Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > Péninsule arabique : projet d’adhésion de la Jordanie et du Maroc au (...)

Péninsule arabique : projet d’adhésion de la Jordanie et du Maroc au Conseil de coopération du Golfe

Dans un communiqué inattendu, réunis à Riyadh le 10 mai, les chefs d’Etat du Conseil de Coopération des Etats Arabes du Golfe (CCEAG), l’organisation multilatérale rassemblant les six monarchies du Golfe, ont donné instruction au Conseil des ministres du CCEAG :

- d’entamer les discussions sur l’accession du royaume de Jordanie au CCEAG ;
- d’inviter le ministre marocain des affaires étrangères à lancer les négociations sur la procédure d’adhésion au CCEAG.

Dans le premier cas : la Jordanie a demandé à rejoindre le CCEAG ; dans le second, le CCEAG invite le royaume alaouite à rejoindre l’organisation. Le communiqué du CCEAG doit être lu avec prudence : il n’indique pas s’ils seront des membres à part entière, ou associés ; n’offre aucune indication sur les échéances ; ne présuppose pas que l’invitation et le début des négociations se soldent effectivement par une adhésion.

Sur le plan géographique, le projet est surprenant : le royaume hachémite partage certes une frontière avec l’Arabie saoudite, le Maroc est très éloigné des rivages du Golfe arabo-persique ; aucun des deux pays ne peut être ainsi qualifié d’Etat du Golfe. Leurs structures économiques et leurs surfaces financières n’ont rien en commun ; ils bénéficient déjà, nulle besoin d’adhésion, des facilités commerciales offertes par un accord de libre-échange avec le CCEAG.

L’Iraq, pays voisin et producteur de pétrole, voire l’Egypte, apparaissent être des candidats plus naturels que le Maroc. Le Yémen, pourtant Etat de la Péninsule, demeure exclu du CCEAG, où il dispose néanmoins d’un siège limité d’observateur, malgré des demandes récurrentes d’adhésion qui pourraient aboutir en 2016.

La première interprétation logique est celle du projet d’union de toutes les monarchies arabes, majoritairement peuplées de sunnites et pro-occidentales, au moment où la quasi-totalité des régimes arabes sont soumis à une contestation populaire. Le CCEAG deviendrait ainsi un club de monarchies réactionnaires, instrument contre-révolutionnaire opposé aux mutations politiques dans la région.

Une autre approche tient la lecture d’une clause de sécurité collective entre les Etats membres du CCEAG du traité constitutif du CCEAG : les pays du CCEAG doivent intervenir sur le territoire d’un des leurs pour rétablir la sécurité et maintenir la stabilité en cas de nécessité. La mise en application de cette clause explique la présence de troupes saoudiennes et émiraties sur le territoire bahreïni. A l’inverse des forces armées du Golfe, les armées jordaniennes et marocaines sont bien entraînées et efficaces ; de nombreux cadres de l’armée jordanienne servent d’ores et déjà dans les armées du Golfe. En s’étendant, le CCEAG profiterait ainsi d’une garantie de sécurité plus étoffée.

Un tel réflexe sécuritaire consistant à s’ouvrir pour mieux se protéger procéderait de deux logiques :

- externe : la forte dégradation des relations entre les Etats du CCEAG et l’Iran, dont l’ingérence continue dans les affaires intérieures a de nouveau été dénoncée lors du sommet de Riyadh ;
- interne : la perception d’une menace accrue sur la stabilité des royaumes de la Péninsule.

Acteur économique et financier important, le CCEAG n’est pas un acteur politique prééminent au sein du monde arabe, si ce n’est en tant que caisse de résonance au profit des prises de position de la diplomatie saoudienne. Inquiets à la perspective de voir des représentants des nouvelles républiques démocratiques (Tunisie, Egypte,..) siéger à la place de leurs prédécesseurs mandataires de républiques totalitaires au sein de la Ligue des Etats Arabes, les Etats membre du CCEAG murissent sans doute le projet de rehausser le niveau, en quantité et en influence, du club des monarchies autocratiques.

L’intégration des royaumes hachémites et alaouites au sein du CCEAG leur ouvrira par ailleurs plus facilement l’accès aux réserves financières des Etats du Golfe ; offrant ainsi au clan monarchique une manne financière dont sont dépourvues les « républiques libérées » ; à charge pour eux, juste contrepartie, de ne pas trop lancer d’expérimentations démocratiques, peu ou mal appréciées sur les rives du Golfe.

Des difficultés ne manqueront pas d’apparaître en cas de réalisation de ce projet d’adhésion : le Maroc, ancré en Afrique, est déjà membre de l’Union du Maghreb arabe ; tourné vers l’Europe, il bénéficie d’un accord d’association avec l’UE ; en cas d’adhésion au Conseil du Golfe, son positionnement sera pour le moins acrobatique. Par ailleurs, le royaume alaouite, comme le royaume hachémite, entretiennent des relations avec l’Etat hébreu ; relations proscrites aux Etats du CCEAG qui ne reconnaissent pas Israël. Des compromis politiques seront donc nécessaires…

Au-delà des considérations politiques, économiques et géopolitiques, la réaction des populations concernées par ces adhésions potentielles doit quand même être évaluée : les Marocains, engagés dans un mouvement de contestation du régime, certes limité, aspirent-ils vraiment à devenir des citoyens du Conseil du Golfe ?

Les Rivages des Syrtes, Projet d’adhésion de la Jordanie et du Maroc au Conseil de coopération du Golfe


Moyenne des avis sur cet article :  3.67/5   (3 votes)




Réagissez à l'article

8 réactions à cet article    


  • OMAR 13 mai 2011 10:45

    Omar 33

    Bonjour Abou Anais : Excellente analyse de cet hypocrite projet conçu par le CCEAG.


    Voila en quoi sont reduits ces roitelets de service : creer des basses-cours, au lieu de s’émanciper..

    Juste à coté d’eux, le Yemen et surtout la Somalie par exemple, deux peuples necessiteux, qui ont tellement besoin d’aide et de solidarité : qu’ils crèvent....

    Et le malheur de la majorité des peuples arabes et musulmans,reste l’Arabie Séoudite...

    Une lueur d’espoir cependant, je crois que le Maroc a été frileux à cette proposition...


    • OMAR 13 mai 2011 12:16

      Omar 33

      Kinini, sincerement , je crois que le moment est venu pour que vous alliez consulter un toubib ou un taleb....

      Sinon, vous allez finir comme Mac Carthy...

      Encore une fois, le peuple algérien ne nourrit aucune haine, aversion ou quelconque méchanceté envers le peuple marocain, auquel il lui souhaite toute la réussite dans ses entreprises...

      Par contre le Palais de M6, ne cesse de torpiller toute entreprise diplomatique algérienne au concert des nations :

      http://www.algerie360.com/algerie/election-au-sein-du-comite-des-droits-de-l%E2%80%99homme-de-genevequand-la-diplomatie-marocaine-torpille-driss-djazairi/

      Autre chose, ne vous prosternez que devant Dieu, M6 étant un mortel comme vous...


    • COVADONGA722 COVADONGA722 13 mai 2011 11:40

      bonjour

      le maroc frileux ?pour calmer les ardeurs démocratiques « sa majesté » vas devoir injecter de l’argent vers les plus démunis du royaume « ils sont légion , non ? » qui donc vas ouvrir les cordons de la bourse ? les enfoirés waabistes cqfd


      • OMAR 13 mai 2011 12:46

        Omar 33

        Salut Cova : Calculateur irait mieux que frileux...
         
        Et certains arguments sont developpés dans cet article..

        Reste la donne algérienne et sa perception d’une adhésion contre nature et contre-productrice du Royaume dans ce Conseil.

        Deja que la péninsule arabique assure le financement de tout l’armement miltaire acquis par M6, ainsi que son soutien diplomatique, politique et logistique..

        Et que surtout, M6 connait la turpitude, crétinerie, cupidité de ces roitelets et emirs de service et leur penchant pour la luxure.

        Et leur choix du Royaume n’est pas fortruit..

         http://www.dailymotion.com/video/x8ihjk_homosexualite-tourisme-sexuel-escla_news

        http://www.telquel-online.com/205/couverture_205_7.shtml

        Bref, l’avenir du Maroc, de l’Algérie, de la Tunisie, de la Lybie, du Sahara Occidental et la Mauritanie, ne trouve son épanouissement et son essor que dans l’UMA.


      • Alliance Rebelle citoyen du sud 13 mai 2011 13:14

        Vous assistez à la naissance du CLUB des monarchies absolut arabes qui font bloc contre les soulèvements populaires, avant que l’autre Club des présidents déchus+l’iran (déjà rapproché de l’egypte) ne prend forme. 

        c’est une façon légale qui permettrait au Maroc d’intervenir militairement dans les pays du golf et à ces pays d’armer le Maroc si necéssaire
        un moyen de faire bloque contre les peuples qui revendique leurs droits a la liberté et la restauration de leurs souveraineté
        l’union des despotes arabe 
        mais cette contre offensive reste vaine et improductive car les usurpateurs de la souverainté du peuple devront la restituer et retourner dans la poubelle de l’histoire
        la fin du despotisme et de la dictature , fut elle de droit divin est inevitable


        • Alliance Rebelle citoyen du sud 13 mai 2011 13:20

          @ l’esclave du makhzen en service sur ce forum : stp oublie moi et va voir ailleurs si j’y suis , ça t’evitera de perdre du temps , avec des postes qui confirme ta paranoia obssessionnelle d’un esclave qui vie avec la peur de perdre son maitre , d’etre affranchie , car ne pouvant exister libre , mais uniquement dans l’asservissement 

          au faite : les psychiatres c’est pas fait que pour les humains libre , tu devrais aller consulter smiley

          • Alliance Rebelle citoyen du sud 13 mai 2011 13:42

            Rabat.- L’agence de presse américaine Associated Press vient de révéler que la CIA possède deux vidéos dans lesquelles on voit des séances d’interrogatoire et de torture d’un prisonnier islamiste arabe dans une prison secrète marocaine

            On savait depuis que Ramzi Ben Al-Shibh faisait parti d’un lot d’une trentaine de prisonniers importants d’Al Qaeda appelés les détenus fantômes parce que la CIA les avait remis à des gouvernements étrangers « amis » afin qu’ils soient cuisinés par leurs services secrets.
            Ce qu’on ne savait pas par contre c’est que Ben Al-Shibh avait été « l’hôte  » du Maroc et de la prison secrète de la DST à Témara, où selon toute vraisemblance il a été torturé pour le compte des Américains. Ces derniers, ne pouvant pas utiliser certaines méthodes d’interrogatoire indignes à cause de leur système judiciaire, délèguent cette sale besogne aux services secrets des pays amis. Comme le Maroc.

            L’Associated Press raconte qu’en 2005 la CIA avait détruit 92 vidéos montrant des séances d’interrogatoire « extrêmes » pratiquées sur des suspects d’Al Qaeda dans des prisons étrangères. Elle s’était débarrassée de ces vidéos afin de nier officiellement toute complicité américaine dans la torture infligée à ces prisonniers.

            Or, un carton contenant deux vidéos et une bande audio a pu échapper à la destruction. Selon AP, il a été retrouvé en dessous d’un bureau du centre de contreterrorisme de la CIA.

            Et manque de pot pour le Maroc, ce matériel concerne les « interrogatoires  » auxquels a été soumis Ramzi Ben Al-Shibh à Témara, à une dizaine de kilomètres de la capitale du royaume.

            Maintenant que l’existence de ces vidéos et de cette bande audio sont connues par l’opinion publique, le juge fédéral américain qui avait exigé, il y a quelques années, qu’on lui remette ce matériel, et qui avait essuyé un refus pour « non existence  » de l’objet de la requête, va sûrement revenir à la charge.

            Et le Maroc dans tout ça ? Cette affaire est une énième preuve de la persistance de pratiques inhumaines que certains, au Maroc, ne cherchent même pas à nier.

            http://www.demainonline.com/?p=3994


            • Alliance Rebelle citoyen du sud 13 mai 2011 13:47

              comme quoi , nos services n’ont rien a envier a la DRS algerienne , en matiere de barbarie criminel

              sous traiter la torture bestial d’etranger pour le compte des imperialistes americains , ca c’est le comble ,... traitrise envers le peuple , et la communauté qui se bat pour son independance 
              mais enfin le maitre , en verité , n’est qu’un esclave vassal de l’empire USA , 
              un jour , libre nous serons , et les despotes payeront pour leurs crimes et leurs traitrise 

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès