Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > Phnom Penh, Mogadiscio, même combat

Phnom Penh, Mogadiscio, même combat

On ne prend pas les mêmes, mais on recommence.

C’était en 1975. Et le monde s’en souvient encore, comme si c’était hier. Et c’était hier...
Mais maintenant, il y aura demain. En effet, les événements qui se déroulent en ce moment en Somalie rappellent des heures tragiques qui font encore couler beaucoup de larmes vermeilles chez ceux qui les ont connus. Le parallèle est tentant entre l’épopée sanglante des Khmers rouges et la floraison armée des milices islamiques de Somalie. Tentant, oui, malheureusement. Va t-on revoir un auto-génocide semblable à celui du Cambodge ? Les deux routes se ressemblent et les milices islamiques de 2006 empruntent la même voie que leurs aînés de 1975. Mais ça, les médias n’en parlent qu’entre deux résultats footballistiques. C’est compréhensible puisque cette montée de l’extrémisme en Somalie est révélatrice d’un cuisant échec de l’Occident. Il est donc plus valorisant de mettre en exergue la victoire de la mondialisation à travers la Coupe du monde de football plutôt que de vanter la triste débâcle des pays riches en Somalie, semblable à la douloureuse Guerre du Vietnam.

Toujours est-il que les jours passent, et que les milices violentes, animées par une idéologie non pas politique, comme les Khmers Rouges, mais peut être pire, religieuse, prennent de plus en plus d’importance. Tel un virus qui grossirait au fil de son avancée. En trente ans d’expérience, la violence est restée, mais elle a gagné en plus le fanatisme religieux. Le communisme est un has been, la mode est à l’extrémisme spirituel. Les tribunaux islamiques ont en effet, lundi 5 juin 2006, pris possession, non pas de Phnom Penh comme les Khmers rouges l’ont fait le 17 avril 1975, mais bien de Mogadiscio, ramenant au passage le compteur mortuaire à 347 depuis le début de l’année. Et dès l’entrée dans la capitale somalienne, les islamistes ont pris des première mesures d’autarcie, semblables à celle prises par les Kampuchéens en avril 1975, notamment le refus de toute intervention extérieure, particulièrement celle des Etats-Unis et de l’Ethiopie qui s’apprête à intervenir samedi 18 juin. Mais ce n’est pas tout, ces milices ont aussi interdit expressément à la population de regarder les matchs ou de s’informer du déroulement de la Coupe du monde de football. Peut-être qu’alors, cela va pousser l’Occident à réagir. Ces milices, dont le Pol Pot local est Sheik Shariff Sheikh Ahmed, commencent donc déjà à bâillonner violemment leur population, et le jeune enfant somalien aimerait vivement que les télévisions mondiales diffusent son visage inquiet avant de le montrer gisant parmi un charnier humain.

Un gouvernement officiel dépassé, des Etats Unis qui se lavent les mains, provoquant ainsi une guerre civile qui n’en finit pas depuis 1991, une milice guidée par une idéologie humainement discutable, investissant la capitale de leur Etat déchiré, et nous revoilà revenus en 1975.

Espérons seulement que le monde prenne très vite conscience de la gravité des événements qui ont lieu en ce moment dans la corne africaine, avant de découvrir des millions de morts et des atrocités que personne n’aurait imaginés encore possibles. Car là, le sac de riz pour les petits-enfants somaliens ne servira plus à rien.


Moyenne des avis sur cet article :  2.14/5   (28 votes)




Réagissez à l'article

10 réactions à cet article    


  • Marsupilami (---.---.183.77) 19 juin 2006 11:42

    Ouaf !

    « Cela est compréhensible puisque cette montée de l’extrémisme en Somalie est révélatrice d’un cuisant échec de l’occident ».

    Encore le sanglot de l’homme blanc. Y en a marre.

    En quoi l’Occident est-il responsable de massacres tribaux et/ou ethniques dans la Corne de l’Afrique sur fond d’Islamisme belliqueux et intolérant ?

    Houba houba !


    • Takik (---.---.1.120) 19 juin 2006 12:41

      « la triste débâcle des pays riches en Somalie, semblable à la douloureuse Guerre du Vietnam »

       ?????

      Quelle débacle ? Quelle guerre du Vietnam en Somalie ??

      La Somalie est totalement indépendante depuis 1960 : 46 ans quand même.

      Siad Barre fut dictateur entre 1969 et 1991. En 1993, l’ONU intervint pour tenter de mettre fin à la guerre civile somalienne. Cf. notamment l’épisode de « la chute du faucon noir » où les américains tentent de mettre fin aux massacres et à la famine organisée délibéremment par les seigneurs de la guerre locaux, sans y réussir.

      Puis maintenant le putsch islamique.

      En quoi l’Occident est-il reponsable de tout cela ?? Cela commence à bien faire.


      • Mondialiste (---.---.1.1) 19 juin 2006 14:54

        Je crois que lorsqu’il parle de l’occident, il parle avant tout des USA et de leur soutien apporté à des chefs de guerre qui a conduit à la situation que connait la Somalie actuellement. Il n’est donc pas faux de dire que les USA (symbole suprême de l’occident) porte une responsabilité en soutenant une faction au détriment du bien_être général de la population. C’est malheureusement ce qui risque d’arriver de nouveau en Afghanistan, un retour en force des talibans. Mais bon on dira encore une fois que c’est de la faute des populations locales pour se dédouaner de sa propre responsabilité.


      • Adolphos (---.---.59.170) 19 juin 2006 18:17

        LEs USA ont apporté un soutient aux anglais contre les allemands, mais en étiopie je ne vois aucun soutient.


      • zen (---.---.155.24) 19 juin 2006 20:03

        Adolf ne voit jamais rien ; il n’a pas vu non plus les armes livrées par les US aux islamistes afghans à une certaine époque...qui se sont retournées contre eux...


      • mandaraka (---.---.233.253) 22 juin 2006 15:54

        il est où le rapport...explique juste ce que l’éthiopie, les USA et les hstoires de soutien viennent faire là


      • democratisation dynamique islamique a Mogadishu (---.---.41.253) 20 juin 2006 01:27

        Les sites en Kenya contredisent les infos diffuses par Reuters, Agence France Presse depuis le debut de la liberalisation et democratisation dynamique islamique a Mogadishu et les environs en Somalie. « Il est donc plus valorisant de mettre en exergue la victoire de la mondialisation à travers la Coupe du monde de football plutôt que de vanter la triste débâcle des pays riches en Somalie, semblable à la douloureuse Guerre du Vietnam »(Vince, « Phnom Penh, Mogadiscio, même combat », agoravox France, 19.6.2006). Apres mes renseignements les gangsters de Mogadishu se sont retire 60 kilometres de Mogadishu pour un regroupement et une contre-offensive et ils veulent tuer les liberateurs de Mogadishu qui sont des jeunes - la plupart - a 9 - 13 annees. La propagande chez Reuters et cetera que ces jeunes ont interdit de regarder a la Tele le spectacle du Foot Championat Mondial en Allemagne n’est pas du tout verifiable. Par example une visite du bateau militair Allemand « Bayern »["International Security Allied Forces"] a montre qu’on voit ces soldats comme « Sarkophage d’enfants » en Afghanistan a Kundus et en Somalie a Magadishu.


        • mandaraka (---.---.233.253) 21 juin 2006 16:17

          article nul, stupide, qui met en relation deux situations totalement différentes.

          on voit que l’auteur n’a pas pris la peine de se renseigner sur la somalie avant de nous recracher ses états d’ames de téléspectateur inculte et facilement manipulable. donc, pour information :

          1- depuis 1991 et la chute du régime dictatorial communiste de Siad Barre, l’Etat somalien a éclaté en centaines de territoires

          2- ces territoires sont dirigés par des chefs de guerre, anciens membres de l’armée ou des milices somaliennes, qui ont réussi à récupérer l’arsenal d’armes de Siad Barre(quantité astronomique, datant de l’époque où la somalie était liée à l’URSS)

          3- les chefs de guerre en question ont saboté les plans de maintien de la paix onusiens, fait échoué l’intervention américaine, et se partagent le territoire depuis.

          4- ces memes chefs de guerre (et leurs familles)mènent un train de vie luxueux (dans les pays limitrophes mais aussi en Europe, aux USA...)grace à leurs activités de racket, blanchiement d’argent, et traffics de toutes sortes car la somalie est un véritable no man’s land depuis la guerre.Inutile de décrire les conditions de misère extrème dans lesquelles vivent les populations victimes de leurs exactions.

          5- depuis plusieurs années déjà, les pays limitrophes ont essayé de ramener l’ordre en instituant des gouvernements provisoires... le plus grand succès est celui installé à Johwar à 250 km de Mogadicio (le terme succès est plutot relatif, mais il faut voir comment ont fini les autres tentatives de gouvernement...)

          6- les chefs de guerre, toujours eux, prétendent aujourd’hui combattre le terrorisme alors qu’ils étaient ouvertement anti-USA et anti-Occident... les subventions américaines récentes expliquent peut-etre ce changement d’orientation pour le moins étonnant.

          7- les tribunaux islamiques et leurs milices ont rétabli les premiers hopitaux depuis dix ans, les premiers tribunaux (islamiques, mais tribunaux quand meme), ont réussi à interdire le port d’armes(notamment par les enfants), des voies sécurisées pour l’acheminement des vivres... bref, un début de semblant d’ordre dans une anarchie totale.

          8- la population accueille les « islamistes » en sauveurs... vu ce qu’ils ont vécu jusqu’aujourd’hui, ce c’est normal !

          9- on regarde la coupe du monde en Somalie (malgré le fait que depuis plus de dix ans, regarder la télé n’est pas la première préoccupation des somaliens, qui doivent dabord penser à se nourrir et éviter les balles), en attestent mes amis somaliens qui en reviennent !!!

          10- les pays autour de la somalie vivent dans la peur de ce monstre d’anarchie dont ils subissent les inconvénients (entrée d’armes de guerre et de drogues sur les territoires, pression migratoire intense, insécurité...)depuis plus de dix ans, ce n’est pas une bande d’islamistes qui va créer une plus grande menace ! d’ailleurs, le Kenya, Djibouti, l’Ouganda, le Soudan, et l’Erythrée ont pris la décision de pas accueillir sur leurs territoires les chefs de guerre déchus.

          morale de l’histoire : arretez vous affoler et dire n’importe quoi à chaque fois que la télé sort des conneries !!!

          La situation en Somalie est très compliquée, et il faut etre aussi débile que l’auteur de l’article pour dire que c’est « encore la faute à l’Occident »

          on peut retrouver toutes les infos et leurs détails, quoique de manière un peu éparpillées, sur n’importe quel site de n’importe quel organisme sérieux s’étant intéressé de près ou de loin à la situation en somalie (ONU, IGAD, HCR...).


          • Mr.X (---.---.160.54) 30 juillet 2006 22:44

            Oui mais la destruction de la cathédrale de Mogadicio ? Le camp et la mosquée construite sur un ancien cimetiere italien(les corps ont fini dans un terrain vague) ?


          • zen (---.---.137.107) 4 juillet 2006 07:59

            L’auteur doit d’urgence se recycler...

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès