Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > Petits contrats entre amis

Petits contrats entre amis

Du 1er au 3 février s’est déroulé un événement dont on a étrangement peu entendu parler : la visite officielle en France du Président du Turkménistan Gurbanguly Berdymuhamedov, qui a succédé à feu le dictateur Niazov, alias Turkmenbachi (« le Père des Turkmènes ») à sa mort en décembre 2006. Il est venu accompagné d’une délégation de 67 lèche-bottes et hommes d’affaires du pays.

Evidemment, on pourrait se dire que l’information a vraiment peu d’intérêt puisque l’on a déjà du mal à placer le pays sur une carte. Pourtant, les relations entre la France et ce petit Etat d’Asie Centrale débordant de gaz sont des plus intéressantes. Par exemple : le constructeur français Bouygues s’est vu attribuer, depuis une quinzaine d’années, une bonne trentaine de marchés pharaoniques : palais divers et variés, hôtels de luxe et un tas d’autres projets très utiles à la population1.

Ce qui intrigue, c’est l’étrange discrétion de l’Elysée sur cette visite. Aucune information n’a été divulguée sur les modalités d’accueil de la délégation turkmène, ni sur le programme des trois journées. Histoire d’éviter les foudres des militants des Droits de l’homme et de tous ceux qui dénoncent, à juste titre, cette absence d’éthique dans des relations diplomatiques, consacrant le primat du commercial sur la dignité humaine. Eviter de se faire rappeler, par exemple, que le Turkménistan est classé 171ème sur 173 au classement mondial de la liberté de la presse (juste devant l’Erythrée et la Corée du Nord) et que de nombreux opposants ont été sauvagement torturés et assassinés dans des prisons inaccessibles.

Pendant que les défenseurs des libertés se font matraquer dans des geôles et que la population turkmène se bat pour manger et se soigner, on peut lire, sur le site de Bouygues : « Bouygues Bâtiment International, filiale de Bouygues Construction, vient de se voir attribuer la réalisation d’un complexe hôtelier de luxe au Turkménistan. D’un montant de 270 millions d’euros, ce projet sera situé à Asghabad, la capitale du pays. Cet hôtel cinq étoiles, qui sera l’un des plus grands d’Asie Centrale, aura pour vocation d’accueillir les hommes d’affaires attirés par le potentiel économique du pays [NDLR : les salariés de Bouygues]. D’une surface de 95 000 m2, il sera composé de plus de 300 chambres, dont 12 suites présidentielles et un appart-hôtel sur 17 niveaux, un centre des conférences, une galerie commerciale, 3 restaurants, un spa, et plusieurs piscines »2.

Autant dire que certains étaient au courant du rendez-vous depuis longtemps : Bouygues, Thalès, Vinci, etc., ces grands humanistes, véritables ambassadeurs des valeurs de démocratie et de liberté… qui se frottaient d’avance les mains.

Quant à Bernard Kouchner, qui a joué dans cette affaire le rôle d’éclaireur en se rendant au Turkménistan en avril 2008, il a manifestement troqué les sacs de riz de son époque Biafra par de gros sacs de ciment (et de blé)… Lui, le défenseur du droit d’ingérence, qui voulait obliger les gouvernements à sortir de leur indifférence, ferme désormais bien les yeux.

 Magali

1 - Voir PIAF n° 11.

2 - http://www.bouygues.com/fr/accueil/recherche/recherche/?search=turkmenistan%0D


Moyenne des avis sur cet article :  4.27/5   (11 votes)




Réagissez à l'article

4 réactions à cet article    


  • pingveno 5 mars 2010 11:49

    Je crois me souvenir que le plus grand hôtel du monde se trouve... en Corée du Nord ! Il est réservé aux étrangers mais comme il est quasi impossible pour un étranger d’aller dans le pays il est perpétuellement vide !

    Sinon merci pour cette info qui en effet mériterait plus de publicité.

    A propos, quelqu’un a-t-il un lien sur le reportage fait par France 2 en Turkmenistan pour Envoyé Spécial ? Ce serait l’occasion de rappeler la situation de ce pays, même si le reportage date encore d’avant la mort de Niazov et qu’on parle enfin de déboulonner la statue, il n’y a pas grand chose d’autre qui a changé là bas depuis.


    • cubrad 5 mars 2010 14:12

      voila qui illustre bien combien les valeurs démocratiques et humanistes pèsent peu pour notre gouvernement et ses commanditaires.


      • le naif le naif 5 mars 2010 17:17
        @ L’auteur

        Vous survolez le sujet, le Turkménistan, n’est pas uniquement un marché pour le BTP mais aussi et surtout un enjeu géostratégique majeur en matière d’énergie.

        Je vous conseille la lecture de cet article : La géopolitique des pipelines à un tournant capitalLe Turkménistan réserve ses fournitures de gaz à la Chine, la Russie et l’Iran Afin de comprendre les vrais enjeux qui se cachent derrière cette visite.

        Slts


        • mougoo 8 mars 2010 22:18

          A « Le naïf » :

          Bonjour,

          Je me permets de réagir à votre message : je ne pense pas « survoler » le sujet, comme vous dîtes, mais l’attaquer sous un autre angle, une autre façon de voir les choses...
          Les enjeux énergétiques, je les connais bien, mais ce n’était pas l’objet de mon article.
          Manifestement, « le naïf » vous êtes bien formatés, vous avez bien appris la leçon : PIB, enjeux énergétiques, j’en passe et des meilleurs. Mais l’esprit critique n’est-il pas de s’écarter de ces notions dont on nous abreuve chaque jour pour voir plutôt ce que l’on nous cache ?
          Bouygues se fait beaucoup de blé au Turkmenistan depuis des années. J’ai pu constater, en allant sur place, qu’il existait bien deux villes : celle du Président et de « Bouygues », et celle dans laquelle les gens vivent. Pourquoi ne devrait-on pas en parler ? Parce qu’il y a du gaz et du pétrôle ? Je ne suis vraiment pas d’accord avec ce mode de pensée, le même qui pourrit cette humanité depuis trop longtemps déjà. 
          Magali

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès