Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > Pakistan : misère des « experts » en relations internationales

Pakistan : misère des « experts » en relations internationales

 Il est navrant de constater que malgré l’évidence d’attentats, politiques, certains, comme Bertrand Badie, persistent à mettre en avant les causes "sociales" à la vague d’attentats qui secoue le Pakistan durant ce mois de septembre 2008.

 Quel est son propos ? En substance, ce qu’il expliquait sur Europe 1 dimanche 21 septembre consistait à souligner l’importance de ce qu’il appelle les désagrégations de mode de vie qui auraient en quelque sorte produit une telle radicalisation. D’autres sont moins subtils et parlent de réaction aux interventions américaines dans les zones tribales à la frontière pakistano-afghane.

 
Ces deux analyses pèchent par insuffisance factorielle semble-t-il car de telles conséquences meurtrières n’existent pas dans les contrées africaines ou sud-américaines alors que les facteurs « cause sociale » et « pression américaine » pourraient être aussi énoncés. En réalité, et par un paradoxe étrange, les analyses censées être les plus compréhensives envers les ressentiments habitant diverses populations du "Sud", n’arrivent pas à concevoir que de tels états de conscience peuvent aussi et sans doute surtout dans ce cas avoir comme origine des motivations en propre qui s’appellent refus du changement, du mouvement, refus de l’étranger, refus de voir les femmes décider par elles-mêmes, se faire belles pour elles-mêmes, refus que les individus décident par eux-mêmes ou, plutôt, utilisent d’autres sources que la seule religion pour (se) construire.
 
Or, et cela reste étrange, le fait que les attentats au Pakistan puissent être d’origine non seulement islamiste, mais que cette signature ne soit pas la simple réplique d’une misère sociale, ce fait, là, reste inaccessible pour la plupart de nos "experts". Et, pour certains, cela reste si incompréhensible qu’il est préférable de voir derrière chaque attentat une main américaine, ou sioniste et pourquoi pas américano-sioniste tant qu’à faire.
On pourrait ainsi expliquer pourquoi la théorie du complot stipulant que non seulement le Pentagone, mais également les Twins auraient subi une destruction suspecte, ait tant de succès parmi les « people ».
Et si nos "experts", moins complotistes il est vrai n’iront pas, officiellement, jusque-là, il n’en reste pas moins qu’ils chercheront "la" cause des attentats du 11-Septembre 2001 dans la politique américaine conjoncturelle et les « inégalités », sans jamais avancer l’idée que les motivations en propre des assassins s’en prennent surtout aux Occidentaux en général et à leurs alliés en particulier parce que ceux-ci les empêchent d’atteindre leur objectif, politique, celui de prendre le pouvoir.
 
Et ce pour imposer leur conception de la causalité sociale issue d’une application juridique stricte du religieux (Sharia). Autrement dit, la politique serait uniquement l’application juridique de règles formatant tous les aspects de la vie quotidienne, vie intérieure, intime, en premier. Ce qui est, proprement, la définition, même, du phénomène totalitaire en réalité.
 
Il est dommage que nos experts en relations internationales réservent uniquement aux Occidentaux la notion d’acteur stratégique, ce qui est visiblement faux, sauf à rejoindre les complotistes qui avancent que Ben Laden n’est qu’un pion produit par les Etats (Unis…) en vue de créer un tel sentiment d’insécurité qu’une demande de surveillance verra le jour, moteur économique et surtout prélude à la remise en cause de toutes nos libertés.
 
Ben Laden n’aura alors jamais le loisir d’avoir une stratégie en propre visant à imiter parfaitement Mahomet et au fond toute l’histoire islamique lorsqu’il s’agit de contester le pouvoir en place et de se poser comme le successeur authentique. C’est cette sous-estimation de l’ennemi que nous payons aujourd’hui, « nous » les partisans de droits, humains, qui transcendent tous les particularismes sans pour autant s’imposer comme tels puisque c’est à chaque peuple et à chaque personne en son sein de décider de la forme qu’ils doivent prendre.
 
C’est ce qui différencie l’universel pluraliste d’aujourd’hui à l’universalisme uniformisant des siècles précédents. Or, de deux choses l’une : soit l’on considère que ces droits humains sont au fond des techniques politiques permettant de bien vivre ensemble dans une singularité donnée ; soit l’on avance que ces droits humains ne méritent pas que l’on se batte pour eux lorsque la servitude se veut volontaire. Telle est, semble-t-il, la question, politique.

Moyenne des avis sur cet article :  3.04/5   (55 votes)




Réagissez à l'article

47 réactions à cet article    


  • morice morice 22 septembre 2008 10:19

     L’origine des attentats est douteuse : le dernier en date qui avait volatilisé l’ambassade indienne porte la marque des services secrets pakistanais. Je suis très surpris de voir qu’à peine celui du jour proféré, on parle su place de "11 septembre Pakistanais". Les américains ont décidé des frappes contre un PAYS, finalement qui est leur ALLIE... c’est en dehors du bon sens... et de cela, personne ne parle : les USA font le gendarme dans un pays qui est censé depuis toujours poursuivre les Talibans et qui n l’a jamais vraiment fait. A partir de là, un attentat peut aussi SERVIR de 11 septembre, à savoir décider les derniers indécis à aller dénicher Ben Laden où ce qu’il en reste. Plus l’attentat sera violent, plus ça marchera dans les esprits. J’avais déjà dénoncé le double jeu de Musharraf. Son successeur, pro-américain souhaite faire l’inverse : connaissant l’ISI, il ne va pas faire long feu... autre point important : l’homme nouveau, mari de Benazir a été l’objet d’une INCROYABLE CAMPAGNE DE DDENIGREMENT en provenance des états-unis : PERSONNE n’en a parlé ici... or, quel est l’intérêt pour les USA de le faire passer pour fou ??? Celui de ne pas trop intervenir dans les zones tribales !!! Décidément, se joue au Pakistan l’avenir de cette planète...

    Musharraf sur le départ, les Américains ont donc décidé d’intensifier leurs efforts contre les bastions islamistes hébergés au Pakistan, selon les dires de la Maison-Blanche. C’est ce que relate aujourd’hui le Washington Post."Over the past two months, U.S.-controlled Predator aircraft are known to have struck at least three sites used by Al-Qaïda operatives. About 45 Arab, Afghan and other foreign fighters have been killed in the attacks, all near the Afghan border", disent les autorités. Avec tout de suite une étrange restriction : "The campaign is not designed to capture bin Laden before Bush leaves office", dit un responsable militaire américain."It’s not a blitz to close this chapter", affirme un responsable du renseignement :"If we find the leadership, then we’ll go after it. But nothing can be done to put Al-Qaïda away in the next nine or 10 months. In the long haul, it’s an issue that extends beyond this administration." En résumé, le gouvernement s’engage dans la durée, comme s’il voulait léguer au successeur de Bush la patate chaude pakistanaise. L’impression que cela laisse c’est que la capture effective de Ben Laden n’est plus au programme des festivités, et que ce qui compte, c’est davantage de continuer à tester un pilotage venu de Las Vegas d’un engin tirant du missile Hellfire au Pakistan.


    • Castor 22 septembre 2008 12:19

      "L’origine des attentats est douteuse : le dernier en date qui avait volatilisé l’ambassade indienne porte la marque des services secrets pakistanais." Signé Morice.

      Rappel pour ceux qui l’ignorent, la marque des services secrets est le port du flingue dans les jeans.
      Si en plus le mec est black et exubérant, la marque sera services secrets américains.

      Pour les pakistanais, je ne sais plus...
      Morice ? A vous !


    • Blaavox 22 septembre 2008 10:31

       Morice le compagnon de route des mouvements islamistes s’est levé tôt ce matin...







      • ZEN ZEN 22 septembre 2008 11:25

        Certains ne lisent visiblement pas la presse américaine...


      • Cug Cug 22 septembre 2008 10:39

         A priori les décideurs US n’ont plus la main au Pakistan, ce qui n’augure rien de bon pour les militaires en Afganistan. Le peuple pakistanais n’est ni pro US ni pro occidental mais dans un pays "féodal" l’élite décide de tout en autarcie, les islamistes ont de beaux jours devant eux. Mais n’est ce pas l’objectif des décideurs US ?


        • Gilles Gilles 22 septembre 2008 11:01

          J’ai du mal à comprendre où veut en venir l’auteur, ni le sens réel de l’article

          Mais bon il me semble évident que l’auteur pêche par manque de connaissances et de relativisme. Le fait social et l’origine "islamiste autoritaire" des attentats ne sont pas forcément antinomiques.

          Les réseaux terroristes ne recrutent-ils pas en grande partie parmi les couches les plus vulnérables de la populations ? Le Pakistan qui dés les années 70 a connu une désagrégeation sociale résultat d’une politique d’islamisation de la société (parainnée par les USA) a aussi produit les conditions et les individus succeptiblent d’être embarqués dans cette galère.

          Quant aux conséquences meutrières aussi désastreuses en Afrique ou en AMérique du sud, qui n’existent pas selon l’auteur, je lui conseille de mieux se pencher sur l’actualité..faut pas déconner !


          • ZEN ZEN 22 septembre 2008 11:23

            Comme Gilles , je’ m’interroge sur la qualité des "informations" que possède l’auteur , toujours prèt à sortir son prêt-à-penser néocon (les recettes sont sur son blog...)
            Il y a plusieurs hypothèses possibles sur ce fait tragique, qui ne me réjouit pas du tout. A qui profite le crime ? Wait and see...
            Autrement , cest toujours la même chanson :

            "On pourrait ainsi expliquer pourquoi la théorie du complot stipulant que non seulement le Pentagone, mais également les Twins auraient subi une destruction suspecte, ait tant de succès parmi les « people »"
            Sans me prononcer sur les faits, on peut remarquer que la masse des "peoples" grandit aux USA !...


          • Emile Red Emile Red 22 septembre 2008 11:57

            S’après l’auteur on est complotiste lorsqu’on met en doute les conclusions du département d’état US, mais il est normal d’admettre que Ben Laden et les talibans sont la même chose, comme Saddam et Ben Laden le furent, et l’Iran et Ben Laden le seront...

            Le complot ne pèse pas le même poids s’il est exprimé par Rumsfeld ou par Amadinedjad, pourtant deux fieffés coquins qui ont la même éducation pragmatique...

            Pauvre auteur qui ne connait pas grand chose de la catastrophe humanitaire au Congo, au Soudan et dans bon nombre de pays Africains où 60 morts ne représentent que la miette du quotidien. Quotidien d’ailleurs entretenu et tu par les mêmes qui nous abreuvent de mensonges là où ils sont visibles.


          • Emile Red Emile Red 22 septembre 2008 12:06

            "soit l’on considère que ces droits humains sont au fond des techniques politiques permettant de bien vivre ensemble dans une singularité donnée ; soit l’on avance que ces droits humains ne méritent pas que l’on se batte pour eux lorsque la servitude se veut volontaire"

            Traduction :
             
            "Soit permettre à la planète de bien vivre ensemble n’est qu’illusoire et politique, soit l’humanisme dicte l’interventionnisme à tout prix quitte à transgresser les valeurs de celui qu’on veut libérer selon nos critères occidentaux."

            L’auteur n’a rien compris à ce qu’est l’humanisme, ou bien il joue de l’acrobatie réthorique pour nous planter sa vision universelle.
            Et bien non, M. Lucien, l’humanisme n’est pas universaliste et heureusement...


          • Lucien-Samir Arezki Oulahbib Lucien-Samir Arezki Oulahbib 22 septembre 2008 14:54

             "Les réseaux terroristes ne recrutent-ils pas en grande partie parmi les couches les plus vulnérables de la populations ?" : pas toujours (voir attentats en GB, les auteurs du 11 septembre, etc...), et surtout ce qui importe ce sont les commanditaires qui sont généralement aisés et instruits ; d’où l’idée qu’il faille aussi analyser la source du "mal" aussi dans les motivations en propre des acteurs concernés, en l’occurrence islamistes, au lieu de la restreindre au " Nord" par un réductionnisme pas si étonnant à vrai dire : la théorie du bon sauvage souillé par la perversion occidentale n’est pas nouvelle et nourrit bien plus les excités convaincus que certains pays du Sud vont "mal" parce qu’ils permettent aux femmes de vivre de façon libre (plutôt que dire " à l’occidentale)" ; d’où l’idée d’ailleurs que les droits humains, sont universaux et non pas relatifs comme le dit quelqu’un dans un autre commentaire, même s’ils prennent des formes différentes : c’est là le débat même aujourd’hui entre les partisans d’un nouvel universel, un universel "positif", fondé non pas sur des valeurs dominantes mais nécessaires, pour le bien vivre. En ce sens il faut voir ce processus de bonne gouvernance, de liberté, etc, comme une technique, au même titre que l’électricité dont on se fiche si elle née en Occident : aujourd’hui tout le monde l’utilise et l’on parle plutôt de comment la produire sans dommages pour la planète.
             Or, c’est cette façon de penser qui est totalement étranger aux totalitaires soucieux d’imposer leur propre idée, tout en ralliant grâce à leurs coups de force spectaculaire tous ceux qui admirent la force et/ou qui ont du ressenti envers la Modernité. Car c’est là aussi l’enjeu, comme ce fut le cas à la fin du XIXème siècle lorsque les nationalismes allemands, japonais, italiens, rejetèrent les fondements démocratiques pour imposer "leur" solution "nationale" qui s’est avérée en réalité catastrophique. 
            Ce travail de clarification n’a pas été accompli dans les pays dominés par l’arabo-islamité, même s’il y a eu du progrès cependant, j’en conviens, et c’est heureux, depuis la défaite du baasisme irakien, et ce au delà de savoir si l’on n’est en désaccord ou pas avec les néocons (que je ne suis pas : je suis néomoderne, j’ai écrit plusieurs choses là-dessus). Il reste l’islamisme radical sunnite et chiite qui refuse d’admettre que la singularité ne s’impose pas à coup de bombes, d’autant que les premières victimes de l’islamisme sont les...musulmans, contrairement à une légende tenace. 

            Bref, ce que je veux seulement dire, qu’il ne sert à rien de dire que Ben Laden " a trois neurones" comme le dit avec un certain mépris un Gilles Kepel, ou que les islamistes " n’ont rien compris à l’islam", parce que je prétends qu’il faut prendre au sérieux et leurs revendications et leur lecture de l’histoire islamique qui n’est pas aussi erronée qu’on le dit. Le fait qu’il existe aujourd’hui un islam "positif" en Occident et dans les pays du Moyen Orient prouve justement que rien n’est joué et que le débat se situe aussi en lui et les partisans de l’islam immuable tourné vers la guerre totale contre tout ce qui n’est pas lui...

            Cordialement

            LSAO


          • Gilles Gilles 22 septembre 2008 15:00

            Si Ben Laden n’était pas là faudrait l’inventer

            Quel prétexte idéal pour faire la guerre ce gars.

            • Ben Laden planqué dans une grotte d’ermite en Afghanistan = guerre en Afghanistan
            • Ben Laden lié à saddam Hussein, assaisonné d’un cocktail ADM détonnant = guerre en Irak
            • Ben Laden poursuivi par 10,000 GI, 250 drones armés, 12 satellites, réussit sur sa mob à se terrer au Pakistan = traque au pakistan, morts par milliers, puis bientôt guerre (atomique ?)
            • Ben Laden, enfin le 11/09, lié à l’Iran (selon Mc cain lors de sa convention) = préparatif de guerre en Iran ?
            Et demain où c’est c’est qu’y sera le Ben Laden que j’y pointe missiles à 2M$ sur le cul ?

            P’tain j’espère que la Palin, elle va pas croire qu’il se planque en France, dans ce pays communiste à coté de la Russie (ça c’est du Bush, mais faut dire qu’elle à l’air pire), sinon le 93 & 95 vont se retrouver rasé
            D’un autre coté, ça aidera Sarko à ne pas tenir sa promesse de revenuir à Argentueil, réduira les nids de racailles et libérera de l’espace pour étendre le 92

          • Gilles Gilles 22 septembre 2008 15:15

            Lucien

            D’abord, concernant les terroristes de GB ou du 11/09, bien qu’instruits, de "bonne famille", cela n’empêche pas qu’ils soient vulnérables.... l’intelligence n’est pas un rempart. Comparez avec les neuneus, cadres, médecins, qui filent leur pognon à la scientologie ou raël, ils se font laver le cerveau de la même manière. Il y a un gars, instruit, intelligent, un anglais-pakistanais il me semble, un ex terroriste retombé sur terre qui a écrit des articles sur comment se passait le passage du coté obscur.....édifiant, le fanatisme tenant lieu de lien social entre des individus cherchant leur place dans leur société (au Pakistan ou en France)

            Ensuite :

            "En ce sens il faut voir ce processus de bonne gouvernance, de liberté, etc, comme une technique, au même titre que l’électricité dont on se fiche si elle née en Occident : aujourd’hui tout le monde l’utilise et l’on parle plutôt de comment la produire sans dommages pour la planète.
            Or, c’est cette façon de penser qui est totalement étranger aux totalitaires soucieux d’imposer leur propre idée
            "

            Les totalitaires, suivant de quel coté on regarde on ne trouve pas les mêmes noms. Les autocraties arabes, oui le sont et de manière primaire sans se soucier des apparences. Cependant, les USA (et l’Europe) ont aussi des tendances trés autoritaires quand ils prétendent imposer leur
            processus de bonne gouvernance, de libertéplus subtil mais parfois trés destructeur. sans compter que le deux poids deux mesures qui caractèrise nos politiques occidentales a de quoi faire douter de nos "techniques"

            Les droits de l’homme sont peut être universels, mais avant que ce ne soit accepté, la route est longue.... trop de précipitation et des intentions malhonêtes cachées de notre part (ah oui la réalgéopolitique.. ;), conduit forcément au conflit


          • Emile Red Emile Red 22 septembre 2008 15:42

            "ce qui importe ce sont les commanditaires qui sont généralement aisés et instruits ; "

            Aisés et instruits grace à qui et par qui ?

            "d’où l’idée d’ailleurs que les droits humains, sont universaux et non pas relatifs comme le dit quelqu’un dans un autre commentaire, même s’ils prennent des formes différentes"

            Ils sont universels ou de forme différentes, vous n’êtes pas très sûr, comment pouvoir admettre qu’un postulat occidental adapté à une société occidentale peut-être transcriptible dans une société de culture différente, vous confondez les règles sociétales universelles de survie de l’espèce avec un concept philosophique occidental, qui d’ailleurs n’a pas le même sens pour tous, avouez que ce n’est pas tout à fait pareil, et de plus, quelle légitimité a-t-on à l’imposer  ?

            "Or, c’est cette façon de penser qui est totalement étranger aux totalitaires soucieux d’imposer leur propre idée, tout en ralliant grâce à leurs coups de force spectaculaire tous ceux qui admirent la force et/ou qui ont du ressenti envers la Modernité"

            Transcrivez cette phrase en remplaçant "totalitaires" par "néo-conservatisme" et vous venez justement de décrire l’activisme US.

            "Il reste l’islamisme radical sunnite et chiite qui refuse d’admettre que la singularité ne s’impose pas à coup de bombes"

            Aucune singularité ne s’impose à coup de bombe, or qui bombarde depuis des décennies pour imposer sa vision du monde ? N’est ce pas cet exemple qui est moteur des radicalismes plutôt que le contraire que vous essayé de noyer dans une nébuleuse islamique qui au demeurant est ultra minoritaire et non représentative des millions de musulmans pacifiques, par le fait ce n’est pas plus les fanatiques qui font du mal aux musulmans que ceux qui les stigmatisent en généralisant les actes de ces fanatiques.

            "Le fait qu’il existe aujourd’hui un islam "positif" en Occident et dans les pays du Moyen Orient prouve justement que rien n’est joué et que le débat se situe aussi en lui et les partisans de l’islam immuable tourné vers la guerre totale contre tout ce qui n’est pas lui... "

            Vous nagez sans cesse au dessus du problème, il est irresponsable de ne pas voir que la religion est d’abord secondaire avant de s’imposer quand la population mange des cailloux, et que l’islam soit plus modéré dans les pays riches en est une preuve flagrante, lorsque les niveaux de vie augmentent le laxisme religieux augmente proportionnellement, Maintenant il est clair que tous les fanatismes ont la misère comme terrain favorable et ce n’est pas propre à l’islam mais à tous les mouvements religieux et sectaires, les partis extrémistes font aussi leur lit sur ce terrain et ils n’ont rien d’islamiques.

            Ce que vous n’admettez pas ce sont les circonstances socio et géopolitiques dans la montée des fanatismes, là où il y a islam et pauvreté il y a fanatisme islamique, remplacez islam par ce que vous voudrez et vous aurez le même processus. La violence est corollaire à la misère que ce soit au moyen orient, en Amérique du sud ou en Europe, si sur cette violence vient se greffer quelque spiritualité ou théorie que ce soit, vous obtenez à coup sûr la formation de groupe que ce soit fanatiques religieux, terroristes politiques ou gang de voyous.


          • Lucien-Samir Arezki Oulahbib Lucien-Samir Arezki Oulahbib 22 septembre 2008 19:00

             Vous réagissez en néoeurocentriste scientiste malgré un parfum altermondialiste parce que vous niez qu’autrui né au "Sud" puisse avoir les mêmes passions qu’un blanc, jusqu’à l’égoïsme extrême ; quelqu’un dans un commentaire disait qu’il existait aussi des conflits meurtriers en Afrique ; je ne le nie pas, sauf qu’ils n’ont pas nécessairement comme origine les seules conditions socio-économiques mais aussi la soif du pouvoir, le désir de vivre en guerrier plutôt qu’en paysan ou en ouvrier/employé, ce qui n’est pas l’apanage des blancs à ce que je sache ; or, par un simplisme époustouflant, (mais vous n’êtes pas le seul), vous niez, pratiquement jusqu’à la posture condescendante, que l’on puisse être africain nord africain asiatique et vouloir dominer autrui en lui imposant sa façon de voir. Refusant ce fait, vous exagérez ou réduisez les facteurs aux seules dimensions sociohistoriques alors que les dimensions proprement politiques sont écartées, ce qui est bien là le fumet d’un néomarxisme étriqué.

            Etriqué parce qu’il n’est pas contradictoire de penser à des droits universels liés aux nécessités intrinsèques au développement de l’humain comme espèce et genre, et considérer que ces droits vont s’afficher selon la particularité des cultures et la singularités des vécus.

            Bien à vous

            LSAO


          • Lucien-Samir Arezki Oulahbib Lucien-Samir Arezki Oulahbib 22 septembre 2008 19:16

            Mais un cadre/médecin allant vers la scientologie ne met pas de bombes.... Vous sous-estimez également le fait que des individus puissent imposer leur vision du monde sans être blanc/occidental... Evidemment dans le paradigme marxiste la conscience n’étant qu’un reflet des conditions économiques, le fait que quelqu’un puisse désirer dominer politiquement pour des raisons religieuses et/ou psychologiques est interdit par le dogme, ce qui est dommage, parce qu’un Staline, et, plus généralement la dérive totalitaire du léninisme (et son échec) aurait été compris un peu plus...

            Bien à vous

            LSAO


          • Blaavox 22 septembre 2008 11:33

             Saturday’s suicide blast was "an attack on cooperation between Pakistan and the international community, because these Islamists, these fanatics, want to break relations between the West and the democratically-elected Pakistani Government"

            http://www.southasiaanalysis.org/papers29/paper2853.html


            • Thierry Israël JACOB 22 septembre 2008 12:33

              Moi je mets en doute l’état et ses "experts" dans l’affaire  AZF... :


              • Thierry Israël JACOB 22 septembre 2008 12:36

                Il paraitrait que  Tchernobyl soit une attaque islamique...


              • Thierry Israël JACOB 22 septembre 2008 12:39

                Ce qui est sur c’est que les talibans, al qaida, les pasdarans, le hezbollah, le hamas, les frères musulmans, le djihad machin et le djihad chose sont des terroristes qui veulent imposer leur diktat à tout et à tous...le contraire des libérateurs ou autres résistants qui ne proposent que la démocratie...eux !


              • Emile Red Emile Red 22 septembre 2008 13:49
                Ce qui est sur c’est que les Américains, Bush, les sionistes, les néo-cons, le FMI, les frères de l’OMC, le conservatisme machin et le fascisme chose sont des terroristes qui veulent imposer leur diktat à tout et à tous...le contraire des libérateurs ou autres résistants qui ne proposent que la démocratie...eux !

                Comme quoi Jacob du côté où l’on se place....
                L’autoritarisme reste de l’autoritarisme sinon plus.

              • Thierry Israël JACOB 22 septembre 2008 14:12

                RED...les mots ont un sens...les institutions ne sont que des outils au service d’un pouvoir politique...démocratique ou pas...l’OMC, l’ONU, l’OTAN...sont le résultat d’une volonté politique démocratique...lorsque al qaida, djihad machin, hamas et hezbollah sont le fruit d’une idéologie politique non démocratique.

                Ta théorie ne tient pas...

                le sionisme est un mouvement de libération d’ISRAEL...de sa création à la défense de ses intérêts...dans un cadre démocratique...t’as le bonjour de TSIPI LIVNI...


              • Gilles Gilles 22 septembre 2008 15:20

                Jacob

                De nos jours, sioniste, dans le sens contemporain degauchistes comme nous, se sont ceux qui rêvent toujours de l’Eretz Israël du Jourdain à la mer, et dehors les palestiniens.

                "Moi je suis juive, israël c’est mon seul pays ; Les arabes eux ils ont pleins de pays alors pourquoi ils ne vont pas y habituer là bas"

                Voilà, ce commentaire entendu d’une immigrée française en Israêl (à la télé faut dire) , résume le NEW SIONISM . Quand je pense que cette meuph n’a probablement aucun lien historique avec ce pays .... et qu’elle veut expulser les descendants des tribus d’israël...comique, non ?


              • Emile Red Emile Red 22 septembre 2008 15:52

                "le sionisme est un mouvement de libération d’ISRAEL...de sa création à la défense de ses intérêts...dans un cadre démocratique"

                Cadre démocratique pour partie, le sens démocratique n’est il pas universel ? Enfin c’est ce pourquoi les USA se battent partout avec le concours d’Israel non ?

                Explique donc pourquoi Israel et ses amis US vont s’offusquer de l’intervention Russe en Géorgie pour défendre la liberté démocratique de ce pays, et qu’ils sont incapables de respecter le choix démocratique des palestiniens, non seulement leur choix politique mais celui de vivre sur le peu de territoire qu’il leur reste. Démocrate tu disais ? Peut-être mais reste à le prouver...


              • Thierry Israël JACOB 22 septembre 2008 16:24

                Si le "choix démocratique" des électeurs du hamas est la destruction de l’état d’ISRAEL...
                je te rappelle qu’en matière de démocratie...le hamas, le djihad machin et chose...c’est plus que moyen !
                la démocratie c’est aussi l’alternance, l’opposition, les syndicats, la presse libre, la justice indépendante.............................................................. ...................................................................... ...... !
                bref un vrai concept


              • Thierry Israël JACOB 22 septembre 2008 16:59

                GILLES...les arabes des descendants des tribus...d’ISRAEL ???

                tu confonds arabes avec CANANEENS...

                les juifs du monde sont reliés entre eux par une culture, une histoire millénaire...comment se fait il que cette histoire ne soit pas celle des arabes. ???

                t’as dis : COMIQUE ???


                 


              • Gilles Gilles 23 septembre 2008 10:13

                Jacob

                On a déjà eu ce débat sur l’origine des juifs.

                J’exagère un peu mais il semblerait que lors de l’arrivée des arabes, les autochtones aient été en partie islamisés, hébreux y compris.


              • Cug Cug 22 septembre 2008 12:37

                 Le Pakistan est un volcan qui dort, le moment approche ou les forces occidentales seront chassées d’Afganistan pour être remplacées par un gouvernement pro-pakistanais et islamiste bien entendu.


                  • Thierry Israël JACOB 22 septembre 2008 13:38

                    Il parait que le pakistan posséde la bombe...vous imaginez les barbus avec la bombe...raison de plus pour calmer tout le monde !
                    Nous pouvons passer d’une situation batarde à une situation de guerre claire !


                    • Emile Red Emile Red 22 septembre 2008 14:38

                      S’ils étaient les seuls à avoir la bombe...

                      D’autres barbus ont aussi la bombe, guère plus rassurant.


                    • Thierry Israël JACOB 22 septembre 2008 14:52

                      Pareil RED...entre les mains de démocrates, la bombe est beaucoup moins dangereuse, non ???
                      Son but, sa "légitimité" est sans aucun doute différente...
                      Dans un cas, c’est la dissuasion dans l’autre l’agression...
                      je te laisse deviner qui est quoi...

                      le bonjour de TSIPI LIVNI l’enragée sioniste...


                    • Emile Red Emile Red 22 septembre 2008 15:55

                      La bombe moins dangereuse entre les mains de démocrates ?

                      Tu as du louper un épisode.

                      Quel est le plus grand chantre de la démocratie ? Quel est le seul pays qui a utilisé la bombe ?

                      Alors ou tu es naïf, ou tu es aveugle, ou il faut soigner ton début d’alzheimer.


                    • Emile Red Emile Red 22 septembre 2008 16:01

                      J’oubliai, Jacob, :

                      "C’est dans les démocraties qu’il y a le plus grand risque d’apparition du totalitarisme, et c’est dans les pays totalitaires qu’il a le plus de chance de disparaître"

                      Lapalissade à méditer.


                    • Thierry Israël JACOB 22 septembre 2008 16:12

                      tu veux parler d’ hiroshima et de nakasaki ...peux tu nous rappeller les raisons de cet épisode ainsi que la nature du régime nippon ???
                      dans le même ordre de ton idée...il fallait laisser adoph tranquille...aprés tout, n’est ce pas ???

                      de la part d’un gars qui a subit la chose...c’est surprenant...voire iréel...

                      quant à ta lapalissade...c’est dans les démocraties que la liberté a le plus de chance de vivre et c’est dans les dictatures qu’elle a le plus de malchance de mourrir...j’ai bon ???


                      • Emile Red Emile Red 23 septembre 2008 13:48

                        Jacob, je ne reviendrai pas sur les évènements de la guerre du Pacifique, qui n’a pas grand chose à voir avec le nazisme, mais admet au moins que si un pouvoir est défectueux c’est fort de café que de bombarder les civils déjà sous le joug de ce pouvoir totalitaire n’est il pas ? Ce ressemble bien à du terrorisme que tu es le premier à dénoncer.

                        Idem pour Adolphe ça a servi à quoi de raser Dresde ? L’autre dans son bunker s’en chatouillait les burnes, encore une fois entre les faits et les conséquences il y a un sacré ïatus.

                        quant à la lapalissade...c’est dans les démocraties que la liberté a le plus de malchance de régresser et c’est dans les dictatures qu’elle a le plus de chance d’avancer.... N’est-ce pas une évidence ? Enfin pour le commun des mortels...


                      • Gilles Gilles 22 septembre 2008 16:25

                        En France on a plus d’uranium mais des idées...

                        On a fourgué la bombe a Israël et ensuite on a essayé à l’Iraq. Heureusement qu’Israël à bombardé Osirak .... à méditerpour la suite



                      • Thierry Israël JACOB 22 septembre 2008 16:28

                        A partir du moment ou cette bombe est maitrisée par les démocrates...c’est pour cette raison que les barbus au pouvoir ...


                      • Thierry Israël JACOB 22 septembre 2008 16:33

                        OK GILLES...adieu IRAN

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès