Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > Pendaison Continue en Iran

Pendaison Continue en Iran

Pour propager la peur, chaque fois un nombre des prisonniers du régime sont arbitrairement pendus. Les charges de routine contre ces condamnés sont : trafic de drogue, délinquance, viol, homosexualité, et violation des normes islamiques. Le régime islamique pend ces condamnés dans les lieux publics : au centre ville, aux lieux et en occasions symboliques.

Avec la montée de manifestations d’anti régime provoquées par l’assèchement accéléré du lac d’Oromieh(un immense lac de 5 200 kilomètres carrés en Azerbaïdjan), le régime islamique a trouvé une bonne occasion pour accélérer le nombre d’exécutions pour faire peur aux Iraniens. Le régime islamique a exécuté dans la semaine dernière plusieurs « trafiquants de drogue » et homosexuels à travers le pays.

La situation des droits de l’homme ne suscite que peu d’attention. Le régime des mollahs continue triomphalement sa pendaison quotidienne en Iran— trois pendaisons par jour, un taux moyen qui risque s’accélérer avec le risque d’effondrement du régime. Tandis que la communauté internationale et la Cour internationale de justice à la Haye demeurent relativement insouciantes au sujet des droits de l’homme en Iran, les Mollahs continuent leur barbarie contre le peuple Iranien. Ceci étant dit, voici quelques nouvelles très déprimantes, extraites de la presse officielle qui ne suscitent pas des réactions adéquates par la communauté internationale.

Selon Iran Focus, le régime exécute 15 mai 2011 trois activistes arabes dans la ville pétrolière d'Ahvaz, dans le sud-ouest du pays. Mme. Zahra Kazemi, journaliste irano-canadienne, résidente au Canada, avait été interpellée le 23 juin 2003 alors qu’elle photographiait des familles de détenus devant la prison d’Evine, elle été violée et battue à mort en 2003. Deux adolescents homosexuels pendus en 30 mars 2010. Sur l'ensemble de l'année 2009, pas moins de 388 prisonniers ont été exécutés en Iran – chiffre record enregistré par Amnesty International.

L'année passée, Amnesty International, malgré du manque de données officielles, place Iran deuxième en nombre d'exécutions après la Chine, mais leader en taux d'exécutions par habitant. En 29 décembre, 2010, Ali Saremi 63 ans, un ancien prisonnier politique sous la dictature du Shah, le père d’un membre des Moudjahidine du peuple a été exécuté par pendaison. L'exécution de l'Irano-néerlandaise Zahra Bahrami en même année a été fermement condamnée par le Parlement Hollandais mais sans avoir un impact important dans les relations de l'UE avec le régime islamique. Ces exécutions ne sont que plusieurs exemples parmi des milliers Iraniens qui ont perdu leur vie depuis 1979, l’installation du régime islamique en Iran.

Le bilan 2011 est lourd. Alimenté par des sources officielles iraniennes et par les informations collectées et recoupées par IHR, « il fait état de 546 exécutions - 144 de plus que l'année précédente, dont 19 se sont déroulées en public ». Les deux tiers des personnes mises à mort avaient été condamnées pour trafic de drogue et 13% pour appartenance à un groupe d'opposition armé. Les chiffres des victimes du régime islamique pourraient bien être très en deçà de la réalité. En effet, faute de pouvoir vérifier les faits, l'association a omis de comptabiliser les 200 cas supplémentaires qui lui ont été signalés. La plupart de ces exécutions, extrajudiciaires, auraient eu lieu dans les geôles de la province du Khorasan, au Nord-est de l'Iran, et notamment à la prison Vakilabad, dans la ville de Machhad.

Pour propager la peur, chaque fois un nombre des prisonniers du régime sont arbitrairement pendus. Les charges de routine contre ces condamnés sont : trafic de drogue, délinquance, viol, homosexualité, et violation des normes islamiques. Le régime islamique pend ces condamnés dans les lieux publics : au centre ville, aux lieux et en occasions symboliques.

Parmi d’autres méthodes conventionnelles d’élimination, le régime islamique exécute aussi les activistes politiques sous le prétexte d’être des « voyous ». Ainsi le régime se débarrasse en même temps de ses opposants politiques. L’action draconienne de grande envergure commença pour le 22 Juillet, 2000, lorsqu’une douzaine de « voyous » ont été collectivement pendus à l’intérieur de la redoutable prison d’Evin. Il est à noter que selon des sources d’opposition iranienne, parmi ces « voyous », il y a avait au moins trois prisonniers politiques.

Exécutions des membres de minorité ethniques est un autre crime commis depuis l’installation du régime islamique en Iran Pourtant ces exécutions-là ne sont que des exemples occasionnellement annoncés par le régime. Aussi, ceux qui sont tués sous la torture ou bien discrètement par les sbires du régime ne se figurent pas sur une liste officielle. L’appareil judiciaire du régime ne cache pas à dire qu’il affronte les « corrompus commettant des crimes et menaçant la sécurité du peuple". Le régime des Mollahs accélère le rythme des exécutions chaque fois que le mécontentement populaire s’intensifie. Ses victimes peuvent varier des prisonniers politiques aux prisonniers civiles et membres des minorités ethniques. Dans le cadre d'une campagne visant officiellement à améliorer la sécurité, les Mollahs imposent une atmosphère de peur et de l’insécurité dans la population.

A part les exécutions par pendaison, fusillade, lapidation, chute d’une hauteur etc., l'amputation a aussi une signification symbolique dans la Charia exercée par les Mollahs. Elle est une cicatrice permanente et humiliante au front de l'accusé qui est un héritage des sociétés primitives. L’amputation de la main gauche est par exemple est un symbole humiliant du vol. Le régime corrompu, qui est connu en Iran comme une mafia criminelle, préfère rebondir cette punition de la charia pour faire peur aux pauvres. Tous ceux qui sont amputés, tués, lapidés, tués sous la torture ou bien discrètement par les sbires du régime ne se figurent pas sur une liste officielle. Seulement les actes d'accusation sont rendus publics lorsque le régime veut faire peur à la population en menaçant le peuple.

La lapidation, une punition d’adultères, prévue pour la fameuse prisonnière du régime, Mme. Sakineh Ashtiani, est une manière douloureuse d’exécution L’homme et la femme adultères, vêtus d’un linceul blanc, sont enterrés dans un creux, l’homme jusqu’à la taille avec les bras dégagés, la femme jusqu’au-dessus des seins, et ensuite ils sont lapidés par une foule fanatique autour du creux en chantant « Alahh Akbar » le Dieu est grand ! La tradition vient de la charia, droit islamique découlant directement du Coran et des enseignements du Prophète Mohammed collecté sous le nom « Hadith ».

C’est dans cette situation délicate qu’au nom de l’humanité, il est demandé à la communauté internationale de réagir contre ces punitions islamiques qui d’ailleurs ne respectent aucun principe judiciaire universellement reconnues. Le Conseil de l'Europe et l’ONU sont demandées de faire arrêter la chaîne de pendaisons arbitraire en Iran. La Convention européenne des droits de l'homme, qui abolit la peine de mort "en toutes circonstances, doit y réagir concrètement.

L’indifférence de la communauté internationale peut toujours aggraver la situation des droits de l’homme en laissant la balle dans le camp des Mollahs. Ainsi les Mollahs ont la main libre pour appliquer leur system judiciaire, autrement dit les lois islamiques (la charia). La charia contient des lois d’origine coranique qui doivent être appliquées dans une société musulmane. D’après ces lois archaïques, sévères formes de punitions comme la lapidation, l’amputation, coup de fouets seront appliquées.

Pour beaucoup d’iraniens, le problème n’est pas le fait que l’islam soit une religion de la vie privée, le problème est que l’islam est la religion d’État, et encore plus abusivement, elle est une idéologie d’État. Quand même, cet État, malgré toute sa capacité d’application de la charia, est un État économiquement dépendant qui a besoin de la technologie et d’aides des pays occidentaux pour sa survie. Il est donc possible que les pays occidentaux fassent reculer les mollahs pour sauver la vie des prisonniers en danger de mort, comme c’était le cas chaque fois que la pression internationale était pesante.

Les vagues montantes de la répression et d’exécution, visant les femmes, les étudiants, les travailleurs, les journalistes ont pris une allure très violente en Iran. Alors cet article est aussi un appel à toutes les organisations et associations et à tous les esprits libres et humains qui peuvent soutenir le droit de vie en Iran. Quelque soient vos réactions individuelles ou collectives, on peut sauver la vie des humains en danger de mort sous le régime islamique en Iran.


Moyenne des avis sur cet article :  2.31/5   (49 votes)




Réagissez à l'article

88 réactions à cet article    


  • chapoutier 14 septembre 2011 10:20

    vous voulez en appelez à BHL , à Sarkosy et à Obama .
    vous voulez une nouvelle Libye ?


    • Talion Talion 14 septembre 2011 10:22

      Apparemment une nouvelle vague de propagande anti-iranienne est en marche...


      Et ils nous croient assez idiot pour gober cette nouvelle couleuvre après l’épisode Lybien !...

      Je conseillerai à l’auteur d’arrêter de nous prendre pour des cons.

      • oncle archibald 14 septembre 2011 11:50

        Il n’y a donc pas selon vous d’exécutions politiques en Iran ? Vous devez être un des rares sur la planète à le croire ... 

        De même que lorsque l’auteur dans ses précédents articles expose les purges menées par l’ayatollah Komeiny, ou la police iranienne qui « veille sur les bonens moeurs » et pourchasse les femmes « mal voilées » .. Il dit des vérités qui ne sont contestées par à peu près personne et que les gouvernements iraniens eux même ne cherchent pas à cacher.

        Mais depuis déjà pas mal de temps j’observe que sur AV il y a de moins en moins de véritables discussions, il ne reste plus que des dogmatiques, sectaires à en crever, qui sont incapables de dire par exemple, oui c’est vrai il y a beaucoup d’exécutions politiques en Iran, pour autant il faut se méfier des motivations de ceux qui propagent ces informations car, peut être, leur but est simplement de justifier par avance une intervention étrangère sur ce territoire plein de pétrole .. 

        Oui mais il y a aussi des gens qui sont simplement attachés au respect des droits de l’homme, qui militent dans des associations de type Amnesty International, et qui ne font pas comme les sectaires, du « tri-selectif » entre les gouvernements. Il y a encore quelques personnes qui sont capables de dénoncer les tortures de prisonniers incarcérés sans jugement à Guantanamo et aussi les exactions commises dans les prisons Iraniennes.

        Voili-voilou .. Oui oui, je sais, ça en ennuie certains et notamment ceux qui ont posté avant moi qui aimeraient un monde plus simple avec les gentils d’un coté et les méchants de l’autre. Mais le monde n’est pas aussi simple, ceux qui trouvent que le régime Iranien est liberticide pour sa population ne sont pas tous pourris ; et je pense qu’il fallait le dire.

      • James James 14 septembre 2011 12:04

        Oncle Archibald
        « De même que lorsque l’auteur dans ses précédents articles expose les purges menées par l’ayatollah Komeiny »

        On en serait presque à regretter le bon vieux temps ou les sbires de Savak, faisait régner la terreur pour le compte du flamboyant Reza Palhavi.


      • James James 14 septembre 2011 12:12

        @Erratum : la Savak


      • oncle archibald 14 septembre 2011 12:27

        Et non Jammes, vous ne lisez pas tout je le vois, je repete donc : il y a aussi des gens qui sont simplement attachés au respect des droits de l’homme, qui militent dans des associations de type Amnesty International, et qui ne font pas comme les sectaires, du « tri-selectif » entre les gouvernements. Il y a encore quelques personnes qui sont capables de dénoncer les tortures de prisonniers incarcérés sans jugement à Guantanamo et aussi les exactions commises dans les prisons Iraniennes.


        il y a aussi des gens qui sont simplement attachés au respect des droits de l’homme, qui militent dans des associations de type Amnesty International, et qui ne font pas comme les sectaires, du « tri-selectif » entre les gouvernements. Il y a encore quelques personnes qui sont capables de dénoncer les tortures de prisonniers incarcérés sans jugement à Guantanamo et aussi les exactions commises dans les prisons Iraniennes.

        Vous avez du sauter ce passage.

      • James James 14 septembre 2011 12:53

        @Oncle archibald

        Amnesty international c’est du folklore ! celui de la bonne conscience occidentale .

        Ce dont on peut s’apercevoir, c’est que les états puissants quelques soient leurs crimes et les exactions qu’ils commettent restent impunis, des criminels de guerre paradent en toute liberté donnent des conférences à prix d’Or et pire sont grassement rémunérés pour publier les mémoires de leurs crimes, c’est abjecte !
        On ose condamner des chefs d’état présentés comme des criminels de guerre pour l’unique raison qu’ils refusent désormais l’obéissance aux maitres, alors se met en branle la machine à fabriquer des coupables, et l’instauration d’une justice à la carte (TPI).
        Désolé je peux plus rien gober de tout ça .


      • oncle archibald 14 septembre 2011 14:15

        « On ose condamner des chefs d’état présentés comme des criminels de guerre pour l’unique raison qu’ils refusent désormais l’obéissance aux maitres » .

        Vous le revez, vous l’écrivez et à force de l"écrire vous finissez par y croire vous même.

        Le sujet de cet article est l’application de la peine de mort pour motifs politiques en Iran .. Vous pensez que ça n’existe pas ?? 

      • oncle archibald 14 septembre 2011 15:03

        @ Jammes : Amnesty international c’est du folklore ! celui de la bonne conscience occidentale .

        Je souhaite pour vous que vos craintes ne se réalisent pas, que notre pays reste libre et démocratique, que la justice fonctionne à peu près normalement, et que jamais personne d’AI ou d’autres ONG militant contre la peine de mort ne soit amené à écrire pour vous éviter une condamnation pour « délit d’opinion » ... 

      • mcjb 3 novembre 2011 16:37

        mettre en demeure le gouvernement iranien de se mettre en conformite avec le coran, n’est pas une gagure c’est une obligation pour les peuples d’occident ou alors cet ETAT s’il ne se met pas en confoçrmite est un etat voyou qui menace d’ores et deja la planète


      • James James 14 septembre 2011 11:41

        Les états unis d’Amérique et leurs alliés saoudiens sont les codétenteurs du record mondial des exécutions .
        On attend avec impatience un papier nous rappelant les avancées en matière de droits de l’homme de ces deux régimes progressistes.


        • oncle archibald 14 septembre 2011 14:53

          @ Jammes : faux. Pour votre instruction, ci-dessous des chiffres vérifiés. 


          58 Etats maintiennent la peine capitale. Le nombre d’Etats qui pratiquent effectivement des exécutions est cependant nettement plus faible.

          Sans la Chine, au moins 714 personnes ont été exécutées dans 18 pays en 2009. Dans son rapport 2009 sur les statistiques de la peine, Amnesty International a pour la première fois pas publié les chiffres de la Chine. L’organisation a agit ainsi pour dénoncer le manque de transparence de la Chine qui traite le nombre d’exécutions et de condamnations à mort comme secret d’État. On estime que des milliers de personnes ont été condamnées à mort et exécutées en Chine en 2009.

          Derrière la Chine, l’Iran (au moins 388), l’Irak (120), l’Arabie saoudite (69) et les États-Unis (52) ont le plus d’exécutions sur la conscience.

          Aucune exécution n’a eu lieu en Europe en 2009. Le Bélarus est le seul pays de la région à continuer de recourir à la peine de mort. Si personne n’a été exécuté dans cette ancienne république soviétique l’an dernier, l’État a procédé à deux mises à mort en mars 2010.

          Sur le continent américain, seuls les Etats-Unis condamnent et exécutent des personnes.

          Au Moyen-Orient et en Afrique du Nord, au moins 624 exécutions ont été recensées dans sept pays : l’Arabie saoudite, l’Irak, l’Iran, l’Égypte, la Libye, la Syrie et le Yémen. Plusieurs pays - l’Algérie, le Liban, le Maroc et le Sahara occidental, et la Tunisie - ont maintenu leurs moratoires de longue date sur les exécutions.En Afrique subsaharienne, seuls deux pays ont exécuté des prisonniers : le Botswana et le Soudan. Au Kenya, le gouvernement a annoncé que les condamnations à mort de plus de 4 000 prisonniers allaient être commuées en peines de prison ; c’est la plus grosse opération de commutation dont Amnesty International ait jamais eu connaissance.


        • Jean Eymard-Descons 14 septembre 2011 11:43

          On pourrait aussi proposer d’envoyer Mireille Mathieu...


          • A. Nonyme A. Nonyme 14 septembre 2011 23:03

            Voilà une idée qu’elle est bonne !


          • mcjb 3 novembre 2011 16:40

            j’ai fait part de mon indignation citant le coran a l’ambassade d’iran a paris t’a qu’a faire de meme

             

            je suis meme etonnee qu’ilo n’y ai pas de petition internationale qui circule


          • oncle archibald 14 septembre 2011 11:53

            Pauvre Monsieur Ricard .. Sur qu’il ne pourrait pas donner son opinion s« il n’avait pas »lâchement quitté" son pays .. Because il se serait lui aussi balancé au bout d’une corde, ou même pire ..


          • epapel epapel 14 septembre 2011 21:04

            @pernod

            Vous concernant une chose est sûre, sous les Khadafi Assad et consorts vous faites partie des collabos car votre discours ne dit pas autre chose.


          • oncle archibald 14 septembre 2011 12:24

            J’ai une pensée émue pour tous ces Français qui sont partis rejoindre de Gaulle en Angleterre .. Quels salauds ! Aucun honneur !


          • epapel epapel 14 septembre 2011 20:03

            @pernod

            Facile à dire derrière un clavier en France en tétant son apéro.

            J’aimerai bien savoir ce que vous avez fait pour votre pays depuis que vous êtes né.


          • oncle archibald 14 septembre 2011 12:53

            Et quelques autres à l’Est dans l’escadrille Normandie Niemen .. Enfin tous ces sales types avaient quitté leur pays, que ce soit pour aller en Angleterre puis en Afrique ou au Liban avec les Russes ..


          • epapel epapel 14 septembre 2011 21:01

            Et d’autres encore sont revenus libérer le pays avec un uniforme US.


          • Alliance Rebelle citoyen du sud 14 septembre 2011 13:24

            les mercenaires de l’empire USioniste rebondisse sur l’iran , le pays auquel on promet la democratie aéroporté a coup de missile tomahawk et autre saloperie radioactive 

            je n’ai meme pas pris la peine de lire l’article , des les 1er lignes j’ai compris , 
            et vive le bombardement de l’iran qui va bientot etre ramener a l’age de pierre , la mort a coup de missile et plus humaine et plus civilisé que la mort par pendaison
            comme d’hab quand on veut tuer son chat ( l’iran ) on dit qu’il a la rage ( violations de pseudo droits de l’homme )
            si actuellement quelques centainne de pendus ( d’apres la propagande USioniste ) c’est trop , bientot on va y remdedier a coup de centainne de MILLIERS de morts bombardé ( irak , parait 300 milles morts ) grace a l’intervention ’’humanitaire’’ des ’’grandes democraties’’ qui vont se faire un plaisir tres rentable d’y apporter la democratie aéroporté grace aux mirage , F16 missiles , et autres saloperie sanguinaire de la pseudo ’’civilisation’’
            et la les mercenaires seront comptant ... car bien payé !

            • epapel epapel 14 septembre 2011 22:20

              En ne prenant jamais la peine de lire jusqu’au bout une opinion contraire, vous est assuré de ne jamais changer d’avis et de sortir éventuellement de l’erreur (à la limite ce n’est pas si grave car vous ne le saurez jamais non plus), mais surtout vous vous privez de la capacité de réfuter de faux arguments au cas ou vous auriez raison.

              Accessoirement, c’est aussi une forme d’intégrisme car une négation de l’opinion d’autrui. Mais il faut reconnaître que ça apporte un confort intellectuel immense.


            • COVADONGA722 COVADONGA722 14 septembre 2011 14:15

              bonjour , des executions en iran ? certes et alors le parangon de vertue qu’est l’oncle sam execute meme des « déficiente mentale » La legislation iranienne « il y en a une » pour le droit commun est calquée sur celle de votre ex shah et oui renseignez vous les textes dans ce domaine ont été repris tels quels par les mollahs , ils en profiterais pour liquider de l’opposant non sans blague ? Ben vous allez rire les salopards waabites alliés de l’oncle Sam font exactement pareil  ! et je ne mettrais pas ma main à couper que le tres mafieux karzai que nous soutenons à bout de bras n’use pas de contrat sur la tete de ces opposants democratiques.Mon cher vous semblez appeler de vos voeux une seconde « libye » hé hé sarkozy sera dans l’histoire le premier president à avoir aidé a la renaissance de la charia salafiste qui s’installe tranquilou en Libye .Les mollahs qui regnet sur votre pays vous repugne faites donc comme les groupes armés luttant contre moujhidine du peuple ou les peshmergas kurdes !
              un dernier truc le porte drapeau actuel de l’opposition iranienne il était pas ministre de l’interieur sous khomeiny ????


              • oncle archibald 14 septembre 2011 14:24

                ... et je ne mettrais pas ma main à couper ... Bingo ! C’est le jack-pot ..

                Ne vous faites pas de soucis, en Iran, le cas échéant on ne vous demandera même pas votre avis ni celui de votre avocat, car vous n’en aurez pas .. .. 

                Passé cette réaction épidermique que je regrette déjà, examinons votre argumentation pourrie de chez pourri ! Les motivations de ceux qui justifient les exécutions sommaires en Iran : Les USA en font autant, ils exécutent même les déficients mentaux .. ils déversent des tapis de bombes n’importe ou , etc etc .. C’est encore et toujours les mêmes arguments de cour de récréation de maternelle .. pas tant que toi, c’est celui qui l’a dit qui le fait ;; ; gna-gna-gna etc .. Sur le sujet précis nada, rien ..

                Allez encore un effort et vous allez nous ressortir les croisades, l’inquisition, etc etc ..

              • COVADONGA722 COVADONGA722 14 septembre 2011 20:50

                bonsoir ben non je trouve ce regime épouvantable puis je tourne mon regard vers les soutiens de l’auteur et je me dis que c’est l hopital qui se fout de la charité.
                Pour la libye je suis désolés d’avoir raison et je pense que nous en reparlerons dans six moix
                quand nous assisterons aux éxecutions capitales au nom de la foi !


              • epapel epapel 14 septembre 2011 21:34

                L’avantage pour vous c’est que si votre prophétie ne se réalise pas on n’en parlera pas car ce qui n’arrive pas n’est pas une information.


              • COVADONGA722 COVADONGA722 14 septembre 2011 22:23

                bonsoir epapel
                ben si elle ne se realise pas je battrai ma coulpe et serais le premier à m’en rejouir
                la nomination du nouveau gouverneur de tripoli m’indique une probable direction , par ailleurs vous n’etes pas sans savoir qu’au moins par deux fois dernierement les dissensions dans le cnt se sont reglés a la kalach et toujours au benefice des plus virulents ;


              • epapel epapel 14 septembre 2011 22:42

                Moi je suis persuadé que vous n’aurez pas le faire car on sera passé entre temps à autre chose.


              • minidou 14 septembre 2011 14:59

                Il est vrai que l’iran n’y va pas de main morte en matière de peine de mort, mais le chiffre de 3 exécutions par jour est faux, selon amnesty international (peu sujet à indulgence pro-iranienne) 190 exécution ont eu lieu en 2010, ce qui fait quand même plus de 3 par semaine, la réalité est assez dure pour ne pas qu’on la travestisse.
                La pire période en la matière fut au lendemain de la guerre contre l’Irak, et celui qui dirigea les milliers d’exécutions qui eurent lieu en quelques semaines, n’est autre que le héros de la révolution verte certainement adulé de l’auteur, M.Moussavi !


                • oncle archibald 14 septembre 2011 15:11

                  ... certainement adulé de l’auteur ... Vous utilisez une boule de cristal ou bien vous avez un fait qui justifie ce que vous avancez ? 

                  Pour ma part je n’ai rien vu d’autre dans cet article qu’un plaidoyer contre la peine de mort et plus particulièrement contre la peine de mort utilisée comme « outil » dans des opérations d’épuration pour raisons politiques ..

                • minidou 14 septembre 2011 15:15

                  @oncle. Je reconnais que votre critique n’est pas sans fondement. Je deteste assez les procès d’intention pour ne pas m’y abaisser.


                • epapel epapel 14 septembre 2011 21:30

                  @minidou

                  La pire période du régime islamique iranien n’est pas une excuse pour la période actuelle. C’est aussi absurde que d’absoudre un criminel de ses forfaits passés parce qu’il vient de se ranger.

                  Le mal se définit par rapport au bien et non par rapport au mal.


                • chapoutier 14 septembre 2011 21:36

                  La pire période du régime islamique iranien n’est pas une excuse pour la période actuelle. C’est aussi absurde que d’absoudre un criminel de ses forfaits passés parce qu’il vient de se ranger.

                  Le mal se définit par rapport au bien et non par rapport au mal.

                  BHL à un concurrent très sérieux dans le genre assassin par procuration avec l’otanazie comme bras armé


                • epapel epapel 14 septembre 2011 22:00

                  Je parle Iran et vous répondez BHL et Lybie. Vous ramenez tout à la Lybie quelque soit le point de départ.

                  Auriez-vous pris des cours de langue bois à l’UMP dans la même promo que Morano ?

                  A moins, et c’est plus probable, que vous ne soyez prisonnier de votre obsession libyenne.


                • chapoutier 14 septembre 2011 22:13

                  epapel
                  que dire ?
                  vous m’avez découvert, je suis obsédé.
                  et bien oui, quelque part cela devient une obsession de voir toujours les mêmes schémas se reproduire, utiliser des prétextes pour bombarder des peuples innocents pour leur voler leurs matières premières.
                  mettre en avant des faux prétextes comme BHL au sujet de la fameuse sakineh. et là on en remet une deuxième couche.
                   


                • COVADONGA722 COVADONGA722 14 septembre 2011 22:26

                  absolument mais le nom du porte drapeau de l’opposition actuelle n’évoque t il pas quelque choses pour vous ont peu absoudre un peuple pour les débordement d’une révolution dois t on pour autant prendre pour un démocrate un ex bourreau et executeur des basseS oeuvres.


                • epapel epapel 14 septembre 2011 22:31

                  @chapoutier

                  Le problème des obsessions c’est que ça obscurcit le jugement et conduit à faire pire que ce qu’on dénonce quand on est en situation d’agir, même en étant doté de la meilleure bonne volonté du monde.


                • chapoutier 14 septembre 2011 16:11
                  avec bhl et sarkozy voilà à quoi on s’expose :

                  La rebellion libyenne, qui a renversé le colonel Mouammar Kadhafi, « n’a pas été un soulèvement populaire » mais un acte d’« hommes de pouvoir » décidés à le chasser, a déclaré aujourd’hui le président du Conseil Silvio Berlusconi.

                  "Cela n’a pas été un soulèvement populaire« comme dans d’autres pays nord-africains, »où un vent de liberté commence à souffler", a déclaré le Cavaliere devant des jeunes de son parti, le Peuple de la liberté, rassemblés à Rome. Au contraire, a-t-il observé, à Tripoli, "des hommes de pouvoir ont décidé de donner vie à une nouvelle ère en mettant Kadhafi dehors« . »Cela n’a pas été un soulèvement populaire parce que Kadhafi était aimé de son peuple comme j’ai pu le constater quand je suis allé en Libye".

                  Jusqu’au soulèvement au début de l’année, le président du Conseil italien avait entretenu des rapports étroits avec le régime libyen. La réconciliation avec le régime de Tripoli "m’a apporté la sympathie non seulement de la Libye mais de nombreux dirigeants de pays africains« , et »ainsi nous avons pu consolider notre présence, importante pour les fournitures de gaz et de pétrole", s’est-il justifié devant ses jeunes partisans.

                  http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2011/09/09/97001-20110909FILWWW00609-libye-pas-un-soulevement-populaire.php


                  • oncle archibald 14 septembre 2011 16:36

                    Chapoutier vous avez de la chance qu’Ariane Walter, la police d’AV, ne soit pas sur ce fil.

                    Elle aurait fait replier votre billet comme étant « hors sujet » .. Enfin, je m’avance peut être .. J’aurai du écrire si elle est logique avec elle même elle aurait ..etc ..

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès