Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > Pris en tenaille, les djihadistes se résignent à négocier

Pris en tenaille, les djihadistes se résignent à négocier

Mali : Pour les djihadistes, l’étau se resserre
 
Dans une nouvelle vidéo diffusée par Sahara Medias et supposée du 17 janvier dernier, la qatiba des « Signataires avec le sang », ce groupe islamiste responsable de la prise d’otage meurtrière sur le site gazier d’In Amenas en Algérie, se dit désormais prêt à négocier. Ils sont maintenant acculés. Explications…

JPEG - 79.5 ko
Crédit photo : Sahara Medias
L’enregistrement était prévu pour être distribué avant la fin des opérations algériennes contre les ravisseurs 

« Nous sommes prêts à négocier avec les pays occidentaux et le régime algérien à condition que cesse l’agression et le bombardement contre le peuple malien musulman, notamment de la province de l’Azawad, et (que soit respectée) la charia sur son territoire », annonce dans une nouvelle vidéo, Moctar Belaour, alias Khaled Abu El Abass. Pour l’émir de la quatiba des « enturbannés » et créateur des « Signataires avec le sang », responsable de la prise d’otages meurtrière d’In Amenas, au sud de l’Algérie, négocier n’est-ce pas signe d’un affaiblissement criant ? Les « conditions » serviraient, tout du moins en apparence, à garder la tête haute.

Fait indiscutable au Mali, pour les djihadistes, l’étau se resserre. C’est la conséquence de la fermeture des frontières de l’Algérie au Nord et de la Mauritanie à l’Ouest. L’aide militaire apportée par la France est bien visible. Mais dans les faits, le rôle « discret » de ces deux pays limitrophes ne reste pas moins incontournable dans la résolution de la crise. Car, s’ils affichent une aide « indirecte » par le renforcement de leurs patrouilles dans les zones frontalières, ils jouent en réalité un rôle « actif » dans la lutte contre le terrorisme.
 
L’Etat mauritanien est bien en guerre contre les groupes armés islamistes. Ses soldats, qui n’ont pas encore officiellement foulé le sol malien, participent activement au conflit, bien plus que n’importe quel autre pays africain. Et ce n’est pas l’expérience qui lui manque (voir une vidéo de France24 sur youtube) : cet Etat dispose d’unités spéciales dédiées.

Aujourd’hui, il est nécessaire de faire la part des choses. Qui, le colonel Teyib Ould Brahim (Tawary), chargé de communication de l’état-major national mauritanien, pense-t-il berner quand il confirme la présence de ses forces armées dans l’Assaba et aux deux Hodhs pour des raisons de sécurité des frontières ou de préparation de séances d’entraînement ? Personne. Le président Mohamed Ould Abdel Aziz (Noor Info) avait déjà soumis l’engagement des troupes mauritaniennes dans une éventuelle guerre dans le Nord Mali, sous couvert d’une résolution des Nations unies et en cas d’attaques des groupes islamistes. Ces deux conditions étant réunies, tout n’est que question de temps. Sous la pression de la CEDEAO et de la France, la Mauritanie ne viendra-elle pas en aide à son voisin qui se bat pour sa propre survie ? Les commentateurs sont formels : sa participation est inéluctable !
 
De son côté, l’Algérie vient de prendre un véritable tournant, probablement parce que sa stratégie diplomatique a récemment échoué. Contre les groupes armés islamistes qui avaient pris le contrôle des territoires au nord du Mali, (Al-Qaïda au Maghreb islamique (AQMI), le Mouvement pour l’unicité et le jihad en Afrique de l'Ouest (Mujao) et Ansar Dine), la guerre est affichée. Et elle est désormais menée en pleine conscience.

Déjà, fin 2012, le président algérien Abdelaziz Bouteflika expliquait sa position à l’AFP, qui en a diffusé desextraits le 11 décembre dernier : « Pour ce qui est de la lutte contre le terrorisme, aujourd'hui considérée, à juste titre d'ailleurs, comme une menace globale qui n'a pas de nationalité, ni de région ou de religion d'appartenance, il est normal que le Mali bénéficie de l'appui de la communauté internationale pour son éradication (…) L'Algérie, en ce qui la concerne, continue d'oeuvrer dans la limite de ses moyens, à mobiliser les pays de la région et à fournir une aide appropriée, pour lutter contre ce fléau, assurer la stabilité régionale et se consacrer au développement et à l'amélioration des conditions de vie des populations. »

Jusqu’alors favorable au dialogue et réticent à toute forme d’intervention militaire, Alger a finalement autorisé le survol de son territoire par les avions français, puis a annoncé la fermeture de sa frontière avec le Mali, privant ainsi les djihadistes maliens de bases de repli et de tout approvisionnement éventuel en armes et en essence. La « résolution » des évènements d’In Amenas vient appuyer sa « fermeté ».
 
Dans un communiqué publié par le site mauritanien Alakhbar, il y a à peine quelques jours, le groupe islamiste de Moctar Belaour se vengeait du régime algérien « pour avoir permis au colonisateur d’hier d’utiliser son sol et son espace ». Désormais et inévitablement, sa posture ne peut que changer.


Moyenne des avis sur cet article :  3/5   (12 votes)




Réagissez à l'article

15 réactions à cet article    


  • COVADONGA722 COVADONGA722 26 janvier 2013 19:14

    bonsoir , philouie pourquoi vouloir islamiser un pays qui l’est déja , la quasi totalité des villages maliens possedent leur mosquée , je connais un peu ce pays« avec mes yeux de roumis certes » mais les hadjs y sont respectés certes il s’agit ici d’un islam africain un brin plus tolerant avec le passé animiste , mais l’islam qui y est combattu c’est l’islam salafiste sponsorisé par les salopards waabistes ;Vous savez ces spoliateurs de la manne petroliere ces accapareur des lieux saint de votre « ouma » les satrapes vivant et se goinfrant sous le parapluie yankee.S’il veut survivre comme etat le mali devras composer avec sa minorité sahelienne mais la lutte de l’irédentisme touareg à été phagocité par des mafieux et des salafiste à mille lieux de l’islam africain. In fine quoi de plus raciste que des arabes musulmans eradiquant l’islam africain en detruisant les mausolés de Tombouctou ?
    Asinus : ne varietur


    • philouie 26 janvier 2013 19:21

      Je ne sais pas. Il y a islamisme et islamisme.

      ce que je sais de façon certaine , c’est que la destruction de mausolée n’est en aucun cas une pratique coutumière de ces régions et que ceux qui les ordonnent n’ont aucune légitimité pour le faire.

      Pour moi, ce sont des actions destinées à l’opinion publique occidentale pour favoriser son consentement à la guerre.

      si les qataris qui sont nos alliés financent les sallafistes, ils peuvent aussi simplement les manipuler.

      Ils ne coupent pas les mains pour punir les voleurs mais pour horrifier l’opinion française.

      Et elle applaudit à la guerre.

      qui n’en est pas une d’ailleurs.

      pas encore.

      la France place ces pions sur un terrain libéré par les jihadistes.


      • lulupipistrelle 26 janvier 2013 20:25

        Il n’ y a rien à négocier. 


        • Constant danslayreur 27 janvier 2013 12:27

          Que dalle de chez walou


          • popov 27 janvier 2013 06:11
            Ils sont prêts à négocier à condition que la charia reste appliquée dans les territoires qu’ils considèrent les leurs ?

            On ne négocie pas avec des djihadistes. On leur met une balle dans la tête et on les enterre dans une peau de cochon, le cul pointé vers La Mecque, pour dissuader les futurs candidats au bordel d’allah.

            • Abdoulaye227 27 janvier 2013 09:53

              « Salam, paix soit sur vous »
              ne tombon pas dans le piege de la haine et de l’affrontement. le peuple malien ne demande rien d’autre que la paix et la prosperitéé. Nous voulons un etat stable et des institutions respectées.
              Pourquoi serions-nous obligé de choisir un camp entre le « colonisateur d’hier » et les« fous d’Allah (qu’Il soit béni) » ? Choisir entre l’ONU et AQMI ? Entre UEOA et la charia ? etc...

              Je pense que les gens se sont trompés en choisissant un camp.

              Ce n’est que l’avis d’un simple citoyen qui ne veut pas être pris en tenaille. :)


              • zany 27 janvier 2013 12:19

                j’abonde en votre bon sens (pas choisir de camp), selon le plan ont laisse la place le plus rapidement possible aux africains eux même


                pourquoi bénissez vous les fou de dieu qui ne sont rien d’autre que des bandits et des assassins ?

              • COVADONGA722 COVADONGA722 27 janvier 2013 13:35

                @Zany , sauf erreur il utilise le singulier c’est le nom de son dieu qu’il benit , je crois qu’il s’agit d’une formulation qu’il s’impose des qu’il le nomme .
                Asinus : ne varietur


              • COVADONGA722 COVADONGA722 27 janvier 2013 14:46

                yep , pour avoir servis en finul je sais d’experience que l’on passe tres vite du statut protecteur/liberateur à celui d’occupant .L’ideal serait qu’apres avoir cassé les reins des djihadistes exterieur nous repartion en laissant le soin au Maliens de negocier entre eux .Comme evoqué avec un autre intervenant le Mali ne pourra pas faire l’economie d’un accord avec sa minorité Touareg une bonne part des revendications de ces peuples sont légitimes et pourraient d’ailleurs s’exporter aux pays limitrophes peu soucieux eux aussi de ces peuples nomades .
                Asinus : ne varietur


              • Constant danslayreur 27 janvier 2013 18:17

                Qu’il soit béni smiley

                Et par qui s’il vous plait pourrait-il être béni ?

                Ras la chéchia des faux nez d’AV surtout quand ils prétendent être ce qu’ils ne sont pas, un jour je vais me réveiller sur AV avec 7 modés et 14 contributeurs réels se partageant 2000 pseudos smiley


              • popov 28 janvier 2013 17:44
                @Constant danslayreur

                Et par qui s’il vous plait pourrait-il être béni ?

                Cette pauvre vielle allah !

              • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 27 janvier 2013 12:36

                Faut pas charier !


                • Abdoulaye227 28 janvier 2013 21:02

                  C’est en effet par respect que j’ai ajouté « qu’Il soit béni »....bref.
                  Gardons le respect les uns pour les autres et nous aussi ne tombons pas dans le piège de la divisions.
                   Les Africains doivent prendre en main leur destin non pas avec des solutions importés.

                  A nous de proposer et d’imaginer notre avenir sans etre obliger de choisir un des camps ; Le seul camp qui compte c’est celui des Africains ! :)

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

Nathalie Pink


Voir ses articles






Les thématiques de l'article


Palmarès