Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > Québec : en marche contre l’austérité

Québec : en marche contre l’austérité

L'austérité n'est pas un mal gardé des citoyens européens. Si les Grecs l'ont contestée par les urnes le mois dernier, la société civile québécoise se prépare également à répondre aux violentes coupures budgétaires imposées par le gouvernement libéral.

Des coupures qui touchent une multitude de secteurs

Investi au printemps 2014, le gouvernement libéral majoritaire entendait comprimer l'appareil gouvernemental de 3,2 milliards de dollars d'ici le printemps 2015 afin de retrouver un équilibre budgétaire. Pour ce faire, le gouvernement coupe partout, tant dans l'aide à l'emploi,les programmes sociaux, l'éducation ainsi que dans le domaine de la santé. Dans les mesures phares, nous retiendrons notamment le durcissement du régime de retraite des fonctionnaires, ces derniers se voyant à présent dans l'obligation d'exercer leur activité jusqu'à l'âge de 62 ans au lieu de 60 ans sous peine de pénalité (également alourdie). Côté emploi, 16,5 millions de dollars ont été amputés au programme de Fonds de développement du marché du travail, dont deux dans le PAAS action, un programme d'insertion professionnelle des personnes en situation de handicap. Quant à ce qui a trait à l'éducation, 70 milliards de dollars de compression budgétaire ont été annoncés à l'Université de Montréal. L'offre de cours s'est passablement réduite. « J'étais inscrit, et trois jours avant le début du cours, je reçois un mail qui me dit le cours est annulé  » nous témoigne un étudiant de science politique. Malgré sa formation de médecin, Philippe Couillard, le premier ministre n'hésite pas également à comprimer le budget de la santé. Ainsi 200 postes ont été abolis dans un centre de santé et de services sociaux à Laval à l'automne dernier.

Le parti libéral du Québec : une histoire d'amour ?

En dépit des grandes manifestations étudiantes du printemps 2012, surnommé depuis « printemps érable » et de toute l'émulsion alternative qui les entouraient, les libéraux ont repris le pouvoir au printemps 2013, mais cette fois-ci avec une écrasante majorité (70 sièges sur 125). Se réjouissant à présent d'avoir quasiment éliminé le déficit le gouvernement Couillard devrait présenter le budget pour l'année 2015-2016 au printemps prochain. Ce dernier visant l'équilibre budgétaire est très attendu.

Vers un printemps 2015 ?

Face à ces compressions sans fin, la société civile s'organise. Le groupement de comités « Printemps 2015 » recense d'ores et déjà 12 syndicats étudiants ainsi que 4 syndicats enseignants pour entrer en grève ces prochains mois. Cependant, et contrairement au printemps érable de 2012 qui était principalement impulsé par des mouvements étudiants, la grève et les manifestations qui s'annoncent devraient être soutenues par une multitude d'acteurs. Le comité des syndicats nationaux (CSN) se joindra aux étudiants sous la bannière du collectif « refusons l'austérité » et appelle à une mobilisation le 21 mars prochain. Les forces de l'ordre seront alors probablement amenées à défiler aux côtés des étudiants, ceux qu'elles avaient parfois lourdement réprimés trois ans plus tôt. Cette diversité pourrait elle accroître la cohésion sociale et renforcer le mouvement ? Réponse au printemps prochain…


Moyenne des avis sur cet article :  3.86/5   (7 votes)




Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

Lina Sagrehboie


Voir ses articles






Les thématiques de l'article


Palmarès