Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > Qui sont donc les auteurs de l’écrasement du vol MH17 (...)

Qui sont donc les auteurs de l’écrasement du vol MH17 ?

UNE AUTRE DE CES MANIPULATIONS QUI RESSEMBLE À CELLE DES ARMES DE DESTRUCTION MASSIVE.

On se souviendra de la performance de Colin Powell, alors secrétaire d’État, lorsqu’en 2003, il s’était fait convaincantdevant les Nations Unies pour démontrer l’existence, en Irak, d’armes de destruction massive et du danger que représentaient ces armes entre les mains de Saddam Hussein. Aujourd’hui, nous savons tous que ces armes n’existaient tout simplement pas en Irak et que les déclarations de Saddam Hussein à leur sujet étaient vraies.

 Dans le cas de l’écrasement, le 17 juillet 2014, du vol malaisien MH17 qui a coûté la vie à 298 personnes, on peut dire que John Kerry, l‘actuel secrétaire d’État, a tout fait pour convaincre l’opinion occidentale que les auteurs de cette tragédie étaient les séparatistes de l’Est de l’Ukraine et la Russie de Poutine, leur protecteur.

Ce fut d’abord le président Obama qui donna, dès le 18 juillet, le signal de départ pour la campagne d’accusation et de dénigrement des séparatistes et de la Russie comme auteurs de cet écrasement. Le lendemain et les jours suivants, ce fut un marathon à grande allure du secrétaire d’État, John Kerry, pour informer les principaux journalistes des grands médias et pour utiliser diverses tribunes en vue de répandre la bonne nouvelle de l’existence d’un document secret ne laissant aucun doute sur le fait que les séparatistes du Donbass et la Russie étaient de toute évidence les auteurs de cet écrasement.

Le 20 juillet, trois jours après l’écrasement, le Secrétaire d’État américain déclarait sur CNN au sujet du missile utilisé par les séparatistes :

« Il est assez clair qu'il s'est agi d'un système qui a été transféré de Russie et remis aux mains des séparatistes prorusses en Ukraine. »

Le même jour sur la BBC on y rapporte ceci :

«  Après avoir mentionné des informations glanées sur les “réseaux sociaux”, Kerry déclara au cours de l’émission de la NBC “Meet the Press” (Rencontre avec la Presse) : “Mais plus important encore, nous avons saisi l’image de ce lancement. Nous connaissons la trajectoire. Nous savons d’où il est parti. Nous connaissons le détail horaire. Et c’est exactement à ce moment que cet avion a disparu de l’écran radar. »

Ces affirmations de Kerry ne peuvent que reposer sur des documents sérieux et non contestables. Ces documents ne peuvent être que ceux des photos satellites, prises au-dessus du Donbass au moment de l’écrasement de l’avion MH-17. Or, ces photos satellites n’ont jamais été portées à la connaissance des principaux acteurs, chargés de résoudre les problèmes reliés aux circonstances de l’écrasement et d’identifier les coupables pour qu’ils répondent de leurs crimes. En relation avec ce sujet, je vous invite à lire cet excellent article de Robert Parry, en date du 19 janvier 2015.

Tout récemment, le 21 janvier 2016, le père d’une des victimes, de nationalité américaine, s’est adressé au Secrétaire d’État, John Kerry, pour qu’il lui fournisse la preuve de ses déclarations sur les causes et les auteurs de l’écrasement du vol MH-17. Dans sa lettre, il écrit ceci :

« “Ce que je comprends, c’est que ni le gouvernement néerlandais ni le bureau de la sécurité néerlandais n’ont reçu officiellement l’information radar de la part des É-U à laquelle vous aviez fait référence. Elle n’est pas présente dans le rapport du bureau de la sécurité et n’est pas non plus du domaine public,”

“Au nom des parents en deuil, et pour aider la recherche de la justice, je demande que les États-Unis fournissent au bureau de la sécurité néerlandais les informations radar auxquelles vous avez fait allusion dans votre conférence de presse et toute autre information disponible et pertinente (comme des données satellitaires et des données infrarouges) que votre gouvernement a en sa possession. » 

La réponse que ce père vient de recevoir est qu’il ne saurait en être question.

On voit bien que la manipulation et le mensonge sont partis intégrantes des politiques des États-Unis dans le monde. S’ils ne sont pas les seuls à manipuler et à mentir, ils sont certainement les plus puissants à pouvoir le faire à si grande échelle. Dans le cas présent, cette manipulation a très bien servi à la préparation de l’opinion publique occidentale pour discréditer Poutine et la Russie et pour procéder à la mise en place des sanctions visant tout particulièrement son économie. Dans le cas de l’Irak, il fallait imputer à Saddam Hussein l’existence d’armes de destruction massive pour justifier une intervention militaire de grande envergure. Dans les deux cas, ce fut un succès pour leurs auteurs, mais non pour le monde.

Maintenant que le monde commence à comprendre la grande tricherie, le mot d’ordre présidentiel est de tourner les pages du passé pour ne regarder que celles de l’avenir. C’est exactement le message qu’il a laissé à Cuba, lors de sa visite, et en Argentine qui se remémorait, au moment de son passage, le coup d’État militaire de 1976, laissant des milliers de morts et de disparus. Pas surprenant que le rappel de certaines pages du passé n’intéresse pas Washington. C’est qu’il est le plus souvent l’acteur principal des subversions, des coups d’État et des crimes commis.

À Washington, on voudrait bien qu’on ne parle plus de ce vol MH17 et que l’on tourne la page, mais plus que jamais, il faut y revenir, à temps et à contre temps, pour que le monde découvre le véritable visage de ceux qui en sont les auteurs. Il faudrait demander plus souvent à M. Obama si les grandes valeurs de l’Occident chrétien auxquelles il aime se référer, incluent le mensonge, la corruption et la manipulation. Chose certaine, c’est qu’elles font partie des valeurs des politiques de la Maison-Blanche.

 

Oscar Fortin

Le 3 avril 2016

http://humanisme.blogspot.com

 

Pour qui voudrait repasser les grands moments de cette tragédie du vol MH17 et de l’enquête qui a suivi, je vous laisse avec les références d’articles que j’avais alors écrits. On peut également les retrouver sur Agoravox et d’autres sites d’information alternative.

Articles écrits à partir du 18 juillet 2014

http://humanisme.blogspot.ca/2014/07/le-drame-de-lecrasement-du-boeing-777.html

http://humanisme.blogspot.ca/2014/07/le-dossier-du-boeing-777-de-malaysia.html

http://humanisme.blogspot.ca/2014/07/les-dix-questions-de-la-russie-au.html

http://humanisme.blogspot.ca/2014/07/la-verite-sur-lecrasement-du-vol-mh-7.html

http://humanisme.blogspot.ca/2014/07/la-verite-sur-lecrasement-du-vol-mh-

7.html

http://humanisme.blogspot.ca/2014/08/enquete-sur-lecrasement-du-vol-mh17.html

http://humanisme.blogspot.ca/2014/09/ecrasement-du-vol-mh17.html

http://humanisme.blogspot.ca/2015/08/vol-mh17-et-les-dessous-dune-enquete.html


Moyenne des avis sur cet article :  4.59/5   (44 votes)




Réagissez à l'article

70 réactions à cet article    


  • JL JL 4 avril 10:04

    Excellent article.

     
    Je remarque ce matin encore, que jusque dans notre radio d’Etat, on ne s’embarrasse plus de ces détails : on parle carrément de « l’agression russe en Ukraine », sans autre forme de procès. Cette expression est désormais gravé dans le marbre de l’histoire selon les US, storytelling que nos médias diffusent ad libitum.


    • Jeussey de Sourcesûre M de Sourcessure 4 avril 17:39

      @JL

      La principale compétence demandée aux « journalistes » de Radio-France et France-Télévision est un bilinguisme à membrane semi perméable (ne fonctionnant que dans une sens), complété par un entraînement intensif à la traduction simultanée de CNN et du Washington Post.

    • Ouallonsnous ? 4 avril 17:46

      @JL

      Il semble que dans l’article il y ai confusion et amalgame entre le vol MH370 le vol MH17 !

      Le vol MH370 s’est « perdu » dans le Pacifique/Océan indien et a fait disparaître des « savants » chinois impliqués dans une découverte scientifique qui de ce fait s’est retrouvée dans les mains d’un américain. !

      Le vol MH17 a lui été « disparu » au dessus de l’Ukraine alors qu’il volait sur la route que devait emprunter le vol qui transportait W Poutine !


    • oscar fortin oscar fortin 4 avril 18:10

      @Ouallonsnous ? Je m’excuse, mais je ne vois pas trop cet apparat d’amalgame. Du début à la fin de l’article il s’agit de l’écrasement du vol MH17 de malaysien Airline au dessus du Donbass.


      Avec tout mon respect

    • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 4 avril 20:38

      @M de Sourcessure
      Il existe pourtant sur France Inter, un mince filet de subversion quand elle est maniée par un humoriste, mais pour combien de temps encore ?
       « Le temps de parole des candidats, l’instant Meurice ».


    • Pierre JC Allard Pierre JC Allard 10 avril 21:08

      @JL

      Mais plus personne de raisonnable ne croit un mot de que que dit Washigton. La Radio d’État de discrédite.... et personne ne croit que ce soit innocent. .

      PJCA

    • Parrhesia Parrhesia 4 avril 10:12

      Excellente analyse.

      Rappelons au passage que l’annexion de l’Ukraine par l’Europe pour le compte des USA n’intéresse pas seulement ces derniers au titre de l’encerclement de la Russie.

      Elle intéresse également Israël en ce qu’elle compromettait l’accès de la Méditerranée à la flotte russe, et favorisait ainsi la politique israélienne d’agression contre la Syrie et de blocus contre Gaza.

      Et puisque cet article a le mérite de citer Colin Powell, il n’est pas inutile de rappeler qu’à titre de comparaison, Laurent Gbagbo est toujours embastillé à La Haye pour avoir tenté de défendre l’indépendance de la Côte d’Ivoire alors que Powell continue à pérorer aux States …

      Les « crimes » de Gbagbo seraient-ils plus grands que ceux de Powell et consorts ou bien le « Droit » selon La Haye serait-il à géométrie variable ???


      • gorio 4 avril 13:45

        @Parrhesia

        Rappelons au passage que l’annexion de l’Ukraine par l’Europe pour le compte des USA n’intéresse pas seulement ces derniers au titre de l’encerclement de la Russie.

        L’UE n’a pas annexé l’Ukraine contrairement à la Russie qui a annexé la Crimée.
        Que l’UE ait cherché à faire basculer l’Ukraine dans sa sphère d’influence et que pour cela il est fort possible qu’elle ait été à la manoeuvre pour déstabiliser le pays, tout autant que la Russie d’ailleurs, donc tout cela ne donne pas un blanc seing pour affirmer des conneries. 

      • Parrhesia Parrhesia 4 avril 15:31

        @gorio

        Effectivement ! L’U.E n’a pas annexé l’Ukraine !

        J’aurais dû écrire « la tentative d’annexion... »

        Tentative d’annexion qui par ailleurs est toujours en cours, alors « la connerie » est à coup sûr moins grosse que les faits !!!


      • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 4 avril 20:55

        @gorio
        La Russie n’a rien annexé du tout, la Crimée a toujours été russe !


      • gorio 4 avril 21:25

        @Fifi Brind_acier
        La Crimée a toujours été russe.


        Tiens en parlant de connerie smiley 

      • gorio 4 avril 21:43

        @Parrhesia
        Il ne peut pas y avoir d’annexion par l’UE car même si l’Ukraine adhéré à l’UE, l’Ukraine gardera un gouvernement national qui aura in fine la main sur la politique de son pays. 

        Donc en raison de la définition du mot annexion, il est impossible à l’UE d’annexer un pays.
        Cela n’enlève en rien les manigances de l’UE pour faire tourner casaques à nos chers cosaques.
        Mais cela n’enlève en rien également les provocations, les pressions, les rétorsions, le soutien armé aux rebelles et l’annexion pure et simple que la Russie a pratiqué contre l’Ukraine.

        Dans cette lutte d’influence autour d’un pipeline, y a aucun gentil. Chacun joue sa carte au détriment du peuple ukrainien.


      • gerard5567 5 avril 01:29

        @Fifi Brind_acier
        Non. La Crimée n’est russe que depuis 1792, année à laquelle elle a été annexée.


      • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 5 avril 07:54

        @gorio
        L’objectif n’est pas une question d’annexion, mais de verrouillage entre l’ Est et l’ Ouest.


        Bzrezinsky explique clairement dans « le Grand Échiquier », qu’il s’agit de COUPER tous liens entre l’Europe et la Russie, pour éviter que ne se constitue l’ Eurasie, qui serait la zone économique du monde la plus puissante, et qui ruinerait la suprématie américaine sur le monde.

      • philouie 5 avril 07:57

        @gorio
        Il ne peut pas y avoir d’annexion par l’UE car même si l’Ukraine adhéré à l’UE, l’Ukraine gardera un gouvernement national qui aura in fine la main sur la politique de son pays.
         
        vous voulez dire , comme la France ?


      • Parrhesia Parrhesia 5 avril 08:43

        @gorio
        >>> Il ne peut pas y avoir d’annexion par l’U.E....<<<

        Que voulez-vous répondre à quelqu’un qui ne sait toujours pas que la France elle-même a été annexée à l’U.E. le jour même où Sarkozy et ses « représentants du peuple français » ont fait l’usage que l’on sait du referendum négatif sur l’Europe ???


      • Seudo 6 avril 10:31

        @gorio

        "Il ne peut pas y avoir d’annexion par l’UE car même si l’Ukraine adhéré à l’UE, l’Ukraine gardera un gouvernement national qui aura in fine la main sur la politique de son pays. « 

        En parlant de connerie, là vous en tenez une bonne :

         »Selon le principe de primauté, le droit européen a une valeur supérieure aux droits nationaux des États membres. Le principe de primauté vaut pour tous les actes européens disposant d’une force obligatoire. Les États membres ne peuvent donc pas appliquer une règle nationale qui serait contraire au droit européen.[...]La Cour a par la suite précisé que la primauté du droit européen s’applique à tous les actes nationaux, qu’ils aient été adoptés avant ou après l’acte européen concerné. [...] La primauté du droit européen sur les droits nationaux est absolue. "

        LIEN
         
        Vous , comprendre le principe de l’europe ?


      • Laurent 47 7 avril 13:12

        @gorio
        Ce sont les néo-nazis ukrainiens au pouvoir à Kiev ( ce que tout le monde ne sait pas, apparemment ), qui sont les principaux responsables du référendum organisé en Crimée par les russophones qui ont fui les massacres de Pravy Sektor, de Svoboda, du bataillon Azov, et autres fascistes qui commençaient à mettre leur programme à exécution ( mort aux russes, mort aux juifs, mort aux homosexuels ), et qui se sont mis sous la protection des marins russes de la base de Sébastopol.
        Sans ces massacres ( plus de 9.000 morts ), la Crimée serait toujours ukrainienne !
        Il n’y a pas eu d’annexion russe, et ça emmerde bien Washington, qui sait que le référendum de Sébastopol s’est déroulé en suivant les termes de la Charte des Nations Unies, et que ce référendum a été surveillé par 52 observateurs internationaux ! Mieux que celui du Kosovo, en tous cas !
        Et beaucoup de ces gens sont de l’Est de l’Ukraine qu’on appelle le Dombass, une région dont l’indépendance a été reconnue à l’unanimité par le Congrès Américain le 17 Juillet 1959 ( Loi Publique n° 86-90, dite de la semaine des nations captives ).
        Cette indépendance, qui concerne les villes de Donetsk et de Lougansk regroupées sous l’appellation de République du Dombass, a été fidèlement reconduite chaque année à la date anniversaire, et le 17 Juillet 2015, Barack Obama l’a de nouveau entérinée.
        Les américains sont tellement tarés qu’ils ne savent même pas qu’ils font la guerre à un allié !
        C’est vous dire comme ça vole bas, chez les cowboys !


      • Laurent 47 7 avril 13:20

        @gerard5567
        Et les Etats-Unis appartenaient aux indiens depuis des millénaires, et non aux anglo-saxons qui n’ont annexé le Nord de l’Amérique que depuis approximativement la même époque ( vers 1790 ).
        Bien que ce soit un bien plus gros morceau que la Crimée, ça n’a l’air de gêner personne !
        Comme quoi, quand on n’est pas russe, on peut tout se permettre !


      • izarn 10 avril 18:22

        @gerard5567
        Et la Corse elle a été annexée à quelle époque ?


      • Gasty Gasty 4 avril 10:28


         « Il faudrait demander plus souvent à M. Obama si les grandes valeurs de l’Occident chrétien auxquelles il aime se référer, incluent le mensonge, la corruption et la manipulation. »

        Mais c’est à qui de le demander ? Au simple citoyen comme moi ? Même si je devais en avoir l’opportunité, ma question ne dépasserait pas le cercle « Obama, moi,sécurité rapproché ». Alors à la classe politique, au médias...mais on sait ce qu’ils valent.

        Donc : « manipulation préparation de l’opinion publique occidentale, discrétisation Poutine et la Russie, mise en place des sanctions visant tout particulièrement son économie »

        Et ceci grâce à notre classe politique et ses médias. Tout ça, ils le savent et en sont coupables.


        • michel49 (---.---.75.44) 4 avril 10:35

          « un mensonge répété dix fois reste un mensonge, un mensonge répété mille fois devient une verité... »


          Joseph Goebbels

          • jlouisjolly (---.---.147.69) 4 avril 22:22

            @michel49
            Il faut remettre cette citation dans son contexte:Goebbels parlait de la propagande anglaise , sinon vous critiquez ceux qui ont essayé de s’opposer a ceux qui nous enfoncent dans l’abyme (la clique des démocrates anglo-américains-juifs)


          • Jeussey de Sourcesûre M de Sourcessure 4 avril 10:39
            La propagande est à la stratégie américaine ce que la publicité est au secteur des biens marchands.

            Elle exploite les connaissances et les techniques de la psychologie et de la communication. Elle privilégie la manipulation des émotions, au détriment des capacités de raisonnement et de jugement. Peu importe qu’une minorité d’intellectuels lucides ne soient pas dupes. Ce qui compte, c’est la masse. Au bout de quelques années, la propagande devient vérité. Les séquelles de la propagande nazie en Allemagne ou de la propagande pétainiste en France sont toujours présentes et nocives.

              • Anthrax 4 avril 12:25

                La machine à délire est lancée.

                La SEULE façon de connaître la vérité sur cet accident, à moins évidemment de ne pas avoir envie de connaître la vérité ou de la tordre pour la propagande au profit de tel ou tel camp, c’est de s’en remettre au groupe d’experts internationaux qui a rendu son rapport en octobre dernier. Et qu’est-ce qu’il dit le rapport ?
                A part que la cause du crash résulte de l’explosion d’un missile BUK russe à un mètre du MH17, il ne dit rien d’autre. Ni d’où il a été tiré, ni par qui. 

                Tout le reste c’est du blabla. Mais comme pour le massacre de Katyn, je suis certain qu’un jour on connaîtra la vérité.

                • Pascal L 4 avril 13:03

                  @Anthrax
                  Les experts n’ont pas besoin de préciser l’origine du missile, car qui possède des missiles BUK modernisés capable d’atteindre cet avion dans ces conditions ? Il n’y a qu’une réponse possible.

                  Ce type de missile est maintenant obsolète un peu partout dans le monde, c’est pourquoi l’aviation civile a été prise par surprise. J’ai moi-même participé au développement d’un système français équivalent au début des années 80 (retiré du service dès le début du siècle) et j’avais immédiatement identifié ce type de missile rien qu’avec les infos fiables disponibles pour le grand public… Tout le reste est de la désinformation et les deux bords ne s’en sont pas privé.

                • Anthrax 4 avril 13:58

                  @Pascal L

                  Pour un technicien ton raisonnement manque de fiabilité. 
                  Tu écris qu’il n’y a qu’une réponse possible au « qui ». Tu te gardes bien de préciser. Si tu le savais, un conseil, fais-toi vite recruter par les experts, j’ai l’impression qu’ils patinent de ce côté. 


                • Croa Croa 4 avril 14:30

                  À Anthrax,
                  N’importe quoi ! Le VRAI rapport complet n’est pas public. La vérité est connue mais de peu de gens.
                  « résulte de l’explosion d’un missile BUK russe à un mètre du MH17 » : Même ce point n’est pas sûr du tout !
                  *
                  La seule chose qui soit sure c’est qu’on nous cache des choses.


                • Pascal L 4 avril 14:32

                  @Anthrax
                  Non, les experts ne patinent pas. Tous le monde, sauf apparement vous, sait qui possèdait des BUK modernisés à cette époque. Vous savez très bien à qui je pense parce qu’il ne peut pas y avoir une 2ème réponse. Consultez Internet ! Quand à votre compétence, si vous étiez un expert, vous pourriez mettre un nom derrière mon prénom.


                • Osis Oxi gene. 4 avril 14:39

                  @Pascal L

                  « J’ai moi-même participé au développement d’un système français équivalent au début des »

                  J’espère que cela ne vous empêche pas de dormir, et /ou que la prime pour cas de conscience est substantielle...


                • oscar fortin oscar fortin 4 avril 14:50

                  @Anthrax : Il y a évidemment le groupe d’expert et le pays chargé par Kiev pour mener cette enquête internationale. Vous n’êtes pas sans vous souvenir que la résolution des Nations Unies demandait « une enquête internationale complète, approfondie et indépendante concernant l’incident, dans le respect des directives de l’aviation civile internationale. » Elle demandait également que tous les pays concernés facilitent le travail de cette commission en lui fournissant toutes les informations pertinentes. Sur ces deux points, on peut relever le fait que l’OACI internationale n’a pas été celle qui a dirigée cette enquête et qu’elle n’a pas pu avoir accès à toute l’information. Ce n’est pas pour rien qu’il n’y a eu de sa part aucune conclusion sur l’écrasement, ayant été plutôt ignorée. Il faut également signaler le refus des États-Unis de remettre à cette commission d’enquête les photos satellites et tout document de nature à éclairer la commission sur cet écrasement. La commission a sans doute fait de son mieux, mais il reste des zones qui n’ont pas été scruter comme il se devait. 


                • Anthrax 4 avril 17:02

                  @Pascal L

                  A la différence de toi, je n’ai jamais prétendu être un expert. Un expert en chambre dans ton cas, puisque dans ton premier post tu dis avoir pioché tes infos sur internet, et dans un autre que le rapport n’est pas public. Donc pas plus accessible à toi qu’aux autres personnes non habilitées. Faudrait savoir mon lapin ! Et je ne sais pas à qui tu penses, puisque, tu l’as écrit et je le confirme, je ne suis pas un expert. Du moins dans ce domaine.
                  Et de toute façon, Monsieur jesaistoutjedisrien, tu ne réponds pas à la question du « qui »... parce que tu n’en sais strictement rien. Donc pas la peine de se dire expert pour en arriver là.
                  Enfin, si tu veux un minimum de crédibilité, renseigne ton profil. A moins que ce soit SD.

                • Anthrax 4 avril 17:34

                  @oscar fortin

                  Le groupe d’expert hollandais du OVV (équivalent en NL du BEA chez nous) n’ a pas été « chargé par Kiev pour mener l’enquête », mais parce que les Pays Bas ont souhaité avoir un avis indépendant car il y avait des une majorité de Hollandais parmi les victimes. Des représentants de 24 pays ont participé à la commission d’enquête internationale dont la France, l’Ukraine, les USA et la Russie. 

                • Pascal L 4 avril 18:00

                  @Oxi gene.
                  « J’espère que cela ne vous empêche pas de dormir » 

                  Ben non, j’ai travaillé pour l’Etat français et c’était un système de défense qui n’a jamais été exporté. Maintenant qu’il est retiré, je peux dire qu’il n’a fait aucune victime.

                • oscar fortin oscar fortin 4 avril 18:06

                  @Anthrax : De ce que j’en ai compris, c’est que le gouvernement de Kiev était le responsable des enquêtes à mener pour éclairer cet écrasement du MH17 sur son sol. Son choix se serait porté sur les Pays-Bas, évoquant justement cette majorité de victime. Kiev aurait également pu confier à l’OACI cette enquête comme pourrait le suggérer la résolution des Nations Unies. Il faut noter que le Rapport final, À CE QUE JE SACHE, ne comporte pas la signature des 24 pays qui ont participé à cette enquête, pas plus d’ailleurs que celle de l’OACI.


                  Je profite de l’occasion pour partager avec vous une question qui me trotte dans la tête depuis un certain temps. Comment se fait-il qu’on ne se réfère en aucun moment à l’OTAN qui devait certainement disposer d’informations pertinentes sur les vols d’avions de chasse survolant l’espace aérien au moment de l’écrasement ? Je suppose que l’Otan a accès aux photos satellites de tout ce qui bouge au dessus de l’Europe... Qu’en pensez-vous ?


                • Pascal L 4 avril 18:46

                  @Anthrax
                  Je ne suis jamais prétendu expert, j’ai écrit que j’ai travaillé sur le développement d’un système équivalent français. Toutes les informations utiles sur cet accident sont sur Internet, sauf la relation entre les les missiles BUK et les impacts visibles sur les photos et là, j’ai un petit avantage, car je connais bien les lois de pilotage utilisées sur ce type de missile. Le simple fait que l’explosion ait eu lieu à l’extérieur et au dessus de l’avant de l’avion signe les missiles sol/air moyenne ou longue portée. Je peux même conclure que le missile était proche de sa limite de portée, ce qui permet de tracer un cercle autour de l’avion avec une petite préférence pour l’avant pour savoir d’où le missile a été tiré. Si le missile n’a pas été tiré de l’avant, c’est qu’il n’est pas encore au point. Il n’y a aucune autre solution possible et j’ai largement eu le temps de m’exprimer chaque fois que le sujet a été abordé sur Agoravox. Il vous suffit de relire les commentaires des anciens articles sur le sujet. 

                  Les photos des restes de l’avion montre bien les trous des schrapnells et le seul pays qui possédait encore des BUK modernisés, seuls missiles encore en activité capable d’obtenir ces résultats est également une information publique sur Internet. 

                  Ceci dit, je conclus qu’il s’agit d’un accident, car avec les outils de pilotage du missile, il faut qu’il trouve seul sa cible une fois en l’air et il est fort probable qu’en limite de portée, il ait pu confondre un avion civil avec une cible militaire.

                • Pascal L 4 avril 19:24

                  @oscar fortin

                  Les Pays-Bas sont membres de l’OACI, donc l’OACI a été impliqué. L’OACI, comme l’Ukraine, ne disposent pas des laboratoires nécessaires pour faire les analyses sur l’avion et ses boîtes noires et ne peuvent prétendre à la direction de l’enquête. Si l’OACI avait été désignée, elle aurait cherché un pays compétent et les Pays-Bas auraient certainement été choisis. A partir du moment où la Russie se dit étrangère à cet accident, elle se met également en dehors de l’enquête.
                  Où avez vous vu que le rapport devait contenir les signatures des autres pays ? Ces pays ne sont pas responsables du contenu du rapport et la plupart ne sont impliqués que par la nationalité des passagers. Qu’on-t-ils d’important à ajouter ?

                  Les satellites qui prennent des photos ne sont pas géostationnaires mais héliosynchrones pour avoir la meilleure lumière. Ils passent donc pratiquement à heure fixe sur un lieu donné. Si un avion se trouve sur la photo, c’est totalement un hasard. L’OTAN doit par contre enregistrer les émissions radios. Il est probable que l’Otan ait pu détecter le radar de la conduite de tir et moins probablement celui du missile qui est plus directif. Cette information est confidentielle, donc personne en dehors des personnes concernées n’en saura jamais rien. Je suppose que ces éléments ont été discrètement utilisés dans les négociations entre les chancelleries.

                • Anthrax 4 avril 19:25

                  @Pascal L

                  Non, c’est bien les Pays Bas qui ont insisté pour que leur bureau technique diligente une enquête de son côté (je pense qu’ils savaient de quoi il allait retourner). Cette histoire de signatures ne veut rien dire, il a pu être désigné un rapporteur qui signe pour tout le monde. Quant à l’OACI c’est un organisme international qui dépend de l’UN, donc il y a forcément le paraphe d’un administratif.
                  Pour ce qui est de l’OTAN, bien sur qu’elle surveille tout ce qui se passe dans le coin, mais est-ce que ses radars surveillent les couloirs aériens ? Je ne sais pas. D’autant que le MH17 avait changé de route... On est d’ailleurs toujours sans nouvelles des traçages des satellites américains... Mais le secrétaire général de l’OTAN a félicité les enquêteurs hollandais d’avoir établi qu’un missile russe BUK avait abattu le MH 17... Et on revient à ta question de départ : Qui ?

                • Osis Oxi gene. 4 avril 19:53

                  @Pascal L
                  Pas grave... vous ferez mieux la prochaine fois.

Ajouter une réaction


    Si vous avez un compte AgoraVox, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page (bouton «Connexion»)

    Vous pouvez vous inscrire ici pour en créer un.



FAIRE UN DON

:-) :-)) ;-) :-| :-/ :/-) :-( :-(( :-p :-O :->

(Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)

Attention : ce forum est un espace de débat civique et civilisé qui a pour but d'enrichir cet article. N'hésitez pas à signaler tout abus en cliquant sur le lien présent en bas de chaque commentaire pour nous indiquer tout contenu diffamatoire, injurieux, commercial, raciste... et qui sera supprimé dans les plus brefs délais (Consulter la Charte de bonne conduite).

Sachez également que des informations sur votre connexion (telle que votre adresse IP) seront mémorisées et partiellement affichées avec chaque commentaire posté si vous n'êtes pas connecté.

Pour repérer rapidement l'auteur de l'article, son pseudo s'affiche en rouge.

Si vous constatez un bug, contactez-nous.







Les thématiques de l'article


Palmarès