Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > Présentation de l’UNASUR

Présentation de l’UNASUR

12 États Sud-américains se sont unis au sein d’un organisme politique et économique supranational :
L’UNASUR

Contexte
Le 30 avril 1948, lors de la 9e conférence panaméricaine de Bogota, 21 nations d’Amérique signent la charte de l’OEA, affirmant ainsi leur engagement dans la promotion de valeurs progressistes (lutte contre la drogue, progression de la paix…) et leur respect de la souveraineté de chaque nation. Elles adoptent également la Déclaration américaine des droits et devoirs de l’Homme, la première déclaration internationale en son genre. L’organisation est dès le début dirigée contre la pénétration communiste, aboutissant à l’exclusion de Cuba de l’OEA en 1962

Les États-Unis, riche et grand gagnant des deux Guerres Mondiales, se positionnent dans les années qui suivent comme le modèle de référence et le grand protecteur de la démocratie.

Cherchant à étendre cette idéologie, les États-Unis sont intervenus de manières diverses et variées (militaires, politiques, et d’influence économique, parfois officiellement, souvent officieusement) dans l’ensemble des pays de la planète.
Bien que leur influence soit internationale, on ne peut, avec notre grille de lecture européenne, qu’imaginer l’ampleur des changements provoqués par les innombrables interventions des USA dans les pays latino-américains. Ces influences ont transformé le paysage politique et économique de ces pays, pour certains d’entre eux pour plusieurs décennies.

Voici quelques exemples de la stratégie d’influence des États-Unis sur les pays latino-américains : Le plan condor (Santiago par Pinochet, à Asunción par Stroessner, à Buenos Aires par Videla, à Montevideo par Bordaberry, à Sucre par Banzer et à Brasilia par Geisel), les contras du Nicaragua, L’école militaire des amériques au panama (Aussaresses), le soutien Stroessner au Paraguay, le soutien aux anticastristes….)

Ces mêmes pays, plus ou moins favorables aux propositions américaines, ont progressivement décidé de s’unir dans de multiples alliances politiques et économiques (les plus connues sont la CAN et le MERCOSUR). On constate alors un véritable éclatement des pays latino américains entre ceux qui sont pro-américains et d’autres qui reflètent une nouvelle volonté de s’émanciper de cette influence.

Les douze pays de l’Amérique du Sud ont signé le 8 décembre 2004 la Déclaration de Cuzco dont le but est la réunion du Mercosur, de la Communauté andine, du Chili, du Guyana et du Surinam en une seule communauté supranationale, la Communauté sud-américaine des nations (CSN), sur le modèle de l’Union européenne.

Schéma représentant les diverses composantes des organismes Latino Américains

L’UNASUR est un projet qui a pris naissance dans un contexte d’opposition à la Zone de libre échange des Amériques ou ZLÉA. Cette dernière a été orchestrée par les États-Unis de 1990 à 1994, date de son entrée en vigueur lors du Sommet des Amériques. Elle fut conçue alors que les Etats-Unis affrontaient une vague d’opposition à leur ingérence dans les affaires politiques et économiques latino-américaines.
L’UNASUR se présente comme « un organisme supranational porteur d’espoir. »

Unasur
Les chefs d’États sud-américains au sommet de Brasilia, naissance de l’UNASUR
Créé lors du sommet de Brasilia en le 23 mai 2008, cet organisme est composé de 12 membres :

Membres de la Communauté andine (CAN) :

Colombie

Équateur

Pérou

Bolivie

Membres du Mercosur :

Argentine

Brésil

Paraguay

Uruguay

Venezuela

Autres pays :

Chili (en cours d’adhésion à la CAN depuis 2006)

Guyana

Suriname

États observateurs :

Panamá

Mexique

La chef d’État chilienne, Michelle Bachelet, en a été élue présidente pour la première année. Aujourd’hui la présidence de l’UNASUR est en les main du président Equatorien, Rafael Correa.

