Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > Promus pour négligences

Promus pour négligences

Faut-il sanctionner les militaires pour manquement à leurs devoirs ?
La réponse pour toute personne censée est oui. Mais au lendemain du 11 septembre 2001, l’administration Bush en a décidé autrement.

L’histoire martiale nous l’a appris par le passé, les militaires pour la plupart hauts gradés sont les premiers sanctionnés en cas de manquement « grave » lors d’un drame. L’exemple le plus marquant fut celui des attaques kamikazes sur la base navale de Pearl Harbor dans l’archipel hawaiien, le matin du dimanche 7 décembre 1941.
 
Suite à cette attaque éclaire de l’aviation nippone, le général Walter Short commandant de la défense à Hawaï et l’amiral Husband Kimmel patron de la flotte américaine stationnée dans le Pacifique ont été démis de leurs fonctions avant d’être inculpés pour négligences, décisions faisant suite à huit enquêtes. Le 11 septembre aucun militaire, du Général de division au dernier lampiste en passant par le Secrétaire d’état de la défense Donald Rumsfeld, personne ne sera inquiété et impliqué pour leurs manquements évidents devant cette catastrophe.
 
Les faits que je relate, sont tirés du rapport établit par la commission d’enquête dirigée par le professeur de philosophie des religions David Ray Griffin. Rapport qui met en avant plus de 100 mensonges sur le déroulement des faits notamment ce matin du 11 septembre 2001. Ce rapport paru en livre sous le titre : LE NOUVEAU PEARL HARBOR.
 
Pour avoir ces infos en images et en français (car la plus part des sites sont en anglais), il est sortie en début le documentaire du député européen et journaliste italien Giulietto Chiesa : ZERO, ENQUETE SUR LE 11 SEPTEMBRE. 
 
Voici les quatre militaires en charge de la sureté aérienne et terrestre du pays au matin du 11 septembre 2001. Cela pourrait être édifient de savoir qu’ils ont été promus à des postes supérieur, mais au vu des nouveaux éléments mis à jour (découverte d’explosif dans les décombres des tours jumelles – article publié ici-même), ce n’est que la suite logique, d’une effroyable machination et d’une omerta en haut lieu. 
 
- Le Général de brigade de l’armée de Terre et Directeur des Opérations au Haut Commandement Militaire, Montague Winfield, a demandé le 10 septembre au Capitaine des Forces navales Charles Leidig de prendre le poste de Directeur des opérations le lendemain alors qu’il n’avait obtenu cette habilitation qu’un mois auparavant. Le matin du 11 septembre le Capitaine Leidig, ne prit son poste qu’après la chute du quatrième avion. Enorme bévue pour le Général de brigade, sauf qu’il sera promu dans les semaines suivantes Général de division.
 
- Le Capitaine Charles Leidig, qui fut le Directeur des Opérations le matin du 11 septembre, sera promu Vice-Amiral, patron des Opérations de la 6ème Flotte des forces navales en Europe.
 
- Le Général de division de l’Us Air Force David Wherley Junior (Prise de retraite le 30-06-2008, décédé le 22-06-2009), Commandant de la base aérienne d’Andrews (à proximité du Pentagone), en charge de donner l’ordre de décollage aux chasseurs d’interceptions en cas d’intrusion dans l’espace aérien américain ou de détournements d’avions sera promu Général de division de la Garde Nationale de Washington D.C, bien que cette ordre ne vint jamais.
 
- Le Vice-Chef d’état major des armées Richard Myers, qui était ce 11 septembre 2001, le patron de toute l’armée des Etats-Unis en remplacement de Hugo Shelton, le Chef d’état major en visite à l’étranger, sera promu Chef d’état-major des armées le 1 octobre 2001, après que Shelton ait été démis de son poste.
 
 Autrement dit, le noyau dur de l’armée américaine, en charge de protéger le pays de toutes attaques, ont tous été « remercié » pour leur travail en se voyant promouvoir à des postes, qu’ils n’espéraient jamais atteindre, en cette année 2001.
 
 

Moyenne des avis sur cet article :  4.68/5   (25 votes)




Réagissez à l'article

11 réactions à cet article    


  • LeGus LeGus 15 août 2009 08:31

    Bonjour,

    N’oublions pas non plus le NORAD avec le général Ralph Edward « Ed » Eberhart promu lui au
    NORTHCOM.

    http://en.wikipedia.org/wiki/Ralph_Eberhart
    http://en.wikipedia.org/wiki/U.S._Northern_Command

    Cordialement.


    • Nicole 15 août 2009 11:01

      C’est probablement une signature des plus évidentes de l’inside job.

      A noter aussi, dans un autre registre, mais tout de même troublant, l’immunité juridique accordée à ICTS/Huntleigh, la société qui avait la charge de la surveillance des aéroports de Newark et de Boston dont sont partis les pirates.

      Dans les deux cas de figure, la même situation : ne pas avoir à répondre de ses actes ou non actes. Ou ce qui ressemble fort à un déni de responsabilité venu de l’extérieur. Vraiment étrange comme situation.


      • monbula 15 août 2009 11:12

        Classique et vieux comme le monde, promouvoir l’incompétence ou acheter le silence de certains.

        Exemple moins marquant : le sang contaminé en France, on avait acheté le silence du Dr Garetta qui avait fait pourtant son boulot dans la chaîne des responsabilités.

        Et vous savez, je le suppose, que 11 Septembre appelle à contreverses...


        • Bill Grodé 15 août 2009 11:25

          Et si les responsables de la sécurité aérienne à proximité de Washington et de NewYork avaient fait abattre un avion de transport civil , ou éventuellement plusieurs, je vous laisse imaginer quelles belles fables on nous inventerait aujourd’hui....


          • morice morice 15 août 2009 11:55

            Et si les responsables de la sécurité aérienne à proximité de Washington et de NewYork avaient fait abattre un avion de transport civil , ou éventuellement plusieurs, je vous laisse imaginer quelles belles fables on nous inventerait aujourd’hui....


            on peut contraindre sans abattre, les pilotes de l’armée de l’air française y sont entraînés aussi.... argument qui ne tient pas.

            • appoline appoline 15 août 2009 22:09

              @ Morice,

              Le cas de figure ne s’est pas présenté avec des pirates déterminés. Rappelez vous de l’Amoco, en train de couler, ils n’ont pas même pas pu le toucher. Alors ramenez à terre un pilote qui ne le veut pas, ,,,,, vous pilotez, très cher ?


            • fonzibrain fonzibrain 15 août 2009 12:53

              comment un être humain avec u cerveau qui fonctionne normalement peut encore croire que c’est ben laden qui est à l’origine de ce complot


              • appoline appoline 15 août 2009 22:16

                @ Fonzi,

                ¨Parce que les politiques mentent au peuple qui lui a encore confiance en la parôle donnée. Bon, je vous accorde que certains ont du retard à l’allumage mais beaucoup croient ce que disent les médias, enfin certains.

                Essayez juste un instant d’imaginer la réaction des gens, si le président de la république ou le premier ministre déclarait que cet attentat a été orchestré par l’administration Bush, vous vous rendez compte de l’impact sur la masse. Non, ils préfèrent y venir doucement pour ne pas que ça bouge de trop. Ils évitent les coups de sang. Car à chaud ce serait terrible, il faut donc laisser passer le temps, les gens sont hélas fatalistes.


              • monbula 15 août 2009 14:17

                Et comme dit Grodé

                Si la mère bouillait, les poissons cuiraient..


                • François51 François51 15 août 2009 15:49

                  et ne comptez surtout pas sur l’administration Obama, pour faire éclater un jour la verité sur cette terrible journée du 9/11.

                  assez révélateur !

                  http://www.dailymotion.com/video/x9_joe-biden-face-aux-preuves-dexplosi_news


                  • Sacha Sher 15 août 2009 18:06

                    Autre signe qu’il y avait plus que du foutoir ce 11/9 : l’absence simultanée à leurs postes de MM. Rumsfeld, Eberhart, Winfield et Myers !

                    Exercices ? Brutale indifférence ? Dissimulation du fait qu’ils étaient en fonction pour éviter la honte ne leur tombe dessus ? Vacances forcées ?

                    Puisqu’il est question d’ICTS, apprenez, si vous l’ignoriez encore, que son ex-patron, Ezra Harel, ne s’est pas remis de ses vacances en bateau à voile... Bête accident cardiaque arrivant bien opportunément dirait Monsieur X...

                    Avait-il vu, sur les vidéos toujours indisponibles de sa société de surveillance, quelque chose de gênant, comme Sonnenfeld, mais en pire et plus flagrant ?

                    Pour finir : vive le journalisme citoyen debout et libre, heureusement là pour combler la bassesse des encartés.
                     !

                    www.scribd.com/ssher

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès