Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > Que faire face à (ou avec) la Russie ?

Que faire face à (ou avec) la Russie ?

Haro sur Poutine... qui « sort son revolver quand il entend le mot journaliste », comme je le lis sur AgoraVox ! Je comprends, et je me range parmi les critiques de cet ancien as du KGB devenu super-PDG d’une « entreprise Russie » qui cumule les méthodes les plus capitalistes, les plus étatistes et les plus mafieuses, tsar d’un Empire déchu qui n’a pas renoncé à toutes ses vocations impériales et champion d’un ordre difficile à concilier en bien des domaines avec les valeurs, les principes et les règles de conduite du Conseil de l’Europe, de ce Conseil de l’Europe dont Moscou préside actuellement le Comité des ministres...

medium_poutine_novosty.jpgFace à Poutine, je préfère la franchise, la réserve et la vigilance de Mme Merckel à la chaleur de M. Chirac si généreux en compliments et en marques d’honneur...

Mais suffit-il de dénoncer Poutine et ses méthodes si l’on veut mener un combat efficace pour les Droits de l’homme en Russie  ? Une question essentielle.

Ne faut-il pas aussi s’interroger davantage sur l’ampleur et la gravité des défis intérieurs que Poutine doit relever ? Je ne parle pas seulement de cette guerre en Tchétchénie, qui est justement dénoncée par Glucksmann et d’autres, mais qui est plus complexe, dans ses origines et son déroulement, qu’on veut bien le dire généralement. Je parle surtout des défis que constituent les forces souterraines de la Russie, ces réseaux d’extrême droite qui mêlent criminalité organisée, idéologie nationaliste de type « anarcho-fascisme brun-rouge », pratiques mafieuses et violences terroristes et nihilistes...

Poutine sait, par exemple, que la corruption est un fléau qui nuit à la modernisation de son pays, et sa crédibilité. Comme le remarquait Hélène Carrère d’Encausse dans une interview à RAI Novosty, cette lutte contre la corruption (et ce qu’elle implique) est l’un de échecs de Poutine. Certes, on peut dire que la politique officielle du Kremlin favorise la xénophobie (contre les Ukrainiens, hier, contre les Georgiens aujourd’hui, contre les Baltes en permanence), et stimule la propagation des sentiments de haine.

Mais cela veut-il dire que le « poutinisme » par son « populisme » est à l’origine de tous les maux ? D’ailleurs, il arrive que des proches de Poutine, comme Valentina Matvienko, gouverneur de Saint-Pétersbourg, soient menacés par ces « réseaux ». L’insécurité règne aussi au Kremlin, et dans les cercles très proches de Poutine.

Comme le souligne volontiers le sécrétaire général du Conseil de l’Europe, il faut tenir compte des difficultés de gouverner un pays tel que la Russie qui n’a jamais connu la démocratie pluraliste... Le soutien aux « démocrates » russes ne doit pas se limiter à des critiques du pouvoir en place. Ce serait contreproductif.

Certes, on peut imaginer des complicités entre ces « organisations » et des autorités en place. Encore faut-il en apporter des preuves. Certes, on peut dénoncer ou regretter l’impuissance policièro-judiciaire face à la multiplication d’attentats, de crimes commandités, de méfaits en tout genre. Encore faut-il prouver que cette « impuissance » (sélective, il est vrai) est délibérée... On ne doit pas confondre analyses et caricatures, recherche de la vérité et réquisitoires délibérés, constats de réalités et procès d’intentions. Qui peut affirmer que Poutine n’est pas sincèrement et réellement « préoccupé » par l’ampleur de ces « forces de l’ombre » ?

medium_anna.jpgLe meurtre de la journaliste d’opposition Anna Politkovskaïa, célèbre pour sa couverture très critique de la guerre en Tchétchénie, s’inscrit dans un contexte que l’on ne peut négliger.

Depuis plusieurs années, la Russie connaît une multiplication de groupes extrémistes et xénophobes, et des actes de racisme violents sont régulièrement perpétrés, que ce soit contre des étudiants africains ou asiatiques, ou contre des ressortissants de pays du Caucase et d’Asie centrale. Les assassinats commandités deviennent des « faits divers » quotidiens.

Ce mardi, c’est le directeur d’une succursale de la deuxième banque de Russie, Vnechtorgbank, qui a été tué d’une balle dans la tête dans l’ascenseur de son immeuble à Moscou. Et on se souvient que le 13 septembre dernier, le vice-président de la Banque centrale de Russie, Andreï Kozlov, avait été mortellement blessé par balles par des inconnus à la sortie d’un club de sport de Moscou. Il avait fait de la lutte contre la corruption, les circuits de l’argent sale et l’économie souterraine l’une de ses priorités.

Internet semble être bien utilisé par ces réseaux de la haine et du crime. Ils apparaissent et disparaissent en fonction des enquêtes policières. Le Monde reprend dans un excellent article de Madeleine Vatel des informations qui méritent approfondissement et réflexions.

Je cite : « L’une des pistes évoquées pour le meurtre d’Anna Politkovskaïa est celle d’extrémistes nationalistes qui la considéraient comme une ennemie de la patrie. Svetlana Gannouchkina, une militante russe des droits de l’homme, a expliqué qu’elle figurait sur une liste de 89 personnes menacées de mort par une organisation appelée La Volonté russe. Cette liste appelle les patriotes à prendre les armes et à l’exécuter ainsi que d’autres amis des étrangers. Svetlana Gannouchkina a pris connaissance de ces menaces en août, lors que les informations ont paru sur le site Internet russianwill.org. D’autres personnalités, comme la journaliste Evguenia Albats et l’ancien dissident Serguei Kovalev, ont été mentionnés sur ce site, qui a cessé d’être accessible mercredi. »

Je cite encore : « Les listes qui incitent au meurtre sont en principe interdites par la loi. Elles apparaissent et disparaissent. La première liste est apparue il y a dix ans. Aujourd’hui on trouve dans ces listes des journalistes, des libéraux, et désormais des politiques, explique Vladimir Pribilovski, du centre d’analyse Panorama. »

Autre extrait : « En mars 2006, le Parti libéral-démocrate russe (LDPR), dirigé par l’ultranationaliste Vladimir Jirinovski, avait lui aussi publié une liste comportant les noms d’ennemis du peuple russe. Anna Politkovskaïa figurait sur cette liste » [...] Les ennemis de la Russie sont définis par les différents sites ultranationalistes comme étant ceux dont les activités sont financées par des fondations étrangères. Quatre sites de ce type ont été identifiés par les militants des droits de l’homme. »

Conclusions ? Aucune ne peut être définitive. Au-delà des sentiments de sympathie ou d’antipathie que Poutine peut susciter, il importe de « prendre au mot » les déclarations du « patron du Kremlin » sur l’assassinat d’Anna Politkovskaïa, qualifié, par lui, de « crime ignoble » qui, dit-il « cause un préjudice immense aux autorités russes ». En Allemagne, il a estimé que « les criminels qui ont tué la journaliste seront retrouvés, démasqués et punis. ». Les promesses se jugent aux actes qui les concrétisent.

Il importe aussi d’afficher une vigilance qui ne soit pas une arrogance sur le degré de liberté (notamment d’expression) et de démocratie en Russie. La démocratie est une dynamique qui ne vaut que sa perfectibilité permanente. On le voit partout, y compris en France. Il importe enfin, et peut-être surtout, de lier droits de l’homme et relations interétatiques. Pas d’ingérences intempestives, mais de complaisance complice. Aujourd’hui, le ministre russe des affaires étrangères Sergueï Lavrov a espéré que lors des négociations sur un nouvel accord de partenariat et de coopération (APC) entre la Russie et l’Union européenne (UE), « les droits du business russe soient respectés au maximum ».

Ces « droits du business », donc des milieux d’affaires, constituent un concept nouveau dans la formulation. Il doit être indissociable d’autres droits, et d’autres devoirs (transparence, lutte contre les corruptions, les économies souterraines, les réseaux mafieux, et l’économie criminelle, respect des règles du conseil de l’Europe, etc.). Une belle aventure collective...

Daniel RIOT


Moyenne des avis sur cet article :  3.95/5   (57 votes)




Réagissez à l'article

19 réactions à cet article    


  • monteno (---.---.179.94) 17 octobre 2006 11:48

    Je comprends que vous vous focalisiez sur Poutine...Mais Poutine n’est qu’un homme , qui passe... Je me demande si L’Europe ne devrait pas , en priorité sur la Turquie, s’interesser davantage à la Russie, au-delà de la personne de Poutine, et envisager son intégration... J’y vois d’un point de vue pratique beaucoup d’avantages : La Russie a territoire immense, énormément de ressources naturelles, a une population vieillissante à faible espérance de vie...


    • Roman (---.---.253.231) 17 octobre 2006 12:19

      Oui pourquoi pas, la Russie est une grande démocratie absolument pas faschiste et sans corruption qui a fait ses preuves, et c’est bien une Europe humaine que nous voulons. Ne dénonçons pas les dictatures amies et pleines d’argent, elles pourraient nous aider à vaincre les dictatures ennemies ayant d’autres ressources naturelles qui nous font tellement défaut. Vive la corruption !!!


    • Chris (---.---.9.230) 17 octobre 2006 14:54

      Petite question : la Russie est-elle intéréssée par une intégration de l’Union Européenne (avec tout ce que celà suppose en terme de perte de souveraineté) ? Je n’ai jamais entendu une telle requète. Arretons de croire que « le monde entier nous envie » et ne rève que de nous rejoindre. La Russie est à cheval sur 2 continents. Dont l’un est beaucoup plus dynamique que notre Europe. Elle est en particulier sur les bords du Pacific Rim, dont les géographes nous disent depuis quelques lustres que le 3ème millénaire se passera là. D’autre part, ne vous méprenez pas, VV Poutine est en phase avec son peuple. Son successeur mènera le même type de politique. Les Russes ne sont si idiots que çà, ils ontt bien compris la leçon de l’intermède Yeltsine. La fin de la récré a été sifflée. Dorénavant c’est l’intérêt de la seule Russie et de son peuple qui compte avant tout. Que quoi remplir, des décénies durant, des terabytes de déclamations du même accabit que celle de Mr Riot.

      Mais je vous accorde qu’il y a une très profonde communauté de valeurs et de civilisation. De quoi justifier une alliance stratégique, des facilités de circulation. La « Maison Commune » gorbatchevienne qui repointe son nez ? Ainsi l’identité européenne ne ferait plus aucun doute. Quelle perspective ! La moitié supérieure de l’hémisphère nord solidement tenue par l’Occident (Europe péninsulaire, Russie, Canada, Etats- Unis)

      Enfin : l’Union Européenne se remettrait-elle de l’intégration d’un tel « morceau » (130 millions d’habitants, plus du tiers de l’UE actuelle, un pays continent,..) Une grave crise d’indigestion en perspective, mais certainement plus surmontable que 80 millions de Turcs qui commencent sérieusement à oublier les leçons de Mustapha Kemal.


    • parkway (---.---.18.161) 18 octobre 2006 13:20

      monteno, on n’a pas assez des compromissions à tout va en france et en europe ?

      Si on commençait par là avant d’aller voir ailleurs ?

      avec tous les nouveaux pays d’« europe », y a déjà du souci à se faire !


    • Kathru (---.---.64.135) 17 octobre 2006 14:25

      les chinois s’occupent des russes ,pas de quoi s’inquiéter !


      • aebc (---.---.208.185) 17 octobre 2006 15:34

        Mille fois hélas, encore un de ces articles écrit par un nostalgique de la propagande anti-soviètique, puis anti-Russe qui regrette le temps ou la Russie était comme un chien à nos basques avec à sa tête Eltsine Imbibé de Vodka qui a vendu les intérêts russes aux capitaux étrangers et qui disaient Amen à toutes no décisions... J’aimerais lire un jour tous ces « courageux » chroniqueurs prompt à critiquer les dirigeants des autres nations avoir la même fougue pour crucifier nos politico-mafieux.... Arrêtez de salir la mémoire de Politovskaïa qui bien que étant une femme avait des Corones... ce qui manque à toute les journaleux hexagonaux qui ne veulent pas risquer de perdre leur emploi et leurs avantages (et qui en écrivant ce genre d’article se rêve être de la même trempe que cette grande dame)...car c’est très facile de critiquer quand on ne vit pas dans le pays et que l’on ne risque pas de devoir assumer ses propos... C’est pitoyable....mais le plus inquiétant c’est que cela ne nous étonne même plus...


        • pleinlapoire (---.---.28.248) 17 octobre 2006 19:34

          Amen !

          Honte a ces journaleurs qui se cachent sous leurs lits pour ne jamais critiquer vertement que les dirigeants d’autres pays.

          Ceux qui bousillent le leurs sont dignes de tous egards et non dits


        • (---.---.25.44) 17 octobre 2006 16:40

          mardi 17 octobre 2006, 16h19

          Etats-Unis : Bush signe la loi autorisant interrogatoires agressifs de suspects


          • pleinlapoire (---.---.28.248) 17 octobre 2006 19:37

            Bush ou comment bafouer democratiquement les fondements les plus profonds de la democratie.

            Mais comme d’habitude, laissons le faire.


          • Yves (---.---.67.140) 17 octobre 2006 16:47

            Bonjour ,

            - Rectification de l’article caricatural de Lilian MASSOULIER ( 11 / 10 / 2006 - Tribune libre ) ... ???

            - Lorsqu’il a été élu par le Peuple russe au 1er tour de l’élection présidentielle de mars 2000 ... après la démission de l’éponge mafieuse Boris ELTSINE ... , POUTINE a effectivement hérité d’une RUSSIE en pleine santé ... : http://www.monde-diplomatique.fr/1997/08/KAROL/8946.html

            - construite sur le modèle américain :
            http://membres.lycos.fr/nech/jfk/jfk1.html
            - ou encore :
            http://www.uzine.net/article1260.html

            - Et pourtant , POUTINE a du mal à gérer cet « héritage » ...
            - Alors , que les belles âmes qui dénoncent son incapacité ... lui viennent illico presto en aide ...

            - Sinon ... , le responsable administratif de l’agence de presse publique ITAR - TASS , Anatoli VORONINE , a été assassiné chez lui , à Moscou , hier 16 octobre ... , assassinat manifestement sans intérêt puisqu’on en parle pas ...

            - D’autre part , le Gouvernement russe , via le Ministère des ressources naturelles et le Service de contrôle de l’environnement , a décidé une série de contrôles fiscaux contre les sociétés russes Loukoïl et Rosneft ... , pour non paiement des taxes et droits d’exploitation des gisements sur quelques 398 licences ... , et dégradations de l’environnement ...
            - Décision saluée par un responsable du W.W.F. qui explique , qu’en agissant ainsi , Moscou adopte une politique impartiale entre sociétés russes et étrangères ...
            http://fr.biz.yahoo.com/16102006/202/russie-un-ministere-demande-un-controle-fiscal-des-licences-de.html

            - Mais , sans doute qu’en prenant de telles mesures ( comme celles pour assainir le secteur bancaire ... , pour l’application desquelles le vice - président de la Banque centrale KOZLOV a perdu la vie ... ) , POUTINE porte atteinte aux droits fondamentaux de l’affairiste mafieux et du criminel organisé ... !!!

            - Foutons donc la paix à cette « élite » pour qu’elle puisse continuer à accaparer les richesses du Pays et dépouiller le Peuple russe ...


            • (---.---.97.25) 17 octobre 2006 17:58

              Certains n’arrivent pas à digérer le fait que la Russie, avec tous ses atouts, a été la preuve par l’exemple que le communisme n’est qu’une belle idée, inapplicable. Donc la trouvent forcément pourrie puisqu’elle est en train de s’en sortir.

              Chez nous aussi il y a eu des assassinats politiques, et il n’y a pas très longtemps. Mais il n’est pas de bon ton d’en parler donc il ne faudrait sans doute même pas le mentionner...chut.

              Moi je trouve que la Russie devient de plus en plus fréquentable et elle est sur une pente ascendante. Ce qui ne veut pas dire que tout y est rose, juste que c’est encourageant.


              • Roman (---.---.253.231) 17 octobre 2006 18:43

                Même si la Russie remonte économiquement, ce n’est pas pour ça qu’elle est sur une pente ascendante. Je suis contre le modèle communiste et soviétique contrairement à Poutine qui y est nostalgique, il ne fait que rajouter une forte dose de capitalisme qui ne profite qu’aux plus riches millionnaires et milliardaires de Russie en faisant croire qu’il lutte contre la coruption. Mais sa propagande télévisuelle doit être pour vous un signe de pente ascendante, c’est bien connu (Elle n’existait pas sous eltsine)


              • Ariel Sharone (---.---.129.229) 17 octobre 2006 19:28

                Justement Poutine tire sa popularite du fait qu’il a su stabiliser la vie pour le petit peuple contrairement a l’epoque Eltsine ou c’etait le Regne de l’Oligarchie...

                Un truc aussi bete que le payement regulier des salaires et des pensions lui vaut la moitie de sa popularite... A l’epoque de Eltsine cela n’etait pas du tout assure...

                Le petit peuple est pauvre, mais contrairement a l’epoque Eltsine il ne meurt plus de faim...

                La « liberte de la presse » pour le moujik de Magadan est le cadet de ses soucis...


              • Tango (---.---.206.175) 19 octobre 2006 16:06

                Le racisme anti-russe primaire de cet article fait bien peur. N’oublions pas que ce grand peuple a sauvé l’espèce humaine de l’extermination en écrasant le nazisme. Certains ont la mémoire courte !


                • Stas (---.---.132.44) 19 octobre 2006 16:16

                  Bonjour,

                  Je suis russe, j’habite a Moscou et je travail avec les français depuis longtemps, plus que 6 ans. Mon point de vu que les français même après le long séjour chez nous ne perdent pas ses illusions et croyances apportes de livres et media français.

                  Je ne suis pas ni CONTRE ni POUR le gouvernement. Mais l’histoire c’est une balançoire tantôt pour l’un peuple puis pour l’autre. Je suis fière de la Russie. Je vois la France qui est post-industriel. Je vois la mondialisation. Je vois la Chine en plaine expansion... Mais je ai cru que la guerre a commence quand j’ai lu cet article. Ce n’est pas les mots de voisin bienveillant.

                  Me semble quand meme que l’histoire de la France plus cruelle en tout sens mentionne en cet article. Et puis question qui m’étonne « les droits du business russe ».


                  • gc (---.---.105.126) 19 octobre 2006 17:18

                    En dehors de stas, qui est russe. J’aimerais vraiment savoir qui vit en russie depuis assez longtemps pour porter de tel jugement ou commentaires sur la Russie et j’inclus Daniel Riot auteur de l’article.

                    Je travaille pour une tres grande societe Russe et je fais partie du « board », j’ai donc un acces complet aux informations et decisions, je peux vous dire que tout est fait pour que tout soit propre et clair, je ne dis pas que c’est parfait mais c’est tout de meme loin de ce que pense nombre de Francais sur les affaires en Russie, il n’y a pas 140 millions de bandits.

                    Il est evident que c’est beaucoup mieux en France concernant la liberte de la presse. Je vous invite tout de meme a avoir un oeil critique sur TF1 et Mr Sarkozy, sur qui sont proprietaires des organes de presse dans notre beau pays France et de leur dependance sur les contrats de l’etat !!!!

                    C’est sur qu’en France, il n’y a pas de corruption. Faux emploi, marches HLM et j’en passe. Il n’y a pas une semaine sans que dans la presse n’apparaissent des articles sur des cas de prises d’interets, abus de bien sociaux.

                    Non ce n’est pas parfait en Russie mais vous oubliez d’ou vient le pays, soyez sur d’une chose, les russes apprennent vite, s’adaptent vite et ils avancent. Alors vous me direz, il y en a beaucoup qui restent sur le carreau, c’est sur c’est beaucoup mieux en France, y a pas de chomage, pas de SDF et les comptes de l’etat sont au vert.

                    Messieurs les journalistes soyez beaucoup plus critiques envers les dirigeants francais et leur incompetence a gerer la France avec une telle infrastructure plutot que de vous occupez de ceux qui sont en train de se relever et qui peuvent parfois chuter mais c’est peut etre pour mieux repartir.


                    • Ariel Sharone (---.---.253.110) 22 octobre 2006 01:03

                      Euh moi suis russe (enfin juif de russie)


                    • Daniel Milan (---.---.2.58) 22 octobre 2006 01:20

                      Mais non, t’es un Russe, un Russe de souche !!


                    • xas (---.---.150.180) 22 octobre 2006 15:46

                      Contre Poutine les dieux et l’assemblée nationale eux-mêmes luttent en vain.

                      Sous pretexte de ne pas offenser Poutine et ces gaziers éffrontés, l’état préfère promulguer une loi obsolète qui concerne un génocide de 100 ans d’age. Il est vrai que les habitants de la Tchéthenie sentent plus le parfum de l’oléoduc que le peuple turc. Quand à l’odeur de l’actuel gouvernement russe, elle semble moins nauséabonde que celle du viel attaturk. Quel courage remarquable ont nos hommes politique, c’est beau comme un nuage radioactif.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès