Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > Quand disparaît l’Indo-Européen ou Le retour de la Tour de Babel. (...)

Quand disparaît l’Indo-Européen ou Le retour de la Tour de Babel. (Chroniques de la Folie Ordinaire. )

A l’école, étiez-vous bon ou mauvais élève en langues étrangères ? Sachez que cela n’a plus d’importance ! Le Politiquement Correct est là qui a effacé toutes les différences. Dans le Monde Merveilleux qu’il a conçu pour nous, figurez-vous que… les langues n’existent plus !

Cet obstacle à la communication entre les hommes, cette gêne à la diffusion de la Bonne Parole, ce générateur de différences que sont les langues a disparu !

 

Une disparition décidée !

Pourquoi ? Mais parce que nos dirigeants en ont décidé ainsi ! appuyés qu’ils sont par les hordes d’idiots utiles qui relaient leurs inepties. Et nous allons voir qu’ils s’appuient sur un raisonnement imparable ! Un de ces sophismes dont ils ont le secret, nous allons bientôt découvrir lequel…(suspense)

Le Monde conçu par le Politiquement Correct d’aujourd’hui est sans conteste un monde merveilleux. Dans ce Monde Merveilleux, les différences s’estompent. Nous sommes tous des hommes, ou plutôt des hommes-femmes…

 

Les langues comme Carthage, tomberont !

Après la négation de l'existence des peuples, des races, des sexes (Théorie du Genre), le Moment est venu de s’attaquer… aux langues.

Les langues et leurs différences sont l’un des derniers bastions à conquérir par le Politiquement Correct. L’un des derniers car il n’est pas plus facile à investir !

 

Un Monde Merveilleux.

Nous savons désormais que les races n’existent pas, que toutes les religions sont semblables, faites sans exception de paix et d’amour et que les peuples ne sont qu’illusion.

Tout cela après tout est crédible si l’on accepte de faire un effort, d’oublier la couleur de la peau des gens de sauter dans leurs livres sacrés les pages ou, dans certains cas, les tonnes de chapitres imprésentables, tant ils sont bourrés d’appels à la haine ou même directement à la guerre, suivez mon regard, et de ne plus regarder que des cartes du monde géologique ou les frontières entre les pays ne figurent pas ! En attendant qu’on nous explique qu’il n’y a pas de différence entre une montagne et un océan !

Bien sûr pour des esprits bornés comme le mien ou comme quelques autres c’est difficile ! Mais avec un peu de cette bonne volonté qui nous manque tant…

 

Pour les langues les différences sont plus difficiles à gommer. Autant vous pouvez prétendre qu’un Mélanésien et un Islandais se ressemblent comme deux gouttes d’eau, autant il va être difficile d’affirmer que vous comprenez aussi bien ce que vous raconte un Iranien, un Hongrois ou Japonais s’exprimant dans sa langue qu’un Wallon ou un Suisse Romand s’exprimant dans notre langue !

Disons que ça va être plus compliqué si vous demande de répéter ce que vient de dire votre interlocuteur iranien ou pire de l’expliquer ! C’est pour cela et uniquement pour cela qu’elles sont investies, par le Politiquement Correct, en dernier.

 

Mais, par Toutatis, nous sommes Indo-Européens…

Si vous le saviez tant mieux, si vous ne le saviez pas, je suis heureux de vous l’apprendre, amis compatriotes qui vous exprimez en français, bien ou comme Nicolas Sarkozy, et même qui vous exprimez dans une langue régionale genre Breton, Occitan ou Alsacien, mais pas en Basque ! Nous sommes de langue Indo-Européenne, sauf les Basques, bien fait !

Nous sommes de langue Indo-Européenne comme tous les peuples indigènes( !) d’Europe, à l’exception des Hongrois des Estoniens des Finlandais, et des Basques évidemment, encore bien fait pour eux ! Nous sommes Indo-Européens, comme les Arméniens (c’est peut pour ça qu’Aznavour chante mieux que Nicolas Sarkozy, oh, je rigole !) les Iraniens, les Afghans (là, ça vous en bouche un coin !) les Pakistanais, les Bengalis et tous les habitants du Nord de l’Inde (du Nord seulement, les Indiens du Sud, c’est un peu leurs Basques à eux) ! ça fait du monde hein ?

Comment savons cela ? Parce que c’est marqué dans Wikipedia ! Non, je plaisante.

Nous savons cela car, il y a plus d’un siècle des chercheurs en linguistiques ont constaté des ressemblances étonnantes entre toutes ces langues qui n’existent pas avec les autres langues, en particulier avec le Basque. Je plaisante. Ressemblances sur la grammaire, la syntaxe, le vocabulaire, ressemblances à beaucoup, beaucoup de niveaux. Ces similitudes peuvent d’ailleurs s’avérer utiles à ceux qui apprennent plusieurs de ces langues.

De là, ils déduisirent que toutes ces langues appartiennent à un même groupe : celui des langues Indo-Européennes, issues évidemment d’une origine unique : la langue Indo-Européenne Primitive. Ils appliquaient par là, la Démarche Scientifique qui consiste à classer, à classifier ce que vous avez sous les yeux pour essayer de comprendre.

Ils firent d’ailleurs la même chose avec les autres langues et rangèrent dans un même groupe dit « Sémitique » non seulement l’arabe et l’hébreu mais aussi l’Egyptien Ancien : le Copte, des langues d’Ethiopie etc… D’autres groupes furent créés pour d’autres langues de tous les continents.

 

Nous en étions là, jusqu’à aujourd’hui !

Seulement voilà, il y a un hic qui n’a pas plus à nos Dirigeants et Grand Penseurs !

 

et ça c’est chouette !

L’appartenance Indo-Européenne a été revendiquée hors et fort, y compris par des Nationalistes (nous y voilà ! Quand on commence à écrire un mot pareil, ça sent le pâté !) passionnés par leurs origines qui ont également revendiqué cette appartenance du Peuple Français au Monde Indo-Européens. Appartenance très valorisante, car parmi les peuples Indo-Européens, on trouve le Grec et son extraordinaire culture mais aussi le Perse, formidable civilisation pré-islamique, et l’Inde avec sa monumentale littérature sanskrite !

 

Mais ça ne fait pas rire le professeur…

Et là, on comprend que le « professeur », j’entends par là notre Classe Dirigeante bien pensante et ses chiens et chiennes de garde, n’apprécient pas du tout la plaisanterie ! Qu’est-ce que c’est que ces revendications identitaires, nationales et linguistiques ? qui osent s’appuyer sur des âneries genre tous les textes de la Grèce Antique, les livres sacrés des Indes écrits en sanskrits plutôt que sur les Beaux Discours sur l’Egalité de TF1, de BHL ou la Déclaration Universelle Musulmane des Droits de l’Homme, non mais sans blague !

 

qui confisque l’Objet du Délit !

Fini de rire ! Il est désormais clair que l’Indo-Européen est un concept politiquement incorrect ! Dans un monde qui se veut sans frontière sans barrière sans distinction d’aucune sorte entre qui refuse à quiconque ou presque d’avoir des frontières sûres et reconnues, l’idée d’un Peuple Originel Indo-Européen est IN-SU-POR-TABLE !

Il reste donc à nier l’existence du Peuple Indo-Européen originel et derrière évidemment de nier le concept même de langues indo-européennes. Négation en contradiction avec tout ce que la science linguistique a mis au jour depuis plus d’un siècle, mais en phase avec les desseins politiques délirants de nos dirigeants/

 

C’est ce qui est désormais magistralement par quelques… archéologues très politiquement correct.

http://www.franceculture.fr/emission-le-salon-noir-dans-les-pas-des-indo-europeens-2014-11-11

 

Archéologues, car je pense, on a pas encore trouvé de spécialistes de linguistiques prêts à nier cette évidence qu’est l’existence de l’Indo-Européen. On se rabat donc sur des collaborateurs de seconde zone !

 

Et plus encore si affinités.

La suite est évidemment inscrite. Après avoir nié comme nous l’avons dit les différences entre les hommes (races,ethnies…) on va nier les différences existantes entre leurs langages.

 

Avec une justification idéologique mille fois usitée aussi vaseuse qu’hors du commun.

La justification pseudo-logique, le sophisme qui va servir à la négation du concept même de langues et tout trouvé puisqu’il a servi et sert encore chaque jour à à nier l’existence des races. La voici :

 

Personne ne sait définir exactement ce qu'est une race, ni le nombre de races existantes sur Terre. Ce qui est vrai. Donc les races n'existent pas.

Mais comme personne ne sait définir non plus ce qu'est une langue, et le nombre de langues existantes sur Terre (l'Anglais d'Australie est-il la même langue de l'Anglais de Liverpool ?, le Suisse-Allemand est-il une langue à part ou juste un dialecte allemand etc...) les langues n'existent pas non plus.

 

Quod Errat Demonstrandum dirions nous dans cette jolie langue indo-européenne qu’était le latin. Ce Qu’il Fallait Démontrer.

 

La suite est hélas prévisible. Retour chez les fous.

Il est probable qu’après avoir nié la notion même d’Indo-Européen, nos dirigeants vont récuser d’autres notions linguistique plus évidentes encore puisqu’accessibles y compris aux non spécialistes. Il est probable que l’existence des sous-groupes linguistiques de l’Indo-Européen que les notions de langues germaniques, romanes, grecs et autres slaves seront niées.

On réfutera qu’il puisse exister des langues germaniques, ou latines ou slaves, que le Français puisse être plus proche de l’Italien que de l’Arabe ou que le Polonais soit plus voisin du Russe que du Bantou !

Cela s’inscrit dans la démarche complètement folle de nos classes dirigeantes qui vise, contre toutes évidences à nier les différences entre les groupes humains pour essayer de créer un sorte d’Homme Nouveau, comme les fascistes bruns ou rouges tentèrent de le faire au XXem siècle…avec les brillants résultats qu’on connait !

 

En attendant l’écroulement de la Tour de Babel.

Et il à prévoir que la folie qui s’est emparée que nos groupes dirigeants, de nos Zélites, connaîtra là, dans la négation du fait linguistique, en même temps son apogée et le début sa chute, car communiquer est une fonction essentielle à toute société. Nier les différences existantes sur le plan linguistique correspondant à renoncer à communiquer ou au moins à s’en donner les moyens, et sans communication même les plus redoutables des dictatures, et la nôtre celle du Politiquement Correcte est, avouons le, assez « remarquable », s’écroulent.


Moyenne des avis sur cet article :  3.45/5   (31 votes)




Réagissez à l'article

40 réactions à cet article    


  • Pere Plexe Pere Plexe 22 novembre 2014 10:26

    Si remplacement il y a, je vous assure que certains ne pourront l’être qu’ avantageusement...


  • Baasiste 2 22 novembre 2014 15:57

    ah oui car pour toi le facho ceux dénonçant le remplacement nazi sont des connards à remplacer, donc en bref tu es heureux qu’il y a extermination de la race indo-européenne nazillon car tous ceux dénonçant ça tu les haï et si tu les déteste c’est que tu adores la fin des blancs. vivement l’épuration , la guillotine et la libération, tous les traîtres de du peuple fr auront des ,comptes à rendre.


  • Baasiste 2 22 novembre 2014 15:58

    les gauchistes qui moinssent macho et plussent notre ami qui nous pere plexe par sa bêtise, c’est car vous êtes heureux du génocide et de l’invasion des blancs ?


  • lisca lisca 21 novembre 2014 14:49

    Excellent article !
    Nous n’avons donc plus de langues non plus.
    Le déni de réalité devient effarant.
    Quel est le but de nier l’origine indo-européenne des langues ?
    Ah je crois comprendre : un groupe est par nature exclusif. Or il ne faut rien discriminer.
    Car c’est le droit de la langue esquimau (300 mots) d’appartenir au groupe des langues latines, si elle le veut.
    Et de là, c’est le droit du français des cages d’escalier et de la langue de bois (300 mots) d’être assimilé au français lettré (les mots du Littré).


    • Pere Plexe Pere Plexe 22 novembre 2014 10:31

      La bonne question n’est elle pas : « Quel était le but d’affirmer l’origine indo-européenne des langues ? »


    • César Castique César Castique 22 novembre 2014 11:42

       «  Quel était le but d’affirmer l’origine indo-européenne des langues ? »


      Elle nous rattache à une famille à laquelle d’autres n’appartiennent pas. 

      Or s’il y en a qui se contentent de nous englober de la même famille, apparue dans la Corne de l’Afrique, on a parfaitement le droit, je pense, d’affiner en précisant le rameau qui nous distingue des autres. Comme, par exemple, la structuration de la société en trois fonctions : sacrée, militaire et productive.

    • Baasiste 2 22 novembre 2014 14:52

      le but d’affirmer l’origine des langues indo-européennes ? pour combattre ta propagande nauséeuse mondialiste.


    • Baasiste 2 22 novembre 2014 14:52

      et ta propagande darwinienne.


    • Baasiste 2 22 novembre 2014 14:55

      http://www.info-bible.org/histoire/archeologie/origine-langues.htm

      http://www.info-bible.org/histoire/archeologie/origine-nations.htm
      liens intéressants montrant qu’on a tous la même langue à la base et qu’on vient tous racialement de Mésopotamie 

    • jeanVidales jeanVidales 21 novembre 2014 16:49

      Il n’y a absolument aucun argument dans cet article, il n’y a que les fantasmes et la pensée de l’auteur, sans jamais nous donner un début de preuve. Une pensée totalement embrouillé et pleine de préjugé ...

      Et puis le ton victimisant et paranoïaque est fatiguant :

      « Après la négation de l’existence des peuples, » personne n’a jamais nié ceci.

      « des races, » : ça oui, mais ce ne sont pas « nos dirigeants politiquement correct » qui l’ont décidé. Mais nos scientifiques avec des études génétiques et la découverte de l’ADN.

      "des sexes (Théorie du Genre)« personne n’a jamais nié la différence entre homme et femme. Faut arrêter d’inventer des persécutions imaginaires. Et la »Théorie du Genre« , ça ne veut rien dire. Il y a des études sur le genre, comme il y a des études sur les poules. Mais la Théorie des Poules c’est quoi ? Ça ne veut rien dire et ça n’existe pas.

       »le Moment est venu de s’attaquer… aux langues." jamais dans votre article vous nous dites QUI s’attaque aux langues ? Nous sommes attaqué par qui et pourquoi ? Notre langue disparait au profit de qui ?

      Tout le reste de l’article sert en fait à défendre des nationalistes qui ont revendiqués l’appartenance Indo-européenne (?) ... Nous parlons donc une langue indo-européenne comme 3 milliards d’autres êtres humains. Et l’extrême droite vient de s’en rendre compte ... Bien joué les gars ! Et alors ?

      Une dernière question parce que j’ai un doute, pensez-vous que notre langue est supérieur aux autres ?


      • Le Corbeau Magnifique Le Corbeau Magnifique 21 novembre 2014 16:55

        J’ai rien compris à ce que t’as ânonné.

        Tu peux nous le refaire dans une langue indo-européenne ? en français par exemple ?

         smiley


      • César Castique César Castique 21 novembre 2014 17:39

        « ...pensez-vous que notre langue est supérieur aux autres ? »


        A pas mal d’autres en tout cas, c’est une évidence. Vous l’ignoriez ?

        Vous ne croyez tout de même pas que si le français devint la « langue universelle de l’Europe », ce fut un effet du hasard ?

        « Le français, par un privilège unique, est seul resté fidèle à l’ordre direct, comme s’il était tout raison, et on a beau par les mouvements les plus variés et toutes les ressources du style, déguiser cet ordre, il faut toujours qu’il existe ; et c’est en vain que les passions nous bouleversent et nous sollicitent de suivre l’ordre des sensations : la syntaxe française est incorruptible.

        « C’est de là que résulte cette admirable clarté, base éternelle de notre langue. Ce qui n’est pas clair n’est pas français ; ce qui n’est pas clair est encore anglais, italien, grec ou latin.

        « Pour apprendre les langues à inversion, il suffit de connaître les mots et leurs régimes ; pour apprendre la langue française, il faut encore retenir l’arrangement des mots.

        « On dirait que c’est d’une géométrie tout élémentaire, de la simple ligne droite, et que ce sont les courbes et leurs variétés infinies qui ont présidé aux langues grecque et latine.

        « La nôtre règle et conduit la pensée ; celles-là se précipitent et s’égarent avec elle dans le labyrinthe des sensations et suivent tous les caprices de l’harmonie : aussi furent-elles merveilleuses pour les oracles, et la nôtre les eût absolument décriés. »


        Antoine de Rivarol - Discours sur l’universalité de la langue française (1783).

         


      • jeanVidales jeanVidales 21 novembre 2014 17:41

        Qu’est-ce que vous n’avez pas compris ?

        Le moment où je me plains qu’il n’y a pas d’argument, et donc rien a réfuter ?

        Le moment où je montre que cette phrase : « Après la négation de l’existence des peuples, des races, des sexes (Théorie du Genre), le Moment est venu de s’attaquer… aux langues. » est complètement fausse. Et si je l’ai choisi, c’est parce qu’elle résume l’article.

        Ou alors est-ce les questions que je pose que vous ne comprenez pas ?


      • Julien30 Julien30 22 novembre 2014 08:23

        « Le moment où je montre que cette phrase »


        Le problème c’est justement que vous n’avez rien montré du tout, juste déclaré.

      • César Castique César Castique 22 novembre 2014 11:30

        « Qu’est-ce que vous n’avez pas compris ? »

        J’ai compris que vous vous posiez des questions à propos d’une possible supériorité de la langue française, et comme il existe des éléments objectifs qui le démontrent, j’en ai présentés quelques-uns, empruntés à un Italien, répondant à trois question posées par l’Académie de Berlin : Qu’est-ce qui a rendu la langue française universelle ? Pourquoi mérite-t-elle cette prérogative ? Est-il à présumer qu’elle la conserve ?

        Pour le reste, je n’avais pas à me substituer à Le Kergoat pour répondre à vos objections, concernant notamment la phrase suivante : «  Après la négation de l’existence des peuples, des races, des sexes (Théorie du Genre), le Moment est venu de s’attaquer… aux langues. »

        J’en dirai néanmoins quelques mots : vous la déclarez fausse, moi, je la tiens pour exacte. Elle est abrupte, certes, mais exacte.

        Que vous le vouliez ou non, ces négations sont dans l’air du temps.

        Celle de l’identité nationale est, ipso facto, une négation du peuple à qui elle est déniée. La négation des sexes est contenue dans la théorie du genre, comme le montre, par exemple, son application en Suède, par l’école Egalia – et ne me dites pas que ce type de dingueries est une conséquence du climat.

        Si Eric Zemmour peut conduire Rockaya Diallo au bord de la crise de nerfs en disant « Vous êtes noire, je suis blanc », on n’a aucune difficulté à imaginer une féministe rabique réagissant de la même manière face à un mâle, observant « Vous êtes une femme, je suis un homme  ».

        Donc, dans un tel contexte, il est naturel, logique, inévitable, qu’à un moment ou à un autre, on s’attaque aux singularités linguistiques.

        Ce contexte quel est-il ? Et bien, c’est tout bonnement celui de l’apothéose de l’antiracisme, de la négation des différences, des spécificités, des caractéristiques, par des gens qui choisissent de n’être rien, terrorisés qu’ils sont par la perspective d’être quelque chose que d’autres ne pourraient pas être ou n’auraient pas le droit d’être.


        P.S, - Cette apothéose de l’antiracisme, pourrait bien être aussi, son libérateur chant du signe, du fait de ses excès, de ses idioties et de ses délires.


      • César Castique César Castique 22 novembre 2014 12:49


        « chant du 
        cygne », comme me le signale mon fils de trois ans, que cette faute grossière a indigné.

      •  C BARRATIER C BARRATIER 21 novembre 2014 18:38

        Non, nous ne sommes pas préhindoeuropéens, nous sommes homo sapiens avec pour pas mal d’entre nous un petit héritage d’homme de néanderthal.

        Des gens qui parlaient une langue qui était la leur sans qu’ils la nomment préhindoeuropéenne se sont déplacés dans nos continents et on trouve des racines communes pour des sommets, des montagnes (pioch, puy, serre,), des végétaux, cade,...cela était enseigné autrefois.
        Les langues ne se figent jamais, elles évoluent. L’occitan comme l’ancien français était intermédiaire entre le latin et le Français récent. Le Français évolue (le franglais entrera dans le dictionnaire comme ses prédécesseurs), le langage des banlieues est déjà dans le vocabulaire quotidien. Ce qui triomphe toujours est la langue parlée par le peuple.
        Quand les rois de France ont fait partager aux dirigeants d’Europe Russie comprise la langue qui n’était pas nationale, mais le « parisien », le peuple continuait à parler sa langue (basque, occitan, breton, etc)
        Chaque peuple s’est différencié non seulement par sa langue mais en raison du climat et de mille causes, dont les multiples métissages. cette différenciation garantit notre survie, quand il y aura une prochaine catastrophe astronomique ou volcanique qui anéantira des espèces, vu leur ,nombre, vu leurs différences, des hommes s’adapteront et assureront un moment la survie de l’humanité. Il est impossible de prévoir lesquels ont dans leur gènes les bonne cartes d’adaptation.
        En attendant un exercice difficile de pouvoir est de tenter de sauvegarder le patrimoine linguistique tout en évitant l’éclatement politique. 
        Voir en table des news :

        Ecoles privées, langues régionales, République

        http://chessy2008.free.fr/news/news.php?id=206


        • Le Corbeau Magnifique Le Corbeau Magnifique 21 novembre 2014 19:41

          « Non, nous ne sommes pas préhindoeuropéens, nous sommes homo sapiens »

          ça c’est le discours le plus stupide qu’on ai jamais entendu !

          Et y’a pas d’hommes, ni de chien, ni de belettes, y’a que des mammifères aussi !

          Complètement idiot le raisonnement !

           smiley


          • Pere Plexe Pere Plexe 21 novembre 2014 22:04

            "Qu’est-ce que c’est que ces revendications identitaires, nationales et linguistiques ? qui osent s’appuyer sur des âneries genre tous les textes de la Grèce Antique, les livres sacrés des Indes écrits en sanskrits« 
             ???
            Il y a des livre de grec ancien qui définissent les langues »indo- européennes ? Les livres sacrés indiens en parlent ?
            Il est désormais clair que l’Indo-Européen est un concept politiquement incorrect !
            Et oui bien sur ! Et le fait que ce soit présenté comme le fruit de travail de recherches scientifiques est la preuve que c’est l’œuvre d’un complot mondialiste sioniste ou maçonnique...La science doit se plier au politique qui lui même doit faire allégeance au religion sans quoi c’est le bordel : le brave quidam n’aime pas etre bousculer dans ses certitudes.Qu’importes qu’elles soient fausses elle le rassure et parfois ...l’arrange.Une invention de 1813 ne saurait être remise en cause !
            Qu’importe qu’il soit démontré la mauvaise foi des inventeurs...
            Mais le plus marrant est que cet « argument » de certains nationalistes ne leur apparaissent pas comme étant une manipulation...Les hindous sont nos frères aryens...


            • heliogabale heliogabale 21 novembre 2014 23:16

              Il faudrait qu’on m’explique ce qu’est le grand remplacement...

              Si c’est l’idée que la population blanche va disparaître alors c’est du foutage de gueule...

              L’enfant d’une personne de type européen et d’une personne de type maghrébin donne un enfant beaucoup moins typé qu’un Eric Zemmour par exemple...

              Et puis toute personne venant du Midi a sans aucun doute un pas si lointain ancêtre Arabe ou Moyen-Oriental (et presque automatiquement un ancêtre arabe).


              • Baasiste 2 22 novembre 2014 00:58

                tiens regardes bien l’extermination du peuple européen et blanc, les chiffres sont là : http://www.fdesouche.com/481589-drepanocytose-la-carte-de-france-du-grand-remplacement

                le nazisme pour exterminer les races n’a plus besoin des armes comme le totalitarisme consumériste n’a pas besoin de la force et comme la tyrannie libérale ne se fait pas directement par un couteau sous la gorge, c’est un génocide et invasion subtiles. les élites capitalistes-globalistes sont malignes.

              • cathy30 cathy30 22 novembre 2014 00:06

                Mais l’empire Babylonien était fait, de toutes les races et de toutes les langues ! L’histoire se répète toujours.


                • Baasiste 2 22 novembre 2014 02:57

                  Babylone la grande va tomber et être châtié.


                • cathy30 cathy30 22 novembre 2014 08:35

                  Baasiste

                  Le livre de l’apocalypse est pour les chrétiens, et à leur seule destination pour leur propre révélation et instruction. Vous interprétez donc un livre de façon erronée parce que vous n’en comprenez pas le sens et qu’il ne vous est tout simplement pas destiné.

                • Baasiste 2 22 novembre 2014 14:37

                  franchement relis bien le livre de l’apocalypse, tu manques clairement d’instruction mon pauvre, si tu saurais bien interpréter ce livre qui est symbolique et allégorique, tu percevrais qu’on serait à la fin des temps. celui qui ne perçoit pas la fin des temps risque de se faire séduire par le Diable.

                  babylone dans l’apocalypse représente divers facettes du NOM : vatican II, union européenne (issu du traité de rome, successeur de l’empire romain, et issu du club de rome), l’empire athée-satanique-maçonnique remplaçant la Rome païenne, cosmopolitisme et j’en passe...

                • marauder 22 novembre 2014 04:37

                  La pourriture fasho n’a pas finit d’étendre sa merde idéologique.

                  Le prochain article sera un éloge d’hitler, de la vindicte populaire, de la condamnation a mort et lapidation en public ?


                  • Julien30 Julien30 22 novembre 2014 08:25

                    Toujours autant de bile, d’insultes et de n’importe quoi dans vos commentaires, et jamais au grand jamais le moindre argument, c’est parce que vous en êtes incapable ?


                  • marauder 25 novembre 2014 14:02

                    Il y a en a suffisement, et quand moi et d’autres les pose, votre égo surdimensionné vous empeche de les voir.


                  • diogène diogène 22 novembre 2014 11:48

                    La famille des langues indo-européennes se réfère à une classification linguistique, mais les peuples indo-européens, ou simplement les Indo-Européens, ne sont rien d’autre qu’un mythe.

                    Ce n’est pas parce qu’il y a des parentés entre des langues qu’il y a eu une langue mère, ce qui induirait l’existence d’un peuple qui l’aurait parlée. Qui dit langue-mère dit aussi diffusion selon un modèle généalogique, c’est-à-dire arborescent. La diffusion serait due à une conquête, et donc la langue d’un peuple guerrier et hiérarchisé... Le mythe indo-européen s’est construit à partir de ce genre de présupposés se soutenant les uns les autres.

                    A la fin du XVIIIe siècle, des érudits rapprochent le vocabulaire et la structure du grec, du latin et du sanscrit découvert par les Occidentaux en Inde. Ils avancent bientôt l’hypothèse d’une « source commune » d’où ces langues seraient issues et, avec elles, les peuples qui les parlaien. Durant le XIXe siècle, plusieurs philologues allemands mettent cette idée en forme et rédigent même un texte en « indo-européen primitif » reconstitué. Et en 1903, Antoine Meillet, professeur de linguistique au Collège de France, estime, dans son Introduction à l’étude comparative des langues indo-européennes , «  impossible à dépasser » l’état des études linguistiques sur cette question, comme M. Le Kergoat le fait dans ce topo humoristique pour ne pas dire comique  !

                    Il y aurait eu - on ne sait ni en quel lieu, ni en quel temps exactement - une nation indo-européenne dont la langue primitive était «  une langue de chefs et d’organisateurs imposée par le prestige d’une aristocratie. Sur quel fondement repose cette dernière idée ? Sur aucun argument archéologique, mais sur une assimilation abusive et idéologique entre structure sociale et structure linguistique

                    Comment repérer le peuple originel ? Au début du XIXe siècle, on le place en Inde. La structure du sanscrit paraît moins altérée que d’autres langues. A partir de l’idée que l’on se fait du sort d’une langue mère, le sanscrit (qui jouerait un rôle similaire à celui du latin) est donc déclaré plus « originel ». D’où l’expression d’« indo-européen » , dont la paternité est attribuée au géographe français d’origine danoise Konrad Malte-Brun. Puis les travaux de Dumézil sont venus conforter la représentation traditionnelle d’un peuple originel et d’une société guerrière hiérarchisée. 

                    A la fin du XIXe siècle, en Allemagne - Indo-Européen s’y dit « Indo-Germanisch » - perce l’idée selon laquelle le peuple originel serait parti de cette région et de Scandinavie vers le sud et l’est. Les Allemands actuels en seraient donc les descendants les plus proches. Certains mots du vocabulaire commun, noms d’arbres ou d’animaux censés correspondre à l’environnement de cette région ours, hêtre, bouleau, etc. sont à leur tour requis comme arguments. Le préhistorien Gustav Kossinna, professeur à Berlin, prend le relais avec des arguments archéologiques suffisamment convaincants pour que des préhistoriens parmi les plus importants du moment, comme Joseph Déchelette en France ou Gordon Chile en Grande-Bretagne, les jugent recevables. Cette hypothèse a directement inspiré la politique raciale du IIIe Reich.

                    Elle sera définitivement abandonnée dans les années 1950-1960, lorsqu’il deviendra évident que le peuplement de la Scandinavie, longtemps inhabitable, provient pour l’essentiel d’une colonisation issue d’Europe orientale et non l’inverse. C’est cependant sans surprise qu’on retrouve de nos jours cette hypothèse nordique dans les écrits d’indo-européanistes français liés à l’extrême-droite ; par exemple dans le « Que-sais-je ? » du linguiste Jean Haudry, professeur à Lyon-III et à l’Ecole pratique des hautes études, membre du « Comité scientifique » du Front national, qui affirme sans sourciller que les Indo-Européens originels sont de « race nordique » , « grands » , « blonds » et aux « yeux bleus ».

                    Plus sérieusement, certains archéologues ont cherché à relier les migrations néolithiques des cultivateurs du Proche-Orient vers l’Europe à la diffusion des langues indo-européennes. Dans les années 1960, le Catalan Pedro Bosch-Gimpera suppose que l’Europe centrale néolithique ait pu servir de zone de formation, puis de dispersion, pour le peuple originel, et le Britannique Colin Renfrew propose en 1987 d’identifier l’ensemble du mouvement de colonisation néolithique depuis son point d’origine proche-oriental avec les migrations indo-européennes.

                    A partir des années 1980, l’Américain L. Cavalli-Sforza propose un arbre généalogique de toutes les langues du monde, corrélé avec un autre : celui des migrations des humains, depuis qu’ils sont devenus sapiens sapiens quelque part en Afrique, reconstitué par d’après les ressemblances génétiques entre populations.

                    Les linguistes, eux, ne s’accordent pas sur la langue originelle. Les similitudes ne sont d’ailleurs pas toujours évidentes : parmi les quatorze groupes de langues celtiques, germaniques, slaves, etc. généralement distingués au sein de l’ensemble indo-européen, il n’y a qu’une quarantaine de racines présentes dans au moins douze groupes de langues, et pas plus de 350 présentes dans au moins huit groupes de langues. Ces chiffres excluent le hasard, mais reflètent un apparentement plutôt lâche.

                    Pendant un siècle on s’est accordé sur le système des sons voyelles et consonnes de la langue originelle. Or, la méthode des rapprochements ne va pas de soi. Lorsque l’on découvrit, à l’aube du XXe siècle, deux nouvelles langues indo-européennes anciennes, le tokharien et le hittite, il a d’ailleurs fallu sérieusement réviser le système de correspondances. En fait, l’arbre généalogique global des langues indo-européennes, ou même simplement leur classification, ne fait pas l’objet d’un consensus parmi les linguistes. Au point que l’on peut douter de la démarche consistant à rendre compte d’apparentements évidents, mais très divers et complexes, à l’aide d’un arbre simple dont l’origine est ponctuelle et unique. Ce mode de représentation est aussi réducteur que naïf

                    En l’absence de traces d’un peuple originel, il est permis de douter de son existence. Le modèle indo-européen, dans sa forme centrifuge et diffusionniste simpliste, apparaît en réalité d’abord comme une construction idéologique, autrement dit un mythe qui doit son existence au fait que les historiens ont du mal à utiliser un autre méthode de recherche que celle de la généalogie récupérée politiquement par l’extrême-droite pour justifier des positions racistes et protectionnistes.


                    • Baasiste 2 22 novembre 2014 14:51

                      tous ce que t’as un vulgaire c/c ? les indo-européens ont des tonnes de similitudes, c’est à ça qu’on reconnait les origines communes. bref toi extrémiste de droite mondialiste, la réalité te fait mal mais c’est comme ça. sinon les darwinistes racontent ce genre de merdes car ils savent qu’une langue indo-européenne commune remettrait en cause leur théorie bidon, ça montre une langue originelle commune qu’1/tiers de la population descend de japhet.


                      allez comme tu kiffes les vulgaires c/c mon chaton je te donne un beau lien wiki au sujet de l’indo-européen commun : http://fr.wikipedia.org/wiki/Indo-europ%C3%A9en_commun

                      ah aussi voir la catégorie « génétique » http://en.wikipedia.org/wiki/Proto-Indo-Europeans

                    • diogène diogène 22 novembre 2014 14:57

                      tu devrais plutôt consulter la rubrique « eugénique négative »


                      tu constaterais que tu es de la chance d’être encore là !

                    • Baasiste 2 22 novembre 2014 15:53

                      l’eugéniste racialiste mais c’est toi le nazillon tu es darwinien et tu veux exterminer toutes les races pour faire une race unique globaliste via l’immigration-invasion-colonisation, le métissage forcé et la propagande. il faut refaire une nouvelle épuration des nazis ;)

                      avortement, travail des femmes, contraception, consumérisme, stérilisation par les produits alimentaires, immigration capitaliste, etc... une tonne de choses eugénistes pour mettre fin à la race blanche.

                    • Xenozoid Xenozoid 22 novembre 2014 16:13

                      tu as la haine,ça ce n’est pas une race,c’est un signe de faiblesse


                    • Xenozoid Xenozoid 22 novembre 2014 17:11

                      je parlait a mr multipseudo,bien sur


                    • Le Corbeau Magnifique Le Corbeau Magnifique 22 novembre 2014 18:02

                      J’adore Diogène, quand y nous explique ce qu’il a pas compris !

                       smiley


                    • diogène diogène 22 novembre 2014 18:09

                      j’attends de votre part une contradiction argumentée plus mélodieuses que vos croassements,

                      monsieur le corvidé !

                    • marauder 25 novembre 2014 14:46

                      Sérieusement, a quoi ca sert de se décarcasser pour expliquer .... :(

                      J’me lasse un peu ces temps ci, merci pour le relai ^^


                      • lsga lsga 26 novembre 2014 16:50

                        Je serais curieux de savoir quelles langues françaises parle l’auteur de l’article à part le Parisien Mondialisé. Sait-il seulement que le basque n’est pas une langue indo-européenne ?

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

Le Kergoat [Frédéric MALMARTEL]

Le Kergoat [Frédéric MALMARTEL]

Passionné par la Science et l'Histoire, je lis et essaie de décrypter l'Actualité Internationale à la lumière de ces deux disciplines. Comme l'Historien, je tente d'abord d'analyser et de comprendre avant de juger. J'ai désormais rejoint "Debout la France" parce que j'aime mon pays. Tout simplement et il mérite mieux que ce qui lui arrive. (...)


Voir ses articles

Inscrivez-vous pour participer à AgoraVox

Derniers articles de l'auteur

Tous les articles de cet auteur


A lire dans la même rubrique

International
Voir tous les articles de la rubrique


Les thématiques de l'article


Palmarès

3 derniers jours

Articles les plus lus

  1. Les USA, le Clown et la Furie
  2. Les guerres profanes de l’Arabie Saoudite au Yémen
  3. Wikileaks, trouble-fête des élections présidentielles américaines de 2016
  4. Vrais chiffres chômage Aout 2016, 93500 chômeurs de plus, malgré 309700 radiations ce mois
  5. Quelques vérités chiffrées sur l’immigration
  6. #UNGA « Le Capitalisme est le pire ennemi de la vie et de l’Humanité » – Evo Morales
  7. Les Controverses d’une Neuroscience Passée Inaperçue
  8. Trou de la Sécu : quand Marisol Touraine se moque du monde...
  9. #WTC #9/11 : Barack Obama empêche la poursuite de l’Arabie Saoudite et enterre les responsabilités américaines du 11 septembre 2001
  10. Les privilèges des profs ?


Derniers commentaires