Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > Qu’allons-nous faire de l’argent des dictateurs (...)

Qu’allons-nous faire de l’argent des dictateurs ?

De Taïwan à Haïti, de l’Indonésie au Gabon, au Pérou, au Congo, ils seraient une trentaine à s’être approprié, en quelques décennies, la bagatelle de 180 milliards $ de fonds publics sur le dos de peuples à qui manque l’essentiel. Qu’ils se nomment Suharto, Mobutu, Dos Santos, Comparoé, Obiang, Nguesso, Fujimori, Pinochet, Omar Bongo... les fortunes qu’ils ont volées représenteraient plusieurs années de l’aide internationale aux pays du Sud. Comment de tels détournements furent-ils possibles ? Pourquoi tant tarder à restituer aux populations concernées ce qui leur est non seulement dû, mais vital ? Cet aspect du pillage des terres pauvres est décrypté dans le lumineux rapport que CCFD - Terre Solidaire* publie aujourd’hui.

Un butin gelé dans les banques occidentales
 
Chaque année, d’après l’ONU et la Banque mondiale, c’est au moins l’équivalent des PIB cumulés du Niger, du Burkina Faso, du Tchad et du Mali qui fuit les pays en développement pour aller se terrer en Europe, sur les comptes blanchis des "kleptocrates" ou de leur clan. 22 ans d’exactions d’un Mobutu (ex-Zaïre) ont fait monter à 13 milliards $ une dette où il aurait encore puisé pour son propre traintrain (palais, villas dans toutes les capitales, aéroport de son village natal...), affaiblissant son pays par le manque immédiat, mais aussi en le forçant à renouveler son recours à l’endettement extérieur. Suharto, lui, aurait dérobé de 15 à 35 milliards à l’Indonésie. Nguessa (toujours en exercice) détiendrait à lui seul 50% de l’économie du au Congo-Brazzaville...
 
La corruption érigée en système

Selon les auteurs, Antoine Dulin et Jean Merckaert, ces fuites de capitaux, pour énormes qu’elles soient, ne sont "rien en regard des pillages auxquels elles ont donné lieu". Passations de marchés publics, transactions avec l’Etat, négociations de contrats officiels, tout est corrompu dans les régimes basés sur le clientélisme, l’intègre entrepreneur local n’ayant guère de chances contre les pots de vin d’un concurrent étranger.... ni contre un régime qui ne tient que par la violation de droits qu’il serait risqué de chercher à faire valoir.

France bonnet d’âne

Le détournement de biens publics étant, depuis 1991, déclaré par l’ONU violation des droits humains, pourquoi la championne toutes catégories des lois anti-blanchiment est-elle en queue de peloton au moment des comptes, loin derrière les Etats-Unis (1ers) et la Suisse (2e) ? Pour ses bases militaires ? Son contrôle du pétrole, de la forêt, de l’uranium dans les zones francophones ? Pour ne pas avoir à se justifier sur des compromissions essentielles au maintien d’une certaine influence ? En 2007 le procès d’Omar Bongo avait conclu à un non-lieu. Fut-ce pour sa notoire générosité envers - tous - nos partis politiques ?

Plus de 150 collectifs de la société civile africaine ont officiellement demandé à la France "les milliards volés par des potentats [dont] on ne peut plus attendre la mort pour connaître la fortune et la restituer à leurs pays". Les meilleurs plaisanteries ont une fin.

 

Vert : restitué. Jaune : en cours. Rose : en attente
Vert : restitué. Jaune : en cours. Rose : en attente

*Biens mal acquis : à qui profite le crime ?

 

Moyenne des avis sur cet article :  4.56/5   (9 votes)




Réagissez à l'article

7 réactions à cet article    


  • LE CHAT LE CHAT 25 juin 2009 12:10

    Plus de 150 collectifs de la société civile africaine ont officiellement demandé à la France "les milliards volés par des potentats

    Les collectifs , C’est qui ? Leur donner l’argent c’est une chose , qui va contrôler ce qu’ils vont en faire ?

    Pourquoi ne pas abonder un fond destinés au rapatriement et à la réinsersion dans leurs pays d’origine des immigrés illégaux de ces pays ?


    • fouadraiden fouadraiden 25 juin 2009 12:36

      ouais, le chat, c’est une impasse cette affaire.

       mais si tu redonnes le fric ,n’importe quel africain fera la même chose que n’importe quel autre avant lui. ils pillent les leurs ts ces gens.

       qt à réinsérer des immigrés chez eux, ouais , mais tu proposes de suivre leur insertion histoire de voir s’ils ne rappliquent pas demain encore plus nombreux ?


      • LE CHAT LE CHAT 25 juin 2009 12:53

        @fouad

        ouip , mon pote , on est pas rendus ! si on veut contrôler ce que devient le pognon ou qu’on leur construit des puits ou des routes avec , ils vont hurler au néocolonialisme !


      • furio furio 25 juin 2009 19:54

        Que faire de tout ce fric ? mais le mettre dans la poche de sarkosy et de sa clique !


        • ma1965 26 juin 2009 02:40

          Vous citez Taïwan en tète de votre article.
          Chen Shui Bian le précédent président a en effet détourné des millions alors qu’il était a la tête de l’etat, mais il croupit en prison. Sa famille, ses amis sont poursuivis par la justice.

          Il ne faut pas oublier que Taiwan est une vraie democratie, qui est lachement abandonnee par tous les grands pays occidentaux de peur de froisser le grand voisin communiste de la Chine Continentale. Taiwan ne fait pas partie de la Chine Communiste.


          • USA 613 26 juin 2009 07:22


            Où est le problème ?
            En France ?
            Mais avec qui ?
            Avec Sarko ou avec Chirac ?
            Chirac (le grand oublié dans cette histoire) car de fait il s’est agi des magouilles de Chirac
            S’acharner sur Sarko cela tient de la pirouette et de la désinformation
            Le problème c’était Chirac, Mitterand et TOUS les autres
            La mafia politique tue
            Les mafieux politiques du gangstérisme aurotisé mais aux méthodes identiques
            Combien de morts sous Mitterand ?
            Alors ignorer Chirac, Mitterand et les autres dans toute cette histoire c’est jouer le jeu de dupes
            Une évidence il y a des parrains politiques en France et ailleurs dans le monde
            Les pots de vin versés ou reçus sont légions sous Chirac et tous les autres politiciens quel que soit leur rang au sein des gouvernements régionaux ou nationaux.
            Une situation qui fait que certains dictateurs dans le monde se sont enrichis par milliards de $ non sur le dos des miséreux de leur pays mais aux dépens des Européens entre autres qui ont accordé des fonds à ces dictateurs qu’eux se sont apropriés en les plaçant en Europe ou dans des paradis fiscaux.
            Par ailleurs sur ce site les Musulmans ne se manifestent que pour soutenir l’extrêmisme
            Alors où est le problème ?
            Les Musulmans qui s’expriment sur ce site ?
            Ce site lui-même ?
            On y trouve en grand nombre des Musulmans qui en sont à soutenir l’INEXCUSABLE...
            En conclusion :
            Tous ces intervenants décrédibilisent ce site par leur soutien INADMISIBBLE à des causes et des méthodes barbares et rétrogrades.
            Le site lui se décridibilise lui même en mettant en ligne certaines interventions de pseudos journalistes soutenant des thèses à la limite des poursuites judiciaires.
            Bonnes nouvelles depuis la semaine passée pour Agoravox il ne se passe rien en Iran. Une évidence il n’y a pas d’orientation politique ni de manipulation sur ce site, Agoravox ne doit pas avoir reçu d’articles de ses pseudos journalistes sur ce qui s’est passé en Iran depuis une semaine ou plus. A quand remonte le dernier article sur les abus de la dictature islamo-(fas)chii(s)te-iranienne ? Sur Agoravox pas un mot sur l’Iran, sur les sites d’informations on pouvait lire des articles de journalistes relatant les abus et révoltes de la population sur Agoravox bizarrement pas un article. Est-on en droit de se poser des questions sur la ligne de ce site ?
            Il y a un pays islamo-(fas)chii(s)te en Iran on déplore de ne trouver aucun article ou une pertinente analyse de l’un des grands moralistes d’Agoravox. Quoi aucun de s’en émouvoir pour ce qui se passe en Iran ? Ce qui se passe en Iran ne serait d’aucun intérêt ? Bizarre


            • Julie Dep Julie Dep 26 juin 2009 09:04

              Sarko n’est pas mis particulièrement en cause dans ce rapport, ni dans celui que j’en fais ici. Les responsabilités y sont réparties, et lorsqu’on parle de « la France » et de ses intérêts, ce n’est pas que l’actuel Président qui est visé.

              Pour le reste de vos reproches, ils ne me concernent pas. Les dictatures islamiques sont à mes yeux les pires, et je ne me prive pas, depuis deux ans, de taper sur tous leurs aspects, y compris ceux qui nous menacent intra-muros.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

Julie Dep

Julie Dep
Voir ses articles






Les thématiques de l'article


Palmarès