Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > Pourquoi la Turquie a poignardé la Russie dans le dos

Pourquoi la Turquie a poignardé la Russie dans le dos

Les objectifs de la Russie et de la Turquie dans la lutte contre le groupe État islamique sont diamétralement opposés.

 

Par Pepe Escobar – Le 2 décembre 2015

Source : Russia Insider

Article original paru à teleSUR

Traduit et édité par jj, relu par Literato pour le Saker Francophone


Pepe Escobar

Pepe Escobar

 

Les objectifs de la Russie et de la Turquie dans la lutte contre le groupe État islamique sont diamétralement opposés.

 

Il est absolument impossible de comprendre pourquoi le gouvernement turc s’est engagé dans la stratégie suicidaire d’abattre le chasseur russe Su-24 sur le territoire syrien – techniquement une déclaration de guerre de l’Otan à la Russie – sans mettre en contexte le jeu de la puissance turque dans le nord de la Syrie.

Le Président Vladimir Poutine a déclaré après la chute de l’avion de chasse russe qu’il s’agissait d’un « coup de poignard dans le dos ». Donc, nous allons voir comment les faits sur le terrain ont permis que cela se produise.

Si c’est pas de l’amour, ça y ressemble

Ankara utilise, finance et arme le cas désespéré des extrémistes au nord de la Syrie, et doit garder par tous les moyens le corridor des lignes d’approvisionnement ouvertes pour eux au sud de la Turquie ; après tout, ils ont besoin de conquérir Alep, ce qui ouvrirait la voie au Saint-Graal d’Ankara : un changement de régime à Damas.

Dans le même temps, Ankara est terrifié par l’YPG – les unités de protection du peuple kurde syrien – une organisation sœur du parti de gauche PKK. Ceux-ci doivent être contenus à tout prix.

Donc, le groupe État islamique – contre lequel les Nations Unies ont déclaré la guerre – est un simple détail dans la stratégie globale d’Ankara, qui est essentiellement de combattre, contenir ou même bombarder les Kurdes ; soutenir toutes sortes de takfiris et salafistes-jihadistes, dont le groupe État islamique ; et obtenir un changement de régime à Damas.

Sans surprise, les Kurdes syriens du YPG sont largement diabolisés en Turquie, accusés de rien moins que vouloir nettoyer ethniquement les villages arabes et turkmènes dans le nord de la Syrie.

Pourtant, ce que les Kurdes syriens tentent – soutenus par les États-Unis au grand dam d’Ankara – est de relier trois parcelles de terre dans le nord de la Syrie kurde, actuellement isolées.

Un regard sur une carte turque (de mauvaise qualité) révèle comment deux de ces parcelles de terre (en jaune) sont déjà liées, au nord-est. Pour accomplir cela, les Kurdes syriens, aidés par le PKK, ont défait le groupe État islamique dans Kobani et ses environs. Pour atteindre le troisième lopin de terre, ils ont besoin d’arriver à Afryn. Pourtant, sur le chemin (en bleu), il y a une collection de villages turkmènes au nord d’Alep.

L’importance stratégique de ces terres turkmènes ne peut pas être assez soulignée. C’est exactement dans cette zone, s’étendant jusqu’à 35 km à l’intérieur de la Syrie, que Ankara veut installer sa prétendue zone de sécurité, qui serait en fait une zone d’exclusion aérienne sur le territoire syrien, apparemment pour accueillir les réfugiés syriens avec l’argent de l’UE, qui a déjà débloqué 3 milliards d’euros, à compter du 1er janvier 2016, par l’intermédiaire de la Commission européenne (CE).

Pour la Turquie, l’obstacle insurmontable à la mise en place de cette zone d’exclusion aérienne est maintenant évidemment la Russie.

Utilisation des Turkmènes

Qui sont les Turkmènes ? Ici, nous devons replonger dans l’histoire ancienne de la Route de la Soie. Environ 200 000 Turkmènes vivent dans le nord de la Syrie. Ils sont les descendants des tribus turkmènes qui se sont installées en Anatolie au XIe siècle.

Les villages turkmènes sont nés également au nord de la province d’Idlib, à l’ouest d’Alep, ainsi que de la province de Lattaquié au nord, à l’ouest d’Idlib. Et c’est là que l’on trouve des gens dont on ne parle jamais : une tripotée de milices turkmènes.

Le mythe de civils innocents turkmènes abattus par le régime Assad est donc… un mythe. A Washington, ces milices sont considérées comme des rebelles modérés dans la mesure où elles ont fusionné avec toutes sortes de bandes djihadistes qui les ont avalées, de la peu regardante Armée syrienne libre à Jabhat al-Nusra, alias al-Qaida en Syrie (que Vienne a finalement défini comme un groupe terroriste).

On pouvait s’y attendre, les médias turcs saluent tous ces Turkmènes comme des combattants de la liberté, à la Ronald Reagan dans les années 1980 à propos du djihad afghan. Les médias turcs racontent que l’ensemble de ce territoire est contrôlé par une innocente opposition turkmène, et non par le groupe État islamique. Effectivement, pas le groupe État islamique, mais surtout al-Nusra, ce qui est pratiquement la même chose.

Pour la Russie, il n’y a aucune distinction, en particulier parce qu’un ramassis de Tchétchènes, Ouzbeks et Ouïghours (les Chinois les surveillent) ont cherché refuge chez ces modérés. Pour la Russie, ce qui importe est de briser toute possibilité d’une future autoroute djihadiste de 900 km entre Alep et Grozny.

Et cela explique le bombardement russe du nord de la province de Lattaquié. Ankara, comme prévu, a grimpé au rideau. Le ministère des Affaires étrangères avait même menacé la Russie il y a seulement quelques jours : « Les actions collatérales de la Russie ne sont pas une lutte contre le terrorisme, ils ont bombardé des villages turkmènes civils, ce qui pourrait entraîner de graves conséquences. »

Ankara soutient directement les milices turkmènes avec l’aide humanitaire, mais ce qui compte vraiment, ce sont les armes ; les livraisons de camions contrôlés par le MIT – le Service de renseignement turc.

Tout cela s’inscrit dans la mythologie de l’AKP, le parti d’Erdogan, de défendre même les populations pré-ottomanes ; après tout, ils toujours rendu de bons services à l’islam. Les Turkmène syriens sont aussi pieux que la direction de l’AKP à Ankara.

L’affaire se corse

Pour la Russie, la zone connue comme Montagne turkmène, ou les hauteurs que les Turcs appellent Bayirbucak au nord de la province de Lattaquié, est une cible majeure. Parce que c’est là que passe l’Autoroute des armes par laquelle Ankara, côte à côte avec la CIA, approvisionne ces milices.

Pour la Russie, toute possibilité que les milices alliées avec les salafistes et les salafistes-djihadistes tentent de conquérir massivement la province alaouite de Lattaquié est une ligne rouge, parce que cela menacerait la base aérienne de la Russie à Khmeimim et finalement même le port de Tartous.

Donc, pour l’essentiel, nous avons la CIA qui fournit les armes – ces fameux missiles antichars TOW – en utilisant une route de contrebande à travers le territoire turkmène, qui se trouve être une base d’Al-Qaïda en Syrie aux ordres d’Ankara. C’est un territoire de choix pour les États-Unis, la Turquie et l’Arabie saoudite qui sapent le pouvoir de Damas, et surtout le territoire principal de la guerre par procuration : l’Otan (US-Turquie) contre la Russie.

Les racontars de la CIA prétendent que les missiles anti-char TOW vont à 45 groupes sélectionnés, donc rebelles modérés. Une ânerie, les armes ont été saisies par les djihadistes les plus expérimentés d’al-Qaida en Syrie, ainsi qu’aux nébuleuses connues sous le nom de l’Armée de la conquête, soutenues par l’Arabie saoudite.

Donc, pour briser Jabhat al-Nusra et l’Armée de la conquête pour de bon, la Russie a commencé à bombarder les contrebandiers turkmènes, qui ne sont guère modérés, ils sont infiltrés partout par les islamo-fascistes turcs – tels que ceux qui ont mitraillé le pilote russe, le lieutenant-colonel Oleg Pershin, lorsqu’il s’est éjecté de son avion, un crime de guerre selon les Conventions de Genève.

Les enjeux pour la Russie ne pouvaient pas être plus lourds, car en utilisant des tribus turkmènes, la Turquie est déjà implantée profondément au nord de la Syrie.

Donc attendons nous à ce que la Russie augmente sensiblement ses bombardements des zones turkmènes – bien au-delà d’une simple mesure de représaille pour le meurtre du pilote russe.

D’ailleurs, la Russie a beaucoup d’autres options, comme militariser le YGP, les Kurdes syriens ; ce qui leur permettrait de prendre enfin le contrôle du tronçon de la frontière entre Afryn et Jarablus qui est toujours occupé par le groupe État islamique. Ankara sera apoplectique si les Kurdes syriens arrivent à unir leur territoire en ce qu’ils appellent le Kurdistan syrien, jusqu’à présent séparé.

Le fond de la question est que la Turquie et la Russie ne peuvent tout simplement pas appartenir à une même coalition luttant contre le groupe État islamique parce que leurs objectifs sont diamétralement opposés.

L’historien Cam Erimtan, basé à Istanbul, décrit le panorama :

« Le nouveau gouvernement de la Turquie a pris les rênes le jour où le jet russe a été abattu. Et maintenant, le rusé Premier ministre Davutoglu et le maladroit président Erdogan sont engagés dans le contrôle des dommages et la mobilisation nationale, abandonnant même pour l’instant leur rhétorique favorite sur la solidarité islamique et jouant à fond la carte nationaliste. Même si l’action militaire conduira sans doute à des gains énormes en popularité nationale, les conséquences économiques ont déjà commencé à se faire sentir, avec la Russie freinant l’importation de marchandises turques. Cela peut indiquer que le gouvernement de l’AKP n’a agi que comme laquais de l’Otan, en ignorant les réalités sur le terrain et en se complaisant dans une démagogie bruyante. »

La démagogie ne durera pas longtemps parce que la Russie va réagir de manière calculée, froide et rapide par des moyens multiples et inattendus à la chute du Su-24.

Le croiseur lance-missiles russe Moskva – bourré de systèmes de défense aérienne – couvre désormais l’ensemble de la région. Deux systèmes S-400 couvriront tout le nord-ouest de la Syrie et la frontière turque au sud. La Russie est en mesure de brouiller électroniquement l’ensemble du sud de la Turquie. Il n’y a aucun moyen pour Erdogan d’obtenir sa zone de sécurité à l’intérieur de la Syrie, payée par l’UE, à moins d’entrer en guerre contre la Russie.

La certitude est que la priorité numéro un de la Russie à partir de maintenant sera de briser, pour de bon, la stratégie extrémiste de la Turquie dans le nord de la Syrie.

Pepe Escobar


Moyenne des avis sur cet article :  4.95/5   (39 votes)




Réagissez à l'article

31 réactions à cet article    


  • leypanou 7 décembre 2015 11:35

    Toute analyse de Pepe Escobar est toujours bonne à lire : cela nous change des i-télé, BFM-TV, TF1, FranceTélévision, Le Monde, L’Express, Le Point, Le Figaro, L’Obs, Libération, etc, etc...


    • roman_garev 7 décembre 2015 13:46

      Merci l’auteur, tout est dit.


