Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > Ouverture du 5e forum mondial de l’eau à Istanbul : état (...)

Ouverture du 5e forum mondial de l’eau à Istanbul : état d’urgence et programmation

L’eau, "pétrole bleu" du XXIe siècle, enjeu de toute les convoitises, mais aussi de nombreuses innovations dans le domaine des technologies propres. TechnoPropres vous invite à suivre sur son site et sur AgoraVox l’actualité du 5e forum de l’eau à Istanbul.

Comme nous vous l’avions annoncé la semaine passée, TechnoPropres couvrira (depuis Paris) l’actualité du 5e forum mondial de l’eau qui se tient cette semaine à Istanbul. Si le rendez-vous est estampillé “politique”, il n’en demeure pas moins que sans solutions technologies innovantes, les discussions n’iront pas loin. La communauté des Technologies Propres a donc tout intérêt à suivre les discussions de cet événement.

Après vous avoir donné quelques chiffres clés sur l’eau dans le monde dans notre post précédent, voici pour cette première journée une revue de presse mondiale, confectionnée par nos soins, en attendant que les débats commencent véritablement (et aient le temps d’être “digérés” par les journalistes sur place).

Les 15 000 participants attendus (élus, associations environnementales, métiers de l’eau) auront par exemple le loisir d’analyser la situation de l’eau en Israël, une “urgence nationale” selon Europe 1. Le pays, “bâti sur un désert”, voit son principal réservoir, le lac Tibériade, se vider inéluctablement. Que peuvent y faire les cleantechs, me direz-vous ? C’est assez simple : la décroissance n’est évidemment pas envisageable, et Israël est un producteur/exporteur d’agrumes, une activité qui nécessite beaucoup d’eau. Il y a donc clairement une niche pour qui veut améliorer la diffusion de l’eau dans les cultures, éviter les pertes, réguler au mieux le débit selon les températures, les périodes. Le chiffre frappant, c’est celui des réserves d’eau naturelle par habitant : 276m3 par an et par habitant en Israël, contre par ecemple plus de 1200 au Liban et presque 3500 en France !

Autre situation, même état d’urgence : New York, menacé d’engloutissement par les eaux, selon une étude de Nature Geoscience. La montée des eaux, on le sait (et nous en avons parlé ici ou là), concerne une grande partie des littoraux... Amsterdam, New York, le Bengladesh, figure désormais sur une partie “rayable” des cartes du monde. Le réchauffement accélère la montée des eaux, et par conséquent les terrains inondables sont... inondés ! Si un génie des TechnoPropres arrive à nous tirer de ce mauvais pas... nouvelles digues, systèmes de transvasement des eaux, surélévation et étanchéisation des sous-sols, il y a clairement de quoi faire.

Enfin, pour revenir au sujet qui nous intéresse, France BTP revient sur le programme de ce forum :

1. Adaptation aux changements globaux

- développer la législation sur les ressources en eau ;

- adopter un cadre législatif pour la gestion des services ;

- veiller aux conséquences sur l’eau des autres législations (santé, agriculture, gestion des espaces) ;
allouer les moyens financiers adaptés

2. Droit à l’eau et à l’assainissement

- introduire le droit à l’eau et à l’assainissement dans les législations nationales ;

- clarifier la notion de « droit à l’assainissement » ;

- comparer des législations nationales (20 depuis Mexico) ;
préciser la pertinence et les incidences de la reconnaissance du droit à l’eau comme droit humain.

3. Décentralisation

- établir le bilan précis des expériences de décentralisation (propositions sur l’amélioration de la gestion de proximité : déconcentration, mutualisation…) ;

- échanger sur les transferts financiers au service des collectivités locales ;
promouvoir la solidarité entre les collectivités territoriales du Nord et du Sud.

4. Gestion des eaux transfrontalières

- développer des législations qui promeuvent la coopération ;

- confirmer l’échelon du bassin comme territoire pertinent ;

- ratifier les traités internationaux sur le partage des eaux transfrontalières.

Et un tout dernier mot concernant la délégation française : elle est emmenée par le sénateur de la Manche Jean-François Legrand, qui compte bien faire valoir le savoir-faire des entreprises françaises en matière d’environnement, et défendre la candidature de Marseille pour la prochaine édition du forum (en 2012).

TechnoPropres

Moyenne des avis sur cet article :  5/5   (6 votes)




Réagissez à l'article

4 réactions à cet article    


  • ASINUS 17 mars 2009 16:35

    intéréssant que cela se passe a Istambul, sans l invasion de l irak par les usa , combien pariez vous ?que nous aurions assisté au premier conflit de l eau entre une Turquie captatrice et l Irak et la Syrie aux fleuves asséchés et asphyxiés


    • Vilain petit canard Vilain petit canard 18 mars 2009 09:30

      Eh oui et pourquoi aussi la Chine tient-elle tellement au Tibet, source du Fleuve Jaune, du GFleuve Bleu, du Bramapoutre, du Gange et de l’Indus ?


    • Yannick Harrel Yannick Harrel 17 mars 2009 21:14

      Bonjour,

      Les guerres de l’eau à la relève des guerres du pétrole ? C’est un scénario fort probable pour le contrôle des ressources en eau douce, et d’ailleurs je me souviens avoir lu un document en provenance de l’IUCN qui donnait à réfléchir sur les crises prochaines liées à cette problématique. Peu de surprise à ce sujet, celles-ci se trouveront majoritairement dans le "croissant fertile".

      Pour le reste, les efforts effectués en matière de désalinisation d’eau de mer se heurtent moins à des problèmes techniques (plusieurs procédés sont envisageables) qu’à des coûts très conséquents en infrastructures et traitement continu s’ajoutant à la persistance d’un risque de pollution selon le moyen employé et une importante consommation d’énergie.

      Il est assez symptomatique que si l’eau pourrait à terme chasser les hommes de leurs terres, elle ne leur procurera pas pour autant de quoi boire à satiété. Cruelle ironie du sort et douce revanche de mère nature...

      Cordialement


      • Ecoloteky 20 mars 2009 14:47

        Merci pour vos réactions... à la liste des conflits de l’eau on peut ajouter Israël et l’Asie Centrale, où à chaque fois des pays vont se battre pour un bien qui nous paraît si "facile" d’accès ici en France...

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès