Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > Pourquoi tant d’Israéliens détestent-ils l’ONG de soldats (...)

Pourquoi tant d’Israéliens détestent-ils l’ONG de soldats Breaking the Silence ?

Ces jours-ci, l’organisation d’anciens soldats israéliens est attaquée de toutes parts – du président israélien au ministère de la Défense en passant par la police et le Premier ministre. Pourquoi donc ?

Haggai Matar est un journaliste et blogueur israélien. Il a collaboré à Haaretz et Ma'ariv, et travaille maintenant pour Local Call, site ami de +972 Magazine (d'après l'indicatif téléphonique à composer pour appeler en Israël). En 2012, il a obtenu le Prix de journaliste méditerranéen de la Fondation Anna Lindh, pour son travail sur le mur de séparation. Le 14 décembre 2015, il a publié une tribune sur +972, intitulée Pourquoi tant d’Israéliens détestent-ils l’ONG Breaking the Silence ? http://972mag.com/why-do-so-many-israelis-hate-breaking-the-silence/114763/

Nous la traduisons ici. Dans une deuxième partie, une brève présentation de l'ONG

PNG

Ces jours-ci, l’organisation d’anciens soldats israéliens est attaquée de toutes parts – du président israélien au ministère de la Défense en passant par la police. Pourquoi donc ?

Breaking the Silence (Briser le silence) est une organisation juive composée d’anciens soldats israéliens dont la plupart ont combattu sur le terrain. Tout ce qu’ils veulent, c’est dire à la société israélienne qui les a envoyés dans les territoires palestiniens occupés ce qu’ils y ont fait en tant que soldats. Ils le font par le biais de témoignages écrits et vidéo collectés auprès de plus de mille soldats qui ont tous été approuvés par la censure de l’armée israélienne avant d’être publiés. C’est tout.

Ils ne soutiennent pas la campagne palestinienne Boycott, Désinvestissement, Sanctions (BDS). Ils ne cherchent pas à faire juger des officiers israéliens pour crimes de guerre (au contraire, ils estiment que c’est l’échelon politique, et non l’armée, qui devrait être tenu responsable de l’occupation). Ils ne cautionnent aucune violence palestinienne. Ils n’appellent même pas les Israéliens à refuser de servir dans l’armée et beaucoup d’entre eux continuent à effectuer chaque année leur service de réserve. Si Breaking the Silence devait être critiqué, c’est bien plutôt par la gauche de l’échiquier politique.

Et pourtant, depuis que l'organisation Breaking the Silence a été créée, elle a fait l’objet d’attaques constantes de la part de la droite en Israël – des attaques qui se sont faites de plus en plus fortes ces derniers mois. Au cours du dernier épisode de la campagne absurde menée contre l’organisation, le ministre de la Défense Moshe Ya’alon a banni Breaking the Silence de toutes les activités organisées par l’armée israélienne. Pourquoi donc ? Parce que si l’organisation « partageait vraiment nos valeurs… les soldats travailleraient directement avec l’armée israélienne et ne discréditeraient pas nos soldats à l’étranger ». Vous avez compris ? Parce qu’ils ne parlent pas à l’armée, ils ne sont plus autorisés à parler à l’armée. Brillant.

Mais passons en revue, une à une, les accusations qui sont portées contre Breaking the Silence :

La première affirmation, qui est à mon avis celle qu’il est le plus important d’examiner avec un soin particulier et de réfuter, est celle du manque de crédibilité de Breaking the Silence. Les détracteurs de l’organisation présentent toutes sortes de raisons pour lesquelles l’organisation ne serait pas crédible, mais il y existe une objection qui est terriblement difficile à contrer : durant les onze années durant lesquelles Breaking the Silence a collecté et publié des témoignages, il n’y a pas eu un seul cas où une erreur importante – sans parler d'un faux – a été trouvée parmi les témoignages qu’il a publiés.

Ceci n’est pas un point négligeable – et doit être au cœur du débat. Il s'agit d'une organisation qui publie des centaines de témoignages, qui travaille avec plus de mille soldats, qui a traité de questions très compliquées depuis onze ans – et pas un seul témoignage n’a été trouvé comme étant une invention. Aucun tribunal dans aucun pays ne peut se targuer d'un tel résultat. Et ce, en dépit de nombreuses tentatives visant à tromper l’organisation en lui communiquant de faux témoignages. Ses chercheurs et les personnes qui effectuent les vérifications semblent très performants en matière d’identification des histoires inventées, avant publication.

Ce succès spectaculaire est le résultat de l’investissement important que Breaking the Silence met dans chaque témoignage. Comme le directeur du département recherche de l’organisation l’a écrit ici [NdT : Avihai Stollar a écrit en mai 2015 une tribune dans les colonnes de +972 Magazine « Comment j'ai commencé à m'engager dans Breaking the Silence  » http://972mag.com/how-i-became-involved-with-breaking-the-silence/106477/], chaque témoignage produit par un soldat ou un ancien soldat est vérifié ainsi que le contexte de l’incident ou du témoignage, tout comme l’identité de la personne qui témoigne ; on s'assure en outre qu’il ne s’agit pas d’un apprenti politicien cherchant à se faire une réputation. Le témoignage est ensuite corroboré par toute information disponible, tant sur la base de témoignages d’autres soldats que de sources publiques. Certains des témoignages les plus choquants collectés par Breaking the Silence n’ont jamais été publiés car l’organisation n’a pas pu les confirmer de manière indépendante. Imaginez simplement que des journalistes ayant publié des articles attaquant l’organisation aient appliqué les mêmes standards stricts de vérification à leur propre travail et aux déclarations malfaisantes qui sont faites à son sujet.

La deuxième affirmation est qu’ils ne transmettent pas leurs témoignages à l’armée pour investigation. Je demande : pourquoi les transmettraient-ils ? D’abord, l’organisation a, durant ses premières années, transmis des témoignages à l’armée. Et que s’est-il passé ? La police militaire a rendu visite à leurs auteurs dans le but d’effectuer une enquête sur les crimes sur lesquels ils avaient témoigné, comme si c’étaient eux les coupables et non leurs commandants ou la politique de l’armée dans les territoires. Alors pourquoi transmettre des témoignages si cela signifie que vous deviendrez l’objet d’une enquête pour avoir témoigné ?

Il convient d’ajouter à cela que d’autres qui ont décidé de faire part de telles critiques à l’intérieur de l’armée n’ont pas eu plus de succès (comme l’histoire des refusniks de l’Unité 8200, l’unité israélienne hi-tech, qui s'étaient tout d’abord plaints auprès de leurs commandants). Et puis les enquêtes de la police militaire israélienne, qui ne sont même pas toujours lancées, mènent rarement à des inculpations ou à des condamnations, comme cela a été rapporté à plusieurs reprises dans notre série spéciale d’enquêtes « License to kill » (permis de tuer) http://972mag.com/special/license-to-kill/.

Même si tout cela n’était pas le cas, il serait toujours inutile pour Breaking the Silence de transmettre ses témoignages à l’armée pour investigation. Ce que Breaking the Silence cherche à dire c’est que l’occupation des territoires constitue elle-même le problème et que les injustices sont une part inhérente de cette situation, pas des incidents exceptionnels ou des « brebis galeuses ». Car sur quoi l’armée doit-elle enquêter au juste ? Sur le fait qu’elle a administré des millions de personnes depuis presque cinquante ans sous un régime militaire ? Que ce régime militaire est responsable de violations systématiques et inéluctables des droits de l'homme et des droits civiques ? D’ailleurs, lorsque l’armée veut utiliser les témoignages de Breaking the Silence pour faire avancer une enquête, elle ne se prive pas de le faire.

Le troisième reproche est que les témoignages de l’organisation sont publiés anonymement. Tout d’abord, il y a de nombreux témoignages qui ne sont pas anonymes, avec nom, visage et tutti quanti. En ce qui concerne les témoignages anonymes, l'explication est simple : dans une société si prompte à s’en prendre à quiconque exprime la moindre critique contre l’armée, dans une armée qui enquête rapidement sur toute personne qui donne son témoignage, et avec le poids de la culpabilité que beaucoup ressentent sans doute pour leurs actions, quand la plupart de ceux qui témoignent ne veulent sans doute pas que leur famille et leurs amis sachent ce qu’ils ont fait – on peut commencer à comprendre pourquoi.

La quatrième affirmation est que Breaking the Silence est financé par des États étrangers. Ah oui ? Et alors ? Sérieusement. Si nous avons déjà établi que la véracité des témoignages publiés par l’organisation est vérifiée, alors qu’est-ce que ça peut faire qu’un État étranger aide à leur publication ? Parce que ces pays ont leur propre agenda ? Et alors ? Chaque pays a des priorités et des intérêts. Chaque organisation, chaque institution et chaque individu a un agenda. Qu’y a-t-il de mal à avoir un agenda ? Ce sont les témoignages eux-mêmes qui méritent d’être débattus, et non la question de savoir qui a payé le relieur ou le graphiste qui a fait la couverture.

La cinquième affirmation – elle est centrale – contre Breaking the Silence, c’est qu’ils agissent aussi à l’étranger. Une large part de cette accusation est simplement absurde, principalement parce qu’elle est le plus souvent lancée contre l’organisation lors d’événements en Israël, comme lorsqu’elle fait des conférences devant des soldats israéliens.

Alors non, ce n’est pas juste une organisation tournée vers l’étranger. La plupart des activités de Breaking the Silence sont menées en Israël. Les soldats ont servi dans l’armée israélienne, c’est ici qu’ils sont interviewés par les médias, c’est ici qu’ils organisent chaque mois des visites des territoires occupés, c’est ici qu’ils font des conférences (qui sont parfois interrompues par les autorités) et c’est ici qu’ils lisent des témoignages dans les rues. Et effectivement, ils voyagent parfois à l’étranger, en particulier parce qu’ils ont le sentiment, très justement, que personne ne les écoute vraiment ici. Et cela est légitime.

Alors pourquoi la droite israélienne a-t-elle un tel problème avec Breaking the Silence ? Pour toutes les raisons mentionnées plus haut. Parce que ce sont des soldats. Parce qu’ils disent la vérité et qu’ils font tout ce qu’il faut pour s’assurer que leurs témoignages sont véridiques. Parce qu’ils font de gros efforts pour expliquer qu’il s’agit d’un problème systémique et pas de quelques brebis galeuses. Parce qu’ils investissent des quantités considérables de temps et d’argent à s’adresser à la société israélienne, simplement pour lui montrer à quel point l’occupation militaire est laide.

Pour toutes ces raisons, parce que la droite israélienne n’a pas de réponse à leur opposer, elle crée des nuages de fumées et les couvre de boue. Tout cela pour empêcher des gens de les entendre. Seulement, il est important d’entendre ce qu’ils ont à dire. Faites une visite avec Breaking the Silence. C’est du temps bien employé.

 

_____________________________________________________________________________
 

L'organisation Breaking the Silence a été fondée en mars 2004 par un groupe de soldats ayant servi à Hébron. Ces derniers ont pris en photo ce qu’ils y faisaient et ont organisé une exposition à Tel Aviv afin d’interpeller le public israélien avec ce message : « Vous ne voyez pas ce que nous faisons, alors nous vous le montrons afin que vous décidiez si c’est bien ce que nous devons faire… ». http://www.breakingthesilence.org.il/about/organization

Depuis lors, l'association mène un projet de récolte de témoignages nommé « Soldiers speak out », et a obtenu environ un millier de témoignages de la part de « ceux qui ont, pendant leur service avec l'IDF, les gardes frontières ou les forces de sécurité, joué un rôle dans les territoires occupés ». En publiant ces récits, Breaking the Silence espère « forcer la société israélienne à confronter la réalité qu'elle a créée » et à faire face à la vérité concernant « les abus vis-à-vis des Palestiniens, le pillage et la destruction des biens » que les soldats de Tsahal connaissent au quotidien.

 

Une pétition contre BTS lancée par le parti centriste et laïque Yesh Atid (« Il y a un futur »), qui a 19 députés, a réuni les signatures de 60 membres de la Knesset et de plus de 600 officiers et soldats de l'armée israélienne. L'ONG droitière Im Tirtzu a lancé une campagne controversée contre les organisations qualifiées de « faux nez » de gouvernements étrangers en Israël, dont ferait partie Breaking the Silence.


Moyenne des avis sur cet article :  2.87/5   (30 votes)




Réagissez à l'article

106 réactions à cet article    


  • Massada Massada 31 décembre 2015 10:26

    @auteur

    Avez-vous combattu à Gaza ? non
     
    Alors que vaut votre article ? juste de la propagande anti- Israël
     
    Vous ne savez pas de quoi vous parlez, moi j’y étais, j’en suis revenu entier ce qui n’est pas le cas d’amis piégés dans une maison par des enfants suicides qu’ils voulaient aider.
    Je suis très fière de mon armée, de ce que nous avons accompli là-bas et de ce que nous continuons d’accomplir journellement en Judée-Samarie.
     
    BTS est une ONG qui vise à saboter le travail de Tsahal et salir l’image d’Israël.
    E
    lle a reçu, en 2014, 2,3 millions de shekels de fonds étrangers.
     
    Dès la première page du rapport de Breaking the Silence (BtS) sur l’opération Bordure protectrice, le ton est donné : « Ce document a été produit grâce aux dons généreux du Christian Aid (Grande Bretagne), du fond d’aide de l’Eglise danoise, du Secrétariat pour les droits de l’Homme et les lois humanitaires internationales, de l’Open Society Foundations et de Trócaire (agence officielle de développement de l’Église catholique irlandaise NDLR) ».
     
    Le financement de Breaking the Silence se aussi via des organismes étatiques comme le département fédéral des affaires étrangères suisse ou encore l’ambassade du royaume de Norvège. Le secrétariat pour les droits de l’Homme et les lois humanitaires internationales est quant à lui un conglomérat palestinien siégeant à Ramallah réunissant des fonds suédois, suisses, danois et néerlandais. Cette organisation a annoncé avoir transmis en 2014, 11 millions de dollars à des ONG palestiniennes ainsi à BTS.

    BTS ne dit pas la vérité, elle a été confondue dans ses mensonges concernant Tsahal à de nombreuse reprises.


    • tf1Groupie 31 décembre 2015 10:58

      @Massada

      Merci : ta riposte maladroite mais prévisible confirme le sérieux de cet article écrit par un israelien.

      Il était urgent que tu dresses un rideau de désinformation, mais tes tentatives de décrédibilisation via les financements sont tellement pitoyables.


    • pemile pemile 31 décembre 2015 11:19

      @Massada « BTS ne dit pas la vérité, elle a été confondue dans ses mensonges concernant Tsahal à de nombreuse reprises. »

      Sur les centaines de témoignages, combien et lesquels sont des mensonges ?


    • Pomme de Reinette 31 décembre 2015 12:16

      @tf1Groupie

      tes tentatives de décrédibilisation via les financements sont tellement pitoyables.« 

      Ce qui est pitoyable surtout .... c’est que c’est totalement vrai.

      Voilà ce qu’on peut lire sur la page de garde du rapport de BTS sur l’opération Bordure Protectrice :
       »Ce document a été produit grâce aux dons généreux du Christian Aid (Grande Bretagne), du fond d’aide de l’Eglise danoise, du Secrétariat pour les droits de l’Homme et les lois humanitaires internationales, de l’Open Society Foundations et de Trócaire (agence officielle de développement de l’Église catholique irlandaise)« .

      Dans la liste des donateurs de cette association, on trouve également : le département des Affaires étrangères Suisse, l’ambassade de Norvège à Tel Aviv,

      Le  »secrétariat pour les droits de l’Homme et les lois humanitaires internationales" est un conglomérat palestinien siégeant à Ramallah réunissant des fonds suédois, suisses, danois et néerlandais.

      Heureusement, grâce à la nouvelle législation, les ONG doivent publier chaque trimestre le détail des fonds étrangers reçus.

      On apprend, sur le site de BTS, que cette association a reçu, en 2014, 2,3 millions de shekels de fonds étrangers au total.


    • joaopessoa 31 décembre 2015 13:17

      @Massada

      Te fatigues pas masse à da.Meyer nous a déjà avertit que tsahal etait l armée du monde la plus morale voir même de la galaxie.


    • files_walQer 31 décembre 2015 14:02

      @Massada

      « BTS est une ONG qui vise à saboter le travail de Tsahal et salir l’image d’Israël. »


      Israel n’a besoin de personne pour salir son image, par sa politique, elle y arrive très bien toute seule.

    • tf1Groupie 31 décembre 2015 14:58

      @Pomme de Reinette

      Oui, c’est totalement vrai ...... et ?........... qu’est-ce que ça prouve ??

      Excusez-moi de vous demander de faire appel à votre cerveau, même si vous n’êtes pas là pour ça.

      Il me semble qu’Israel encourage plutôt le financement de groupes de pression visant à défendre des intérêts, voire y participe.

      Choisissez votre votre position : les personnes à convictions variables, les girouettes ça n’inspire pas confiance.


    • tf1Groupie 31 décembre 2015 15:02

      En fait ce qui doit vraiment vous déranger c’est que pour parler des droits de l’homme et lever le voile sur les exactions gouvernementales, Israel doive chercher du soutien en dehors de son territoire !!!!!!


    • Pomme de Reinette 31 décembre 2015 15:42

      @tf1Groupie

      Excusez-moi de vous demander de faire appel à votre cerveau, même si vous n’êtes pas là pour ça.

      C’est plutôt à vous de faire appel à votre cerveau puisque vous ne semblez pas trouver gênant que des ONG se prétendant israéliennes sont en fait financées par des organisations étrangères, passant par un « conglomérat palestinien » .....


    • OMAR 31 décembre 2015 17:34

      Omar9

      Massacrada  :« ...par des enfants suicides qu’ils voulaient aider. ».

      Tu dois surement parler de ces pauvres gosses palestiniens déchiquetés par un missile de la marine sanguinaire israélienne, alors qu’ils jouaient sur la plage !!!!
       
      http://www.lemonde.fr/proche-orient/article/2014/07/17/a-gaza-des-enfants-tues-dans-un-bombardement-israelien-sous-les-yeux-des-journalistes_4458418_3218.html

      Eh oui Massacrada, le poisson que tu bouffes, s’est nourri avec de la chair d’enfants palestiniens.


    • sarcastelle 31 décembre 2015 18:54

      @files_walQer


      le travail de Tsahal 

      Une armée qui travaille. On aura tout vu. 

    • Pomme de Reinette 31 décembre 2015 19:22

      @sarcastelle


      « Plus de 100.000 policiers et gendarmes » mobilisés en France pour le Nouvel an (ministre)

      C’est du travail. Surtout un soir de réveillon.
      Pensons à eux avec gratitude, et souhaitons leur une nuit tranquille et une excellente année 2016.



    • files_walQer 31 décembre 2015 23:13

      @sarcastelle


      Je citais Massada avant d’y répondre.

    • Massada Massada 31 décembre 2015 10:48

      @auteur

      J’ai participé à de nombreuses opérations et je n’ai jamais reçu ou donné un ordre illégal ou touchant délibérément des civils.
      BTS tout comme votre article cherche à noircir le nom d’Israël et ses citoyens et nous traîner dans la boue sans une once de vérité.

      Peu importe nous continuerons notre mission sans honte, défendre notre pays est un privilège.


      • amiaplacidus amiaplacidus 31 décembre 2015 11:14

        @Massada qui dit :
        « J’ai participé à de nombreuses opérations et je n’ai jamais reçu ou donné un ordre illégal ou touchant délibérément des civils. »
        .

        Peut-être que, malheureusement, il n’est même pas nécessaire de donner de tels ordres !

        Au fait, rappelez-moi, qui a commis l’un des premiers attentats terroristes en Israël ?

        Comme vous avez sans doute des troubles de mémoire, je vais vous le rappeler. Le 22 juillet 1946, des explosifs posés à l’hôtel du roi David à Jérusalem font morts et 46 blessés.
        Ces explosifs ont été posé par l’Irgoun, groupe sioniste terroriste, responsable de passablement d’attentats.
        Toujours pour vous rafraîchir la mémoire, le groupe Irgoun, avec le groupe Stern (lehi) tout aussi terroriste (si ce n’est plus) que l’Irgoun, ont ensuite fondé ce qui est devenu l’armée d’Israël. Alors, votre magnifique armée, si « pure », si « noble » est fondée sur le terrorisme. Elle fait même partie de pionniers du terrorisme au Moyen-Orient.
        .
        En fait, les extrémistes sionistes n’ont strictement rien à envier aux islamistes, ils sont tout autant de parfaits salopards.
         


      • amiaplacidus amiaplacidus 31 décembre 2015 11:16

        @amiaplacidus
        Lire : « des explosifs posés à l’hôtel du roi David à Jérusalem font 91 morts et 46 blessés. »


      • Pomme de Reinette 31 décembre 2015 12:02

        @amiaplacidus

        Mensonges et mensonges par omission.

        1/ 22 juillet 46 = c’est l’époque de l’occupation britannique et non « Israël »

        2/ Le King David était alors le QG de l’armée britannique. Les britanniques avaient été prévenus mais n’ont pas cru bon prendre au sérieux l’avertissement.
        https://fr.wikipedia.org/wiki/H%C3%B4tel_King_David

        3/ Tsahal a été formée par les unités de la Haganah et du Palmah.
        Le Lehi et l’Irgoun (crée après les massacres de Hébron, Safed et Jérusalem, commis par les arabes, en 1929) ont été dissous à la création de l’état d’Israël.

        4/ les pionniers en matière de terrorisme au moyen-orient sont les islamistes et sbires du mufti Al Husseini, qui ont commis des massacres de civils juifs (sans aucune réaction des autorités britanniques).


      • amiaplacidus amiaplacidus 31 décembre 2015 13:56

        @Pomme de Reinette

        Effectivement, époque du mandat britannique sur la Palestine, mais se sont bien des sionistes qui ont perpétré des attentats. Mais je vous accorde bien volontiers que les britanniques qui avaient un mandat international ont joué un jeu que l’on peut qualifier de trouble, promettant les même choses aux sionistes et aux palestiniens, ce qui ne pouvait que conduire à l’affrontement.

        Selon vous, le fait que l’ont prévienne que l’on va poser des bombes fait que l’on est plus terroriste ? À cette mesure, daech qui prévient toujours est une institution respectable. Pour moi, c’est bonnet blanc, blanc bonnet : terroristes sioniste ou islamiste, la même engeance.

        Comme je le disais, dissous dans l’armée d’Israël. Au surplus, le chef opérationnel des terroristes de l’hôtel du roi David, était Menahem Begin, pas vraiment un marginal en Israël.
        C’est même si peu marginal que Netanyahu a célébré en juillet 2006, le soixantième anniversaire de l’attentat terroriste de l’hôtel du roi David.
        Heureusement que Netanyahu ne représente pas la totalité des Israéliens, ils en existent, par exemple, ceux qui font l’objet de cet article, qui relèvent l’honneur d’Israël, honneur bien avili par les tenants actuels du pouvoir.


      • Pomme de Reinette 31 décembre 2015 14:35

        @amiaplacidus

        Lisez l’article de Wikipédia. Ce n’était pas un « vague avertissement » : le responsable du QG a été prévenu nommément avant, ainsi que les médias locaux - preuve s’il en est les reporters étaient déjà présents sur les lieux.

        Le consulat français à réception du message ouvre immédiatement ses fenêtres par crainte du souffle de l’explosion, et l’opérateur du Palestine Post appelle la police dès réception de l’avertissement. Quand l’explosion se produit, de nombreux reporters sont déjà sur place en raison de la divulgation de l’avertissement.

        Par ailleurs, cet attentat fait suite à l’opération Agatha menée par les britanniques : l’arrestation de 2 700 dirigeants sionistes de la société civile et des kibboutz, qui furent emprisonnées et torturées, et dont certains furent assassinés.


      • tf1Groupie 31 décembre 2015 14:49

        @Pomme de Reinette

        Et la plupart des responsables du massacre de Deir yassin, anciens membres de l’Irgoun dissous, furent « d’honorables » représentants politiques d’Israel ....


      • Pomme de Reinette 31 décembre 2015 15:17

        @tf1Groupie

        Lesquels ?
        Deir yassin a lieu pendant la guerre israelo-arabe de 48, où les massacres commis par les arabes ont été nombreux (comme par exemple celui de Kfar Etsion, où 250 juifs ont été tués).
        Il a été condamné par tous les dirigeants de l’époque.


      • OMAR 31 décembre 2015 17:40

        Omar9

        Salut la grenouille

        J’ai plaisir à te rappeler ceci :

        Il y a quelques jours, un type a attaqué au couteau des citoyens dans un métro londonien, blessant trois (3) personnes.
        Il a été finalement neutralisé et arrêté :
        http://www.liberation.fr/planete/2015/12/06/attaque-au-couteau-dans-le-metro-de-londres-un-acte-terroriste-selon-la-police_1418589

        Alors, explique nous pourquoi tout palestinien suspecté à tort ou a raison d’attaquer un israélien n’ est jamais arrêté mais systématiquement assassiné ?
        http://www.lexpress.fr/actualites/1/monde/jerusalem-tentative-d-attaque-au-couteau-contre-un-policier-l-assaillant-tue_1748859.html

        La réponse est simple : si Israël ne peut pas expulser les palestiniens, il faut les tuer, les exterminer et détruire leur maison pour y occuper le terrain par la suite.a

        Les israéliens ont autant de respect de la vie des palestiniens qu’avaient les nazis envers les juifs....


      • Pomme de Reinette 31 décembre 2015 18:12

        Salut les hypocrites « nous » .... toujours aussi comiques.

        Certains fêtent la mort d’israéliens avec des youyous et distributions de bonbons.
        D’autres ont encore le culot d’exiger que l’on fasse très attention à ne pas toucher à un cheveu des terroristes palestiniens pour qu’ils puissent aller se reposer en prison après leur forfait ....

        C’est la meilleure de l’année !

        C’est toujours un plaisir de lire autant d’imbécilités sous la plume des « Omar » de ce forum.

         smiley


      • OMAR 31 décembre 2015 18:42

        Omar9

        Oh oui la grenouille :
         le comte Bernadotte avait été lui aussi prévenu que les sionistes, spoliateurs de la Palestine avaient l’intention de lui vider les chargeurs de mitraillettes sur sa poitrine :
        http://orientxxi.info/lu-vu-entendu/l-assassinat-du-comte-bernadotte,0625

        Stern, la Hagganah, l’Irgoun, Lehi, Palmah, etc, tant de barbares sionistes qui ont construit Israël et écrit son histoire avec les corps et le sang de ces milliers de palestiniens et d’autres innocents...
        https://fr.wikipedia.org/wiki/Terrorisme_sioniste_en_Palestine_mandataire


      • Pomme de Reinette 31 décembre 2015 18:57

        @OMAR

        Les « sionistes » n’ont rien spolié du tout. Ils sont chez eux en Israël et se défendront comme ils se doit contre les islamo-terroristes et leurs affidés antisionistes qui prétendent le contraire.

        Par contre, en matière de spoliation vous y connaissez un rayon.
        Je dirais même que vous êtes champion du monde ....

        Quelques rappels utiles
         http://www.causeur.fr/comment-les-juifs-furent-expulses-des-pays-arabes-30710.html


      • Bastabo 31 décembre 2015 19:15

        @amiaplacidus

        en même temps Massada étaient une forteresse ou des fanatiques ont tué femmes enfants et eux mêmes (sauf 2 femmes et 5 enfants qui s’étaient cachés) pour ne pas se rendre. C’est probablement du pipo comme nous le dit wikipédia mais si ça ne l’es pas, c’est encore pire, ça nous ramène encore à une histoire de fanatiques fous furieux.
        Même Flavius Josephe considérait les sicaires comme une secte de fanatiques.
        Faut dire que lui même s’est rendu aux romains alors que ses collègues se sont tous suicidé pour ne pas se rendre, enfin... ça c’est lui qui le dit.
        Bref, ces monothéistes sont tous fous.
        Il ne faut pas les écouter, surtout quand ils cherchent à justifier le pire.

      • Allexandre 31 décembre 2015 22:14

        @Pomme de Reinette
        Pouvez-vous, une fois dans votre vie de sioniste, être juste ? Combien de Palestiniens massacrés par les juifs afin de prendre leur place ? Juste ça. Et tout le reste ne sera que littérature inutile !


      • Pomme de Reinette 31 décembre 2015 22:29

        @Allexandre

        Pouvez-vous, une fois dans votre vie d’antisémite, être moins stupide ?
        J’en doute.

        Aussi, je ne me fatiguerais pas à répondre à ces sempiternelles âneries provocatrices.


      • tf1Groupie 31 décembre 2015 22:53

        @Pomme de Reinette

        Menachem Begin, par exemple, jamais entendu parlé ??! Sérieusement ?
        Ce premier ministre Israelien qui était un dirigeant de l’Irgoun au moment du massacre.

        Et vous voulez me faire croire que vous n’êtes pas au courant ?

        Amnésie malsaine, écœurante de votre part !

        « Les anciens membres de l’Irgoun ont majoritairement créé fin 1948 le parti Herout (« Liberté »), qui est la matrice de l’actuel Likoud, parti de la droite israélienne. »

        Et ce massacre odieux a été condamné par tous ces gens ? Pour continuer comme si de rien n’était ?
        Allez, continuez à faire des contorsions pour cacher tout ça.


      • Pomme de Reinette 31 décembre 2015 23:31

        @tf1Groupie

        Selon Benny Morris lui-même, Begin n’a joué aucun rôle dans cette attaque.
        Lisez le wikipédia anglais, il est très détaillé et donne toutes les références.

        Ce que je trouve extrêmement malsain c’est votre mémoire sélective, et votre amnésie des massacres commis par les arabes lors de cette guerre.

        Un exemple : https://fr.wikipedia.org/wiki/Massacre_de_Kfar_Etzion

        Ou le massacre du convoi médical de l’hôpital Hadassah.

        N’est-ce pas plutôt vous qui faites beaucoup de contorsions pour cacher le fait que ce sont bien les arabes qui ont déclenchés toutes les guerres et refusent encore et toujours, hormis quelques pays pas trop idiots qui ont compris leur intérêt à devenir réaliste, l’existence d’Israël ?


      • OMAR 1er janvier 10:51

        Omar9

        Eh la grenouille

        Si les juifs étaient vraiment maltraités au Maghreb, jamais une personnalité comme Roger Hanin, n’aurait demandé à être enterré en Algérie, par exemple.

        Au Maroc, André Azoulay est conseillé du Roi.

        Et en Tunisie, les juifs sont considérés comme des patriotes et vivent en parfaite harmonie avec leurs concitoyens.
        https://www.youtube.com/watch?v=0AFyuTt5v5c

        Alors, ta hasbara, va la distiller au Reichstag...


      • Allexandre 1er janvier 11:33

        @Pomme de Reinette

        Comme toujours et toujours, l’insulte à l’antisémitisme, sempiternelle connerie et malhonnêteté, qui prouve une fois de plus votre incapacité à être objective. Votre réponse est facile, car vous savez que vous avez tort et vous n’osez vous lancer dans un débat dont vous sortiriez écrasée. Vous devriez lire mon texte publié samedi dernier, Israël et le sionisme. IL est basé sur l’Histoire et rien d’autre et votre ami Massada a été incapable de donner un argument intelligent et controverse. Je ne pense pas que vous en seriez davantage capable. Vous êtes tellement lobotomisée par vos gourous sionistes qui se foutent de votre gueule, que vous n’êtes même plus capable d’émettre un jugement personnel. C’est dramatique, comme toute logique sectaire !

      • Pomme de Reinette 1er janvier 11:38

        @OMAR

        Vous commencez bien l’année le homard-mayonnaise.
        Avec vos amabilités coutumières et tutoiement vulgaire de loulou de banlieue mal élevé.

        C’est gentil d’accueillir les morts ....
        Bien que l’état des cimetières ne soit pas fameux.
        Suffit de taper « cimetières juifs en Algérie » sur google image.

        Un peu de lecture instructive pour comprendre votre problème.

        Evidémment, c’est un peu plus sérieux que « youtube ». Le document fait 47 pages mais il est très instructif et j’en recommande la lecture.

        http://www.institutdiderot.fr/wp-content/uploads/2015/10/De-lantis%C3%A9mitisme.pdf

        Concernant les pays du Maghreb, pouvez-vous me rappelez l’origine de Mohamed Merah, des frères Kouachi, de Mehdi Nemmouche ?

        Je vous conseille de consulter la note 35 de la page 23. Vous verrez que c’est encore l’Algérie qui détient le pompon !


      • Pomme de Reinette 1er janvier 11:49

        @Allexandre

        Vous vous plaignez d’être « insulté » ?
        Mais c’est vous êtes venue m’alpaguer de façon insultante et vulgaire comme à votre habitude.
        Je vous ai fait une réponse tout à fait adaptée.
        Et parfaitement réaliste.

        Il suffit de lire votre dernier message en date du 29 décembre 2015 à 12h17, une véritable ode à votre gourou Dieudonné et un résumé parfait de tous les poncifs antisémites de la dieudosphère bas de plafond : « la France est dirigée par Israël via le lobby judéo-sioniste » .... etc.

        Croyez-vous vraiment que je vais perdre mon temps à argumenter avec des cas pathologiques qui relève de la psychiatrie lourde ?


      • Allexandre 1er janvier 18:40

        @Pomme de Reinette
        Tout ce que vous me reprochez, pourrait l’être à vous-même. Vous êtes du genre manipulatrice perverse. C’est une façon de vous rassurer et de diaboliser l’autre très facile. Quant à Dieudo, je l’ai tjs apprécié et il est loin d’être antisémite, contrairement à ce que les sionistes pervers et malhonnêtes ont fait courir cette rumeur honteuse. Et encore une fois n’apportez aucun argument concret à mes propos, jamais car vous n’en avez aucun hormis l’accusation d’antisémite. C’est pitoyable. Et après vous osez me traiter de vulgaire et d’insultant, la reine de la manipulation. Mais les perverses narcissiques, je les connais bien, trop bien même. Tout ce que vous dites glisse. Je préfère être celui que je suis que celle que vous êtes. Soyez en sûre. Aucun échange n’est possible avec les pathos de votre genre, donc désormais je ne vous apostropherai plus jamais, car je ne veux pas perdre mon temps avec une femme aussi inintéressante et hystérique.


      • Pomme de Reinette 1er janvier 19:00

        @Allexandre

        Mon pauvre Allexandre. Vous ne connaissez pas le b.aba. de la psychiatrie.
        On ne peut pas être en même temps « pervers narcissique » et « hystérique ».
        ce sont deux structures psychologiques complètement différentes.

        Et encore totalement différente de celle du paranoïaque.

        Quant à votre idole dieudonnesque, ce n’est pas du tout ce qu’en on conclut les tribunaux, et à moultes reprises.
        Mais l’amour est aveugle ...

        je ne vous apostropherai plus jamais

        4 messages pour arriver à cette sage décision.
        Vous êtes tout de même un peu lent à la « détente » .... smiley


      • tf1Groupie 1er janvier 22:47

        @Pomme de Reinette

        Vous m’attribuez beaucoup de choses que je ne dis pas, un grand classique.

        En quoi dénoncer des crimes c’est oublier les autres ?
        Il faudrait justement que vous demandiez le même équilibre aux israeliens.

        Begin était un des dirigeants de l’Irgoun au moment du massacre de Deir Yassin et l’a même cautionné à posteriori ; dire qu’il n’est pour rien dans ce massacre c’est un peu facile surtout que cet événement a été suffisamment grave pour l’image des Juifs pour que beaucoup d’efforts soient entrepris afin qu’il n’y ait pas de traces trop exploitables.

        Eitan Livni n’était pas à Deir Yassin car il était en prison pour l’acte terroriste de King David ... mais il deviendra député comme beaucoup d’autres que vous connaissez, mais continuerez à protéger.

        La France est un pays spécialiste du Mea Culpa et de l’autoflagellation, alors vous êtes gentille de nous expliquer la repentance smiley


      • Pomme de Reinette 2 janvier 09:32

        @tf1Groupie

        Vous m’attribuez beaucoup de choses que je ne dis pas, un grand classique.

        Vous devriez vous relire : non seulement c’est exactement ce que vous faites mais vous n’avez pas dit un mot sur le contexte et les exactions des parties adverses, que ce soient celles des britanniques ou celles des palestiniens et armées arabes, qui étaient bien supérieures en nombre et en armes.
        D’ailleurs vous êtes parfaitement ignorante sur le sujet, comme la plupart des gens qui se mêlent ici de blablater sur Israël.
        Tiens, juste par hasard. Savez-vous que c’est un général anglais qui commandait la légion arabe pendant la guerre de 48 ?
        Un certain John Bagot Glubb qui se faisait appeler : Glubb Pacha !

        Alors ne me faites pas rire avec votre « repentance » !


      • tf1Groupie 2 janvier 15:10

        @Pomme de Reinette

        Comme le dit Benny Morris lui-même : « Il y a des circonstances dans l’histoire qui justifient le nettoyage ethnique » ... histoire de justifier « avec le contexte ».

        Mon ignorance sur le sujet a l’air de diablement vous déranger smiley


      • Pomme de Reinette 2 janvier 16:00

        @tf1Groupie

        Pouvez-vous me donner la source et référence complète de cette « citation » ?
        Benny Morris est la référence en matière d’histoire de cette région, y compris pour les palestinolâtres.

        https://fr.wikipedia.org/wiki/Benny_Morris

        Votre ignorance ne me dérange pas du tout, bien au contraire. Elle ne fait qu’illustrer le niveau de désinformation sur ce sujet, qui a pour cause tant la partialité des médias que la propagation de la propagande islamiste, que l’inculture, les préjugés et l’absence totale de réel désir de connaissance de l’internaute moyen ... bien illustratif de la dérive culturelle actuelle.

        Elle me donne l’occasion de vous faire part d’un peu de lecture instructive pour occuper vos longues journées et soirées d’hiver.

        http://www.debriefing.org/17998.html#2

        http://ashomer.blogspot.fr/2008/05/1948-israel-et-les-palestiniens-la.html

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès