à prouver une homosexualité préexistante à la colonisation dans ce pays tout comme au Rwanda


                • Giuseppe Di Bella Giuseppe Di Bella 13 novembre 2012 11:50

                  Vos commentaires sont très intérressants, d’autant plus que vous connaissez très bien le pays.

                  Nous ne connaissons que ce que la presse veut bien écrire.

                  Merci.


                • Mwana Mikombo 14 novembre 2012 10:09

                  @Georges Yang

                  « Je vis en Ouganda depuis des années et le problème est plus complexe ».

                  « ...il y a toujours eu des travestis d’origine rwandaise à Kabalagala le quartier des bars (j’en ai croisé en 1993 jusqu’en 2010) »

                  Le problème n’est pas du tout complexe. Voici pourquoi.

                  Vous prétendez vivre à Kampala en Ouganda. Nous connaissons bien ce genre d’individus bohémiens originaires d’Europe et d’Asie qui vadrouillent jour et nuit dans les cabarets et caveaux européens en Afrique noire. Ils passent leur temps à appâter les petits nègres et petites négresses démunis et affamés pour les entraîner et les dévergonder dans ces lieux mondains citadins qu’ils soudoient. En réalité, ces aventuriers sont des mercenaires à la solde des administrations occultes maçonniques. Leur vrai travail est de s’acclimater dans les pays coloniaux et semi-coloniaux pour y organiser tous genres de réseaux mafieux genre consistant à dépraver le tissu humain des autochtones afin que ceux-ci demeurent toujours matière première à disposition de l’occident. Ces flibustiers coureurs de prétentaine, propagateurs de sida, se camouflent souvent derrière des titres et médailles pompeux tels que « coopérants », « médecins vivant dans le monde arabe et en Afrique centrale et de l’Est », « défenseur des libertés », « iconoclastes », « animateurs d’ONG », etc. Quand on sait que ce sont des obédiences maçonniques européennes, genre « françafrique » ou « Arche de Zoé », qui sponsorisent la propagation de l’homosexualité en Afrique Noire, on comprend la joyeuse complicité qui existe entre l’auteur, Ayatollah de l’homosexualité sur Agoravox, et le médecin asiatique, « l’esprit libre ironique et cynique »errant entre l’Afrique centrale, l’Afrique orientale, le monde arabe et la France son pays. J’ai regardé récemment une émission télé sur une chaine africaine. L’invité, un intellectuel africain bien au courant des choses, présentait une étude très documentée et complète qu’il venait de publier, dans un livre, sur le parrainage, l’organisation et le financement des réseaux homosexuels par la franc-maçonnerie européenne en Afrique Noire. Cette étude magistrale dévoile l’origine maçonnique européenne et strictement mafieuse de l’homosexualité dans nos pays d’Afrique noire. Après leurs forfaitures dans l’ombre de leurs réseaux homo-mafieux, les flibustiers et les phagotrophes homo-maçons, ces « iconoclastes machiavéliques, ironiques, cyniques » et connivents se permettent de se congratuler hypocritement sur Agoravox, entre autres médias, en prêtant aux africains les images et les icônes qu’ils ont eux-mêmes fabriqués. C’est se foutre de la gueule du monde.


                • Yohan Yohan 14 novembre 2012 10:17

                  T’es un rigolo toi. Penser qu’on puisse « sponsoriser l’homosexualité » pour la faire monter en flèche en Ouganda. Franchement, c’est la meilleure de l’année. smiley smiley smiley. Elle doit être bonne la fumette par chez toi. smiley smiley smiley


                • Mwana Mikombo 14 novembre 2012 12:07

                  « T’es un rigolo toi. Penser qu’on puisse »sponsoriser l’homosexualité« pour la faire monter en flèche en Ouganda. Franchement, c’est la meilleure de l’année. Elle doit être bonne la fumette par chez toi »

                  Bien sûr Yohan ! La réalité est la réalité ! Vous n’êtes peut-être pas assez instruit sur cette réalité. Ce n’est pas pour rien que l’Occident maintient l’Afrique noire dans l’indigence la plus totale. Quand on est dans l’indigence, on se prête facilement à toutes sortes de sollicitations pécunieuses sponsorisées par des mercenaires et proxénètes luxurieux, "iconoclastes, ironiques, cyniques et machiavéliques" qui ne trouvent pas autre chose pour un continent sinistré et miséreux que de venir y répandre le nouvel évangile de l’homosexualité. En plus d’être le réservoir des matières premières naturelles, l’Afrique, l’Afrique Noire, sur le plan humain, est aussi et surtout le défouloir moral de l’Occident. Je ne saurai le dire mieux que l’ancien ministre français des affaires étrangères, Louis de Guiringaud :

                  "L’Afrique est très importante pour la France parce que c’est le seul continent qui peut encore donner à la France le sentiment d’être une grande puissance. Le seul où avec 500 hommes, elle peut encore changer le cours de l’histoire."


                • Romain Desbois 13 novembre 2012 12:18

                  Je crois que supprimer des commentaires est contre productif car ce la cache la réelle aversion d’aucuns qui après se font passer pour des victimes de nos réactions.

                  Replier est un bon compromis je pense, cela n’empêche pas de lire le commentaire et cel marque notre désaprobation


                  • Georges Yang 13 novembre 2012 12:23

                    Morice repli quasiment tout ce qui n’est pas supprimé, après, cela ressemble à un long monologue d’autosatisfaction

                    Je ne signale aucun abus et je ne replie rien, il vaut mieux laisser les inepties au grand jour


                  • Romain Desbois 13 novembre 2012 12:39

                    ha ok , c’est encore plus grave.

                    Dis si tu veux on se rencontre et on discute !!!!!

                    Pauvre minable , ce sont les hétéros hélas qui sont le plus contaminés et surtout les gosses. Vous savez les gosses que vous voulez protéger des vilains pervers homosexuels.

                    Décidément on est en pleine inversion des valeurs. A la orwellienne !!!!!

                    je n’accepte de leçon que de meilleur que moi.

                    Quand je me regarde , je me déçois ; quand je me compare , je me rassure .


                  • antyreac 13 novembre 2012 12:43

                    Ce sont les homos les plus contaminés

                     environ 200 fois plus en moyenne que les hétéros

                  • Romain Desbois 13 novembre 2012 12:52

                    antyréac

                    Comment tu peux affirmer ca alors que personne ne connait le nombre d’homos en france et dans le monde ?

                    retourne à l’école car en plus tu ne sais pas compter.


                  • Giuseppe Di Bella Giuseppe Di Bella 13 novembre 2012 12:56

                    L’OMS estime que la transmission au moment de rapports hétérosexuels compte pour 75 % des cas de VIH dans le monde. Les 25 % restants sont surtout le fait de l’emploi de sang et de produits sanguins contaminés, du partage d’aiguilles par les toxicomanes et de la transmission au moment de rapports homosexuels ou de rapports où l’un des partenaires est bisexuel.


                  • Giuseppe Di Bella Giuseppe Di Bella 13 novembre 2012 12:59

                    Les rapports hétérosexuels constituent le mode principal de transmission de l’infection en Afrique, en Asie, en Amérique latine et aux Antilles.


                  • antyreac 13 novembre 2012 12:59

                    Ce sont pourtant les statistiques accéptées par tous les milieux concernés


                  • Georges Yang 13 novembre 2012 15:52

                    Pour les Antilles, le taux était de 80% de contamination homo et bi en 1984 à Trinidad et Tobago, il a chuté à moins de 20% en environ 10ans

                    Les homos ayant été parmi les premiers contaminés, après la tendance s’est très rapidement inversée, c’était du à l’épidémiologie initiale D’où la légende des 4 H Homos, Héroinomanes, Hémophiles, Haitiens

                    Le sida est désormais une maladie d’hétéros


                  • Georges Yang 13 novembre 2012 15:45

                    Le taux de contamination est passé de 17% (avec un record de 30% à Lyantonde et Rakai à cause des transports routiers internationaux) à la fin des années 80 à 6,5% en 2009

                    Il y aurait une légère remontée depuis 3 ans car la prévention ciblée sur les préservatifs (posters de 12m² dans les rues, distribution, messages ciblés) a été remplacé par des messages sur la fidélité et l’abstinence sous la préssion des évangélistes et des born again

                    La contamination par le sang a quasi disparu, elle est avant tout hétéro, les homos contaminés sont un % marginal

                    http://www.agoravox.fr/actualites/societe/article/sida-et-preservatif-les-53764

                    http://www.agoravox.fr/actualites/sante/article/sida-et-preservatif-les-53767

                    http://www.agoravox.fr/actualites/sante/article/sida-et-preservatif-les-53768


                    • Georges Yang 13 novembre 2012 16:43

                      C’est exactement l’inverse

                      Les premiers cas de sida en Ouganda viendraient soi des troupes tanzaniennes lors de l’éviction d’Amin soit des camionneurs faisant la route Congo Monbasa ou Dar es Salam quasiment tous hétéros


                    • le salut vient des ténèbres le salut vient des ténèbres 13 novembre 2012 19:12

                      Les homosexuels sont une minorité qui à l’instar d’autres minorités disposant de puissants lobbys commence à me casser les burnes. Ceci étant dit faut-il les occire ? Je ne crois pas ! Mais si la majorité de la population d’un pays est contre l’homosexualité, les homos doivent s’y plier au risque de subir des violences. Parce que y en a marre ! Il y a des gens qui crèvent de faim, des problèmes sérieux et on nous emmerde parce que quelques personnes ne peuvent pas vivre leur « sexualité » au grand jour ? C’est quoi cette affaire de se définir par ses orientations sexuelles. Le sexe, rien à foutre, il y a des problèmes beaucoup plus sérieux dans le monde. Que quelques allumés occidentaux veulent imposer leur manière de voir, je dis que je les emmerde. L’écrasante majorité des gens que j’ai rencontré vomissent l’homosexualité qu’ils considèrent comme une abomination. Chacun son choix mais franchement il faudrait qu’on nous lâche avec ça.


                      • Yves Dornet 13 novembre 2012 20:45

                        oui, bof...en même temps c’est l’ouganda quoi... smiley


                        • dixneuf 13 novembre 2012 22:27

                          Il faut encourager l’homosexualité, surtout dans les pays à forte natalité. Ah !, s’ils étaient tous PD, !!!!


                          • Yohan Yohan 14 novembre 2012 10:23

                            Comme le dit l’inéffable Mwana Mikombo, il suffirait donc de « sponsoriser la propagation de l’homosexualité » pour la faire progresser en ce monde...En gros, payez et vous aurez plus d’homosexuels. smiley smiley smiley.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès