Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > Panama Papers : ça sent quand même un peu l’arnaque

Panama Papers : ça sent quand même un peu l’arnaque

Au premier abord, j’ai constaté dans cette affaire des Panama Papers que l’on tapait essentiellement sur Vladimir Poutine. A l’ouest rien de nouveau me direz-vous, dans cette période où la propagande anti-russe dans les médias occidentaux atteint des sommets. Soit.

En se penchant un peu sur le sujet, on se rend compte que l’organisme à la base de cette fuite, et qui a coordonné l’enquête, ne fait pas partie de ces organismes (Wikileaks, etc) qui ont l’habitude de faire trembler les puissants avec leurs révélations. Les dirigeants du « monde libre », qui à l’accoutumée suent à grosses gouttes quand on évoque un « leak », applaudissent cette fois-ci1. Bizarre. Il y a quelque chose de différent dans cette affaire.

On s’aperçoit aussi que dans le cadre de la « plus grande fuite de l’histoire du journalisme »2, il n’y a au final pas énormément d’occidentaux mis en cause, pas vraiment de dirigeants de pays membres de l’OTAN ou d’hommes d’affaires de premier plan et surtout pas d’américain ! Oui, les Etats-Unis pourtant première puissance économique mondiale3 sont épargnés. C’est quand même étrange.

Le but de cet article n’est en aucun cas de tenter de défendre les personnalités qui sont actuellement mises en cause dans le cadre de l’affaire des Panama Papers. Je n’ai, en ce qui me concerne, que peu de doute sur le fait que des dirigeants comme le Roi Mohamed VI du Maroc, le milliardaire et président Ukrainien Petro Poroschenko ou encore les présidents russe et chinois puissent avoir des pratiques douteuses et vouloir échapper à l’impôt. Il est de notoriété publique que le pouvoir corrompt.

Je cherche simplement à expliquer pourquoi les médias occidentaux mainstreams, si favorables à l’establishment mondial et à l’OTAN tapent, à l’unisson et à grand renfort de publicité, sur les mêmes que d’habitude, à savoir principalement des indépendants et non-alignés avec les Etats-Unis, alors que l’évasion fiscale est un phénomène qui touche tous les pays du monde, à tous les niveaux.

Il paraît légitime de s’interroger. Ce qui m’amène à écrire mon premier article.

Qui mène l’enquête ?

Le média qui a reçu les premiers documents est le Süddeutsche Zeitung, journal de centre-gauche4 allemand parmi les trois plus grands quotidiens du pays5 (Déjà là, le lanceur d’alerte aurait pu faire mieux niveau presse indépendante, mais il débutait sûrement). Très vite le média allemand se tourne, par manque de moyens par rapport à la quantité de documents (11 millions), vers l’organisme qui va coordonner l’investigation et répartir le travail : l’ICIJ (Consortium international des journalistes d'investigation). La suite de l’opération s’est donc faite en collaboration avec plus d’une centaine de médias de 76 pays du monde.

La consultation de son site internet nous permet d’apprendre que l’ICIJ, fondée en 1997 par Charles Lewis est en faite un projet du Center For Public Integrity6, lui-même fondé par Charles Lewis, mais en 1989. Cette dernière structure, dont le CEO est aujourd’hui Peter Bale, est une ONG (organisation non gouvernemental à but non lucratif) basée à Washington, « à deux pas de la Maison Blanche »7. Pas mal.

Comme écrit sur son site internet, le but de cet organisme est de « servir la démocratie en révélant les abus de pouvoir, la corruption, l’abus de la confiance du peuple par les institutions puissantes publiques ou privées, grâce aux outils du journalisme d’investigation » 8.

Si l’on s’intéresse aux personnages clés de ces organisations on apprends que Peter Bale, le CEO du Center For Public Integrity, est un ancien de CNN International9. Charles Lewis est quant à lui un journaliste d’investigation, ancien producteur de la chaine ABC News et de l’émission 60 minutes10. Ces deux personnalités viennent donc de deux des plus grosses chaînes d’infos des Etats-Unis. ABC News étant la propriété de The Walt Disney Company et CNN celle de Time Warner. D’accord.

Les médias qui font partie du réseau ICIJ sont parmi les plus mainstream de la planète. Pour en citer quelques-uns : Le Monde en France, Le Soir en Belgique, The Guardian et la BBC en Angleterre, Süddeutsche Zeitung en Allemagne11. Autant dire qu’à l’ICIJ on fait plutôt dans le média de masse, bien pensant, détenu par de riches investisseurs12,13,14 que dans le journalisme indépendant. Le genre de journalisme, comme celui du Guardian, qui détruit les données fournies au péril de sa vie par Edward Snowden sur les pratiques de la NSA15.

Côté financement, ce qui en dit souvent beaucoup, l’organisme est financé par des particuliers et par de généreux mécènes, parmi lesquels on trouve entre autres : Ford Foundation, W.K. Kellogg Foundation, Open Society Foundation (George Soros), Rockefeller Brothers Fund, Rockefeller Family Fund16. L’indépendance avant tout on vous dit !

Comment procèdent-ils ?

La méthodologie a de quoi surprendre. Comme nous le précise Süddeutsche Zeitung dans un de ses articles sur l’affaire17, repris dans un post de Craig Murray18, un ancien diplomate britannique, et dont l’extrait suivant a été traduit par le sakerfrancophone19 :

« Les journalistes ont réuni des listes de politiciens importants, de criminels internationaux, d’athlètes professionnels bien connus, etc. Le traitement numérique a permis de rechercher ensuite si des noms de ces listes figuraient dans les fuites. Une liste « scandale des dons au parti » contenait 130 noms, et la liste des sanctions de l’ONU plus de 600. En quelques minutes, le puissant algorithme de recherche a comparé les listes avec les 11,5 millions de documents.

Pour chaque nom trouvé, un processus de recherche détaillé a été lancé au moyen des questions suivantes : quel est le rôle de cette personne dans le réseau des entreprises ? D’où vient l’argent ? Où va-t-il ? La structure est-elle légale ? »

On comprend donc que les journalistes s’appuyent principalement sur une liste de politiciens qu’ils ont sélectionné (ou que les propriétaires des médias pour lesquels ils travaillent ont choisis ?), de personnes sanctionnées par l’ONU autant dire non-alignées avec la politique de l’OTAN et encore moins membres de l’OTAN. La méthode a donc consisté à choisir quelqu’un qui ne plaît pas à au pouvoir en place aux Etats-Unis, à entrer son nom dans le moteur de recherche en espérant qu’il en sorte quelque chose. Comme le dit Craig Murray dans son article, « ne vous attendez pas à une réelle révélation sur le capitalisme de l’ouest. Les sales secrets des sociétés occidentales ne seront pas publiés. » Et de continuer « et si les recherches dans la base de données portaient sur les propriétaires des médias de masses, leurs entreprises, tous les éditeurs et les journalistes ? (…) sur les plus hauts placés à la BBC ? (…) sur chaque donateur du Center For Public Integrity ? (…) sur chaque entreprise cotée dans une bourse occidentale ? (…) sur chaque millionnaire de l’ouest qu’ils pouvaient trouver ? ». En effet, cela aurait été plus fun, mais on ne tape pas sur les copains. Ce n’est pas le but de la manœuvre.

Les américains étrangement épargnés, pas leurs ennemis

Comme je le disais en introduction, les Etats-Unis sont la première puissance économique mondiale. Ils sont aussi le pays qui compte le plus de milliardaires au monde, soit 536. Suivent la Chine et l’Allemagne avec respectivement 213 et 10320. Je ne prétends pas ici faire la démonstration d’une science exacte qui voudrait que puisqu’un pays est premier au classement du nombre de milliardaires il doit forcément avoir un plus grand nombre de contribuables impliqués dans la fraude fiscale. Mais ça serait logique. Pour qu’il n’y ait aucun américain, ni aucune société américaine cités, c’est soit que l’ensemble du peuple américain est foncièrement honnête et ne compte donc aucun fraudeur, soit que le Panama n’est pas assez paradisiaque fiscalement pour eux, soit qu’on nous prend pour des truffes.

Concernant les autres pays occidentaux, j’évoquerai uniquement la France, simplement par méconnaissance des autres pays européens et de leurs personnalités. L’affaire des Panama Papers fait ressortir les noms de quelques français comme Michel Platini, Patrick Balkany, Jérôme Cahuzac, ou Fréderic Chatillon, un proche de Marine Le Pen. Seulement ces révélations touchent des personnalités déjà inquiétées par la justice pour la plupart. Michel Platini dans une affaire de « conflit d'intérêt » et « gestion déloyale » qui lui a probablement couté la présidence de la FIFA21. Patrick Balkany, pour fraude fiscale et corruption passive22. Jérôme Cahuzac est accusé d’évasion fiscale23. Philippe Chatillon est mis en examen pour financement illégal dans le cadre de la campagne de 2012 de Marine Le Pen24. On prend les mêmes et on recommence. On n’abime pas la réputation de nouvelles personnalités, on enterre un peu plus ceux qui l’étaient déjà. Idem pour les sociétés, on nous parle de la Société Générale, qui avait déjà fait l’objet d’une enquête en 2012.

Passe aussi à la moulinette médiatique une poignée de millionnaires inconnus, ou disons de second plan, pour la forme25. On apprend rien de nouveau ou de transcendant, un non-événement en somme.

En ce qui concerne la Russie et particulièrement Vladimir Poutine (alors qu’il n’est pas cité dans les documents), ou le président Bachar Al Assad (pas cité non plus), les dirigeants chinois ou vénézuéliens, c’est un autre son de cloche. Ils font les unes de tous les médias occidentaux, surtout le président russe. Mais je ne reviendrais pas dessus vous en avez assez, et en aurez encore, dans les médias de masse.

Ca grince aussi beaucoup à la FIFA et à l’UEFA26,27 que l’on ne pardonne sûrement toujours pas de n’avoir pas attribué la Coupe du Monde 2022 aux Etats-Unis. C’est en effet après l’attribution au Quatar que l’enquête du FBI a commencé provoquant ensuite de nombreux scandales.

L’affaire aurait sans doute été différente si les données avaient été partagées et rendues publiques via une plateforme du type Wikileaks. Chacun aurait pu, comme il est de coutume, faire ses propres recherches et les résultats auraient été foncièrement différents. Gerard Ryle, le directeur de l’ICIJ, se veut rassurant pour l’establishment en disant : « nous n’avons pas dévoilé l’ensemble de la base de données et nous ne le ferons pas »28. Ouf ! Quelqu’un aurait pu trouver quelque chose d’intéressant et de vraiment compromettant.

Alors, quel est le but de cette fuite ?

Il y aurait plusieurs raisons à cette fuite d’information contrôlée. La première est apportée par Ernst Wolff, journaliste et auteur, spécialiste de la finance. Selon lui les Etats-Unis tenteraient de « vider les paradis fiscaux actuels, dans le but de se positionner comme le principal paradis fiscal »29. Certains états comme le Dakota du Sud, le Delaware ou le Nevada sont souvent appelés « nouvelle Suisse » car ils bénéficient de lois permettant une extrême opacité. « On estime que les entreprises offshores possèdent environ 30 à 40 trillions de dollars. Et les Etats-Unis souhaitent évidemment rediriger cet argent dans leur pays. (…) D’un côté, cela affecte négativement certains paradis fiscaux : les individus et les entreprises vont retirer leur argent de là et le rediriger vers le Nevada ou le Dakota du Sud. Et d’un autre côté, cela permet de jeter la pierre à Poutine. » Compte tenu du contexte économique actuel cela semble être en effet un motif crédible pour augmenter à terme les rentrées fiscales sur le territoire américain.

Un autre motif serait de prévenir « d’autres personnalités, celles qui figurent dans la base de données, mais dont les noms n’ont pas encore été révélés, que les États-Unis ou leurs partenaires médiatiques peuvent, à tout moment, exposer leur linge sale en public. C’est donc un moyen de chantage idéal 19 ».

Dans tous les cas, cela permet à coup sûr de salir les opposants à l’OTAN et à la politique impérialiste américaine tels que la Russie, la Chine et le Venezuela, sans avoir l’air d’y toucher. La classe américaine.

Greg

  1. www.rtl.fr/actu/international/panama-papers-edward-snowden-moque-le-soutien-soudain-de-francois-hollande-aux-lanceurs-d-alerte-7782691270
  2. www.courrierinternational.com/article/panama-papers-la-plus-grande-fuite-de-lhistoire-du-journalisme
  3. www.impact24.info/banque-mondiale-etats-unis-restent-premiere-puissance-economique/
  4. www.integrersciencespo.fr/index.php ?article15/orientations-politiques-de-la-presse-etrangere-et-francaise
  5. https://fr.wikipedia.org/wiki/S%C3%BCddeutsche_Zeitung
  6. www.icij.org/about
  7. www.gqmagazine.fr/pop-culture/gq-enquete/articles/panama-papers-comment-fonctionne-licij/37164
  8. www.publicintegrity.org/about/our-people/board-of-directors
  9. www.publicintegrity.org/2014/12/02/16342/peter-bale-named-new-head-center-public-integrity
  10. http://www.american.edu/soc/faculty/charlesl.cfm
  11. https://panamapapers.icij.org/pages/reporting_partners/
  12. www.sdllemonde.fr/le-groupe-le-monde
  13. https://fr.wikipedia.org/wiki/Le_Soir#Actionnariat
  14. https://en.wikipedia.org/wiki/Guardian_Media_Group
  15. www.theguardian.com/uk-news/2014/jan/31/footage-released-guardian-editors-snowden-hard-drives-gchq
  16. www.publicintegrity.org/about/our-work/supporters
  17. http://panamapapers.sueddeutsche.de/articles/56febff0a1bb8d3c3495adf4/
  18. www.craigmurray.org.uk/archives/2016/04/corporate-media-gatekeepers-protect-western-1-from-panama-leak/
  19. http://lesakerfrancophone.fr/les-panama-papers-sont-un-moyen-de-chantage-ideal
  20. www.lesechos.fr/17/07/2015/lesechos.fr/021213623632_le-top-5-des-pays-ou-vivent-le-plus-de-milliardaires.htm
  21. www.lequipe.fr/Football/Actualites/Michel-platini-et-sepp-blatter-suspendus-8-ans-par-le-comite-d-ethique-de-la-fifa/618509
  22. www.lemonde.fr/police-justice/article/2015/10/15/patrick-balkany-mis-en-examen-pour-fraude-fiscale_4790536_1653578.html
  23. www.lexpress.fr/actualite/politique/l-affaire-cahuzac_1207109.html
  24. www.francetvinfo.fr/politique/front-national/frederic-chatillon-proche-de-marine-le-pen-mis-en-examen-pour-financement-illegal-du-fn_872571.html
  25. www.lemonde.fr/panama-papers/article/2016/04/06/panama-papers-ces-riches-francais-qui-dissimulent-leurs-avoirs_4896660_4890278.html
  26. www.theguardian.com/news/2016/apr/05/panama-papers-pull-fifa-uefa-chief-gianni-infantino-corruption-scandal
  27. www.lexpress.fr/actualite/sport/football/panama-papers-le-siege-de-l-uefa-perquisitionne-par-la-police-suisse_1780099.html
  28. www.rt.com/news/338439-panama-papers-icij-leak-russia/
  29. http://sputniknews.com/us/20160405/1037533905/us-panama-papers.html

 


Moyenne des avis sur cet article :  4.65/5   (55 votes)




Réagissez à l'article

116 réactions à cet article    


  • fred.foyn Le p’tit Charles 7 avril 08:10

    +++++

    Aucun effondrement des marchés ou des banques..encore moins des personnes... ?
    Juste des articles de propagandes réalisés par des « journaleux » en manque de sensations..pour attirer les gogos..La bombe à fait pchittttttt et notre président à encore louper son coup..Lui et sa bande d’incompétents se retrouvent encore et toujours dans le caniveau de leurs neurones délabrés par des années de magouilles de manipulations et de collaborations avec l’ennemi... !

    • Pierre JC Allard Pierre JC Allard 7 avril 19:23

      @Le p’tit Charles


      Je l’ai déjà dit il y’a quelques jours ; tout ça est sans doute vrai, mais TRES incomplet et biaisé. Un proverbe dit : ’il n’y a pas de pire mensonge qu’une vérité dite avec l’intention de tromper"

      PJCA

    • rocla+ rocla+ 7 avril 19:39

      @Pierre JC Allard


      Très bon énoncé , 


      avez-vous un exemple  ?

      Merci pour la réponse 

      Par avance .

    • Pierre JC Allard Pierre JC Allard 8 avril 01:51

      @rocla+

      « Avez-vous un exemple ? » 

        smiley .... Et ne dites plus que les jeunes garçons se masturbent sans citer des noms !! J’ai négocié des contrats sur le marché international pendant des décennies, et je ne me souviens pas d’un seul cas où on ne se soit pas ingénié a trouver un petit quelque chose hors des TOR pour se rendre plus sympathique au(x) signataire(s).


      PJCA
       




    • lsga lsga 7 avril 08:25

      2 milliards d’euros qui passent des poches du peuple Russe à des comptes au Panama : une sacrée arnaque pour sûr.

      Mais bon, si ça peut vous rassurer de dire que c à cause du Capitaine Dreyfus, de Soros, et des chinois juifs de la CIA....


      • Ben Schott 7 avril 09:16

        @lsga
         

        Hier soir vous trompétiez que Poutine avait volé deux milliards d’euros au peuple russe, et au fur et à mesure du détricotage de cette grossière barbouzerie, ce matin vous ne parlez déjà plus de Poutine.
         
        Charlot !
         


      • escoe 7 avril 14:05

        @lsga 2 milliards d’euros qui passent des poches du peuple Russe à des comptes au Panama : une sacrée arnaque pour sûr.

        Vi, vi, vi, 2 milliards c’est ce que Poutine a touché pour avoir vendu Vladivostock aux chinois. Pauvre charlot !


      • Feste Feste 7 avril 16:08

        @lsga

        Quel pitre cet Isga, toujours à lêcher l’OTAN/US sous couvert de pseudo-revolution.
        Hier il trollait tous les fils avec ’Poutine 2 milliards peuple souverain’.

        Quel baltringue. J’espere que tu es correctement rémunéré pour assumer ta fonction de pauvre cave


      • roman_garev 7 avril 19:57

        @lsga

        Obsession. Ne se guérit que par la lobotomie. 

      • lsga lsga 7 avril 20:30

        Poutine a remplacé une oligarchie par une autre. Viva la Revolucion ! Il vient de se faire griller à piquer 2 milliards d’euros au peuple Russe : c’est la faute aux juifs hein ?


      • Ben Schott 7 avril 20:36

        @lsga
         

        Ah finalement vous persistez dans ce grossier mensonge ? D’où sortez-vous cette info, gros nez rouge de l’Empire ?
         
        Hein ?
         


      • meslier meslier 7 avril 21:50

        @lsga

        2 milliards € c’est relatif , ça fait 16 € par habitant Russe , sur 16 ans de pouvoir ça fait 1 €/an , c’est pas énorme .


      • lsga lsga 7 avril 21:58

        @meslier L’important : c’est que vous compreniez qu’on ne peut pas renverser l’oligarchie en mettant une poignée d’hommes providentiels au pouvoir. Seul la gestion collective de l’appareil de production peut permettre de renverser le système oligarchique.... Mais bon expliquer ça à des pompoms girls de Poutine... autant pisser dans une balalaïka....


      • meslier meslier 7 avril 22:20

        @lsga

        Appliquer le Marxisme dans une seule nation est impossible , la production est mondialisée et abolir la propriété privée des moyens de production ne pourrait se faire qu’à l’échelle mondiale ....


      • lsga lsga 7 avril 22:48

        @meslier
        ah ! ça me fait plaisir de l’entendre dire. Je me tue à l’expliquer au crypto-fachos du PRCF. 


      • lsga lsga 7 avril 22:49

        Fifi : le sdalaire de Poutine c’est 2 Milliards d’euros.
        Maintenant, coucouhe panier. 


      • gerard5567 8 avril 00:38

        @Ben Schott Il faut être bien naïf pour croire que Poutine n’est pas compromis. Son entourage immédiat, notamment familial, est cité.


      • escoe 8 avril 11:11

        @lsga c’est la faute aux juifs hein ?

        Les Clinton et les juifs américains ont piqué 4000 milliards de dollars en Russie dans les années 90. Les partis trotskystes sont totalement silencieux sur ce sujet. Vous savez pourquoi au moins ?


      • Alpo47 Alpo47 7 avril 08:40

        Chez nous ... Balkany et Cahuzac, Platini ... Bon, eux, on les retrouve partout, mais aucun autre politique ... tous honnêtes donc ?
        Bien entendu, les noms qui tombent nous amènent , très curieusement, essentiellement des adversaires de ’l’Empire« ... Devons nous supposer que nos politicards vénaux, nos PDG cupides, nos artistes et sportifs très intéressés sont tous honnêtes ? Si non, où sont ils ?

        Et la mise en avant de Poutine, répétée, matraquée, alors que son nom n’apparait pas dans le listing. Sa photo est partout. Manipulation évidente. Au niveau Français, le photo de Marine Le Pen apparait dans tous les médias. De même, son non n’apparait nulle part.Voilà qui va servir à notre grand président à augmenter ses chances aux présidentielles. Du moins, le croit-il.

        Pour un enquêteur, lorsqu’un crime ou délit est commis, il s’agira à un moment de trouver : »A qui profite le crime" ? Ici, c’est évident, dénigrer les adversaires, détourner l’attention ... tromper et manipuler, comme toujours ...

        Je crois qu’il ne faut pas oublier qu’il y a un organisme dont on sait maintenant qu’il sait tout de nous. Les malversations de politiques, et autres, leur sont connues ... la NSA. Quelle puissance, capacité de manipulation de tous pour cet organisme ... A mon humble avis, ils ne doivent pas être bien loin de la publication de ce listing (?).


        • fuginus (---.---.123.135) 7 avril 10:17

          @Alpo47
          Que les puissants cherchent à déstabiliser leurs ennemis en se protégeant n’est pas nouveau, mais le rêvers de la médaille, c’est que ce que l’on nous dévoile n’est que la face cachée de l’iceberg que les puissants eux même pratiquent. Le panama ne doit pas être le territoire le plus sécurisé pour les grands prédateurs.Le chantage « pour les amis »ou l’épée de Damocles font partie de l’information dirigée.


        • Enabomber Enabomber 7 avril 09:34

          On a fait moins de bruit sur la présence dans les listes de Notre Ami Mohammed VI.


          • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 7 avril 22:08

            @Enabomber,
            Ni de nos chers amis & clients du Golfe persique, ni de Porochenko...


          • Iren-Nao 9 avril 14:59

            @Enabomber
            MVI ne peut pas être accuse de baiser les impôts, les impôts, c’est lui qui encaisse.
            Iren-Nao


          • Jo.Di Jo.Di 7 avril 09:38

            De tte façon tt média est dans les mains de grands capitalistes mondialistes ... sauf peut être ceux de Daesh !
            https://francais.rt.com/international/18669-pour-wikileaks-panama-papers-soros


            • Iren-Nao 7 avril 09:45

              @ Auteur
              Bon article certes, mais je crois que le coup a déjà foire et ces soit disant revelations ne trompent vraiment pas grand monde tellement les ficelles sont grosses et le but évident.
              La Presse main stream, et il n’y en a plus guère d’autre, est abjecte et collabo.
              Iren-Nao


              • jef88 jef88 7 avril 11:52

                chanson !

                nous irons tous au paradis !
                question !
                fiscal ou pas ?????

                • Jeussey de Sourcesûre M de Sourcessure 7 avril 11:58

                  Le coup a foiré, oui, et sans doute à cause d’une erreur tactique étonnante !

                  Pourquoi avoir mis en cause Cameron et dédouané Hillary Clinton ?
                  Les Tories ont la peau dure et les démocrates sont sur le déclin.
                  C’est dans leur propre camp que les comptes se règlent, et les rapports de forces ont été mal évalués.
                  Le retombées sur les BICS et ceux que les USA n’aiment pas ne sont que des dégâts collatéraux.

                  Les souliers à clous sont parfois un peu lourds

                  • HELIOS HELIOS 7 avril 12:39

                    @M de Sourcessure

                    Pourquoi Cameron ??? le Brexit, ça vous dit quelque chose ????

                  • Vinciboulette 7 avril 13:31

                    @HELIOS
                    Cameron ne roule pas pour le Brexit, donc on peut se demander quel intérêt il y a à le dégommer à 2 mois du vote. Ma conjecture est que certains ayant une influence majoritaire dans cette affaire ont fait le pari d’un oui au Brexit et ont soit des options sur la livre ou l’euro ou prévu une vente à découvert avec échéance juste après le vote. Donc il faudrait pousser les chances du Brexit. L’autre hypothèse et que ça plombe la position de la place financière londonienne, sauf que ça la plomberait surtout par rapport au marché européen. Donc on peut se demander s’il y a vraiment un intérêt à cela. Mais en continuant de gratter on va en trouver d’autres tout autant valides pour pousser au Brexit.


                  • agent ananas agent ananas 7 avril 19:21

                    @Vinciboulette and Co

                    Certes Cameron ne roule pas pour le Brexit, mais le referendum qu’il a convoqué ne plait pas du tout à l’establishment. D’ailleurs je ne donne pas cher de sa carrière politique si la GB décidait de sortir de l’UE... C’est pourquoi il essaie de recoller les morceaux en ordonnant un mass-mailing en faveur de l’UE qui va couter 9 millions de livres au budget de la couronne (ou plutôt aux contribuables britanniques).


                  • gerard5567 8 avril 00:40

                    @M de Sourcessure Et pourquoi pas Cameron ? Il a menti par omission. Il a fini par reconnaître qu’il avait détenu des actions dans la société de son père.


                  • magneticpole magneticpole 8 avril 21:01

                    @M de Sourcessure

                    Les gens ont la mémoire courte !
                     Quel Brexit ! Ca à meme pas encore eu lieu, on punit tous les traites au Plan dans le panama papiers pas misé sur le futur.
                     Cameron a fait capoter l’attaque de la Syrie VOUS AVEZ DEJA OUBLIE ?
                    Quand son parlement à voté contre et qu’il a respecté la décision, Obama a du coup du changer les plans et Hollande s’est ridiculisé, c’est pour lui faire payer cet accroc au plan du nouvel ordre mondial, et pas le brexit.

                  • Anthrax 7 avril 12:12

                    Cet article est rigolo.

                    Déjà, remarquer que l’ICIJ est basé « à deux pas de la Maison Blanche » c’est ignorer que l’on peut aujourd’hui transmettre des documents électroniquement, ça va vachement plus vite que de se balader avec des kilos de paperasse sous le bras, c’est un truc assez malin qui s’appelle internet. Mais bon, ça fait bien dans le tableau. Variantes possibles : si l’ICIJ avait été basé « A deux pas de HSBC », « A deux pas de la NASA » (Oh putain ! l’affaire), « A deux pas du Pentagone » (Non trop c’est trop !), « A deux pas de l’ambassade de Chine » (AAAAAARGHHH), « A deux pas de l’OTAN » (RAAAAAH LOVELY).
                    Après on a un résumé très résumé sur l’affaire, un sandwich récupéré sur Wikipedia sur les premières puissances économiques, suivi de la même interrogation 10 000 fois resassée par les apprentis complotistes qui trainent sur ce site : pourquoi ces salopards de Yankees sont même pas nombreux sur la liste ? La réponse se trouve à peu près partout mais l’auteur aime jouer les naïfs. Par contre il y a plein de « millionnaires inconnus » sur cette liste. Ah merde. Autrement dit, des milliardaires inconnus de l’auteur pourtant abonné à « Forbes » et « Fortune » et qui pointe chaque fois que l’un d’entre eux se fait une patate de plus. 
                    Ensuite on rentre dans le dur : défense et illustration de Vlad l’ampaleur. L’auteur, toujours plein d’assurance et conforté par le communiqué officiel du Kremlin, nous affirme que Poupou ne fait pas partie de la liste. Aïe. Il est cité avec fifille et son copain. Avec quelques princes arabes, potentats sud-américains ou africains, hauts fonctionnaires internationaux que notre auteur dédaigne (pas assez connus de ses services sans doute) tout comme ce malheureux Premier Islandais, tellement pas sur la liste qu’il a préféré démissionner pour faire parler de lui. 
                    Je passe les actes suivants pour arriver au final : Trompettes et feu d’artifice. La conclusion est évidente et le Quai d’Orsay peut en prendre de la graine. « Dans tous les cas, cela permet à coup sûr de salir les opposants à l’OTAN et à la politique impérialiste américaine tels que la Russie, la Chine et le Venezuela, sans avoir l’air d’y toucher. » Tel que. Mais ce sale Yankee bronzé d’Obama n’avait pas prévu que sa manoeuvre pour clouer au pilori ces trois grandes démocraties se retournerait contre lui, car on trouve quelques suppôts de l’impérialisme dans les Panama Papers : le toujours frétillant Mohammed 6, le papa de David Cameron (oups !), le fils de Moubarak, Mauricio Macri, président argentin de son état, Petro Porochenko, très libéral président ukrainien bénéficiant de toutes les attentions de John Kerry. Vlan. Dans ta gueule Obama (qui habite à deux pas de l’ICIJ ne l’oublions jamais). 

                    • ukulele ukulele 7 avril 17:37

                      @Anthrax
                      Pas mieux… excellent !


                    • gerard5567 8 avril 00:42

                      @Anthrax
                      Très bien.


                    • jaja jaja 7 avril 12:31

                      J’ai bien aimé ce qu’en dit Denis Robert qui explique pourquoi on est debout la nuit :

                       « Ne vous étonnez pas si on est debout la nuit 

                      J’ai vu “Cash Investigation” hier, me suis tapé les flashs des chaînes tout info et le “Grand Soir 3”, je regarde les titres dans les kiosques à journaux… “Panama papiers, l’onde de choc”…

                      Comment vous dire ? Comment vous dire ce que je ressens sans passer pour un cuistre ou un donneur de leçon ? Quand même… Des panaméennes à Panama ?!!! Houlala. Des banques françaises avec des filiales dans les paradis fiscaux ?!!! Houlalalalala…

                      Et Sapin (le ministre, il ressemble de plus en plus à Gorbachev, non ?) qui vient s’émouvoir sur le sort des lanceurs d’alerte. Qu’est ce que tu as glandé mec depuis deux années qu’on t’explique que c’est grave ? Qu’est ce que tu as fait pour Antoine Deltour[1]  ? Pour Hervé Falciani[2]  ? Pour Stéphanie Gibaud[3]  ?

                      Et — au hasard et en passant — pour moi qui me suis tapé 63 procès pour dénoncer en gros la même chose (off shore, banques françaises avec filiales dans les paradis fiscaux, effacement des traces des transactions, etc) ? Rien mec. Pas bougé le petit doigt. Resté planqué dans ton ministère à user de ta langue de baobab.

                      Et la droite qui la ferme avec le souvenir précis de son petit roitelet — le Sarkozy — qui nous avait juré craché que c’était fini les paradis fiscaux. Quel connard ! Quel immense connard, gargantuesque, godmansachseste connard !

                      Et le FN — les poches pleines, les yeux vides — qui nous sort le grand air de la manip. Et Hollande qui fronce les sourcils, pire qu’une marionnette de South Park. Bientôt ce sera Juncker, vous verrez…

                      Les journalistes — en tête ceux du Monde — découvrent la Lune. Les politiques nous enfument. Il y a quelque chose de lamentable dans cet embrasement. De réjouissant, quand on voit des types comme Balkany ou Me Claude l’associé fraudeur de Sarkozy fuir les caméras… Mais quand même de lamentable.

                      Pourquoi les journalistes ont-ils tant attendu ? Pourquoi les politiques — Hollande en tête avec son foutu discours du Bourget — n’ont-ils pas bougé le petit doigt quand — tiens prenons celle-là — l’affaire Luxleaks est sortie. Rien. Pas un soubresaut.

                      Alors, bon. Ne vous étonnez pas si on est debout la nuit. On va bientôt venir vous chatouiller les doigts de pieds. On n’est pas pour les têtes à couper. Limite, le goudron et les plumes. Allez le téléphone sonne, c’est France Infos. Demain Grenoble, les mecs. Pour une conférence à 19h30. Si j’arrive à prendre mon train.

                      Il y a Merkel et Hollande à deux pas de chez moi à Metz. Toutes les rues sont bloquées. C’est un peu comme Achille Zavatta et ses fauves. En moins rigolo.

                      Notes :

                      [1] Antoine Deltour, lanceur d’alerte de l’affaire Luxleaks, poursuivi par la justice Luxembourgeoise.

                      [2] Hervé Falciani, lanceur d’alerte de l’affaire des évadés fiscaux de la banque HSBC, arrêté et emprisonné en raison du mandat d’arrêt international suisse.

                      [3] Stéphanie Gibaud, lanceuse d’alerte dans l’affaire du blanchiment de fraude fiscale en bande organisée par la banque UBS, placardisée par les entreprises privées et par l’État français après ses révélations.


                      • ukulele ukulele 7 avril 17:40

                        @jaja
                        C’est vrai tout ça, mais mieux vaut tard que jamais…


                      • Petit Lait 7 avril 13:14

                        Ce qu’il y a de particulièrement abjecte dans la manière dont ces médiats traitent de cette affaire, c’est surtout que, entre les noms de quelques trafiquants et dictateurs, qui n’auraient jamais dû pouvoir ouvrir ni un compte bancaire ni une société, on balance d’autres noms sans se soucier de savoir si ces structures et les fonds sont légaux, déclarés et actuels... il en allait de même lorsque la « liste » expurgée de la HSBC est sortie il n’y a pas longtemps. Le tout en laissant soigneusement sous-entendre dans l’opinion, que l’utilisation d’une offshore ou d’un trust est nécessairement dans un but illégal. 


                        Ce traitement est indigne de ce que devrait être le métier de journaliste, ce traitement est méprisant envers les lecteurs qui va se laisser ainsi manipuler et enfin ce traitement est totalement abject vis-à-vis des personnes visées. 

                        Mais en vous disant cela, je m’attends à recevoir les foudre de quelques justicier, du genre Isga, qui va vite venir nous expliquer qu’il n’est pas normal de structurer sa fortune et que de toutes façons il n’est pas normal que quelqu’un dispose de plus de fortune que lui. Ce qui est en fait l’un des ressort (jalousie) le plus fréquemment utilisé dans ce genre « d’affaire » mettant « en cause » les « riches » et « les puissants ». 

                        Et c’est vrai que de n’avoir que quelques noms de personnes faisant déjà l’objet de procédure judiciaire à leur encontre pour la France, enlève toute crédibilité à cette « enquête » ! 

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès