Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > Pauvre Zimbabwe...

Pauvre Zimbabwe...

Peu d’entre nous connaissent le Zimbabwe. D’abord parce que la géographie de l’Afrique ne fait pas partie du socle de connaissances de nos enfants et de leurs parents. En France on en connaît à peu près la partie francophone, mais pas du tout la partie anglophone, à laquelle appartient le Zimbabwe.

Le Zimbabwe s’est appelé à l’époque où le pays était sous la domination des blancs, la Rhodésie. Il est situé dans la partie Sud-Ouest de l’Afrique, juste au-dessus de l’Afrique du Sud, sans accès à la mer et enclavé entre le Mozambique côté Océan indien , le Botswana à l’Est et la Zambie au Nord . Sa capitale est peu connue et s’appelle Harare. En revanche, sa principale destination touristique est très connue, puisqu’il s’agit des Chutes du Zambeze, aussi appelées les Chutes Victoria.

C’est un pays au climat agréable, à l’agriculture prospère, qui a été longtemps considéré comme le grenier à blé de l’Afrique et qui a acquis son indépendance en 1980. C’était aussi un grand pays producteur de tabac. C’est le chef des rebelles, Robert Mugabe, qui en pris la tête à cette époque pour ne plus la lâcher depuis. En 2000 il entreprit une grande réforme agraire en confisquant les terres des 4500 fermiers blancs toujours dans le pays, pour les confier aux anciens des armées de libération et à ses amis politiques. Lesquels laissèrent les terres dépérir, tandis que les fermiers blancs allaient s’installer en Zambie voisine.

J’ai eu l’occasion d’y aller en 2002, à une époque où la situation économique était déjà très dégradée, où l’essence manquait, et où la nourriture devenait rare. Les tours opérators en étaient rendus à faire visiter les Chutes Victoria à partir de Johannesbourg, en faisant l’aller-retour dans la journée.

Si je vous en parle aujourd’hui, c’est parce que malheureusement, la situation s’y dégrade dramatiquement. L’inflation a atteint le record de 1049%, 90% par mois ! Les 200 000 fonctionnaires sont en grève, pour être payés, d’abord, et pour voir leurs salaires revalorisés. Leur salaire moyen, qui vient d’être triplé, est désormais de 30 millions de dollars zimbabwéens, ce qui peut sembler astronomique, mais le seuil de pauvreté là-bas est de 41 millions de dollars !

C’est la septième année de récession économique, le chômage touche 70% de la population, les carburants et les produits de première nécessité manquent, deux millions de Zimbabwéens se sont réfugiés en Afrqiue du Sud. Bref, c’est le décrochage économique total, et la situation est devenue hors de contrôle. Le voisin sud-africain en est très inquiet, et a même proposé à Harare un prêt de 1,2 milliard de dollars .

Robert Mugabe qui, malgré sa silhouette jeune, frôle les 80 ans, et qui a toujours le verbe vigoureux pour s’en prendre au monde entier, pratique la fuite en avant en muselant les médias. Ses treize millions d’administrés dépendent pour leur survie de l’aide alimentaire internationale.

Triste période, pour l’ancien grenier à blé de l’Afrique, un pays qui avait pourtant beaucoup d’atouts pour s’en sortir brillamment.


Moyenne des avis sur cet article :  4.9/5   (40 votes)




Réagissez à l'article

29 réactions à cet article    


  • paslyon (---.---.24.93) 30 mai 2006 12:05

    C bien qu’on parle de ce pays sur agoravox cela me renvoit à un constat indéniable : les gens (et moi la première) parle trop souvent de l’Afrique au sens large du terme. Mais l’Afrique est un continent immense avec des pays très différents. C’est bizarre de parler d’une personne en disant « elle est africaine » Oui certes mais quelle est son origine ? On dit rarement d’un français que c’est une personne européenne ou d’un canadien que c’est un américain du nord Et oui le continent africain c’est aussi le Zimbabwe, pays méconnu avec une histoire, une économie et une population. merci donc pour votre billet


    • Offset (---.---.133.64) 30 mai 2006 13:14

      C’est décevant, tu ne parle pas du tout de la responsabilité de l’état Zimbabwesien dans cette catastrophe économique. L’inflation n’est pourtant pas une fatalité, bien au contraire, et a été complètement voulu.


      • Sam (---.---.155.211) 30 mai 2006 13:46

        Article intéressant, mais j’aurais aimé connaître les raisons de cette faillite générale du pays, mis à part le fait que les Zimbabwéens n’auraient cultivé les terres reprises aux colons.


        • clement (---.---.74.130) 30 mai 2006 14:13

          Le constat est effectivement effarant et marque les disparités qui existe au sein même de cette afrique morcelée : certains pays comme le Nigéria s’en sorte avec une gestion responsable de leurs ressources (on a pu voir les nombreux déplacements diplomatiques, qu’ils soient américains ou chinois, venir signer des contrats avec le président Obansanjo pour des approvisionnements pétroliers), et d’autres pays comme le Zimbabwe, muselé par un chef d’état cumulard pour qui le sort de ses administrés n’est qu’un détail.


          • Marc (---.---.3.134) 30 mai 2006 14:44

            Effectivement, les terres une fois volées aux colons blancs et très souvent massacrés pour cela, n’ont jamais été cultivées par les africains (noirs pour faire plaisir à paslyon).

            Encore une fois, un beau symbole de l’afrique ...


            • (---.---.226.88) 31 mai 2006 07:35

              il faudrait arrêter de raconter n’importe quoi. Quand on veut s’érriger en juge, il faudrait aussi avoir un minimum d’honneteté.

              Contrairement à ce que dit l’auteur de l’article : :En 2000 il entreprit une grande réforme agraire en confisquant les terres des 4500 fermiers blancs toujours dans le pays

              les fermiers blancs ont chassés des gens qui vivaient là au départ et on donc récupéré les terres les plus fertiles.

              Terres qu’ils ont rendues STERILES a force de déverser des intrants et autres engrais dit phytosanitaires.

              Qu’on veuille considérer les africains inférieurs aux blancs, passe encore ! Je trouve quand même incroyable que en Europe on considère que les blancs se sont installés sur des terres vierges balayant d’un revers de mains les personnes auparavant spoliées, souvent décimées.

              Drôle de civilisation qui ne cherche qu’à suprimer celles des autres en les considérant systématiquement comme inférieures !

              Mais il faudrait faire preuve d’un minimum d’intelligence en se demandant le pourquoi de cette campagne orchestrée contre un pays dont la population noire a toujours vécu dans la misère et un racisme des élites blanches ; aujourd’hui destituées.

              On peut rappeler que tout pays ou dirrigeant qui entreprend une réforme agraire s’expose systématiquement aux foudres des européens. Les USA en leur temps ont tué un des présidents d’amerique du sud dans les années 1970 car il avait entrepris une réforme agraire (comme en Bolivie ou en Urugay actuellement). Or qui dit réforme agraire, dit moins de ventes de produits chimiques.

              Ne parlons pas de la folie des agricultures orientées exportations et déséquilibrant l’auto suffisance alimentaire d’un pays. Même la France n’est pas épargnée. Les échanges commerciaux forcent des monocultures dont on voit aujourd’hui les conséquences.

              Et ça dérange, vous qui faites un sujet sur le Zimbabwé, sachez que ce pays refusent systématiquement les céréales OGM que nous réservons ici au BETAIL et dont les firmes américaines et européennes cherchent à se débarrasser au nom d’une soi disante aide alimentaire ! On croit Rêver !

              Evitez aussi à l’avenie le style « blanc gentil, noir méchant et bète » : ou alors plongez le nez dans la merde que 20% de la planète met chez les autres et après on en reparle.


            • (---.---.63.235) 31 mai 2006 09:13

              « ...ou alors plongez le nez dans la merde que 20% de la planète met chez les autres et après on en reparle. »

              Tu sais ce qu’il te dit, guignol, le 20 % de la planète. Qu’il a déjà planté le nez des autres dans la merde en question, et qu’il n’y a, par conséquent, plus de place pour le sien...

              Qu’est-ce qu’on rigole avec les impuissantes et rabiques indignations des pitres comme notre Ane Honyme smiley)

              Si t’as honte d’être blanc, tu peux arranger avec du cirage. C’est moins fatigant, physiquement, que de retrousser ses manches et d’aller les aider concrètement sur place...

              Et toc ! smiley)


            • Scipion (---.---.63.235) 31 mai 2006 09:14

              Et c’est signé Scipion, comme le style le signifiait déjà aux plus intelligents...


            • (---.---.226.88) 31 mai 2006 09:21

              Ah, non, ET TOC pour moi. Car la réponse te touche et te fruste au point que tu n’as pas pu te retenir de venir faire ton cinoche !

              Comme quoi, rétablir les faits à toujours du bon ! smiley


            • CAMBRONNE (---.---.109.56) 30 mai 2006 15:00

              C’EST L’AFRIQUE PAATRON !

              Malheureusement , je ne peux que reprendre une expression terriblement d’actualité et trés répandue chez les africains eux mêmes . La Rhodésie était un état colonial et prospère . On en parlait beaucoup à l’époque et Mr SMITH le président blanc était trés mal vu par les médias français .

              Les ouvriers agricoles travaillant dans les exploitations vivaient moins bien que les blancs , mais beaucoup mieux que dans la plupart des pays voisins .

              MUGABE a fait fuir les blancs : terreur organisée , assassinats etc La relève n’a pas été assurée , faute de compétence . Par contre , si son peuple meurt de faim monsieur MUGABE est riche ..

              Pauvre afrique .


              • Marsupilami (---.---.171.148) 30 mai 2006 16:05

                Ouaf !

                Malheureusement exact. Les indépendances ont été de vrais désastres pour de multiples raisons exogènes (découpages territoriaux coloniaux en dépit du bon sens, etc.), mais aussi endogènes. Lire à ce sujet les excellents et hilarants bouquins de l’ivoirien Amadou Kourouma, qui est nettement plus drôle qu’Aimé Césaire & consorts.

                Houba houba !


              • CAMBRONNE (---.---.180.249) 30 mai 2006 19:27

                @ Marsup

                Kourouma , je connais bien . Il est mort .Mais il a écrit : « en attendant le vote des bêtes sauvages et Allah n’est pas obligé » ...

                purement génial et vision juste et décapante de la vraie Afrique , celle que j’aime et pas celle de tous ces nians nians qui n’y ont jamais foutu les pieds .

                J’ai eu l’occasion de lire " l’odysée de mongou et les désillusions de Mongou par Pierre Sammy Mac Foy , écrivain centre africain . Excellent , mais difficile à trouver .

                Il nous relate l’evolution de la colonisation et surtout l’attrape couillon de la décolonisation . C’est dans cette deuxième phase ( la décolonisation ) que nous avons été particulièrement fautifs et surtout cyniques à l’image du grand Charles .


              • Robert Mugabe’s Harare_Veteran (---.---.115.129) 30 mai 2006 15:09

                Reponse et contra-position concernant la reaction comme Monsieur Marc a donne sur la repartition du territoire Zimbabwien. En Rhodesie depuis Cecil Rhodes les colonialistes ont pris toute la terre fertile et pousse la population indigene au bout des lignes ou se trouve aujourd’hui les douanes de Zimbabwe.


                • Marc (---.---.3.134) 30 mai 2006 18:05

                  Ceci dit, si les colons n’avaient pas exploités cette terre pour en vivre, personne d’autres ne l’auraient fait. Et cela se vérifie dans toute l’Afrique. Et même en Namibie ou le climat est particulièrement terrible, les colons ont construit des villes et des exploitations ...


                • Sam (---.---.162.210) 30 mai 2006 20:18

                  « ...les colonialistes ont pris toute la terre fertile et pousse la population indigene au bout des lignes ou se trouve aujourd’hui les douanes de Zimbabwe... »

                  Ce qui veut dire que les terres Zimbabwéennes n’ont pas été toutes décolonisées, ou que des colons sont restés au Zimbabwe et ont gardés, malgré la décolonisation, les terres les plus fertiles ?..

                  Entre l’article initial et votre commentaire, il me semble que la situation décrite n’est pas la même. Pouvez-vous être plus précis ?...


                • (---.---.104.85) 30 mai 2006 18:30

                  Il faut également dire que l’inénarrable Jean Ziégler, Rapporteur spécial de la Commission de Droits de l’Homme des Nations Unies pour le droit à l’alimentation (sic de chez sic !), qui a ses supporters parmi les contributeurs d’AgoraVox, a approuvé les confiscations opérées par Mugabe.


                  • Africain (---.---.209.106) 30 mai 2006 20:15

                    Ce que personne ne dit, c’est que ces terres ont été confisquées par les colons blancs dans la violence et le meurtre. Ce n’est que justice qu’on en ait chassé les descendants de ces colons. Laissez l’Afrique mourrir de faim, c’est notre problème. Ceux que vous célébrez n’y ont apporté que violences et misères et ça continue.


                    • Scapion (---.---.214.187) 30 mai 2006 20:38

                      Africain,

                      Vou dites :« Laissez l’Afrique mourrir de faim, c’est notre problème »

                      Je ne sais pas si les terres ont été spoliés, peut être, si c’est vrai c’est qu’elles ne devaient pas être trés utilisées. C’est le passé.

                      Mais dire « laissez l’Afrique mourrir de Faim » n’est pas acceptable, car les Africains n’ont qu’une idée en tête : venir dans les pays riches, et cela non plus, nous ne pouvons pas l’accepter.


                    • (---.---.226.88) 31 mai 2006 09:31

                      ah ben oui ! tiens ! les terres ne devaient pas être utilisées.

                      Il n’y avait même personne. Et les Noirs n’habitaient même pas en Afrique. Humm ScipiCON !

                      Voyzez les jeux de mots, ce n’est pas réservé qu’aux Amonymes. smiley


                    • Ludovic Charpentier (---.---.68.100) 31 mai 2006 11:08

                      « car les Africains n’ont qu’une idée en tête : venir dans les pays riches, et cela non plus, nous ne pouvons pas l’accepter. »

                      C’est hyper-manichéen comme raisonnement. La plupart des immigrants n’ont qu’une idée en tête : le retour au pays d’origine une fois que leur affaire a prospérée. En fait, il n’y retourne pas, parce que soit leur affaire n’a jamais prospérée, soit entre temps ils ont eu des enfants qui ne veulent pas bouger dans un pays qu’ils n’ont jamais connu. Mais le retour au pays des immigrants et un phénomène qui existe, même si il est vrai inférieur au nombre d’allers. Il faut arrêter de caricaturer sur le ’pillage des pays riches’, si les conditions de vie en Afrique était un peu plus acceptables, il n’y aurait pas tant d’immigrations. Regardez l’exemple du Rwanda ou de la Sierra Leone, qui après des années d’émigration massive pour cause de génocides, se retrouvent maintenant avec un solde positif grâce au retour massif des réfugiés, simplement parce que les régimes politiques sont plus stables que par le passé...


                    • Africain (---.---.209.106) 30 mai 2006 21:22

                      Ne les acceptez pas si vous voulez. Peut-être que s’ils décidaient de rester chez eux et de travailler il n’auraient pas besoin d’émigrer.

                      Je suis contre l’émigration des Africains. Que chacun reste chez soi.


                      • Ludovic Charpentier (---.---.68.100) 31 mai 2006 11:10

                        Je vous recommande les films ’Hotel Rwanda’ ou ’Lord of War’. Ceux qui flippent pour deux-trois faits divers se posent la question du ’Pourquoi les Africains fuient-ils des génocides ?’ Quelle ironie smiley.


                      • monteno (---.---.179.94) 31 mai 2006 09:23

                        Bon article... Je trouve dommage que vous ommettiez un point qui me semble importants ...

                        Mugabe a mis en place un système communiste ; or chacun peut constater que nulle part au monde le système communiste n’a réussi à organiser le développement d’un pays. Je vous convie à écouter le soir à 20h30 sur France Culture la trés interessante émission consacrée cette semaine à Jean-François Revel ; dans l’entretien de mardi soir ( qui doit être podcastable) il explique trés bien ce point, qui est l’observation d’un fait, comme on le ferait d’un phénomène physique, sans aucun philtre idéologique.

                        A partir de là, Mugabe a appliqué les méthodes employées par tous les systèmes communistes avec les résultats que vous décrivez ainsi qu’une trés grande violence ( vous n’indiquez pas que l’expropriation des fermiers s’est faite avec beaucoup de violence physique et de meutres parfois ).

                        Les faits sont têtus, avait génialement dit Lenine !


                        • (---.---.226.88) 31 mai 2006 09:29

                          violences physiques qui ont précédés la confiscation des terres aux noirs qui y vivaient avant ! Violences condamnables et impardonables ! Viols, tortures, massacres.....

                          Alors pourquoi condamner celles d’aujourd’hui et non celles d’hier ?


                        • Ludovic Charpentier (---.---.68.100) 31 mai 2006 11:12

                          Mugabe, c’est un cocktail inquiétant de Hitler et Mobutu. Un taré qui exploite ses richesses à son propre profit personnel. Le Zimbabwe est un petit pays, mais le fait qu’un tel taré ait pu arriver au pouvoir dans un pays anciennement victime de l’apartheid a de quoi faire flipper l’Afrique du Sud... pas uniquement pour des raisons économiques !


                        • Palma (---.---.195.103) 1er juin 2006 13:30

                          Pour ceux qui croient encore que Mugabe est une « victime de colonialisme » http:news.scotsman.com/topics.cfm ?tid=155&id=743752006


                          • stephane (---.---.202.18) 6 juin 2006 16:17

                            un article qui me touche de pres etant donne que je vis en Afrique du Sud. une realite terrible qui me touche beaucoup et dont le silence des pays occidentaux m ecoeurent.

                            Une des plus grandes catastrophes humanitaires en afrique au cours des quarante dernieres annees. j avais ecrit a ce sujet un article il y a bientot un an afin d alerter l opinion publique, lien ci dessous..

                            http://www.crackersandco.com/200506/050614catastrophezimbabwe.htmet

                            je pense toujours a un moyen de mobilisation mais lequel etant donne que l afrique australe est si loin des preoccupations des europeens ?!


                            • Chipinga (---.---.128.251) 28 septembre 2006 16:24

                              J’ai pacouru les articles et entendu les diverses opinions un point reste présent « Pauvre Zimbabwe » que moi j’appele encore et je m’en excuse Rhodesie. Malgré les difficultés, ce fut les plus belles 5 années de ma vie et je suis partis pour ne pas me faire tuer par ceux qui sont aujord’hui les Maîtres du pays. J’ai tout perdu sous le régime de Monsieur Smith, j’ai gagné et j’ai perdu.. ainsi va la vie. ! Mais pourquoi, le reste du monde sachant dans quel état est devenu le Zimbabwe après son indépencence ,n’a-t-il rien fait, pourquoi ce résidu de terroriste est-il maintenu au pouvoir. ? Je crois que beaucoup d’entre nous connaissons les réponses mais bon.. Voilà ce que je voulais dire !et je signe. ! Jacques Debaix

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès