Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > Peut-on reconstruire Gaza sans le Hamas ?

Peut-on reconstruire Gaza sans le Hamas ?

L’abominable guerre menée, 22 jours durant par l’une des plus barbares armées du monde contre 1,5 millions de palestiniens cantonnés à l’étroit dans la bande Gaza – à peine 360 Km2- qui aura fait plus de 1400 morts et plus de 5000 blessés, ne semble pas avoir fait changer d’un iota l’attentisme indécent d’Obama ni le suivisme insultant de l’UE. Alors que l’arrêt des combats peine à se maintenir, les regards se tournent naturellement vers la reconstruction, les donateurs et le Hamas que d’aucuns voudraient exclure de ce processus, alors que sa légitimité,-après une incontestable victoire-, à représenter le peuple Palestinien ne souffre plus aucune contestation. Pourtant, ils se trouvent qu’en Occident et dans le monde Arabe, diplomates et dirigeants tentent une impossible mise à l’écart d’un processus qui aura déjà mobilisé plus de 1,55 milliards de dollars, afin de réparer des destructions qui se chiffrent à 2 milliards.

Arrivé sur les ruines le lendemain du cessez le feu, le commissaire européen au Développement et à l’Aide humanitaire, Louis Michel, soutenait que le Hamas avait une "responsabilité écrasante » dans la guerre qui a ravagé le territoire palestinien, parlant d’un "mouvement terroriste qu’il faut dénoncer comme tel". Ajoutant sur un ton péremptoire qu’on ne lui connaissait pas auparavant que « pour l’opinion publique (européenne), il y a un ras-le-bol de voir que nous payons à plusieurs reprises, soit la Commission, soit les Etats membres, soit les grands donateurs, pour des infrastructures qui seront systématiquement détruites". Détruites par qui ? Louis Michel ne le dit pas ! C’est à partir du village martyr de Jabalya que le commissaire européen, seulement deux jours avant l’arrivée du représentant spécial de Barak Hussein Obama, le diplomate d’origine Libanaise, Georges Mitchell, que l’ancien ministre belge des affaires étrangères annoncera le déblocage de 58 millions d’euros, dont 32 millions pour la reconstruction des destructions causées à dessein par Israël dans la bande de Gaza. Des destructions qui semblent focaliser l’attention, alors que les drames humains sont relégués en seconde zone. Pourtant, sous les décombres, on continue de retirer les cadavres d’enfants, de femmes et de vieillards, tandis que les écoles qui furent la cible honteuse des bombardements Israéliens, peinent à rouvrir leurs portes devant les rescapés d’une guerre qui fut longue et meurtrière.

Pour Louis Michel, ça pose quand même un problème : "Je pense que l’Europe sera une fois de plus condamnée, par une sorte de fatalité bienveillante, de contribuer à nouveau à la reconstruction, d’infrastructures que nous avons déjà financées, que certains de nos Etats membres ont déjà financées, parfois plusieurs fois. Ca pose problème, mais on est bien obligé de reconstruire les infrastructures. J’avoue que ça fait mal, que c’est frustrant. D’une certaine manière, c’est décourageant." On est presque attendris par ces propos tout juste dignes d’une vierge effarouchée. Et les malheurs humains ? Et ces enfants sans toit, sans écoles, sans soins, dormant à la belle étoile mais surtout définitivement marqués dans leur chair et dans leurs esprits ? Pas un mot de compassion, ni une remarque désobligeante.

De leurs cotés, les Saoudiens, qui auront financé sans sourciller les massacres à grande échelle des populations gazaouies – pour les punir de leur soutien au Hamas- ont annoncé une aide d’un milliard de dollars, ce qui attise les appétits insatiables des amis de Mahmoud Abbas dont le niveau de corruptibilité et de concussion aura atteint les cimes de l’imposture. Déjà, dans les salons cossus de Ramallah, de Beyrouth et du Caire, les charognards Arabes se frottent les mains. Des affaires en béton massif en perspective et à seulement quelques encablures de Charm Ech Cheikh ! Que du bonheur. Même Israël, avec un sens aiguisé de la provocation, se propose de participer à la reconstruction ou à tout le moins à la superviser. Ses ingénieurs et architectes, à temps perdus, entre deux attaques à bord des F16 et des Apaches, viendraient prêter leur concours que l’on devine totalement désintéressé, afin d’implanter, dans les constructions, ces puces qui plus tard, lors des prochaines attaques, faciliteront le téléguidage des bombes de destruction massive.

Alors que dans un élan de solidarité active sans pareil, les peuples épris de justice auront pris conscience des dangers que fait peser Israël sur la région et sur la paix mondiale, continuent de s’organiser pour venir en aide aux populations éprouvées, nos politiciens consensuels persistent à ignorer le Hamas, à qui l’on dénie le droit de participer à canaliser les aides internationales. Le parti islamiste, à l’instar de son modèle, le Hezbollah Libanais – qui n’avait pas hésité à venir en aide sonnante et trébuchante à toutes les familles Libanaises de toutes confessions, éprouvées lors de l’invasion Israélienne de l’Eté 2006-, vient de décréter l’octroi d’une enveloppe de 1000 dollars pour chaque martyr ainsi que la distribution de 4000 autres dollars pour toute habitation détruite lors de l’agression de Tsahal. Une attitude toute à fait recevable pour tout gouvernement qui se respecte mais qui n’aura pas été du gout ni d’Israël, ni de l’autorité palestinienne, ni des régimes arabes corrompus et corrupteurs. Le reste du monde, Europe y compris, c’est en termes peu diplomatiques que l’on entame une campagne pour évacuer le Hamas d’un chantier où les mouvements islamistes excellent. Celui de l’action caritative par laquelle ce parti s’est imposé en parfait maitre de cérémonie, là où justement le Fatah de Mahmoud Abbas avait tout faux, lui préférant les détournements que l’on sait.

Légitimé des urnes, consécration des armes

 D’ailleurs, les manœuvres en vue de le mettre à l’écart du processus de reconstruction semblent converger de toutes parts. En effet, lorsque, au nom de l’UE, sur les ruines encore fumantes de Jabalya, Louis Michel, en insistant sur la responsabilité du Hamas et en renouvelant le refus de l’Europe de discuter avec ses représentants à Gaza ou ailleurs, leur déniant toute représentativité des Palestiniens, le responsable de l’humanitaire auprès de Bruxelles ne fait que préparer le terrain à une mise à l’écart pure et simple du Hamas dans le processus en cours ! Cette attitude irresponsable obéit d’abord aux injonctions israéliennes à destination de l’UE et des Etats-Unis de ne pas reconnaitre le Hamas, ni à fortiori sa victoire aux législatives de 2006. Victoire qui fut parfaitement légale, lors d’élections dont la transparence n’aura échappée ni à la vigilance de Jimmy Carter ni à celle de Véronique de Keyser. Ces deux personnalités, dont la clairvoyance et la probité sont reconnues partout dans le monde, avaient concomitamment reconnus, en qualité d’observateurs internationaux, la légitimité de la victoire du parti islamiste.

 Ce que la superpuissance militaire israélienne, en 22 jours et 22 nuits de combats inégaux et injustes, n’aura pas obtenu, la diplomatie européenne et Etats-unienne sont en train de tout faire pour le réaliser. Ils bénéficient bien évidemment du soutien actif et intéressé de l’Egypte, de l’Arabie Saoudite et de la moribonde autorité Palestinienne de Mahmoud Abbas.

Pendant que Gaza panse enfin des plaies béantes, les négociations pour l’éliminer en douce reprennent de plus belle. Dès son investiture, Obama n’avait-il pas laissé entrevoir un début de lucidité en coupant net la propension de l’administration US à reconduire le soutien inconditionnel à la politique agressive d’Israël, y compris par des dons qui s’élèvent annuellement à plus de 5 milliards de dollars, injectés directement depuis le trésor Américain vers son homologue d’Israël. En effet, dès la première conférence de presse au département d’Etat d’Hillary Clinton -dont on sait les accointances avec le lobby sioniste de New York-, n’a –t-on pas vu Barak Obama en personne venir lui voler la vedette, avec en prime la nomination de son représentant personnel pour le Moyen-Orient, le Libano-Américain Georges Mitchell. La manœuvre fort subtile n’aura pas abusé grand monde, car une fois rendu sur le champ de bataille, Georges Mitchell évitera de se déplacer à Gaza. Entamant sa visite par la capitale égyptienne, le remplaçant de Denis Ross -qui n’est pas sioniste comme le laisseraient entendre les mauvaises langues-, ne cachera nullement ses intentions de ne pas lier langue avec les représentants élus du peuple palestinien. 

Cachez-moi ce Hamas !

Cette attitude que l’on tente de justifier par le sempiternel rappel que le Hamas est une organisation terroriste, est pourtant totalement improductive. En tout cas, elle démontre que l’administration Obama est encore timorée et n’arrive toujours pas à franchir le pas vers une reconnaissance légitime du Hamas. Une attitude qui est toujours dictée par l’administration et le lobby sionistes qui auront été à l’origine du blocage de toutes les initiatives dites de paix dans la région. La main tendue de Barak Obama au monde musulman pour de nouvelles formes de relations, fortement affirmée lors de son discours d’investiture se trouve du coup totalement démentie par la realpolitik de son représentant au Moyen-Orient. On se demande si pour le nouveau président US, il n’y a pas comme une attitude de mépris vis-à-vis des Gazaouis, qui sont très majoritairement musulmans ! Et, de surcroit de plus en plus populaires à travers la planète, pour preuves les innombrables et très denses manifestations de soutien depuis la très lointaine Australie jusqu’à la plus puritaine Angleterre, avec en guise de victoire insoupçonnable, cette formidable mobilisation de la diaspora juive mondiale dont les élites auront définitivement rompus avec le soutien jusque là inconditionnel à la politique expansionniste d’Israël. N’en déplaise à BHL et à Enrico Macias, ces irréductibles sionistes dont l’entêtement est pour le moins déplorable ! Denis Ross, en son temps, n’avait-il pas adopté la même attitude, alors que le Hamas avait en toute légalité gagné les élections législatives, lui préférant le très pâteux Mahmoud Abbas et ses amis corrompus du Fatah.

Cette volonté exclusion parfaitement orchestrée par les tenants du statut quo, dont les conséquences sur la population de Gaza sont malheureusement marquées du sceau de la pérennité, est-elle une attitude intelligente ? On peut en douter sérieusement, car à voir la promptitude des islamistes à prendre en charge la reconstruction de Gaza, avec des fonds dont les origines sont connues de tous le monde, il parait évident qu’après avoir engrangé les dividendes d’une résistance héroïque à une invasion sanglante de 22 jours, le Hamas ne soit amené à tirer davantage vers lui la couverture lors de la campagne de reconstruction dans laquelle les Européens et Américains semblent chercher à rentrer à reculons. En voulant contre toute évidence reléguer le Hamas à sa seule expression militaro-islamiste, dont la résistance constitue indéniablement le fer de lance, les grandes puissances, dans une parfaite harmonie, perpétuent un déni qu’elles finiront par payer lourdement. Notamment en renforçant le mouvement radical islamiste comme ce fut le cas en Afghanistan et en Irak, mais également en aidant à maintenir des régimes Arabes largement antidémocratiques et totalement incapables d’endiguer l’engouement des populations pour ces partis extrémistes. Pour la simple et bonne raison qu’ils représentent la seule véritable opposition à ces régimes impopulaires.

Un revirement salutaire de la France

Lorsque Louis Michel dit que le Hamas a une responsabilité écrasante, on est tenté de lui dire, raison de plus pour ne pas continuer à l’ignorer ! Pour la reconstruction et aussi pour la paix ! Car malgré les apparences, c’est avec lui, par Egypte interposée, qu’Israël est en train de négocier une trêve de 18 mois ! Alors qui peut la trêve peut également la paix. Espérons que passés ces premiers balbutiement moyen orientaux, le faiseur de paix en Irlande du Nord ne perdra pas le Nord en oubliant que la paix se négocie toujours avec son adversaire. Dans son objectif premier, en lançant « Plomb endurci » les 3 faucons que sont Olmert, Barak et Livni, projetaient d’affaiblir, voire d’éradiquer le Hamas en 3 jours ! C’est Yasser Abd Rabbo, conseiller de Arafat et de Abbas qui le soutenait au matin de l’offensive sur Gaza, appelant la population « à patienter seulement 3 jours avant que n’intervienne la délivrance ». Notons la très timide allusion de Bernard Kouchner, soutenant en bribes presque inaudibles qu’un dialogue direct avec le Hamas ne serait plus qu’une vue de l’esprit. Après les déclarations de Marek Halter sur la volonté affirmée de Khaled Mechaal, quelques jours avant l’agression sur Gaza-, de reconnaitre Israël dans ses frontières de 67 et le tollé provoqué par la révélation d’un rencontre en avril dernier entre Yves Aubin de la Messuzières, un diplomate Français à la retraite avec le chef du Hamas à Gaza, on ne peut qu’apprécier ce frémissement de realpolitik auquel la France de Sarkozy ne nous avait pas habitué. Se faisant plus précis sur la nécessité de lier langue avec le mouvement de Ismaïl Hénya, Bernard Kouchner déclarait mardi dernier : « C’est notre avis et nous avons pensé aussi - nous l’avons découvert il y a longtemps - que le Hamas était un des interlocuteurs », ajoutant « nous pensons qu’il faudra parler avec eux quand ils accepteront le processus de paix, lorsqu’ils accepteront de s’inscrire dans la négociation ». C’est précisément ce qu’ils sont en train de faire depuis plus de deux semaines au Caire, par Egyptiens interposés !

Peut être faudra-t-il envisager sérieusement de désigner, Obama vient de le faire, un envoyé spécial qui pallierait les défaillances flagrantes du quartette conduit par Tony Blair. Ce dernier étant constamment à la traine dans une région qui attend tellement de l’Europe ! La crise aidant, l’UE serait bien inspirée si elle engageait ses entreprises et ses associations pour prendre directement en charge l’énorme chantier de reconstruction de Gaza. Cela commencera nécessairement par un dialogue direct avec le Hamas, ce qui aiderait grandement à l’apaisement dont la région a un besoin vital.

Averroès

Documents joints à cet article

Peut-on reconstruire Gaza sans le Hamas ?

Moyenne des avis sur cet article :  3.44/5   (36 votes)




Réagissez à l'article

189 réactions à cet article    


  • morice morice 13 février 2009 15:33

     la réponse est simple, c’est non, qu’on aime ou qu’on aime pas le Hamas : il ne fallait pas le laisser PROLIFERER AVANT !! or qui l’a aidé à proliférer pour ne plus avoir Arafat ??? là, il y a du monde....


    • mcm 13 février 2009 16:17

      @Morice,

      Tout le monde sait que c’est le Mossad déguisé en palestiniens qui a été voté en masses pour le Hamas !


    • abdelkader17 13 février 2009 17:24

      C’est le mossad qui à encouragé le développement du mouvement islamiste , pensant que les islamistes ne faisaient pas de politique et dans le même temps c’était un candidat sérieux à l’affaiblissement du leadership du Fatah d’Arafat.
      Le veil adage qui veut que diviser pour mieux régner.


    • jacques jacques 13 février 2009 22:30

      C’est sur c’est le hamas qui a obligé les Israëliens a voter pour l’extrême droite.


    • ASINUS 14 février 2009 11:37

      plus exactement se sont les cabinets de droites begin sharon ect qui ont idéologiquement aidés un groupuscule religieux a devenir une force politique pour contrer le fatah socialisant , l idéologie a courte vue


    • Leila Leila 13 février 2009 15:39

      Averroès

      Alors que j’exprimais ma compassion pour la population de Gaza, sans écrire une seule fois le mot "Hamas", des sionistes m’ont aussitôt qualifiée de "militante pro-Hamas". C’est clair : la propagande israélienne rabâche sans cesse que le Hamas est un mouvement terroriste afin de détourner l’attention de la volonté d’Israël de briser toute résistance du peuple palestinien. Tout mouvement d’opposition à la politique d’Israël, autrefois l’OLP de Yasser Arafat, aujourd’hui le Hamas, est catalogué par Israël comme un mouvement terroriste, et les Occidentaux approuvent.

      J’ai lu attentivement cet article et je suis entièrement d’accord, tant sur votre analyse historique que sur vos propositions.

      NB. Je suis Française, non musulmane, et je vis en France


      • K K 13 février 2009 17:26

        Un mouvement qui revendique des attentats suicides, qui retribue les familles d’auteurs d’attentats et qui lance presque quotidiennement des roquettes, si vous n’appelez pas cela un mouvement terroriste, comment appelez-vous cela ?
        Peut etre qu’ils ont aussi des structures sociales, mais leur but premier est la destruction d’un etat par la voie terroriste. Il faut qu’ils renoncent a cette violence.


      • abdelkader17 13 février 2009 17:35

        Destruction d’un état avec des Kassams vous devriez faire l’école du rire, la seule force actuelle capable de tout raser sur son passage n’est que l’armée sanguinaire de l’état colonial sioniste.
        C’est un conflit totalement assymétrique ou l’agresseur tente de se faire passer pour la victime
        grâce à son énorme appareil de propagande.
        Les attentats suicide et les kassams rappelent à la population fanatisée d’Israel qu’un peuple vit sous domination coloniale depuis soixante ans.
        C’est la colonisation rampante des terres arabes le problème et non une quelconque organisation palestinienne.


      • Avérroès Avérroès 14 février 2009 02:53

        @Leila, j’ai toujours admiré votre sens du discernement et de la mesure.votre appréciation et surtout votre commentaire me réjouisse beaucoup d’autant que l’islamisme et ses dérives sont des notions tout comme le nationalisme et l’extrémisme religieux, mais pas seulemnt, me sont en horreur. Affectueusement Averroès


      • Lecapitaine Lecapitaine 14 février 2009 13:27

        Moi je les appelle des héroics résistants qui se compremettent pas et qui se battent avec tous les moyens dont ils disposent.

        Quand ils bombardent des habitats avec des F-16, quand ils utilisent des bombes à P et des armes radioactives contre des populations parceque les bruits des rocquetes les empêchent de dormir. Alors face à des tels actes, les sonorités "hamas terroriste ou palestiniens terroristes" me semblent doux à l’oreille.

        Je ne crois pas la peine de vous dire, pourquoi la résistance palestinienne est légitime car vous n’êtes capable d’y entendre.

        Ce n’est pasaux autres de dicter la méthode, encore moins aux Israéliens de l’imposer.


      • mcm 13 février 2009 15:56

        Le Hamas se fait épingler aux douanes avec des dizaines de millions de dollars, pendant que Gaza crève de faim !

        ....Aymane Taha, porte-parole du Hamas à Gaza, portait une somme en espèces de neuf millions de dollars et deux millions d’euros, quand il a tenté de franchir le terminal frontalier de Rafah....

        ....Depuis que le mouvement islamiste a gagné les élections palestiniennes en 2006, des responsables du Hamas ont à plusieurs reprises tenté de passer la frontière entre l’Egypte et la bande de Gaza avec d’importantes sommes d’argent....

        ...En décembre 2006, le Premier ministre palestinien de l’époque, Ismaïl Haniyeh, avait été contraint de laisser 35 millions de dollars à la douane égyptienne. Cette somme, de provenance inconnue, avait été transférée par la suite sur un compte de l’Autorité palestinienne....

        http://tempsreel.nouvelobs.com/speciales/le_conflit_a_gaza/20090205.OBS3320 /egypte__un_cadre_du_hamas_stoppe_avec_10_m_.html


         


        • abdelkader17 13 février 2009 17:27

          Les malversations et la corruption n’existent pas chez les politiques en Israel, demandez donc un peu à Olmert.


        • mcm 13 février 2009 18:04

          Mais oui Abdelkader, sauf que Olmert est en procès, et que les pourritures du hamas ne sont pas inquiétées. 


        • Avérroès Avérroès 14 février 2009 02:57

          @ MCM, on peut tout reprocher aux islamistes sauf leur honetteté morale, c’est ce qui fait leur principale force de persuasion, ils sont à ce titre inimitables. Ceci expliquant largement leur succès auprès des masses arabes.


        • K K 14 février 2009 14:13

          il n’y a rien de moral a tuer... Les islamistes n’ont rien de moral.


        • gaiaol 14 février 2009 18:34

          comme tout serait vachement plus simple si seul hamas etait immoral !

          n est ce pas ?

          et croyez vous avoir convaincu hamas de renoncer a tenir tete a israel en lancant les avions apaches a l

          assaut de gaza pour massacrer des enfants ?

          le problème de vos qualificatifs massifs et a sens unique aurait gagne a s appliquer en premier lieu aux

          implantations en palestine de colons venus de russie, au blocus impose depuis des annees imposant misere,

          chomage et indifference, quand ce ne sont pas les assassinats cibles...

          on veut la collaboration du faible pour l aider a provoquer sa propre disparition et c est ca la veritable

          raison de la morale introduite dans ce conflit pour detourner l attention des crimes incessants commis en

          son nom. on a le droit de tuer les femmes et les enfants du hamas tout simplment parce que leurs maris ou

          peres ne seraient pas dans le droit moral impose specialement a eux mais non a la puissance qui occupe

          leurs maisons, leurs terres, et telle attila ne pratique que la politique de la terre brulee, provoquant a

          dessein rancoeur et vengeance


        • mcm 13 février 2009 16:12

          Toujours aussi friand de pub pour le Hamas ?


        • Jojo 13 février 2009 16:19

          Mcm,
          Est-ce que vous savez lire ?


        • mcm 13 février 2009 16:22

          Oui : "Averroës, votre aricle est donc bien passé, tant mieux."


        • mcm 13 février 2009 16:24

          Ah oui être à la ramasse c’est refuser toute pub pour des égorgeurs ?

          Et être un type bien c’est lécher le c.. des publicitaires ? 


        • Jojo 13 février 2009 16:38

          Averroès Bonjour,
          Après votre lecture très violente de la frustration exprimée par Louis Michel de devoir refinancer ce qui l’avait déjà été et que l’on aurait très bien pu interpréter comme étant très critique vis – à vis de l’armée qui était à l’origine de ce désastre et à tout le moins, comme un regret que de telles aides ne puissent pas bénéficier aux populations civiles qui en avaient le plus grand besoin.
          Je disais donc qu’après ça, j’ai arrêté de lire là :
          « De leurs cotés, les Saoudiens, qui auront financé sans sourciller les massacres à grande échelle des populations gazaouies »

          Vous étiez trop en colère pour écrire ce papier.

          Je sais que vous avez dit l’avoir écrit il y a longtemps et qu’il était resté bloqué en modération, mais vous auriez dû vous rendre compte, qu’après autant de jours, le moment était plutôt au recul et à la réflexion dépassionnée. A mon humble avis et passée la première semaine, vous auriez dû en demander la suppression.

          Et tout à fait d’accord avec Shawford, le moins qu’on puisse dire, est que votre papier n’invite pas au dialogue or AV est un espace de dialogue.



        • Leila Leila 13 février 2009 17:13

          Shawford

          Trash Avérroès ? Et Louis Michel, il n’est pas trash quand il dit que le Hamas a une responsabilité écrasante dans la guerre, et que c’est un mouvement terroriste qu’il faut dénoncer comme tel ?


        • fouadraiden fouadraiden 13 février 2009 17:30


           Pourquoi Leila, tu voudrais l’entendre dire quoi le commissaire belge ?


        • K K 13 février 2009 17:31

          Leila, le Hamas a revendique plusieurs attentats suicides lorsqu’ils pouvaient encore entrer sur le territoire Israelien. Depuis, ils retribuent les familles des auteurs des attentats suicides commis dans le passe. Alors oui, le HAMAS est un mouvement terroriste qui continue d’ailleurs a lancer des roquettes alors qu’ils savent pertinament le risque qu’ils font prendre aux civils palestiniens.
          Le HAMAS porte une tres lourde responsabilite dans les evenements de Gaza.


        • mcm 13 février 2009 17:52

          L’article est hors la loi et n’a aucun droit de diffusion en Europe.


        • gaiaol 13 février 2009 17:56

          k,
          le militaires israeliens ont reconnu eux meem que la treve a ete interrompue par eux, q ue l operation plomb durci (horrible appelation) a ete planifiée depuis six mois. il vous faut plus pour les exonerer completement de leur responsabilité ? pourquoi deniez vous aux palestiniens le soin de se defendre et de lancer quelques roquettes sur des territoires occupés par un ennemi qui les brise et les affame blocus oblige. doit on obligatoirement se plier a la force quand on est desesperé ? personne ne parle d indecence ?

          c est une methode abjecte que de rejeter la faute du massacre de gaza sur hamas, alors que les bombes sont israeliennes, les chars israeliens, le phosphore israelien, les fm israeliens et que les hommes qui les utilisaient contre des palestiniens innocents faisaient partie de l armee israelienne. que l affaire etait entendue depuis des mois et qu elle n a ete perpetree qu a l aulne de plusieurs raisons que tout le monde connait mais que tout le monde occulte par empathie sioniste






        • abdelkader17 13 février 2009 18:07

          ca s’appel la liberté d’expression c’est pas à géometrie variable, on n’est pas dans les colonnes du figaro, qu’est ce qui se passe la réalité vous dérange t’elle tellement ?


        • mcm 13 février 2009 18:09

          Ha bon ! Et si un con avait dit que la reconstruction de l’Allemagne ne pourrait se faire sans le 3ème Reich, ça serait négociable ?


        • Avérroès Avérroès 13 février 2009 18:09

          Merci Shawford
           Loin de moi l’idée de tuer le dialogue, d’autant que je trouve qu’il y a trop de morts stupides à travers le monde. J’essaye modestement de dire que tous le monde est qualifier pour dialoguer, l’exclusion de la moindre voix discordante n’est pas un signe d’intelligence. C’est l’hypocrisie des européens qui sont littéralement scotchés sur la Shoah, qui les poussent à toujours se culpabiliser. Pourtant ils se sont parfaitement amendés depuis, alors peut on dire à son fils chéri qu’il exagère parfois ou ont ils toujours peur de s’aliéner les partisans d’un état théocratique, extrémiste et sanguinaire ? Jusqu’où l’Europe et les USA suivront sans broncher la politique suicidaire de l’état sioniste ? C’est tout simplement affligeant.

          Par contre je n’ai pas compris l’allusion eu terme barbare dont j’affuble l’armée israélienne, avez-vous un autre qualificatif à proposer ?


        • Leila Leila 13 février 2009 18:10

          Shawford

          Comme vous, je distingue les barbaries des deux camps sans leur trouver d’excuses.

          Sur le qualificatif « trash » (ordure en français) je comprends qu’il désigne pour vous un mot sujet à polémique. Fort bien. Donc le mot « barbare » employé par Averrroes est trash. OK pour moi.

          Suivant cette logique, le mot « terroriste » employé par Louis Michel est trash également. OK pour vous ?


        • Jojo 13 février 2009 18:44

          Mcm,
          Bravo la citoyenneté ! Je ne sais pas si vous êtes Adama, mais ce qui est sûr, c’est que c’était lui le spécialiste de la délation.
          Il y avait recours systématiquement quand il était submergé par la vérité ou à cours d’arguments.
          Sur cet article, vous sembliez pourtant avoir quoi dire non ?


        • mcm 13 février 2009 19:01

          Adama est un type bien, et j’espère qu’il me fera l’honneur de m’aider à m’intégrer dans sa belle nation, puisque j’envisage fortement de quitter la France, pays où le chomage, la misère et l’antisémitisme ont beaucoup augmenté depuis quelques décennies.

          Je suis déjà un être déraciné de mon pays natal et peu désireux d’y remettre les pieds, j’estime avoir prévenu avec loyauté les Français mes généreux hôtes, des dangers qui les guettent, j’envisage maintenant de les laisser face à leur choix qui n’est pas le mien.

          Je garderai un souvenir ému de ce qu’a été la France, avant que des politiciens véreux ne la vendent à l’ennemi. 


        • mcm 13 février 2009 19:18

          Le post précédent était pour Jojo,

          Shawford le cas n’est pas identique, je ne lutte pas pour moi -même. Suis-je juif moi ?

          Beaucoup d’insultes m’ont été adressées, on m’a volé mainte fois, j’ai même été agressé à l’arme blanche, mais je n’ai jamais intenté de procès de ma vie pour moi-même.


        • K K 13 février 2009 19:59

          Galoil,

          Je ne nie pas la responsabilite de l’armee Israelienne. Il y avait certainement la possibilite de reagir autrement. Mais je maintiens aussi la lourde responsabilite des terroristes du HAMAS.

          Je vois deux responsables : le HAMAS et les generaux de l’armee Israelienne (voire certains membres du gouvernement Israelien, mais je n’ai pas assez d’informations pour cela).

          Et deux victimes : les populations civiles d’Israel et de Palestine.

          Et des centaines de profiteurs cyniques : les marchands d’armes.


        • Avérroès Avérroès 14 février 2009 03:10

          MCM

          Nous sommes sur la toile et pas en Europe, en quelle qualité prononcez vous cette sentence ? L’inquisition est bien terminée cher débateur ! La technique de l’opprobre ne fonctionne plus, et ce ne sont pas les témoignages sur les atrocités israéliennes qui manquent, autant pour vous, ces témoignages sont à l’actifs de personnalités européennes.  


        • Avérroès Avérroès 14 février 2009 03:34

          @jojo

           Vous me donnez, sans que j’en ai formulé le besoin, des conseils très judicieux, en oubliant que lorsque j’écrit, je le fais toujours suite à une colère, ce que vous soulignez plus bas et j’en conviens. Il se trouve que cette colère a une origine et que tant que la source de ma colère n’est pas tarie, je reste coléreux, sur ma première impression. Par rapport à Louis Michel, le problème est moins visible : ce monsieur très respectable et très honnête intellectuellement – il l’a suffisamment démontré durant sa longue carrière- avait eut, à partir de son pays où il était interviewé, une réaction très digne et très juste, c’était suite aux bombardements dont étaient victimes des femmes et des enfants, puis voilà qu’après de longues et insoutenables négociations, il finit par obtenir l’autorisation de se rendre à gaza et tout d’un coup, alors que les cadavres jonchaient encore le sol, il fait une déclaration très violente à l’encontre du Hamas, lui faisant quasiment porter seul la responsabilité des massacres. J’avoue que ce retournement dont je le croyais (naïvement) pas capable, m’a complètement retourné à mon tour ; Il est vrai que malgré ses qualité humaines, il demeure un politique, donc sensible au pressions d’amis pris en flagrant délit de crimes contre l’humanité. Quant au dialogue, le papier est là sur AV et nous ne sommes pas parvenu à nous balancer des bombes sophistiquées de dernière génération, ni à fortiori des roquettes artisanales justes bonnes à effrayer les jeunes moineaux ! Ceci étant dit, vous m’étonnez en affirmant vous être arrêté aux saoudiens, car je n’étais plus en colère pour la suite.


        • Avérroès Avérroès 14 février 2009 03:41

          @Shawford

          Parce que les massacres des palestiniens sont légitimés par les instances internationales ? Quel aveu !!!


        • Jojo 14 février 2009 07:22

          Bonjour Averroès,
          En fait vous avez raison je n’ai aucune leçon à vous donner. Vous avez exprimé avec sincérité ce que vous avez ressenti. Et figurez vous que votre colère est aussi la mienne.

          Il se trouve juste que je pense que le point de vue de gens comme vous est précieux parce que porteur d’un autre son de cloche, d’une autre perception des évènements.
          Seulement pour que votre point de vue parvienne à susciter la réflexion ici et c’est à mon avis le meilleur service qu’un rédacteur puisse rendre à ses lecteurs, encore faut-il qu’il soit entendu.
          AV de par le concept même, est devenu un des terrains de jeu favori de toutes sortes de lobbyistes et de propagandistes dont ceux nombreux du sionisme politique mais ils ne sont pas les seuls.

          Ce qui est rassurant, c’est que la majorité qui importe n’est pas dupe et sait très bien les reconnaître et pas qu’à la mauvaise foi et au sens unique, ce qui les oblige régulièrement à changer de personnages et à jouer des navets de pièce de théâtre entre eux.
          Ainsi et sauf erreur de ma part, Mcm qui a quasiment annoncé son départ d’AV devrait nous envoyer un certain Bateleur du tarot pour prendre le relais (oups, il ne fallait pas le dire), ceci pour le menu fretin.
          Il y en a d’autres, beaucoup plus dangereux. Figurez vous qu’à un moment donné, certains se sont carrément arrêtés de commenter pour se mettre (rien de moins), qu’à relayer des positions officielles israéliennes sur des sujets précis avant même qu’elles ne soient dans la presse…

          Passez moi l’expression mais à ce niveau, la vérité, ils s’en tapent et vos états d’âme aussi.

          Reste les autres de vos lecteurs.

          Moi je sais que vous ne l’êtes pas, mais ils vous fuiront s’ils pensent que vous êtes un propagandiste ou s’ils pensent qu’au lieu de susciter la réflexion et donc de vous adresser à l’intelligence et au bon sens, vous ne faites que vous adresser à l’affect et vous ne voulez que faire pleurer dans les chaumières.
          Mais ils vous fuiront aussi, si vous êtes excessif même si vous avez raison.
          Et ils vous fuiront enfin, si dans votre raisonnement vous faites abstraction volontairement ou pas de ce qu’ils sont.

          Et ce d’autant plus que ceux qui n’ont pas intérêt à ce que votre message parvienne, vous diaboliseront et exploiteront la moindre faille que vous leur laisserez, c’est leur boulot mon vieux et il faut qu’ils le fassent.
          Désolé pour vous, mais ils ont réussi à pourrir ce fil et sans vos interventions, ils auraient réussi à vous faire définitivement passer pour ce que vous n’êtes pas.

          Sachez aussi qu’un de leurs objectifs est de faire taire toute voix discordante à commencer par celles des justes et plus généralement de tous ceux qui gardent leur objectivité
          Lisez leurs attaques contre Gazi Borat, Masuyer, Shawford, Avatar, Tsé-Tsé et tant d’autres. Que du petit, du très petit.

          Alors à quoi s’attendre lorsque celui qui est à descendre se trouve de l’autre côté … smiley

          Je viens de relire et dire que j’avais commencé par ‘je n’ai pas de leçons à vous donner smiley smiley smiley’ On ne se refait pas. Bonne journée.


        • Olga Olga 14 février 2009 09:10

          Excellent commentaire Jojo, d’une lucidité tout à fait remarquable.
          Juste un petit détail ; l’enchaînement de ces deux phrase peut porter à confusion :
          " Lisez leurs attaques contre Gazi Borat, Masuyer, Shawford, Avatar, Tsé-Tsé et tant d’autres. Que du petit, du très petit. "
          N’est-ce pas... smiley 


        • Jojo 14 février 2009 09:48

          Bonjour Olga,
          Ouuuuuuuuuuuups smiley,
          Mea maxima culpa ! Pourvu qu’aucun d’eux ne passe par là smiley.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès