Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > Que faisons-nous encore dans l’Otan ?

Que faisons-nous encore dans l’Otan ?

Alors que l’Alliance atlantique poursuit sa préparation à une nouvelle guerre mondiale, un certain nombre de voix s’élèvent pour mettre en garde contre le résultat probable de manœuvres et de provocations aussi inutiles que dangereuses.
 
Après le ministre allemand des affaires étrangères, Frank-Walter Steinmeier qui dénonçait[1] les provocations inutiles que représentent les dernières manœuvres de l’Otan près des frontières russes, c’est le journaliste américain Robert Parry qui dénonce la « folie collective du Département d’Etat américain[2] ».
 
Directeur du site d’information « consortiumnews.com » depuis 1995, Robert Parry est un journaliste d’investigation qui s’est fait connaître par sa couverture de l'Affaire Iran-Contra pour Associated Press et Newsweek. Il a des contacts dans les principales agences de renseignement américaines et a reçu le Prix George Polk du reportage national en 1984.
 
C’est une longue observation du comportement des néocons, qui ont progressivement pris les commandes de la politique étrangère des Etats-Unis depuis la présidence de Ronald Reagan qui l’a amené à ce diagnostique inquiétant. Le dernier symptôme de la maladie étant ce mémo signé la semaine dernière par cinquante et un membres du département d’état qui demandent des bombardements contre le gouvernement syrien de Bashar al-Assad, qui pourtant lutte contre les islamistes extrémistes qui veulent prendre le contrôle de ce pays.
 
Pour Robert Parry, le département d’état est maintenant complètement contrôlé par des « diplomates » aux comportement arrogants vis à vis des pays dont ils ont la charge et qui traitent les étrangers comme des objets décervelés qu’il s’agit simplement de « forcer » ou « d’acheter ». Dans quelle catégorie rangent-ils le gouvernement français ?
 
La première remarque qui vient à l’esprit, c’est qu’en cette période pré électorale qui doit voir l’arrivée en janvier d’un nouveau président, ces « diplomates » cherchent à se faire remarquer par Hillary Clinton dont la réputation de faucon n’est plus à faire. La machine électorale financée par les industries de défense s’est mise en marche et après avoir favorisé l’éviction de Bernard Sanders a maintenant pour objectif la défaite d’un Donald Trump dont la cote de popularité est déjà en baisse.
 
Leur candidate, Hillary Clinton est en effet supposée, après ses interventions en faveur des bombardements de Lybie, autoriser une invasion illégale de la Syrie sous le prétexte d’installer des « zones d’exclusion aériennes » ou des « zones de sécurité », qui verra de nouveaux morts syriens. Les réactions possibles de la Russie dans un tel cas de figure ne semblent même pas être prises en compte.
 
Si Hilary Clinton devient présidente des Etats-Unis saura-t-elle résister à la pression des cette « bande de fous » dont parle Robert Parry à propos du département d’état. Aura-t-elle la capacité d’empêcher un retour à la politique des « changements de régime » dans les pays du moyen Orient et ceux qui, de par le monde, ne conviennent pas aux Etats-Unis ? Pourra-t-elle empêcher une nouvelle escalade dans la guerre froide déclarée contre la Russie ? Mais pire, en aura-t-elle envie[3] ?
 
Les sujets d’inquiétude ne manquent pas. La pression sera forte sur une « présidente Clinton » d’utiliser les sanctions contre l’Iran pour pousser le pays à enfreindre des accords sur le nucléaire que les néocons se sont vu imposer par l’administration Obama. On parle déjà de déployer des troupe américaines supplémentaires aux frontières de la Russie, ou de faire entrer l’Ukraine dans l’Otan, sous prétexte de la supposée agressivité de Moscou.
 
Le grand danger du moment, c’est que les néocons qui tiennent une part importante du pouvoir aux Etats-Unis, après avoir créé et récité sans fin leur « narrative », ce monde inventé qu’ils nous décrivent depuis des années, se sont eux-mêmes convaincus que leur invention est devenue réalité. Ils vivent dans un autre monde, celui d’une Amérique toute puissante à laquelle nul ne peut résister et qui est investie de la mission divine de répandre sur le monde les bienfaits du néo libéralisme. Ils se sont intoxiqués eux-mêmes avec une propagande dont le but est uniquement de faire progresser les intérêts américains et qui est devenue dans leur bouche la « Communication Stratégique », avant de le devenir dans leur esprit. Ils sont dépendants (« addicts ») des sanctions financières contre les pays récalcitrants, des menaces d’arrestation de citoyens étrangers qui ne respectent pas leur conception du droit, des bombardements ciblés, des attaques de drones et autres formes d’intimidation qu’ils appellent « smart power ». On se demande ce qu’il peut bien y avoir d’intelligent dans ces manifestations de force brute.
 
Les pays de l’Otan, dont la France, malheureusement, fait partie, semblent avoir fait leur cette position d’une dangerosité dont très peu parlent.
 
Pensez-vous sérieusement que la Russie va laisser faire ? N’a-t-elle pas fait la preuve de sa détermination et, plus récemment, de ses nouvelles capacités militaires ? La parole est tellement dévalorisée dans le monde organisé par les Etats-Unis que l’on pense ne pas devoir tenir compte de ce que dit Vladimir Poutine. On oublie simplement que les Russes ont une culture différente de la culture américaine, que dans cette culture on dit directement ce que l’on pense et que l’on fait ce que l’on a dit. Alors écoutons les discours du président russe.
 
On oublie que de tous temps, la Russie s’est battue pour ses idéaux quoique celui puisse lui coûter. On n’est pas obligé de partager ces idéaux. D’ailleurs, à la différence des Etats-Unis, la Russie ne cherche pas, contrairement à ce que l’on voudrait nous faire croire, à imposer son choix de civilisation au monde entier. Mais il faut comprendre qu’elle n’acceptera pas que l’on cherche à lui imposer des choix qui ne sont pas les siens et qu’elle en a les moyens, tant sur le plan matériel que sur le plan psychologique. Il y a soixante quinze ans, cela lui a coûté vingt cinq millions de morts, et elle s’en souvient, elle cultive même ce souvenir et la mémoire de ceux qui ont donné leur vie pour leur pays. Il serait fou de croire que les Russes d’aujourd’hui sont devenu aussi faibles que les Européens et qu’il est possible de les effrayer avec des menaces comme celles que l’on brandit en ce moment.
 
Mais justement, Robert Parry nous explique que le département d’état américain est maintenant atteint de folie collective.
 
Aurions-nous envie de rester dans une voiture conduite par un fou dangereux ou par un conducteur ivre, même si on pense que c’est notre ami ?
 
Il est plus que temps de se poser les bonnes questions car nous sommes actuellement dans un véhicule conduit par un irresponsable, qu’il soit fou ou ivre ne change rien à l’affaire, qui fonce droit dans un mur, convaincu qu’il est que ce mur va disparaître par magie juste avant l’impact. Et vous, pensez-vous que ce mur va s’évanouir juste au bon moment ? Ou bien peut-être pensez-vous qu’il est moins solide que le véhicule dans lequel vous êtes assis ? Au fait, réalisez-vous qu’en tant qu’Européen, vous êtes assis à l’avant du véhicule ?
 
Si vous cherchez à évaluer la solidité du mur à l’aune de l’histoire du vingtième siècle, vous devez savoir que le mur ne cèdera pas ou que sa destruction passe par la destruction du véhicule dans lequel vous vous trouvez, donc par votre mort. Les Américains qui sont assis plusieurs rangs derrière vous peuvent penser qu’ils s’en sortiront, mais en cela ils se trompent.
 
Alors, réfléchissez. Voulez-vous mourir pour défendre le monde de l’individualisme systémique, ce que Margaret Thatcher résumait en disant : « il n’y a pas de sociétés, il n’y a que des individus ». En plus, des individus non liés par quoi que ce soit ayant trait à l’origine, à la couleur, à la foi religieuse, à la langue, à la culture, à la nationalité, mais des individus définis uniquement par leur capacité à rechercher leur satisfaction maximum à tout moment.
 
Un monde à propos duquel le général américain Wesley Clarck ancien commandant en chef des opérations dans l’ex-Yougoslavie disait récemment : « L’unité des nations est une notion dépassée, nous travaillons et nous devons travailler à détruire l’unité interne des nations européennes ».
 
Voulez-vous mourir pour un monde aligné bon gré mal gré sur des doctrines, sur des idéologies, sur des systèmes, sur des principes qui ne sont pas les nôtres ?
 
Voulez-vous mourir pour un monde dans lequel la « diplomatie » est devenu le moyen de contraindre tous à se plier à l’intérêt national américain, un monde dans lequel la dégradation des relations diplomatiques, la dégradation du respect dû à un état souverain, dont la Russie a été plusieurs fois victime dans des situations qui n’ont rien de glorieux pour les Américains et leurs marionnettes européennes, montre bien que le respect de l’autre a disparu ?
 
Voulez-vous mourir pour le monde de « l’homme nouveau », celui où Google explique qu’il va mettre fin à la mort, celui que poursuit l’industrie du vivant américaine quand elle dit que l’on va acheter les caractéristiques de l’enfant à naître et que la production d’un enfant sera une opération industrielle qui se passera en dehors du corps d’une femme et n’aura plus rien à voir avec une relation physique ? N’y voyez-vous pas une nouvelle forme de totalitarisme ? Ce n’est pas à des Européens que l’on va rappeler ce que le rêve de l’homme nouveau a provoqué.
 
Bien sûr, on vous présente le futur sous un jour brillant. On vous explique que si le libéralisme n’a pas encore fait la preuve de ses vertus, c’est simplement parce qu’il n’y a pas encore assez de libéralisme dans le monde. Car le libéralisme un médicament qui ne peut « que » vous guérir, donc si les résultats sont contraires aux prévisions, c’est simplement que vous n’avez pas pris assez de ce médicament. C’est donc de votre faute si vous ne guérissez pas, ce n’est pas de la faute du brillant médecin qui vous soigne.
 
Regardez ce qui se passe en Ukraine. Après avoir soutenu un coup d’état qui a mis au pouvoir un ensemble d’oligarques corrompus et de nationalistes agressif dont certain sont ouvertement néo nazis, mais qui ont la grande qualité d’être farouchement opposés à toute discussion avec leur voisin russe, le président Obama a déclaré l’année dernière que l’Ukraine « était en marche vers un avenir de prospérité brillante ». La marche promet d’être bien longue et beaucoup d’Ukrainiens n’en verront pas la fin. Mais, bien sûr ce sera de leur faute !
 
Ne pensez-vous pas qu’il est temps de sauter en marche ?
 

Moyenne des avis sur cet article :  4.71/5   (41 votes)




Réagissez à l'article

89 réactions à cet article    


  • Alpo47 Alpo47 28 juin 13:29

    Personne de censé ne veut mourir pour l’UE, l’OTAN, les USA ... ect ... sauf que personne ne nous demande notre avis. Notre président et sa « bande » sont faibles, très faibles (qui peut croire qu’Ayrault ait le moindre poids ?) et ne font surtout qu’executer les ordres de LEURS maitres US .

    Et notre président, dont la force de caractère n’est pas le trait dominant, se croit toujours obligé de montrer-prouver sa détermination. Il envoie des rafales bombarder des caravanes au Mali, voulait aller également bombarder la Syrie, envoie des soldats en Pologne face à la Russie ... etc. Nous sommes donc affligés d’un gouvernement très faible et qui tente de se montrer « à la hauteur » pour plaire aux USA.

    Nous sommes devenus les caniches serviles des américains et de ce fait, sommes tous en danger car ils nous préparent -grâce à leurs médias- à la guerre ... contre la Russie. Folie pure, car les Russes ne demandent rien, ne nous agressent pas et ... détruiront facilement notre embryon d’armée, si ce n’est tout notre pays si nous les agressons.

    Ce à quoi nous assistons est donc à une dérive gravissime, effectuée par nos seuls dirigeants et surtout A L’ENCONTRE DE LA VOLONTE DU PEUPLE.

    Nous sommes vraiment dans un engrenage très, très dangereux.


    • alinea alinea 28 juin 21:30

      @Alpo47
      « A L’ENCONTRE DE LA VOLONTE DU PEUPLE ».
      Quand le peuple a-t-il exprimé sa volonté, et quelle est-elle ?
      C’est un vraie question, je vois tellement d’avis différents, enfin quand je dis « tellement » je veux dire tellement de gens qui ont un avis opposé.
      Si nous pouvions faire un référendum demain pour demander si nous voulons sortir de l’OTAN, quelle réponse ? De l’UE, quelle réponse ? Que pensez-vous de Poutine ? Quelle réponse ?
      Je ne suis sûre de rien.


    • Pierre JC Allard Pierre JC Allard 28 juin 23:36

      @Alpo47


      Tout citoyen raisonnable devrait immediatement commencer les démarches pour être reconnu comme objecteur de conscience. Un message fort pour un gouvernement qui se demande si sa propagande touche la cible.

      PJCA



    • Alpo47 Alpo47 29 juin 08:13

      @alinea

      J’ai la faiblesse de penser que le peuple (nous) français ne veut majoritairement pas aller faire la guerre à la Russie. Pourquoi donc la ferions nous, la Russie nous agresse t-elle ? ¨Pour ma part, je pense même que nous gagnerions vraiment à « vivre de concert » avec la Russie, coopérer de toutes les manières.
      On se rappelle que nous avons voté contre le traité européen, donc contre plus d’europe et tous les sondages montrent qu’une majorité d’entre nous sommes opposés à la « loi El Khomri ». Néanmoins, tout cela se met en place.

      On trouverait surement en cherchant encore d’autres sujets où le peuple s’est exprimé et où son souhait est à l’encontre de celui des dirigeants. Mais où ces derniers veulent ils donc aller ?

      Nous avons donc un président, et tout un gouvernement, qui a actuellement 14% de soutien selon les sondages et qui pourrait nous entrainer dans une guerre dont personne ne veut et qui pourrait bien tous nous détruire. Je trouve cela irréel et surtout que cela prouve clairement que notre « système démocratique » ne l’est plus du tout. Il n’y a aucun système pour bloquer les dérives -et nous sommes dedans- d’élus et qui ensuite font n’importe quoi, y compris nous entrainer dans la destruction totale.

      Notre système politique est vicié, pourri par la médiocrité et la vénalité et surtout défend les intérêts d’un tout petit groupe, les ultra-riches que je nomme « rentiers-actionnaires ».

      Nous en sommes là. Par contre, on peut toujours se dire qu’on vit vraiment une époque historiquement très riche et importante de l’histoire de l’humanité. Cela , c’est certain.


    • alinea alinea 1er juillet 22:23

      @Alpo47
      Le fait est que lorsqu’on ne veut pas quelque chose, il faut l’exprimer ; un clic de souris ne suffit pas ; des manifs ne suffisent pas ; il faut tenir un siège ! c’est là que je vois peu de monde volontaire.
      Si le gouvernement proposait un référendum, qu’il suffise de se bouger jusqu’à la mairie, peut-être alors, oui, la majorité voudrait sortir de l’OTAN.


    • tashrin 28 juin 14:31

      Le bon sens voudrait qu’on se dégage du sillage des USA, qui sont globalement mort, le savent pertinemment, et sont prets à tout
      Le bon sens voudrait egalement que l’on se rapproche de notre partenaire naturel, à savoir la Russie (proximité geographique, affiliation naturelle à l’Europe, attitude geostrategiquement bcp plus responsable, strategie energetique, etc etc...)
      On n’a donc effectivement strictement rien à foutre dans l’OTAN, qui nous expose à suivre aveuglément la strategie militaire des USA qui eux jouent fondamentalement perso et sont prêts à provoquer une guerre d’ampleur y compris en europe si ca peut permettre de servir leurs interets


      • Pierre JC Allard Pierre JC Allard 28 juin 23:59

        @tashrin


        Le Brexit simplifiera tout. Le UK se collera aux USA , et le reste de l« Europe rejoindra la Russie pour constituer l’Eurasie du monde tripolaire de Orwell. C’est l »équilibre qui apportera la paix.


        PJCA



      • filo... 28 juin 15:38

        Un très bon article et une analyse pleine de lucidité. Mais comment faire ?
        Si vous faites un récapitulatif et un bilan des forces vives sur qui la France, et le reste de l’Europe peut compter, beh, c’est plutôt effrayant, c’est du néant.

        En France compter sur votre président de la république, bien sûr que non. Sur son premier ministre encore moins. Sur le peuple français, sûrement pas car la majorité des gens sont anesthésiés par la propagande omniprésente, accablé par leurs problèmes au quotidiens et placés dans un état de doute s’ils ne sont pas dans un monde virtuels et tout ce qui se passe autour d’eux n’est qu’un rêve.

        Le monde occidental après avoir reconstruit un nouveau rideau de fer s’achemine inexorablement vers une dictature. Dictature comme dernier rictus de ce capitalisme moribond. Mais une dictature qui risque d’être plus terrible que celle qui avait au Chili et en Argentine.

        Elle arrangera les affaires de beaucoup de monde au pouvoir en Occident à commencé par votre président de la république car elle lui permettra de repousser la prochaine élection présidentielle au calendes grecs.

        Les gens finalement comprendront que le capitalisme est la plus grande escroquerie intellectuelle, le système idéologique et économique le plus stupide que le cerveau humain a pu l’inventer.
        Une aberration mentale totale qui nous a coûtés des millions des morts dû aux guerres faites au nom de ce capitalisme, esclavagisme engendrait par ce même capitalisme.

        Une illusion du développement et du biens être pour nous les fourmis travailleurs afin de nous faire oublier que pour notre travail fourni nous sommes récompensés par des miettes.

        La phase finale de ce stade du capitalisme est arrivé il y a quelque années auparavant avec ce qu’ont a surnommé : mondialisation ou globalisation. En réalité il s’agissait de l’américanisation.

        Cette domination absolu américaine (ou anglo-saxonne, c’est selon) sur le reste du monde. Encore une réalité que nous finiront par comprendre que leur but était que la domination et non le bien être de nous tous.
        Car, si le monde entier vivait le même niveau de vie et de même manière que les américains, en cinq (petites) années nous aurions épuisés toutes les ressources naturelles de notre bonne Terre. Donc il nous restera plus rien.

        Et ça les américains il y a très longtemps qu’ils ont compris.
        Donc...


        • fred.foyn Le p’tit Charles 28 juin 16:10

          La vraie menace vient des USA et de l’OTAN...pays détenant des « Armes de destructions massives »...ce que l’Irak n’avait pas.. !


          • eau-du-robinet eau-du-robinet 28 juin 17:13

            Bonjour,
            .
            Michel Collon l’OTAN est une association de criminels
            https://www.youtube.com/watch?v=dZmUhw9CtJ8
            .
            Les Confessions d’un assassin financier - John Perkins
            https://www.youtube.com/watch?v=3wszOnyMr1M


            • François Vesin François Vesin 28 juin 17:51

              Nous sommes opposés à l’engluement dans l’OTAN voulu par

              - Sarkozy et Hollande -
              Nous sommes opposés à la Constitution Européenne / Lisbonne voulue par
              - Sarkolande -
              Nous sommes opposés à notre participation aux guerres offensives voulues par
              - Sarnde - 
              Nous sommes opposés aux lois iniques votées à coup de 49-3 par les complices de
              -Sade -
              Nous sommes le Peuple sans pouvoir et, si nous voulons que ça change, chacun doit
              - SE -
              prendre par la main et contribuer selon ses aptitudes, sa disponibilité et ses possibilités
              à exiger une consultation référendaire sur ces sujets avant la fin de l’année 2016.

               

              • thomas abarnou 28 juin 19:07

                @François Vesin

                On peut dire qu’on est contre la guerre mais ce n’est certainement pas à vous ni au pékin moyen de décider de la stratégie militaire de la France. La diplomatie c’est un métier, ça s’improvise pas, c’est quelque chose de très complexe, bien au delà du niveau d’intelligence du français de base, qui bien souvent connait à peine sa géographie de base et quand on voit ici tous ces pseudos diplomates donner des leçons alors qu’ils n’y connaissent rien, plutôt déposer les armes que leur laisser le moyen de les brandir.

              • Kenou (---.---.2.109) 29 juin 13:25

                @thomas abarnou
                Si le monde était rempli de pékin moyen, le monde serait très probablement en paix.Personnellement, je préfère m’allier en français « de base », car « de base » ce français n’aura pas la bêtise d’aller déclencher des guerres, d’affamer et d’exploiter des civilisations entières.Le français « de base » a beaucoup plus d’empathie pour son prochain que cette élite folle qui nous gouverne.



              • filo... 28 juin 18:04

                Votre président de la république quel misère humaine, quel déchéance, quelle irresponsabilité !

                http://www.opex360.com/2016/06/24/otan-la-france-simplique-dans-la-defense-des-pays-baltes/


                • Laurent 47 28 juin 18:54

                  Il va falloir qu’un jour ou l’autre on envoie balader les Etats-Unis, pour avoir une bonne fois pour toutes la paix en Europe.
                  Et surtout virer à nouveau l’OTAN, cette machine de guerre américaine !
                  La Russie n’a jamais été, de toute son histoire, l’ennemie de la France, alors pourquoi le serait-elle maintenant ?
                  Du temps des tsars, le français était la langue diplomatique, et même à l’heure actuelle, les jeunes russes connaissent mieux nos écrivains que les jeunes français.
                  Mais les russes sont très sociables...tant que l’on ne leur cherche pas des poux sur la tête !
                  Jamais la Russie n’a eu la moindre intention hégémonique sur le Sud de l’Europe ! Qu’est-ce qu’elle gagnerait à occuper des pays ingouvernables, sans aucune ressources naturelles, alors que le territoire russe est immense, et regorge de tout ce qui est nécessaire à l’économie du pays ?
                  Ce fantasme vient de l’esprit paranoïaque des américains, qui s’imaginent que la Russie serait tentée par la même soif de conquête territoriale que les pionniers américains du Far-West !
                  Maintenant, en regardant les choses de plus près, on peut constater que de grosses entreprises américaines font de fructueuses affaires en Russie ( aux dires de Poutine lui-même ).
                  Ce qui prouve que ce n’est pas la Russie qui inquiète Washington, mais plutôt le rapprochement éventuel entre ce pays et la Communauté Européenne.
                  D’où l’intérêt de provoquer l’accroissement de la tension militaire dans l’Est de l’Europe, afin de nous fâcher définitivement avec notre principal partenaire économique !
                  Quand un chef d’état, quel qu’il soit, n’est pas capable de comprendre quelque chose d’aussi basique, il vaut mieux qu’il se recycle dans la vente de pizzas !
                  Il n’y a pas de sot métier.


                  • alinea alinea 28 juin 21:33

                    @Laurent 47
                    J’ai souvenir d’une certaine Berezina....


                  • thomas abarnou 28 juin 19:05

                    L’OTAN est la seule possibilité française à l’heure actuelle. Seule, elle ne pourra jamais mener les opérations qu’elle mène actuellement. La France ne peut pas être seule, impossible. Sans Europe de la défense, elle n’a quelque part aucune autre possibilité. Elle ne peut objectivement faire alliance militaire avec les russes ou les chinois qui n’ont pas les mêmes stratégies et objectifs. L’OTAN est largement criticable, dans son fonctionnement, dans ses tactiques et dans ses couacs nombreux, mais l’OTAN est l’alliance naturelle de la France à l’heure actuelle, héritée de la WW2. Nous sommes alliés des USA et de nos voisins européens. Et nous partageons valeurs et objectifs communs. 


                    Par contre, transformer l’OTAN me parait essentiel, ainsi que ses stratégies. 

                    • Laurent 47 28 juin 19:37

                      @thomas abarnou
                      L’OTAN n’est pas l’Europe de la défense, c’est l’Organisation du Traité de l’Atlantique Nord, qui a été créé pour se prémunir contre une hypothétique invasion de l’Europe par des hordes déchaînées de bolcheviques ( vous savez, ceux qui ont eu 27.000.000 de morts pour qu’on ne parle pas allemand ).
                      Cette invention est née dans le cerveau malade des dirigeants américains, qui cultivent cette paranoïa depuis 1945 !
                      Ils n’en ont strictement rien à foutre des intérêts européens ! Pour eux, l’Europe n’est qu’un protectorat des Etats-Unis ( ils avaient même eu l’idée de créer une monnaie pour ce protectorat à la fin de la guerre ).
                      Créer une défense européenne est une excellente idée, mais elle ne pourra exister que si les Etats-Unis n’y participent pas !
                      Washington ne veut pas que la Communauté Européenne se rapproche de la Russie pour des échanges économiques, d’où les conflits artificiels créés à l’Est.
                      Par contre, les plus grosses entreprises américaines sont installées en Russie, et y font d’excellentes affaires ( aux dires de Poutine lui-même ).


                    • François Vesin François Vesin 28 juin 19:55

                      @thomas abarnou
                      Ne vous en déplaise, seuls nos dirigeants partagent les valeurs et les objectifs de l’OTAN 

                      et cette alliance est tellement « naturelle » que De Gaulle n’a eu de cesse que de nous en protéger !
                      Quelles raisons objectives avons nous à nous compromettre dans les guerres initialisées par et pour les USA ? Quelle légitimité ont nos dirigeants de déclarer - ennemis - des peuples dont le principal défaut est de pas embrasser le néolibéralisme mondialisé et de refuser d’être colonisés
                      au seul profit d’une ploutocratie hégémonique ? Le terme de Défense Nationale est pertinent : nous nous sommes donnés les moyens d’affirmer et de garantir notre souveraineté et certainement pas ceux d’envahir quiconque ne nous a rien fait ni de nous comporter en nationalistes colonisateurs transis. Nous n’avons rien à faire dans l’OTAN et, seuls nos dirigeants ont peur de mordre la main qui les nourris !

                    • filo... 28 juin 19:59

                      @thomas abarnou
                      « les opérations qu’elle mène actuellement »

                      Ces opérations c’est du néocolonialisme français !

                      Et elle n’arrive pas à se guérir de cet état d’esprit.

                      Avez vous compris que la France n’est plus une puissance (coloniale, militaire et économique) ?


                    • thomas abarnou 28 juin 20:48

                      @filo...

                      Ces opérations sont des interventions occidentales. Ce n’est pas une décision unilatérale de la France. Si elle n’est plus une puissance, et qu’elle sort de l’OTAN, alors la France sera vulnérable, si elle n’est plus une puissance. Vous ne faites qu’accréditer le fait que la France n’a aucune autre option que l’OTAN. 

                    • thomas abarnou 28 juin 20:55

                      @François Vesin

                      Vos lectures des guerres sont fausses. La Libye ça nous concerne, le Mali ça nous concerne directement. Ces guerres ne dépendent pas toutes des USA, même si, par facilité, vous simplifiez. La France n’a envahi personne monsieur, elle intervient, c’est très différent. Il faut ne pas avoir de connaissance géopolitique pour ne pas le comprendre. Lorsqu’on intervient en Syrie, ce n’est pas pour se servir - même si des multinationales le font par la suite, de manière peu scrupuleuse - c’est pour défendre nos intérêts, défense nationale justement. La méditerrannée aux mains des terroristes ce serait terrible pour la France et pour les français et pour le commerce aussi. Il faut sortir des visions étroites et morales à la con. La diplomatie et donc la guerre ce n’est pas moral. Ca n’a pas à l’être, du moins pas quand c’est nécessaire. 

                      Quel autre allié naturel avons-nous à part les USA et la GB ? Actuellement, aucun autre. Ce sont les pays les plus proches de nous par de nombreux aspects. 

                    • thomas abarnou 28 juin 20:57

                      @Laurent 47

                      A vous croire le monde se divise en deux : Russie = gentil, USA = méchant. Vision ridicule et simplette. Prenez des cours de géopolitique et revenez plus tard. 

                    • covadonga*722 covadonga*722 28 juin 21:02

                      @thomas abarnou
                       puisque vous semblez géo politiquement au courant soyez assez aimable de m’expliquer pourquoi nos troupes au sahel coursent des islamistes dont Fabius après les avoir armés trouve que leurs cousins syriens font de l’excellent boulot.


                      Quel autre allié naturel avons-nous à part les USA et la GB ?


                      l’empire américain n’a pas d’allies il n’a que des vassaux !

                    • thomas abarnou 28 juin 21:42

                      @covadonga*722

                      L’empire américain n’est pas aussi puissant que vous le dites. Il se casse les dents, bien souvent : en Irak, en Afghanistan, avant au Vietnam. S’il est évident qu’une partie des néo-conservateurs méprisent le monde, ce n’est pas le cas de toute la diplomatie américaine ni du gouvernement actuel par exemple. Les retraits successifs d’Obama le montrent très bien. Maintenant, si vous êtes incapable de vous affranchir de la caricature du GI bourrin et de la CIA démoniaque, arrêtez de regarder des blockbusters stupides car au final votre vision du monde c’est celle des films. 

                      Le Sahel n’est pas un simple enjeu contre le terrorisme. C’est un enjeu stratégique et de contrôle. De plus vous confondez l’Al Quaida des talibans avec les multiples groupes ethniques et religieux qui pillent le Sahel, souvent l’instrument de politiques intérieures de potentats locaux et objets de tensions depuis longtemps déjà. Aqumi n’a de commun avec les talibans qu’un vague fond d’idéologie islamiste. Pour le reste, les finalités divergent largement. Il faut commencer d’abord par faire dans votre tête le tri entre ces groupes terroristes très divers. 

                      Concernant Fabius et les armes, qui plus est, rien ne le prouve. Si vous faites allusion aux armes de Daech, la raison est bien plus simple. Certains officiers de Saddam Hussein ont rejoint les rangs de l’EI, et devant la déroute de l’armée irakienne armée par les américains en ont profité pour piquer tout un tas d’armes et de piller de nombreux dépots de munitions, de missiles, de blindés. Ce qui explique la force de Daech c’est le chaos irakien, dont les américains sont coupables bien entendu, mais certainement pas sciemment. Cela ne fait que les desservir depuis des années. 

                    • François Vesin François Vesin 28 juin 21:56

                      @thomas abarnou
                      Et si demain nous sommes bombardés par la Corée du Nord sur recommandation d’un BHL local au nom des « Droits de l’Homme » ou pire encore « du droit d’ingérence »  parce qu’elle se sent « concernée » par l’état pitoyable dans lequel nos dirigeants successifs mettent notre pays et notre peuple qui subit leurs trahisons, chez qui irez-vous miauler pour expliquer que sa lecture de la guerre est fausse !!!

                      Vous parlez de diplomatie : l’ONU et les girouettes Sarkozistes ou Hollandiennes sont incapables d’entendre une vérité diplomatique si les diktats étasuniens en ont décidés autrement ... Colin Powel et ses preuves irréfutables, ça ne vous rappelle rien ?


                    • philouie 28 juin 22:34

                      @thomas abarnou
                      La Libye ça nous concerne,
                       
                      Et donc en quoi détruire un pays comme la Libye sur ordre de l’Otan est bénéfiwue à la France et aux français ? Je vois pas.


                    • filo... 28 juin 22:34

                      @thomas abarnou
                      Non Monsieur, les guerres que la France mène en Afrique actuellement c’est sur la décision unique de votre président de la république et pas des occidentaux ou de l’OTAN.

                      Votre président a espéré qu’il sera soutenu et épaulé par des autres membres de UE, mais que nenni. Tous le monde a décliné.

                      En plus vu que c’est des pays de tiers-monde donc forcement inférieures à « néo colons François » et à la « grande nation néo coloniale » il a pensé faire de ça un petit exercice de savoir faire français, une petite promenade de santé mais non malheureusement non.
                      Ces durs à cuire africains qui tiennent à leur décolonisation et leurs émancipation opposent une farouche résistance et font en sorte que ces guerres deviennent interminable et de plus en plus coûteux en hommes et en matériels.

                      Mais avez vous remarqué que les médias français n’en parle jamais ?

                      Votre président dépense de l’argent pour assouvir ses propres frustrations et ses tendances guerrières refoulés au lieu de l’utiliser pour aider les nécessiteux en France.
                      Simplement honteux !


                    • philouie 28 juin 22:38

                      @thomas abarnou
                      Ce qui explique la force de Daech c’est le chaos irakien, dont les américains sont coupables bien entendu, mais certainement pas sciemment.
                       
                      Vous prenez les américains et nous pour des cons.


                    • thomas abarnou 29 juin 00:23

                      @philouie

                      Non. Justement, vous vivez dans le cliché permanent. Expliquez moi ce qu’apporte le chaos irakien aux américains ? Je vous souhaite bien du courage pour trouver une réponse plausible. 

                    • thomas abarnou 29 juin 00:26

                      @philouie

                      S’être débarassé de Kadhafi n’était pas non plus un crime il me semble, quand on sait les siens. Ensuite, vous ne comprenez décidement rien de la chose géopolitique. Si la Lybie tombe au mains des islamistes, la mer méditerrannée ne sera plus le lac qu’elle est. Nous serons directement menacé. Il faudra pêcher escorter par l’armée, il faudra commercer escorter par l’armée. La Libye c’est à nos portes. Il faut que vous le compreniez. Ce qui se passe là bas se répercute chez nous. 

                      Maintenant, la France a totalement foiré son intervention. Mais maintenant, il faut l’assumer, sinon la partie est perdue et pas pour Hollande ou pour quelques chefs d’entreprises véreux, la partie elle est perdue pour vous, pour les français, pour moi. 

                    • thomas abarnou 29 juin 00:28

                      @François Vesin

                      Vous remarquerez que la corée est très loin et nos guerres, elles, très proches. Les intérêts stratégiques, les enjeux, du Sael à la Syrie sont immédiats. Sans rapport avec la lointaine Corée. 

                      Il n’y a pas de vérité diplomatique. Il y a des choix à faire. Et les assumer ensuite. 

                    • thomas abarnou 29 juin 00:31

                      @filo...

                      Il me semble que « votre président » c’est aussi le vôtre. Ne vous dédouanez pas d’être français... si vous l’êtes. 

                      Je ne pense absolument pas que les pays du tiers monde sont inférieurs pour ma part. Je pense que vous n’avez pas beaucoup voyagé dans votre vie, que vous ne connaissez pas grand chose de la chose diplomatique et que vous l’ouvrez pour pas grand chose. Désolé de prendre ce ton hautain mais il faut être un peu honnête. Les guerres faites par la France n’ont absolument rien d’inutile. Elles servent la France et nous protègent, mais on a pas de guerre sans dégats collatéraux. Comprenez une fois pour toute qu’aucune diplomatie n’est morale, aucune, ni celle de Poutine, ni celle de la Chine, ni celle de la France, ni celle des USA. C’est comme ça. 

                    • philouie 29 juin 07:49

                      @thomas abarnou
                      Si la Lybie tombe au mains des islamistes, la mer méditerrannée ne sera plus le lac qu’elle est.

                      ah. Et donc j’ai pas compris pourquoi la France s’est allié aux islamistes pour faire tomber Kadhafi et qu’elle leur a ouvert la Libye ?
                      c’est quoi votre explication, pour rire ?


                    • thomas abarnou 29 juin 08:46

                      @philouie

                      Parce qu’il faut bien appuyer quelqu’un au sein d’un pays, des opposants - à moins de l’envahir et de le coloniser, que l’on croit d’abord raisonnable et légitime et dont on se rend compte ensuite de la dangerosité. Ca arrive tout le temps. Je ne comprends même pas qu’on s’en étonne. 

                      De plus, vous caricaturez la crise en Lybie. Il ne s’agissait pas d’intervenir pour soutenir de méchants barbus contre Khadafi, le but était d’éviter la guerre civile en virant du pouvoir Khadafi et en permettant une transition démocratique. Echec, bien entendu. 

                    • thomas abarnou 29 juin 08:50

                      @philouie

                      Vous n’avez pas répondu à ma question : « quel est l’intérêt pour les améiricains de ce chaos en Irak ? »

                    • goc goc 29 juin 16:06

                      @thomas abarnou
                      S’être débarassé de Kadhafi n’était pas non plus un crime il me semble, quand on sait les siens.

                      Qu’est-ce que vous en savez de ses « crimes », vous avez été en Libye ?
                      moi j’y ai travaillé, et ses « crimes » comme vous dites, c’est surtout d’avoir permis l’alphabétisation de 90% de la population, c’est d’avoir donné à son peuple le niveau de vie le plus haut de toute l’Afrique grâce aux richesses du pétrole qu’il partageait, et ce contrairement à nous qui nous sommes empressé de piller ces richesses dès notre arrivée. Les vrais barbares c’est nous. Nous qui avons bombardé et rasé des villes entières alors que l’ONU ne nous avait donné le droit que d’abattre des avions, et non de massacrer des civils.

                      Alors peut-être que Kadafi était un dictateur, mais que sommes nous ?. Nous dont nos dirigeants nous ont fait honte en recevant ce « dictateur » avec une servilité abjecte afin d’obtenir de l’argent de leur bienfaiteur, puis tel des mafieux italiens, ont fait exécuter celui qui aurait pu leur rappeler tous les jours ce qu’ils lui doivent à ce ... dictateur.

                      Mais comme on dit : « quand on veut abattre son chien, on prétend qu’il a la rage ». Et c’est si facile de trouver des gogos comme vous pour croire cette propagande.


                    • goc goc 29 juin 17:16

                      @thomas abarnou
                      Vous n’avez pas répondu à ma question : « quel est l’intérêt pour les améiricains de ce chaos en Irak ? »

                      Les américains ont décidé de détruire tous les régimes nationaux qui émettraient l’idée de ne plus commercer en dollar, et de les remplacer par des pantins sous leur contrôle.
                      C’est ce qu’ils ont fait avec Saddam Hussein, puis avec Kadafi. Ce dernier avait même commis le crime de lèse-majesté, à savoir préparer une monnaie africaine et commercer avec

                      Mais maintenant ils ont deux gros morceaux a « avaler », c’est la Russie et la Chine. d’où leurs folies destructrices partout dans le monde en ouvrant la boite de Pandore, c’est à dire Daesh

                      Mais visiblement votre « culture » géopolitique est très limitée. certainement un abus de mise à disposition d’heures de cerveaux, en exclusivité pour TF1


                    • thomas abarnou 29 juin 18:55

                      @goc

                      Ce n’est parce qu’un homme fait quelque chose de bien, qu’il ne fait que le bien. Vous le drapez de sa vertu nationale pour le laver honteusement de ses exactions terrifiantes : les emprisonnements dans des conditions épouvantables, les provocations terribles et belliqueuses, notamment au Tchad. J’ai vu mieux comme ange.

                      Je n’excuse pas la France, mais je n’excuse pas Khadafi. Il n’y a pas de relativisme à avoir avec la dictature. Khadafi était un salopard, que parfois la France a soutenu, honteusement. Mais il n’y a pas à relativiser. Quand je lis un commentaire comme le vôtre, je m’interroge sur votre vision de la démocratie. 

                      Il n’y a aucune propagande. Le long règne de Khadafi prouve largement mes dires. On connait ses crimes. Cessez d’être négationniste. 

                    • thomas abarnou 29 juin 19:26

                      @goc

                      Les américains n’ont toujours pas détruit l’UE, qui commerce en Euro, ni la Chine, ni le Japon. Je me demande bien pourquoi... Vous dites vraiment n’importe quoi. 

                      Je ne regarde jamais le JT de TF1. Par contre je lis la presse quotidienne, c’est déjà bien plus instructif et un effort que vous devriez faire avant d’avancer des absurdités. 

Ajouter une réaction


    Si vous avez un compte AgoraVox, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page (bouton «Connexion»)

    Vous pouvez vous inscrire ici pour en créer un.



FAIRE UN DON

:-) :-)) ;-) :-| :-/ :/-) :-( :-(( :-p :-O :->

(Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)

Attention : ce forum est un espace de débat civique et civilisé qui a pour but d'enrichir cet article. N'hésitez pas à signaler tout abus en cliquant sur le lien présent en bas de chaque commentaire pour nous indiquer tout contenu diffamatoire, injurieux, commercial, raciste... et qui sera supprimé dans les plus brefs délais (Consulter la Charte de bonne conduite).

Sachez également que des informations sur votre connexion (telle que votre adresse IP) seront mémorisées et partiellement affichées avec chaque commentaire posté si vous n'êtes pas connecté.

Pour repérer rapidement l'auteur de l'article, son pseudo s'affiche en rouge.

Si vous constatez un bug, contactez-nous.

Auteur de l'article

Virgile Thomas


Voir ses articles






Les thématiques de l'article


Palmarès