Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > Pourquoi les Américains soutiennent Trump et Sanders contre les candidats (...)

Pourquoi les Américains soutiennent Trump et Sanders contre les candidats mainstream soutenus par les machines politiques

 
Je traduis un texte posté sur le WashingtonBlog le 8 février. Ce sont des résultats de sondage américains plutôt surprenants et pas du tout relayés sur nos médias. Tout cela risque de mal finir.
 Nous avions déjà noté que les sondages montrent que les américains sont dans une humeur "pré-révolutionnaire", que moins d'un Américain sur cinq pense que le gouvernement a le "soutien des gouvernés", que la corruption du gouvernement est au sommet de la liste des peurs américaines (on se demande pourquoi...) et que trois fois plus d'Américains soutenaient le roi George pendant la guerre révolutionnaire que nous soutenons NOTRE propre congrès aujourd'hui. Vous pourriez penser que de telles déclarations sont exagérées ou que les résultats proviennent de sondeurs partisans.Mais un groupe de sondeurs républicains et démocrates et des stratèges politiques ont passé en revue des données de sondage la semaine dernière et ont révélé des résultats étonnants :
  • 84% de tous les Américains pensent que les leaders politiques sont plus intéressés à protéger leurs pouvoirs et privilèges qu`à faire ce qui est juste.
  • 81% pensent que le contrôle des gens ordinaires sur notre pays s'affaiblit de jours en jours alors que les politiciens des deux parties se battent pour protéger leurs pouvoir et privilèges
  • 80% pensent que le gouvernement fédéral a comme intérêt principal de s'occuper de lui-même
  • 79% de tout les votants pensent que nous avons besoin de recruter et soutenir plus de citoyens ordinaires candidats à des charges politiques de tout niveaux, plutôt que des politiciens professionnels et des avocats.
  • 78% pensent que les partis Démocrates et Républicains sont inutiles pour changer quoi que ce soit car ils sont trop liés à des intérêts particuliers pour créer du changement significatif.
  • 76% des Américains sont d'accord avec l'affirmation que l'Amérique ne pourra pas réussir à moins de s'attaquer et de défaire la corruption et le capitalisme de connivence dans notre gouvernement.
  • 75% pensent que le gouvernement américain NE travaille PAS dans le meilleur intérêt du peuple
  • 75% pensent que des intérêts puissant ont utilisé de l'argent de campagne et de lobbying pour truquer le système en leur faveur
  • 74% voient la couverture biaisée et partisane des médias comme faisant partie du problème
  • 72% des Américains pensent que les US ont une économie à deux vitesse, où la plupart des américains lutte chaque jour, où les bons emplois sont difficiles à trouver et où les grandes entreprises récoltent tous les bénéfices.
  • 72% pensent que la raison pour laquelle les familles de notre classe moyenne n'ont pas vu leurs conditions économiques s'améliorer depuis des décennies et que la croissance économique stagne est dû de la corruption et au capitalisme de connivence à Washington.
  • 71% pensent que notre gouvernement est non seulement dysfonctionnel, il s'écroule droit devant nos yeux
  • 70% pensent que le gouvernement de Washington ne gouverne pas avec le consentement du peuple
  • La majorité-56%- disent qu'ils souhaiteraient un troisième partie avec une chance de succès pour se battre pour leurs intérêts.
  • Seulement 15% disent que "les valeurs et principes de mon parti politique sont si importantes que je préfère fortement voter pour les candidats de mon parti..."

Ils en ont conclu :

Le pays est dans un état prérévolutionnaire

Cette élection pourrait marquer le début de la fin pour le duopole des deux partis aux Etats-Unis

Le peuple croit que le vrai combat pour l'Amérique n'est pas entre les démocrates et les républicains mais entre l'Amérique profonde et les élites politiques régnantes de politiciens en charge, lobbyistes, grandes entreprises, grands syndicats, grandes banques, grands intérêts privés et grands médias (le peuple a raison)

Les élites politiques se demandent "Quand tout cela finira-t-il ?" Bien que ceci soit vu comme une situation chaotique et temporaire par la majorité de l'establishment politique et médiatique, notre recherche montre que se développe un fort raz de marée de mécontentement et de pression pour un changement réel et dramatique.Le changement réel est ce que l'establishment craint le plus et combat le plus fort. C'est finalement une bataille perdue. Ceci est en fait une révolution.


Moyenne des avis sur cet article :  4.76/5   (21 votes)




Réagissez à l'article

29 réactions à cet article    


  • amiaplacidus amiaplacidus 10 février 11:12

    L’article décrit une situation exactement semblable à la situation de la France.

    Avec toutefois une différence notable, il y a en France l’équivalent d’un Trump (Le Pen), c’est à dire un candidat partisan du « il faut tout changer pour que rien ne change ».

    En revanche, il n’y a absolument pas d’équivalent de Sanders. Et cela est bien navrant.


    • L'enfoiré L’enfoiré 10 février 11:19

      @amiaplacidus,

       Ne confondez surtout l’Amérique et la France.
       Ce serait mal comprendre les différences d’approche des problèmes. smiley 

    • JL JL 10 février 11:29

      @amiaplacidus, 

       
      ’’L’article décrit une situation exactement semblable à la situation de la France.’’
       
      Je dirais plutôt une situation semblable à celle des pays de l’UE, lesquels ont leurs difficultés spécifiques en plus.
       
      En parallèle à ce bon article de bruno, je suggère la lecture de celui de Laurent Herblay, qui donne en lien un article de Périco Légasse, à lire absolument par tous ceux que cet extrait fait réagir :
       
       
      Périco Légasse est rédacteur en chef de la rubrique Vins et gastronomie à Marianne.

    • Phalanx Phalanx 10 février 16:44

      @amiaplacidus

      Sanders est pas mal, mais il parle comme un politicien français des années 80 completement ravagé par le politiquement correct. 

      Ces gens la ont été élus et on a vu.

      Le Pen n’a jamais gouverné, et la plupart de ses prédictions (immigration de masse, guerre en Irak, Europe) se sont avérées exactes. 

      Gouverner c’est prévoir.

      On a choisi les mauvais. Souhaitons aux américains de ne pas faire la même erreur.

    • CORH 10 février 23:36

      @L’enfoiré
      il y a surement des différences, aussi cela aurait été bien de développer


    • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 11 février 08:26

      @amiaplacidus
      Si, il y a l’ UPR est son programme CNR, en sortant de l’ UE, de l’euro & de l’ OTAN légalement.
      Ce que n’a aucun Parti de la Gauche de la Gauche, qui proposent soit la révolution, soit "Une Autre Europe à la St Glinglin, comme Mélenchon ou LO, ou le NPA.


    • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 11 février 08:33

      @CORH
      La principale ressemblance, c’est que les USA ont délocalisé +++, et que le chômage n’est pas à 5% comme le dit le discours officiel, mais à 23%.


      L’économie américaine est en train de s’effondrer. Des gens vivent dans leur voiture et on voit des bidonvilles dans certaines banlieues de villes sinistrées économiquement, comme Détroit.

      La différence, c’est que les Américains n’ont pas le modèle social français pour amortir les chocs de cette importance.

    • L'enfoiré L’enfoiré 10 février 11:16

      Oui, la révolution est une évolution logique sans armes.

      Entre des OVNI d’extrême gauche et droite qui ne trouvent plus de réponse par les moyens traditionnels avec des discours traditionnels....

      • Clocel Clocel 10 février 11:33

        Don’t worry, juste un petit problème sur les machines à perdre, un réglage, trois fois rien, tout va rentrer dans l’ordre et l’Amérique resplendissante nous sera rendue, bien dégueulasse, bien invasive, comme on l’aime, à l’Élysée/Matignon...
        Ça sert à ça les primaires, qu’est-ce que vous croyez !
        Veinards que nous sommes, le matos va bientôt arriver chez nous...


        • L'enfoiré L’enfoiré 10 février 13:01

          @Clocel

          Je me suis amusé à la lecture de votre commentaire.
          Comme on l’aime à l’Elysée/Matignon ?
          Un Américain de l’Amérique profonde ne connait rien de l’Europe....
          Il ne cherche pas à en connaître plus.
          Je suis sûr aujourd’hui que Molenbeek est mieux connu que l’Elysée.... smiley smiley

        • L'enfoiré L’enfoiré 10 février 13:15

          Comme je suis un peu cannibale, ce midi, je mange deux pistolets à l’américain. 

          pourquoi pas du pain français et des chicons à la mayonnaise....
           smiley 

        • Doume65 10 février 11:47

          « Pourquoi les Américains soutiennent Trump et Sanders contre les candidats mainstream soutenus par les machines politiques »

          Je n’ai pas l’impression que Trump, que tout le monde connait, soit moins mainstream que ses concurrents républicains, dont personne ne sait le nom.


          • Je Me Souviens Je Me Souviens 10 février 23:41

            @Doume65
            moins mainstream que ses concurrents républicains, dont personne ne sait le nom

            Bush,ça ne vous dit rien ?


          • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 11 février 08:37

            @Doume65
            Ce sont deux candidats qui n’ont pas reçu des fonds privés pour leur campagne de la part des entreprises et des banques. Trump utilise sa fortune personnelle, et Sanders est boycotté par le système fric.


            Il est possible qu’ Hillary Clinton, qui est dans le collimateur du FBI, soit inculpée pour 22 mails « secret défense » qu’elle a diffusé un peu partout sur les réseaux sociaux...

          • keiser keiser 10 février 17:26

            @ L’auteur

            Vos pourcentages indiquent simplement que nous entrons dans le 21eme siècle .
            Et cela commence ainsi ...

            Un peu de dégout et un zeste de : « ils sont tous pourris »
            Avec du : Moi j’ai la solution universelle .
            Après : C’est le fascisme de base, avec toutes ses formes possibles.
            Ensuite : c’est la guerre.

            Bon en fait, rien que de plus normal.
            On a déjà vu ça.  smiley

            C’est qui le mec sur la photo ?
            Il est vraiment pas beau.
             


            • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 11 février 08:45

              @keiser
              Où avez-vous vu qu’ils sont tous pourris, sauf vous, évidemment ?
              De Gaulle était acheté par qui ? Chavez était pourri ? Maduro est dans le collimateur des USA, il est pourri ? Mossadegh en Iran ? Omar Torrijo au Panama ? Arbenz au Guatemala ? James Roldos en Equateur ? Ou Raphael Correa ? Ou Mujica ??


            • keiser keiser 11 février 12:56

              @Fifi Brind_acier

              Je crois que tu as oublié de prendre tes cachets.
              Il faut respecter le protocole, si non ils vont venir te chercher.
              Tu sais les gens avec des blouses blanches.  smiley


            • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 11 février 20:51

              @keiser
              Quand on fait des attaques personnelles, c’est qu’on a rien à répondre.
              Alors, fermez la.


            • leypanou 10 février 17:39

              L’enfumage d’Hillary Clinton commence à se faire connaître, mais nos enfumeurs à nous sont encore bien là :

              Il y a un an, Bernie Sanders avait 44 points de retard sur Hillary Clinton ; lors des primaires au New Hampshire, il avait 22 points d’avance.


              • Pierre JC Allard Pierre JC Allard 10 février 18:46


                A l’auteur

                Merci pour ce texte. Je vous invite a lire celui ici en lien qui le complete comme un gant....


                PJCA


                • legrind legrind 10 février 18:58

                  Canal + à travers tous ses programmes roule pour Clinton comme ils roulaient pour Obama , c’est pas chez eux, ni dans aucun de nos autres médias d’ailleurs, qu’on parle de ce bouquin : 



                  • jjwaDal jjwaDal 10 février 23:00

                    Si les américains étaient un tant soit peu sérieux, ils voteraient déjà. En 2008 la première élection d’Obama a vu 44% décliner le passage dans l’isoloir et 47% en 2012.
                    Souter l’a dit, à force de voter à droite, puis à droite, à droite pour changer, à droite de dépit, à droite pour en finir, ils finiront bien par prendre le premier qui leur semblera susceptible de leur promettre autre chose qu’une nouvelle rincée... Et dans un pays surarmé, l’arrivée d’une forme ou une autre de fascisme ne présagerait rien de bon pour tout le monde.
                    Ni Trump ni Sanders ne me semblent offrir une réelle alternative à l’actuelle politique américaine. Jusque là ils ne font que du bruit avec leur bouche et Obama faisait ça bien mieux qu’eux avec les résultats qu’on a vu...
                    Un duopole aux USA ? Et pourquoi pas en France ? Un simulacre d’offre est plus approprié, juste un emballage différent c’est tout.
                    Ils auront ce que leur culture politique collective les autorise à avoir, donc du tout-venant. Après le nom importe peu.


                    • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 11 février 08:51

                      @jjwaDal
                      C’est peut-être que les USA sont en train de s’effondrer...
                      « Présidentielles US : un casting au potentiel dévastateur... »
                      Personne ne s’en plaindra, sauf si cet effondrement entraîne le monde entier dans la chute...


                    • jjwaDal jjwaDal 11 février 16:41

                      @Fifi Brind_acier

                      Parler d’effondrement quand la bête a encore tant de ressources et de potentiel de nuisances tient du rêve. On a une gangrène de longue durée et qui semble s’accélérer avec le temps mais comme le pouvoir n’est qu’en faible partie détenu par le locataire de la Maison Blanche, un bonimenteur de foire en vaut un autre. Le système électoral et le contrôle des médias de masse offre une garantie qu’aucun candidat hors système ne décrochera le poste.
                      Au demeurant je ne vois aucun « Nader », aucun « Goodman », aucun Mickel Moore" dans les candidats, juste de bons représentants de l’oligarchie et même de la ploutocratie US.
                      Donc R.I.P. pour la démocratie aux USA et on renouvelle les stocks de vaseline par précaution. smiley


                    • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 11 février 20:49

                      @jjwaDal
                      Vous regardez trop la télé...
                      L’économie américaine est bel et bien en train de s’effondrer !
                      Une économie délocalisée n’est pas une économie.
                      Le chômage n’est pas à 5%, comme annoncé officiellement, mais bien plus proche de 23%.


                      De nombreux américains vivent sous la tente ou dans leur voiture.
                      Bidonvilles dans la banlieue de Détroit.

                    • jjwaDal jjwaDal 11 février 22:14

                      @Fifi Brind_acier

                      Non, mon dernier lessivage de cerveau devant un journal TV date de 20 ans et je je maraude sur « Contra corner » ou « Zerohedge » quotidiennement, alors le manque d’infos n’est pas patent. Le monde entier n’aurait pas des dollars pleins les poches, leur monnaie aurait moins de valeur que le papier toilette, mais ce sont des petits futés...
                      La mondialisation « à la chinoise » qui a éviscéré leur industrie manufacturière ne date pas de 2008 et nous sommes 7 ans après un gros hoquet de plus de leur économie.
                      Contrairement aux européens et aux japonais ils ne sont pas passé (comme Alice) derrière le miroir avec des taux d’intérêts négatifs et la Chine est aussi dans un très mauvais état. Dans l’absolu leur situation est dramatique, mais dans le relatif (aux autres) la pièce n’est pas jouée...
                      Oui le dollar est en phase de déshérence, oui, leur économie va devenir de moins en moins prépondérante, mais leur dette est très largement virtuelle car non remboursable.
                      Vous connaissez la blague : « Quand vous devez 10 000 euros à votre banquier et ne les avez pas vous avez de gros ennuis, mais quand vous devez 1000 milliards de dollars à la banque et que vous ne les aurez jamais, c’est elle qui est dans la m... ».
                      Sinon je sors de cet article qui me semble bien confirmer mes craintes concernant le futur occupant de la Maison Blanche.


                    • smilodon smilodon 11 février 21:59

                      TRUMP c’est le FN puissance 10 ! ..... Et c’est le mec que les américains veulent élire !... Ca donne à penser, non ??.... Gardons à l’esprit que c’est ce camp-là que nous préférons à Poutine !... Y’a pas un « truc » qui vous gêne ???... Bon, OK ! Alors, Vivent les américains !......
                      Adishatz

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès