Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > Profits record pour les conglomérats coréens

Profits record pour les conglomérats coréens

En Corée du Sud, les chaebols (conglomérats familiaux qui dirigent l’économie du pays) ne se comptent plus sur les doigts d’une main. Les groupes de ce genre sont de plus en plus nombreux et dépassent des records en termes de profits depuis la crise.

 
Les données financières fournies par FnGuide révèlent des chiffres plutôt incroyables : les 25 entreprises les plus puissantes du pays totalisent plus de profits que le profit total de près de 900 entreprises. Toutes ses corporations auraient gagné sur l’année fiscale plus de 1 billion de wons chacune. Toutes ces sociétés sont bien entendu listées dans le KOSPI (Korea Composite Stock Price Index), le principal indice boursier en Corée.
 
Les profits sur opération n’ont pas la même échelle, que l’on soit sur des entreprises cotées au KOSDAQ (Korean Securities Dealer Automated Quotation) ou au KOSPI. A titre de comparaison, si l’on réunit les profits sur opérations des 833 petites et moyennes entreprises enregistrées au KOSDAQ, nous obtenons un total de 1.35 billion de wons sur le premier trimestre 2010. Entre janvier et mars, 573 sociétés du KOSPI ont enregistré un total de 16 billions de wons, sans prendre en compte les chiffres de Samsung Electronics.
 
En effet, le groupe d’électronique sud-coréen est en tête de liste avec de nouveaux records à chaque trimestre, comme sur le second trimestre où il enregistre plus de 5 billions de wons de profits sur opérations. Sur l’année, les 833 PME devraient remporter moins que le groupe Samsung Electronics tout seul !
 
Celui-ci devrait sur l’année 2010 remporté un total de 13.53 billions de wons d’après les prévisions de FnGuide.
 
En deuxième position, on retrouve le géant de l’acier POSCO, numéro un en Corée du Sud. Celui-ci serait proche des 6 billions de wons sur l’année (5.96). Sur le second trimestre, POSCO a enregistré des profits sur opération de 1.8 billion de wons.
 
Sur la troisième marche du podium, c’est le spécialiste des semi-conducteurs, Hynix qui s’impose avec 3.6 billions de wons malgré un chiffre d’affaires assez léger (12 billions de wons).
 
Le top 10 se boucle avec dans l’ordre Shinhan Financial Group (3.46 billions), Hyundai Heavie Industries (3.08), Hyundai Motor (3.02), Woori Financial Group (2.69), LG Display (2.61), SK Telecom (2.32) et KB Financial Group (2.30).
 
Encore une fois, si nous prenons la première entreprise listée dans le KOSDAQ, Seoul Semiconductor, pourtant quatrième fabricant mondial de LED, celle-ci n’enregistre « que » 13.3 milliards de wons sur le premier trimestre.
 

Moyenne des avis sur cet article :  3/5   (4 votes)




Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

Arosmik

Arosmik
Voir ses articles






Les thématiques de l'article


Palmarès