Bien que L’UNASUR n’en soit qu’à ses débuts, le calendrier à venir est déjà très chargé :

  • une monnaie commune
  • une citoyenneté et un passeport commun
  • un parlement commun
  • conseil de défense (déjà fait)

Le sommet de Brasíllia a défini les champs d’actions suivant pour Unasur : le dialogue politique, l’intégration fiscale, l’environnement, l’intégration énergétique, les mécanismes financiers sud américains, les asymétries, la promotion de la cohésion sociale, de l’intégration sociale, de la justice sociale, et des télécommunication.

Cet ensemble représentera, s’il se préserve, une population de 360 millions d’habitants et sera, en superficie (17 millions de km²), la plus vaste union économique, monétaire et politique du monde.

Réaction du peuple sud américain :
Les Latino-Américains attendent énormément de cet organisme. Leurs gouvernements sont individuellement incapables de se doter d’une véritable indépendance. Mais ensemble, unis à travers ce « rêve Bolivarien » devenu presque réalité, ces pays qui en avaient « peur » commencent à croire dans la puissance d’un tel organisme.
Afin de comprendre l’enjeu que représente l’UNASUR, je vous invite à lire des opinions émises sur ce sujet par des journalistes et experts dans les domaines géopolitiques latino-américains : Centre d’observation de l’UNASUR (en espagnol).

 

Article extrait de www.unasur.fr, Site d’actualité sur l’Amérique du sud.


Moyenne des avis sur cet article :  4.2/5   (10 votes)




Réagissez à l'article

5 réactions à cet article    


  • ALEXANDER 15 août 2009 20:24

    Un petit peu court, mais une présentation très claire. Dommage que ce ne soit visiblement que la simple retranscription d’une plaquette.


    • lejardindesdelices lejardindesdelices 15 août 2009 22:39

      Pardonnez moi, mais il me semble que le Venezuela attends toujours une confirmation définitive pour être membre du Mercosur.
      Confirmation qui dépend du vote du Paraguay, mais qui vient d’être reporté ces dernier jours par l’assemblée de ce pays ...

      Aurais-je pas bien compris ou mal suivi ?

      Merci de m’éclairer ....


      • Unasur Unasur 16 août 2009 01:10

        @ Alexander, merci pour ton commentaire, j’ai essayé de ne pas trop rentrer dans les polémiques de l’unasur et mon effet recherché était une présentation plaquette (claire) de cette organisme.
        Je pense que tu trouvera ce qu’il te faut sur mon site : www.unasur.fr. A bientot je l’espère.

        @lejardindesdelices, Wikipédia te donne raison, ni le brésil, ni le paraguay n’ont ratifié la demande du Vénézuela début 2006. Et sur le site officiel du mercosur, il est bien marqué que la ratification n’a pas encore ete faire.
        Cependant Chavez l’a bien compris Unasur>mercosur, donc maintenant il s’en fiche un peu (je résume grossièrement).


        • AngeRouquine 28 août 2009 03:12

          Merci Unasur pour ces explications. Ton site est très intéressant ! Surtout pour une canadienne. Car même si l’Amérique du Sud est située sur le même hémisphère que le Canada et qu’en fait, nous sommes « voisins », il y a peu d’actualité sur ce continent (mis à part les frasques de Chavez) diffusée dans nos médias.


        • Unasur Unasur 28 août 2009 09:11

          @AngeRouquine : Ton message m’a fait plaisir à lire.

          Le site www.unasur.fr aura pour but de parler de toute l’actualité de l’Amérique du sud. Il est prévus qu’au mois de mi septembre une équipe de 5 à 10 collaborateurs me rejoigne pour faire évoluer le site et apporter des informations spécialisées dans toutes les régions de l’unasur. 

          Au plaisir de t’avoir comme lectrice, à tres bientôt.

          Serge Sedille

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès