Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > Passer de la démondialisation au démondialisme

Passer de la démondialisation au démondialisme

On entend beaucoup parler de démondialisation ces jours-ci, merci Montebourg, et donc en contrepartie on entend beaucoup parler de mondialisation, de globalisation. Et le débat se cristallise autour de ces termes qui interpellent l'humain au plus profond de lui. Comment être contre la mondialisation ? L'emploi de ce terme enferme le débat philosphique fondamental. Il faut utiliser le terme approprié de mondialisme et il faut donc parler de démondialisme c'est cela l'avenir pour des citoyens.

Le débat fait rage pour savoir si l’idée véhiculée par Montebourg et le FN sur la démondialisation est une bonne idée. Faut-il acter la démondialisation ? Mais ne serait-ce pas de la xénophobie et patati et patata. Le pourtant très gauchiste think tank ATTAC se refuse à parler de démondialisation sous prétexte que le terme a été repris par le FN. On croit rêver devant tant de fausseté et de lâcheté. Mais les gauchistes ne s’embarrassent pas de concret on le sait bien ils ne véhiculent que des thèses alters qui n’ont aucune chance de percer ou dont ils veulent être les seuls à défendre. Cela fait partie de la très « collective » gauche gauchisante. Les gauchistes n’ont pas encore compris que l’heure n’est plus au débat entre gauche et droite mais entre nation et mondialisme.

Parlons peu et parlons bien. Le problème n’est pas la mondialisation mais le mondialisme et la différence est claire entre les deux.
La mondialisation est inévitable puisque c’est le rapprochement des humains de la planète. Par le biais de technologies de plus en poussées et d’internet, l’autre n’est plus à des milliers de kilomètres mais à portée de clics. De chez soi on peut entre en communication avec quelqu’un à l’autre bout du monde. On peut même en quelques heures se rendre directement chez lui ce qui auparavant demander des jours voir des mois ! C’est cela la mondialisation et c’est évidemment un bienfait.

Le mondialisme c’est tout autre chose. Le mondialisme c’est imposer un modèle unique de développement à l’humanité. Un modèle calqué bien sûr sur l’appât du gain. C’est cela le modèle capitaliste, chaque être humain doit s’engager à vivre dans un modèle qui décide que la course à l’argent est sa seule chance de bien vivre. Il n’y a pas d’autres alternatives. D’ailleurs le capitalisme en arrive à un point où il interdit toute idée de consommer un produit qui sortirait des sentiers battus du sacro-saint marché. C’est ainsi qu’il s’attaque au bio, à la récupération d’eau de pluie, à la soupe d’ortie ou aux médicaments naturels ! Tout simplement parce que cette consommation peut s’acter sans passer par un intermédiaire et, surtout, sans demander une contrepartie financière. C’est la dérive capitaliste du mondialisme que nous appelons le NOM, le Nouvel Ordre Mondial qui veut s’imposer au-dessus du pouvoirs des nations c’est-à-dire des peuples.

Mais le mondialisme c’est aussi beaucoup plus que cela puisqu’elle s’accompagne d’une idéologie religieuse : la laïcité. Pour être considéré comme une démocratie il faut être laïque et ne pas revendiquer une religion. C’est mal. On ne sait pas vraiment pourquoi mais la doxa mondialiste décrète que les religions doivent être bannies de la société. Si on veut taper juste on peut dire que la morale laïque veut pouvoir imposer ses putes à 20h30 pour nous vendre de la daube sans se faire remonter les bretelles par la sainte église. C’est une lutte sans merci. Je n’insisterai pas sur le fait qu’avec la laïcité vient la franc-maçonnerie tout le monde le sait. Le clergé occulte du monde qui impose ses dogmes et qui décrète le bien et le mal dans la société. Bizarrement je sens confusément que je partage pas du tout les valeurs maçonniques et puis j’aime pas ce qui est dans l’ombre et ne se montre pas au peuple. Pire même il nie son propre pouvoir ce qui est une hérésie, un mensonge et qui démontre bien dès lors le pouvoir occulte maléfique incarné par cette secte des âges anciens…
Je ne parlerai pas non plus du talmud qui est bizarrement là aussi le seul livre sacré à être autorisé. Nos dirigeants ne se montrent plus avec la bible ou le Coran mais avec le Talmud. C’est in. D’ailleurs quand on pense religion et lobby on évite très clairement de parler du judaïsme. Allez comprendre…

Pourtant il est là le problème ! Le mondialisme est véhiculée par une petite caste hyper riche qui peuvent nier les nations parce qu’elles sont elles-mêmes supranationales. C’est plus facile de faire le bon internationaliste quand on n’a pas de soucis de fin de mois. Mais quand on est coincé dans son quartier on aimerait que nos gouvernants prennent d’abord soin de nous ce qui n’est pas le cas au nom du dogme mondialiste et européiste. Il est là le nœud du nouvel ordre mondial.

Alors c’est bien gentil de parler de démondialisation mais ce n’est pas le bon terme. Le bon terme c’est démondialisme pour revenir à un pouvoir national ce qui n’empêchera pas de nouer des alliances et de construire une collectivité de nations sur une même vision d’avenir. Vous voulez la paix ? Alors ne restez pas dans les pas des USA qui sont en guerre avec le monde entier. Vous ne voulez pas de choc des civilisations ? Alors prenez vos distances avec Israël, et sa communauté mondialiste, qui prêche la haine tant qu’il peut. Vous voulez envisager un avenir pour l’Europe ? Alors rapprochez-vous de la Russie pour construire cette paneurope véritable qui nous tend les bras. Seulement là il faudra affronter l’Allemagne qui, elle, a choisi très clairement l’empire anglo-saxon pour son avenir. La France, et les autres, doivent-ils obligatoirement se plier au diktat allemand ? Dire non voilà ce qui serait une vraie volonté de démondialisme et de respect de son peuple.

Désolé mais je ne suis ni allemand, ni anglais, ni même italien et encore moins américain ou israélien ! Je suis français. Et bêtement j’attends de mes dirigeants qu’ils s’occupent de moi avant de courber la tête à Bruxelles, Washington ou Tel-Aviv.

Pour aller plus loin dans la réflexion je vous mets cette conférence sur l’Eurasie qui est un continent d’avenir pour l’Europe. C’est ésotérique et c’est intelligent pour que tout le monde puisse s’élever. On n’est pas obligé d’adhérer à tout mais on peut s’informer sur les visions différentes du monde car nous sommes tous différents et ça c’est du démondialisme !

Billet du blog Le souffle divin.


Moyenne des avis sur cet article :  4.08/5   (13 votes)




Réagissez à l'article

19 réactions à cet article    


  • caramico 20 juin 2011 10:26

    Alors selon vous, il y a les vilains gauchistes pour la méchante démondialisation, et les gentils pro-FN pour le démondialisme ?

    Cela me paraît être une tentative machiavélique et manichéenne de « démologiser » vos adversaires que vous pratiquez, que diable.


    • Kalki Kalki 20 juin 2011 11:11

      L’auteur est finalement un brave toutou qui choisit ses maitres, pour se faire mettre ... il est marrant :) ,non c’est ca ou je me trompe ?

      L’intelectuel devrait fermer sa jolie bouche en forme de cul de poule : parcequ’il ne connait rien du monde et il a tout sauf les solutions

      son intellectualisation, ses positions idéologies sont de la bêtise

      Au fait montrez moi simplement une seule personne qui travaille :

      il faut peut être aller plus loin que la revendication et la lutte parcellaire pour imbéciles divisés ?

      Bah alors vous voulez pas de l’hypercroissance, et l’hyperchomage ?

      Il faudra plus que des mots, mais des convictions , des choix de sociétés et des actes


      2) L’autonomie matérielle, forcément libre, y compris pour les besoins primaires doit être assuré : et pour ceci il va falloir bouger dans vos cerveaux : l’état ne peut pas tout et l’état économique de l’oligarchie joue contre VOUS
      Hydroponie : 50 euro de matériel et vous produisez assez de nourriture pour vous et votre famille, le problème de nourriture dans le monde et de dépendance est terminé. Construisez vos panneaux solaire : c’est rentabilisé tout de suite, EN UN AN. LA SINGULARITE : C’EST MAINTENANT

    • Le citoyen engagé asse42 20 juin 2011 12:32

      C’est vous qui êtes un peu manichéen je crois. On peut être nationaliste et de gauche comme moi.


    • Le citoyen engagé asse42 20 juin 2011 12:34

      @ Kalki

      Ca a l’air plutôt intéressant ce que vous dites mais pourquoi m’insulter ?


    • jef88 jef88 20 juin 2011 10:53

      Pour simplifier c’est le choix entre le
      - démon dialisme
      et le
      - démon dialisation


      • Taverne Taverne 20 juin 2011 11:54

        La démondiabolisation ? Et demain les démons dialysés...


      • jef88 jef88 20 juin 2011 18:07

        On peu aussi ajouter
        démon table
        démon stration
        démon étiser
        démon tage
        démon trable
        démon ologique


      • Taverne Taverne 20 juin 2011 11:55

        « Demain on démondialise » !« 

         »Mais oui, mais oui !", les socialos...


        • Le citoyen engagé asse42 20 juin 2011 15:18

          Oui comme vous dites le débat est posé et il nous faudra y répondre très rapidement parce que l’avenir ne sera peut-être plus très lointain si l’on pense à Tyché...


        • Jordi Grau J. GRAU 20 juin 2011 16:11

          Je suis en grande partie d’accord avec votre article - et notamment sur la différence entre les deux formes de mondialisation. Par contre, je ne vous suis pas du tout quand vous parlez de la laïcité, du judaïsme et du clivage droite-gauche.

          - La laïcité, ce n’est pas du tout le bannissement de la religion de la vie sociale : c’est une séparation nette entre le pouvoir de l’Etat et le pouvoir religieux. Elle est souhaitable pour deux raisons. D’abord, elle protège les croyants contre un pouvoir politique abusif qui voudrait imposer son idéologie. C’est pour cette raison que la laïcité a été voulue par les pères fondateurs des Etats-Unis. Mais la laïcité permet également à la démocratie de se défendre contre les tendances théocratiques de certaines religions. Et si la laïcité nous vient des francs-maçons, je leur dis merci !

          - Je ne pense pas que le judaïsme ait une position aussi centrale que vous le dites. La mode, depuis une dizaine d’années, c’est plutôt d’opposer la civilisation chrétienne (ou judéo-chrétienne) à l’ignoble civilisation islamique. La première est forcément tolérante et compatible avec la démocratie, la seconde est nécessairement totalitaire. Voilà pourquoi un certain nombre d’hommes politiques - pas forcément d’extrême droite, d’ailleurs - voulaient que l’Union européenne fasse référence à ses « racines chrétiennes ». Le judaïsme, dans cette histoire, n’a qu’une position assez marginale. Je ne nie pas que les juifs soient très nombreux dans les milieux intellectuels et politiques. Des raisons historiques expliquent cela. Mais ces juifs ne sont pas forcément croyants, et s’ils le sont ils sont souvent prêts à faire front commun avec les chrétiens contre les méchants musulmans. Cf. ce que si s’est passé sous l’administration Bush, ou des juifs travaillaient la main dans la main avec des chrétiens fondamentalistes.

          - Quant au clivage droite-gauche, il est plus que jamais pertinent. La gauche (la vraie, pas celle du PS, du New Labour ou du SPD), c’est un courant politique qui vise à réduire ou abolir les inégalités politiques, juridiques ou économiques. La droite, au contraire, est pour le maintien d’un système pyramidal. Or, d’où vient la mondialisation financière, sinon des « élites » nationales des grands pays occidentaux ? L’histoire l’a montré maintes et maintes fois : la petite poignée des dirigeants d’un pays se sent plus solidaire des dirigeants des autres pays que des populations qu’elle a la gentillesse d’encadrer. Si on veut lutter contre la mondialisation capitaliste, il faut lutter contre les rapports de domination à l’intérieur de chaque pays et instaurer partout de véritables démocraties, c’est-à-dire des régimes égalitaires.


          • Le citoyen engagé asse42 20 juin 2011 17:17

            Vous êtes d’accord mais jusqu’à votre point de rupture à vous qui est très net :
            « c’est plutôt d’opposer la civilisation chrétienne (ou judéo-chrétienne) à l’ignoble civilisation islamique »

            Et bien moi je suis dans une logique de dire que c’est l’élite qui véhicule cette vision judéo-chrétienne de la république pour diviser le peuple. Car ce sont les mêmes qui sont pour l’immigration, les sans papiers, et contre le racisme vous remarquerez. Comment peut-on être des deux côtés du manche si l’idée n’est pas d’instrumentaliser l’Islam et détourner ainsi le regard vers le vrai problème de notre pays qui est sous domination judéo-protestante et véhicule ainsi le sionisme, le libéralisme et l’atlantisme qui sont les vrais destructeurs de la nation française.

            Les islamistes comme vous dites ne sont pas au pouvoir dans notre pays...


          • Jordi Grau J. GRAU 20 juin 2011 20:54

            Apparemment, mon message a manqué de clarté : quand j’ai opposé la merveilleuse civilisation judéo-chrétienne à l’ignoble civilisation islamique, c’était sur un ton ironique. Je me faisais l’écho d’une théorie à la mode, mais que je ne partage pas : la théorie du « choc des civilisations ». Quant à votre fixation sur les juifs (auxquels vous adjoignez maintenant les protestants), je pense qu’elle gâche un peu votre lucidité. Les pays catholiques ne valent pas forcément mieux que les protestants, et il n’est pas besoin de voir la main invisible des juifs pour expliquer les rapports de domination qui y règnent. Voyez le Chili de Pinochet, entre autres exemples.


          • Le citoyen engagé asse42 20 juin 2011 21:12

            J’ai oublié la franc-maçonnerie mondiale pour être complet.

            Qui a financé Pinochet ? Connaissez-vous l’AIPAC aux USA ou le CRIF en France ? Vous voulez savoir pourquoi nous avons majoritairement des juifs en politique, dans les médias, au cinéma ? Alors non je ne divague pas je parle d’une réalité qui nous oppresse car elle nous range d’office dans le camp d’ Israël alors que notre aspiration révolutionnaire va du côté palestinien.

            La fracture est nette entre l’élite et le peuple. Les catholiques sont au moins français eux.
            A voir une future députée UMP...pour Israël !

            C’est à vous de regarder la réalité en face.


          • Jordi Grau J. GRAU 20 juin 2011 22:26

            Les catholiques français ne sont pas forcément plus dévoués à l’intérêt national que les autres. Parmi les patrons de grosses multinationales ou les politicards, on trouve pas mal de catholiques, non ? Quant aux juifs, « ils sont partout », comme disent les antisémites. Mais ce slogan, qui n’est pas entièrement faux, montre bien qu’il n’y a pas une cohérence politique au sein des juifs. On trouve des juifs capitalistes, mais aussi des anticapitalistes. Certains sont mondialistes, d’autres favorables à un retour au protectionnisme. Certains - ceux qui parlent le plus fort - sont sionistes. D’autres sont très critiques à l’égard de la politique israélienne, voire franchement antisionistes. Si vous lisez, par exemple, le Monde diplomatique, vous verrez que certains des journalistes les plus importants de ce mensuel sont juifs ou d’origine juive. Et pourtant ils ne sont ni mondialistes, ni pro-capitalistes, ni sionistes.


          • Scual 20 juin 2011 16:28

            L’auteur transforme le mot « mondialisme » en tout ce qui l’arrange peu importe son sens.

            Cet article fait passer certaines idées pour d’autres, c’est de la propagande.

            NON la mondialisation n’est pas forcément ce qui se passe actuellement, la mondialisation ça peu aussi être tout et n’importe quoi d’autre qui se passerait à l’échelle planétaire comme phénomène de fond... y compris ce que propose l’auteur. Oui ce qu’il appelle « démondialisme » pourrait tout à fait être mondialisé si tout le monde fait pareil.

            Le mondialisme c’est pas une idéologie. C’est un fait qui s’est produit avec les progrès technologiques des transports et surtout des télécommunications. Au final ça n’a aucune conséquence au niveau de ce que l’on fait politiquement.

            Notre problème c’est la dérèglementation et le libéralisme... appelons un chat un chat et acceptons donc le fait que c’est nous les coupables de nos choix. La mondialisation n’a rien à voir là-dedans et en plus on pourrait croire que c’est pas de notre faute, pourtant personne nous y a obligé bien au contraire, c’est même l’inverse.


            • Le citoyen engagé asse42 20 juin 2011 17:14

              « Le mondialisme c’est pas une idéologie »

              C’est justement là où vous avez tort, le mondialisme est une idéologie véhiculée par l’élite qui eux se fichent pas mal d’habiter dans une nation puisqu’ils ont les moyens d’être transnationaux. De plus ils ont été éduqués dans cette logique mondialiste, occidentaliste, qui est dispensé dans les grandes écoles anglo-saxonnes. C’est partout la même philosophie.


            • BA 21 juin 2011 00:31
              Grèce : la zone euro donne un ultimatum de deux semaines à Athènes.

              La zone euro a donné lundi deux semaines à la Grèce pour adopter un nouveau plan d’austérité très impopulaire si elle veut obtenir l’argent frais dont elle a besoin pour éviter une faillite qui provoquerait une onde de choc mondiale.


              Cet ultimatum de la zone euro à la Grèce est inadmissible.

              La zone euro dit au gouvernement grec : « Privatisez, privatisez encore, privatisez toujours, augmentez les impôts, baissez les retraites, baissez les salaires ... sinon nous ne vous prêterons plus d’argent. »

              La zone euro donne un ultimatum de deux semaines à la Grèce.

              C’est un diktat.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès