Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > Pourquoi Israël risque de disparaître (1)

Pourquoi Israël risque de disparaître (1)

La "guerre" semble terminée à Gaza. La guerre contre qui d’ailleurs ? Israël, ça c’est certain, mais en face ? Le Hamas ? Gaza ? Les Palestiniens ? L’Iran ?

Non, c’était avant tout une guerre des israéliens contre eux-mêmes. Contre le sentiment que le vent tourne, que le temps manque, qu’on est relégué au second plan des préoccupations de la planète.

 La guerre coûte cher, même quand on ne fait que la préparer. Surtout en Israël, où pour des raisons de prestige national, on a dilapidé des sommes folles pour fabriquer des chars lourds qui épatent la presse (et les modélistes), mais n’épatent pas les missiles russes de dernière génération, désormais en dotation "large", voir extensible, dans la région.
La guerre coûte cher en Israël, où l’on entretient des industries d’armement de moins en moins compétitives.
La guerre coûte cher en Israël, où l’on profite d’une attention particulière, de la part d’États puissants, mais dont la générosité coutumière pourrait diminuer en ces temps de crise mondiale.

Quel peut bien être le secret de ces finances israéliennes, qui peuvent soutenir un effort de guerre pléthorique avec quelques milliards de monnaie de singe, quand chez nous, 30 milliards de bons euro ne suffisent plus pour 300 chars, 100 avions de combat, une poignée de rafiots et trois clampins en Afghanistan ? Soit une armée française qui ne dépasse pas un petit quart de Tsahal [sauf marine et dissuasion], cette armée qui fait gerber, pas tant pour sa brutalité que pour sa ressemblance avec du mauvais cinéma américain, celui que l’on voit dans le R.O.W. tout entier.

Le problème israélo-palestinien, aujourd’hui, il est là, c’est le blé ! C’est le cash que pompe la fiancée de l’occident pour perpétuer cette tentative de reformer un peuple, et permettre au monde chrétien d’épouser Israël, la ressuscité des temps bibliques.

Car voici la clef de la compréhension des affaires de la région : l’Etat d’Israël est une pure création occidentale, basé sur un mythe lui-même occidental, celui du peuple hébreu dans l’antiquité.
Comprenons-nous bien, il ne s’agit pas de dire que la bible est une contrefaçon, ou que le peuple hébreu n’a pas existé historiquement. Mais il faut cependant comprendre que le peuple juif n’a jamais ailleurs que dans l’imaginaire occidental connu de gloire plus éclatante.
Le Premier ministre britannique Disraeli, au 19eme siècle, disait en réponse à un irlandais qui lui reprochait ses origines juives :

« Oui, je suis Juif et quand les ancêtres de mon très honorable adversaire étaient des brutes sauvages dans une île inconnue, les miens étaient prêtres au temple de Salomon. »

Comment doit-on comprendre cette réponse si fine, au-delà du sens littéral ? Ce que Disraeli répondait à O’Connell, c’est « Je suis plus occidental que toi-même ». Car le royaume de Salomon est un mythe occidental. Il a certes existé, mais nous savons de manière sûr aujourd’hui qu’il ne fut qu’un rassemblement de villages de montagne, où l’on ne savait pas écrire, où l’on vivait très modestement, matériellement. L’archéologie du royaume de Salomon est assez documentée sur Internet pour que le lecteur incrédule s’en persuade.

Mais l’homme ne vit pas que de pain. L’Histoire et l’archéologie sont les sciences des choses mortes. Pourtant, comment croire que le royaume de Salomon est une chose morte, quand son évocation nous imprime mentalement des images aussi fortes ? Le royaume de Salomon vit, dans l’esprit de l’occident et dans celui des juifs. Il se construit tous les jours.

Et c’est là le désastre de l’occident matérialiste, d’avoir voulu donner une existence matérielle à ses créations de l’esprit, et d’avoir entraîné les juifs dans cette aventure.

L’affaire est ancienne, Cromwell, le puritain Anglais, l’archétype des fondateurs des état-unis, débattait déjà d’un nouveau pays juif. La concrétisation fut faite quelques siècles plus tard, essentiellement par ces mêmes anglais. Car la grande affaire de 1948, c’est la création de frontières totalement artificielles dans une région sous occupation depuis 500 ans, d’abord ottomane puis occidentale. Et je ne parle pas ici uniquement des frontières Israël – Palestine. Toutes les frontières des états voisins sont des fabrications occidentales, Liban, Syrie, Irak, Jordanie… Mais Israël avait plusieurs longueurs d’avance.

Au commencement, on a empêché suffisamment vite l’émergence d’une nation palestinienne, on pouvait profiter de la confusion. Mais pour que le plan marche, il fallait aussi empêcher l’émergence d’une nation assez unie, assez forte et assez hostile pour contrebalancer Israël. La nation syrienne héritait d’un chaos de minorités, et de conflits de territoire avec son ancien maître, l’empire ottoman, déjà transfiguré en Turquie par Atatürk. On lui a découpé la vallée fertile de la Bekaa pour la donner aux chrétiens libanais. L’Égypte se réveillait de siècles de somnolence, tout comme l’Irak. En Iran, on se dirigeait de plus en plus nettement vers un modèle turc, occidental.

Bref, en 1948, l’occident lance sur orbite son projet Israël 2.0 et obtient un succès. Du gâteau. 1956 idem. En 1967, on voit triompher une stratégie digne des plus audacieuses opérations de la seconde guerre mondiale, impeccablement menée, qui déstabilise les faibles nations arabes. De l’audace, mais du gâteau.

En 1973, tout bascule. La guerre devient dure. Les soviétiques ont mis le paquet chez les arabes. On y arrive, mais en trichant pendant le cessez le feu. La réputation est sauve, mais le moral en a pris un coup. Les vieux de la Haganah n’en feront pas une de plus. On cherche une solution, on a besoin d’une solution pour que la prochaine guerre ne soit pas la guerre de trop. On mise sur des chars plus gros, des avions plus perfectionnés, on termine sa bombe atomique (?), on spécialise ses troupes, le matériel. On mise massivement sur la technologie, sur la qualité face à la quantité. Avec l’argent américain.

La suite au prochain épisode, intitulé "Et pendant ce temps, en Iran".


Moyenne des avis sur cet article :  4.45/5   (51 votes)




Réagissez à l'article

100 réactions à cet article    


  • Sébastien Sébastien 24 janvier 2009 16:46

    Article d’un simplisme desolant. Un enfant de 6 ans en rigolerait...

    Au commencement, on a empêché suffisamment vite l’émergence d’une nation palestinienne, on pouvait profiter de la confusion

    Qui a empeche la creation d’une "nation palestinienne" (meme si le peuple palestinien n’existait pas a cette epoque mais ne nous arretons pas a ce detail) ? Ce sont les arabes eux-memes... Mais j’ai l’impression dans votre article que vous avez oublie qu’Israel a des voisins et que depuis le debut ils ont veritablement empeche l’emerge d’un etat palestiniens quand ils n’ont pas massacre leurs freres (Liban, Jordanie...)...


    • phil2nim phil2nim 24 janvier 2009 17:26

      Faites nous plutot profiter de votre savoir.
      Le sujet est suffisamment complexe pour un vrai débat argumenté, non ?


    • AKYLISS 24 janvier 2009 17:41

      et voila, toujours les même raisons, ce sont les pays voisins d’Israel qui se massacrent entre eux puis empeches les palestiniens d’avoir un pays, toujours la faute des autres mais jamais celle d’Israel, quand il y a des disccusssions de paix et que cela n’aboutit pas c’est toujours la faute des autres mais pas celle d’Israel (Oslo, le plan de paix saoudien en 2002, les discussions de paix avec la Syrie jusqu’a 2000 puis celles indirect de cette année passé) il y a toujours eu une bonne raison pour ne pas aller jusqu’au bout de la paix et même d’ailleurs ces discussions de paix ont toujours etait utilisé pour empecher d’aller jusqu’au bout, disctuter avec la Syrie en meme temps qu’avec les palestiniens permet de ne pas s’avancer sur les deux plans...la stratégie israelienne de ce type ne marche plus et j’espere que ce pays va etre jugé pour ses crimes qu’il a commis à Gaza contre la population palestinienne, il faut arreter ces fous fanatique aux pouvoirs (Livni-Barak-Olmert) qui ne font pas de chichi pour montrer leur gros muscles juste avant les elections en massacrant les palestiniens...honte à Israel et ceux qui la soutiennent ...honte à Sarkozy qui soutien cet etat avec des dirigeants raciste et extremiste, je souhaite que cette fois la justice ne va pas se coucher devant Israel afin que les dirigeants sioniste comprennent qu’ils ne sont pas au dessus des lois...Sharon a echappé à la justice humaine mais pas à celle de son Dieu...


    • Bois-Guisbert 24 janvier 2009 17:59

      Mais j’ai l’impression dans votre article que vous avez oublie qu’Israel a des voisins et que depuis le debut ils ont veritablement empeche l’emerge d’un etat palestiniens quand ils n’ont pas massacre leurs freres (Liban, Jordanie...)...

      On va où si on se met à s’arrêter à des détails pareils ?

      Les Palestiniens, personne n’en veut ? Pourquoi ?

      Peut-être parce qu’on est bien placé pour savoir ce qu’ils valent effectivement et qu’ils seront un élément gravement déstabilisant pour n’importe quel gouvernement en place.
       
      Mais enfin, ce sont des choses qui ne sont pas publiables en ces temps de Pensée unique et de politiquement correct !


    • Malkut Malkut 24 janvier 2009 19:16

      C’est curieux, vous répondez tout seul vos questions.

      Vous dites qu’il n’y avait pas de peuple palestinien dans les frontières qu’on a donné à la Palestine.

      Mais je ne dis pas autre chose ! C’est même l’argument principal de l’article. Si vous l’avez lu, il est claire que vous ne l’avez pas compris. Relisez ce que j’énonce :

      "La concrétisation fut faite quelques siècles plus tard, essentiellement par ces mêmes anglais. Car la grande affaire de 1948, c’est la création de frontières totalement artificielles dans une région sous occupation depuis 500 ans"


      En d’autre termes : les occidentaux qui ont tracé les cartes du M.O. après guerre, ont donné des frontières à la Palestine qui ne recouvrent aucune identité claire et pré existante. Pourquoi alors avoir créer la Palestine ? Pourquoi ne pas avoir étiré la Syrie, le Liban, La Jordanie et l’Égypte pour mettre Israël au milieu ?

      Concernant le reste de votre commentaire, reconsidérez-le à la lumière de ce que je viens de vous expliquer.


    • bek 25 janvier 2009 00:05

      "Les Palestiniens, personne n’en veut ? Pourquoi ?
      Peut-être parce qu’on est bien placé pour savoir ce qu’ils valent effectivement et qu’ils seront un élément gravement déstabilisant pour n’importe quel gouvernement en place."

      Tu peche tes formules dans Meinkamp ???

       
      Les juifs , personne n’en veut ? Pourquoi ?
      Peut-être parce qu’on est bien placé pour savoir ce qu’ils valent effectivement et qu’ils seront un élément gravement déstabilisant pour n’importe quel gouvernement en place."

      c’est exactement comme ça que les nazis décrivent les juifs, t’as la mémoire courte, mais les opprimes se rappelleront 


    • miwari miwari 24 janvier 2009 17:59

      Je m’étais déjà posé cette question :
      Pourquoi Israël a-t-il attaqué si sauvagement la bande Gaza a 20 jours de l’investiture d’Obama ?

      Si ce n’est comme vous le dites parce qu’Israël sent que le vent tourne et a eu des échos qu’Obama dès sa prise de fonction fera tout son possible pour résoudre le problème du proche orient (c’est ce qu’il fait précisément en le mettant parmi ces priorités) or justement tel n’est pas le souhait d’Israël ces préférences vont plutôt vers un statu quo comme cela c’est vérifié depuis près de 60 ans, Israël ne veut en aucune façon perdre Jérusalem-Est ni les terres spoliées aux Palestiniens, tout est bon pour torpiller toutes les tentatives de paix, Obama ne sera (si ce n’est déjà) pas dupe et forcera Israël à se mettre une bonne fois pour toutes à la table des négociations (l4amérique n’est-il pas leur mère nourricière) et cela les dirigeants israéliens le savent, sans le soutien de l’Amérique, Israël est en danger mortel.

      Les sondages donnent les parties de droites vainqueurs des élections or ces parties s’ils obtiennent le pouvoir feront tout leurs possible pour torpiller toutes les négociations avec les Palestinniens qu’ils soient modérés ou pas, les travaillistes le savent et selon eux le seul moyen de retourner la tendance (l’opinion de leurs concitoyens, celle du reste du monde ils s’en fichent) c’est de montrer les muscles d’où ou ma première question.

      Maintenant qu’ils l’on fait leur sale guerre ils attendent les fruits de la récolte en espérant avoir bien calculé leurs coûts. smiley


      • miwari miwari 25 janvier 2009 11:21

         smiley


      • Céphale Céphale 24 janvier 2009 18:15

        En plus d’une image détestable dans le monde entier, Israël a un gros problème financier depuis un mois. L’escroquerie de Bernard Madoff a coûté plus de 50 milliards de dollars à son économie, banques et entreprises confondues. C’est énorme pour un pays de 6 millions d’habitants.


        • Malkut Malkut 24 janvier 2009 20:02

          C’est ce qui me fais dire qu’Israël est profondément dépendante de son financement extérieur, c’est à dire de la générosité américaine, et mon hypothèse est (ou plutôt sera, dans la seconde partie de l’article) que ça ne va plus durer. Pire : ça ne va plus suffire.




        • ZEN ZEN 24 janvier 2009 18:41

          Le seul avenir viable , c’est un Etat binational israëlo-arabe
          De gré ou de force, on y arrivera forcément un jour, comme le pensent certains israëliens qui voient au-delà du mur du présent
          Et la société israëlienne, contrairement aux mythes est travaillée par des contradictions profondes

          Quand l’obsession sécuritaire masque les inégalités et neutralise les critiques

          Terre sainte ou "terres ceintes" ?

          Un quart de la population sous le seuil de pauvreté, de fortes inégalités entre Arabes, Séfarades et Ashkénazes : la cohésion du pays est menacée par la purge ultralibérale du Likoud.

          Israël : l’autre conflit :

          "Ce qu’il y a de bien avec les questions sécuritaires, c’est que ça occupe pleinement les esprits. Qui aurait le mauvais goût de parler de lutte des classes alors que tout le monde sait que les problèmes en terre sainte sont beaucoup beaucoup plus graves... On est en guerre, ici. Pas de temps à perdre à discuter les régimes sociaux ou les droits des travailleurs. La cohésion nationale en Israël est une histoire de survie, comme on nous le rappelle souvent.Et puis les mythes ont la dent dure... Le pays a été fondé sur des bases socialistes avec les Kibboutz comme modèles. Tous humbles, tous égaux. Les premiers ministres vivaient chichement et l’argent des riches oncles d’Amérique étaient d’abord et avant tout utilisé pour le but commun : la fondation du pays.Aujourd’hui, comme on sait, le premier ministre est accusé de corruption et l’oncle Talansky finançait à son insu non pas le pays mais les voyages à l’étranger de ce dernier des derniers... Mais parce qu’il le faut bien, parce que c’est un acte patriotique en soi, on continue de tempérer...

          Alors, oui, cela vaut le coup de faire planer le risque d’une attaque imminente, d’une guerre au coin de la rue, d’un danger qui nous guette. Qui va être assez mesquin pour rappeler à un gouvernement d’urgence permanente que les droits sociaux en terre sainte s’affaiblissent constamment ? Que les écarts de richesse en Israël sont parmi les trois plus importants dans le monde occidental ?Personne ne veut être le coupable désigné de la prochaine défaite contre l’ennemi commun, personne ne veut être celui par lequel la faille sera mise à nu..."

          -Luttes sociales en Israël

          Ces Israéliens qui ont faim :


          • Malkut Malkut 24 janvier 2009 20:10

            Le seul avenir viable pour Israël, c’est UN Etat binational israëlo-arabe, nous sommes d’accord.

            Et sur le moyen d’y parvenir aussi, il extrèmement simple en fait : il faut qu’Israël cesse d’être étrangère (occidentale) parmis les nations arabes. Si elle avait réussi à être typiquement juive, ça ce serait passé, mais malheuresement, c’est la conception occidentale qui a prévalu sur la construction juive.


          • miwari miwari 24 janvier 2009 19:43

            "Les tirs de missiles du Hamas ont cessé et s’ils reprennent, Israël mettra une deuxième couche, puis autant de couches qu’il sera nécessaire pour que ces tirs cessent définitivement. "

            Imbécile smiley

            Cela veut dire que le Hamas respecte sa trêve et non pas qu’Israël à réussi son opération, sinon je peux aussi en conclure que tant qu’Israël restera en dehors de Gaza elle ne recevra pas roquettes sur la gueule, tu vois chacun voit ce qu’il a envie de voir smiley


          • Malkut Malkut 24 janvier 2009 19:53

            "Les tirs de missiles du Hamas ont cessé et s’ils reprennent, Israël mettra une deuxième couche, puis autant de couches qu’il sera nécessaire pour que ces tirs cessent définitivement. "

            Non, autant de couches qu’ils pourront payer ou faire payer.

            C’est ce que j’ésquisse au début et dans la fin de l’article, et que je développerais dans une hypothétique deuxième partie.

            Il faut penser à l’argent que coute une opération de ce genre. C’est énorme, parce que c’est américain, et plus généralement occidental. Vous voyez des opérations dont la conduite est dictée par une ligne budgétaire. Certes, Israël montre qu’elle a les moyens de mener une opération longue donc couteuse, sans que le prix en soit justifié.
            Mais qui paye ? Israël ? Je le dis et je le répète, c’est impossible.

            Et c’est là le point faible israélien et plus généralement occidental, la guerre s’arrête quand on ne peut plus la financer, et aucune nation au monde n’a assez de ressources pour faire un guerre moderne, c’est à dire avec très peu de morts, pendant une durée infinie, aucune nation n’est "rentable" dans notre système économique quand elle est en guerre.


          • fouadraiden fouadraiden 24 janvier 2009 19:20

            "Car voici la clef de la compréhension des affaires de la région : l’Etat d’Israël est une pure création occidentale, basé sur un mythe lui-même occidental, celui du peuple hébreu dans l’antiquité."



             
            Propos capital et c’est le problème majeur de cette hisoire , en débattre revient tjrs à accepter les termes dans lesquels l’occident pose ce conflit alors que le Monde Arabe juge Israel comme étant une plate -forme colonial occidentale.

             c’est aussi la force du fort , il vs impose ses mythes et ses contes.


             un chinois ne sait meme pas qu’il existe des juifs.


            • Malkut Malkut 24 janvier 2009 19:43

              Nous nous sommes bien compris.

              Selon le succès qu’aura celui ci, je développerais un second article dans lequel le racolage du titre sera justifié, ou je dirais comment une véritable stratégie, purement iranienne, déduite des préceptes et méthodes de Khomeiny, est à l’œuvre aujourd’hui au M.O. et met en péril Israël à moyen terme.


            • fouadraiden fouadraiden 24 janvier 2009 20:26



              correction, " plate-forme coloniale occidentale"


              @auteur, oui ns sommes en plein myhte en action, d’une part et d’autre.


            • Malkut Malkut 24 janvier 2009 19:56

              je m’adresse à dalamix bien sûr... Erreur d’emplacement du post...  smiley


            • philbrasov 24 janvier 2009 19:58

              de guerre lasse les pays voisins d’Israël, ont fait la paix.
              Sauf la Syrie.
              Quand au Liban, le Hezbollah est hors jeu, pour très longtemps.
              et ceci à double titre.
              comme l’a fait remarqué Lyon, malgrès ses cris de victoire, une force internationale veille, tant bien que mal mais veille.
              et ce ne sont pas qq roquettes tirées lors du dernier conflit avec le Hamas, qui a changé la donne.
              Le Hezbollah se défendant même d’avoir tiré quoique ce soit sur Israël.
              Mais hors jeu également , par le fait que son sponsor est exsangue.... c’est à dire l’Iran. en pleine crise économique.
              Iran qui aurait du reste , pour redorer son blason, bien aimé, que ses protégés, syrie, hezbollah, agissent de concert avec le hamas..
              Pas de chance , ils n’ont pas bougé, et les quelques condamnations d’usages se sont tues, l’Iran s’est retrouvée sans alliés....

              Quant au Hamas, le roi est nu à Gaza.....

              - infrastructures détruites

              - sources en arme tarie, pour un certain temps

              - guerre civile qui pointe entre le hamas et le fatah

              - grondement de rue à Gaza

              - et surtout à court d’argent.

              Il peut bien parader comme coq dans sa basse court...les roquettes ne tomberont plus sur Israël.... c’est encore possible, mais je ne suis pas sur que la communauté internationale soit très d’accord ce coup -ci.

              en résumé, frond nord, calme, frond sud, probablement calme....

              B. Netanayaou, va probablement gagner les élections Israël, e je ne suis pas sur qu’il soit aussi patient , à la moindre velleité du hamas.

              Quant à l’avenir, je partage l’avis de zen, un état , binational, peut voir le jour en palestine.
              A la condition, que la cisjordanie se sépare du hamas, donc momentanément de la bande gaza.
              Un porte parole d’ Abou mazen a reproché aux isaréliens avant hier, de n’être pas allé au bout contre le hamas.

              Dans tous les cas, nous sommes loin de la disparition d’Israël.... je penserais même le contraire.....
              l’Administration Obama y veillera... et se fera fort comme toutes les administrations US, depuis 48, de soutenir israêl au prix de quelques compromis.


              Quant à la crise financière, elle n’affectera , ni plus ni moins Israêl , que les autres pays de ce monde.









              • Malkut Malkut 24 janvier 2009 20:38

                Je comprends votre raisonnement, mais vous ne jugez les faits que dans l’immédiat de l’actualité.

                Le Hezbollah n’a pas bougé, ça veut dire qu’il ne pourra plus jamais bouger ? 

                Vous avez raison de le souligner, le Hezbollah s’est fait en partie roulé sur le plan de la communication.
                Disons que le Hezbollah n’a pas pu exploiter médiatique l’évènement pour embellir sa propre image, qui a même pris un peu de grisaille, jusqu’à la prochaine bataille. Le Hezbollah est trop occupé à se consolider à l’intérieur du Liban pour se lancer dans des aventures.

                Mais mon propos est ailleurs, et contredit le votre, que je qualifierais de "statique" : encore une fois, je dirais dans la seconde partie que l’appareil militaire Israélien s’est calqué sur l’appareil américain, dont le modèle même est en faillite. D’où la faillite de l’armée israélienne à moyen terme, et donc le risque de disparition d’Israël. Nous verrons la position du Hezbollah, mais pour les 20 prochaines années, déclamer un raisonnement qui ne survit pas 48 heures de notre temps médiatique est sans intérêt.


              • patrice patrice 25 janvier 2009 13:04

                L’armée israélienne est infiniment plus réactive que les armées des autres pays. Pour une raison simple : israel est le seul pays (avec taiwan) pour qui la défaite militaire signifie la mort du pays. Donc, je suis convaincu que l’administration israélienne veilleras (quel que soit le gouvernement) à ce que l’armée s’adapte à la réalité de l’environnement.

                Ensuite, quand tu parles du cout comparé des armées françaises et israéliennes, n’oublie pas qu’en france, il y a une armée professionnelle quand l’armée israélienne est essentiellement une armée de conscrits. Le cout est très différent.

                Je souscrit totalement à l’idée que les nations du machrek ont étés crées à partir de rien. Cependant, si les peuples ainsi crées ont le sentiments d’être des peuples distincts, de former des nations distinctes, alors de facto ce seront de nouvelles nations. Sans compter le fait que plus vous dites à un groupe humain qu’il ne constitue pas un peuple... plus il a collectivement l’impression d’être un peuple que l’on veux priver de ses droits. D’ailleurs, si l’on considère comme artificielles les nations qui n’existaient pas il y a 2000 ans, hormis la chine et l’inde, il n’y a quasiment que des pays artificiels... Cela pour dire que l’on se moque complètement de savoir si un pays a une origine artificielle ou pas. Ce qui compte c’est de savoir si les citoyens éprouvent un sentiment d’appartenance à une nation distincte.
                En l’espèce, aujourd’hui tant les palestiniens que les israéliens ont le sentiments d’être des peuples et des nations distinctes. Je suis convaincu qu’une solution qui tenterait d’occulter cette réalité serait condamnée à l’échec.



              • Julius Julius 24 janvier 2009 20:35

                Je suis loin de vous comparer à Hitler. Mais votre argumentation est extrêmement similaire à l’argumentation nazie avant la guerre, quand ils ont affirmé que la nation tchèque est une pure invention occidentale, avec la frontière artificielle, elle a volé le pays des Allemands, etc, et elle doit disparaître.


                • Malkut Malkut 24 janvier 2009 23:01

                  Je suis d’accord sur tous les points avec dalamix, sauf sur un, qui est de mesurer la puissance de l’Iran en dollars.
                  Ce qu’a inventé Khomeiny, c’est la guerre durable ! Celle qui peut s’accommoder de conditions budgétaires déplorables. Et c’est un cadeau de l’occident, paradoxalement. C’est dans la guerre Iran-Irak, durant laquelle l’Iran a dut lutter contre le monde occidental derrière Saddam Hussein, que la république islamique a montée un système politique, idéologique et organisationnel apte a survivre a une privation totale à l’accès du système de commerce international.
                  La formule "choc" de la seconde partie sera "Un dollar mis dans la défense d’Israël est un dollar mis dans le système d’économie néo libéral. Un dollar donné par l’Iran au Hezbollah est un dollar donné au Hezbollah".


                • sultan 24 janvier 2009 21:07

                  pourquoi faut -il toujours chercher une menace qui peut etre reduite par une seule chose rendre au autres(au arabes) ce qui leur appartient-c’est autrment plus facile.
                  Minimiser la menace comme l’exagerer est aussi porteur de destruction.
                  Israeil en attaquant GAZA a detruit ce qui lui restait encore comme solvabilité !
                  Si Iraeil n’opere pas son changement il disparaitra et là il n’y a aucau doute !
                  Elle devra se faire accepter !
                  la preuve de ce changement devra etre
                  1-faire travailler le lobby juil dans cette direction ( cela peut paraitre absurde )il faut ecouter les veritable intellectuel juil -voir les prediction de Roger GARAUDY 
                  2-JUGER les criminel de la derniere guerre (LIVNI,BARACK,OLMERT et autres militaires -retiere le ,prix Nobel à Shimon PERES pour APOLOGIE de crime de guerre et les autres organes de presse ou autres.
                  3-juger tous les criminel des attentats ciblé en particulier ceux qui ordoné,organisé et axecuté au missile
                  le paralytique CHIKH Yacine .
                  4-denoncer le POGrOMS DES ENFANT DE GAZA ( plus terrifinat que ceux perpetré par les NAZIS
                  à cette amende honorable commencera à prendre en compte le desir de changement es juil d’Izraelqui seront les bine venu parmi leur cousin Arabes.


                  • abersabil abersabil 24 janvier 2009 21:14

                    Il est plus que certain qu’israel disparaîtra quel que soit le temps qui lui est imparti, 100,200 ans, la finalité sera la même ; un greffon ne peut être toléré longtemps par un corps qui le rejette, même à doses massives de molécules antirejet (principe médical oblige), il ne peut s’implanté de force ; cette puissance qui caractérise l’état sioniste se retournera contre lui, après avoir fait tant de dégâts, elle constitue en somme le terreau de la haine de toutes les générations a venir, qui constitueront ce terrain vaseux dans lequel pataugera le barbare sioniste et n’en finira pas de se débattre jusqu’à ce que mort s’en suive.

                    Les peuples occidentaux, d’Europe et d’Amérique, commencent a prendre la mesure de cette entité dangereuse, qui aspire et avale l’argent des contribuables au dépend de leurs économies propres, entraînant à la misère des franges entières de leurs sociétés, sans rien recevoir en retour, par contre enrichissant certains politiques véreux par le biais de lobbies franchement sionistes. L’attitude de beaucoup de gouvernants occidentaux laisse pantois par leur pro sionisme inexpliqué, se foutant royalement des principes de la démocratie tant claironnée, pourvu que leurs poches soient pleines, ne s’offusquant guerre de faire la voix de son maître ; plus grave encore, c’est quand on arrive a promulguer des lois sur mesure mettant en danger le droit de la libre pensée du citoyen de souche, telle cette loi Gayssot.

                    Israel  est un cloaque  stomacal sans fin, qui se gave du fruit de la sueur des ouvriers occidentaux à leur insu, et quand ces derniers se rendrant compte de cette mascarade, la manne nourricière de l’ogre barbare s’en ressentira, ce qui sonnera inéluctablement sa fin ; ainsi la paix du monde ne sera que plus propice.

                     


                    • arik 24 janvier 2009 21:38

                      je n arrive jamais a comprendre ce qui obsede tant les gens avec cette question. que se passe t il dans la tete d un tel auteur qui decide d ecrire son petit avis sur la question. Il se passe dans le monde des drames bien plus graves : Darfour, Tchetchenie, Georgie . Des vrais genocides pas 500 ou 1300 morts selon les sources (cf il corriere della sera) mais des dizaines des centaines de milliers . Alors ?
                      quelques elements de fait simplements pour alimenter votre reflexion :
                      Loin de minimiser la question je rappelle juste les forces en presence 6 millions d israeliens et 1 milliards de musulmans ! un petit pays qui est le champion des brevets en biotechnologie par exemple. Peut etre que vous un de vos proche a ete sauve par une invention de ce petit pays ! combien de brevets de decouvertes dans le monde arabo musulman depuis ces 40 dernieres annees ?
                      Israel ne disparaitra pas de sitot et cette idee de l etat binational fait bien rire jusque et y compris les arabes israeliens que je cotoie au quotidien et qui n echangeraient leur nationalite israelienne contre aucune autre ! democratie, droits politiques egalite hommes femmes, reussite sociale, securite sociale, retraite systeme educatif parmi les meilleurs du monde... "heureux comme un arabe en Israel" je peux vous dire qu eux meme verraient d un tres mauvais oeil de se voir greffer la bande de gaza ou la cisjordanie...
                      quant au mythe du peuple juif, la on frole le ridicule. informez vous juste de ce que disent les juifs a paques depuis si longtemps (l an prochain a Jerusalem) ou mieux venez au beth atfoutsot a tel aviv le musee de la diaspora vous reviendrez sans doute sur toutes vos positions !
                      je conseille gentiment a l auteur de voyager un peu plus dans le monde reel !


                      • Malkut Malkut 24 janvier 2009 22:24

                        Lisez moi bien : "L’an prochain à Jérusalem" est une phrase symbolique. Elle n’implique pas qu’on désir se rendre à Jérusalem physiquement l’an prochain. Elle fait parti d’un rituel qui a une signification précise. Ce que je dis, c’est qu’en faire une interprétation littérale est un mode de pensé matérialiste, et que c’est là, la marque de l’imprégnation occidentale. Avec le littéral vous reléguez la religion à un mode de vie social, ce que sont devenus protestantisme et catholicisme, pour ne parler que de l’occident...




                      • gimo 25 janvier 2009 03:18

                        le mot terroriste est un sophisme perver moderne inventer

                        par la classe pourrie dirigeante coupable de crimes social pour se dédouaner ............merci


                      • abersabil abersabil 26 janvier 2009 08:53

                        @ arik,

                        ’" "heureux comme un arabe en Israel" je peux vous dire qu eux meme verraient d un tres mauvais oeil de se voir greffer la bande de gaza ou la cisjordanie..."

                        Il faut dire " heureux comme un sioniste en terre de Palestine pour foutre la merde partout, par des crimes barbares, qui restent impunis à ce jour, et assuré d’une immunité internationale ou plutot du veto Américain"


                      • abdelkader17 24 janvier 2009 22:49

                        @Arik
                        Tout simplement parce que israel est le dernier état colonial au monde, que le sionisme est une idéologie coloniale et de dépossession.L’etat d’israel a été édifié sur les décombres de la société palestinienne, né d’un nettoyage ethnique c’est un régime militaire expansionniste
                        sur militarisé qui ne détient sa légitimité que de sa force et son arrogance.
                        "Israel etat juif et démocratique oui juif pour les arabes et démocratique pour les juifs"
                        Rony Brauman ancien président de msf.


                        • caramico 24 janvier 2009 23:15

                          Celà fait 60 ans que ce petit pays fout le bordel dans le monde.
                          Il n’a réussi dans ses derniers massacres qu’à jeter l’opprobe sur la totalité du peuple juif, et tout ça pour de mesquines et criminelles tentatives pour influencer les élections à venir.
                          Comment peut-on se regarder dans une glace et penser y voir un être humain quand pour se faire élire, il faut avoir versé le sang de milliers d’innocents ?
                          Je méprise ces rebuts de l’humanité, les Livni, Olmert et autres monstres inhumains.
                          Vivement une fin rapide de cette entité contre nature, comme l’était le régime d’apartheid Sud-Africain, ou la présence coloniale de pays pour la plupart Européens en Afrique où ailleurs.
                          Le soi-disant "terrorisme" disparaîtra alors de lui même.


                          • norbert gabriel norbert gabriel 25 janvier 2009 15:30

                            si je vous comprend bien, vous êtes pour la solution finale en ce qui concerne Israêl ? il y a quelques uns de ses voisins qui ont toujours eu cette volonté, comme Hitler...
                            Vous justifiez tous les excès d’un pays dont les voisins souhaitent l’extermination. Comme au Rwanda, un peuple exterminé, sous le regard des grandes nations, qui ont attendu quelques années pour pleurer et se scandaliser... 


                          • moussa 25 janvier 2009 16:42

                            Caramico

                            Vous confondez, jusqu’a preuve du contraire ce sont les sionistes qui sont pour la solution finale ; ils l’ont prouvé à Gaza, s’ils n’ont pas été plus loin dans leur tentative d’exterminer les palestiniens, c’est qu’ils sont trop dépendants du monde et ils ne peuvent se permettre de s’aliener l’opinion mondiale, ce n’est pas le désir ni les capacités d’aller jusqu’au bout qui leur manquent, mais songer aux conséquences sur les juifs dans leur pays d’accueil, si des gouvernants sionistes dépourvus de tout sens moral dans le genre d’Olmert et sa clique sauteraient le pas.


                          • norbert gabriel norbert gabriel 25 janvier 2009 18:40

                            qui a dans sa charte fondatrice un article consacré à la disparition d’Israel ? ça ne facilite pas une négociation sereine et profitable. 
                            Si on vous demande de discuter à l’amiable avec un partenaire dont vous savez qu’il fonde son credo sur votre élimination, vous sentiriez-vous enclin à une discussion amicale ? Vous n’auriez pas un peu envie qu’il remette le cran de sécurité au revolver qu’il a dans sa poche ? 


                          • moussa 26 janvier 2009 00:11

                            Caramico

                            Israël dans son organisation actuelle est une monstruosité, elle est source de conflit, et ces contradictions internes sont amplement suffisantes pour justifier une réforme en profondeur ; cette entité qui est ressentie comme un corps étranger est une menace permanente pour les états de la région, et pour maintenir sa cohésion interne ses dirigeants sont condamnés à fuir la paix comme la peste, (l’assassinat d’Itzhac Rabbin est symptomatique ), il faut se rendre à l’évidence les sionistes ont peur de la paix, l’état hébreux est une création artificielle peuplée par une mosaïque d’émigrés de diverses races et cultures dont l’homogénéité ne tient que par le sentiment collectif d’une menace extérieure.


                          • furio furio 24 janvier 2009 23:18

                            "Il n’y a aucun doute sur le caractère inhumain d’une opération militaire à grande échelle du type de celle qu’Israël a engagé le 27 décembre contre une population essentiellement sans défense", a déclaré le rapporteur de l’ONU depuis la Californie lors d’une conférence téléphonique avec des journalistes à Genève.
                            M. Falk a dénoncé le confinement "dans la zone de guerre active" de la population, empêchée de s’enfuir et d’accéder ainsi à la protection du statut de réfugié. "C’est sans précédent", a-t-il assuré. "Aucun enfant, aucune femme, aucun malade ou handicapé de la population de Gaza n’a été autorisé à quitter la zone de guerre", s’est-il indigné." Le Monde

                            DONC FAIRE RECONNAITRE LES CRIMES DE GUERRE !! C’est pratiquement acquis avec l’utilisation d’ADM sur des civils....des enfants !!!!

                            ...et ensuite rapidement passer au décompte final de cette barbarie sur un peuple sans défense et vous verrez sous vos yeux horrifiés que les chiffres vont s’emballer pour dépasser les

                            100 000 VICTIMES !

                            Vous ne croyez tout de même pas que les génocideurs iSraéliteS se seraient déplacés pour massacrer 50 palestiniens par jour !! 50 morts c’est une SEULE BOMBE !!!

                            ....Puis la liste des faits relevant de crimes de guerre, bombardements constants des populations civiles (églises, écoles, habitations, etc..), utilisation d’armes de destructions massives, peut-être chimiques ( phosphore blanc), enfermements des populations pour mieux les exterminer, osbstructions à l’alimentation des civils. Bombardements des hopitaux ...et des ambulances !

                            ...puis la liste des intervenants, dont olmert accusé aussi d’avoir perçu des enveloppes, livni, le ministre de la guerre barak, et les officiers qui ont mené ce carnage sanglant sur un peuple en guenilles.
                            ( d’ailleurs vous noterez que livni était à Paris !!! il suffisait d’arrêter cette criminelle de guerre ! Et la traîner par les cheveux devant un TPI ! Mêmes sanctions que les criminels hitlériens pour ces ordures !

                            ...et enfin inscrire GAZA en tête de la liste des VILLES MARTYRS.

                            ...et exiger l’indemnisation de ce peuple qui a vécu 20 jours en enfer !! ( c’est peut-être le point qui va fâcher car TOUT le PAYS est détruit !!! dommages de guerre+indemnisation des victimes ).


                            • USA 613 24 janvier 2009 23:20

                              Que répondez-vous vous aux Gazaouis, après qu’eux, au risque de LEUR vie, nous aient fait part de LEURS témoignages A CHARGE CONTRE LE HAMAS via le Corriere della Sera, le reportage d’Envoyé Spécial sur France 2, etc.. ?

                              Qu’allez-vous faire à présent pour CES Gazaouis qui font part de leurs souffrances et abus dont ils ont été victimes du fait du Hamas (Boucliers Humains, exactions, arrestations, meurtres, etc...) ?

                              Irez-vous leurs dire en face que vous préférez soutenir le Hamas source de tous leurs malheurs quand eux le rejettent et le condamnent.

                              Les témoignages COURAGEUX car DESESPERES CONTRE le Hamas se multiplient.

                              Qu’ont-ils à gagner ?
                              Eux se mettent en danger
                              Qui les soutient ?
                              Le soutien va à leurs bourreaux du Hamas...


                              Quelle est cette logique dans le monde qui consiste à apporter son soutien au Hamas ou au Hezbollah ?

                              TOUS le savent, ce sont des Islamos fascistes.

                              Ceux là même qui, en Occident, soutiennent les Islamos fascistes combattent ces mêms Islamos fascistes au Pakistan, en Afghanistan, en Afrique, partout dans le monde, jusque dans nos cités.

                              De quelle religion et idéologie se réclament ceux qui sont arrêtés et mis hors d’état de nuire par les polices anti-terroristes en Europe et PARTOUT dans le monde ?
                              De l’Islam radical et fasciste
                              Cette chasse se poursuit PARTOUT quel que soit le continent
                              Les Musulmans eux mêmes sont leurs premières et plus nombreuses victimes

                              En Occident les mêmes qui apportent leur soutien au Hamas ou au Hezbollah élimineraient ces Islamos fascistes si eux tentaient de prendre le pouvoir quel qu’en soit l’endroit en Occident

                              Il en va de même des Gazaouis et des gens au Liban
                               Ils vivent sous la terreur imposée par ces Islamo fascistes

                              TOUS ici savent déjà ce que j’écris, mais ils font fi du malheur de TOUTES ces populations
                              La passion IRRATIONNELLE anti-israélienne l’emporte sur la compassion envers les victimes de tous ces Islamos fascistes quel qu’en soit le continent.

                              Quelle logique y a-t-il à se dire démocrate et soutenir des Islamos fascistes et ne pas soutenir des populations abusées par ces Islamos fascistes qui les terrorisent ?


                              • Malkut Malkut 24 janvier 2009 23:43

                                Si on me dit que c’est le Hamas qui prend en otage Gaza, la chose qui me vient à l’esprit est la réponse suivante : Israël adopte en retour une tactique qui participe à la stratégie du Hamas, à celle du Hezbollah, et à celle de l’Iran. Si ce que vous dites est vrai, sachez que l’action israélienne est contreproductive.

                                Le temps ou Israël pouvait, par la seule force des armes, écarter ses ennemis, est révolu.

                                Ne vous enfermez pas dans la propagande. C’est à cause de ça qu’Israël s’affaiblit, et selon moi, finira par disparaitre.


                              • bek 25 janvier 2009 00:46

                                 "Que répondez-vous vous aux Gazaouis, après qu’eux, au risque de LEUR vie, nous aient fait part de LEURS témoignages A CHARGE CONTRE LE HAMAS "

                                Et depuis quand les criminels sionistes de ton éspèce pleurent les malheurs des gazaouis (Spoliation, massacre, sniper devant l’ecole, tueries "ciblé" destruction de bien,blocus.....phosphore ???
                                essaye autre chose...mais ça m’étonnerais que tu trouve preneur...le roi et nue..


                              • abersabil abersabil 25 janvier 2009 08:49

                                @ USA 613,
                                mais pour qui roule France 2 et la corriere della sera ? Inutile d’allez chercher trop loin, c’est évidement pour les SIONISTES ( déjà que les médias français sont infestés de sionistes avérés, et là il n’y a pas l’ombre d’un doute), tout comme ces philbrasof, cake, lerma, dancer, lisa sion, armand, israel, vous même et des j’en passe
                                ….qui essayent de défendre l’indéfendable, leur cause est perdue d’avance, et ils ne font que baver.

                                Israel, un état nazioniste criminel, les Olmert, Livni, Barak, doivent être placardé WANTED, pour crimes de guerre, génocide, et contre l’humanité.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès