Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox Mobile

 Accueil du site > Actualités > International > Qu’on délocalise les vieux !

Qu’on délocalise les vieux !

Il s'agit du plus grand pays d'Europe, du plus riche, de l'exemple à suivre. Parait-il. Il s'agit de l'Allemagne et de ses dizaines de millions de vieux, cette bombe atomique dont tout le monde feint d'oublier qu'elle est en train d'exploser. Et en premier lieu le gouvernement Merkel qui vient en guise de programme pour les prochaines élections de rajouter une couche d'austérité en décidant de coupes budgétaires supplémentaires de plus de 6 milliards d'euros. Pour être réélue, la Chancelière veut caresser ses troupes dans le sens du poil, ses électeurs sont des pré-retraités en puissance et il ne faut surtout pas leur parler d'augmenter les impôts. Les grands économes que sont les champions des exportations ne sont pas partageurs, ils élieront celui ou celle qui les conforteront dans cet état d'esprit.

Sauf que l'Allemagne est une maison de retraite en puissance, sauf que les parents des épargnants n'ont plus les moyens de se les payer, les maisons de retraite, sauf que l'Etat se fout pas mal de trouver une solution pour la fin de vie de ses vieux. Car les vieux ne produisent plus, ils ne consomment plus, ils ont plein de maladies, ils coutent de plus en plus cher, ce qui augmente les cotisations, les charges et les retraites et donc le prix des produits made in Germany.

Le Sozialverband Deutschland, un organisme consultatif socio-politique estime qu'un nombre en forte progression d'Allemands sont désormais incapables de subvenir à leurs dépenses de santé ou de maisons de retraite. Le bureau fédéral des statistiques estime à environ 400 000 le nombre de personnes exclues de toutes maisons de soins par manque de moyens. Ce chiffre est en augmentation de plus de 5% par an. Le phénomène est aussi expliqué par le coût de l' assistance à domicile à environ 2500 à 3000 € par mois. En conséquence, les Assurances publiques ou Krankenkassen qui composent le système de sécurité sociale en Allemagne discutent ouvertement de la possibilité de subventionner des maisons de soins à l'étranger selon un modèle de financement durable.

Ainsi l'Allemagne aurait décidé, après ses machines-outils, ses voitures de luxe, ses magasins de gros, ses touristes, d'exporter ses anciens.

Un article du Guardian nous révèle en ce début d'année comment la première économie d'Europe se débrouille pour éviter de supporter le fardeau de la fin de vie de ses concitoyens. Comme les maisons de retraite sont devenues hors de prix pour la multitude, le pays s'est convaincu d'expédier ses vieux en Europe de l'est ou en Asie. Les organisations d'assistance à la personne allemandes ont défini ce grand mouvement de fond comme étant une déportation inhumaine.

Voilà la bombe à retardement allemande, des coûts sociaux dus au vieillissement de la population en constante augmentation, des salaires de plus en plus bas qui permettent d'exporter mais qui ne dégagent pas suffisemment de cotisations pour permettre de pallier l'accroisssement indispensable des budgets sociaux.

La crise des soins aux malades chroniques a été masquée durant des années par l'afflux d'immigrés en provenance des pays de l'Est, qui ont assumé avec leurs bas salaires une grande partie de la charge de l'assistance à la fin de vie. Mais cette manne de main-d'oeuvre à bas coût ne suffit plus, car les compteurs s'affolent. C'est la raison pour laquelle l'exportation des vieux est vue comme un moyen désespéré de sauver le moteur de l'usine à exportation allemande. L'Allemagne n'a plus fait d'enfants durant deux générations et maintenant elle n'a plus de jeunes pour payer ses retraités. Moins de crèches, moins d'écoles, plus de bureaux d'études et d'usines, moins de maisons de retraites, plus de banques, cela marche un moment, mais cela a une fin.

Pas de dépenses pour financer ses enfants, pas de dépenses pour s'occuper de ses vieux, la machine à produire allemande a bénéficié d' un super avantage de compétitivité, maintenant le mécanisme parfait est parvenu à son terme d'utilisation.

D'où cette vague d'expulsion qui ne dit pas son nom.

8 000 Allemands vivent en maison de retraite en Hongrie, plus de 3000 en République Tchèque, environ 600 en Slovaquie. Il sont en Espagne, en Grèce, en Ukraine. Ils vont aux Philippines, en Thaïlande. Cela n'est qu'un début. Le Guardian a évoqué le cas de certains qui disaient être là par choix, à cause des prix plus bas et des soins jugés comme meilleurs. Les coûts sont en moyenne la moitié de ceux qui existent en Allemagne à équivalence de qualité de soins. Le journal a également trouvé dans ces divers pays de nombreux opérateurs privés qui considèrent les soins d'assistance aux anciens allemands comme étant un marché juteux et d'avenir.

Aujourd'hui la législation européenne interdit à une caisse à publique de soins de financer ou de signer des contrats avec des structures à l'étranger mais une modification de cette législation parait inévitable vu la configuration des courbes des ages d'une majorité de pays de la Communauté et en premier lieu de l'Allemagne.

En définitive, ce que ne veulent pas entendre nos économistes libéraux à la mords moi le noeud, en boucle sur nos médias, c'est que l'humain n'est pas qu'un produit d'exportation, ou une industrie qu'il faudrait délocaliser, que si les coûts sociaux européens ne sont pas ceux de la majorité des pays émergents, cela ne constitue pourtant pas un handicap ou une tare à éliminer mais plutôt un bien précieux à préserver, coute que coute, quoi qu'en pensent les exilés fiscaux.



Sur le même thème

La faute à l'euro... depuis 40 ans ?!
La guerre comme idiotie (10) : la question à 8 milliards ou comment le furtif se prend un râteau
Euro trop fort, inflation trop faible : les interventions récentes de la BCE
BCE, quelle politique monétaire ?
Crimes d'Etat ou Comment l'état belge planifie le suicide de plusieurs centaines de milliers de pauvres


Les réactions les plus appréciées

  • Par Jean-Louis CHARPAL (---.---.---.102) 5 janvier 2013 17:42

    Article très intéressant et qui claque comme une bonne baffe qui nous fait du bien, dans la tronche de tous ces perroquets du dogme ultra libéral qui nous les casse à longueur d’année dans tous les médias ! 

    En avons nous assez entendu sur le « modèle allemand » !

    Or tout ce qui a été dit sur le sujet est faux, archi faux ! Ce pays, comme tous les pays, ne s’en sort pas mieux et même plutôt plus mal. Le système ultra libéral ne peut réussir nulle part.

    Ce système fabrique des riches toujours plus riches et des pauvres toujours plus pauvres. Il ne sait rien faire d’autre puisqu’il a été fait pour ça.

    En Allemagne, il a 12 millions de pauvres. Et si les anciens sont à plaindre, les jeunes (enfants et ados) ne sont pas mieux lotis. Comme d’ailleurs, ceux qui sont entre ces deux générations. 

    Quant à la productivité, celle du travailleur français est légèrement supérieure à celle du travailleur allemand .

    Bilan des courses : tout ce que les médias ont dit et continuent à dire sur l’Allemagne se réduit à un énorme mensonge !

    A quand une vraie remise en question de la dictature médiatique qui lave le cerveau des gens et ne fait tenir debout un système à bout de souffle que par des mensonges permanents sur tous les sujets ? 

  • Par Stof (---.---.---.76) 5 janvier 2013 22:12
    Stof

    En France non, bien sûr, mais en Allemagne l’immobilier baisse. Au Japon, il a chuté de 50% en 20 ans.

    Quand on annonce 0.5% de croissance du PIB, on oublie souvent de dire que la population a augmentée de 0.8. C’est à dire que la population française s’est appauvrie, en PIB/capita.
    Je suis partisan de la dénatalité, d’autant plus que l’on semble incapables de partager le travail ou de changer de modèle social.
  • Par Joachim (---.---.---.24) 5 janvier 2013 20:20

    Normal, avec une fécondité à 1,4 enfant par femme, un vieillissement bien avancé, il leur faut bien trouver une solution, plus encore pour une économie en bonne partie basée sur la compétitivité-cout, même si sa protection sociale n’a pas à rougir de la comparaison avec d’autres pays occidentaux.

    Les Japonais eux, encore plus touchés par le vieillissement, sont trop xénophobes pour importer de la main d’oeuvre, eux ont le projet d’automatiser un pays entier, de la production industrielle au travail de bureau en passant par les robots tous azimuths et le torchage des vieux. Ils pensent résoudre la solution en paraphrasant Staline « le problème c’est l’homme, plus d’homme, plus de problème ». 
  • Par foufouille (---.---.---.208) 5 janvier 2013 12:51
    foufouille

    au moins, ils les font pas crever comme en GB

Réactions à cet article

  • Par antonio (---.---.---.21) 5 janvier 2013 11:42

    Il paraît que le Portugal, le Maroc sont très peu chers pour les vieux...

  • Par travelworld (---.---.---.29) 5 janvier 2013 12:03
    travelworld

    Je passe 2 mois en Thaïlande l’hiver ! Il y a beaucoup de retraités Français à Phuket et à Chieng Maï, la vie est trois fois moins chère !

  • Par foufouille (---.---.---.208) 5 janvier 2013 12:51
    foufouille

    au moins, ils les font pas crever comme en GB

  • Par Spip (---.---.---.42) 5 janvier 2013 14:49
    Spip

    Ca fait déjà un moment que les Japonais se sont attaqués au problème. Ils exportent leurs vieux aux Philippines, pays où ils avaient pourtant commis des crimes de guerre (un peu comme si l’Allemagne se finançait des maisons de retraite à Oradour sur Glanes). La manoeuvre a consisté d’abord à créer des « groupes d’amitié » japono-philippins pour faire passer le passé à grands coups de saké, puis les investisseurs sont arrivés pour établir les villages de retraités, la clientèle étant assurée. C’est de mémoire, je n’ai pas retrouvé l’article qui décrivait ça dans le détail, dommage. Aujourd’hui il y a ça : http://www.letemps.ch/Page/Uuid/c57...


    Ils ont aussi trouvé une seule solution à deux problèmes : http://www.france24.com/fr/20110607... Assez radical, non ? Autour de moi j’entendais effectivement beaucoup parler du Maroc mais il semblerait que le temps des bons plans soit un peu passé et surtout l’ambiance actuelle dans les pays musulmans rend prudent...

  • Par Loatse (---.---.---.42) 5 janvier 2013 15:28
    Loatse

    Ca c’est sûr, spip, vaut mieux finir ses jours à Goa qu’à Gao.....

  • Par Jean-Louis CHARPAL (---.---.---.102) 5 janvier 2013 17:42

    Article très intéressant et qui claque comme une bonne baffe qui nous fait du bien, dans la tronche de tous ces perroquets du dogme ultra libéral qui nous les casse à longueur d’année dans tous les médias ! 

    En avons nous assez entendu sur le « modèle allemand » !

    Or tout ce qui a été dit sur le sujet est faux, archi faux ! Ce pays, comme tous les pays, ne s’en sort pas mieux et même plutôt plus mal. Le système ultra libéral ne peut réussir nulle part.

    Ce système fabrique des riches toujours plus riches et des pauvres toujours plus pauvres. Il ne sait rien faire d’autre puisqu’il a été fait pour ça.

    En Allemagne, il a 12 millions de pauvres. Et si les anciens sont à plaindre, les jeunes (enfants et ados) ne sont pas mieux lotis. Comme d’ailleurs, ceux qui sont entre ces deux générations. 

    Quant à la productivité, celle du travailleur français est légèrement supérieure à celle du travailleur allemand .

    Bilan des courses : tout ce que les médias ont dit et continuent à dire sur l’Allemagne se réduit à un énorme mensonge !

    A quand une vraie remise en question de la dictature médiatique qui lave le cerveau des gens et ne fait tenir debout un système à bout de souffle que par des mensonges permanents sur tous les sujets ? 

  • Par ROBERT GIL (---.---.---.58) 5 janvier 2013 18:10
    ROBERT GIL

    c’est vrai que l’on arrive au top du top, dans notre société ou le luxe le plus aberrant cotoie la pauvreté la plus miserable ,maintenant on se pose comme question : LES VIEUX, ON EN FAIT QUOI ?

    • Par Irina leroyer (---.---.---.2) 6 janvier 2013 01:33
      Irina leroyer

      @robert gil,


      il serait temps que tu t’en préoccupes ! 

       les vieux des années 60, 70, 80, 90, 2000 ont énormément profité du système de retraite, les futurs vieux 2010, 20 ,30 , 40 et plus seront franchement de plus en plus rationnés, c’est ça le principe de la « répartition » et le pire est a venir....

      Irina
  • Par joletaxi (---.---.---.141) 5 janvier 2013 18:48

    Ah oui, c’est une honte.

    Alors comme ça, les vieux allemands qui supplient pour rester dans leur pays, sont obligés d’aller passer leurs derniers jours, qui au soleil, en Espagne, au Portugal, au Maroc,en thailande, ou encore dans des pays de merde, où le soleil brille toute l’année, ou la t° est douce, les plages de sable chaud, les eaux turquoises tièdes ?
    Quoi, leur petite pension leur permet de vivre comme des riches ?
    Hein,ils profitent de la bouffe exotique, souvent succulente ,au lieu de manger les choux bio de la mère patrie ?

    Ce la doit cesser, c’est un scandale.

    • Par Alinea (---.---.---.72) 5 janvier 2013 22:21
      alinea

      joe : les petites mains pour s’occuper d’eux sont payées trois francs six sous quoi ? Qu’est-ce que tu dis ? vaut mieux ça que rien ?!!

    • Par joletaxi (---.---.---.141) 6 janvier 2013 12:59

      mais c’est vrai ça !

      faut absolument envoyer un délégué de la CGT.

      On est tous citoyens du monde, on est tous égaux.
      Bon certains sont un peu plus égaux dès le départ.
      Une honte.
      faut raboter ces têtes qui dépassent,on sera donc tous pauvres, ce qui est l’issue de ces merveilleuse politiques égalitaristes,on en a des démonstrations incontestables sur tous les continents(ouf l’Australie a échappé jusqu’à présent, ne parlons pas des zuniens, c’est un cas à part)

      Concernant les petites mains.
      Il y a quelques années, je faisais un break chaque année(je suis un esclave idiot utile de cette engeance capitaliste, donc je bossais beaucoup) en hiver pour voir le soleil quelques jours, et ce dans un hotel au Maroc.La réceptionniste(charmante) avait fini par nous inviter chez elle.
      disons que selon nos normes, elle était payée au lance pierre,ce qui ne l’empêchait pas d’avoir une domestique à demeure toute heureuse de pouvoir avoir une chambre et un repas.
      Une domestique à demeure, 24/24 heures, sans congés, sans sécu,chez une petite main exploitée par le méchant capitalisme !
      ca c’est la réalité du monde.
      Dur dur hein.
      Notez que si plus de méchants capitalistes ont les moyens de visiter le maroc en hiver, il va y avoir plus d’hôtels, plus de services, donc plus d’employés qui avec le temps vont gagner plus, et peut-être donner un petit salaire à la bonne.
      C’est comme cela que marche le monde, une démonstration en vraie grandeur à lieu en Chine.

      Tout les reste c’est du vent(de gauche bien entendu)

  • Par JM (---.---.---.45) 5 janvier 2013 19:13

    Ca ne s’appellerait pas une...déportation ?

    • Par Croa (---.---.---.66) 6 janvier 2013 15:48
      Croa

      Oui, une déportation des vieux, smiley
      &
      Une délocalisation des services aux vieux. smiley smiley smiley

    • Par Joachim (---.---.---.24) 5 janvier 2013 20:20

      Normal, avec une fécondité à 1,4 enfant par femme, un vieillissement bien avancé, il leur faut bien trouver une solution, plus encore pour une économie en bonne partie basée sur la compétitivité-cout, même si sa protection sociale n’a pas à rougir de la comparaison avec d’autres pays occidentaux.

      Les Japonais eux, encore plus touchés par le vieillissement, sont trop xénophobes pour importer de la main d’oeuvre, eux ont le projet d’automatiser un pays entier, de la production industrielle au travail de bureau en passant par les robots tous azimuths et le torchage des vieux. Ils pensent résoudre la solution en paraphrasant Staline « le problème c’est l’homme, plus d’homme, plus de problème ». 
  • Par Stof (---.---.---.76) 5 janvier 2013 19:26
    Stof

    Pourquoi pas, mais si on délocalise aussi les entreprises, les cerveaux, les jeunes, les entrepreneurs etc. il restera qui ? Les fonctionnaires ?

    Il ne faut pas oublier que la décroissance démographique AUGMENTE la richesse par habitant. Et permet de faire baisser les prix de l’immobilier, ce qui les rend plus accessibles aux jeunes ménages.
    • Par Spip (---.---.---.42) 5 janvier 2013 20:53
      Spip

      Euh, ce n’est vraiment pas ce qu’on peut voir en ce moment !

    • Par Stof (---.---.---.76) 5 janvier 2013 22:12
      Stof

      En France non, bien sûr, mais en Allemagne l’immobilier baisse. Au Japon, il a chuté de 50% en 20 ans.

      Quand on annonce 0.5% de croissance du PIB, on oublie souvent de dire que la population a augmentée de 0.8. C’est à dire que la population française s’est appauvrie, en PIB/capita.
      Je suis partisan de la dénatalité, d’autant plus que l’on semble incapables de partager le travail ou de changer de modèle social.
    • Par foufouille (---.---.---.119) 6 janvier 2013 12:24
      foufouille

      en campagne, tu as plein de ruines vides depuis tres longtemps
      le prix ne baisse pas
      laisser pourrir doit etre plus interressant

    • Par Croa (---.---.---.66) 6 janvier 2013 15:56
      Croa

      à Foufouille,

      C’est normal, les gens ne veulent ni habiter trop loin du boulot (pour les actifs) ni trop loin de tout (pour les vieux qui savent bien que leur santé va devenir précaire.)

      Reste les riches et les artistes pour aimer la campagne... Même pas : Ceux-là vont carrément à l’étranger !

    • Par foufouille (---.---.---.119) 6 janvier 2013 17:38
      foufouille

      @croa

      non, il y a plein de vieux et proprios
      le probleme est la ruine a louer
      c’est la qualite de vie qui attire
      et ca fait pas plus loin qu’en ville avec les feux rouges

    • Par Croa (---.---.---.66) 6 janvier 2013 17:55
      Croa

      OK, j’avais mal lu !

      Si rénover c’est louer à tous les coups (comme en ville) là je ne comprends plus ! 

    • Par foufouille (---.---.---.119) 6 janvier 2013 18:10
      foufouille

      @croa
      en ville c’est pareil, hlm compris
      on demoli le HLM, dans le prive, on vend
      ca doit rapporter
      sauf qu’en campagne ca dates de 50, le dernier entretien

    • Par TOUSENSEMBLE retraité FRONT DE GAUCHE sante social (---.---.---.4) 11 janvier 2013 17:23
      TOUSENSEMBLE OU L ECUREUIL ROUGE

      UN PAYS QUI TRAITE SI MAL SES ANCIENS ET SES JEUNES N IRA PAS LOIN...

      -plus de 600 EHPAD PRIVES APPARTENANT A DES GRANDS GROUPES COMME

       VENDOME....MEDICA ET COLISEE PATRIMONE....3000 EUROS:MOIS.....

      - pour les jeunes des demi-salaires et des doubles loyers sur PARIS

      LES LOYERS LES PLUS CHERS D EUROPE........COCORICO QUE FONT LES BOBOS SOCIALIOS...ILS FONT COMME LA DROITEILS EN PROFITENT....

  • Par dixneuf (---.---.---.82) 5 janvier 2013 19:45

    Nous en France nous avons une superbe natalité et tous ceux qui naissent feront des chômeurs en attendant d’être encore plus de vieux. 

  • Par Ariane Walter (---.---.---.147) 5 janvier 2013 20:17
    Ariane Walter

    Quelle tristesse...Qui va les voir ? ...Horrible.
    merci de le dire et de le dire ainsi.

  • Par ZEN (---.---.---.167) 5 janvier 2013 20:33
    ZEN

    Vous avez dit modèle allemand ?...

  • Par Montagnais (---.---.---.160) 5 janvier 2013 22:32
    Montagnais

    Prière pour les Vieux


    Qu’on leur épargne idiotes bonnes intentions, animations, histrions en tout genre, danse des canards ..

    Qu’on les plante pas devant le spectron à longueur de temps

    Qu’on les prenne pas que pour des cons ..

    Qu’on leur foute royale, que dis-je, impériale paix

    Pour le reste, open bar .. Open back-room all day long, all Night long. Petite musique de nuit.
  • Par Dudule (---.---.---.159) 6 janvier 2013 01:24

    C’est aussi le résultat d’une mentalité...

    J’ai fréquenté beaucoup d’étudiants étrangers pendant mes études. Les plus machos étaient les Allemands : loin devant les Espagnols ou les Algériens, par exemple, en regardant au Sud, puisque c’est la caricature courante.

    Pour eux (les Allemands), si une femme fait des études et trouve un bon boulot, elle ne fait pas d’enfants. Le mec rentre du boulot et doit trouver la bouffe sur la table, sinon, il râle. Il râle aussi si la femelle a bien mis la bouffe sur la table, mais, rentrant du boulot aussi, elle n’a pas eu le temps de la préparer comme il faut (situation vécue). Ils s’imaginent progressistes en considérant qu’une femme peut faire des études... à condition de ne pas avoir d’enfants, ou de mari, ou compagnon. Cela explique pourquoi leur taux de natalité est si bas et leurs dépenses publiques raisonnables (sur critères néolibs) : personne ne veut financer des crèches et des maternelles. Pourquoi faire ? Les gonzesses sont là pour ça, pour le casque à pointe moyen, si « ça » réussi, si « ça » fait des études, si « ça » trouve un bon boulot (ce qui est tout à fait tolérable de son point de vue), « ça » n’élève pas de gosses... c’est tout.

    Bien sûr, il y a des exceptions, et j’en ai rencontré, mais j’ai aussi vu des situations incroyablement choquantes de la part d’un peuple qui se dit moderne et civilisé, et de la part de gens qui ont fait une ch... d’études et sont censés avoir un certain bagage culturel.

    • Par Dudule (---.---.---.159) 6 janvier 2013 01:47

      Je précise que je suis un homme (ce que mon pseudo ne dit pas), et que oui, en tant qu’homme « progressiste » et pas particulièrement féministe pour ce que ça veut dire aujourd’hui (disons que même si elles n’ont pas toujours tords, certaines extrémistes disent beaucoup de conneries), le machisme de bien des allemands m’a vraiment choqué. Très peu de gens se comporterait comme ça en France... En tout cas je ne l’ai vu que très rarement.

      Notez que leur Chancelière est une femme, mais n’a pas d’enfants.

      Situation tolérable de leur point de vue. Un bon compromis de gros machos. Une chancelière mère de famille serait absolument inacceptable en Allemagne. Littéralement contre nature...

    • Par AlainV (---.---.---.252) 6 janvier 2013 07:52
      AlainV

      Dudule, votre extrapolation à partir d’une petite expérience personnelle ne peut rendre compte de toute la réalité et de la diversité de ce pays. Il y a plus de mères de famille ministres, voire chefs d’Etat des Länder, qu’en France. Mais il y a aussi la même proportion de machos que chez nous. Et le vote nationaliste est plus important en France.
      Quand au nombre de crèches et de jardins d’enfants, il tend à rejoindre celui de la France, après trois années de construction à marche forcée. Si vous lisez ou parlez l’allemand, lisez leur presse quotidienne ou écoutez leur JT au jour le jour, comme nous le faisons en Alsace.
      Vous direz de moins en moins de bêtises sur ce pays.

      Pour comprendre pourquoi le taux de natalité est si bas, il faudrait analyser beaucoup de facteurs, comme celui des conditions du rattachement des Länder de l’est. Et pourquoi tant de femmes de l’est se sont fait stériliser. Mais il y a beaucoup d’autres facteurs, importés de l’Allemagne de l’Ouest et surtout du sud, comme l’idéologie (d’origine religieuse, catholique et luthérienne) selon laquelle seule la mère peut éduquer ses enfants. Il y a aussi l’influence de l’écologie qui n’incite pas à faire des enfants dans un monde qui s’autodétruit.

      Là où la contestation n’est pas possible, ce sont les ravages du néo-libéralisme et l’existence d’une grande pauvreté. C’est surtout vrai à l’est depuis la chute du mur et où, à quelques exceptions près, les gens vivaient mieux et plus humainement (relations sociales non perverties par l’argent, valeurs sociales comme l’entraide, le sens du ’bien commun’) à l’époque de « la dictature du prolétariat », devenue dictature de la Stasi ! C’est contradictoire pour nous, mais ça l’est moins quand on y a vécu. Les capitalistes nous ont fait croire que la vie y était intenable, parce que le capitalisme y était interdit. Mais en l’absence de liberté politique, il y avait une assez grande justice sociale ... et beaucoup plus de lieux d’expression démocratique qu’on veut l’admettre. Pour le savoir, encore une fois, il faut y avoir vécu.

      Des livres ont été écrit, des thèses universitaires rédigées, des articles dans les revues spécialisées. Combien de journalistes les ont lus ? Une heureuse exception : les journalistes des Dernières Nouvelles d’Alsace qui se trompent rarement lorsqu’ils écrivent sur l’Allemagne. C’est pour cela que ce journal est régulièrement cité dans les revues de presse de la radio allemande.

      NB : à tous les lecteurs, méfiez-vous des statistiques publiées par ’Eurostat’. Reportez-vous plutôt à celles de l’INSEE et de l’allemand ’destatis.de’. Apparemment, Eurostat s’arrange pour que les résultats conviennent aux tenants du néolibéralisme. Agora a d’ailleurs publié des infos à ce sujet.

    • Par AlainV (---.---.---.252) 6 janvier 2013 07:57
      AlainV

      Correction : Des livres ont été écrits sur le sujet, des thèses universitaires rédigées, des articles publiés dans les revues spécialisées.

    • Par Croa (---.---.---.66) 6 janvier 2013 16:06
      Croa

      tu heurtes toutes les idées reçues !

      Normalement les machos sont plutôt du midi, voire corse... Tout en admettant que ce soit encore pire en Italie et surtout en Espagne !

      T’es bien sûr ??? 

    • Par lionel-pg44 (---.---.---.57) 7 janvier 2013 12:11

      A mon avis, pour les vieux allemands sans le sou, il doit y avoir des coins très sympas du coté de Tréblinka pour les déporter...

      Incorrigibles teutons, quels joyeux drilles !

    • Par lionel-pg44 (---.---.---.57) 7 janvier 2013 12:17

      Qui pourrait avoir eu envie d’en faire à Merckel ?

  • Par Irina leroyer (---.---.---.2) 6 janvier 2013 01:43
    Irina leroyer

    @ Dudule,


    il faudrait rouvrir la ligne maginot !

    Irina
  • Par chmoll (---.---.---.202) 6 janvier 2013 08:48
    chmoll

    foutez leurs la paix aux vioks

    Mamy vient d’arriver à la maison de retraite et tout le monde est aux petits soins.
    Les infirmières la baignent, lui servent un délicieux repas et l’assoient sur un fauteuil face à la fenêtre donnant sur un magnifique jardin.
    Tout semble parfait, mais après un moment elle commence à se pencher lentement sur la droite ! Immédiatement deux infirmières se précipitent et la remettent bien droit sur le fauteuil.
    Tout semble retourner à la normale, quand elle recommence à se pencher lentement sur la gauche ! Les infirmières accourent et une fois de plus essaient de la remettre d’aplomb.
    Quelques jours plus tard, la famille arrive pour voir comment va Mamy.
    Tout se passe bien ici, ils sont gentils avec toi ?
     C’est pas mal du tout, à part qu’ils ne me laissent pas péter !

  • Par schwitters (---.---.---.175) 6 janvier 2013 12:27
    schwitters

    Hitler avait soulevé le problème du rendement des vieux, il l’avait solutionné avec les instituts d’euthanasie....

    Nous allons de plus en plus vers un modèle de la performance, c’est inquiétant.
  • Par joletaxi (---.---.---.141) 6 janvier 2013 13:03

    es gens vivaient mieux et plus humainement (relations sociales non perverties par l’argent, valeurs sociales comme l’entraide, le sens du ’bien commun’) à l’époque de « la dictature du prolétariat », devenue dictature de la Stasi ! C’est contradictoire pour nous, mais ça l’est moins quand on y a vécu. Les capitalistes nous ont fait croire que la vie y était intenable, parce que le capitalisme y était interdit.

    c’est bien sur, et tellement vrai que ,pour préserver leur modèle idyllique ils ont du ériger un mur pour que les pauvres esclaves du capitalisme ne se réfugient chez eux.

    c’est chouette Avox, c’est le seul endroit où l’on peut lire ce genre de vérités.

  • Par simir (---.---.---.132) 6 janvier 2013 14:24
    simir

    Heureux d’apprendre que pas mal d’allemands fuient le pays. Et dire qu’au temps de la RDA pour quelques exilés on faisait tout un fromage !

    En tout cas ça fait longtemps que pas mal d’ « ossies » le regrettent ce régime 
  • Par loco (---.---.---.184) 6 janvier 2013 15:21

    Bonjour

     si les « vieux », en fait les maisons de retraite (car bien des « vieux », retraités restent autonomes, pendant que des « jeunes » quinquas supposés bosser sombrent déjà dans Parkinson et Alzheimer) coûtent cher, cela veut simplement dire qu’ils sont un marché , juteux pour la médecine, la pharmacie, l’orthopédie, les ambulances, etc, en même temps qu’un réservoir d’emplois important, un des rares en croissance pour des qualifiés, aussi bien que pour la cohorte des « rebelles » tout juste aptes à promener les chiens grâce à leurs brillantes prestations scolaires.
     à considérer avant de les laisser fuir vers des pays aux climats attirants, où des familles qui les méprisent ou simplement les délaissent ne leur manqueront pas.

    • Par Croa (---.---.---.66) 6 janvier 2013 16:28
      Croa

      « qu’ils sont un marché , juteux pour la médecine, la pharmacie, l’orthopédie, les ambulances, etc, »

      Vrai ! 
      Cependant pour les ’’élites’’ allemandes ce serait juste un coût !

      Ils sont aussi cons que les nôtres , On se sent moins seuls tout d’un coup smiley

  • Par jamjam (---.---.---.187) 6 janvier 2013 18:16

    Sottise : l’Allemagne n’est pas le plus grand pays d’Europe. La France par exemple est plus grande

  • Par chmoll (---.---.---.202) 6 janvier 2013 19:21
    chmoll

    qui l’eu cru !! vas falloir combattre la planète des singes ??

  • Par schwitters (---.---.---.175) 6 janvier 2013 22:20
    schwitters

    Un classique qui nous rappelle que nous sommes carnivores !

  • Par antikon (---.---.---.24) 6 janvier 2013 22:42
    antikon

    Eh, angela, vous voulez qu’on voit envoie Momo ?

  • Par Pelmato (---.---.---.42) 7 janvier 2013 19:46

    POURTANT, en France alors que nous avons un taux de natalité records (dont nous nous félicitons tout les ans) qui permet au moins dit-on de renouveler les générations on annonce régulièrement aux quarantenaire et à ceux qui arrivent qu’il n’y aura plus d’argent pour payer les retraites … qui va donc payer la maison de retraites de nos personnes agés, les enfants ? Notre natalité florissante et exceptionnel en France va donc servir à cela ? … Merci le cadeau aux enfants !… a mon avis c’est pas mieux qu’en Allemagne et c’est pas très sympa !

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

ECRIVEZ UN ARTICLE !





Les thématiques de l'article


Palmarès





Derniers commentaires



Partenaires