      Quand même,
      « le pilote russe, le lieutenant-colonel Oleg Pershin »

      porte le nom Oleg Pechkov. Il y a déjà sa page à la Wikipédia russe :


      • gilles07 7 décembre 2015 18:20

        Il y a dans cet article des informations exactes.

        Mais il n’est pas équilibré.

        Choisir comme titre une phrase littérale de Poutine en dit long sur le parti-pris de l’auteur : « Pourquoi la Turquie a poignardé la Russie dans le dos ».

        Ensuite il est affirmé « abattre le chasseur russe Su-24 sur le territoire syrien » : c’est la version russe. Comme si la Turquie n’avait pas une autre version des faits. Parti-pris.

        Ensuite, le contenu de l’article est facile à résumer : la CIA et la Turquie font des vilaines choses, mais la Russie, elle, a des raisons (implicitement légitimes) de faire ce qu’elle fait et d’ailleurs, telle Zorro elle va vous le remettre au pas tout ce beau monde, vite fait bien fait. « De manière calculée, froide et rapide ». On est impressionné. Parti-pris permanent. C’est fatigant à la longue. Sauf pour les lecteurs qui ont le même parti-pris, et cherchent à conforter leurs certitudes plutôt qu’à les mettre en question.

        La vérité vraie est que les Etats-Unis comme la Turquie comme la Russie interviennent pour défendre leurs intérêts propres, que celà s’appelait impérialisme à une époque, et que donc la Russie comme la Turquie comme Etats-Unis mènent une politique impérialiste en Syrie, et qu’il est illusoire d’opposer en permanence et à chaque crise les « bonnes » raisons" des uns (toujours les mêmes) aux noirs desseins des autres (idem). Une seule argumentation pour expliquer tous les problèmes de la planète, voilà qui est confortable.

        Deuxièmement, s’il y a quelque chose sur quoi nous devrions être tous d’accord, c’est la grande menace pesant sur la paix en Syrie et plus largement, à cause de ces jeux de puissance - y compris de la part de la Russie.

        Enfin, la jubilation que l’on sent bien dans l’article à l’idée d’une action punitive de la Russie confirme bien le sentiment général : ce n’est pas un article pour la paix, ni pour les droits de l’homme, ni pour proposer une solution aux souffrances des populations, ni pour aider le lecteur à réfléchir. C’est un article pro-Poutine, qui épouse toute l’argumentation de son régime. Le reste n’est que littérature.


        • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 7 décembre 2015 18:41

          @gilles07
          En mettant les intérêts de chacun à égalité, vous auriez considéré que Hitler et De Gaulle c’était pareil, puisque chacun défend des intérêts propres..., vos arguments = peanuts ! Evidemment que chaque partie défend ses intérêts ! En voilà une découverte !


          Il se trouve que la Coalition OTAN à laquelle nous appartenons et que nous finançons, nous jure depuis 1 an, qu’elle défend NOS intérêts, et nous débarrasse de Daesh, ce qui est faux.
          C’est la Russie qui fait le boulot.

          Wikileaks prouve qu’ Erdogan a bien tendu un piège à la Russie, et qu’il a surveillé l’avion russe pendant 6 semaines.

        • Alliance Rebelle Alliance Rebelle 7 décembre 2015 21:11

          @gilles07
          erreur mon cher tu ne peut pas comparer les atlantistes ( USA & Turquie and co ) avec la Russie

          c’est vrai chacun défend ses intérêts ... c’est vrai sur ce point

          1 ) mais la Russie agit dans le respect de la légalité et du droit international
          elle soutiens un état ses institutions ses corps constitué son armée ... un état qui est légal & légitime et reste le seul et unique représentant légal du peuple syrien n’en déplaise aux criminels français qui se sont empressé en 2011 de connaitre une bande de traître dénommé ’’CONSEIL DE TRANSITION DE MES 2’’
          elle soutiens un peuple le vrai peuple syrien pas ces enculé d’allah-akbariste shouté au captagon & soûlé du sang de leurs victimes
          la Russie soutiens un MUR qui si il tombe donnera des idées sanguinaire a toutes la racaille islamo-salafisé 

          2 ) la coalition atlantiste allié aux grande démocraties du golf ( dont l’Arabie le daech qui a réussit ) soutiens des combattants illégaux comme disait bush fils ... elle soutiens arme et accompagne des terroristes
          car tous civils qui prend les armes contre l’état de son pays d’accueil ou d’origine et un terroriste et tel est la dentition juridique du terrorisme
          car quel est la différence entre les assassins du 13 novembre en France et les assassins qui pullulent en Syrie & Irak
          la turquie elle accueil sur son sol des camps de terroristes qui sont lancer sur la Syrie 

          NON MON CHER GILLES : VOUS NE POUVEZ PAS NOUS FAIRE CROIRE QUE LA RUSSIE C’EST COMME LA RACAILLE DES ETATS VOYOU QUI SÈMENT LE CHAOS LA MORT ET LA SOUFFRANCE SUR TERRE SOUS LE PRÉTEXTE FALLACIEUX DE VOULOIR LIBÉRER DES PEUPLES
          CAR QUI SOUHAITE LIBÉRER UN PEUPLE NE LE FAIT PAS AVEC LES PIRES DICTATURES DU MONDE QUE SONT LES MONARCHIES SATANIQUE DU GOLF

          quand a la Turquie je prie ALLAH qu’elle subisse le sort qu’elle a fait subir a ses voisins
          qu’elle plonge dans la guerre civils et le démembrement afin qu’elle ne puisse plus jamais représenterun danger pour ses voisins
          car comme ont dit chez nous au Maroc : kama toudine toudane

        • sls0 sls0 8 décembre 2015 16:53

          @Alliance Rebelle
          quand a la Turquie je prie ALLAH qu’elle subisse le sort qu’elle a fait subir a ses voisinsqu’elle plonge dans la guerre civils et le démembrement afin qu’elle ne puisse plus jamais représenterun danger pour ses voisins.

          Cette phrase s’il n’y avait du’Erdogan et ses amis en Turquie ne me dérangerait pas.
          Mais en Turquie il y a aussi des turques qui comme les marocains ou les français subissent la politique de leurs dirigeants plutôt qu’ils ne la guident.

          N’ajoutons pas une connerie à une autre connerie, c’est rarement les peuples les fautifs, tout au plus ils deviennent des cons sous influence.


        • gilles07 8 décembre 2015 18:08

          @Fifi Brind_acier

          Merci pour votre réponse

          Je vous rassure : je ne découvre pas que « chaque partie défend ses intérêts ». Ce qui me gêne énormément c’est cette façon de considérer à priori et dans tous les cas de figure que les intérêts de l’Occident (pour simplifier, car l’OTAN n’est pas impliqué en Syrie) sont illégitimes et ceux de la Russie sont légitimes. En résumé, l’article dit : la Russie a raison et elle va gagner. On appelle cela le parti-pris.

          La comparaison De Gaulle - Hitler est très intéressante : si Poutine était un De Gaulle et l’Occident une sorte de régime totalitaire, j’applaudirais des deux mains Poutine. Seulement, malgré tous ses défauts, l’Occident est traversé en permanence de débats internes et connaît régulièrement l’alternance démocratique, ce qui est loin d’être le cas du régime de Poutine. Donc non, les intérêts de la Russie ne sont pas plus légitimes que ceux de l’Occident.

          Courtoisement


        • gilles07 8 décembre 2015 20:51

          « @Alliance Rebelle

          Merci pour votre réponse. Pourriez-vous me traduire »kama toudine toudane«  ?

          1) Il y a malentendu : je ne compare pas la Russie aux soutiens du terrorisme. Je suis gêné par une tendance trop systématique à mon goût de donner systématiquement raison à la Russie et tort à l’Occident, en ne voyant que les faits soutenant les positions de la Russie et en oubliant ceux qui pourraient donner raison à l’Occident. Et en reprenant sans discernement les grands thèmes de la propagande Russe. Comme, à rebours, ceux qui ont avalé toute crue la propagande de Bush sur l’Irak soutien du terrorisme et doté d’armes de destruction massive.

          2) D’accord avec vous sur un point : l’action de la Russie en Syrie est légale. Et Assad est le dirigeant légal de la Syrie.

          Seulement soupesons et nuançons. La dictature héréditaire des Assad enlève, emprisonne, torture et tue depuis 45 ans, en violation de tous les principes de l’ONU dont elle est pourtant membre, ce qui la rend illégitime.

          Disons les choses autrement : on ne peut pas dénoncer la dictature héréditaire saoudienne et, en même temps se taire sur la dictature syrienne.

          Ou encore, si on invoque la légalité du régime syrien, il FAUT dire AUSSI que le régime saoudien est légal, même s’il n’est pas à mes yeux légitime (peines dégradantes, droits des femmes niés, libertés bafouées, ...)

          3) D’accord en partie avec vous que l’Occident ne devrait pas prétendre libérer un peuple avec des dictatures.

          Mais d’une part on ne peut pas dire cela sans dire EN MÊME TEMPS que la Russie ne devrait pas prétendre libérer un peuple en voulant maintenir à sa tête un dictateur sanguinaire prêt à tout pour sauver son pouvoir.

          Et d’autre part, le problème est bien plus compliqué. Pour libérer l’Europe en 1945, l’Occident s’est allié avec Staline décrit comme un dictateur criminel. Et, sous un autre de point de vue, l’URSS s’est alliée avec le maudit »Impérialisme américain« . Pas très appétissant, quel que soit le point de vue, pas vrai ? Et pourtant, 70 ans plus tard, qui propose une autre solution ?

          Rien n’est simple, tout est en nuances. C’est inconfortable. Nous adorons les situations simples, voire simplistes. Noir-blanc. Style axe du mal de Bush. On sait la suite

          Et sans vous vexer, des mots comme »enculés« ou »racaille« n’aident pas à juger de façon nuancée.

          4) Pas d’accord sur votre définition du terrorisme. Le terroriste s’en prend à des civils innocents. Son but est d’asseoir son pouvoir par la peur. La plupart des penseurs condamnent le terrorisme, MAIS pensent que le recours à la violence peut être légitime lorsque des citoyens d’un état oppresseur n’ont aucun autre moyen de faire triompher leurs droits. Donc NON, »tout civil qui prend les armes contre l’état de son pays d’origine« n’est pas un terroriste. Ceux qui ont tenté d’assassiner Hitler n’étaient pas des terroristes, quoi qu’en aient dit les Nazis. Les Palestiniens qui s’en prennent à des militaires israéliens peuvent difficilement être traités de terroristes tant les chances d’obtenir l’arrêt de la colonisation de façon pacifique semblent éloignés. Les Palestiniens qui appellent à tuer tous les Israéliens sont des terroristes. Les syriens qui ont manifesté pacifiquement contre le régime Assad n’étaient pas des terroristes, pourtant Assad a utilisé contre eux les mitrailleuses, les chars et l’aviation. Les Syriens qui ont pris ensuite les armes contre l’armée dans l’intention d’établir un régime démocratique n’étaient pas des terroristes. Mais, scénario maintes fois vu dans l’histoire, les terroristes prospèrent dans les situations de désordre comme les mouches sur un tas de fumier : alors sont arrivés les Al-Nosra, Daech et autres terroristes, qui s’en sont pris en priorité aux démocrates, aux civils, aux minorités (Kurdes, Yézidis, ...). Alors mettre tous les opposants à Assad dans le même sac, ça ne correspond pas à la complexité de la situation. C’est un élément récurrent de la propagande des dirigeants russes. Nous qui défendons les droits de l’homme, nous ne devrions jamais reprendre à notre compte et sans nuance la propagande d’AUCUN gouvernement. Même chose pour l’amalgame consistant à ignorer la nature du régime syrien et ses lourdes responsabilités, à ignorer le caractère pacifique du printemps syrien à ses débuts et à résumer toute la crise syrienne à des causes extérieures au régime : intervention de l’Occident, de la Turquie ou des pays du golfe + terrorisme.

          5) Deux petites choses un peu plus personnelles. Nous sommes défenseurs des droits de l’homme et soucieux de justice, n’est-ce pas ?

           - Nous devrions éviter de distinguer des catégories de citoyens, les »traîtres« d’un côté et le »vrai peuple syrien« comme vous dites. Qui est capable, qui a le droit de mettre une étiquette sur chaque citoyen syrien ? Et puis, même si ce n’est pas votre intention, en créant des catégories nous risquons de favoriser l’intolérance et ensuite la violence.

          Je ne peux m’empêcher de penser au »Parti des Vrais Finlandais« en Finlande. Voyez ses positions contre les immigrés, accusés implicitement d’être des »Faux Finlandais« voire, en creusant un peu, des »Traîtres"

           - Nous ne devrions jamais prier pour que le malheur s’abatte sur les autres, même à nos ennemis. Juste pour la justice et la paix. Parce que, lorsque nous prions pour qu’un mal arrive, nous faisons toujours des disciples qui ne se contentent pas de prier.

          Respectueusement.


        • Michel Maugis Michel Maugis 8 décembre 2015 20:54

          @gilles07

          Parti-pris : Argumentation qui ne serait valide qu’ en acceptant comme vraie une prémisse sous entendu mais jamais énoncée, et qui serait donc faux.


          Ainsi gilles07 soutien la prémisse forcément vraie selon lui que l’ Occident et la Russie sont tous deux également responsables, et que par conséquence, ceux qui élaborent une argumentation basée sur la prémisse qu’une des parties est plus responsable que l’ autre ont nécessairement un parti pris, et sont contraint de faire des articles forcément non équilibrés. Ce serait le cas de l’ auteur de cet article, mais pas de gilles07.


          Pour gilles07, tout article sur un conflit doit être équilibré et non faire apparaître un parti pris en faveur de l’une des parties.


          Cette manière de voir est particulièrement utile pour les coupables de conflit, dont il faut reconnaître leur remarquable absence dans les articles d’ Agoravox en faveur de l’ Occident, sur ce conflit syrien. Alors, ils sont contrait de faire ce genre de commentaire dépité, de celui qui n’ a aucune argumentation. Merveille de fauxculisme.

          Mais Gilles07 n’ a pas de parti pris, lui, et a donc fait un commentaire très équilibré,, car il ne prend pas parti, et ne reconnaît ni victime ni coupable.

          À vouloir soutenir lâchement cette prémisse qu’ il sait manifestement fausse, Glles07 soutien le parti-pris que l’ Occident est moins responsable que la Russie dans cette tragédie syrienne qui pourrait déboucher sur la 3GM.


          Pour gilles07, la Terre n’ est pas forcément ronde et ne tourne pas forcément autour du Soleil. La preuve, il n’existe à ce jour aucun article équilibré et sans parti pris sur ces sujets.


          « Il y a dans cet article des informations exactes. »


          Merci monsieur le savant‼ ! Puis je vous signaler que le but d’ un commentaire est, entre autres, de souligner ce qui vous parait inexact, et non de dire hypocritement qu’ il y a des faits inexacts mais que vous ne pouvez pas dire lesquels. Car c’est bien le but de votre premier commentaire.


          Alors vous manœuvrez avec une rhétorique fauxcul et très spécieuse.


          « Choisir comme titre une phrase littérale de Poutine en dit long sur le parti-pris de l’auteur »


          Et ce commentaire dit beaucoup sur le parti-pris de gilles07

          Pour lui, la Turquie n’ a pas poignardé la Russie dans le dos. 



          Non, il faut être honnête, gilles07 ne dit pas cela, il reproche à l’ auteur non de choisir comme titre une phrase de Poutine mais de DIRE POURQUOI, la Turquie a délibérément poignardé la Russie dans le dos. Mais gilles07 n’ est pas capable de réfuter cette explication de l’ auteur. Reconnaît il qu’elle est exacte ?


          « Ensuite il est affirmé « abattre le chasseur russe Su-24 sur le territoire syrien » : c’est la version russe. Comme si la Turquie n’avait pas une autre version des faits. Parti-pris. »


          gillez07 ment : la Turquie a plusieurs versions des faits. en fait elle ne fait que changer de version, alors que la Russie défend la seule version possible, dont les preuves s’ amoncellent et à partir des dires de Merdogan lui même.

          Comme toujours, la manière de raconter les faits vaut bien plus que les faits eux mêmes. Et dés lors que Merdogan a dit que s’il avait su que c’ était un avion Russe, alors les choses se serait passé différemment, et qu’ il ait informé l’ OTAN en premier lieu, et non la Russie( car il ne savait pas que les pilotes de f16 sont des nuls et que les sukoy dans le coin ne sont pas forcément russes).


          Le reste du commentaire est un monceau d’hypocrisie crasse qui met sur le même plan l’agresseur et l’ agressé en faisant mine d’ ignorer qu’ il faut en matière de géopolitique respecter le droit international et que la Russie ( avec la Syrie) le respecte.


          La vérité est que gilles 07 a un parti pris de la défense du RACISME BLANC EUROPEEN car il a une trouille de perdre son niveau « de vie » devant la monté de nouvelles puissances économiques (antérieurement exploitées), et qu’il veut restaurer le colonialisme que la Russie ( soviétique) a contribué à défaire et continue de contenir dans la nouvelle tentative coloniale de l’ Otanazie.



        • gilles07 8 décembre 2015 22:00

          @Fifi Brind_acier

          Le lien que vous donnez pointe sur le site Spunik (site dépendant du gouvernement russe), qui pointe lu même sur une page du site shoah.org.uk (qui reprend quasiment mot pour mot les thèses du gouvernement russe sur le conflit syrien). Le texte de shoah prend appui, sans le citer, sur un tweet d’un lançeur d’alertes turc, lié à Wikileaks. J’ai pu trouver ce tweet, en turc. Or je ne lis pas le turc. Pouvez-vous m’indiquer où je pourrais lire le texte original en anglais ?
          Voyez vous, il faut vérifier tout ce que disent le sites gouvernementaux. Un jour, je trouve sur Sputnik une page critiquant les abus « régime putshiste Ukrainien », citant un rapport de Human Rights Watch. Ce rapport dénonce de graves atteintes aux droits de l’homme en Ukraine. Je vérifie sur le site de HRW : effectivement, le rapport existe bien, il est bien conforme au texte publié par Sputnik. Sauf que ... il est daté d’AVANT la chute de Yanoukovitch. Propagande, quand tu nous tiens ...

          Par ailleurs, je ne doute absolument pas de votre sincérité, mais est-ce que vous réalisez que dire que la coalition occidentale ne lutte pas contre DAESH, alors que c’est la « Russie qui fait le boulot », c’est reprendre très exactement un thème récurrent de la propagande de Poutine ? Par ailleurs, le site Sputnik nous dit lui-même que sur ce point Poutine ment, publiant une carte de Syrie où l’on peut constater que l’essentiel des frappes russes se concentre sur des zones dont DAESH est absent !!! Voir http://fr.sputniknews.com/infographies/20151013/1018797137/syrie-russie-ei-frappes.html

          Cordialement


        • gilles07 8 décembre 2015 22:18

          @Michel Maugis

          Ici, le parti pris est de considérer que l’interlocuteur est de mauvaise foi, de lui faire des procès d’intention. Sur ce terrain je ne vous suivrai pas. Vous semblez considérer que mettre en cause une thèse c’est automatiquement affirmer la thèse opposée. Comme si le doute n’existait pas. Comme si on pouvait avoir des certitudes sur tout. Bonne chance.


        • Michel Maugis Michel Maugis 8 décembre 2015 22:24

          @gilles07


          « c’est la « Russie qui fait le boulot », c’est reprendre très exactement un thème récurrent de la propagande de Poutine ? »

          En quoi est ce mal de reprendre la thèse de la Russie si celle ci est la vérité ?

          Vous êtes d’une hypocrisie vraiment exécrable qui présuppose que la RUSSIE MENT, mais vous êtes incapable de le prouver.

          Selon vous, la vérité n’e existe pas, surtout celle qui va contre votre opinion.
          Je crois qu’ il y a un problème de QI très grave chez vous.

          Révisez votre prose avant de la publier si elle respecte le principe de respect chez votre lecteur, en partant du principe qu’ ils ne sont pas aussi cons que vous.



        • Michel Maugis Michel Maugis 8 décembre 2015 22:33

          @gilles07

          Votre mauvaise foi comme votre parti pris sont patents.


          Vous n’avez absolument rien mis en cause, surtout pas la thèse de l’auteur.
          Pour cela il faut argumenter et non affirmer sans raisonnement.

          Vous n’avez absolument pas la capacité intellectuelle pour remettre en cause quoi que ce soit, avec vos arguments de gosses en mal de vouloir soutenir l’Occident colonialiste et raciste.
          J’ ai mis votre nez dans votre caca.

          Celui qui a des certitudes c’ est celui qui accuse les autres d’ en avoir, sans rien ajouter au débat.
          Si vous n’avez pas de certitudes, il est parfaitement inutile de douter de l’opinion de vos interlocuteurs sans apporter les indices qui vous permettent de douter.

          Je crois que vous vous donnez des bons principes gratuitement.
          Vous êtes en fait un va t en guerre, hypocrite, qui n’ assume pas, comme tous les vas en guerre.

        • Michel Maugis Michel Maugis 8 décembre 2015 22:52

          @gilles07

          « Je vous rassure : je ne découvre pas que « chaque partie défend ses intérêts ». »
          Mais alors c’est nous qui ne le savions pas ?
          Preuve de votre faux-culisme exécrable, vous battez Tonton archi bad.

          Non, mais vous prenez vos interlocuteurs pour des cons, en en faisant votre argument principal qui consiste à dire TUER , envahir, proférer des mensonges, ne pas respecter le droit international, etc.. c’ est défendre ses intérêts, comme n’ importe quel empire venu.

          C’ est de cela qu’ il s’agit, et que tous les faux culs d’ Agoravox feignent en permanence dl’ ignorer. ( c’est à ça qu’on les reconnait)

          OUI, la Russie a raison CAR ELLE RESPECTE LE DROIT INTERNATIONAL, LUTTE VRAIMENT CONTRE LE TERRORISME, 

          Ce n’ est pas un parti pris, c’ est le parti de la vérité que je prends.

          Libre à vous de soutenir les crapules Occidental Raciste Colonialiste, en utilisant la terreur, contre le droit international,pour défendre votre racisme petit blanc européen et ses intérêts

          C’ est votre parti- pris de raciste, assumez le avec courage.
          Vous avez raison ; les USA avec 5% de la population mondiale consomment 20 % des ressources ET IL FAUT QUE ÇA DURE disent ils.




        • gilles07 8 décembre 2015 23:00

          @Michel Maugis

          Pour échanger des invectives, trouvez quelqu’un d’autre.

          Le débat mérite mieux que cela.

          Adieu.


        • Michel Maugis Michel Maugis 8 décembre 2015 23:05

          @gilles07


          Vous ne participez pas au débat. 
          Vous êtes incapable d’ argumenter à partir de votre PARTI-PRIS manifeste de suppôt de l’ impérialisme.

          Votre nez est en plain de votre caca.

        • adeline 9 décembre 2015 12:04

          @gilles07, vous dites :
          « Ici, le parti pris est de considérer que l’interlocuteur est de mauvaise foi, de lui faire des procès d’intention. »
          et ailleurs ?


        • gilles07 9 décembre 2015 18:02

          @adeline

          Mon « ici » ne visait pas le site dans son ensemble, mais un internaute bien précis dont vous reconnaîtrez qu’il s’en prend plus aux personnes qu’aux idées (vérifiez à qui s’adresse mon message) ;

          Courtoisement.


        • Michel Maugis Michel Maugis 9 décembre 2015 19:46

          @gilles07


          En quoi je m’en prends après vous ? êtes vous si lâche pour ne pas dire de qui vous voulez parler ?

          Dans un conflit, ceux qui ne sont pas lâches et n’ont pas la trouille prennent parti, au risque de se tromper.

          Les types de votre genre, souvent anonymes, feignent ne pas être capable de voir la différence entre la politique extérieur de la Russie et celle de l’ Otanazie, c’ est à dire de l’ Occident, ils ont un problème de QI. En fait ils soutiennent la politique coloniale et raciste de cette Otonazie.mais ils n’ osent pas le dire.

          Je pense que vous prenez parti en faveur de nos crapules bien à nous qui raisonnent pour les gosses : « Bachar ne mérite pas d’ être sur Terre, ou Bachar doit partir » etc.. se foutent du droit international, Bachar massacre son peuple, etc.. En quoi cela NOUS regarde ?

          Avez vous des propos de ce genre ( POUR IDIOTS) émanant de Poutine ?
          Qui parle à l’ intelligence, qui parle pour les connards ? Avez vous une idée, et donc essayez de pendre parti sur cette base. Comme je le dis souvent, ce qui compte le plus ce ne sont pas les faits, mais la rhétorique utilisée pour les rapporter.

          S’ en prendre à un président légitime sous le prétexte que c’ est le diable après l’ avoir diabolisé, est une preuve de peu d’ intelligence et de manque de discernement.

          Le problème est que VOUS NE VOULEZ PAS ASSUMER VOTRE POSITION par lâcheté que vous insulter les gens à les prendre pour des cons. car les ordure ça existent mais ils ne veulent surtout pas l’admettre. Je ne m’ en prends pas à la personne, MAIS A VOS IDÉES QUE VOUS NE VOULEZ PAS ASSUMER.

          Pour participer à un débat, il ne faut pas être faux cul, et ne pas considérer qu’ avoir un parti pris est forcément MAL, et ne pas en avoir est forcément bien. Ne pas en avoir est toujours très mal. Si vous en n’ avez pas, alors on s’informe et entre temps on s´écrase. Je pense que sur Agoravox il y a largement le moyen de s’ informer objectivement.

          Venez pas ici pour vous comportez comme les presstitués des merdias à la solde des SOROS et compagnies. Ici, on vous répond et si vos idées sont camouflées sous une fausse politesse, elles seront toujours considérées pour ce qu’ elles sont. Celles d’un parti pris crapuleux.

          Dans ce conflit, les gens qui s’ informent ONT TOUS UN PARTI PRIS, et ceux qui feignent ne pas en avoir, ne peuvent tenir la route. 

          Si vous revenez sur Agoravox avec la même attitude de celui qui juge objectivement une guerre en mettant dans le même sac l’ agressé et la l’ agresseur, alors je ne manquerai pas de vous mettre le nez dans votre propre caca, car vous insultez l’ intelligence.


        • gilles07 9 décembre 2015 20:25

          @Alliance Rebelle

          En relisant votre message, en y réfléchissant à nouveau, je m’interroge sur le début de ce message, dont j’ai peut-être sous-estimé l’importance :

           « tu ne peux pas comparer les atlantistes (EU & Turquie etc) avec la Russie »

          J’aimerais vous demander : pourquoi on ne peut pas comparer, précisément, les atlantistes et la Russie ? Je n’imagine pas que vous basiez votre réflexion sur un dogme, n’est-ce pas ?


        • Michel Maugis Michel Maugis 9 décembre 2015 20:43

          @gilles07


          Je me permets de répondre à la place de Alliance Rebelle :

          Lorsqu’ il dit que l’ on ne peut pas comparer les atlantistes avec la Russie, il voulait dire, ce que tout le monde avait compris :

          que les actions et propagandes des atlantiques et de la Russie
           NE SONT PAS DU TOUT COMPARABLES.

           et Alliance Rebelle vous a dit les différences fondamentales.

          J’ ajouterais que les uns provoquent, divisent, financent ,arment les guerres et les terroristes dans l’ espoir de pouvoir éliminer la Russie et la Russie et les autres états laïques au passage, et la Russie se défend en approchant de plus en plus ses frontières de celles de l’ OTAN.

          Mais il faut bien mon pôvre monsieur, avec 5% de la population mondiale, ils bouffent 20% des ressources, et il faut que cela continue... alors, forcément comme cela est évident et que vous êtes raciste et colonialiste...il faut trouver des arguments éthiques... dure, dure, continuez à prendre vos lecteurs comme ceux de Libération , Figaro, Express, l’ Obs etc.. 

          J’ espère que vous avez compris, Dans le cas contraire je vous recommande de relire AGORAVOX de ces dernières années.

          Je ne peux imaginer que vous ne soyez pas au courant.

          disons que vous savez cela mais vous ne voulez pas assumer les conséquences.

          Votre question serait bien naïve si elle n’ était pas celle d’un faux cul de première.



        • gilles07 9 décembre 2015 22:52

          @Alliance Rebelle

          Reparlons de la légitimité de Bachar.

          Je vous livre quelques points d’histoire de la Syrie, tirés de Wikipédia, et dont j’ai été le témoin au cours de ma vie.

          Mon interprétation des chiffres (donnés plus bas), c’est que 99,7 %, 97 %, 82 % sont des scores staliniens comme on dit - introuvables dans une démocratie.

          Je ne suggère pas pour autant que les interventions étrangères en Syrie sont légitimes : en fait je n’ai pas de réponse à cette dernière question qui est bien plus compliquée qu’il n’y paraît. Par exemple, et selon le strict critère de la légalité, les Etats-Unis n’auraient pas dû entrer en guerre contre les nazis.
          -----------------------------------------
          1963 :
          Coup d’état - dictature Baasiste - régime de quasi-parti unique

          1966 :
          Coup d’état de l’aile prosoviétique du Baas - renforcement de l’emprise du Baas sur le pouvoir

          1970 :
          Coup d’Etat de Hafez-El-Assad - pouvoir personnel, développement du culte de la personnalité, répression aggravée

          2000 :
          Mort de Hafez-El-Assad, son successeur désigné Bachar El Assad devient président par référendum (99,7 % de OUI)

          2007 :
          Bachar reconduit président par référendum (97 % de OUI)

          2011 :
          Manifestations pacifiques contre le régime. Répression sanglante (des milliers de morts selon l’ONU). Les protestations se transforment en révolte armée, menée notamment par des déserteurs de l’armée syrienne. Internationalisation de la crise. Des islamistes soutenus par des pays du golfe prennent une part de plus en importante dans le conflit. Le terrorisme monte.

          2012 :
          Constitution pluraliste. Plusieurs candidats possibles à l’élection présidentielle, mais les opposants ayant fui la répression sont empêchés de se présenter. Bachar Al-Assad déclare : « la Syrie va connaître les premières élections de son histoire moderne ». Election présidentielles dans les territoires contrôlés par le régime. Bachar élu avec 88,7% des voix.



        • gilles07 9 décembre 2015 23:32

          @Alliance Rebelle

          J’oubliais. La nouvelle constitution syrienne de 2012 prévoit qu’on ne peut pas être élu président de Syrie si on n’est pas de religion musulmane.

          Au plaisir de vous lire.


        • Michel Maugis Michel Maugis 10 décembre 2015 00:44

          @gilles07

          Où est le problème ? 

          FAUX CUL !!




        • Michel Maugis Michel Maugis 10 décembre 2015 00:49

          @gilles07

          OÚ EST LE PROBLÈME ?

          l’ énumération des faits chez les autres qui ne vous font rien ne veulent rien dire.

          Vous approuvez les crimes de la France en Syrie !!!!!!!!!




        • mmbbb 13 décembre 2015 13:02

          @Fifi Brind_acier Les cadres de DAESH sont des anciens soit de Saddam ou desoramais de Kadafi Quant al Russie et la Turquie c’est une vieille histoire qui remonte a l’empire Ottoman Je vous ferai remarquer que l’electronique russe est naze un avion evoluant dans une zone de guerre doit avoir des contre mesures electroniques Envoyez ces avions des annees 1975 est une erreur de Poutine


        • mmbbb 13 décembre 2015 17:10

          @Michel Maugis C est l’emergence des BRIC qui fait basculer le point de graviter de l’economie mondiale Et l ’un deux, la Chine est un pays communiste qui a su se convertir au capitalisme.le plus dure Si vous vous voulez voir le plus grand nombre de millionnaire il faut se rendre au parlement chinois Par ailleurs ce pays a un taux d’indice sur l’negalite, les plus eleves Et ce pays ne fut pas une ancienne colonie Cela contredit votre raisonnement bipolaire S il y a une nation qui veut preserver la race « blanche » c’est justement la Russie .... Poutine a dit la France sera colonisee par ses anciennes colonies
           http://www.canalfrance.info/Vladimir-Poutine-La-France-deviendra-dans-moins-de-20-ans-la-colonie-de-ses-anciennes-colonies_a3052.html


        • gilles07 13 décembre 2015 22:19

          @mmbbb

          Je soutiens l’essentiel de votre argumentation, qui a le mérite d’être plus courte et donc plus lisible que les miennes. Effectivement nous sommes un certain nombre à étouffer quelque peu sous les raisonnements binaires (ou bipolaires comme vous dites).

          Courtoisement.


        • gilles07 10 décembre 2015 06:31

          Ah, enfin une bonne nouvelle ! Le FN serait battu au deuxième tour d’après les sondages, en PACA et dans le Nord. On pourra peut être accueillir un contingent de réfugiés syriens. Seulement 20 000 par an, soit 0,033 % de la population française, ça fait un peu honte à côté de l’Allemagne, mais enfin, c’est mieux que le zéro qu’on aurait eu avec Marine

          Bon, je sens qu’on va me rappeler au sens des réalités : Bachar avec ses barils et ses gaz, ainsi que DAESH avec sa barbarie vont encore mettre beaucoup de civils syriens sur les routes.

          Certes, mais les bonnes nouvelles sont si rares, savourons-les.

          Je m’éloigne un peu du sujet, je l’avoue mais ça fait tellement plaisir, et c’est cette page web qui s’offre à moi.


          • gilles07 11 décembre 2015 22:38

            Bon, l’orage semble passé.

            Quelqu’un veut reprendre le débat ?


            • gilles07 13 décembre 2015 20:44

              OK, bonne nouvelle, zéro région gérée par le FN = zéro région où le FN pourra bloquer l’accueil des réfugiés syriens. Ouf !

              Enfin, on est soulagés ... pour un moment.

              Car la montée de la xénophobie, qui est parallèle à la montée des théories du complot (théories qui nourrissent tous les extrémismes) n’est malheureusement peut-être pas finie.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès