Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > Pologne : une statue représentant une femme violée par un soldat russe (...)

Pologne : une statue représentant une femme violée par un soldat russe déclenche l’ire de Moscou

Un tabou représenté par l'oeuvre, grandeur nature, d'un jeune étudiant des Beaux Arts de Gdansk.

La femme est sur le dos, jambes écartées. Le soldat, regard dissimulé sous son casque, la tient d'une main par les cheveux et, de l'autre, lui plaque un revolver dans la bouche.

Cette œuvre, baptisée "Komm Frau" (Viens ici femme), a été installée illégalement dans la nuit de samedi à dimanche par un jeune artiste polonais, dont le nom est Jerzy Bohdan Szumczyk, sur une avenue de Gdansk, en Pologne, non loin d’un monument dédié à l’Armée rouge qui avait chassé les nazis de cette ville, majoritairement allemande, en 1945. La police l'a enlevée au bout de quelques heures.

"Je suis profondément choqué par cette incartade de l'étudiant des Beaux-Arts de Gdansk qui a insulté avec son pseudo-art la mémoire de plus de 600.000 soldats soviétiques, morts pour la liberté et l'indépendance de la Pologne", a écrit dans un communiqué, Alexandre Alekseev, ambassadeur de Russie à Varsovie. Il a jugé la sculpture "vulgaire" et "ouvertement blasphématoire", en espérant "une réaction appropriée" des autorités polonaises.

Pour sa défense, l’auteur de "Komm Frau", a expliqué qu’il avait ressenti le besoin de faire cette sculpture, après avoir fait de longues recherches sur les viols commis par l’Armée rouge en Europe de l’Est de 1944 à 1945. Il a déclaré à l'AFP : "C’est une expression de mes opinions pacifistes, dirigées contre la guerre. C’est un message de paix. J’ai voulu montrer la tragédie des femmes et les horreurs de la guerre".

JPEG - 75 ko
Le jeune artiste Jerzy Bohdan Szumczyk

Selon l'étudiant en Art, cité par la chaîne privée TVN24, il s'agissait également de protester contre la présence au centre de Gdansk du monument à la mémoire l'Armée rouge, représentant un ancien char soviétique T-34, utilisé pendant la guerre. Les monuments à la mémoire de l'Armée rouge suscitent régulièrement des polémiques en Pologne, où on rappelle qu'ils ne symbolisent pas seulement la libération des nazis, mais également la dépendance de Moscou qui a duré un demi-siècle et qui a coûté la vie à de nombreux Polonais.

Le jeune artiste a été arrêté brièvement par la police polonaise, Car le parquet de Gdansk s'est donné jusqu'à jeudi pour décider si l'auteur de la sculpture allait être poursuivi pour "incitation à la haine raciale ou nationale".

Depuis 70 ans, la Russie et la Pologne s’affrontent ainsi régulièrement autour de la mémoire de la Seconde guerre mondiale. Même si Moscou a officiellement reconnu, en 2010, la responsabilité de Staline dans le massacre de 22 000 officiers polonais à Katyn, cet épisode est l’un des nombreux points de discorde entre les deux pays. La Pologne demande toujours à la Russie une enquête plus approfondie sur ce crime de guerre. (Voir Vidéo)

Il faut se souvenir que la Pologne est un pays qui a énormément souffert lors de la deuxième guerre mondiale. Elle a été envahie par les Allemands en 1939, puis par les Soviétiques à la fin de la guerre. On peut concevoir aisément que les violences perpétrées par les soldats sont encore très présentes dans la mémoire des polonais. Selon les historiens, les membres de l’Armée rouge ont commis des viols de masse lors de leur avancée vers Berlin.

Or à Gdansk, ville ou a été exposé illégalement la statue c'est encore plus compliqué. L'ancienne cité hanséatique Gdansk/Danzig fut avant la guerre une ville libre habitée majoritairement par des Allemands. Pendant la guerre elle devient ville allemande. Selon des historiens, non russes bien entendu, à la fin de la deuxième guerre mondiale, des soldats soviétiques ont commis des viols massifs. Cependant aucune statistique concernant ces crimes n'est disponible ,À Gdansk, ce sont principalement des femmes allemandes, ainsi que des prisonnières déportées polonaises ou russes, qui en ont été victimes de la soldatesque russe.

En Allemagne, par exemple rien qu’à Berlin, on estime à 100 000 le nombre des victimes. Dix mille femmes sont mortes des suites de ces violences. Nombre d’entre elles se sont suicidées, entraînant leurs enfants avec elles. Parfois, ce sont les pères qui ont décidé de la mort de toute une famille, pour échapper au déshonneur. Des témoins ont rapporté : "En quelques heures, les jeunes filles vieillissaient de plusieurs dizaines d’années. Des mères de famille revenaient des granges où elles étaient violées avec les cheveux blancs". Peu de familles ont été épargnées.

 

Toujours selon les historiens, ce n'est pas seulement en Allemagne que l'Armée rouge a fait subir des viols aux femmes, on recense entre 70 000 et 100 000 cas à Vienne et en Autriche en général, 50 000 à 200 000 en Hongrie, ainsi que des des milliers d'autres en Roumanie, Bulgarie, Pologne, Tchécoslovaquie et yougoslavie.

Dans le Daily Mail, on rapporte que Richard Evans, professeur d'histoire moderne à Cambridge a écrit un livre sur ce sujet dans lequel il décrit la l'extrême violence de ces viols exécutés par les soldats soviétiques. Il écrit que le viol était souvent accompagné de torture et de mutilation et que souvent cela se terminait pour les victimes par un tabassage à mort ou bien par un exécution pure et simple.

Mais comme le rappelle l’agence de presse russe Rio Novosti, les autorités russes n’ont jamais reconnu officiellement ces viols de masse". En Russie, le sujet est très sensible. Le rôle de "libérateur" de l'Armée rouge reste un élément clé de la doctrine de l'État et une question de fierté nationale. Le thème des atrocités commises par des soldats soviétiques en Pologne,en Allemagne et autres pays de l'est, à la fin de la guerre n'a jamais été vraiment débattu en Russie où il reste largement tabou et le restera encore très longtemps. En Juin, les législateurs russes ont proposé un projet de loi qui imposerait des amendes et d'une peine d'emprisonnement pouvant aller jusqu'à cinq ans pour avoir critiqué les actions de l'Armée rouge pendant la Seconde Guerre mondiale, et la diffusion d'informations délibérément fausses à son sujet.

 

Sources : Ambassade Russe en Pologne, Ria Novosti, Ria Novosti, Daily Mail, tvn 24.pl,


Moyenne des avis sur cet article :  3.81/5   (37 votes)




Réagissez à l'article

88 réactions à cet article    


  • Xenozoid Xenozoid 22 octobre 2013 16:28

    ? c’est quoi l’histoire ?


    • La mouche du coche La mouche du coche 22 octobre 2013 16:46

      A tous les coups cet étudiant est téléguidé par les USA. Cela se sent à plein nez. 


    • menou69 menou69 22 octobre 2013 16:54

      @ la mouche du coche

      Vous ne connaissez rien de la Pologne ni du vécu de ses habitants, votre commentaire est inopportun et choquant.


    • La mouche du coche La mouche du coche 22 octobre 2013 17:18
      VERITAS ODIUM PARIT, OBSEQUIUM AMICOS

      La franchise fait des ennemis, la flatterie des amis

    • La mouche du coche La mouche du coche 22 octobre 2013 17:26

      @ l’auteure. 


      Cette « oeuvre » n’a évidement rien d’artistique et n’est que politique, vous le savez aussi bien que moi. Alors ne faites pas l’enfant et regardez la vérité en face : qui attaque qui et pourquoi. Tout le reste est de la sensiblerie de bonne femme et n’a pas sa place ici.  smiley

    • oncle archibald 22 octobre 2013 18:17

      « Tout le reste est de la sensiblerie de bonne femme »

      Quelle élégance du verbe pour commenter des viols .. Aussi élégant que votre avatar ...

    • La râleuse La râleuse 22 octobre 2013 18:40

      @ La mouche... du coche ?


      Je me joins à oncle archibald pour vous dire tout mon mépris.

      Il est manifeste que vous ne connaissez pas l’histoire de la Pologne et encore plus évident que vous êtes un béotien incapable de juger de la valeur artistique d’une œuvre.

      S’il est quelqu’un qui n’a pas sa place sur agoravox, c’est bien une mouche qui se baptise à tort « du coche » puisque sa fonction semble toute autre.



    • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 22 octobre 2013 18:44

      Raleuse (que j’aime bien) ,inversez le « m » et le « c » de son pseudo ... smiley


    • oncle archibald 22 octobre 2013 18:57

      @ La Râleuse : une mouche à merde conviendrait mieux, à mon avis.


    • La mouche du coche La mouche du coche 22 octobre 2013 20:07

      @ oncle archibald et la râleuse,


      Ceci est une affaire politique et on se fiche mais alors grave de vos sautes d’humeur. Que diriez vous de retourner sur TF1. ils savent là-bas comment utiliser la vaseline qui vous plait tant. smiley

    • oncle archibald 23 octobre 2013 09:36

      C’est sûr, la vaseline s’impose pour les bonnes femmes trop sensibles ... Pôv’mec !

      Toujours les mêmes méthodes : justifier la turpitude « des siens » et montrant le turpitude « des autres ». Vous croyez aller loin avec cette rhétorique ?

    • La mouche du coche La mouche du coche 24 octobre 2013 21:53

      Je ne pensais pas exactement à ça mais ce n’est pas grave. smiley


    • Venceslas 27 octobre 2013 14:33

      Pas besoin. Il y a des vérités qui dérangent.


    • zelectron zelectron 27 octobre 2013 19:19

      Le collègue tchèque (David Černý) bien plus célèbre a exposé un char peint en rose et avec un doigt d’honneur fait aux russes il y a 2 ou 3 ans, hélas même, la plupart des images sur le net n’existent plus (là non plus les russes n’étaient pas content)


    • zelectron zelectron 27 octobre 2013 19:21

      je viens de retrouver celle-ci


    • Xenozoid Xenozoid 22 octobre 2013 16:30

      c’est les soldats violant des femmes ou le fait que seule les russe etaient soldats ?


      • Agonymous23 22 octobre 2013 16:50

        Mouais, du menou69 quoi, rien de neuf smiley entre gonzo et Russie. smiley

        Dites, une question comme ça, entre nous, AgoraVox c’est votre blog perso ?
        Non, j’dis ça parce que 95 articles publiés et pas un seul modéré. smiley

        Alors que « Tout groupe humain prend sa richesse dans la communication, l’entraide et la solidarité visant à un but... » Mais quel but visez-vous avec une telle démarche (anti) participative ?

        Ben, sinon, pour en revenir au tabou, sur facebook c’est l’invitation à l’horreur, mais cachez-moi ce (bout) de sein que je ne saurais voir, ou la nudité interdite, mais pas les vidéos d’excécution !
        Ca va vous plaire, j’en suis sur... smiley... une idée pour un de vos prochains billets.

        Allez, une petite réponse argumentée (argumentée j’ai dis), surtout sur votre notion de l’entraide et de la participation au média citoyen qui vous offre une bien jolie vitrine populaire.
        smiley

        P.S : J’ai fais le tour de vos articles, aucun ne parle d’ ♥, jamais, jamais, jamais.
        Vous ne devez pas être troll à vivre. smiley


        • Xenozoid Xenozoid 22 octobre 2013 17:01

          peut etre il regret untroll supérieur ?.+20 dans la zone du dragon mais ne l’a pas trouvé


        • juluch juluch 22 octobre 2013 17:03

          Les Russes se sont donnés à coeur joie dans les pays qu’ils ont « libérés ».....


          le retour de bâton à leur 20 millions de morts.....

          N’empêche que des centaines de milliers de viols ont eu lieux par l’armée Rouge.

          Par l’armée Française aussi et par les yankee entre autres.....

          Personne n’est blanc bleu dans cette affaire.

          Merci pour votre article

          • Xenozoid Xenozoid 22 octobre 2013 18:12

            oh,une question juluch,tu pense que les russes sont ennemies ?


          • juluch juluch 22 octobre 2013 22:25

            Ennemis avec qui ?


          • ARMINIUS ARMINIUS 23 octobre 2013 08:02

            Le viol n’était effectivement pas une exclusivité russe : les soldats américains ont violé d’abord les Anglaises puis les Françaises, ensuite les Allemandes et les Autrichiennes, les punitions par contre pouvaient être sévères( ça dépendait des commandements) pour les violeurs des premières, plus sévères encore pour les GI noirs ; pour les autres : malheur aux vaincues ! L’assasinat systématique des populations slaves par les troupes d’invasion allemandes était lui un crime irréversible...A Berlin les habitantes étaient obligées d’accepter un « droit de cuissage » pour ne pas mourir de faim...Dans le livre anonyme autobiographique « Une femme à Berlin » l’héroïne« disait préférer avoir un »Ivan" sur le ventre qu’un Américain au dessus de la tête, en référence aux terribles bombardements alliés...


          • antyreac 22 octobre 2013 17:35

            Le sujet est grave et intéressant il est dommage que quelques soudards ont complètement profané cet article...


            • Agonymous23 22 octobre 2013 21:09

              Genre, toi y’en a avancer ton cavalier... smiley
              Pfff, mais moi y’en a avoir ma tour en ligne de mire. smiley

              Ben, bah finalement ils sont autorisés à se marier...
              Vive la liberté des corps, Vive l’aMour... smiley
              smiley


            • antyreac 22 octobre 2013 22:22

              Genre, toi y’en a avancer ton cavalier...


            • Agonymous23 22 octobre 2013 22:44

              Ah sur ce coup là, ouais, et en G7. smiley
              Because il avance en L... smiley smiley
               
              smiley


            • antyreac 23 octobre 2013 10:19

              Genre, toi y’en a avancer ton cavalier....


            • Agonymous23 23 octobre 2013 12:38

              Moi y’en a sentir qu’on va bien s’marre tous les 2 ! smiley smiley
              Ben, par contre si toi y’en a pouvoir faire kek progrès, ça serait déjà positif...

              Allez, nouvelle partie (après le mat d’hier), ze te laisse les blancs (de sable)... smiley


            • antyreac 23 octobre 2013 20:59

              Genre, toi y’en a avancer ton cavalier...


            • Agonymous23 23 octobre 2013 21:31

              Toi y’en a te tromper de jeu... smiley
              Mets-y un peu d’esprit camarade, on voit que tu t’égares. smiley


            • antyreac 23 octobre 2013 21:45

              Genre, toi y’en a avancer ton cavalier...


            • Skeletor Skeletor 23 octobre 2013 21:51

              Ah sur ce coup là, ouais, et en G7

              Nan, ça c’est pas une avance de cavalier, ça fait manoeuvre défensive sur la huitième rangée, avec trajet préalable via e8, puis reprise du fou de cases blanc après échange en g7 suite à fianchetto noir. Un pousseur de bois comme moi rêve bien plus de se prendre pour Tal ou Alekhine, là bof. smiley

            • ZenZoe ZenZoe 22 octobre 2013 17:48

              Je penche plutôt pour le coup de pub. L’art n’existe plus de nos jours, ou alors il n’est pas visible. La provoc l’a remplacé, c’est bien plus porteur.
              Tout étudiant aux Beaux-Arts sait très bien que savoir peindre, sculpter ou manier le crayon est devenu totalement accessoire et quel seul compte le marketing personnel, ce qu’a très bien compris notre loustic- qui fait l’unanimité contre lui si j’ai bien compris, alors on détruit le machin de plâtre au goût douteux et on passe à autre chose, c’est plus sain.


              • Xenozoid Xenozoid 22 octobre 2013 18:12

                bien sure zenzoe


              • Xenozoid Xenozoid 22 octobre 2013 18:15

                et si le meme etait americain,ou francais,ou allemand,ce resterait il de l’art ?


                • Massaliote 22 octobre 2013 18:24

                  Devant l’Armée Rouge, la population s’enfuyait. Les viols étaient systématiques,du bébé aux grands-mères, j’ai recuilli le témoignage d’un Français détenu dans un camp de travail. Il était amoureux d’une Polonaise de seize ans, (elle était du le village voisin) il n’était guère plus vieux. Ils faisaient des projets d’avenir en se tenant la main. Elle se réservait pour son mariage et est morte des viols subis. Malgré le temps passé, la douleur de cet homme était toujours aussi vive.

                  Par ailleurs, une infirmière serbe qui avait exercé en Hongrie m"a raconté le supplice des jeunes filles qui tombaient entre les mains des troupes d’occupation et dans quel état inimaginable on les retrouvait. Et cela c’était bien après la guerre.

                  Alors, je sais mes cocos, c’est très contrariant. MAIS C EST VRAI smiley


                  • Xenozoid Xenozoid 22 octobre 2013 18:30

                    fait mois pensé, les mec sont diaboliques,sauf toi 60 ans plus tard,c’est vrai


                  • Robert GIL ROBERT GIL 22 octobre 2013 20:27

                    la bonne question est : existe-t-il en cas de conflits des troupes d’occupations qui ne se livrent a aucun viols ou aucunes autres exactions ?


                  • Pie 3,14 22 octobre 2013 20:41

                    A R Gil,

                    C’est une bonne question sauf que les américains l’ont déjà étudiée ( cf : mon post plus loin) et que les russes s’en tiennent encore à une version strictement hagiographique.

                    Comme dans toutes les armées d’occupation il y a eu de nombreux viols. Les populations d’origine allemande en Pologne l’ont payé cher. Les russes ont été impitoyables parce qu’ils avaient en plus une revanche à prendre.

                    La voie normale serait faite de travaux universitaires et de regrets exprimés par la Russie actuelle dans une ambiance pacifiée. On est loin de là et ce passé n’est toujours pas passé.


                  • bourrico6 23 octobre 2013 10:08

                    Alors, je sais mes cocos, c’est très contrariant

                    Oui, au vu des nombreuses remarques comme quoi l’armée rouge n’aurait jamais commis d’exaction, cette mise au point de ta part était on ne peut plus nécessaire.
                     smiley

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès