Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > Pfizer et Allergan s’entendent pour faire un hold-up fiscal

Pfizer et Allergan s’entendent pour faire un hold-up fiscal

C’est la dernière invention de ce capitalisme actionnarial sans le moindre scrupule que proposent de réaliser Pfizer et Allergan : l’inversion, une fusion conçue pour déplacer le siège social sous des cieux plus cléments fiscalement. Un véritable hold-up de la collectivité et des citoyens.

 
Pour quelques milliards de plus…
 
Le plus incroyable finalement, ce qui montre l’état de déliquessence avancé du sentiment citoyen et collectif des multinationales, c’est le fait que le patron de Pfizer ne se cache même pas des motifs qui le poussent à proposer une fusion avec Allergan. Officiellement, le taux d’imposition des sociétés en Irlande, où Allergan a son siège, est de 12,5%, contre 35% aux Etats-Unis (plus qu’en France). Pire, en 2014 « la facture fiscale de Pfizer atteignait 26,5%, contre 4,8% pour Allergan  ». Naturellement, The Economist se fait l’avocat de ces accords en soulignant les difficultés d’une industrie où le retour sur investissement de la recherche baisse, de nombreux brevets doivent expirer dans les années à venir, pour finir par citer une étude de McKinsey selon laquelle les fusions en pharmacie créent de la valeur.
 
 
Mais de cela, on n’en doute pas. Tout le problème qui se pose est de savoir d’où vient cette valeur crée. Et ici, il s’agit d’une réduction de la contribution à la collectivité de laboratoires richissimes. Car les comptes de Pfizer sont extrêmement parlants, même s’ils ont bien varié depuis quelques années. L’entreprise a réalisé près de 50 milliards de dollars de chiffre d’affaire, pour un résultat opérationnel de plus de 12 milliards et les 3 milliards d’impôts laissent tout de même plus de 9 milliards de profits, plus de 18% du chiffre d’affaire, soit un niveau de rentabilité qui ne place pas l’entreprise parmi les moins profitables. De facto, l’inversion fiscale permet surtout aux actionnaires de s’engraisser davantage, au détriment de la collectivité qui a vu naître Pfizer, et lui a permis de grandir en payant ses produits.
 
Un véritable problème moral
 
Cette affaire est d’autant plus choquante qu’à la base, Allergan avait déjà réalisé une inversion en achetant Actavis, qui avait lui-même pu transférer son siège à Dublin en procédant à une autre inversion  ! Cela est d’autant plus choquant dans le monde pharmaceutique, car ce secteur vit, assez grassement, de ventes à la collectivité. Et comment ne pas être choqué quand des grandes entreprises comme Pfizer déserte purement et simplement le pays qui les a vu naître et les nourrit, pour gonfler d’un ou deux milliards ses bénéfices, ce qui ne profitera qu’aux actionnaires et aux dirigeants, quand la collectivité en perdra autant, démontrant ainsi les mécanismes pervers de ce capitalisme actionnarial qui permet aux plus riches (actionnaires, dirigeants) de littéralement dépouiller les plus pauvres devant des Etats passifs.
 
D’ailleurs, cette passivité commence à être remise en question, puisque même aux Etats-Unis, les politiques commencent à s’emparer de la question, sans grand effet pour l’instant. Voilà une nouvelle démonstration éclatante du fait que la libre-circulation des capitaux et la globalisation ne finit par servir que les plus riches. En fait, les maigres bénéfices pour la collectivité (l’éventuelle baisse des prix) sont mineurs par rapport aux pertes d’emplois, pression sur les salaires et diverses manipulations comptables et fiscales, aussi légales soient-elles, qui permettent à ces entreprises de toujours réduire davantage leur contribution à la collectivité. Pire, elles parviennent à se plaindre de l’oppression de l’Etat, alors qu’en fait, elles sont bien plus opprimées par des actionnaires sans limite dans nos économies globalisées.
 

Moyenne des avis sur cet article :  3.86/5   (7 votes)




Réagissez à l'article

6 réactions à cet article    


  • Spartacus Spartacus 24 novembre 2015 13:15

    Quoi en Irlande il y aurait des impôts moins élevés ?


    Avec si peu d’impôts on doit mourir de faim, n’avoir aucun service public, un chômage de masse, des salaires de misère.
    Ha non !
    C’est juste le quatrième pays le plus riche au monde du point de vue du PIB par habitant.....
    Le salaire minimum est le plus élevés de l’Union européenne avec 8,65 € de l’heure.
    Le chômage a même diminué cette année de 3%.....
    La qualité" des services public est juste numéro 1 en europe sur 3 critères pour 
    -Horraires d’ouverture
    -Qualité des services
    -Transparence
    La ou la France est numéro 1 sur aucun critère.....

    • JL JL 24 novembre 2015 13:29

      @JL


      au temps pour moi, l’Irlande est 35ème, devant la France, 39ème.

      Mais le PIB par habitant n’est pas le seul critère pour évaluer la qualité de vie qu’on y trouve : le Qatar est premier ! qui parmi nous est prêt à aller s’installer au Qatar ?

      Les ïles caïman, les îles malouines, Macao, ... voilà les têtes de liste du classement PIB par habitant.

    • liberty1st liberty1st 24 novembre 2015 14:49

      @Spartacus
      Sauf que l’Irlande créer sa richesse sur le dos de ses voisins !
       
      Et si l’Irlande vous attire tant que ça, je vous encourage à aller y vivre. Que du positif pour la France. 


    • ZenZoe ZenZoe 25 novembre 2015 14:12

      Trop tard à mon avis, les états ont laissé faire au point que maintenant ce sont les multinationales qui ont l’argent, le pouvoir et dictent leurs lois aux états, à grands coups de lobbyisme, corruption et chantages à l’emploi. C’est avant qu’il fallair réagir...


      • eau-du-robinet eau-du-robinet 25 novembre 2015 17:13

        Bonjour ZenZoe,
        .
        Qui le projet de la mondialisation est déjà très avancé....
        .
        Mais il en reste un petit espoir, un groupe de résistants qui c’est formé au tour d’un programme, celui du CNR (Comité National de la Résistance) et ce groupe de résistants grandissant c’est uni haut dessus de tout clivage politique, droite, centre, gauche au sein d’un partie politique qui regroupe 9390 adhérents (croissance exponentielle) qui est l’UNION POPULAIRE REPUBLICAINE (ou UPR)
        .
        Ensemble libérons la France !
        .
        http://www.upr.fr

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès