Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > Quand la Chine s’écroulera

Quand la Chine s’écroulera

 La Chine, usine de la planète avec un taux de croissance à 2 chiffres avancé avant son milliard 3 ou 4 millions d'âmes. Même pas touchée par la Crise et nageant dans l'allégresse du surdéveloppement dit-on aussi ! Telle est la carte postale que tout un chacun reçoit.

 Depuis sa création en 1949, la République Populaire de Chine sous un régime autoritaire dictatorial avec mutation de dirigeants auto-adaptée, s'est hissée au rang des grandes nations. Puis dans les années 80 elle prend le grand train du Capitalisme qui la mène au succès que l'on sait.

 Grâce à ses millions d'hommes et de femmes vivant, travaillant et payés pour une poignée de misère, la Chine a pu ainsi aspirer une partie de l'industrie mondiale. Hier pour produire des bibelots qui faisaient ricaner, aujourd'hui pour des produits, sciences et techniques haut de gamme. Ce dernier bond en avant se faisant par transferts de technologies, par rachats d'entreprises ou plus simplement par espionnage. Car la Chine est toujours en tête des pays-espions dans le classement réalisé chaque année par les services de renseignements américains.

 Le portrait idyllique serait parfait si ces derniers temps, 20 millions de travailleurs ne s'étaient retrouvés sur le carreau et poussés fermement à retourner dans leurs campagnes. Oui, effectivement la Crise a frôlé la Chine mais a laissé des traces. Et de se souvenir que ces dernières années, l'Empire du Milieu s'est fendu de grèves, manifestations, émeutes vite étouffées qui annoncent une certaine prise de conscience du peuple, de ses propres limites et de sa fragilité.

 La masse ouvrière connaissant maintenant les effets de sa production sur le pays et n'en percevant que l'image virtuelle, sait maintenant malgré le conditionnement politique toujours en vogue dans les chantiers/ateliers, que jamais elle ne pourra accéder à la prospérité et aux richesses étalées.

 Cette crise de confiance larvée en plus de la perception d'un régime pékinnois vieillissant, sclérosé et corrompu qui rigide se repose sur le socle de son économie puissante, très fragile en fait car forte de la dette des USA, assujettie au Dollar et basée sur le crédit à outrance pour une partie de sa population aisée et de ses entreprises avec les risques inhérents ou dissimulés.

 Cela ne vous rappelle rien tout ça ?

 Et il ne suffit que du stress post-traumatique d'un simple Trader à New-York, Londres ou Tokyo, sous pressions de sa direction ou de diverses substances pour que les énormes bulles de Champagne chinois n'éclatent puis disparaissent dans un immense "flop" cataclysmique.


Moyenne des avis sur cet article :  3/5   (34 votes)




Réagissez à l'article

21 réactions à cet article    


  • Spip Spip 27 février 2012 18:20

    Oui, bon, c’était pour dire quoi, au fait ?

    La situation de la Chine est bien plus complexe que ce court article peut dire. Quid de l’état actuel de la classe moyenne censée être la solution, des énormes différences entre provinces et des forces centrifuges qui vont avec, des tensions en Mer de Chine, du désengagement entamé vis à vis du dollar, etc. ?

    Il y aurait tant à dire. Ce poids lourd méritait mieux qu’un billet d’humeur, somme toute.


    • Bruno Maru Bruno Maru 27 février 2012 19:16

      Ce n’est pas un Twitt ce n’est qu’une simple photographie de la situation actuelle avec qq faits en plus de la mise en lumière de certains risques. Si ce genre d’article vous gêne il y a livres, atlas, graphiques, analyses éco/socio, etc


    • Spip Spip 27 février 2012 22:09

      @ l’auteur

      Merci pour le conseil, mais il y a déjà longtemps que je le pratique, l’évolution de la Chine étant un de mes sujets préférés.

      Je ne vois vraiment pas en quoi votre article me gênerait, n’étant pas partisan mais observateur (attentif)


    • Rudolph 28 février 2012 13:18

      @Bruno

      C’est très mauvais les photographies, seule compte la dynamique. Une photo ne vaut rien. C’est comme un bilan comptable pour parler d’une entreprise. De la merde.


    • Gégé 27 février 2012 18:26

      Si l’on rajoute la détention de dollars surévalués, une bulle immobilière, des sécheresses de plus en plus fréquentes, au nord, au centre et à l’ouest du pays, le risque d’un effondrement et de l’effet domino entraîné, baisse des exportations européennes vers la Chine... est de plus en plus important.


      • lulupipistrelle 28 février 2012 00:07

        Exactement. La Chine en a vu d’autres... 

        Je me demande ce que les gens ont à gagner à prédire (pour ne pas dire souhaiter) l’effondrement des autres pays..


      • scharff 27 février 2012 19:13

        Bonjour,
        Une petite erreur au début de l’article, les chinois sont 1.3 Milliards, donc un milliard 300 millions


        • amipb amipb 27 février 2012 19:43

          Je crains que vous ne vous fassiez pas beaucoup d’amis ici avec un titre pareil et une photo clairement en faveur du peuple tibétain.

          Je ne sais pas s’il s’agit de vous sur la photo, mais merci tout de même pour votre engagement. Seules la persévérance dans la dénonciation des exactions chinoises et les efforts répétés et maintenus des associations sur le terrain arrivent à apporter un peu de lumière à ce peuple, en ce moment.

          J’espère sincèrement que la Chine comprendra un jour son erreur, avant que la jeunesse tibétaine, de plus en plus sourde aux appels à la non-violence du Dalaï Lama, ne transforme ce problème en bain de sang. Pour ceux qui ne peuvent se déplacer dans ces régions, on trouve beaucoup d’informations sur ces 2 sites : Phayul et Rangzen.

          Quant à votre billet, il met effectivement un peu mieux en perspective le « miracle » chinois, qui ne doit son existence qu’aux délocalisations massives de nos entreprises et à une main d’œuvre pressurisée par le régime, qui ne restera pas bon marché ad vitam eternam. Bon nombre d’entreprises commencent d’ailleurs à déplacer leur production au Vietnam ou au Cambodge voisins (voir ici ou et une très bonne analyse ici)


          • Alexis_Barecq Alexis_Barecq 27 février 2012 21:20

            << son milliard 3 ou 4 millions d’âmes >

            Euh... 1,3 ou 1,4 milliard, ça fait 1 milliard 3 ou 4 cent millions  smiley


            • Abou Antoun Abou Antoun 27 février 2012 23:37

              Y en a au moins un qui suit !


            • Islamo Confucianiste 28 février 2012 03:43

              Il faut faire appel au Dalai Lama pour régler le conflit palestinien. Le Dalai lama est la personne idéale pour donner son avis sur le statut de réfugiés palestiniens. Ainsi, les Palestiniens auront aux yeux des occidentaux le même que celui des Tibétains. On lui posera d ’autres questions : est il moral de bombarder Gaza ? Le Tibet doit il avoir le même traitement que Gaza de la part des Chinois ? Il pourra aussi se prononcer sur les frappes chirurgicales sur l’ Irak et l’ Afghanistan. Après tout, s’ il veut se présenter comme n’ importe quel dirigeant responsable et chef spirituel , il doit le faire. D’ autant plus que le Thangka de  Kalachakra est témoin du contact pacifique entre le monde Tibétains et le, monde musulman. C’ est aussi une bonne occasion d’ entente entre les religions les scientifique : Bouddhisme et Islam.


              • amipb amipb 28 février 2012 07:51

                Le Dalaï Lama n’est plus dirigeant depuis mars de l’année dernière, et il a certainement mieux à faire, vue la nouvelle tragédie tibétaine qui se joue, que de donner son avis sur toutes les horreurs de ce monde. En ce moment, le blackout est total à Lhassa : http://www.phayul.com/news/article.aspx?id=30960


              • Raymond SAMUEL paconform 28 février 2012 10:34

                Bonjour,

                Quelque chose me semble évident qui ne povoque aucune réaction quand je l’évoque. Je me demande si la raison de cet echec n’est pas le fait que je m’adresse à des spécialistes, économistes par exemple...

                Ce qui me parait évident, c’est que la Chine fait le même parcours que les occidentaux mais à la vitesse grand V.

                La Chine va donc rapidement avoir plusieurs centaines de millions de chômeurs qui vont razzier les campagnes, vider les beaux super-marchés, incendier les voitures et les bâtiments administratifs, remplir les fossés de morts de faim etc...et, éventuellement, envahir les pays voisins disposant encore de quelque nourriture (les plus attardés industriellement).

                Comme en Europe, l’agriculture familiale est en cours de destruction et une partie des terres arables deviennent évidemment des friches plus ou moins gravement dégradées. Les terres encore productives sont (sans doute) exploitées industriellement et les familles en ont donc été chassées. Ces ex-paysans, comme en occident, ont (évidemment) perdu (ou bien vont perdre) la compétence à tirer leur nourriture de la terre et réclameront leur subsistance au gouvernement.

                Cette situation sera celle de toute la planète que l’on continue à transformer en usine. Trop de produits industriels, pas assez de clients capables de les absorber ; paysans autonomes transformés en salariés esclaves de l’offre de travail. La bombe à retardement est gigantesque.
                Quand elle explosera en Chine ça fera très mal.


                • Bruno Maru Bruno Maru 28 février 2012 10:47

                  Merci de vos avis cela met en évidence les sensibilités de chacun, du simple lecteur curieux au spécialiste. Avant publication je n’ai pas vu les centaines de millions devenus qq millions, les cents s’étant envolé après une correction afin de souligner l’imprécision volontaire ou pas du recensement de population en Chine. 

                  Quand aux Tibétains et aux Palestiniens ils doivent vivre libres et égaux en dignité et en droit ce que malheureusement on leur refuse. Chine, USA, Israël, ONU, entre autres restent les grands décideurs ...la déclaration universelle des droits de l’homme ne représentant ici qu’un simple concept.

                  • Pelletier Jean Pelletier Jean 28 février 2012 11:13

                    @L’auteur,

                    La Chine est sur le point de devenir la première économie au monde. Je vais tous les ans en Chine pour des raisons professionnelles et j’y séjourne dans une capitale provinciale : Jinan.
                    C’est impressionant de voir à quel point leur occidentalisation s’accélère , cela crée deux chines : une urbaine qui s’enrichit et encore 700 à 800 millions de chinois dans les campagnes qui sont encore au moyen âge.
                    De fait ils vont connaitre les mêmes difficultés que les économies occidentales.

                    http://jmpelletier52.over-blog.com/ 


                    • Raymond SAMUEL paconform 28 février 2012 11:15

                      « cela met en évidence les sensibilités de chacun »

                      Je ne crois pas que ce soit suffisant...


                      • ALBIE Alain 28 février 2012 11:34

                        Encore un article dont on se demande comment (et surtout pourquoi), il a passé la soi-disant modération. Rien que la présence d’Amipb est un signe fort de la médiocrité du contenu.


                        Il est vrai que ce même contenu est des plus pauvres avec les clichés empruntés à free-tibet et autres mentors de l’auteur et de l’intervenat cité.

                        La Chine n’est certes pas à la hauteur des pays développés et c’est d’ailleurs pour cela qu’elle n’est pas classée comme telle.

                        Toutefois, et contrairement au passé, les Chinois savent aujourd’hui lire et écrire, ce qui n’est plus réservé à la caste des plus riches ou des religieux (comme c’était le cas au Tibet du temps de la Belle époque( pour les lamas))

                        ce pays a encore beaucoup à faire, c’est vrai. Sa pauvreté décrite pat l’auteur la pousse par exemple à impsoer des contraintes sur l’immobilier, les voitures que s’arrachent la classe moyenne qui n’existe que depuis une quarantaine d’années.

                        Cette clase moyenne est encore trop réduite et les inégalités sont nombreuses, c’est vrai. Mais le jour où la Chine s’écroulera, nous occidentaux seront 100 m sous terre.

                        Pour vous faire plaisir : Vive le Tibet Libre, soit débarassé des dictateurs, religieux compris et qui n’on eux de plus jamais rien apporté si ce n’est l’obcurantisme lié à toutes les religions.

                        • Norbert 28 février 2012 14:11

                          Un petit bouquet des préjugés les plus communs (certains ne sont même pas faux) avec une vision archi-simpliste et sans nuances. Avec de telles dispositions vous pourriez faire de l’ombre à BHL.


                          • L'enfoiré L’enfoiré 28 février 2012 15:27

                            La Chine ?
                            Un pays ou un continent ?
                            Vu sous l’angle de l’astrologie, cela vous intéresse ?
                             smiley


                            • goc goc 28 février 2012 16:57

                              @ l’auteur

                              votre article a le mérite d’être là, et pose les bases d’un débat qui se doit d’être intéressante

                              sur l’état du pays, il y a du vrai, mais je pense que c’est plus complexe et on doit, pour faire une analyse poussée, tenir compte de la civilisation chinoise et de la mentalité extrême-orientale

                              toute analyse qui ne se ferait qu’au travers de nos yeux et de notre mentalité d’occidental, ne sera qu’approximative, voir totalement fausse

                              Je connais un peu ce pays pour y avoir travaillé juste après la mort de Mao, j’ai vu la première mini-jupe à Pékin et les premières affiches contestataires (les Dazibaos). Alors certes depuis le monde a changé, mais pas les chinois, car ce que vous voyez aujourd’hui à l’échelle du pays, existait déjà à l’échelle d’une ville (Hong Kong). Il y avait déjà les ouvriers sous-payés, les nouveaux riches, les banques qui jouent avec le feu, et la spéculation, et je ne parle pas du basculement en 1999 de l’empire anglais , au communisme chinois. Les Chinois ont tout connu déjà à l’époque.

                              Alors dire que tout va s’écrouler d’un seul coup, je n’aurais jamais l’audace de l’affirmer. La civilisation chinoise a 4000 ans d’histoire, on ne détruit pas aussi facilement une société aussi vieille. Par comparaison, en cas de faillite, les USA retomberont à l’age du far-west en quelques semaines (imaginez les usa sans électricité ni essence) bien avant que la Chine ne s’écroule


                              • Georges Yang 1er mars 2012 11:46

                                En Inde, « la plus grande démocratie du monde », les ouvriers sont aussi mal payés, certains dorment dans la rue et il existe des ateliers d’enfants et personne n’en parle

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès