Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > Pierre Piccinin appelle à l’intervention « humanitaire » en (...)

Pierre Piccinin appelle à l’intervention « humanitaire » en Syrie

Pierre Piccinin est un universitaire belge qui s’est intéressé de près au Printemps Arabe. Ses travaux lui avait notamment valu d’être “remercié” Cercle des Chercheurs sur le Moyen-Orient, ainsi qu’il l’avait expliqué lors d’une longue interview parue dans la Nouvelle République en Algérie. A l’époque, ni le Canard Enchaîné, ni Médiapart, n’avaient jugé bon d’ébruiter cette affaire. Homme de terrain, celui-ci base ses analyses et conclusions sur ses observations.

L’avis de Pierre Piccinin sera-t-il plus écouté cette fois-ci ? Il n’en fait aucun doute. Car de la défense du principe westphalien du respect de la souveraineté des peuples, P. Piccinin appelle aujourd’hui à une intervention “humanitaire” en Syrie.

Ce revirement, est déjà ressenti comme une trahison par ceux qui avaient trouvé en lui un soutien, ou encore comme un retour à la raison pour d’autres, qui, cela est certain, ne manqueront pas d’essayer de le récupérer. Pierre Piccinin nous a donc expliqué son choix, et a retracé les événements et éléments qui ont participé à modifier son jugement.

(Navré pour la piètre qualité sonore... Mais l'entretien vaut le coup)

Plus d'infos sur notre site Cercle des Volontaires


Moyenne des avis sur cet article :  2.78/5   (9 votes)




Réagissez à l'article

8 réactions à cet article    


  • Al West 25 mai 2012 13:28

    Mince, je n’ai pas de son. Un resume ? Merci !


    • Al West 25 mai 2012 15:14

      Je viens d’écouter cet entretien, il est inestimable. 


      Pierre Piccinin est l’un des seuls journalistes à être légitime pour parler du conflit syrien. Je crois personnellement en sa bonne foi quand il relate les atrocités des prisons syriennes. On a également l’impression que le gouvernement syrien est une sorte de nébuleuse où plusieurs pouvoirs s’affrontent (notamment quand il parle des différents services secrets). 

      Je le trouve en revanche plutôt naïf quand il s’agit de l’intervention de la communauté internationale. Il le dit d’ailleurs lui-même, il n’y a jusqu’à présent eu aucune intervention militaire qui ne soit motivée uniquement par des motifs humanitaires. Croire que cela pourrait commencer avec la Syrie semble relever de la candeur, les Occidentaux ne se sont pas acharnés autant qu’ils l’ont fait pour la Syrie sur l’Arabie Saoudite ou Bahreïn, tout simplement parce que leurs dirigeants roulent déjà pour le camp de l’OTAN. 

      Bachar al Assad a concédé certains remaniements démocratiques, mais il aurait dû avant tout mettre fin à la torture et aux répressions des opposants « non-terroristes ». La question est : le souhaite-t-il seulement et le peut-il vraiment ? Vu de très loin, je n’ai pas l’impression qu’il ait un pouvoir absolu sur l’armée et les différents services secrets. 

      Je me demande également pourquoi les Russes et les Chinois ne mettent pas plus de pression sur le régime syrien. Voir la région s’embraser ne servirait sûrement pas les intérêts russes. Lavrov avait déjà insisté auprès d’al Assad pour les réformes démocratiques qu’il rechignait à mettre en place, mais le nouveau gouvernement de Poutine devrait insister encore plus sur les réformes et l’arrêt de la torture et autres pratiques abjectes avant qu’une intervention extérieure soit décidée, chose que la Russie ne veut absolument pas. 

      J’ai trouvé vos questions très pertinentes, soit dit en passant, merci pour ce travail. 

      • Jonathan Moadab Jonathan Moadab 25 mai 2012 16:00

        Merci Al West ! N’hésitez pas à poster ce commentaire sur notre site  où certains ont déjà posté des remarques allant dans le sens des vôtres. Je suis en train de monter une interview de Deloire et Dubois qui devrait vous plaire au vu des (très bons) articles que vous postez ! A bientôt


      • JahRaph JahRaph 25 mai 2012 18:42

        Parce qu’il est blanc, et non pas arabe ou musulman............... smiley


      • yvesduc 25 mai 2012 21:56
        Cette volte-face est proprement stupéfiante. Il me semble que seules des pressions psychologiques énormes peuvent avoir ainsi « retourné », du jour au lendemain, un militant jusque-là connu pour ses positions pacifistes.

        Je pense que ces reporters de guerre (avec ou sans la carte de presse) encaissent un stress considérable et que cela peut expliquer certaines choses. Soit dit avec toute l’admiration et le respect que je dois au travail précieux et courageux que Pierre Piccinin menait jusque-là.

        Mais son revirement peine à convaincre : pourquoi s’émeut-il plus aujourd’hui des exactions du pouvoir, que de celles des insurgés ? (qui sont quand même à l’origine des violences !) Pourquoi appeler à une intervention « humanitaire » quand on en voit le bilan dramatique en Irak, en Afghanistan, en Libye… ?

        Je veux bien croire que la Syrie ait des progrès à accomplir et d’ailleurs, il faut souligner à ce sujet que Bachar Al-Assad en a accomplis quelques-uns, et que la Syrie de Bachar n’est plus celle de son père (Nafeez). Le pays porte par ailleurs un lourd héritage issu du conflit israélo-palestinien, dans lequel la Syrie était (et est encore) un opposant d’Israël, protégé des grandes puissances. Dès lors, il est facile de comprendre qu’Israël a bénéficié depuis de toutes les largesses, financières et militaires, de la part des grandes puissances, tandis qu’au contraire la Syrie, sous influence russe, ne rencontrait qu’hostilité et menaces de la part du monde Occidental. Rappelons que la Syrie est le seul pays arabo-musulman à avoir jamais repris des territoires à Israël par la force (lire : « Syriana… »). Nul doute qu’avec les milliards étasuniens actuellement donnés à Israël, la Syrie connaitrait un tout autre développement.

        Reste que les crimes des armées djihadistes de l’OTAN s’ajoutent à ceux du pouvoir et que les belles intentions occidentales, en cas d’intervention, ne peuvent pas être prises au pied de la lettre.

        • FRIDA FRIDA 26 mai 2012 01:46

          Ce sera très bien une intervention humanitaire en Syrie. Ce n’est pas humain de laisser la Syrie livrée à elle-même alors que l’on a déjà l’exemple de l’Irak,( de la Libye et d’Afghanistan), où l’on a exporté la liberté et la dignité que l’on ne trouve nulle part ailleurs qu’en des pays démocrates.

          http://www.dailymotion.com/video/xiregc_reportage-sous-la-cagoule-5-7_webcam

           


          • yvesduc 26 mai 2012 15:47

            Si je comprends bien, Piccinin a changé de « conviction » sur la Syrie après une « boulette » des services de sécurité syriens, comme il le dit lui-même. S’il avait plutôt été victime d’une « boulette » des rebelles, serait-il devenu favorable à l’écrasement armé de la rébellion ?


            • yvesduc 26 mai 2012 17:14

              Voir la réponse d’ « Oeil Critique » sur Alter Info.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès